Forum/Discussions libres

Cette page est dédiée aux discussions libres, sans lien avec les articles publiés. Analyses politiques, coups de gueule et coups de cœur, réflexions diverses, ... Cette page est la vôtre !

    Créer une nouvelle discussion

  • Droit à la tranquillité 17 février 19:04, par Serge

    Si c’est possible à Stains, avec un peu de courage on devrait pouvoir le faire aussi à Aubervilliers.

    PAS DE COMPROMIS ET FERMETÉ AVEC LES COMMERCES QUI PROVOQUENT DES TROUBLES À L’ORDRE PUBLIC !
    Notre action qui s’inscrit dans la durée, porte ses fruits, et avec mon équipe municipale, j’assume totalement cette fermeté pour la tranquillité des Stanois-es.
    Les commerçants récalcitrants se plaignent, invoquant un manque à gagner en cas de fermeture la nuit !
    Je leur réponds que les Stanois-es n’ont pas à supporter les nuisances et les incivilités provoquées par l’ouverture tardive de leurs commerces.
    Je leur réponds tout simplement, que l’exploitation de leur commerce ne se fera pas au détriment des Stanois-es.
    Parce qu’il en va de la tranquillité des Stanois-es, et parce que Stains ne peut pas être une ville de non-droit
    Oui aux commerces de proximité et de qualité et pour lequel nous déployons les moyens pour leur installation à Stains.
    La première visite avait pour objectif de prévenir.
    Avec les autres visites, nous passons à l’acte, et j’ai décidé de mettre en place une large action pour faire cesser ces nuisances : rappel aux règlements, visites régulières, verbalisations et demandes de fermetures administratives...
    Que les choses soient claires : j’utiliserai tous les moyens en ma possession pour mettre un terme aux débordements, aux nuisances sonores, aux incivilités, aux bagarres provoqués par ces commerces qui n’apportent rien de positif à notre ville.
    C’est tout simplement inacceptable !
    Pour la tranquillité des Stanois-es, je reste déterminé à ne rien lâcher.
    Azzédine Taibi
    Maire de Stains

    Participer à cette discussion

    • Droit à la tranquillité 19 février 09:17, par julien

      Un maire qui est dans l’action et qui prend ses responsabilités... cela fait du bien.
      A Aubervilliers c’est également possible, maintenant il faut que ça se voit et que cela se sache de tout le monde.

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • La ligne 15 Est du Grand Paris Express a été déclarée d’utilité publique. Cela permet juridiquement de lancer les expropriations et les travaux nécessaires. A l’horizon 2025, Aubervilliers devrait se voir doter de deux gares, une en centre ville et une seconde au Fort d’Aubervilliers.

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • nouvel an chinois 4 février 18:25, par laloi

    Encore une parade communautariste avec le soutien du Maire et du député Guigou.

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • A propos du tiers payant. 22 janvier 14:23, par kikid’auber

    A propos de la nouveauté du 1er janvier concernant le tiers payant Sécurité Sociale

    Si c’est une bonne chose concernant les personnes démunies qui n’ont plus ainsi à avancer la part sécurité sociale et la part mutuelle dans certains cas, il faut reconnaitre que ça complique les choses pour un certain nombre de patients dans le cas ou avant ils payaient la totalité à un praticien qui était équipé de la télétransmission (NOEMIE), car avant tout ce faisait automatiquement sans l’intervention du patient.

    En effet la sécurité sociale remboursait automatiquement par virement bancaire sa part pour la visite chez le praticien moins les franchises que le patient pouvait lui devoir et l’assurance maladie transmettait directement à la mutuelle un certain nombres d’information qui permettait à la mutuelle de payé toujours automatiquement par virement le ticket modérateurs au patient

    Maintenant dans ce cas-là c’est fini.
    1°) Dans le cas où le praticien pratique le tiers payant sécurité sociale uniquement, l’assurance maladie ne transmet plus directement les informations à la mutuelle de la part non prise en charge par la Sécurité Sociale (c’est-à-dire ce que le patient a payé au praticien) .C’est le patient qui doit le faire lui-même

    2°) Par ce nouveau système depuis le 1er janvier 2017 les franchises n’étant plus collectées automatiquement c’est l’Assurance maladie qui nous enverra un avis comme quoi l’on doit tant de franchises que l’on devra payé en suivant les directives de la sécurité sociale. On peut facilement deviner les problèmes que va rencontres la Sécurité Sociale par cette nouveauté.

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Forum - Discussions libres : Primaires.. 6 décembre 2016 09:53, par JC de la Mala

    Manuel Valls va bien utiliser le 49.3 pour être le seul candidat aux primaires du parti socaliste !!!

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Subvention d’Etat : pour Aubervilliers c’est mieux 2 décembre 2016 12:12, par Comptable supérieur

    Subvention de l’État, pour Aubervilliers ça va bien. D’après la journal "Le Parisien" de ce vendredi la commune d’Aubervilliers serait comblée : "Nous avons reçu 1M€ en 2015 et 1,5M€ en 2016. Le travail fourni par les services de la ville a payé puisque la quasi-totalité des aides sollicitées a été accordée", se félicite la commune.

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Ancien militant puis sympathisant de la LCR de septembre 68 à mai 1988 maintenant réformiste de gauche" sans carte", je soutiens ce texte . Il me confirme dans mon appréciation que Jean-Luc Mélenchon n’est pas l’humaniste "harmonieux" qu’il prétend être.

    " Publié par Médiapart. Dans un texte collectif, Alain Krivine et neuf autres anciens ou toujours militants de la Quatrième Internationale s’indignent des accusations lancées par Jean-Luc Mélenchon contre Paulo Paranagua, aujourd’hui journaliste au Monde. « S’il est un principe chèrement acquis face au stalinisme, écrivent-ils, c’est que le débat politique ne saurait être remplacé par la criminalisation de l’adversaire ».

    Nous venons de lire le blog de Jean-Luc Mélenchon qui, pour s’en prendre à la couverture de sa campagne présidentielle par Le Monde, choisit de calomnier le passé militant d’un des journalistes de cette rédaction, en charge de l’Amérique latine. Paulo Paranagua est ainsi décrit par le candidat de « La France insoumise » comme un « assassin repenti » en tant qu’ancien dirigeant de la « Fraction rouge de l’ERP d’Argentine », qu’il qualifie de « groupe de provocateurs ». Jean-Luc Mélenchon n’hésite pas à qualifier Paulo Paranagua de « muse de la CIA », l’accusant à demi-mots d’être responsable « de la mort de toutes les personnes qui l’ont approché sur place ».

    Ces accusations sont lancées sans l’ombre du début d’une preuve, sans qu’aucun fait ne viennent les étayer. C’est inacceptable.

    Les soussignés s’indignent de ces accusations qu’ils jugent contraires à toute éthique militante. S’il est un principe que doit défendre le mouvement ouvrier et social, chèrement acquis face au stalinisme, c’est que le débat politique, aussi vif soit-il, ne saurait être remplacé par la calomnie et la criminalisation de l’adversaire. Le problème n’est donc pas notre désaccord politique actuel avec le journaliste Paulo Paranagua, en raison de sa défense de l’ordre néo-libéral international ou de ses attaques contre les forces progressistes d’Amérique latine. Jamais ces désaccords d’aujourd’hui ne nous autoriseront à insulter l’histoire militante collective à laquelle, jeune militant de la Quatrième Internationale, il a participé.

    En traitant la Fraction rouge de l’ERP d’Argentine de « provocateurs », d’ « assassin » et d’ « agent de la CIA », Mélenchon insulte un groupe de révolutionnaires qui, durant les années 1970, s’affrontèrent au régime militaire (1966-1973) et à l’Alliance Anticommuniste Argentine (escadron de la mort qui fit des milliers de victimes), puis combattirent la dictature militaire argentine réinstallée en 1976. Comme d’autres groupes – guévaristes, péronistes de gauche, socialistes révolutionnaires –, ces militant-e-s pratiquaient la lutte armée, pour résister au plus criminel des régimes militaires de l’époque. Nombre d’entre eux ont été assassiné-e-s, torturé-e-s, emprisonné-e-s par la dictature. Dont Paulo Paranagua, militant brésilien engagé par internationalisme en Argentine, qui fut arrêté, torturé et emprisonné, avant d’être expulsé vers la France à l’issue d’une campagne internationale de soutien.

    Nous pouvons aujourd’hui revisiter la question de la violence révolutionnaire et, évidemment, nous questionner sur les impasses de la lutte armée, thème d’ailleurs déjà débattu à l’époque. Mais, en aucun cas, Paulo Paranagua et les dirigeants de l’ERP d’Argentine ne furent des « assassins à la solde de la CIA ». Ils furent, à l’époque, nos camarades de lutte et d’espoir.

    Les soussignés, alors militants de la Quatrième Internationale et quelles que soient aujourd’hui leurs positions, n’acceptent pas de voir leur passé commun insulté par Jean-Luc Mélenchon.

    Signataires : Alain Krivine, Hubert Krivine, Alain Cyroulnik, Samy Joshua, Mario Klashko dit « Pelado », Michael Löwy, Charles Michaloux, Pierre Rousset, François Sabado, Charles André Udry."

    Participer à cette discussion

    • Misons sur l’espoir et l’avenir 22 novembre 2016 10:22

      Les idées et les gouvernements s’enfoncent dans une spirale réactionnaire... Et nous ne serions pas capable de choisir le levier d’espoir pour résister et construire ensemble pour demain ?
      Les partis et l’idée communiste ont un avenir mais pour cela il faut rester audible. La candidature Mélenchon est l’outil d’aujourd’hui et, au final, c’est les valeurs de gauche qui doivent être entendues.
      Nous sommes différents. Tant mieux. Mais nous devons résister ensemble si nous voulons avoir une chance de construire ensemble. Une candidature communiste à la présidentielle contribuera à nous enfoncer dans un isolement durable sans aucune perspective.

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Forum - Discussions libres 20 novembre 2016 22:40, par The Winner is : le gardien de l’école

    J’avoue qu’on s’en fout un peu mais à Aubervilliers, on est plutôt Fillon, Sarkhozy ou Juppé ?

    Gageons que nos trois pieds nickelés de droite au conseil municipal d’Aubervilliers ont été capables de se diviser entre les trois candidats.

    Le grand vainqueur aura finalement été le gardien de l’école Edgard Quinet dont les heures sup seront payées par les Républicains.

    Participer à cette discussion

    • Forum - Discussions libres 21 novembre 2016 08:52, par Déçu de gauche

      Les pieds nickelés existent aussi dans la majorité municipale comme les deux élus du PRG qui sont aussi à gauche que Macron, sans parler des pro Merluche qui s’agenouillent devant un politicard de gôche espérant que le parti ne disparaîtra pas aux législatives. Et les divergences ne s’arrêtent pas à ces "courants ", ils existent des élus ingérables qui changent d’avis comme de chemise. Il faudrait balayer devant notre porte !

    • Forum - Discussions libres 22 novembre 2016 09:02, par Tiercé magazine

      Mon pronostic pour la primaire de droite à Aubervilliers : second tour

      Premier : le gardien de l’école Edgard Quinet qui touchera les heures sup payées par les Républicains

      Deuxième : Alain Juppé

      Troisième : Laurent Fignon

      C’est dans l’ordre

    • En croyant voter Fignon, de nombreux électeurs ont voté Fillon. Il faut croire que c’était plus marqué encore dans les autres villes.

    • Forum - Discussions libres 23 novembre 2016 18:17

      Ces pitreries sont à l’image de la gauche de gauche,elles sont les prémisses de sa disparition, le grand mégalo Mélenchon pense battre Fillon et se retrouver face à la Pen .En tout Mélenchon va gagner sur un seul point tuer le PCF.

