Le curé de Notre-Dame des Vertus s’en va : au revoir Jean-Marc Danty-Lafrance, bienvenue Benoit Auber !

samedi 4 septembre 2010

Après douze ans de sacerdoce à Notre-dame des Vertus à Aubervilliers, notre curé nous quitte, avec une pointe de regret et d’émotion. Il avait succédé à l’emblématique abbé Lecoeur, le curé de tous les combats. On pouvait penser qu’une page était tournée dans nos relations avec la maison d’en face. Pourtant, pendant douze ans, on s’est souvent croisés et on continue à se croiser. Aux côtés des plus modestes, le Père Danty-Lafrance a défendu les sans papiers quand ils étaient violemment pourchassés, ou soutenu les Roms pour qu’ils accèdent à un minimum de dignité. On se souvient de la détermination qu’ ATD quart-monde et que Claudine Pejoux, militante chrétienne alors conseillère municipale ont dû déployer pour faire aboutir le projet de village d’insertion qu’il avait suivi avec beaucoup d’intérêt. On s’amusait des discussions que Jean-Marc Danty-Lafrance entretenait avec son voisin Lucien Marest à propos du clocher de l’église dont on attend toujours la réparation, mais aussi sur les craintes qu’il avait avec le développement du communautarisme. On était surpris de la présence de l’homme d’Eglise dans les manifestations et dans son soutien sans ambiguité aux combats sociaux ou pour la dignité.

Son action publique était simplement le prolongement de convictions personnelles forgées par un inépuisable travail dans les familles qu’il rencontrait et dont il mesurait les attentes matérielles et spirituelles. Pas étonnant que les chemins de celui qui croit au ciel, comme celui qui n’y croit pas, se soient croisés scellant entre les hommes une estime et une amitié réciproque.

Aujourd’hui, Jean-Marc Danty-Lafrance nous quitte pour le Sud-Ouest, en rejoignant la paroisse de la Plaine-Saint-Denis. Nous lui souhaitons bon vent et le remercions pour son action à Aubervilliers. Il est remplacé par le Père Auber, (eh oui, ça ne s’invente pas), qui vient de Villepinte. Nous lui souhaitons la bienvenue, convaincus qu’il trouvera dans la petite équipe qui anime la paroisse les ressources qui lui permettront d’œuvrer dans l’esprit que Jean-Marc a réussi à porter.

Eric Plée

3 Messages

Répondre à cet article