Le Front de Gauche à Aubervilliers s’inscrit dans le paysage local

samedi 10 décembre 2011

Sous le titre "la mayonnaise front de gauche prend à Aubervilliers", le site du Front de gauche Aubervilliers fait le point sur la seconde assemblée citoyenne du Front de Gauche dans notre ville, le 24 novembre dernier. Consacrée à la crise, cette rencontre appelle des prolongements qui doivent se concrétiser à travers les prochaines initiatives programmées sur la santé et l’écologie.

Conçu de façon un peu formelle lors des européennes de 2009 où il était pourtant arrivé en tête à Aubervilliers, le Front de Gauche avait pris une consistance réelle lors de la campagne des cantonales de 2011 où la dynamique créée avait été l’un des éléments de la victoire de Pascal Beaudet.

Composé aujourd’hui du parti communiste, du parti de gauche qui commence à avoir des militants actifs à Aubervilliers, de la gauche unitaire et de convergence et alternative, deux courants du NPA qui ont rejoint le Front de Gauche et qui y trouvent peu à peu leur place, l’outil dont nous nous sommes dotés à permis à des militants associatifs ou syndicaux dont certains s’étaient un peu éloignés de la politique de participer à la dynamique. De ce point de vue, les "Fédérés d’Aubervilliers" affiliés à la Fase et qui gravitent de longue date dans les sphères associatives ont retrouvé une seconde jeunesse à travers le Front de Gauche.

Chacun ressent encore le besoin d’articulation entre ces composantes pour que le débat sur les valeurs que nous défendons s’élargisse et permette pour les semaines à venir de porter plus en avant les questions de société et les questions économiques mises en avant dans le programme du front de gauche ; c’est le sens des constructions en cours et des prochaines initiatives.

Eric Plée

(en photo, l’assemblée du 24 novembre sur la crise, avec Patrick le Hyaric et Michel Husson)

2 Messages