    • A qui la faute ? Ce n’est pas Mélenchon qui fera disparaître le pcf. Le pcf est seul responsable de sa situation, il n’est plus audible par absence de stratégie claire. Le pcf ne cherche qu’à préserver son patrimoine électoral et financier. C’est ce qui explique son refus d’être clair sur ses alliances avec le ps. Résultat, il dégringole et son patrimoine électoral se réduit à chaque scrutin. Cet objectif qui consiste à vouloir exclusivement sauver les meubles est devenu une obsession qui concourt de plus en plus, lentement mais sûrement, à un affaiblissement durable.

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Décès de Fernand Urvoaz 10 novembre 2016 22:33, par le maître toilier

    Nous avons appris aujourd’hui le décès de notre camarade Fernand Urvoaz. Il avait 82 ans. Il habitait rue Charles Tillon, dans le quartier du montfort. Fidèle lecteur de l’Huma et très ancien adhérent du Parti communiste, ses obsèques se sont déroulés ce jeudi 10 novembre au cimetière communal d’Aubervilliers.
    A sa famille et à ses proches, nous présentons nos condoléances attristées.

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Le jour se lève en Colombie 26 septembre 2016 16:22, par Léna

    Je lis dans L’Humanité de ce matin (26 septembre) une longue interview d’un ancien cadre des Farc qui nous aide à comprendre la situation créée en Colombie par la signature imminente de l’accord de paix.
    Prenez-en connaissance.

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Pas obligé de tout partager 23 septembre 2016 17:58, par JC de la mala

    Pas obligé de tout partager, mais ça vaut la peine de prendre le temps de lire pour mieux comprendre les débats actuels entre la direction du PCF, JL Mélenchon et la gauche dans sa globalité....

    Voici le bon lien pour accéder au long entretien avec le journal communiste de l’ Ariège " Le Patriote" sur le mode de la conversation amicale.
    http://www.l-echo.info/…/files/documents/patriote-echo_1.pdf

    Bonne lecture !!!

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Sortir de la confusion 21 septembre 2016 11:22, par Arnaud

    Ceux qui s’acharnent à donner une image apocalyptique de JL Mélenchon feraient mieux de se rapprocher de cette "France Insoumise", ils découvriraient qu’il y a un fourmillement d’idées avec des gens ouverts, unitaires, engagés et en recherche de solutions pour un autre avenir. Peu de chose sépare les communistes de cette "France Insoumise" et la direction du PC devrait considérer qu’il est plus enrichissant de s’inscrire dans cette dynamique que de vivre replié sur soi-même. Le PC peut choisir d’amplifier la dynamique ou de la freiner. Il peut faire fausse route avec Montebourg ou un autre frondeur où encore choisir le ralliement de la dernière heure sur Mélenchon. Il y a urgence à choisir de tenter la réussite ou de subir l’échec...

    Participer à cette discussion

    • Sortir de la confusion 21 septembre 2016 11:29

      On assiste à un éparpillement suicidaire. EELV s’apprête à désigner son candidat. Les « frondeurs » du PS risquent, après la primaire, de se retrouver à soutenir un candidat qu’ils n’ont eu de cesse de combattre. Le Front de Gauche est éclaté. Le Parti communiste désigne ses candidats aux législatives et annonce qu’il décidera le 5 novembre prochain de la candidature qu’il présentera ou soutiendra pour la présidentielle. Jean-Luc Mélenchon a annoncé la sienne et entend que « La France insoumise » qu’il a créée soit le cadre unique d’organisation des campagnes électorales de l’an prochain. Tout cela ne pourrait aboutir qu’à des candidatures fratricides, y compris aux législatives, et à un désastre complet.

    • Sortir de la confusion 21 septembre 2016 15:56, par Lucien

      Commentaire de JL Mélenchon lu dans l’Huma :
      « Le PCF a voulu les primaires de toute la gauche, cela n’avait pas de sens. La vie a tranché. La vérité, c’est [qu’il] a pris sa décision depuis longtemps de ne pas me soutenir. (…) Le seul résultat de sa campagne aura été de me rendre la tâche plus difficile. » (L’Humanité, 20/09/2016)
      Jean-Luc Mélenchon

    • Sortir de la confusion 21 septembre 2016 19:56, par samos

      Les responsables du PCF devrais arrêter de tergiverser et rejoindre monsieur Mélenchon sinon il risque de raté le train et rester sur bord de la route

    • Sortir de la confusion 21 septembre 2016 20:46, par samos

      J oublié le PCF ne pourra jamais mourir ce ne sont pas les dirigeants du PCF qui font le PCF mais les militants et j avoue que les militants PCF sont des bons voir très très bon

    • Il parait que le plus important c’est le programme. JL Mélenchon a mis en discussion celui de la France insoumise, il est loin d’être bouclé mais il ressemble déjà beaucoup à ce que les communistes ont défendu en 2012 et à ce qu’ils proposent et défendent encore, le débat pourrait donc s’ouvrir. La direction du pc ne cesse de répéter que l’essentiel n’est pas le candidat mais le projet, et curieusement elle ne nous parle que du candidat Mélenchon et rarement de ses propositions. Il est pourtant possible de construire de l’en-comment avec la France insoumise. En fait ce qui bloque au pc ce n’est pas le projet, c’est de savoir qui désignera les futurs candidats aux élections législatives et si un accord électoral est possible avec le ps au cas par cas. Voilà les raisons de l’échec à venir. Avec cette mauvaise stratégie JL Mélenchon ne progressera pas et le pc perdra tout.

    • Sortir de la confusion 22 septembre 2016 11:17, par misterfreeze

      Je pose des questions comme ça sans avoir de réponses :

      - Si on choisit Mélenchon en novembre mais en janvier, c’est Benoit Hamon ou Montebourg aux primaires qui sont désignés ?

      - Si on choisit un candidat communiste, est ce que Mélenchon aura ses signatures et sinon pourquoi avoir un candidat communiste et Mélenchon

      - Si on choisit Mélenchon, est ce qu’il prensentera des candidats à lui face aux candidatures communistes et du front de gauche aux législatives ?

      - Si on choisit une candidature communiste, est ce qu’elle pourrait se retirer pour une candidature plus large si la primaire socialiste désigne Hamon ou Montebourg ?

      - Si on choisit Mélenchon, et si Hamon ou montebourg sont désignés, est ce qu’on demandera à Hamon ou montebourg de se retirer pour une candidature unique comme celle de Mélenchon. Si oui, est ce que Mélenchon accepterait les compromis sur un programme et pour des candidatures communes aux législatives ?

      Oui, il faut sortir de la confusion, et ce n’est pas simple.

    • Sortir de la confusion 22 septembre 2016 12:12, par samos

      Avec tous c si on pourrait mettre Paris en bouteille il faut juste que les dirigeants du PC prenne une décision après c l avenir qui nous le diras

    • Sortir de la confusion 22 septembre 2016 14:57, par Souvenir

      La "France insoumise" pourquoi pas ! Je crains que cela finisse comme" Nuit debout".J’ai l’impression que ce sont des gadgets sans stratégie politique pour arriver au pouvoir .Pour battre la droite il faut l’unité sinon ce sera l’extrême droite avec Sarkozy ou la Le Pen. ..A moins que "certains "veulent la victoire de cette droite extrême .Il faut se souvenir du vote révolutionnaire de 1981,la différence le Marchais d’aujourd’hui c’est Mélenchon avec un côté moi je écolo. Son objectif c’est l’installation "d’un nouveau progressisme écologique et social" (dixit) à long terme pas de construire l’unité des gauches maintenant.

    • Sortir de la confusion 22 septembre 2016 17:28, par Nuit couchée !

      Fais attention à ce que ça ne soit pas le PCF qui finisse comme nuit debout !

    • Sortir de la confusion 24 septembre 2016 23:08

      En 2017, on ne séparera pas présidentielle et législative. Il faudra un candidat à la présidentielle commun, un programme commun pour les deux élections.

    • Sortir de la confusion 25 septembre 2016 11:48, par Titi de gauche

      Puisque deux candidats seulement sont présents au second tour, on ne choisit pas au premier selon ses préférences, mais selon un calcul de probabilités : quel est le candidat, à gauche ou à droite, le mieux à même de l’emporter au second tour ? Si l’on demande à l’ensemble des sondés de ces derniers jours quel est le meilleur candidat pour la gauche en 2017, ils répondent E. Macron (28%) et, en second lieu, dans un mouchoir de poche, J.-L. Mélenchon (18%) et Manuel Valls (17%), François Hollande se situant en queue de peloton avec 8%. Mais si l’on se concentre sur les enquêtés de gauche, la disposition se modifie sensiblement : J.-L. Mélenchon se trouve propulsé en tête (24%) devançant nettement F. Hollande (18%), M. Valls (16%), E. Macron (15%), et A. Montebourg étant à la traîne avec 10 %. Alors pourquoi attendre pour décider ?

    • nous ne pouvons pas refaire les erreurs du passé. Le score de Mélenchon a été divisé par deux aux législatives de 2012. Pourquoi ? Parce que nous n’avons pas mené la même campagne partout en France. Nous avons manqué d’unité et de visibilité. Nous étions inaudibles. La suite de l’histoire du Front de gauche a été du même tonneau, en empirant : absence de stratégie nationale allant jusqu’à des alliances à géométrie variable, pas de label commun, et à la fin pas de dynamique nationale. Rechercher un accord politicien avec le ps aux élections législatives conduira à nouveau à une défaite. Il est temps de faire la clarté.

    • Sortir de la confusion 26 septembre 2016 11:27, par idriss

      Je ne partage pas cette analyse.

      C’est une fable qui a été raconté par Mélenchon mais qui s’appuie sur aucune réalité.

    • Sortir de la confusion ! 26 septembre 2016 12:49, par hchouma

      Mélenchon est clair sur un point, il veut que Sarko soit le candidat de la droite . Alors il le flatte , il juge que le débat sur nos ancêtres les gaulois n’est pas nul (dixit) encore une fois il veut faire le buzz comme avec le quinoa.Ces propos ne m’étonnent pas ,ce type est centré sur son nombril ,il veut l’arrivée de la droite la plus libérale au pouvoir . En revanche je m’interroge comment peut-il séduire des militants communistes ou de la gauche de la gauche, des syndicalistes, qui eux connaissent le parcours du personnage qui s’est construit politiquement dans la 5ème république .

    • Sortir de la confusion 26 septembre 2016 15:11, par René

      Arrêtez de vous laisser bourrer le crâne il n’existe aucune intervention démontrant que JL Mélenchon flatterait ou souhaiterait le succès de N. Sarkozy. Il y a aujourd’hui des milliers de communistes qui sont inscrits dans la démarche de la France insoumise ainsi que des milliers d’autres qui ne sont adhérents de rien et qui s’engagent aussi dans cette démarche de projet de la France insoumise. Il serait temps de comprendre qu’énormément de citoyens ne veulent plus entendre parler de cartels de partis et d’accords politiciens.

    • Sortir de la confusion 27 septembre 2016 08:52, par insoumis

      La question reste : comment battre la droite et je ne vois plus Mélenchon préoccupé par cette volonté politique . Il règle des comptes , je viens de lire la tribune de Gérard Filoche dans le Huffpost’’ un candidat commun et unique de toute la gauche’’ , on peut être en désaccord avec son "entrisme" dans le PS mais il propose une alternative certes’’ agitatoire ’’mais elle donne un espoir à la différence des replis égotiques des nombreux candidats déclarés des gauches.

    • Sortir de la confusion 27 septembre 2016 22:14, par Enfumage

      C’est sûr, Filoche ça clarifie la donne à gauche. Il va faire les primaires du PS, et puis se ranger ben sagement derrière celui qui l’aura emporté... Et puis in continuera à écrire son papier dans l’HD. Papier intéressant au demeurant mais qui n’en fait pas un candidat crédible...

    • Présidentielle : les trois options du PCF au choix :
      1) Candidat ps, de gauche, totalement et durablement anti-Hollande mais introuvable à ce jour,
      2) candidat maison qui sera facilement trouvé mais qui fera un score minuscule,
      3) Jean-Luc Mélenchon par défaut et à reculons et en menant une campagne autonome afin que le résultat ne soit pas trop élevé pour éviter une concurrence de candidats de la France insoumise aux législatives.
      Le Parti communiste doit choisir entre ces trois hypothèses. Réponse attendue le plus tard possible pour faire durer le plaisir et le suspens.
      La 3 tient la corde.

