Conférence de section des 28 et 29 novembre 2008 : compte-rendu

lundi 1er décembre 2008

Ce week-end (28 et 29 novembre), les communistes d’Aubervilliers se sont réunis en assemblée générale pour leur conférence de section. Deux objectifs étaient inscrits à l’ordre du jour : voter les amendements à la base commune de discussion en vue du 34ème congrès (11,12, 13 et 14 décembre 2008) et élire un nouvel exécutif de section.

Vendredi soir, ce sont les parties « Une nouvelle époque, un autre monde » et « Un nouveau projet » qui ont été amendées. Au total, une cinquantaine d’amendements ont été présentés et près de la moitié ont été retenus. La première partie a été paradoxalement plus discutée que la deuxième. Ont été débattus des amendements au contenu tantôt très symbolique tantôt plus concret. Ainsi, nous avons voulu faire apparaître « le communisme comme seule alternative crédible au système capitaliste » dès l’introduction, par exemple. Une mention à la crise économique que nous traversons a été ajoutée. On notera aussi une mention explicites aux syndicats, à la nécessité d’une sixième république, à la volonté de sortir des logiques de la société de consommation,...

Le samedi après-midi a été divisé en trois temps.

Tout d’abord, Sylvie Le Meur, trésorière de la section a présenté le rapport financier. Sans entrer dans les détails, notons que nous avons adopté une résolution consistant à se fixer pour objectif d’augmenter fortement la part des cotisations dans le fonctionnement de la section. Deux pistes sont à explorer : amener les adhérents à cotiser plus régulièrement (le prélèvement automatique est très vivement recommandé) et rechercher de nouveaux adhérents.

Ensuite, nous avons amendé la troisième partie de la base commune « l’avenir du PCF ». Une douzaine d’amendements ont été discutés, d’enjeux variables, allant de la mention de l’humanité dans le texte à la recréation des cellules. Le dernier amendement concernait notamment la reconnaissance des courants au sein du PCF, amendement rejeté par les militants suite à un long débat contradictoire.

Enfin, Laurence Grare, secrétaire de la section, a présenté le rapport d’activité et nous avons procédé à l’élection d’un nouvel exécutif. Cet exécutif sera divisé en 5 pôles de travail :

- Cadre de vie et vie quotidienne (logement, sécurité, ...)

- Organisation (comprenant aussi la formation des militants et l’implantation dans les quartiers et dans les lieux de travail)

- Finances

- Communication

- Relations avec les associations, les syndicats et le groupe « Tout ensemble pour Aubervilliers »

Laurence Grare a été reconduite au poste de secrétaire de section.

D.R.

1 Message

  • Les dimensions internationales du combat politique ont donné lieu à de longs débats lors de la Conférence de section.

    Celle-ci a adopté un voeu afin que le Congrès développe dans le projet de base commune la perspective d’un outil internationaliste mondial aujourd’hui plus que jamais indispensable.

    Au niveau européen l’adoption d’une plate-forme de gauche pour changer l’Europe dont fait état l’Humanité de ce jour s’inscrit comme un moment de cette construction. Les vingt-cinq partis composant le Parti de la gauche européenne ont adopté, samedi, une plate-forme commune fixant les objectifs qui seront défendus dans tous les pays de l’Union à l’occasion des élections au Parlement européen de juin prochain. La plate-forme indique que :"L’Union européenne doit être refondée selon de nouveaux paramètres stipulant que les hommes et leurs droits passent avant le profit".

    Une référence politique commune est donc construite. Il convient de lui donner sans tarder une traduction nationale.

    Que s’ouvre donc le processus de construction d’un Front citoyen progressiste pour changer l’Europe.

    Les millions de gens qui attendent cette perspective pourront se mettre en ordre de bataille.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article