Forum/Discussions libres

Cette page est dédiée aux discussions libres, sans lien avec les articles publiés. Analyses politiques, coups de gueule et coups de cœur, réflexions diverses, ... Cette page est la vôtre !

    Créer une nouvelle discussion

  • Faisons nous entendre ! 10 novembre 10:46, par alliance citoyenne

    "OPH injoignable" "gardiens trop peu nombreux" "saleté" locaux poubelles sales et défectueux" taxe d’habitation qui explose" "eau trop chère" "chauffage en panne" quittances de loyer incompréhensibles" "rats" "cafards" "pas d’espace pour les jeunes"
    Stop !
    Marche pour des logements salubres et dignes mercredi 6 décembre après-midi du siège de l’OPH jusqu’à la mairie.

    contact.aubervilliers@alliancecitoyenne.org

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • La 15 9 novembre 16:44, par kiki d’auber

    Mercredi 8 novembre, il y eut une réunion à la Mairie d’Aubervilliers concernant en particulier la ligne 15 Est.
    Il semblerait que la Gare en extérieure à la Mairie d’Aubervilliers soit supprimée et remplacée par une station en sous-sol. Si c’est le cas on peut dire enfin « du bon sens »
    Des personnes dans l’assistance de cette réunion ont fait remarquer que si c’est le cas, qu’elle pouvait être l’utilité de détruire les immeubles situés dans l’îlot que l’on appelle Ferragus puisque l’interconnexion entre la ligne 12,et 15 des usagers se feraient en sous-sol.
    Reste donc que l’utilité de détruire cet îlot Ferragus serait d’être la base arrière pour les travaux de la station en sous-sol de la ligne 15
    Mais dans ce cas pourquoi ne pas utiliser comme base arrière l’ancien petit square « Docteur Pesqué » là où il y a les baraquements et dont l’entrée principale de la ligne 12 pourrait être condamnée pour les usagers le temps des travaux de la 15 sans gêne pour les usagers puisque la possibilité d’avoir accès à la 12 pourra se faire par les cinq autres entrées sur l’avenue Victor Hugo. Cette entrée principale de la ligne 12 situé dans cet ancien square pouvant devenir après les travaux l’entrée principale à la fois des lignes 15 et 12.
    À l’heure où des rumeurs circulent qu’il y aurait des réductions de voiLure pour le Grand Paris Express, il serait peut-être temps d’arrêter d’exproprier à tout-va et de ruser avec ce qu’il y a déjà ou qui sera là ;

    Participer à cette discussion

    • Quand on se lance dans une bataille et qu’on ambitionne de préparer l’avenir il faut se fixer des buts. Cette réunion publique a été essentiellement du bavardage. Personne ne sait quels sont les objectifs de la maire en ce qui concerne l’aménagement du centre ville. On sait que la gare deviendrait une station enterrée mais on ne nous dit pas ce qu’il y aura au-dessus. Et puis si tout est enterré pourquoi démolir ? La maire se contente de dire que personne ne sera lésé, et que ceux qui voudront rester en centre ville n’en seront pas éloignés. C’est moquer du monde. Autrement dit, la maire accepte par avance les démolitions sans avoir le courage de le dire clairement. Deux heures de papotage pour ne presque rien apprendre et pour ne prendre aucune décision avec les habitants à l’encontre de la MGP. Cette ville est dirigée par des amateurs sans aucune ambition.

    • Le centre ville se meurt dans l’indifférence 12 novembre 10:27, par Se bouger devient urgent

      La municipalité ne prend aucune initiative pour dynamiser son centre ville. De vraies questions se posent concernant la piétonisation, le stationnement, la circulation, la médiocrité des commerces, la propreté... Il faut des zones piétonnes, un plan de circulation qui améliore la fluidité, des cheminements piétons, des parkings dissuasifs, mettre fin aux commerces sauvages sur les trottoirs... Les mentalités autour de la voiture doivent évoluer pour rendre la ville vivable et agréable encore faudrait-il se mettre en situation d’offrir des parkings publics et développer des navettes de transports gratuites avec des minis-bus. Il faudrait que les élus sortent de leur léthargie et arrêtent de croire que tout va bien et qu’ils sont soutenus par les habitants. Cette ville est en mode "pause" par absence de réflexion d’avenir et d’initiatives des élus, on se demande parfois si elle est encore dirigée ? Oser la piétonisation du centre ville permettrait de d’organiser tout au long de l’année des animations, des manifestations sur l’espace public. Cette ville manque de projets, de dynamisme, il faudrait un "manager" du centre ville et peut-être même un "manager" pour toute la ville vu l’inaction et le manque d’ambition des élus.

    • La 15 13 novembre 09:39, par CAMELIN Yvon

      Pour avoir participé à la réunion du 8 novembre concernant l’urbanisme et notament la ligne 15, il s’agit de rétablir quelques vérités. Non la mairie n’abandonne pas le centre ville, elle essaie d’accompagner les changements, si certains pensent que débattre pendant 2 heures n’est que bavardage ils ont une notion de l’échange entre élus et habitants assez étonnante, d’autres part ces gens qui ne s’expriment que via les soi disant réseaux sociaux sont ou lorsqu’il y a des initiatives citoyennes ? Arrettez d’être spectateurs devenez enfin acteur de la ville, un maire ou une maire ne font pas la ville seuls mais avec nous, avec vous les grincheux qui trouvez que rien ne va. Stop aux commentaires oui à l’action

    • Quartier du fort abandonné depuis quarante ans 14 novembre 08:06, par Retraité

      Venir aux réunions c’est perdre son temps

      Au fort marchands de sommeil trafic en tout genre à la vue de tous immeubles pourris dont les maires n’ont jamais oser faire un arrêté pour obliger les propriétaires À les renover seul les socialistes ce sont occupés de l,urbanisation ! Un café ouvert la nuit dont la mairie et la police connaîssent bien il n’y à que des bagarres quand au projet du fort
      cela me donne l’impression que si l’on pouvait l’éviter ce serait bien il serait temps que les élus
      Prennent leurs resposabilites mais la mairie prefaire peut être rester l’une des villes la plus pauvre de France belle image pour ceux qui viennent au spectacle zingarro

    • La 15 14 novembre 13:01

      Je crois qu’il y a un projet au OIN au fort d’Aubervilliers, un réaménagement de la RN2, un ANRU Emile Dubois - Maladrerie, + gare express ligne 15. Beaucoup de projet à l’avenir dans ce quartier.

