Incendie de la Villette : communiqué du Maire du 9 juin 2014

mardi 10 juin 2014

Je tiens une nouvelle fois à exprimer ma vive émotion après l’incendie qui s’est déclaré
samedi 7 juin en soirée au 4 rue Ernest Prévost / 16 rue des Postes.

Le bilan provisoire fait état de deux morts, quatre blessés graves dont deux pronostics engagés, 18 blessés légers dont un sapeur-pompier. Il appartient à l’enquête judiciaire de déterminer précisément les causes du sinistre.

La Municipalité a mis en place un dispositif de suivi individuel pour accompagner sur le plan social et de l’hébergement les habitants de l’immeuble sinistré.
Ce lundi, tous les sinistrés à l’exception de ceux du bâtiment C ont pu regagner leur lieu
d’habitation. 26 personnes dont 12 adolescents ont passé une deuxième nuit dans le gymnase municipal. Une famille avec un nourrisson est hébergée à l’hôtel.

Au nom d’Aubervilliers et en mon nom personnel, j’adresse toutes mes pensées aux familles des victimes, aux blessés et à leurs proches.
Je souhaite une nouvelle fois remercier les Sapeurs Pompiers, les équipes de la Croix Rouge, les associations, les habitants, les commerçants qui continuent à apporter leur solidarité.

Pascal Beaudet
Maire d’Aubervilliers
Conseiller général

1 Message

  • Incendie de la Villette : communiqué du Maire du 9 juin 2014 Le 13 juin 2014 à 15:29, par Anna Alter

    Exprimer la vive émotion sur Internet et dans les médias, mais pas aux sinistrés me parait déjà assez scandaleux. Mais appeler la brigade anti-criminelle quand ils viennent à la mairie pour vous demander de les recevoir est carrément inhumains. Dans les beaux quartiers, après un incendie, on a droit à tous les égards, ici c’est autre chose. Divisés les sinistrés en bons et mauvais comme si en voyant se jeter deux personnes du sixième étage et toute sa vie partir en flammes, les uns étaient traumatisés et les autres des parias, c’est indigne. L’Humanité n’est pas seulement le titre d’un journal, elle s’applique dans ces cas de figure quelque soit la couleur de la peau, avec ou sans papier. Censurer les commentaires sur votre page publique, Monsieur le maire, vous vous croyez revenu au bon vieux temps où on pouvait tenir un double langage, dire aux habitants qu’on agit alors qu’on ne fait rien. Mais les électeurs ont de nouveaux moyens d’expression et l’information circule, que vous le vouliez ou non, et pas seulement sous le manteau…Et je ne dirai jamais assez ma déception

    Répondre à ce message