Nous nous sommes rendus au 46 boulevard Félix Faure dimanche après-midi

Les poubelles, c’est sur le palier !

lundi 28 octobre 2013

C’est un détail à l’échelle d’un office qui compte 8000 logements. Mais il pourrit la vie des locataires du rez de chaussée du 46 Félix Faure, pourtant connu pour être plutôt paisible. La cause, l’Office de l’Habitat décide de déplacer le local poubelle situé au sous-sol et dans lequel ne voulaient plus se rendre certains locataires pour des raisons de sécurité ou de confort.Allez savoir.

Toujours est-il que le nouveau local poubelle (qui est le local "vide-ordure") est sur le palier du rez de chaussée, à quelques centimètres de la porte d’un heureux locataire et quelques mètres de la porte du gardien.

L’office a tout fait bien en matière d’info ; il n’a oublié qu’une chose : la concertation avec ceux qui auront juste à ouvrir leur porte et tendre le bras pour jeter leurs déchets !

Tout est fait comme il faut en matière d’information. Il faut croire que les leçons en ce domaine ont enfin été retenues : "Note d’info" circonstanciée, fléchage en direction du nouveau local, un vrai jeu de piste... Et même l’odeur conduit le visiteur sans hésitation vers le but. Mais il y a un hic...

Seul problème, le local est trop petit, inadapté et non aéré.

JPEG - 1004.7 ko
Un local trop exigü

Bilan, dès le milieu du week-end, le local ne ferme plus, les sacs débordent et les odeurs se répandent d’autant plus sur que le local n’est pas aéré : l’odeur suffit pour trouver le local rendant le fléchage inutile. Un habitant a déjà vu un mulot et craint les cafards.

Et comme d’emblée, on a constaté que ça ne tenait pas dans le lieu dévolu, un container a été placé dans le couloir face à l’ascenseur. Sympa pour les visiteurs. Au moins, faute de la déchetterie porte de la Villette que voulait nous imposer la municipalité socialiste en 2010, les habitants disposent d’un grand vide poche dans le hall.

JPEG - 1023.1 ko
un container dans le couloir déjà plein en milieu de week-end

À trois jours de du début de ce que l’Office nomme un "essai", il serait peut-être bon de retourner à la case départ en réunissant les locataires. Cela éviterait des décisions malheureuses et permettrait peut-être aussi d’aborder les vrais questions que sont la sécurité, les incivilités y compris en matière de dépôt sauvage dans les escaliers.

Des exemples de cette nature sont nombreux à la ville, les réponses ne sont pas simples, chacun le sait et a pu le mesurer. Mais constatons que l’absence de dialogue entre l’OPH et les locataires n’est pas de nature à avancer sur le règlement de ce type de situation.

Éric Plée

33 Messages

  • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 28 octobre 2013 à 22:26

    Mais mon brave monsieur, c’est pas en milieu de week-end qu’il fallait venir, c’est dimanche soir. Quand vous êtes venu, au moins les ordures tenaient dans le conteneur.
    Et puis il ne faisait pas trop chaud. Imaginez les odeurs quend il fera 25 degrés...

    Répondre à ce message

  • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 28 octobre 2013 à 22:45, par Trop c’est trop.

    Je n’ai jamais lu un article aussi ordurier. Monsieur Plée, je ne vous fécilite pas.

    Répondre à ce message

    • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 28 octobre 2013 à 23:43, par Frantz

      Je ne sais pas s’il faut prendre le commentaire précédent comme une plaisanterie. Si c’est le cas, elle n’est pas très drôle, et si ce n’est pas le cas, on ne peut qu’inviter son auteur à se rendre dans ce hall et se mettre à la place de ceux qui subissent.
      Une situation de cette nature devrait au contraire inciter l’office HLM à reconnaitre sa bévue et y rémédier dans la semaine.

      Répondre à ce message

      • Effectivement, la priorité serait que l’OPH enlève immédiatement ce local du rez-de-chaussée. Les conditions d’hygiène, de sécurité incendie, de nuisances sonores ne sont pas réunies dans un si petit local, à proximité des appartements, du hall d’entrée qui est quand même le principal lieu de passage pour les habitants du bâtiment. Ensuite, il n’est pas interdit de réfléchir à des solutions concrètes afin de résoudre ce qui a pousser à entreposer « à titre d’essai » les poubelles de l’immeuble dans un tel endroit. Un habitant qui souhaite que l’OPH puisse tenir ses engagements, en référence à son programme : NOS ACTIONS, NOS ENGAGEMENTS - MIEUX VIVRE ENSEMBLE qui consistent à « améliorer la qualité de vie et offrir un environnement sûr et agréable pour tous. Répondre aux préoccupations des locataires en développant la qualité de service » (op.cit).
        http://www.oph-aubervilliers.fr/Nos-actions-Nos-engagements
        Bien cordialement