    • Lu sur page facebook "Metrauber"
      Ci dessous le compte rendu de notre rencontre avec la Maire mercredi dernier. Nous sommes en train d’organiser une nouvelle réunion avec tous les habitants concernés début décembre.

      L’objet de cette réunion était d’obtenir des informations complémentaires sur le projet d’implantation d’une gare/station pour la ligne 15 au centre ville et de recueillir l’avis de la municipalité sur ce projet.

      En ce qui concerne les informations complémentaires sur le projet, nous n’en avons obtenu aucune. Nous avions parfois l’impression d’être mieux informés que les représentants de la Mairie. En effet pour eux :
      il n’y a pas de travaux Place de la Mairie alors que la SGP nous a présenté un plan sur lequel figure clairement une emprise de chantier sur cette place, la taille de cette emprise étant en discussion avec la Mairie selon la SGP
      il n’y a pas de gare sur la ligne 15 à la Marie d’Aubervilliers, juste quelques locaux techniques. La SGP nous a précisé que son projet comportait bien une gare d’une hauteur d’environ 2 étages située le long de la rue Ferragus et comportant les accès à la station, un guichet, des distributeurs, quelques petits commerces et un garage à vélo. Certes ce n’est pas une gare de la dimension de celle prévue à Pleyel, mais c’est bien un bâtiment qui sera entouré et surmonté d’immeubles.

      Quant à la position de la municipalité sur le projet, la Maire a beaucoup insisté au début sur le fait que le passage de cette ligne à Aubervilliers était une chance pour la ville et ses habitants et qu’elle ne voulait pas, à la veille d’arbitrages financiers importants sur les lignes du Grand Paris, donner des arguments à ceux qui seraient tentés d’abandonner ou de repousser la construction de la 15 Est.
      Nous lui avons confirmé que nous étions également favorable à l’arrivée de cette nouvelle ligne, mais pas à n’importe quel prix.

      En début de réunion il nous a semblé que cet objectif prioritaire avait pour conséquence la non remise en cause du projet destructeur de la SGP mais plutôt de chercher négocier des compensations : compensations financières pour les personnes délogées, compensation par la construction d’un équipement public à la place du Foyer Ambroise Croizat démoli.

      Ensuite, au fil de la réunion, après que nous ayons exposé les conséquences dramatiques de la mise en œuvre de ce projet, la position de la Maire a semblé évoluer jusqu’à affirmer lors de la réunion de quartier qui suivait notre rencontre que rien n’était acté et que tout était négociable.

      La seule chose qui soit donc certaine est que seule l’intervention des habitants dans ce dossier est susceptible de faire évoluer le projet.

    • La 15 16 novembre 10:32, par kikid’auber

      Merci pour ceux qui ne sont pas adhérants de Facebook d’avoir donné cette information.

    • CDG Express la ligne des riches 22 novembre 10:48, par Voyageur mécontent

      Au motif de la perspective des jeux olympiques 2024 Macron a décidé que l’État allait prêter 1,7 milliards d’euros pour construire une liaison ferroviaire directe qui permette aux voyageurs d’affaires et aux touristes aisés de relier la gare de l’Est à l’aéroport de Roissy en 20 minutes pour 24 € le trajet. Macron donne priorité à ce train des riches. Ce choix du gouvernement va fragiliser les transports grand public alors que le RER B est totalement saturé avec ses 900 000 voyageurs quotidiens.

    • La banlieue attendra 22 novembre 11:26, par Josy

      Cette ligne CDG Express avec un tarif à 24€ le trajet ne pas sera réservée aux salariés.
      Il est à craindre que les crédits donnent priorité à cette ligne CDG et réduisent ceux du Grand Paris Express qui prévoyait 200 kilomètres de lignes nouvelles de métro automatique souterrain, 68 nouvelles gares pour plus de 2 millions de voyageurs favorisant ainsi les déplacements dits de banlieue à banlieue. Il apparait de plus en plus évident que le gouvernement va revoir à la baisse ce projet en sacrifiant les besoins des salariés au profit des hommes d’affaires. Le président des riches mérite bien son nom.

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Evasion fiscale 7 novembre 13:16, par L’indécence

    Paradise Papers, une enquête exceptionnelle de CASH Investigation
    ➡ À retrouver mardi 7 novembre à 20.55 sur FRANCE 2. Au cœur d’un scandale mondial, découvrez le résultat de 8 mois d’enquête dans le plus grand secret, "Cash Investigation" lève le voile sur les "Paradise Papers". Ne manquez pas l’émission, c’est ce soir, c’est la plus grande fuite financière de l’Histoire avec plus de 13 millions de documents secrets qui révèlent une partie de la réalité de l’évasion fiscale.

