Antilles : répondre aux attentes populaires (tribune + tract)

mercredi 18 février 2009

Le trait d’union

Qu’est-ce qui unit, malgré des différences historiques incontestables, le travailleur parisien, le sidérurgiste lorrain, l’infirmière toulousaine, le cheminot marseillais, l’institutrice lilloise, le pêcheur breton, le défenseur du service public en métropole et la masse des salariés de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Réunion ??…

D’abord l’exigence d’un pouvoir d’achat, de salaires et de retraites dignes du 21ème siècle, qu’un système archaïque en déroute, fondé sur l’extension sans fin de l’exploitation du travail sous-rémunéré, refuse !

Tout ça pour protéger l’accumulation, toujours augmentée, des profits destinés à une minorité d’actionnaires qui se croient éternellement à l’abri d’une nouvelle et historique abolition des privilèges capitalistes, aussi radicale que celle de la nuit du 4 août 1789, qui vit le début de la fin inexorable de ceux de l’aristocratie et du clergé !

Voilà ce qui unit : la certitude que nous ne laisserons pas réprimer, en silence, nos frères, nos camarades de la Guadeloupe, ni d’ailleurs.

D’autant plus que le mépris néocolonial qui continue d’inspirer le comportement gouvernemental et patronal, ajouté à un chômage de masse et à un pouvoir d’achat environ 40 % plus bas dans les îles qu’en métropole, justifie amplement le vent de révolte qui souffle des Antilles à la Réunion.

Comme disait l’autre, qui sème le vent récolte la tempête !

Vive le mouvement unitaire vers le 19 mars !

Lucien Marest

6 Messages

  • Un Manifeste de grande importance Le 18 février 2009 à 09:52, par Léna

    L’Humanité a publié hier (17 février) le Manifeste pour "les produits de haute nécessité" signé de neuf intellectuels antillais parmi lesquels les écrivains Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau.

    Ce texte de haute volée, refuse de laisser les interprétations de la crise des outre-mers dans le bas de gamme des corrections des inégalités et appelle à oeuvrer au passage à une société post-capitaliste.

    Lisez et relisez (car ce n’est pas d’emblée très simple à comprendre) le Manifeste.

    Au fond, c’est un très beau texte d’espérance communiste.

  • Gouvernement d’assassins Le 19 février 2009 à 09:42, par André Narritsens

    La rage au coeur, poings et dents serrés, je pleure ce matin mon ami, mon camarade, Jacques Bino.

    Jacques avait été secrétaire de la section syndicale CGT des impôts en Guadeloupe. Secrétaire national du syndicat à cette époque je le connaissais bien à ce titre.

    Hier, de retour d’un meeting du LKP, il est tombé victime d’une violence injuste provoquée par la stratégie de non négociation du pouvoir et du patronat.

    La CGT de Guadeloupe, le Syndicat national des agents de la direction générale des impôts-CGT, la CGT saluent la mémoire de Jacques.

    Samedi, dans la rue, Jacques sera quelque part avec nous pour dire "basta" à ce gouvernement d’assassins.

  • Une manifestation unitaire pour soutenir les habitants des départements d’outre-mer qui “luttent contre la vie chère” aura lieu

    samedi 21 février à 14h. place de la République à Paris

    à l’appel d’organisations politiques de gauche (PCF, Parti de gauche, les Verts, NPA, Lutte ouvrière, etc..) et de syndicats (CGT, CFDT, SUD).

  • départ collectif Le 20 février 2009 à 15:08, par Sandrine et Denis

    Salut Béo ! Bonjour à tous !

    Nous aussi on y va ! Plutôt deux fois qu’une ! On organise un départ collectif de la place de la mairie, rendez-vous à 13h !

    Qui vient ?

    Sandrine et Denis

  • Bien sûr qu’on y va, mais je préfère 13h30 car il faut bien aller au marché dès 10h pour informer la population de cette manifestation

  • rendez-vous Le 20 février 2009 à 15:37, par Denis

    Ok pour 13h30. J’essaierai de vous filer un coup de main pour le marché mais je ne promets rien.