        Répondre à ce message

  • C’est de la faute à Salvator... Le 29 octobre 2013 à 00:15, par Décryptage

    Cher Eric,

    En matière de tri, ça ne sert à rien de faire les choses à moitié... Il manque ta conclusion recyclable à l’infini pour les prochains mois : "Tout cela, c’est de la faute à Salvator... " Tu aurais même pu rajouter : Votez Beaudet pour des poubelles vides ! "

    Répondre à ce message

    • Pascal Beaudet revient vite ... Le 29 octobre 2013 à 05:58, par Camarade nettoyeur

      Nous formerons un CUPHYA (Comité Unitaire Pour l’Hygiène Albertivillarienne) qui organisera des Samedis des nettoyeurs bénévoles,sous la direction de Pascal Beaudet, .Nous viderons nos poubelles , nous ramasserons les dépôts sauvages , nous nettoierons les crottes de chien et les fientes de pigeons sur les trottoirs , nous effacerons les tags . Quelle joie de se rassembler sous la direction de notre grand Leader pour rendre notre ville propre.

      Répondre à ce message

  • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 29 octobre 2013 à 05:57, par ramasse miettes

    Je signale à tout hasard à monsieur Eric Plée qu’un chien a déféqué juste à la sortie du parking de la cité Lénine, sur le trottoir, et que la vie de plusieurs centaines de personnes est menacée par cet attentat merdeux.
    Que fait donc l’ophlm pour la sécurité de ses locataires !
    Vivement mars 2014 que Pascal Beaudet équipe les trous de balles des chiens d’Aubervilliers de bouchons.

    Répondre à ce message

  • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 29 octobre 2013 à 10:12, par Locataire

    Il est bien évident que les gens qui vivent dans des résidences privées peuvent se moquer du quotidien des locataires de l’OPH d’Aubervilliers. Ce n’est pas eux qui vivent dans les odeurs de poubelles ou avec des rats. C’est bien bon pour les pauvres.

    Répondre à ce message

    • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 29 octobre 2013 à 11:19, par voiture balai

      Sèche tes larmes, Locataire !

      Personne ne se moque des problèmes des habitants des cités, mais il est tout de même permis de chambrer le bel Eric qui, en cas de victoire de Beaudet le Nettoyeur se verra offir illico le poste envié de maire-adjoint aux déjections municipales.

      Répondre à ce message

      • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 29 octobre 2013 à 11:51, par Crado pas sympa

        Au lieu d’afficher du mépris pour cet article, essayons plutôt d’être un peu positif en mettant en commun des recherches de solutions. Bien évidement l’OPH a des responsabilités pour ce qui concerne le maintien en état de propreté des parties communes de ses immeubles, et de ce point de vue l’OPH n’est pas au niveau nécessaire. Mais ne faudrait-il pas aussi interpeller chacune et chacun sur le manque de respect de nos espaces communs ? Force est de constater que les locataires "crados" sont encore trop nombreux et il serait bien utile que les associations de locataires se préoccupent également de cette question. Sensibiliser les habitants à la propreté et au respect de l’environnement ne peut que contribuer à améliorer le vivre ensemble . Chacun à sa manière peut y contribuer, l’OPH, les amicales de locataires, la mairie etc...

        Répondre à ce message

        • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 31 octobre 2013 à 09:58, par Chiche

          Certes, la propreté, est l’affaire de tous ! Mais le respect des règles législatives et réglementaires en matière de stockage et d’élimination des ordures ménagères est de l’entière responsabilité du bailleur et c’est de la compétence du service hygiène et santé de la ville de rappeler aux bailleurs à leurs obligations. Il faut que les locataires n’hésitent pas à solliciter le service hygiène et santé d’Aubervilliers au 01.48.39.52.78 pour lui demander de rappeler l’OPH à ses obligations.

          Répondre à ce message

    • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 29 octobre 2013 à 11:34, par privé

      Il faut arrêter la démagogie.

      Je vis dans une résidence privée, un 2 pièces pour 856 euros par mois et l’entretien des parties communes laissées à l’abandon !

      Cinq ans que je suis inscrit sur les listes d’attente des HLM. Même si ce n’est pas plus propre, au moins c’est plus abordable. Alors, pas de leçons à recevoir.