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • guevara dans le souffle de l’histoire 5 novembre 21:34, par Mireille Rivat

    Chers camarades

    Je voulais apporter une précision :
    le projet qui aura lieu le 18 NOVEMBRE à l’embarcadère.
    "Guevara dans le souffle de l’histoire" a pour but de redonner une valeur à cette icône qui est devenu juste un objet de merchandising
    Meriem a soutenu ce projet, pourtant cette manifestation n’est pas indiquée dans la saison culturelle
    Guevara était un homme cultivé . Pour lui la culture faisait parti intégrante de son engagement .
    cette journée est a mon initiative . Je l’espère réussie dans l’intérêt des idées que nous défendons.
    Mireille

    Participer à cette discussion

    • guevara dans le souffle de l’histoire 5 novembre 22:17, par Beo

      Il y aura du monde Mireille !

    • guevara dans le souffle de l’histoire 12 novembre 20:54, par Stephane

      J’y serai et il serait bien que nos camarades se mobilisent pour défendre les idées "culturelles" et l’histoire de cet homme qui a marqué par son engagement et son courage notre société.

      Bravo mireille de rappeler à nos mémoires ce que tout le monde semble oublier, la vie est une lutte perpétuelle et tu le démontres à chaque fois. Merci à toi.

    • guevara dans le souffle de l’histoire 12 novembre 23:50, par Mireille Rivat

      jack était né la même année que guévara. 1928
      Il y a 50 ans guévara disparaissait assassiné pour les idées que nous avons bien du mal à faire partager dans cette période où la priorité est à la gestion . la rentabilité, les statistiques . Tant pis pour les fragiles

      LA FRATERNITE ET LA SOLIDARITE DOIT RESTER LA PRIORITE

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Solidarité avec New-York 1er novembre 15:59, par Réactif

    Laurent Russier, maire de Saint-Denis, exprime sa Solidarité avec New-York.

    Au nom de la municipalité de Saint-Denis, j’exprime toute ma solidarité avec le peuple new-yorkais après l’attentat cruel qui a touché Manhattan. Toutes mes pensées accompagnent les victimes et leurs familles.
    New York est une ville ouverte sur le monde et un symbole de liberté. Elle doit le rester. New-York et Saint-Denis, nous sommes unis.

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Otobre 1917 26 octobre 12:04, par Vladimir Illitch

    Ben, alors ? C’était bien la peine que l’on se décarcasse, comme disait l’autre !!!
    Même pas un commentaire, une petite manifestation, rien, nada.
    Nous sommes vraiment en colère, premiers signataires du mécontentement :
    Vladimir Illitch, Léon, Joseph....

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Les prolétaires n’ont pas de patrie ! 25 octobre 09:29, par Internationaliste

    " Il faut parler de la grandeur de la France, de sa place dans le monde, du fait de n’être aligné sur personne. C’est du patriotisme. Il ne faut pas laisser ces thèmes à l’extrême droite. L’enjeu est l’élargissement de La France insoumise. Cela passe par les souverainistes de droite"
    C’est une déclaration de Mélenchon ! Il drague l’électorat de Le Pen au fond il se situe sur le même terrain que les " patriotes de Philippot même s’il s’en défend . Mélenchon fait il de l’humour en demandant à Guillaume Pletier ( ex FN ) membre de l’aile droite des Républicains de rejoindre les insoumis. Serait il devenu un" social- chauvin" actif dans la division du mouvement ouvrier ?

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Voyez-vous des contradictions ? 12 octobre 13:01, par Slmuosni

    Raquel Garrido, n’aurait pas payé ses cotisations retraites ni celles à l’ordre des avocats, dit le Canard enchaîné . Elle a avoué ne pas avoir déclarer ses revenus faute de temps dit-elle .
     Serait-elle saisie, à son tour, de la "phobie administrative" comme le socialiste Thevenoud. Pourtant elle aurait pu se méfier que cela pouvait être dévoilé avec son don de voyante . Et oui ! Lors d’une chronique dans l’émission "Les terriens du dimanche " du royaliste Ardison ,elle se félicitait de la réussite de la manifestation de la FI , deux jours avant qu’elle n’ait lieu .Avantage ,elle pourra se recycler comme animatrice à la télé réalité avec son ami Jeremstar, youtubeur spécialiste d’ interviews dans sa baignoire.
     Jouer dans les média rendrait-il mégalo ? Peut-on dénoncer "l’oligarchie" et être payée par la télé de Bolloré pour un montant qu’elle refuse de dévoiler .
     C’est un classique du jeu politicien : " fais ce que je dis, pas ce que je fais" , on est loin du faire de la politique autrement ou alors c’est un complot médiatique.

    Participer à cette discussion

    • Dégagez Garrido

    • Bonne ou mauvaise nouvelle ? 10 novembre 16:17, par Curieux

      Garrido quitterait la France insoumise !

    • Voyez-vous des contradictions ? 12 novembre 08:35, par Laïque

      Raquel Garrido arrête la politique : c’est dommage . Cela laisse plus de place à
      Danièle Obono qui se définit elle même comme une ’’éco-socialiste, afro-féministe, bolcho-luxemburgiste, trotskiste" sans parler de ses relations avec ses"camarades" ( sic) des indigènes de la république .Si cette logique de secte prend de l’influence au sein de la FI j’irai voir "ailleurs" !

    • Garrido fait de la télé chez Bolloré, Corbières déménage, Mélenchon hiberne, seul Ruffin reste un peu au front. Heureusement qu’on a pas donné les clés à cette équipe de bras cassés.

    • Ne mélenchons pas tout. L’épisode Garrido est bien malheureux et si Patrick le Hyaric avait été élu député, sa suivante de liste, Raquel Garrido aurait été député européenne. Ce n’est pas pour ça qu’elle n’aurait pas eu payé ses cotisations sociales, mais peut-être n’aurait elle pas été chez Bolloré. Qui sait, mais ça pue.