    • Point de vue tordu 28 septembre 2016 09:56, par Démocrite

      On peut certes voir les choses comme ça mais c’est vraiment tordu et ça fait fi de la capacité des militants (et des citoyens) à réfléchir pour construire.

    • Sortir de la confusion 28 septembre 2016 10:09, par eh oui helas !

      Analyse juste ! Hélas !
      Il faudra bien se rendre à l’évidence. On soutiendra Mélenchon ! Et puis on prendra notre veste aux législatives.
      On l’a cherché !
      La légitimité se fonde sur l’action (Melenchonn) et non les tergiversations (Laurent), la construction d’un projet (Melenchon) et non l’attentisme dans l’attente de la construction d’une candidature (Laurent), dans la vision proposée (Melenchon) et non la branlette autour d’un questionnaire sans intérêt (Laurent)...

    • Sortir de la confusion 28 septembre 2016 10:22

      Voici les 3 hypothèses tirées du site du PCF pour les Elections Présidentielles (copier-coller)

      • Prendre de nouvelles initiatives de rassemblement sans faire de choix de candidat au 5 novembre.

      • Un appel à voter Jean-Luc Mélenchon, en affirmant l’autonomie du PCF, sa démarche de rassemblement.

      • Engager une candidature issue du PCF, porteuse de ses idées et de sa démarche de rassemblement.

      La Conférence nationale aura à formuler les options définitivement soumises aux communistes. Elle-même se prononcera puis soumettra des propositions aux communistes dans une consultation dont elle fixera la date.

    • Candidature de rassemblement 28 septembre 2016 22:29

      Extraits d’une déclaration d’André Chassaigne, Député pcf et président du groupe Front de gauche à l’Assemblée nationale : "Dans les conditions actuelles, il n’est pas possible de soutenir Jean-Luc Mélenchon...Ça ne marchera pas... Mélenchon n’aura d’ailleurs pas le soutien des militants communistes sans un accord préalable avec le pcf...Je crois qu’une candidature présentée par le pcf pourrait largement contribuer à bousculer cette campagne présidentielle".

    • Sortir de la confusion pour rester en vie 28 septembre 2016 22:47, par Georges

      La bonne solution est bien que le pcf présente un candidat à l’élection présidentielle sous sa propre bannière pour faire le meilleur résultat possible. Même avec un score très faible le pcf en tant que tel pourra enclencher (ou poursuivre) des négociations (publiques ou secrètes) avec le ps pour négocier un minimum de candidatures, et éventuellement de députés, aux législatives qui suivront. C’est la meilleure stratégie pour éviter au pcf de disparaître de l’Assemblée nationale.

    • Sortir de la confusion 29 septembre 2016 08:56, par insoumis

      Besancenot tacle le souverainisme de Mélenchon, c’est’’ la régression pour la gauche radicale’’ dit-il . Ce n’est pas faux. Au delà des mises en scène médiatique, quelles sont les propositions du NPA pour lutter contre la droite ?Des logorrhées gauchistes. La preuve, ce groupuscule accueille dans ses rangs l’ex tueur JM Rouillan qui au lieu de faire une autocritique sur ses crimes passés trouvent que les tueurs islamistes sont’’ courageux’’ (sic) et le NPA le soutient...Mélenchon me deviendrait presque sympathique, enfin presque !

    • Sortir de la confusion 29 septembre 2016 16:05, par soumise

      Jamais de compromis, c’est du gauchisme. Donc, Mélenchon est un gauchiste alors car il refuse toute discussion, tout rassemblement. Ce positionnement est vraiment un problème qui n’avait pas été le cas en 2012.

    • Sortir de la confusion 30 septembre 2016 00:14

      Pendant que certains passent leur temps à récuser tous les candidats, avec la France insoumise les débats sur le projet avancent. Il suffit d’aller sur "JLM2017 groupes d’appui" pour avoir les coordonnées d’un groupe local le plus proche. Cela ne veux pas dire soutenir mais apporter sa contribution et participer pour mieux comprendre. La France insoumise fait sont chemin ceux qui ont signé viennent du partis de Gauche, du parti Communiste, d’Ensemble, du parti Nouvelle gauche socialiste, et de bien d’autres horizons. Mais beaucoup n’ont jamais adhéré à un parti .
      Ceux qui ont signé, ont pu proposer des points pour le programme, et ils peuvent encore en proposer sur les 7 chapitres du programme. Tous ceux qui ont signé, votent le programme. Cela semble plutôt démocratique.
      Rapidement vous devriez avoir une première version de ce programme, "l’Avenir en commun". Il ne tient qu’à vous de participer ! C’est toujours possible.

    • Sortir de la confusion 30 septembre 2016 09:05, par Rachid

      La Mélenchon- mania a un côté étonnant : on dirait qu’une partie de la gauche de la gauche veut sortir de son chemin de croix des divisions pour s’engouffrer dans le soutien à un homme qui demande à ses partisans de faire son programme alors qu’il est déjà fait. En fait Mélenchon s’est formé au contact de Mitterrand qui fut l’un des plus grands manipulateurs de la gauche. Il veut être "un chef de meute" pour ma part ce n’est pas" un bonheur de travailler" avec le remplacant du "vieux" ( "mots employés" par Jean Luc).

    • Alors, comme ça le programme de la France insoumise serait déjà arrêté ? Répéter à l’envie un mensonge n’en fait pas pour autant une vérité. Celles et ceux qui participent aux groupes locaux de discussions vérifient que la démarche prend de l’ampleur et répond à une attente de participation bien réelle. On sait que le "tout sauf Mélenchon" va poursuivre sa campagne de dénigrement systématique. Le meilleur moyen d’ignorer ces manipulateurs qui racontent tout et n’importe quoi est de s’inscrire dans les groupes de travail pour vérifier soi-même que cette dynamique existe et qu’il est encore possible de l’amplifier.

    • Sortir de la confusion 1er octobre 2016 18:29, par Rachid

      Amplifier la dynamique franchouillarde de Mélenchon , ce sera sans la vraie gauche de la gauche. Bientôt votre ami voudra échanger avec la droite identitaire . Où est le temps où votre guide évoquait à Marseille en 2012 "il n’y a pas d’avenir pour la France sans les arabes et les berbères du maghreb" Maintenant nous devrons tous être gaulois .

    • Sortir de la confusion 2 octobre 2016 19:05, par Françoise

      Mélenchon "Sans la vraie gauche de gauche" ça reste à vérifier. Votre campagne persistante du "Tout sauf Mélenchon" finira par vous conduire à sonner le tocsin pour éviter une opération survie. Votre attente du candidat de rassemblement miraculeux ps-anti-Hollande est plombée par avance et vouée à l’échec. Quand à une candidature issue du pcf elle risque de s’installer dans l’indifférence la plus totale. Il vous restera le ralliement inutile de la dernière heure qui n’apportera aucun plus dans cette campagne. La stratégie actuelle de la direction du pcf ne propose aucun débouché politique crédible, vous allez juste obtenir un timide affaiblissement du résultat de la France insoumise. Pas de quoi être fier !

    • Sortir de la confusion 2 octobre 2016 23:08, par Pinocchio

      L’ancien ministre de l’Économie Arnaud Montebourg a annoncé sa décision de participer à la primaire initiée par le PS, dimanche soir, sur TF1.
      "J’ai décidé d’inscrire ma candidature à l’élection présidentielle de 2017 dans le cadre des primaires de la gauche", a donc annoncé Arnaud Montebourg, précisant qu’il se rangerait au résultat du vote, quel qu’il soit, même si c’est François Hollande qui l’emporte. "Je crois que dès lors qu’on accepte une primaire, on en accepte toutes les règles. Une chose est sûre c’est que j’en accepterai le résultat et ne me présenterai pas et ne serai pas agent de division, mais plutôt de rassemblement", a assuré le nouveau candidat.
      Dire que certains au pc imaginaient d’en faire le candidat du rassemblement.

    • Impossible de sortir de la confusion ! 3 octobre 2016 08:47, par Hasta la vista

      Je ferai remarquer aux pro Mélenchon qu’ils parlent peu du programme de la" France insoumise .Ils ne dénoncent pas la peopolisation actuelle de leur candidat, il suffit de lire le dernier article de Paris Match . Ils ne dénoncent pas ses propos comme " à partir du moment où l’on est Français, on adopte le récit national ’’.
      A vrai je ne sais pas pour qui voter. De toute façon les programmes électoraux sont des illusions démocratiques, ils ne sont jamais respectés .Le mouvement ouvrier n’est pas suffisamment fort pour peser, ils restent que des leaders qu’il faudrait départager comme si leur élection pouvait changer les choses .
      Ce qui est certain, aucun candidat qui se réclame de l’identité française qu’elle soit républicaine, souverainiste de gauche, droite extrême ou heureuse n’aura mon suffrage.
      La guéguerre des anti et des pro Mélenchon ne me concerne plus.
      Amusez-vous seul à votre cluedo politique :" Qui à tuer ou va tuer la gauche" ?

    • L’avenir en commun 3 octobre 2016 10:02, par jlm2017.fr

      Tenter de s’extirper du débat sur les personnes pour débattre des propositions de programme est tout fait possible et fortement souhaitable pour avancer... Vous pouvez consulter le programme de la France insoumise "l’avenir en commun" sans aucune difficulté. Ce programme, toujours en projet et donc encore soumis à discussion, est consultable en ligne, après vous être connecté.e sur "jlm2017.fr"

    • Casting de chefs politiciens pour primaires inutiles 3 octobre 2016 10:56, par Olivier

      Voilà c’est fait, le casting est en place, on prend les mêmes et on recommence. Avec la primaire de toute la gauche du ps les brebis égarées rentrent dans le rang. Hier Montebourg faisait de l’impossibilité de soutenir Hollande la raison d’être de sa candidature. Aujourd’hui il retourne sa veste et accepterait de le soutenir en cas de victoire. Ce cirque politicien est à mourir de rire.

    • Sortir de la confusion 3 octobre 2016 18:02, par samos

      Mélenchon à un programme le PS et tout les anciens ministres qui se présente a la primaire de la "gauche" on un bilan de ces 5 années 3 années pour d autres a donner aux français on se rappelle tous du fameux slogan le changement c et maintenant ???

    • Une primaire sans diversité et bien peu de femme 3 octobre 2016 19:07, par Maryse

      Montebourg Arnaud, Hamon Benoiît, Lienemann Marie-Noëlle, Filoche Gérard, De Rugy François Bennahmias Jean-Luc, aller on ajoute d’autorité François Hollande.... Pour l’instant ça fait sept candidats déclarés à la primaire à gauche. Sacré casting ! ça manque juste un peu de diversité, pourtant dans ce domaine les socialistes sont de sacrés donneurs de leçon, Quant à la place des femmes mieux vaut éviter de calculer le pourcentage.

    • Sortir de la confusion 3 octobre 2016 20:21, par Les cocus comptez vous

      Montebourg fait un bras d’honneur au PC ! Il aurait pu y aller seul et espérer s’attirer la sympathie de l’électorat communiste. Et il aurait même été aidé par Pierre Laurent. Mais en bon socialiste, il a fait son calcul. l’électorat communiste est déjà largement cristalisé par Mélenchon. Donc peu à gaganer de ce côté là. Et comme il y a peu à gagner, plutôt se torner vers le PS et les déçus du socialisme pour espérer rafler la mise. Pas impossible et Montebourg espère sortir ainsi vainqueur de la primaire socialiste et alors devancer Mélenchon. Mais à quel prix ! Quels reniements ? L’homme qui accueillait Amazon bras ouverts en Saone et Loire nous a habitué à ses volte-faces.
      Alors oui, on peut critiquer Mélenchon qui lui au moins a eu le mérite de garder une ligne claire en refusant les primaires et en avançant...

