Municipales mars 2014 : Pascal Beaudet vous rencontre dans votre quartier

6ème étape : école Edgar Quinet, mardi 3 décembre à 19h00

lundi 2 décembre 2013

Nouvelle rencontre dans le centre ville d’Aubervilliers, après Firmin Gémier la semaine dernière et Wangarii Maathai à la mi-novembre ; nul doute que les questions spécifiques au marché, au commerce, au cadre de vie du centre ville seront abordées. Mais rien n’est défini d’avance puisque la parole est à qui veut la prendre, selon la formule consacrée.

Ainsi la question des rythmes scolaires que nous attendions plutôt à Jean Macé ( puisque une assemblée des parents, enseignants et animateurs s’y était tenue juste avant dans le préau de cette école) a été abordée à ... Robespierre la semaine suivante. Ce sont les animateurs de la ville qui vivent mal l’absence de projet éducatif de la municipalité. Nous vous invitons à en lire le compte rendu sur le site de campagne http://pascalbeaudet2014.fr sur lequel vous trouverez aussi toutes les informations sur les élections municipales.

Moins de militants, mais plus d’habitants dans les réunions

Moins de militants dans les rencontres, des habitants plus nombreux qui s’approprient le débat, on peut dire que le choix de Pascal Beaudet de "faire avec les habitants" commence à porter ses fruits. Mais surtout, il place la future municipalité face à ses responsabilités. On sent déjà qu’on ne pourra faire avec une démocratie de quartier vidée de contenu, une absence de réponse aux demandes, un office de l’habitat qui part à vau l’eau.

Car la question de l’Office est à nouveau revenue à Robespierre. L’entretien de certains logements qui subissent les infiltrations, ou parties communes http://pcfaubervilliers.fr/spip.php?article990 , interpelle désormais directement le service d’hygiène de la ville. Ce service a désormais la compétence pour intervenir au sein de l’Office, mais est-ce vraiment souhaitable, avec deux inspecteurs de salubrité en moins et à l’heure où l’habitat indigne est loin d’être éradiqué, de consacrer des moyens là où l’Office devrait simplement assumer ses missions ?

"Est-ce que vous reviendrez à L’Office de l’Habitat Monsieur Del Monte" demande même une habitante ! Effectivement, au delà de la personne du président de l’Office de 2001 à 2008, la question de l’équipe qui entourera Pascal Beaudet est posée. On sait que Pascal Beaudet souhaite à la fois un fort renouvellement par rapport aux candidats de 2008 et privilégier la cohésion de l’équipe parce que les habitants de cette ville ont besoin de politiques cohérentes. On attend d’ailleurs des précisions à ce sujet le 12 décembre prochain.

Alors rendez vous à l’école Edgar Quinet, rue Edgar Quinet, ce mardi pour poursuivre l’état des lieux et aussi le 12 décembre prochain à l’espace Fraternité.

Max H

6 Messages

  • Coup de barre à 180° au PS. Rangé aux oubliettes le slogan "La ville que nous voulons, la ville que nous faisons", le communiquant qui occupe depuis six ans un bureau en face du service com de la mairie suite à ses bons et loyaux services pour la campagne 2008, a été sommé de trouver un slogan qui sonne un peu moins faux. Et là, c’est la méthode coué qui l’a emporté : "Aubervilliers avance en confiance". Bigre ! La confiance n’est pas là (cf le sondage commandé par le PS en juin dernier) mais en affirmant qu’elle est là, on la créée. C’est ça la com !

    Et le slogan "se rassembler derrière Jacques Salvator" diparait lui aussi aux au profit d’un candidat qui vient à votre rencontre avec non pas 7 minables réunions de quartier, mais 9 réunions. Qui dit mieux ?

    Qui copie qui ?

    Répondre à ce message

    • Chameau, bossu, toussa Le 2 décembre 2013 à 14:58, par Fabio

      C’est sûr que

      "’Pascal Beaudet , votre maire" c’est beaucoup plus recherché niveau slogan municipal

      Répondre à ce message

    • si j’ai bien lu les tracts, il ne s’agit pas de neuf réunions de quartiers mais de neuf rendez vous dans les rues. Genre : 15 h 30 devant tel franprix un jour de semaine, ou 14 h 45 à l’angle des rues X et Y...
      Vues les heures proposées, c’est pas le risque de débat qui est recherché.

      Répondre à ce message

      • Embuscades Le 2 décembre 2013 à 21:56, par scud

        OK. Ou JS se pavane ou on lui pose 1000 questions . Je pense qu’il va flipper sec.
        a+.

        Répondre à ce message

      • On n’est pas fou à la mairie. Il faut effectivement limiter le débat au profit des bonnes vielles méthodes qu’on a apprises quand la ville était dirigée par le PC. On bourre la salle en appelant tous les militants du département et on serre les rangs. Et puis comme on nous reprtoche de ne rien écouter, on fait des rencontres "au coin de la rue". Et comme on sait que la météo sera ce qu’elle est à cette période de l’année, on limite le risque de débat. Et après, on dira qu’on a fait des points de rencontre...

        C’est pas de la com, ça ?

        Répondre à ce message

    • Une bonne réunion hier soir à l’école Edgar Quinet, avec une cinquantaine de participants et des questions sur l’entretien du patrimoine HLM (plus d’ascenseurs depuis le mois d’août dans l’immeuble 93, rue Heurtault et un manque d’entretien scandaleux), l’aménagement (plutôt le chaos) du centre-ville, l’absence de concertation sur le quartier Landy-Marcreux, les rythmes scolaires -après les Lego, jeux de carte et castration des chats au menu du temps péri-scolaire- et l’absence de structure adaptée pour le soutien scolaire au Marcreux. Sans oublier l’absence de réponse aux habitants du quartier face aux squats mafieux, l’augmentation des impôts et la dette abyssale de la ville. De quoi réfléchir. A défaut d’écouter les habitants, les militants du Parti socialiste peuvent venir sur le site du Pcf pour s’informer de l’état réel de la situation qu’ils ont contribué à créer à Aubervilliers.

      Répondre à ce message