      Toujours est-il que la France insoumise en a tiré les conséquences, ce que n’ont pas fait d’autres pour des faits beaucoup plus répréhensibles, suivez mon regard...

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Baisse des APL : les grands perdants seront les locataires 11 octobre 21:34, par Réveillons nous

    Patrick Braouezec, président de Plaine Commune, a lancé ce mercredi 11 octobre 2017 une alerte face à la baisse annoncée des APL.
    "La réduction des loyers pratiqués par les organismes de logements sociaux pour neutraliser la baisse envisagée des APL comporte une série de dangers à court et à moyen terme que le gouvernement n’a sans doute pas envisagée ", a t-il déclaré au terme d’un échange avec les acteurs locaux du logement social. Selon le président de Plaine commune, cette mesure menace directement la viabilité de certains organismes, et va fortement pénaliser l’ensemble des bailleurs sociaux. "Les baisses de loyers demandées sont telles qu’elles auront forcément un impact à la fois sur les emplois et sur la construction de logements ".
    " Si cette mesure est appliquée, elle aura des conséquences en termes de capacité de construction, mais aussi de réparation et d’entretien du patrimoine ". Patrick Braouezec déplore « la rapidité et la brutalité de cette mesure, prise sans concertation, sans réelle étude d’impact. Il faut que la population, que les locataires comprennent que ce sont eux qui seront perdants dans cette affaire".
    L’Office public de l’habitat d’Aubervilliers estime ainsi à 2,4 millions d’euros la perte à venir au titre de ces baisses de loyers, soit 1/3 de la masse salariale de l’office, ou encore la totalité de sa capacité d’investissement, qui comprend les travaux d’entretien lourds.

    Participer à cette discussion

    • Baisse des APL : les grands perdants seront les locataires 12 octobre 13:31, par Locataire endetté

      La politique de Macron sur le logement est d’une extrême gravité. La perte financière que l’Oph annonce représente l’équivalent de plus de 6% d’augmentation de loyer. Déjà qu’avec le budget actuel les locataires ont un service rendu médiocre, qu’en sera t-il demain ? Qu’attendent la direction de l’Oph et les associations de locataires pour appeler à une manifestation en direction des ministres concernés ?

    • Bravo à Anne Hidalgo, maire ps de Paris, qui vient d’adresser aux locataires des logements sociaux de la ville de Paris (200 000 ménages) une lettre dans laquelle elle dénonce les « mesures d’économie drastiques sur le budget du logement » prises par le gouvernement, avec la réduction du montant des aides personnalisées au logement (APL).

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Gestion municipale prolongée 11 octobre 18:14, par robert

    Le gouvernement chercherait à regrouper les élections locales en 2021 afin d’éviter un éparpillement des scrutins. Les municipales de 2020 pourraient être reculées d’un an, en 2021, afin de coïncider avec les élections départementales et régionales. On risque donc de supporter nos élus-es municipaux une année de plus.

    Participer à cette discussion

    • Gestion municipale autoritaire à Saint-Ouen 12 octobre 14:22, par Je décide tout tout seul

      Gros malaise au sein de la majorité municipale de la ville de Saint-Ouen. Le dernier conseil municipal n’a pu se tenir par absence de quorum. Il semblerait que les élus manifestent leur mauvaise humeur par l’absence. Le mode de gouvernance autoritaire et personnel du maire et l’absence de travail collectif serait parait-il la raison majeure de cette absence collective. A suivre....

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Tranports en communs et transition écologique 9 octobre 21:10, par Métropolitain

    Francois Asensi Maire de Tremblay-en-France s’inquiète des transports en communs pour les habitants des banlieues.
    "L’arrêt des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express serait un abandon inacceptable des banlieues populaires et un reniement des engagements pris. J’ajoute que la réalisation de ce moyen de transport, notamment la ligne 17, est un des arguments forts qui a permis de remporter les Jeux olympiques et sur laquelle la France a engagé sa parole.
    En tant que maire de Tremblay, desservi par ce futur métro, je serai présent ce jeudi 12 octobre à Matignon, avec les membres de la municipalité tremblaysienne, pour demander au gouvernement de garantir la réalisation de ces lignes de transport vitales pour la transition écologique et le développement économique de notre territoire".

    Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Le maire pcf d’Ivry-sur-Seine a décidé de s’appuyer sur la journée de mobilisation à l’appel de tous les syndicats pour la défense des services publics et contre la loi travail du 10 octobre pour proposer une "journée ville morte" avec fermeture de tous les services publics de la mairie. Il espère ainsi renforcer la protestation contre la baisse des dotations de l’État qui mettent en cause les services au public.
    Voilà un bon exemple qui devrait encourager la maire d’Aubervilliers ainsi que tous les élus à faire de même. Ne lâchons rien décidons vite "Aubervilliers ville morte" le 10 octobre.

    Participer à cette discussion

    • Le 10 octobre c’est la grève 6 octobre 12:55, par Y en a marre

      Si on pouvait encore en avoir, il n’y a plus de doute possible sur ce gouvernement. Pendant cinq ans il favorisera les seuls riches et le patronat. On l’a vu avec les ordonnances, qui cassent le droit du travail pour mettre les salariés à la merci du chantage patronal.
      Son projet de loi de finances en est une nouvelle preuve. Au programme : plus de 18 milliards de cadeaux fiscaux pour les entreprises et les plus riches avec la réforme de l’Impôt Sur la Fortune. Pour financer tous ces cadeaux, le gouvernement fait les poches des plus défavorisés en rabotant les APL, des retraités en augmentant la CSG de 1,7% et des fonctionnaires en gelant leur point d’indice, en rétablissant la journée de carence mais aussi en baissant de 15 milliards d’euros les dépenses publiques, ce qui concrètement veut dire moins d’argent pour les besoins sociaux du plus grand nombre.
      Le 10 octobre prochain, à l’appel des 9 organisations de la fonction publique, les fonctionnaires seront en grève mais d’ores et déjà cette journée sera plus large. En effet, les salariés de Pôle Emploi, de la Ratp, les cheminots, les routiers appellent à rejoindre cette journée de grève pour en faire la prochaine journée interprofessionnelle contre la politique du gouvernement.