    • Retraite public/privé 6 octobre 2016 11:27

      Une grande partie des fonctionnaires part plus tard en retraite que les salariés du privé. Un constat qui vient d’être publié dans un rapport de la Cour des comptes.
      Concrètement, un salarié part en moyenne à 62,3 ans à la retraite. Les agents de la fonction publique d’État en font de même à 62,1 ans et leurs homologues des hôpitaux et des collectivités territoriales partent même à 62,8 ans ! Comment est-ce possible ? Ce sont, selon les auteurs du rapport, tout simplement, les effets des réformes de retraite menées depuis 2003 (création d’un système de décote et surcote comparable au privé, alignement à 62 ans de l’âge légal de départ en retraite,etc.). « Elles ont eu un effet sensible sur l’âge moyen de départ en retraite des fonctionnaires, en augmentation de 2 ans en moyenne », note la Cour des comptes.

    • Pour ceux qui ne sont pas encore abonné à JLM 2017 7 octobre 2016 19:43, par JLM 2017

      Cher insoumis et chère insoumise d’Ile-de-France,

      Vous êtes chaleureusement invités à une soirée dialogue entre Chantal Mouffe et Jean-Luc Mélenchon qui se tiendra à Paris le vendredi 21 octobre 2016 de 19 heures à 21 heures.

      Pour consulter l’invitation ainsi que pour remplir le lien d’inscription, gratuite mais obligatoire :

      S’inscrire à l’événement

      Un mail vous sera par la suite envoyée confirmant votre participation dans la limite des places disponibles avec l’adresse de la rencontre.

      Amitiés insoumises,

      L’équipe JLM2017

    • Le programme, ça avance ! 7 octobre 2016 21:27, par JLM 2017

      Bonjour à tou.te.s,

      Depuis plusieurs jours, vous pouvez consulter le programme de la France insoumise et vous prononcer sur son contenu :

      Je participe à la consultation

      Cette étape intervient après un processus d’enrichissement de l’Humain d’abord, programme de notre candidat en 2012. C’est le document issu de ce travail que nous vous soumettons aujourd’hui. Il est le fruit de vos contributions sur la plateforme jlm2017.fr, des réflexions issues des auditions réalisées auprès d’expert.e.s, de syndicalistes, de professionnel.le.s de différents secteurs et des propositions des organisations politiques soutenant le mouvement.

      Certain.e.s d’entre vous ont souhaité compléter ce document. Vous en avez maintenant la possibilité grâce à un formulaire thématique, accessible si la consultation est complète. Ces apports seront pris en compte dans le cadre des livrets programmatiques de la France insoumise qui constituent la prochaine étape de ce processus d’élaboration collective.

      Pour continuer à vous familiariser avec le contenu de ce programme, cette version est consultable en ligne (après vous être connecté.e sur jlm2017.fr) :

      Consultez le projet

      Bonne lecture !

      Clémence et Boris,

      Secrétaires du travail programmatique

    • Prime à la présence ? 8 octobre 2016 17:09

      Certains élus sont absents à presque toutes les séances du conseil municipal. Hors le Code des collectivités territoriales prévoit depuis 2015 que le montant des indemnités qu’une collectivité alloue à ses membres est modulé en fonction de leur participation effective aux séances plénières et aux réunions des commissions dont ils sont membres. Question : est-ce que cela s’applique à Aubervilliers ?

    • L’avenir en commun... encore possible ? 9 octobre 2016 10:31, par Maurice F

      Hier le pcf a rendu public le bilan de sa consultation lancée en avril, intitulée "Que demande le peuple ?". A l’époque Pierre Laurent avait évoqué l’objectif de faire remplir un questionnaire par 500.000 personnes pour en faire le "socle programmatique" d’une candidature unique de la gauche non gouvernementale.
      En fait, c’est seulement 65.000 questionnaires qui ont été collectés par les militants communistes et traités par l’institut Viavoice.
      Les résultats sont sans grande surprise : 78 % des sondés jugent ainsi que "les responsables de la crise sont les banques, les grands actionnaires et la finance", 69 % estiment qu’il faut "renégocier les traités européens pour stopper l’austérité" et 38 % vouloir "un meilleur salaire, de meilleurs revenus".
      A l’issue de la restitution de ce questionnaire, Pierre Laurent a annoncé le lancement "au début de la semaine prochaine" d’une grande pétition nationale en ligne pour appeler à "une candidature commune de gauche alternative".
      Tout cela est quand même bien long et peu efficace alors que d’autres on leur candidat et sont en campagne depuis des mois et déroulent leurs projets et leurs programmes. Il est évident qu’aucun des candidats de la gauche de gauche ne veut abandonner ses ambitions. A part choisir un candidat communiste ou se ranger derrière Montebourg qui risque d’être le gagnant de la primaire socialiste on ne voit pas bien ce que le pcf peut décider dans la mesure ou il rejette catégoriquement la démarche de la France insoumise.

    • « Une campagne sans candidat ? C’est la preuve qu’on sait tordre le cou au présidentialisme et tenir face au choc des ego ! » explique Olivier Dartigolles, porte-parole du pcf. Envers et contre tous, le pcf croit toujours au miracle du candidat providentiel et unique qui évitera l’élimination de la gauche au second tour. Il parait que la direction du pcf ne joue pas la montre : « Nous n’attendons pas pour le plaisir d’attendre. Ce n’est pas un supplice chinois : nous laissons juste la porte ouverte pour éviter le pire, poursuit Dartigolles, et on est bien dans nos baskets ! ».
      Nous avons là des stratèges qui pour éviter le pire vont nous conduire à l’agonie.

    • Prise de tête 9 octobre 2016 17:42, par Philippe

      Candidat commun où pas la gauche sera disqualifiée et le pc en sortira encore plus affaibli. Cinq semaines plus tard auront lieu les législatives, Pierre Laurent n’a que ça en tête. Il sait que le pc peut disparaître de l’Assemblée nationale alors il gagne du temps pour attendre le résultat de la primaire socialiste pour chercher à qui se raccrocher pour sauver son parti de la déroute annoncée. Le tout sauf Mélenchon ne règle rien car le pc est coincé entre le ps qui n’a que faire d’un pc qui ne sait plus quelle stratégie adopter et la France insoumise qui avance sans se préoccuper le moins du monde de la position de la direction du pc. Le manque de clarté dans ses positionnements va enfoncer le pc dans l’échec. Comme il est maintenant trop tard, donc impossible de se rallier à Mélenchon et difficile de soutenir un socialiste même frondeurs, autant décider rapidement d’avoir un candidat communiste puisque personne de la société civile ne voudra y aller avec le seul soutien du pc.

    • Ne perdons pas la mémoire 10 octobre 2016 11:56, par Guimard

      Arrivé en troisième position au premier tour de la primaire socialiste de 2011, avec 17,2 % des voix, Arnaud Montebourg avait appelé à soutenir François Hollande plutôt que Martine Aubry au second tour. C’est à cause de lui que nous avons eu à subir le candidat Hollande et c’est en prenant cette position qu’il a "acheté" son poste de ministre. Alors voter Montebourg certainement pas !

    • Réalistes 10 octobre 2016 15:43, par René

      Une pétition nationale va être lancée par le pcf pour "une candidature commune de la gauche alternative". On a envie de dire une pétition de plus pourquoi faire ? Il existe déjà beaucoup de pétitions de cette nature qui n’ont absolument rien changé. A quoi bon en ajouter une sauf si cela permet de grappiller quelques semaines pour le cas où Montebourg remporterait la primaire ouvrant ainsi la possibilité d’un accord électoral qui verrait le ps concéder quelques circonscriptions aux députés communistes.

    • Sortir de la confusion 11 octobre 2016 11:50, par Politique spectacle

      Et si on évoquait la peopilisation de Mélenchon.
      Au fond c’est un point commun avec Montebourg, les deux passent dans l’émission très apolitique de Karine Le Marchand .Le clou c’est sa photo dans closermag.fr avec elle.
      Un communiste peut-il soutenir ces potiches télévisuels ?

    • Sortir de la confusion 11 octobre 2016 23:51, par Patrick

      Il serait temps pour certains de sortir des bulles intello-bobos de la "gauche de la gauche" qui comprend aussi malheureusement quelques communistes heureusement peu nombreux et de se rendre à l’évidence. Le "tout sauf Mélenchon" a de moins en moins de crédibilité, il suffit d’écouter les vrais gens, de dialoguer avec eux, pour se rendre compte qu’à gauche, au sens traditionnel et populaire du terme, la candidature de JL Mélenchon est d’ores et déjà installée et incontournable parce qu’elle redonne de l’espoir à ceux qui se battent.

    • Sortir de la confusion 12 octobre 2016 06:34, par écolo

      Les pro Mélenchon denoncent les ’’bobos ’’ comme Sarko normal entre acteurs politiciens ils pensent s’adresser au même public .Pour ma part, j’irais cultiver mon jardin ouvrier aux prochaines élections. Les politicards de gauche et droite me dégoûtent et comme la majorité de l’électorat populaire ,je n’irai pas voter.

    • Sortir de la confusion 12 octobre 2016 18:57, par samos

      Le président Hollande parle de la population habitant les quartiers (nous) comme étant des sans_dents

    • Sortir de la confusion 12 octobre 2016 21:25, par samos

      A Béziers le maire fait collé des affiches faisant pensser a une des pires époques qu à connue la France c et inacceptable pauvre France

    • Le programme : ça avance 14 octobre 2016 11:46

      Les partisans de la France insoumise votent jusqu’à samedi sur le programme, "l’avenir en commun". Les auditions et contributions sont recueillies depuis plusieurs mois et vont prendre à la fin des débats la forme d’un véritable programme.

    • l’essentiel c’est le programme ou le candidat ? 14 octobre 2016 16:49, par Thierry

      Si le pcf décide de se rallier, en menant une campagne autonome, au candidat JL Mélenchon, aura t-il la possibilité de se faire entendre sur des propositions de programme différentes de celles retenues par le programme "l’avenir en commun" de la France insoumise ?

    • Échange programme contre circonscriptions de Député 14 octobre 2016 18:40, par Georges

      Arrêtez donc vos contorsions l’objet du débat n’est pas le programme mais le partage des circonscriptions pour les élections législatives.

    • Rien ne va plus 14 octobre 2016 21:53, par Henri

      Il n’y a jamais eu autant de pétitions réclamant un candidat unique de toute la gauche pour 2017. Chacun voulant son candidat unique bien à lui rien n’avance et les pétitions n’y changeront rien. Pourtant il suffirait pour s’en sortir que la France insoumise et le pcf se retrouvent pour qu’ils soient immédiatement reconnus comme une possible alternative. Pour ça pas besoin de pétitions supplémentaires, il suffit juste d’un peu de bonne volonté et de réalisme. Le pcf n’a aucun candidat susceptible de peser politiquement au niveau national, les frondeurs ne cherchent qu’à exister au sein du ps de demain, par contre la France insoumise elle, a un candidat dont chacun sait qu’il peut faire un bon résultat pour peser dans l’avenir. Arrêtons donc de perdre du temps !

    • La convention de la France insoumise qui se tient ce Week-end à Lille est un réel événement. Le projet de programme "l’avenir en commun" y est débattu à partir des quelques 3000 contributions discutées pendant plus de 6 mois dans plus de 1300 groupes locaux d’insoumis-es. 77 000 votants se sont prononcés. Voilà qui donne de l’espoir pour celles et ceux qui ne veulent ni se résigner, ni renoncer. La convention continue demain et peut-être suivie en direct sur #LilleFi" ou en participant par SMS au 06 44 63 41 00.

    • Rétropédalage 16 octobre 2016 10:12, par Pinocchio

      Pierre Laurent, secrétaire national du pcf vient de déclarer : « Je suis prêt à discuter avec la France insoumise. » ça fait 6 mois qu’il fallait prendre une initiative de ce genre, quand on prend le train en marche il est difficile d’avoir des exigences. Et puis discuter de quoi : du programme, du candidat, des candidats aux législatives ?

