Non à la fermeture de la poste des quatre chemins

Rendez-vous devant le bureau de poste des quatre chemins, samedi 12 octobre à partir de 10h00

jeudi 10 octobre 2013

La direction de la Poste a annoncé la fermeture du bureau de la Villette. Les communistes d’Aubervilliers vous donnent rendez-vous avec les conseillers généraux d’Aubervilliers, Pascal Beaudet et Jean-Jacques Karman, ainsi que Patrick Le Hyaric, ce samedi matin face au Franprix de la Villette. Nos deux conseillers généraux avaient demandé des explications aux dirigeants de la Poste par un courrier qui trois mois après est resté sans réponse.

JPEG - 228 ko
Un samedi ordinaire devant la Poste du centre-ville

Après une rénovation de la poste du centre qui n’a pas été à la hauteur d’un établissement classé dans les quinze ou vingt premiers bureaux en France pour le nombre d’opérations réalisées, on attendait une attention particulière pour les deux autres bureaux d’Aubervilliers, celui du Fort et celui de la VIllette.

Après une modernisation qui s’est surtout traduite par une automatisation des opérations au détriment de l’accueil des usagers, la Poste laisse entendre que les habitués de la Villette pourraient venir au centre ville ou à Pantin !

À l’extérieur aussi, devant les distributeurs de billets, la modernisation du bureau du centre ville n’a pas été à la hauteur.

JPEG - 373.8 ko

On sait que le bureau des quatre chemins est vétuste, qu’il a besoin d’un agrandissement et de travaux. Cela se justifie d’autant plus que dans un quartier qui compte beaucoup de personnes âgées et de gens modestes, la Poste est un service public indispensable auquel ils sont attachés

JPEG - 155.6 ko

En avril 2009, Pascal Beaudet signe la pétition contre la privatisation de la Poste. Le collectif d’Aubervilliers composé de toutes les organisations politiques et syndicales de gauche avait alors recueilli plus de 3000 votes en octobre 2009 contre le projet de privatisation du gouvernement Sarkozy.

On regrette, quatre ans après le référendum contre la privatisation de la Poste, que sous un gouvernement de gauche, les mêmes logiques de rentabilité soient à l’œuvre et que les plus démunis en pâtissent. La section d’Aubervilliers du PCF vous donne rendez-vous ce samedi pour défendre le service public et ce bureau auquel nous sommes particulièrement attachés.

Éric Plée

27 Messages