    • Réagir, ne plus se laisser faire 6 octobre 13:03, par Et à Auber on fait quoi ?

      Les élu-e-s du groupe Front de Gauche et Partenaires du Conseil Municipal de Saint-Denis communiquent...

      Les politiques d’austérité dans la fonction publique, ça suffit !

      Parallèlement à la casse du code du travail par ordonnance entamée depuis cet été, le gouvernement Macron - Philippe s’attache depuis son élection à poursuivre et à amplifier les coupes budgétaires dans la fonction publique.

      Les règles ineptes de l’Union Européenne limitant à 3% le déficit public des Etats membres entraînent une course perpétuelle à la diminution de la dépense publique.

      En « bon élève » de cette Europe libérale, le gouvernement a ainsi présenté un projet de loi de finance 2018 qui prévoit la baisse de la dépense publique, dont 3 milliards seraient supportés par les seules collectivités alors que 9 milliards de cadeaux fiscaux supplémentaires sont octroyés aux plus fortunés.

      Ces politiques d’austérité sacrifient les services publics nationaux, locaux et ceux du logement. Dans notre département, ce démantèlement progressif est particulièrement visible comme en témoignent les récents plans de fusion des services de recouvrement de l’impôt, le regroupement de commissariats et la fermeture de nombreuses caisses primaires d’assurance maladie.

      Parce que le service public est le patrimoine de ceux qui n’en ont pas, à Saint-Denis plus qu’ailleurs, les dionysiens et dionysiennes ont besoin de services publics forts pour résister aux phénomènes de précarité et de déclassement qui aujourd’hui ne touchent plus uniquement les classes populaires.
      Pour faire exister un service public de qualité, il est nécessaire de disposer d’agents formés, bien rémunérés et pouvant travailler dans des conditions de travail dignes. C’est tout l’inverse de ce que fait le gouvernement en poursuivant le gel des salaires dans la fonction publique, en rétablissant la journée de carence et en supprimant 120 000 postes de fonctionnaire dans les 5 ans qui viennent.

      Face à cette situation, le groupe des élu-e-s Front de gauche et partenaires de Saint-Denis appelle à participer aux côtés des syndicats et des agents de la fonction publique à la manifestation du 10 octobre 2017 afin de défendre les services publics !

      Ensemble, le 10 octobre 2017, mobilisons-nous contre la casse du service public !

      Les élu-e-s du groupe Front de Gauche et Partenaires du Conseil Municipal de Saint-Denis

    • Très discutable : le politique doit-il se substituer aux syndicats ? Il peut et il doit prendre position. J’aurais préféré une position claire des syndicats d’Ivry dont les agents n’auront d’autre choix que d’être déresponsabilisés puisque le maire décide pour eux !

    • Et pourquoi donc les seuls syndicats auraient-ils le privilège de décréter des manifestations contre la politique de Macron ?

    • Qui donc parle de privilège ici ! Ils ont été aboli le 4 aout ! Rien ne t’a empêché dêtre là le samedi 23 septembre à l’appel de la France insoumise comme de nombreux ivriens l’ont sans doute été.
      Mais permet moi de penser que la grève obligatoire est une stratégie discutable. On verra combien de communaux ivriens seront dans a rue le 10 !

    • La grève obligatoire n’existe pas. Cette initiative qui consiste à fermer la totalité des service publics de la mairie d’Ivry vise d’abord, en tout cas je le crois, à montrer aux habitants de la ville les conséquences pour eux si les services publics venaient à disparaître ou à se réduire. C’est une initiative exceptionnelle qui ne vise pas à imposer la grève aux agents qui n’en seraient pas convaincus mais à tenter de les sensibiliser sur le sujet.

    • Après le succès des mobilisations du 12, 21, 23 et 28 septembre contre les ordonnances d’Emmanuel Macron, le mardi 10 octobre, une nouvelle journée de mobilisation aura lieu à l’appel des syndicats de la fonction publique. Soyons nombreux pour montrer notre détermination. La France insoumise appelle à participer à cette mobilisation.

    • Nouvelle grève le jeudi 19 octobre 11 octobre 15:06, par Grèves à répétition

      La CGT appelle à une nouvelle grève le 19 octobre pour les salariés du privé. Si je comprends la nécessité de poursuivre les actions je ne parviens pas à comprendre la dispersion du point de vue des calendriers. L’unité syndicale n’est certes pas encore à l’ordre du jour mais pourquoi la CGT n’a pas appelé les salariés du privé à se joindre au mouvement de grève des fonctionnaires le 10 octobre ? L’éparpillement des actions conduira inévitablement à un épuisement du mouvement et donc à un échec.

    • Ne plus subir 11 octobre 18:05, par Hélène

      Le modèle que Macron veut suivre : les retraites Allemandes, 11 % des retraités allemands âgés de 65 à 74 ans, soit 942 000 personnes, sont obligés de travailler pour compléter leur faible pension. Au bout de 45 ans de cotisations, les seniors perçoivent moins de 50 % de leur ancien salaire. Pour un revenu moyen de 3 000 €, la retraite plafonne ainsi à 1 360 € bruts ! un vrais modèle de solidarité 7 millions d’Allemands vivent de mini-jobs à 450 € par mois !... 15% des seniors en situation de pauvreté….et le pays fait des excédents…. Voilà ce que veut nous imposer Macron, il serait temps que chacun se réveille pour ne pas subir un tel avenir.