    • En avant pour des combats communs à développer 16 octobre 2016 10:26, par Maryse

      "Les communistes sont les bienvenus dans la campagne de la France Insoumise, ils y ont déjà toute leur place, à tous les niveaux et à toutes les responsabilités. Les candidatures qu’ils veulent proposer seront toutes traitées en commun. Non dans un état d’esprit mesquin de partage du territoire et des rentes. Mais avec la volonté d’agir conformément aux objectifs de la campagne unique présidentielle et législative. Avec l’impératif absolu d’une représentation de la société dans tous ses aspects. Avec les soucis de faire vivre ensuite de façon pérenne toutes les structures du mouvement qui se seront engagées dans ces batailles communes et qui devront ensuite ou bien relayer notre victoire ou bien continuer le combat. J’ai pris acte de la décision de Pierre Laurent : pas d’accord national avec le Parti Communiste. Du « cas par cas », selon son expression. Contre ceux qui voudraient le clivage et la dispute, nous opposerons la force sereine de la fraternité dans le combat commun. Et une méthode de travail inscrite dans un calendrier réaliste et maîtrisé."JLM 2017

    • Donner de l’espoir pour construire un autre futur 17 octobre 2016 12:03, par Karim

      La "France insoumise" a tenu sa première convention. Mille participants dont les deux tiers ont été tiré au sort. Les discussions ont montré que les intervenants étaient favorables à ce que d’autres formations joignent leurs forces aux leurs à condition que cela ne remette pas en cause la démarche engagée. La porte est ouverte à tous ceux qui s’engageront à respecter le programme (qui reste à finaliser) et qui accepteront le fait que pour la campagne de l’élection présidentielle et de l’élection législative la démarche soit identique.

    • Donner de l’espoir pour construire un autre futur 17 octobre 2016 12:24, par Bruno

      Un autre futur : c’est ce que la ministre de l’écologie Ségolène Royal semble souhaiter pour l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. La ministre estime que cet aéroport est une infrastructure inadaptée. Le secrétaire départemental du pcf en Loire-Atlantique a déclaré : "Ségolène Royal est irresponsable".

    • Confusion totale 17 octobre 2016 15:58, par Sabrina

      Aéroport Notre-Dames-des-Landes, Ségolène Royal serait irresponsable ? mais alors que dire de François Hollande qui avoue à deux journalistes qu’en fait « il est personnellement contre le projet », et que celui-ci « ne se fera pas ». On est stupéfait. Que ne l’a-t-il dit plus tôt ? Pourquoi tout ce temps perdu ? Pourquoi ce référendum manipulatoire du mois de juin ?

    • Sortir de la confusion 17 octobre 2016 22:30, par Logique

      Une bonne nouvelle : nos candidats pour les législatives seront estampillés "Insoumis". C’est une sage décision qui permet de mettre en cohérence la présidentielle et les législatives. Bien sûr, chacun restera dans son parti d’origine, il ne s’agit pas de renoncer à son parti, par exempel, Meriem Derkaoui restera bien évidemment au PCF, mais sa campagne sera menée sous les couleurs des insoumis, pour éviter les déperditions présidentielle - législatives.
      C’est d’abord une décision logique tant on sait que la présidentielle conditionnera les législatives. On a tout a gagner à s’inscrire dans cette perspective, la seule viable pour réellement porter une alternance de gauche.
      Merci à Mélenchon pour cette clarification de bon sens qui permet d’avancer.

    • Une dynamique est en marche 18 octobre 2016 12:56

      La France insoumise ambitionne d’avoir 577 candidats aux élections législatives. C’est défi qui est loin d’être gagné mais qui vaut la peine d’être tenté. Il est souhaitable que les communistes, et d’autres, s’inscrivent dans cette démarche. Pour ce qui concerne la candidature de Mériem Derkaoui rien ne permet de dire qu’elle le souhaite d’autant que le cumul des mandats ne fait pas partie des options de la France insoumise.

    • L’avenir est incertain 18 octobre 2016 22:25, par Nathalie

      Le pcf doit trancher sur son éventuel soutien à Jean-Luc Mélenchon le 5 novembre lors de sa conférence nationale. Si la réponse est négative, ce sera un premier coup d’arrêt qui peut-être fatal pour le candidat de la France insoumise sans pour autant assurer un avenir reluisant au pcf. Dans le cas contraire, avec l’engagement de la force militante du pcf, il est possible de redonner de l’espoir à ceux qui n’en n’ont plus. L’heure est au choix, ou bien une perspective d’espoir, ou bien un avenir obscure.

    • Sortir de la confusion 19 octobre 2016 20:50

      Melenchon vainqueur des primaires des verts ! C’est le principal enseignement des primaires des verts. Comme quoi les primaires servent à quelque chose ! Certes, elles ne servent pas ceux qui espèrent ou espéraient s’en servir (par exemple Pierre Laurent). Elles servent en fait ceux qui n’en voulaient pas.

    • Sortir de la confusion 19 octobre 2016 22:46

      Mélenchon, après avoir remporté les primaires du PCF remporte celles des verts ! Ne lui reste que les primaires du PS à emporter, et c’est plutôt bien parti !

    • La primaire d’Europe Écologie-les-Verts fait un flop ! 12 000 votants seulement, cela montre que EELV est inaudible. Comme quoi les primaires à gauche ne servent à rien.

    • Une dynamique est en marche 20 octobre 2016 12:08, par René

      Les désaccords avec JL Mélenchon sont loin d’être insurmontables. Certes les communistes auront du mal à accepter la désignation des candidats aux législatives tel que la France insoumise veut le faire mais on perd énormément de temps à attendre et à courir derrière les écolos et les frondeurs du ps qui finiront par rentrer dans le rang comme d’habitude. Si la direction du pcf s’était engagée plus rapidement comme partenaire avec la France insoumise en acceptant le principe que présidentielle et législative c’est une même campagne qui se prolonge avec les mêmes partenaires, les discussion sur les candidatures auraient été engagées différemment. Quand on arrive en fin de bataille il ne faut pas espérer imposer son point de vue.

    • Sortir de la confusion 21 octobre 2016 22:57, par Bravo

      La question n’est même plus celle de désaccords avec Mélenchon ou pas. On a voulu jouer au plus con et on a gagné.
      On a été incapable de mesurer dès le départ la dynamique Mélenchon. A ce jour, on n’ a ni programme, ni candidature.
      En attendant, Mélenchon déroule implacablement sa démarche. L’appareil pourra tout juste se satisfaire d’un pitoyable baroud d’honneur en essayant de glisser quelques candidatures chez les insoumis. Mais nul doute que ce ne sont pas celles ci qui seront priviéiégiées pour l’investiture.

    • Ouf ! sauvés du naufrage 22 octobre 2016 09:22, par Titi de gauche

      "Force est de constater qu’à ce jour, les logiques de séparation prennent le dessus", écrit le chef de file des députés frondeurs du ps Christian Paul, à Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste. "Aussi, nous recevons positivement ta proposition de rencontre selon des modalités à déterminer très prochainement", poursuit-il.

    • Je te tiens, tu me tiens par la barbichette.... 22 octobre 2016 09:57, par Pinocchio

      Les frondeurs du Parti socialiste rencontreront des dirigeants du Parti communiste français pour "rechercher des solutions de rassemblement" en vue de l’élection présidentielle, selon une lettre envoyée mercredi à l’AFP. Il n’est pas évoqué l’élection législative mais nul doute que cette question sera la partie secrète de la rencontre.

    • Sortir de la confusion 22 octobre 2016 10:32, par Naïf

      Expliquez moi comment un accord aux législatives avec les frondeurs ou le PS va nous permettre de faire élire Meriem Derkaoui sur Aubervilliers Pantin
      Merci

    • Ne créons pas la confusion 22 octobre 2016 18:37, par Enfantin

      C’est simple @Naïf (qui ne doit pas l’être tant que ça), on a aucunement besoin de chercher à faire élire Mériem Derkaoui comme députée, puisqu’elle n’a jamais exprimé le souhait d’être candidate et que personne ne la propose à ce jour. Elle est maire, vice-présidente du conseil départemental, elle siège à la communauté d’agglomération Plaine Commune, et elle finira sûrement un jour par siéger aussi à la Métropole. Par ailleurs, elle semble plutôt vouloir respecter le non cumul des mandats. Ce qu’elle a c’est déjà beaucoup, c’est une lourde charge, en en rajoutant cela va finir par faire trop.

    • Sortir de la confusion 23 octobre 2016 15:01, par A Arnaud

      C’est certain Arnaud, puisque tu l’affirmes, on a un tel matelat de voix qu’on peut faire élire un-e candidat-e qui par définition sera un-e candidat-e de rassemblement, après une procédure de construction de la candidature où le programme sera l’élément central.
      C’est d’ailleurs ce qui ressort du questionnaire du PCF rempli à 65000 exemplaires.
      Quant au désintérêt de Meriem Derkaoui pour la députation, je te rappelle qu’elle avait été suppléante de Muguette Jacquaint puis qu’elle s’était présenté à l’interne contre Gilles Poux qui avait eu alors la préférence des militants de la Courneuve et d’Aubervilliers. Elle n’avait pas souhaité alors être suppléante, considérant que l’ayant déjà été, il aurait été logique qu’elle soit titulaire.
      En termes de désintérêt pour la fonction, on fait mieux.
      Naïî qui n’est pas non plus complètement con !

    • Matelas électoral inconfortable 23 octobre 2016 20:50, par Enfantin

      Mériem Derkaoiu candidate à la législative ? A quoi bon si c’est pour perdre vu que la gauche est un véritable champs de ruines à Aubervilliers comme ailleurs. De plus en supposant qu’elle gagne, ce qui est encore une fois complètement impossible, il lui faudrait légalement obligatoirement abandonner son dernier mandat celui de maire. Pas bien sûr que ce soit une bonne idée vu qu’on à déjà changé de maire deux fois en peu de temps. Et puis qui pour lui succéder ? Quand à ton idée de : "on a un tel matelas de voix"... Je suis MDR. Le matelas est aussi épais qu’une feuille de cigarette. Si je parvenais croire le contraire je ne serais pas seulement naïf, je serais vraiment complètement con !

    • Gagner est possible 24 octobre 2016 14:48, par Noémie

      Mériem Derkaoui candidate du pcf peut gagner la législative. Les sondages actuels sont biaisés par les prophètes de la défaite et du découragement. Mélenchon et sa France insoumise n’atteindront pas les sommets annoncés. Si le pcf s’entend avec les frondeurs du ps il augmentera son influence électoral au détriment de la France insoumise de Mélenchon.

    • Info ou intox ? 24 octobre 2016 21:21

      La direction du PCF parie sur Montebourg
      Olivier Dartigolles a clarifié la position de la direction du PCF : la carte Montebourg sera jouée jusqu’au bout et si l’ancien ministre hollandais venait à gagner la primaire du PS, le PCF jouerait alors les rabatteurs pour que toutes les autres candidatures, et notamment celle de Jean-Luc Mélenchon, passent sous les fourches caudines de celle-ci. Invité du Talk Orange "Le Figaro" ce lundi 24 octobre, le porte-parole du PCF a en effet affirmé « Si Montebourg gagne la primaire socialiste, ce sera quelque chose de nouveau dans la situation politique. Comme le dit Pierre Laurent, quand bien même on ferait un choix de candidature d’ici la fin de l’année, on maintiendra toujours ouverte la possibilité pour le Parti communiste français d’aller vers des choses qui permettraient cette candidature commune ».

    • Excès de vitesse 24 octobre 2016 22:01, par La tortue

      Une réunion aura lieu le 3 novembre à Paris entre le PCF, les frondeurs du PS et la direction d’EELV. Le but ? Rechercher des solutions de rassemblement en vue de la présidentielle. Les "strapontins" aux législatives feront-ils partie de la discussion ? Il parait qu’il pourrait aussi y avoir une primaire des primaires en février. A ce rythme il est possible d’avoir une candidature, peut-être commune, en 2022.

