Une nouvelle fois l’OPH tape en touche

mardi 19 mai 2009

Le Président de l’OPH, adjoint au maire, Ugo Lanternier, a adressé, le 4 mai 2009, un courrier aux pétitionnaires de la cité de la Maladrerie sur la question du surloyer Boutin qu’il intitule, selon la terminologie officielle « supplément de loyer de solidarité ». Nous publions ce courrier ci-dessous.

Que nous dit Ugo Lanternier ? Le décret du 21 août modifie en profondeur le mode de calcul du surloyer. Mais il prévoit la possibilité de reporter d’un an l’application des nouvelles mesures de calcul, ce qui a été fait par Plaine commune, la contrepartie du report étant de réviser le programme social de l’habitat, autrement dit de s’engager dans une logique de révision du classement des immeubles aux lourdes conséquences.

Voici donc un an de gagné et si les nouvelles dispositions s’appliqueront au bout de ce délai. il convient, cependant, de ne pas trop s’alarmer, dès lors que la discussion parlementaire intervenue autour de la loi « de mobilisation pour le logement et la lutte contre les exclusions » a permis d’atténuer les effets programmés du décret du 21 août . Un nouveau décret doit d’ailleurs préciser les nouvelles dispositions de calculs.

Ce décret (pour l’heure non publié) pourrait avoir, nous dit M. Lanternier, « des répercussions sur l’application [du surloyer] à Aubervilliers et remettre en cause le décret Boutin d’août 2008 qui fixait des montants invraisemblables du surloyer ».

« Invraisemblables », c’est-à-dire, si l’on comprend bien, « qui ne semblent pas vraisemblables » ou sont « très étonnants ». Autrement dit où erronés, ou acceptables dans leur principe dès lors u’ils ne seraient pas extravagants.

Manifestement, M. Lanternier n’a pas entendu le message, pourtant très clair des pétitionnaires : Aubervilliers doit être déclarée zone hors surloyer.

Mais pour ce faire il faut un certain courage, qui, manifestement manque à la direction de l’OPH et à la municipalité.

André Narritsens

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Hebergement gratuit d image et photo

2 Messages

  • Une nouvelle fois l’OPH tape en touche Le 23 mai 2009 à 19:42, par DAVID

    André,

    Ce n’est pas que la municipalité manque de courage, c’est qu’elle veut chasser les plus pauvres au dehors d’Aubervilliers, embourgeoiser Auber, un nouveau logo, un nouveau journal, de nouveaux élus, une nouvelle population,voila leurs objectifs
    Faire d’Aubervilliers le Neuilly du 93

  • Mme Yonnet, à son tour, tape en touche Le 12 juin 2009 à 10:16, par Rabcor

    J’ai reçu , le 4 juin, un courrier d’Evelyne Yonnet, daté du 20 mai sous enveloppe du Conseil général timbrée à 0,51€.

    Mme Yonnet se félicite du report d’un an d’application du surloyer et se déclare favorable au classement de la ville en Zone urbaine sensible. Nous ne pouvons que prendre acte de cette position et souhaitons qu’elle se concrétise.

    Ceci dit, Mme Yonnet nous dit les orientations générales en matière de politique du logement, annonce une conférence communale pour l’automne.
    S’agissant du surloyer elle ne se prononce pas pour une non application de fait et n’évoque qu’une "modulation a minima des surloyers". Bref, on jouera les amortisseurs autant qu’on pourra mais on appliquera les textes.

    On verra bien, dans cette affaire, qui aura le dernier mot.

    Je note, dans le texte assez développé qui nous est parvenu une absence significative : la question des squatts. De deux choses l’une ou bien elle a été réglée (il n’y a plus de squatts) ou bien elle est étouffée. Il serait bien de savoir ce qui se passe d’autant qu’il se murmure dans la ville que de nouvelles attaques contre des logements sociaux se seraient produites, au 112 Cochenec notamment.

    A faire le dos rond, en se comportant de fait comme complices, l’OPHLM et la mairie portent une très lourde responsabilité.