    • Nouvelle grève le jeudi 19 octobre 12 octobre 13:47, par On n’en peut plus !

      Il serait temps que les syndicats s’efforcent d’être un peu plus efficace. Macron se fout des mini grèves à répétition. Décidez-vous à appeler à une grande manifestation contre la politique Macron un samedi ou un dimanche. Si tous les syndicats n’y sont pas prêt peu importe, que ceux qui veulent agir le décide.

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Forum - Discussions libres 3 octobre 10:39

    En gros, y’aura une piscine au fort, une dans le centre qui va être rénové, je crois et une à St denis à côté du Stade de France à une station de RER et du métro ligne 12. En gros, on va avoir 2 piscines pas très loin si certains arrivent à marcher. Ca correspond à un besoin en terme d’équipement nautique dont la Seine Saint Denis est sous doté. La maire a gagné une piscine au fort malgré le projet d’avoir une seule piscine à Saint Denis. Je ne vois pas où est le problème. Pour une salle multisport, pourquoi pas, mais il faudrait les financements et la mobilisaton de la population derrière. "Ceux qui luttent, ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu" (Berthold Brecht)

    Participer à cette discussion

    • Projets urbains pour l’avenir d’Aubervilliers 3 octobre 13:41, par Aubervilliers n’est plus une belle ville où il fait bon vivre

      Deux piscines pourquoi pas si les habitants ont les moyens de les payer. Est-ce bien la première priorité pour une ville qui manque de crèches, de gymnases, de salle polyvalentes, de parkings, et plus que tout d’espaces verts, de personnel et d’engins mécanisés pour garder la ville propre etc... ? Mon reproche c’est que la maire de la ville a voulu briller avec un équipement de prestige et à vécu la non obtention de son équipement grandiose, le centre aquatique olympique, comme un crime de lèse majesté. Pour apparaître gagnante elle s’est entêtée à vouloir à tout prix une piscine alors que les besoins prioritaires de la ville sont tout autres.

    • Forum - Discussions libres 3 octobre 15:24

      Je crois que des engagements ont été pris lors des rencontres citoyennes.

    • Projets urbains pour l’avenir d’Aubervilliers 3 octobre 16:39, par Droit dans le mur

      Le centre aquatique c’est un engagement de Jacques Chirac en 2005. Qu’Aubervilliers rêve de cet équipement est légitime mais dans la mesure où Saint-Denis a su défendre son dossier de bien meilleure manière qu’Aubervilliers il faut passer à autre chose et ne pas s’accrocher sans mesurer les limites financières de la ville. Qui va gérer ce bassin d’entraînement ? Parlant de ceux qui luttent.... il serait peut-être utile de se soucier de leur avis en leur donnant toutes les informations utiles sur l’après JO. Nous ne sommes plus en 2005, ni même en 2012, nous avons un gouvernement qui revient sur toutes les dépenses publiques, qui remet en cause les services publics de santé, de police, de justice, d’éducation, de transports, les emplois aidés, le péri scolaire, les aides à la vie associative, culturelle et sportive, .. Là sont les priorités. La maire rappelle, à juste titre, que les dotations d’État sont en chute libre il serait donc nécessaire de tenir compte de cette situation nouvelle avant de valider sans réfléchir des dépenses pharaoniques et superflues uniquement pour prétendre être à la hauteur des JO.

    • Forum - Discussions libres 3 octobre 17:11

      C’est sur que notre Maire n’a pas appelé à voter Macron.

    • Parlons avenir du sport 3 octobre 18:04, par Marie-Georges Buffet (Facebook)

      Marie-George Buffet (sur facebook)

      Le Gouvernement sacrifie le financement du sport, l’enfumage en forme olympique !

      Il y a vingt jours, la France obtenait l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Je m’étais réjouie de cette opportunité mais j’avais émis des conditions : cela doit s’accompagner d’un développement d’une politique sportive ambitieuse, au service du sport pour toutes et tous, et donc que l’on se donne les moyens de nos ambitions.

      Or, le duo Macron-Philippe n’a rien trouvé de mieux que de baisser les crédits dédiés au sport de 7%.

      Déjà l’un des plus petits budgets de l’État, le ministère des Sports va donc voir son financement passer de 520 millions d’euros à 481 millions. Le Centre National pour le développement du sport (CNDS) voit son budget passer de 260 millions d’euros à seulement 133 millions d’euros.

      Ajoutez à ces tailles budgétaires la fin de nombreux contrats aidés et la baisse des dotations aux collectivités territoriales, vous obtenez une casse méthodique du modèle sportif français.
      La ministre des Sports a déclaré « Tout comme les autres ministères, on s’engage à faire beaucoup mieux avec beaucoup moins. » Voyez, n’ayez crainte, ils feront beaucoup mieux. On ne sait pas comment, ni avec quel argent. Si seulement les belles paroles érigeaient des stades, des piscines ou des dojos !

      Comment le Gouvernement peut-il après cela oser dire qu’il va développer le sport dans notre pays ? Comment peut-on sérieusement préparer les Jeux Olympiques et Paralympiques en coupant les financements au sport ?

      Les J.O.P n’auront de sens que s’ils permettent de développer la pratique sportive pour toutes et tous, sur tout le territoire. Pour cela il faut des professeurs, des éducateurs, du matériel, des infrastructures de qualité. Cela ne pourra se faire sans financement public. Cela ne peut se faire sans l’État. Pourtant, le Gouvernement s’efforce de l’affaiblir chaque jour un peu plus.