    • Les finalistes qualifiés de la primaires écologiste (EELV) rejettent par avance une alliance avec le PS. En clair, ils chercheront à vendre leurs voix pour le second tour en échange de quelques circonscriptions aux législatives. La direction du pcf rêve de faire exactement la même chose mais en trouvant un accord d’alliance avec les frondeurs avant le premier tour. A part voter France insoumise que faire d’autre pour garder un peu d’éthique.

    • Sortir de la confusion 25 octobre 2016 13:40, par y’en a qui sont bouchés

      Qu’est ce que tu viens nous parler des finalistes de la primaire des écolos. T’as pas encore compris que c’est Melenchon qui a gagné cette primaire ?

    • Mélenchon est foutu ! 25 octobre 2016 19:08, par momo

      Il ne représente que dal sans les cocos ..C’est un politicard pire que les autres à gauche .Il joue la berceuse je suis le seul vrai écolo mais ses paroles ne sont crédibles il soutient Hollande pour être au second tour ! Il rêve !

    • Il parait que Mélenchon est foutu 25 octobre 2016 23:11, par Jean-Pierre

      "Mélenchon est foutu" dit @momo. Il ajoute "il représente que dal sans les cocos". Possible, mais alors pourquoi multiplier les commentaires et passer autant de temps à s’intéresser à quelqu’un qui ne compte pour rien ? Aujourd’hui on est en droit de se demander pourquoi certains semblent faire le choix des petits arrangements entre amis. Y a t-il un deal avec Arnaud Montebourg sur des circonscriptions réservées aux pcf ? Et puis ne soyons pas naïfs, derrière tous ces tripatouillages il y a aussi les financements publics des partis dont ils se gardent bien de parler. Toutes ces combines peuvent bien évidement freiner la dynamique et l’espoir que suscitent Jean-Luc Mélenchon et la France Insoumise. Beaucoup d’électeurs se souviendront et ne seront pas atteints par Alzheimer le moment venu, notamment aux élections législatives.

    • Sortir de la confusion 27 octobre 2016 09:36, par Rachid

      Le programme de la France insoumise serait la recette miracle, je m’interroge croyance ou manipulation. Il est facile de promettre mais la réalité économique. est souvent différente ,il suffit de voir le Vénézuela ou la Grèce. ..Mélenchon est un beau parleur qui pense nous embobiner avec son écolo-socialo-républicain , ce sera plutôt l’écolo pénurie.

    • Stratégie de l’échec 27 octobre 2016 10:55, par Martine

      La recette miracle n’existe avec personne et sûrement pas avec Montebourg. Pour JL Mélenchon il reste certes du chemin à faire mais il est avec la France insoumise la meilleure chance de la gauche pour 2017. Il est dommage que le pcf gâche cette possibilité d’espoir en jouant la carte Montebourg ou en espérant un accord avec EELV et les frondeurs du ps qui ne se fera pas. Le réalisme devrait encourager la direction du pcf à modifier sa stratégie sinon il portera une lourde responsabilité dans l’échec et le paiera aux élections législatives.

    • Sortir de la confusion 2 novembre 2016 11:56, par Farida

      Arnaud Montebourg est bien plus cohérent, crédible et constant que JL Mélenchon. Il est le candidat que le pcf devrait soutenir. De plus avec lui un accord est possible pour les législatives ce qui n’est pas le cas avec Mélenchon.

    • Sortir de la confusion 2 novembre 2016 13:46, par kikid’auber

      En plus, il a 11ans de moins que Mélenchon, il peut donc encore se bonifier dans le bon sens.
      De toute facon pour 2017, c’est la droite qui va tout rafler mais peut-être qu’en 2022 Montebourg pourrait avoir sa chance !

    • Sortir de la confusion 2 novembre 2016 20:26, par Bien vu Farida

      C’est sûr qu’avec Montebourg tu vas pouvoir négocier le siège Aubervilliers Pantin pour le PCF. Avec 20% dans les dents la dernière fois, on est vachement crédibles !

    • Il y a urgence à s ortir de la confusion 3 novembre 2016 20:51, par Bruno Marin

      ..."Que Jean-Luc Mélenchon soit notre candidat, et qu’enfin la discussion s’ouvre.

      En cela, je suis cohérent avec la conception que j’ai proposée pour la législative à Saint-Denis : faire une campagne dans un cadre de construction collective, sans demander à quiconque un ralliement ou une soumission à un mouvement.

      Se rassembler sur l’essentiel est possible. Et l’essentiel est de s’engager sur une rupture nette avec cette politique libérale. L’urgence est de remobiliser celles et ceux qui s’abstiennent, trop nombreux dans les entreprises et les quartiers populaires. L’urgence c’est de donner de la force à l’espérance et de vaincre le renoncement. C’est décisif pour les résistances et luttes futures."

      Stéphane Peu, le 30 octobre 2016.

    • Mélenchon va être soutenu par le parti ! 4 novembre 2016 12:50, par la corde soutient le pendu

      Le PS de Mitterrand avait commencé , Mélenchon va finaliser la disparition du parti , il réalise le souhait du " vieux’’ .
      Adieu PCF, je t’aimais bien c’est dur de mourir au printemps , en tout cas je ne serais pas complice de ce’’ meurtre’’ symbolique.

    • Sortir de la confusion 4 novembre 2016 14:59

      Après des mois d’atermoiements Pierre Laurent vient d’annoncer à la presse que pour la présidentielle il va proposer un ralliement au candidat de la France insoumise JL Mélenchon. Que de temps perdu pour rien ! Question : une victoire d’Arnaud Montebourg à la primaire socialiste à venir peut-elle changer le choix de la direction du pcf ?

    • Sortir de la confusion 5 novembre 2016 13:42, par On y reste

      La pire des stratégies trouve ici son aboutissement avec la proposition de Pierre Laurent.
      Qu’ont fait les communistes depuis un an ?
      - les lundi de gauche qui sont passés complètement inaperçus
      - un pique-nique après le congrès d’Aubervilliers pendant qu Mélenchon posait avec succès les bases de sa campagne à Stalingrad.
      - Faire griffonner un questionnaire sans intérêt

      Pendant ce temps, Mélenchon développait une méthode novatrice qui a permis le foisonnement des idées et débouché sur des alternatives claires. Il a posé les bases de son programme. Et il inscrit les législatives dans la dynamique créée.
      Et que vont faire les camarades dirigeants ? Ils vont soutenir Mélenchon du bout des lèvres et pour les législatives "rassembler touts seuls" (voir Stéphane Peu à Saint Denis qui en plus, ironie de l’histoire va se faire bouler par le PS !)
      Après avoir eu deux trains de retard (la candidature et le programme), on est en train de rater le troisième (les législatives).
      Alors on va continuer à occuper la galerie avec Montebourg avec pour seule ambition de jouer les Bayrou de secours de la gauche.
      Pathétique

    • L’avenir est incertain mais l’échec sera au rendez-vous 5 novembre 2016 23:20, par Contorsioniste

      On nage dans l’hypocrisie la plus totale. La confusion reste plus que jamais dans l’actualité. La conférence nationale du pcf vient de rejeter le soutien à la candidature de JL Mélenchon. Les représentants à cette conférence nationale, mandatés par personne car non élus par les 50 000 adhérents/cotisants, viennent de renoncer à donner un espoir à toutes celles et ceux qui refusent la fatalité d’être exclus du deuxième tour de la présidentielle. L’option Arnaud Montebourg n’est visiblement pas abandonnée bien au contraire. Tout cela avec la douce illusion d’obtenir du ps quelques strapontins aux législatives après un marchandage politiciens entre appareils politiques. Le résultat risque d’être désastreux. Ce qui vient d’être décidé par les cadres du pcf est un signe très négatif pour l’avenir de la gauche de changement et du pcf lui-même. C’est une erreur politique majeure. L’échec de cette stratégie va malheureusement laisser un grand nombre de citoyens indifférents à la situation du pcf.

    • La soumission ne sera jamais révolutionnaire 5 novembre 2016 23:33, par Nathalie

      Soumis ou insoumis ? le choix appartient aux adhérents du pc. Les citoyens et autres électeurs jugeront.

    • Sortir de la confusion 6 novembre 2016 09:21, par On y reste

      Mea culpa. Hier matin, j’écrivais que la pire des stratégies du PCF était à l’oeuvre ! Et bien le pire est peut-être encore devant nous ! A apprendre le vote de nos délégués, c’était déjà le cas hier soir et je me dis :
      1/ On passe vraiment pour des cons
      2/ On donne encore raison à Mélenchon
      3/ On le renforce car je ne vois pas en quoi les rares électeurs qui nous restent vont continuer à nous soutenir

    • Sortir de la confusion 6 novembre 2016 13:50, par Non évènement

      Non, ce vote est un non évènement. Il est un peu monté en épingle par les médias qui veulent déglinguer Mélenchon, mais l’électeur moyen du PCF a fait son choix. Tout au plus il peut alimenter une pitoyable manoeuvre Montebourg vouée à l’échec tant l’opinion considère aujourd’hui la rupture avec le PS nécessaire.
      Seul risque, enrayer un peu les espoirs autour de la dynamique Mélenchon et là, deux solutions : soit le PCF réussit et il portera une lourde responsabilité dans l’échec et sa survie est une question de mois, soit il échoue et sa survie est la aussi une question de mois.
      Il est perdant dans les deux cas. Que pèseront André Chassaigne et Alain Bocquet à l’assemblée nationale ?

    • Droit dans le mur 6 novembre 2016 19:35, par Éva

      Quand une stratégie est mauvaise, elle est mauvaise quoi qu’on fasse. Pour la seule élection régionale de décembre 2015, les élus communistes sont passés de 96 à 29. Avec la stratégie retenue aujourd’hui on peut craindre le pire. Pour la présidentielle, si le choix se porte sur une candidature communiste, le score que pourrait obtenir André Chassaigne, ou Olivier Dartigolles, ou même Ian Brossat sera catastrophique et risque de plomber l’avenir du pcf. L’idée de se rallier à Montebourg n’assure rien de mieux. Aux législatives le ps va dégringoler et les places seront marchandées au sein du ps entre les frondeurs et les autres. Dans cette affaire le pcf ne comptera pas pour grand chose. La dynamique n’est pas du côté du ps et encore moins du pcf. La seule issue aurait été de ne jamais imaginer de participer à une primaire avec le ps et surtout dès l’annonce de la candidature Mélenchon, de s’inscrire dans cette démarche porteuse d’espoir. Le pcf avait tout à y gagner alors que maintenant il a tout à perdre à ne pas clarifier sa situation par rapport à ses alliances avec le ps.

    • Sortir de la confusion 6 novembre 2016 20:00, par Abstentionniste

      A quoi bon aller voter ! Le PCF a décidé de se saborder. Chacun a bien compris qu’on allait vers une recomposition de la gauche de la gauche dans laquelle le PCF a décidé de ne pas avoir sa place.
      L’avenir appartient à ceux qui ont des idées et force est de constater que ce n’est pas du côté du PCF qu’il y en a. Ni au PS du reste !

    • Sortir de la confusion par la méthode Coué 7 novembre 2016 22:01, par Olivier

      « Sur le terrain, il n’y a pas un enthousiasme délirant pour Jean-Luc Mélenchon », a assuré André Chassaigne, « il suffit de discuter avec les militants, même au-delà des militants. Je suis très dubitatif sur les sondages en ce qui le concerne »...
      Allez ne nous faisons pas de frayeur inutile, tout est possible, il suffit de croire à l’autohypnose.

    • Tout n’est pas perdu 7 novembre 2016 22:52

      Ce week-end Pierre Laurent a déclaré : "c’est évident que si un candidat socialiste sortait vainqueur de la primaire en affirmant sa volonté de rompre avec les politiques d’austérité qui ont été menées depuis cinq ans, je pense qu’au minimum ça mériterait une discussion avec lui sur la suite des événements". Enfin une déclaration positive qui donne de l’espoir et qui peut nous faire échapper à JL Mélenchon. En soutenant Arnaud Montebourg nous pourrons négocier un accord pour sauver notre groupe communiste à l’Assemblée nationale.