      Répondre à ce message

  • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 29 octobre 2013 à 12:18

    Cet article n’en renvoie pas moins, malgré les aboyeurs et les pauvres tentatives d’humour, à une situation vécue chaque jour par des locataires.
    Que certains le supportent sans broncher avec une belle apathie, tant mieux pour leurs proprios. Que d’autres (la plupart) trouve cela inacceptable, ce n’est que du bon sens.
    Cette situation renvoie en tout cas nos chers élus responsables de cette réalité à leurs responsabilités qu’ils n’entendent apparemment pas assumer.
    Et oui, on peut faire mieux que de laisser des ordures trainer sur le palier de logements où vivent des gens !
    Et oui on peut respecter ses locataires surtout quand on est un office PUBLIC hlm. Sauf à considérer que les plus pauvres n’ont qu’à la fermer. Déjà qu’ils ont un logement...

    Répondre à ce message

  • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 29 octobre 2013 à 12:29, par Locataire

    La dégradation du patrimoine de l’Office et les désagréments quotidiens pour les locataires ne me font pas rire, désolé.

    Répondre à ce message

    • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 29 octobre 2013 à 12:54, par auparfum

      Les communistes portugais avait pris part à la Révolution des Oeillets.

      Le PC d’Aubervilliers organise la Révolution des Poubelles !

      Normal, ils ne peuvent pas sentir la Rose.

      Répondre à ce message

    • Moi aussi en revanche ceux qui surfent sur un vrai mécontentement des locataires des HLM en promettant qu’en votant pour eux, les poubelles seront ramassées me font tordre de rire . Sur les problèmes de la vie en collectivité , il faut éviter les simplifications démagogiques de nature électoraliste .Il faut aussi dire que la propreté, ce n’est pas uniquement l’affaire de la Mairie et des employés municipaux mais aussi l’affaire des habitants qu’ils soient locataires ou propriétaires.

      Répondre à ce message

      • Au posteur du post @ locataire : personne ne dit le contraire, à commencer par M. Plée qui termine son article de la façon suivante :

        Cela éviterait des décisions malheureuses et permettrait peut-être aussi d’aborder les vrais questions que sont la sécurité, les incivilités y compris en matière de dépôt sauvage dans les escaliers.

        Des exemples de cette nature sont nombreux à la ville, les réponses ne sont pas simples, chacun le sait et a pu le mesurer. Mais constatons que l’absence de dialogue entre l’OPH et les locataires n’est pas de nature à avancer sur le règlement de ce type de situation.

        Le problème dans cette affaire précise est que l’OPH en voulant régler un problème (à savoir les dépots sauvages dans l’escalier qui mène au sous-sol) en a créé un autre, bien plus grave en créant un dépôt inadapté au rez de chaussée.

        L’OPH est quand même un bailleur de premier plan qui connait les règlementations en matière d’hygyène et dont on attend qu’il les applique. Ce n’est pas un marchand de sommeil qui va ouvrir à l’arrache un local non adapté pour jeter les détritus.

        Vous constaterz d’ailleurs qu’au moment où ont été prises les photos (d’ailleurs floues), les locataires du 46 se sont montré pluôt disciplinés : malgré le conteneur plein plus qu’à ras bord, aucun détritus ne jonchait le sol. De même, les dchets qui débordaient du local étaient conditionnés proprement.

        Que certains locataires puissent être peu scrupuleux, c’est malheureusement la réalité quotidienne et il est important de mener des actions. Que les sites assocaitifs ou politiques de la ville dénoncent certains manquements, comme cela avait été fait sur le site PCF pour la Maladrerie et là, pour le 46 Félix Faure, c’est aussi le rôle des
        militants pour faire avncer les choses. mais il appartient aussi aux bailleurs de créer les conditions pour que la propreté soit respectée. Cela signifie un minimum de concertation dans la prise de décision.

        Répondre à ce message

        • Vous écrivez :

          "Le problème dans cette affaire précise est que l’OPH en voulant régler un problème (à savoir les dépots sauvages dans l’escalier qui mène au sous-sol) en a créé un autre, bien plus grave en créant un dépôt inadapté au rez de chaussée".

          Soyez plus clair dans vos sous-entendus. Si vous voulez mettre en cause les personnels des HLM et dire que ce sont des bons à riens, continuez comme ça. On fait ce qu’on peut avec les moyens qu’on a et notre but est de rendre service aux locataires, pas de nous faire désigner du doigt pour des questions électorales.

          Répondre à ce message

      • Certes, la propreté est l’affaire de tous ! Mais le respect des règles législatives et réglementaires en matière de stockage et d’élimination des ordures ménagères est de l’entière responsabilité du bailleur et c’est de la compétence du service hygiène et santé de la ville de rappeler aux bailleurs à leurs obligations. Il faut que les locataires n’hésitent pas à solliciter le service hygiène et santé d’Aubervilliers au 01.48.39.52.78 pour lui demander de rappeler l’OPH à ses obligations.