    • Parlons avenir y a urgence 5 octobre 18:41, par Réveillons nous

      Pour les JOP 80 à 85% des sites se situeront sur le territoire de la Métropole Grand Paris, comme le centre aquatique dont elle doit assurer la conception, la réalisation et l’exploitation, bref la maîtrise d’ouvrage :
      "Je suis déjà au travail avec Plaine Commune et son président Patrick Braouezec, explique Patrick Ollier, président de la MGP, pour mettre en place la ZAC à l’intérieur de laquelle sera construit cet équipement. Le défi consiste à le réussir pour qu’après les Jeux, il ne soit pas un boulet pour les gestionnaires, mais je n’ai aucune inquiétude sur la capacité à réaliser cette opération".

      Pour Aubervilliers si nous ne voulons pas être le parent pauvre et les dindons de la farce de ces jeux il va falloir se bouger un peu ! C’est quand qu’on s’agite pour le bassin d’entraînement ?

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Projets urbains pour l’avenir d’Aubervilliers 29 septembre 10:56, par Urbaniste amateur

    Les projets urbains d’Aubervilliers devraient faire l’objet d’une plus grande concertation. La municipalité devrait engager une grande consultation sur les projets les plus importants qui vont impacter la vie des habitants en particulier à propos du centre ville et des aménagements du Fort d’Aubervilliers.
    La Ville et l’État ont inscrit les grandes orientations d’aménagement du secteur du Fort dans un Contrat d’intérêt national (CIN), signé le 12 janvier. Le projet concerne Aubervilliers et Pantin. Il a pour vocation d’accélérer les opérations menées par Grand Paris Aménagement, et de mettre en cohérence les différentes actions programmées, dont celles prévues dans le cadre de la ZAC du Fort d’Aubervilliers, le NPRU Emile Dubois-Maladrerie, la requalification de l’ex-RN2 en boulevard urbain ou encore la mise en œuvre de la future gare de la ligne 15 Est du Grand Paris Express à horizon 2025. Ces projets concernent Aubervilliers et Pantin, Plaine Commune et Est Ensemble, la Métropole du Grand Paris, la Région Ile-de-France et le conseil départemental. Les enjeux sont multiples : combler le déficit en équipements et services, redonner de l’attractivité à l’ex-RN2, axe structurant du département, en aménageant ses abords, et ouvrir le secteur sur la ville. La ZAC du Fort, divisée en quatre secteurs, prévoit l’aménagement de 36 hectares. Un parc de 10 hectares et 1 800 logements familiaux sont au programme, dont 30 % de logements sociaux. Les premiers logements devraient être livrés en 2019. Dans le quartier Emile Dubois-Maladrerie, l’enjeu porte notamment sur la rénovation du patrimoine bâti, le développement des commerces et des services publics et le désenclavement des espaces publics.
    Un équipement dédié à la pratique de la natation aura une double vocation : améliorer le savoir-nager des enfants et servir de bassin d’entraînement pour les nageurs en 2024 lors des Jeux olympiques. Tous ces projets restent insuffisamment discutés avec les habitants notamment ce qui est prévu concernant les aménagements du centre ville avec la réalisation de la gare de la ligne 15 ou encore de l’avenue Jean-Jaurès face au Fort d’Aubervilliers. Pour la RN2 dans la perpective des jeux olympiques il faut exiger soit l’enfouissement, soit le détournement de la RN 2 autour du Fort afin que les futurs habitants ne soient pas enfermés dans un nouveau quartier non relié à la ville.

    Participer à cette discussion

    • Projets urbains pour l’avenir d’Aubervilliers 29 septembre 12:12, par Silence radio

      Pour les JO 2024 Aubervilliers est orphelin en équipements. Nous sommes une fois de plus maltraités, la bataille pour le centre aquatique avait bien débuté, la maire avait associé les habitants et les sportifs à la bataille pour obtenir satisfaction. Mais depuis plus rien. La piscine olympique est attribué à Saint-Denis et on ne sait même pas si nous sommes assurés d’avoir réellement le bassin d’entraînement et surtout qui va assurer le financement de son fonctionnement. Les contribuables et les futurs utilisateurs risquent d’être financièrement les "dindons de la farce". Pourquoi les sportifs et les habitants ne sont plus sollicités pour agir ?

    • Projets urbains pour l’avenir d’Aubervilliers 29 septembre 16:25, par Touché coulé

      Pour les JO 2024 l’enthousiasme de la Maire d’Aubervilliers semble en berne. Voilà un dossier qui a été particulièrement mal suivi et très mal conduit. Après l’euphorie de la campagne sur le thème "ma piscine, ma piscine", plus grand chose ne se passe et même sur le fameux bassin d’entraînement plus personne ne se risque à dire qu’il se réalisera et qu’il profitera aux habitants de la ville. Les plans de "Com" sont en pause et les actions municipales inexistantes. Il est à craindre que les contribuables soient condamnés à se payer cet équipement s’il veulent le voir sortir de terre. Il va être de plus en plus difficile pour Mme Derkaoui de nous expliquer que la ville va bénéficier des jeux. Du point de vue efficacité on pas loin du zéro pointé !