    • Rien n’est jamais totalement insurmontable 7 novembre 2016 23:02, par Philippe

      JL Mélenchon a fait un bref commentaire concernant la décision des cadres du pcf : ..."la conférence nationale du PCF vient de nous claquer la porte au nez. Comme elle a choisi de présenter un candidat communiste, je m’attends à ce que le niveau des critiques à mon endroit s’élève encore par rapport à ce qu’il est depuis sept mois déjà. J’en dis peu car tout ce que je dis est immédiatement mis à charge contre moi par ceux qui ont intérêt à tout envenimer. Les militants communistes vont voter. On verra bien. Si nous recevons du renfort on sera contents et chacun prendra son poste de combat. S’il faut recevoir encore des pierres dans le dos on fera la tortue comme d’habitude. Aucune difficulté n’est insurmontable. Et rien ni personne ne nous fera céder. Je crois que cette attitude est comprise et appréciée du grand nombre qui est exaspéré par les palinodies de la politique à l’ancienne."...

    • Présidentielle contre Législative 8 novembre 2016 18:26

      La victoire de Montebourg à la primaire PS serait un camouflet pour la politique de Hollande et changerait la donne pour 2017, cela ouvrirait un espace politique beaucoup plus intéressant pour le pc qui pourrait se rallier et obtenir la sanctuarisation de quelques circonscriptions de députés communistes sortants. En fait derrière la présidentielle qui n’intéresse pas le pc se joue le nombre de députés communistes à l’Assemblée nationale.

    • Sortir de la confusion 8 novembre 2016 18:42, par Ça roule

      Bien sûr camarade, Montebourg serait évidemment la candidature la plus intéressante qui permettrait un large rassemblement allant de l’extrême gauche à la droite puisque le PS le soutiendrait. Donc Montebourg = Mélechon + Juppé et même pas besoin de Bayrou de secours.

    • Surtout rester dans la confusion 8 novembre 2016 19:18, par Annie

      Il faut bien comprendre que choisir Jean-Luc Mélenchon, c’était se couper des socialistes...et de leurs précieuses voix jugées nécessaires pour avoir des élus et un groupe parlementaire à l’issue des législatives.

    • Les gauches sont foutues ! 9 novembre 2016 08:55, par Cauchemar

      Comme la majorité du peuple de gauche, je suis loin de l’endogamie militante communiste, socialiste et autres ismes de gauche...
      Je revais à l’unité des gauches mais ce rêve va se transformer en cauchemar . ..on aura la droite extrême au pouvoir.La faute à qui ? A vous les croyants des partis de gauche ( le PCF ou le PS ou EELV) ou de la secte" la France insoumise" Continuer à vous engueuler pendant ce temps là les amis de la Le Pen se réjouissent . ..En France notre prochain président pourrait être une présidente, les peuples aiment se tirer une balle dans le pied .Et vous ?

    • Les experts sont au pouvoir 10 novembre 2016 13:06

      États-Unis avec Donald Trump, Royaume-Uni avec le Brexit... Les citoyens crient leur colère et leur incompréhension contre les élites. La France n’échappe pas à cette situation qui voit les élus se démettent de leurs responsabilités au profit des experts et autres technocrates. La gestion de nos villes n’est plus entre les mains de nos représentants élus, ils l’ont lâchement abandonnée en laissant les experts et les techniciens décider et diriger à leur place. Les politiques n’ont plus de crédibilité et ne servent plus à rien ce qui fait que le peuple n’est plus ni écouté, ni représenté. Il est temps pour les citoyens de reprendre le pouvoir et de renvoyer les élites qui n’ont aucune considération pour le peuple.

    • Sortir de la confusion 10 novembre 2016 17:19, par anti Trump primaire

      Le dernier post montre que sur ce site des populistes s’expriment, remarque la confusion règnent sur Trump , la preuve le héros de Mélenchon Bernie Sanders offre de travailler avec lui s’il compte améliorer le sort des travailleurs , comme s’il le voulait avec sa politique ultra libérale. Bien sûr s’il mène ’’des politiques racistes,sexiste,s xénophobes et contre l’avortement’’ il s’opposera à lui dit il. Voilà la confusion total lorsqu’on s’éloigne de la lutte des classes . Trump cest la LE Pen en pire, on le combat !

    • Sortir de la confusion 10 novembre 2016 21:53

      Je ne sais pas si l’avant dernier post est populiste ou pas mais j’ai rien compris, ni d’ailleurs au dernier post.

    • Jouons à l’autruche 10 novembre 2016 22:05

      Il est maintenant devenu habituel de traiter de populiste tous ceux qui expriment un rejet du système en place et qui note que la politique politicienne est massivement rejetée par nombre de nos concitoyens. Trump ou le Brexit serait le résultat du populisme. C’est une réponse bien courte qui en fait ne répond à rien mais qui évite de se poser les vraies questions sur les véritables causes à la situation que nous connaissons. Continuons de traiter de populiste à tour de bras ça permettra effectivement à l’extrême droite d’avoir de beaux jours devant elle.

    • Elle est où la gauche de changement ? 10 novembre 2016 22:21

      Si je vous dis qu’aujourd’hui le mot gauche n’a plus beaucoup de sens, vous allez sûrement me traiter de populiste, pourtant c’est ce que pense une majorité de citoyens qui ont cru à la gauche. Populiste ou pas l’heure n’est plus à chercher l’impossible rassemblement des gauches d’opposition qui sont minées par les démarches d’appareils politiques et qui n’ont qu’un objectif : survivre pour eux même. Ceux qui veulent encore croire à la gauche seraient bien inspirés de chercher comment fédérer les citoyens en attente de réels changement.

    • Sortir de la confusion 13 novembre 2016 17:27

      Un avis donné par Ian Brossat (adjoint-au-maire pcf ville de Paris) donné il y a quelques semaines : ..."La gauche est dans une situation de grande division. Travailler avec Jean-Luc Mélenchon est peut-être la solution pour beaucoup de gens à gauche qui sont désespérés et qui souhaitent une voie qui nous permette de changer de politique."...

    • Sortir de la confusion et redonner de l’espoir 13 novembre 2016 18:19, par Maurice F

      Les soutiens à la candidature de JL Mélenchon se multiplient...
      Déclaration du maire de Stains
      ● Parce que nos quartiers populaires en ont assez de subir le mépris en permanence, de faire l’objet à l’approche des élections, d’instrumentalisation et de stigmatisation en tous genres.
      ● Parce que et justement nos quartiers populaires ont besoin de respect, de justice, de dignité, c’est dans nos territoires que se construit l’avenir de la République.
      ● Parce que le mouvement social, populaire, citoyen écologique est porteur de fortes exigences politiques dans lequel nous devons nous inscrire collectivement.
      ● Parce que face à l’état d’urgence sociale, nous avons besoin de rupture, de radicalité, d’insoumission populaire, pour redonner un nouvel espoir, un nouvel élan populaire !

      Pour toutes ces raisons et parce que je suis animé en permanence de défendre l’intérêt des classes populaires de nos quartiers et villes, j’apporte tout mon soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon et à la France Insoumise !

      Azzédine TAIBI

      Maire de Stains,
      Conseiller départemental de Seine-Saint-Denis

    • Stop ou encore ? 14 novembre 2016 21:58, par On lâche rien

      La liste des soutiens augmente....
      Gilles poux (maire de La Courneuve : "je me suis engagé avec "la France Insoumise" et accordé mon parrainage à Jean Luc Mélenchon". D’autres maires ont déjà fait savoir qu’ils accorderaient leur parrainage au député européen, déjà candidat en 2012. Il s’agit des maires de Bagneux Marie-Hélène Amiable (PCF), de Gennevilliers Patrice Leclerc (PCF) et de Nanterre Patrick Jarry (Gauche citoyenne).

    • Il faut un candidat porteur d’espoir 16 novembre 2016 15:37, par Thierry

      Imaginer Arnaud Montebourg comme candidat du rassemblement soutenu par le pcf serait une déception : Il ne propose pas d’abroger la loi Travail, mais au contraire de poursuivre l’émiettement du marché du travail en créant un “code du travail différent pour les PME, négocié branche par branche”. Celui qui a été à l’origine du projet de loi devenu la “loi Macron” prône aujourd’hui une alliance du patronat et du salariat sans s’en prendre aux multinationales ni aux grands groupes qui étranglent les PME et les réduisent au rang de sous-traitants. Il a d’ailleurs soutenu, lors de son passage au gouvernement, le cadeau fiscal massif fait aux grands groupes avec le CICE et Pacte de responsabilité (40 milliards d’euros par an), dont le récent rapport de France Stratégie a démontré l’inefficacité totale en matière d’emploi.

    • Sortir de la confusion 18 novembre 2016 20:50, par laloi

      Il y avait beaucoup de donneur de leçons ici quand Salvator augmentait les impôts. Cette année les impôts locaux ont augmentés de 7% en gros. Personne ne bronche, vous êtes des hypocrites. On paye 1500€ pour un 65m2 dans une ville avec des services publics inexistants. Ville de merde.

    • Entretenir la confusion 19 novembre 2016 21:18

      Martine Aubry a réunit des socialistes, des communistes et des écologistes ce samedi 26 novembre.
      Christiane Taubira, Claude Bartolone, Christian Paul mais aussi le communiste Olivier Dartigolles (porte parole du pcf) ou l’écologiste Pascal Durand ont participé ce 26 novembre à Bondy (Seine-Saint-Denis) à une réunion de "rassemblement" de la gauche à l’initiative de Martine Aubry. On a de plus en plus de mal à comprendre la stratégie du pcf, à moins que la "solution" Montebourg soit toujours dans l’actualité ?

    • Sortir de la confusion 22 novembre 2016 15:31, par Odile

      Il serait plus que temps que le PCF se détermine clairement s’il veut effectivement participer à la reconstruction du mouvement progressiste. Il faut cesser de finasser avec des formules ambiguës comme celles qui sont soumises au vote des adhérents en fin de semaine.
      Il faut cesser de coller au PS par "pragmatisme électoral" et s’engager clairement sur le chemin de la révolution citoyenne proposée par JL Mélenchon et le mouvement de la France Insoumise.

    • ça bouge dans le bon sens... 22 novembre 2016 20:51

      Lors de son Collectif national, le mouvement "Ensemble" a décidé de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon et de participer à construire un cadre large et pluraliste de forces politiques engagées dans la même démarche. C’est une très bonne nouvelle.

      De même, une première rencontre s’est tenue lundi 21 novembre entre des représentants de l’Espace politique de la "France insoumise" et une délégation de l’équipe d’animation de l’appel "Front Commun 2017". Positifs, ces échanges pourraient déboucher dans les jours qui viennent sur des avancées vers une campagne électorale réellement unitaire.

      Espérons que dans quelques jours les militantes et militants du Parti communiste feront également le choix d’un rassemblement crédible pour une véritable alternative de transformation sociale et écologique.

    • L’ambiguïté conduit à la confusion 23 novembre 2016 15:55

      A force d’ambiguïté, d’hésitation et d’incertitude le pcf s’enfonce chaque jour dans la confusion. L’histoire démontre que l’on ne sort de l’ambiguïté qu’à ses dépens. Si le pcf se prononce pour une candidature autonome il mettra en évidence sa grande faiblesse électorale et aggravera la division déjà mortifère pour la gauche alternative.

