Mardi 5 mars 2013 : Journée d’action unitaire contre l’accord minoritaire imposé par le MEDEF

Le Medef ne fera pas la loi !

samedi 2 mars 2013

Pas de transcription dans la loi de l’accord du 11 janvier.
Le conseil des ministres du 6 mars examinera le projet de loi qui
transcrit fidèlement l’accord dit de « sécurisation de l’emploi », initié
largement par le MEDEF. Ce texte, minoritaire, signé par des organisations représentant seulement 38% des salariés, est une régression sociale inédite : temps partiel ajustable, expérimentation du CDI
intermittent, mobilité forcée et modulation du salaire et du temps
de travail quand il y a des difficultés dans l’entreprise. C’est le retour
des accords « compétitivité emploi » de Sarkozy ! Les parlementaires
s’apprêtent donc à légiférer à partir d’un projet de loi qui satisfait
le patronat, et pour cause : il facilite les possibilités pour les grands
groupes de rendre l’emploi toujours plus flexible et précaire. Le chantage de la direction de Renault sur les salariés avec l’accord de compétitivité anticipe ce que serait cet accord.

Le 5 mars, à l’appel de la CGT, FO, la FSU et Solidaires,
les salariés se mobilisent pour refuser cette régression sociale. Le Front de gauche appelle à soutenir
massivement cette initiative et à participer massivement aux manifestations qui auront lieu.

PDF - 2 Mo
Tract FdG

1 Message

  • Le Medef ne fera pas la loi ! Le 3 mars 2013 à 21:42

    Ce samedi matin, des militants du Front de Gauche ont fait signer des pétitions pour exiger de nos députés qu’ils ne ratifient pas au parlement l’accord entre le MEDEF et les syndicats signataires (CFDT, CGC, CFTC, UNSA).
    Sur un sujet pas simple, on a noté à quel point les passants se sentaient personnellement interpelés par des mesures, qui si elles entraient en application iraient inévitablement dans le sens de la précarisation de l’emploi.
    Guigou, qui a déjà été à contrecourant de la circonscription qu’elle est sensée représenter sur le traité européen, ira-t-elle une nouvelle fois contre les attentes de ses administrés ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article