Lettre ouverte à Maurice Leroy, ministre de la ville

mercredi 11 mai 2011

Monsieur le ministre,

Vous avez présenté avec le Président de la région Ile-de-France, le 26 janvier dernier, votre projet commun pour la modernisation et le développement des transports franciliens, dans le cadre du « Grand Paris ».

Le tracé du « Grand Paris Express » en Seine-Saint-Denis ne correspond pas au vote majoritaire du Conseil général de la Seine-Saint-Denis sur ce sujet. En effet, le tracé passant par les stations Stade de France, Mairie d’Aubervilliers et Fort d’Aubervilliers pour rejoindre la ville préfecture Bobigny n’est évoqué que comme une hypothèse.

A ce jour, Aubervilliers est la seule ville importante (75 000 habitants) mitoyenne avec Paris à ne pas avoir le métro en centre-ville. Pourquoi les habitants d’Aubervilliers seraient-ils de nouveau lésés ? Les transports inter-banlieues sont indispensables au développement de notre département, comme le montre notre projet de SDRIF, conçu à partir d’une centaine de rencontres avec les habitants du département.

Nous vous demandons donc expressément que le tracé du « Grand Paris Express » desserve effectivement la ville d’Aubervilliers à travers les trois stations, Stade de France, Mairie d’Aubervilliers et Fort d’Aubervilliers.

Nous sommes les deux conseillers généraux d’Aubervilliers. Notre sensibilité politique, que vous connaissez bien compte tenu de votre passé, nous pousse à croire que vous prendrez en considération notre demande, conforme à l’intérêt de la population d’Aubervilliers, ainsi qu’aux populations de Saint-Denis, Pantin et Bobigny.

Recevez, Monsieur le Ministre, l’expression de nos salutations dévouées.

Pascal Beaudet, Conseiller général d’Aubervilliers Est
Jean Jacques Karman, Conseiller général d’Aubervilliers Ouest

3 Messages

  • Bon courrier, mais j’ai bien peur que ce soit pisser dans un violon.
    Par ailleurs, il me semble que la municipalité de notre ville s’est récemment félicité de ce que ces stations étaient retenues, non ?

  • Lettre ouverte à Maurice Leroy, ministre de la ville Le 12 mai 2011 à 22:13, par communiste unitaire

    Effectivement, le projet Huchon Leroy prévoyait une version sortie du chapeau qui faisait passer le métro par le Bourget contrairement au vote des élus du conseil général du 93, favorables au tracé Pleyel, stade de France, mairie d’Aubervilliers, Fort d’Aubervilliers.

    Le rapport Auzannet préconise un retour à la version initiale, celle que défendait Patrick Braouazec avec les maires de Plaine commune, dont vous avez publié le communiqué sur le site, conforme au vote des élus départementaux.

    De ce point de vue, il faut soutenir toutes les initiatives qui vont dans le sens de ce tracé. Ainsi, l’initiative prise par l’ancienne conseillère générale Evelyne Yonnet d’une pétition qui a rassemblé plus d’un millier de signatures est positif. Le courrier adressé conjointement par les deux conseillers généraux Pascal Beaudet et Jean Jacques Karman est aussi positif.

    Les décisionnaires sont en effet l’Etat et la région et rien n’indique qu’ils suivront les préconisations du rapport Auzannet même si cela semble logique. Il serait imprudent de laisser entendre que la bataille est gagnée. Ceux qui se sont battus pour la ligne 12 en savent quelque chose. Rappelons nous que le maire de l’époque, Pascal Beaudet avait du débarquer avec un car rempli d’habitants remontés comme des pendules en pleine séance du STIF pour exiger le prolongement de la ligne 12 dont les travaux sont en cours actuellement...

    N’ayons pas la mémoire courte...

  • Lettre ouverte à Maurice Leroy, ministre de la ville Le 13 mai 2011 à 16:00, par kikid’auber

    En attendant, les crédits pour la construction des stations "PONT DE STAINS" et "MAIRIE D’AUBERVILLIERS" de la ligne 12 du métro ont-ils été débloqués ?