    • Surtout rester dans la confusion 23 novembre 2016 19:13, par Bruno

      Aujourd’hui dans l’Humanité on peut lire sous la plume de la présidente du Conseil national du PCF, alors que nous allons voter samedi : « Il est possible qu’en février à la suite de la primaire du parti socialiste nous puissions entrevoir d’autres choix. Il faudra évaluer, comme nous y invite la résolution, quel type de rassemblement est possible : large rassemblement ou rassemblement partiel, avec qui et sur quoi, autour de la candidature communiste ? Celle de Jean-Luc Mélenchon, d’un candidat socialiste frondeur issu ou non de la primaire, ou d’un autre ? »

    • Sortir de la confusion 24 novembre 2016 07:38

      Alors que les militants du PCF sont appelés à voter lors d’une consultation qui s’ouvre jeudi 24 novembre, André Chassaigne répond clairement par la négative. « Si le choix de rallier Jean-Luc Mélenchon est fait, je le dis avec une conviction voire une forme d’émotion dans la voix, je crois que c’est véritablement un coup fatal qui sera porté au Parti communiste », a déclaré, mercredi, le député PCF du Puy-de-Dôme, invité de l’émission « Questions d’info » sur LCP en partenariat avec Le Monde, France Info et l’AFP.

    • "Pour justifier son opposition au leader de « la France insoumise » André Chassaigne a mis en avant la pratique du pouvoir de Jean- Luc Mélenchon qu’il qualifie de « pyramidale ». « J’ai lu la charte des insoumis. Si je la signe, je n’aurai plus de liberté de vote, cela veut dire que je reviendrai à une conception de la politique qui a été abandonnée par le PCF il y a plusieurs décennies » a- t -il fait valoir en ajoutant :
      « Chez les communistes, on a vu le résultat du culte de la personnalité.  »"

    • Sortir de la confusion 24 novembre 2016 11:02

      Conception pyramidale ? Oui, Chassaigne a raison en invoquant le centralisme démocratique abandonné au PCF, encore que dans certaines pratiques, il faudrait y regarder de plus près.
      La véritable question n’est-elle pas plutôt celle du contre pouvoir à opposer à cette conception. Comme disait Montesquieu, "seul le pouvoir arrête le pouvoir" et l’équation à résoudre sera à la fois de s’inscrire dans la dynamique présidentielle autour de Mélenchon et en même temps donner corps aux contre-pouvoirs incarnés par les élus locaux pour peu qu’ils soient en phase avec la population.
      Cela suppose aussi que ces derniers soient porteurs d’une vision politique claire et de réelles propositions.
      On attend plus de la part du PCF une visée autre que celle qui consiste à sauver l’appareil et des places ou celle qui consiste à démonter le programme de Mélenchon.
      Mais encore eût-il fallu ne pas avoir un train de retard à l’allumage à chaque étape...

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Lors du conseil municipal du jeudi 15 septembre 2016, un voeu était proposé concernant l’attribution de la qualité de citoyen d’honneur à Marwan Barghouti. La cour d’appel venait en effet d’infirmer la décision du tribunal administratif qui avait dans un premier temps récusé la démarche.
    Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre Evelyne Yonnet-Salvator déclarer que les socialistes ne voteraient pas la délibération au motif qu’il ne fallait rien faire qui accroisse les tensions entre communautés ! Les socialistes rejoints par Daniel Garnier mais ayant subi la défection d’O. Ali Bouali se sont en conséqience abstenus.
    La droite (Lin Lengzi et D. Bidal) ont bien sûr voté contre (ils votent d’aileurs contre presque tout sans explications)

    Participer à cette discussion

    • Super les socs d’Auber ! 28 septembre 2016 09:53, par Evelyne

      La position exprimée par Evelyne Yonnet-Salvator à propos de Marwan Barghouti lors du conseil municipal du 15 septembre recoit un accueil enthousiaste et raisonné comme en témoignent les 5 commentaires d’appui enregistrés sur le site des élus PS.
      Et hop ! Tout ça à la poubelle !

    • Les socialistes d’Aubervilliers lâchent Marwan Barghouti 28 septembre 2016 16:33, par simple citoyen

      En réponse à @evelyne , êtes-vous certain(e) que ces 5 commentateurs ,d’ores et déjà voués au pilori ou a l’échafaud par vos soins , soient vraiment si solitaires en cette ville ?
      Votre sens d’observation pourrait être aussi inquiétant que votre conception de la liberté de penser ; mais là aussi , vous non plus , vous ne seriez pas tout(e) seu(l) en cette ville ...

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Une contribution à lire avec attention 8 septembre 2016 18:34, par Léna

    Voici une contribution de Parice Leclerc, maire PCF de Genevilliers, sur les questions politiques posées par la Présidentielle et les élections législatives. Ce texte m’a intéressé car, sans être parfait, il élève enfin le débat dans ses contenus et ses enjeux. Je vous en communique la lecture.

    "La situation est grave. Certes tout est possible dans ce monde en décomposition, le meilleur comme le pire. Mais le pire semble pour l’instant avoir plus de raison de gagner. La politique du gouvernement désespère le peuple, droitise le débat public, faisant perdre tous les repères à la gauche mais à aussi à une droite qui fait la course avec l’extrême droite. Il n’y a plus d’aventure humaine vers un monde meilleur. C’est le retour des boucs émissaires, des haines et des peurs qui justifient tous les abandons, tous les reculs, toutes les haines de l’autres qui se transforment en haine de soi. Le ventre est fécond de la bête immonde. L’heure est au combat politique pour éviter l’inhumanité. mais tout est possible, même le meilleur aussi ! Il faut aider le peuple a prendre conscience qu’il est peuple et puissant. Il peut renverser la table.

    Ainsi se présentent les prochaines élections présidentielles. Avant de donner ma signature pour une candidature, je respecterai, même si je les trouve tardifs, les délais décidés par la direction du PCF pour le mois de novembre pour s’engager autour d’une candidature.

    Mais face aux enjeux, le débat doit se développer car nous ne pouvons pas participer du mouvement social sans parler des débouchés politiques, ni jouer à saute mouton sur la présidentielle pour préparer les législatives. Nous ne pouvons laisser l’inhumanité marquer des points. Je me permets donc de donner mon avis à ce jour en espérant contribuer aux réflexions.

    Je crains que nous, nous communistes et membres du Front de gauche, rendions inévitable l’évitable si nous ne mesurons pas la hauteur des enjeux politiques auxquels nous sommes confrontés. La digue républicaine ne pourra pas durablement être rehaussée après chaque élection, chaque déception, pour éviter le fascisme. Nous ne pouvons pas contourner le problème une énième fois : soit nous devenons une alternative politique, soit nous aurons à affronter le fascisme au pouvoir à court ou moyen terme ! Il n’y a plus la place à de demies mesures.
    Notre engagement doit faire gagner des idées et le peuple ou au pire donner le maximum de force au peuple et à des idées plaçant l’être humain d’abord. Nous avons pour mission de refaire briller l’idée, l’espoir, la dynamique d’une alternative politique au capitalisme destructeur d’humanité et de la nature. Si les élections ne sont pas le seul moment pour ce combat, elles en sont un moment important à ne pas rater. Elles peuvent bouleverser des donnes ou les conforter.

    Pour cela, je dégage trois enjeux pour la campagne de l’ élection présidentielle :
    - rassembler au maximum les forces anticapitalistes, les forces pour une alternative sociale et écologique pour créer un rapport de force à gauche favorable aux forces de transformations sociales pour sortir du tripartisme mortifère droite/PS/FN. Créons ainsi les conditions pour gagner !
    - rassembler le peuple en lui donnant conscience de soi, en lui permettant d’exprimer sa dignité, sa fierté, face à un système et des forces politiques qui l’humilient en permanence. Il s’agit pour cela de refuser toute notion de gouvernance. Faisons une politique qui expose les différences d’intérêts dans notre société et notre monde, celle qui permet de dire et trancher les conflits, celle qui met le peuple en mouvement et en action pour définir et construire les biens communs.

    - rassembler autour de propositions de rupture avec le système capitaliste. Des propositions qui refassent rêver, qui enthousiasment, qui parlent avenir pour nos enfants et nos petits enfants. Un mode de développement humain, respectueux des êtres humains et de la nature, qui partage les richesses, redonne le temps de vivre et respecte notre environnement, réinvente la fraternité universelle et la production de communs.

    Pour porter ce combat avec nous, je pense que le meilleur des candidats est Jean-Luc Mélenchon. Je ne suis pas d’accord avec lui sur tout (mais avec qui serai-je d’accord sur tout ?). Je suis même en désaccord avec son recentrage sur sa personne par la création de son mouvement « insoumis 2017 ». Il faut aussi qu’il corrige ses interventions sur les manœuvres en cours autour de la religion mulsulmane. Mais je refuse de prendre le risque de diviser « la gauche de la gauche », la « vraie gauche » en rajoutant un ou une candidate. Je refuse de faire passer en pertes et profits l’expérience du Front de gauche. Je refuse cette idée absurde de primaire de la gauche avec ou sans les libéraux du gouvernement. Je suis pour faire de la politique dans la situation telle qu’elle est et non pas telle que je la rêverai.

    Des camarades craignent que Jean-Luc Mélenchon « nous fasse un petit dans le dos ». En effet, comme nous, il peut être imprégné de l’esprit de boutique et préparer l’après présidentielle. Raison de plus pour être offensif en affrontant la situation telle qu’elle est. Avec les autres composantes du Front de Gauche, nous devons porter sa candidature à la présidentielle, la faire notre, celle du Front de Gauche, celle de nos organisations, celle de citoyen-nes engagé-es. Cela n’étonnera personne car pour la majorité de nos concitoyens, Jean-Luc Mélenchon est repéré comme un leader du Front de Gauche, avant même d’être repéré « Parti de Gauche » ou « Insoumis ». Il a été notre candidat en 2012. Faire campagne autour de Jean-Luc Mélenchon avec nos logos associés à celui du Front de Gauche, c’est le meilleur moyen de mettre en échec sa volonté de torpiller l’expérience Front de gauche au profit de sa nouvelle boutique « Insoumis2017 ». Nous continuerons ainsi à capitaliser ce que nous avons commencé à construire avec difficulté, et qui commence à être repéré : le Front de Gauche. Que chaucune et chacun portent ses propositions pour le changement. Nous aborderons cette campagne en positif, en construction d’une alternative sociale et écologique. Les communistes et les autres composantes du Front de Gauche, notamment mes amis d’Ensemble, gagneront en écoute par leur capacité à rassembler, unir, construire dans la durée, un mouvement, une force politique alternative au libéralisme, au social libéralisme et au risque fasciste.

    Jean-Luc Mélenchon a des qualités qu’il a déjà su mettre au service de l’alternative politique. Rappelons-nous des dernières élections présidentielles. Il a été bon, très bon. Il a su nous faire vibrer, donner du sens, remettre l’humain et l’enjeu écologique dans le débat politique. Il a le sens de la formule, pas toujours appréciée certes, mais qui fait exister tout en faisant réfléchir. Il m’a rendu fier de mon camp, le temps d’une élection. Fier de cette capacité à parler du peuple avec dignité, à mettre de l’intelligence dans la révolte, de la passion dans le propos. Les salariés, la jeunesse, les « sans », ont besoins de ces qualités pour se retrouver, se ressembler, reprendre confiance en eux-mêmes, en leur capacité à peser, à faire de la politique et gagner.

    Les conditions politiques ne seront pas les mêmes pour le deuxième tour, comme après les élections si notre camp est devant les sociaux libéraux, si nous avons un résultat à deux chiffres, si … nous rendons envisageable de gagner !

    Forts de l’expérience des dernières législatives, nous saurons aussi peut-être tirer les leçons de nos échecs pour cette fois ci savoir capitaliser les résultats des présidentielles. Je ne vois pas, à ce jour, de meilleure candidature que celle de Jean-Luc Mélenchon, portée par le Front de gauche pour ouvrir une perspective révolutionnaire dans notre pays. Je perçois aussi l’urgence de s’engager dans le débat, dans le combat politique des présidentielles."

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • A quand le démarrage du pcf 31 août 2016 21:29, par samos

    Est ce que le PCF attends la vieille du premier tour pour ce déclaré les militants PCF ne savent plus sur quel pied danser rien ne sert de courir il faut arriver a point nommé mais la il va falloir se décidée tous les parties sont déclaré stop au suspens par respect envers les militants qui n en peuvent plus d attendre alors c pour quand ?

    Participer à cette discussion

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 1275