Marie-George Buffet chez les SCI-FONDIAM en grève (avec photos)

jeudi 5 novembre 2009

Marie-George Buffet est venue ce matin soutenir les salariés de SCIFODIAM, en grève depuis dix jours (voir nos articles sur le site). La Secrétaire Nationale du parti communiste, les a assuré d’une intervention auprès des différentes préfectures où résident ces travailleurs pour leur régularisation, ainsi qu’auprès du préfet de Seine Saint Denis pour qu’il prenne ses responsabilités dans la résolution de ce conflit. L’Inspection du travail qui a constaté hier, sur les lieux, une partie des irrégularités de l’entreprise par rapport au code du travail, doit aller au bout de la démarche. De même, la députée de Seine Saint Denis interpellera le ministre Hortefeux.

Pour l’heure, Marie George Buffet a insisté sur la nécessité de poursuivre le travail que la CGT a engagé avec détermination pour les 4600 travailleurs dans la même situation. Le rapport de force et la solidarité sont nécessaires dans ce conflit. Le patron, enfin revenu de voyage ne semblait pas avoir pris la juste mesure de sa responsabilité, lançant un peu goguenard à Anne Bottéga, secrétaire de l’Union Locale, qu’il allait organiser l’occupation de la CGT !

E.P.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Hebergement gratuit d image et photo Hebergement gratuit d image et photo
Solidarité financière : elle est destinée à la fois aux actions juridiques qu’il faudra engager devant les prudhommes et aux salariés grévistes. Les dons sont à remettre à l’Union Locale CGT, 13 rue Pasteur, qui assurera leur répartition. Les adhérents ou sympathisants communistes peuvent remettre leur participation au PCF Aubervilliers qui la reversera à l’Union locale.

3 Messages

  • Marie-George Buffet chez les SCI-FONDIAM en grève (avec photos) Le 6 novembre 2009 à 08:36, par Denis Raffin, maitre toilier

    J’ai ajouté à l’article deux photos qui ont été prises ce matin là, rue Sadi Carnot.

    D.R.

  • Quelques précisions Le 22 novembre 2009 à 10:49, par Charly

    Plusieurs ami(e)s me posent des questions sur la lutte des sans papiers de la SCIFODIAM. Voici quelques réponses.
    Les sans papiers en grève sont employés par une agence d’intérim. Ils ne disposent que de contrats de mission renouvelés. Ils ne remplissent donc pas la condition qui leur permettent de rentrer dans les critères de la circulaire dite de "régularisation par le travail" qui impose de disposer d’un Contrat à durée indéterminée ou d’un CDD d’au moins un an.

    La lutte engagée vise à :
    - faire appliquer le droit du travail que le patron ne respecte pas (l’inspecteur du travail est saisi) ;
    - obtenir du patron l’embauche des salariés puis son engagement à leurs côtés en vue de leur régularisation (les premières négociations avec le patron n’ont pas donné de résultats) ;
    - obtenir la régularisation par la préfecture.

    La lutte est, on le voit, à plusieurs dimensions. Elle s’inscrit dans la vague de grèves actuelle.

    Rendez-vous mardi à 12 h devant le 32 rue Sadi Carnot. Le patron doit négocier et embaucher les grévistes !

  • A La Courneuve aussi Le 29 novembre 2009 à 15:20, par Martine

    Je suis passée ce matin devant l’agence Manpower située avenue Jean Jaurès à La Couneuve. L’agence est occupée, à l’initiative de la CGT, par des intérimaires sans papiers depuis le 6 novembre. Leur lutte est la même que celle des sans papiers d’Auber à la différence qu’ils n’ont d’autre patron que l’agence d’intérim. Le résultat de leur lutte dépend donc de la négociation nationale en cours.
    Passez apporter aux grévistes votre soutien.