L’arrivée du métro à la station Front Populaire

Mardi 18 décembre, rendez-vous à partir de 12h30 place du Front Populaire pour la mise en service du prolongement de ligne 12

lundi 17 décembre 2012

  • le 11 octobre 1997, Jack Ralite inaugure place de la mairie une fausse station de métro
  • le 7 septembre 1999,grâce au travail de l’association Metr’Auber, plus de 1500 pétitions sont remises à Jean-Claude Gayssot, ministre des transports, pour exiger le financement et le démarrage rapide des travaux.
  • Le 28 octobre 1999, on creuse avec des petites cuillères la future station « Front Populaire »pour signifier la lenteur de l’avancement du dossier
  • le 20 novembre 1999, une chaîne humaine de plusieurs centaines de personnes relie la place la mairie au pont de Stains, pour marquer l’emplacement des deux autres stations
  • le 12 février 2002, en mairie, une rencontre est organisée avec Jean-Claude Gayssot suite à une remise en cause du projet de prolongement
  • en mars 2005, une nouvelle pétition est signée pour s’opposer à un éventuel abandon du projet
  • le 25 juin 2005, les élus de Plaine-Commune organisent un nouveau rassemblement de protestation à l’emplacement de la future place du Front Populaire
  • le 8 avril 2005, Pascal Beaudet, maire, accompagne 150 habitants de la ville en colère au siège du Syndicat des transports d’Ile-de-France dont le conseil d’administration s’apprête à rayer des plans de financement le prolongement de la ligne 12. Grâce à cette démonstration de colère, le financement n’est pas annulé et le prolongement est enfin acquis pour un démarrage des travaux en 2008

Hebergement d'image gratuit Hebergement d'image gratuit Hébergeur d'image

Les habitants et les salariés d’Aubervilliers se sont battus depuis quinze ans pour que le métro arrive à Aubervilliers. Ce prolongement est partiel. Les deux autres stations, Pont de Stains/Aimé Césaire et Mairie d’Aubervilliers / Plaine des Vertus sont annoncées pour 2017. Or le début des travaux de percement de ces deux stations, prévu pour juillet 2017 semble repoussé pour la fin 2017. Il est donc à craindre que le prolongement jusqu’à la mairie ne soit terminé qu’en 2018.

On peut à ce sujet s’interroger sur de tels délais, alors que le tunnel est entièrement creusé. Le prolongement de la ligne 14 de la gare Saint-Lazare à Saint-Ouen, qui n’est pas commencé, est prévu pour être terminé pour 2017 !

Pour l’instant, les habitants du centre-ville devront utiliser la ligne de bus 512 qui reliera la mairie à la station Front Populaire, avec des fréquences de 7 minutes aux heures de pointe (donc un bus pour deux métros). L’association Metr’Auber demande à juste titre :

  • un bus à chaque arrivée de métro
  • la gratuité de ce bus pour les usagers du métro, sinon, pendant cinq ans, il faudra payer deux tickets de transports pour prendre le métro si on n’a pas la carte Navigo.

Nous vous appelons à participer nombreux ce mardi à partir de 12h30 à la mise en service du prolongement partiel de la ligne 12 et de la nouvelle station « Front Populaire »

B.O.

Hébergeur d'image Hébergeur d'image

4 Messages

  • Métro et Mémoire Le 18 décembre 2012 à 11:27, par marcelle

    Il est bien agréable de lire cet article qui remet je ne dirais pas un peu mais ...qui remet les pendules à l’heure sur ces années tant attendues pour obtenir cette arrivée du métro, d’autant qu’à la lecture du Parisien de ce jour les lauriers ne reviendraient qu’à Jacques Salvator pour une réflexion en 2006 sur le nom de la station. ...
    Pour avoir connu les manifestations diverses autour du métro,cette arrivée on ne la doit qu’aux nombreuses actions de la population d’Aubervilliers avec une municipalité d’une liste de gauche...

  • L’arrivée du métro à la station Front Populaire Le 18 décembre 2012 à 15:13, par Fulgence Bienvenüe

    « Or le début des travaux de percement de ces deux stations, prévu pour juillet 2017 semble repoussé pour la fin 2017. Il est donc à craindre que le prolongement jusqu’à la mairie ne soit terminé qu’en 2018. »

    Si cette information se confirme, il ne faut surtout pas s’alarmer, M Jacques SALVATOR et les élus verts d’hier et EELV d’aujourd’hui, si prompts à se confier, de méchantes langues diront se répandre, aux médias nationaux ou locaux pour s’octroyer la réussite, si ce n’est revendiquer la paternité, de ce projet, vont user de leur toute puissance afin d’éviter un nouveau retard.
    Je les en remercie par avance.

    Permettez-moi une idée un peu folle, peut-être : pourquoi ne pas baptiser la station du centre ville du nom de notre maire en remerciement de son engagement sans faille pour cette réalisation, reflet, s’il en est, d’une ville (enfin en véritable) mouvement.

  • le comportement des verts et du ps, c’est tout simplement de la goujaterie !!!!!

  • L’arrivée du métro à la station Front Populaire Le 18 décembre 2012 à 15:45, par front populaire pas populaire

    Quelle fête mes amis !

    L’inauguration de la station Front Populaire a donné lieu ce midi à de grandes réjouissances organisées par la municipalité.

    Invités à se rendre sur place dès 12h30, quelques habitants ont pu ainsi déguster un chocolat ou un café chaud, et jouer au baby-foot (!)

    Ils ont pu descendre dans la station se faire prendre en photo pour une opération de communication de la RATP.

    Ils ont enfin pu applaudir les élus, préfets, ministres, hauts-fonctionnaires,etc...qui étaient les seuls à avoir eu droit à la cérémonie d’inauguration, loin des futurs usagers de ce métro, soigneusement mis à l’écart. Si bien qu’une habitante, arrivant sur les lieux et interrogeant une élue de la ville sur le déroulement de la cérémonie, s’est vue répondre par celle-ci : "C’est fini, et de toutes façons c’était réservé aux élus !" L’habitante a fait part de sa profonde déception et n’avoir jamais assisté à une telle inauguration.

    Fidèles à leurs habitudes, les communistes distribuaient un tract rappelant la longue lutte pour obtenir cette arrivée du métro.

    A leur place, j’aurais remercié Monsieur le Maire d’avoir réussi à créer un tel élan de joie et de bonheur autour de l’arrivée du métro.