        Répondre à ce message

  • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 29 octobre 2013 à 13:36, par boueux

    Venez donc faire un tour dans ma cité, à Jules Vallès, en face du commissariat. Restez ne serait-ce qu’un quart d’heure au bas de la tour qui colle au parking aérien. Au moment des repas. Mais prenez un parapluie avant de venir : la moitié des locataires ne se servent pas de poubelles. Ils jettent tout ce qui les dérangent depuis leur fenêtre. Résultat, c’est envahi par les chats errants, les rats et tout le tintoin. J’attends donc monsieur Plée pour qu’il règle le problème.
    S’il peut venir faire un tour avant mars 2014, ce serait bien.

    Répondre à ce message

  • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 21 novembre 2013 à 11:09

    Près d’un mois après, le problème n’est toujours pas réglé... Faut il attendre mars 2014 et une nouvelle présidence à l’Office pour qu’il le soit ?

    Répondre à ce message

    • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 21 novembre 2013 à 11:40

      Il faut demander au service d’hygiène de venir constater si cette situation est conforme au réglement communautaire de collecte des déchets ménagers de Plaine Commune et du Réglement sanitaire départemental. Le n° de ce service municipal est le 01 48 39 52 78.

      Répondre à ce message

  • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 13 décembre 2013 à 23:08, par Éric Plee

    L’évènement éclipserait presque la soirée d’hier soir. Il est pourtant considérable. Moins de deux mois après avoir été installé au rez de chaussée, le local poubelle du 46 Félix Faure retrouve son emplacement initial au sous-sol.

    On salue la réactivité de l’office de l’habitat qui a mis tout juste un mois et demi pour se rendre compte que la transformation du hall de cet immeuble en déchetterie posait des problèmes d’hygiène. Les alertes répétées du locataire le plus exposé puisque sa porte d’entrée était contigüe à la porte du local qui d’ailleurs restait souvent ouverte du fait des ordures qui en bloquaient la fermeture dès qu’on commençait à avancer dans la journée et pendant le week-end, n’y ont rien fait.

    Ce locataire n’avait eu d’écho qu’auprès du PCF Aubervilliers dont il avait trouvé le téléphone sur ce site et du conseiller général Jean Jacques Karman qui avait écrit au président de l’office.

    Ceux qui pensaient qu’il fallait attendre mars 2014 pour que le problème soit réglé ont perdu leur pari. Comme quoi dans une ville qui a déjà connu un miracle avec Notre Dame des Vertus, il faut toujours continuer à y croire.

    On se réjouit que notre locataire ait gagné 4 mois dans cette affaire et puisse enfin ne plus avoir à enjamber les sacs poubelles pour entrer chez lui. Et surtout vivre le bonheur de ne pas être réveillé par ceux qui venant jeter leurs déchets à trois heures du matin, confondaient interrupteur du local poubelle et sonnette de sa porte !

    Répondre à ce message

  • Les poubelles, c’est sur le palier ! Le 13 décembre 2013 à 23:08, par Éric Plee

    L’évènement éclipserait presque la soirée d’hier soir. Il est pourtant considérable. Moins de deux mois après avoir été installé au rez de chaussée, le local poubelle du 46 Félix Faure retrouve son emplacement initial au sous-sol.

    On salue la réactivité de l’office de l’habitat qui a mis tout juste un mois et demi pour se rendre compte que la transformation du hall de cet immeuble en déchetterie posait des problèmes d’hygiène. Les alertes répétées du locataire le plus exposé puisque sa porte d’entrée était contigüe à la porte du local qui d’ailleurs restait souvent ouverte du fait des ordures qui en bloquaient la fermeture dès qu’on commençait à avancer dans la journée et pendant le week-end, n’y ont rien fait.

    Ce locataire n’avait eu d’écho qu’auprès du PCF Aubervilliers dont il avait trouvé le téléphone sur ce site et du conseiller général Jean Jacques Karman qui avait écrit au président de l’office.

    Ceux qui pensaient qu’il fallait attendre mars 2014 pour que le problème soit réglé ont perdu leur pari. Comme quoi dans une ville qui a déjà connu un miracle avec Notre Dame des Vertus, il faut toujours continuer à y croire.

    On se réjouit que notre locataire ait gagné 4 mois dans cette affaire et puisse enfin ne plus avoir à enjamber les sacs poubelles pour entrer chez lui. Et surtout vivre le bonheur de ne pas être réveillé par ceux qui venant jeter leurs déchets à trois heures du matin, confondaient interrupteur du local poubelle et sonnette de sa porte !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article