    • Madame le maire est surtout fière de sa ville nous sommes une des villes la plus pauvre de France

      Et en tête du social

      Dommage que les communistes dirigent cette ville avec les jeux de 2024 nous avions tout a gagner

      quand au projet du fort un pas devant et trois derrière cela fait quarante que je vois cela

    • Projets urbains pour l’avenir d’Aubervilliers 29 septembre 21:01, par Jeu d’échecs

      Avec les JO "Nous avions tout à gagner". Gagner quoi ? Les JO feront grimper le coût du foncier et l’on verra le prix des loyers s’envoler. Les JO c’est les jeux du fric et rien d’autre et les habitants n’en tireront aucun bénéfice. Pour les élus chacun y va de son petit discours économique en expliquant que l’emploi sera gagnant, mais rien de tout cela n’est prouvé. La coupe du monde de foot avec son grand stade n’a pas amélioré la situation des habitants de Saint-Denis et n’a pas fait chuter le chômage ni la pauvreté à Aubervilliers. Il en ira de même pour les JO 2024. Mais élus sont contents ils ne voient que le prestige de leur notoriété et ça leur suffit. Il suffit de voir comment la maire "grimpait" aux arbres quand elle était (à tort) sûr d’obtenir la piscine olympique. Depuis cet échec, son échec, elle n’évoque plus la fameuse dynamique économique et ne nous parle plus de la formidable chance pour Aubervilliers d’accueillir les jeux.

    • Projets urbains pour l’avenir d’Aubervilliers 30 septembre 13:59, par Philippe

      Les J.O. c’est des investissements pharaoniques, mais les retombées économiques sont un fantasme des élus. Les seuls bénéficiaires seront les multinationales qui vont signer des contrats juteux et saturer notre espace de publicité. Tout ce fric dépensé ne doit pas nous faire oublier le chômage et la baisse de notre pouvoir d’achat.

    • Ça fait du bien un peu de rêve !

    • Projets urbains pour l’avenir d’Aubervilliers 30 septembre 14:32, par Vive les J.O.P. 2024

      Ce n’est pas du rêve et c’est une chance extraordinaire. Le dossier des J.O. est très bien ficelé. Il n’y a que 5% des infrastructures a financer dont le centre aquatique sur Saint-Denis et des logements parfaitement utilisables après. Le financement public est de moins de 1.5 milliards d’€ qui sera largement rentabilisé par les nombreuses retombées économiques venant du tourisme et des nombreux emplois créés sur plusieurs années. Par contre le bassin d’entraînement d’Aubervilliers n’est absolument pas nécessaire car il est possible de trouver, à moindre coût, des possibilités d’entraînement sur des piscine provisoires qui pourraient être implantées sur la Seine. Une fois la décision prise la municipalité a eu tort de s’entêter sur un équipement de type piscine alors que la ville manque de salles de types gymnases, de salles de boxe ou de salles polyvalentes de sports. Beaucoup de ceux qui s’opposent aux jeux se trompent, l’écrasante majorité des Franciliens sont très heureux de cet événement fantastique.

    • Les grecs aussi étaient favorables aux jeux...

    • Projets urbains pour l’avenir d’Aubervilliers 1er octobre 17:16, par Libérer le sport de l’argent roi

      C’est la fête au pognon ! Les JO c’est la France de Macron qui gagne. D’un côté il faut se serrer la ceinture et de l’autre on gaspille sans compter. Il n’y a plus d’argent pour les hôpitaux, ni pour les bibliothèques, ni pour les écoles, les retraités sont surtaxés, le logement social pénalisé, les services public mis à la diète... mais pour les JO, de l’argent, on en trouve et nos élus locaux approuvent.

    • On n’aurait jamais du jouer la coupe du monde 98 ni construire le grand stade de Saint-Denis ce temple du sport spectacle et de argent roi ! Pauvre pensée rabougrie ...

    • Et il ne faut pas boire de coca car ça renforce les multinationales...

    • Participer à cette discussion

  • Créer une nouvelle discussion

  • Nous sommes condamnés à nous entendre 23 septembre 00:36, par Patrice Leclerc

    Les communistes unitaires m’ont demandé de commettre l’édito de Cerises. Voici le texte :

    Sommes-nous condamnés à ne pas nous entendre, nous qui souhaitons faire la révolution ? L’actualité pourrait le laisser croire, après une période électorale où, « dans le même temps », la gauche radicale à fait son meilleur score du siècle avec Jean-Luc Mélenchon, et la gauche dans son ensemble son plus mauvais score depuis 1936. Faut-il se laisser aller, entre nous, à une guerre des boutiques, des petites phrases assassines, des méfiances mutuelles paralysantes ? J’ai la naïveté de penser qu’il nous faut éviter ce piège.
    Aucune organisation aujourd’hui, n’est la forme aboutie de l’organisation utile pour cette révolution citoyenne que nous appelons de nos vœux. FI, le PCF ou Ensemble peuvent le prétendre, mais ce n’est pas la réalité. Reconnaissons cependant à FI sa capacité à marquer les consciences dans une période où ni Ensemble, ni le PCF n’en sont capables.
    Devons-nous passer notre temps à décrire la paille dans l’œil du voisin, ou à travailler les convergences, dépasser les rancœurs qui n’ont de sens qu’entre nous et non dans le travail militant avec les citoyennes et les citoyens. S’engager dans une concurrence partidaire est mortifère pour tout le monde. Cherchons le dépassement par le haut !
    La force de l’addition de la fraicheur et de la combativité des groupes FI et GDR à l’Assemblée nationale est utile à toutes et tous. Notre capacité à dépasser les oppositions pour construire sur le terrain des convergences d’idées, d’actions, de débats peut permettre de dépasser les obstacles, redonner de l’horizontalité au mouvement émancipateur. Notre participation aux initiatives des uns et des autres est utile pour marquer cette volonté d’unir sur un objet commun de lutte.
    Faisons des expériences de militances communes, sans d’autres arrières pensées que de faire gagner le peuple en lui permettant de maitriser le « cours des choses ». Cette expérience commune sera utile pour construire du commun !

    Patrice Leclerc

    Participer à cette discussion

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 1320