Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars)

vendredi 20 mars 2009

18 écoles occupées à Aubervilliers contre la suppression des RASED et deux classes CLIN !

Les parents d’élèves de la FCPE ont voulu marquer les esprits ce mardi 17 mars en attirant l’attention sur les attaques dont l’éducation nationale est victime par la suppression des enseignants spécialisés dans les écoles. L’objectif a été atteint, puisque 18 écoles sur 30 ont vu des parents occuper les bureaux des directions. Une délégation d’une trentaine de parents s’est rendue en fin de matinée à de l’inspection de l’éducation nationale pour protester contre la suppression de trois maitres spécialisés dans le traitement de la difficulté scolaire (les RASED) et de deux classes pour les enfants non francophones (CLIN).

L’Inspection d’Académie, sourde aux revendications de parents et enseignants

Déjà, début février, la FCPE et les syndicats enseignants, Snuipp/FSU, Snes/FSU, Sud... avaient interpelé l’inspecteur d’Académie sur ces questions, sans que des réponses satisfaisantes ne soient apportées. La suppression du samedi matin ne saurait faire passer par pertes et profits deux heures d’enseignement en moins pour tous les enfants. De même, chacun a convenu, y compris l’inspecteur, que l’aide personnalisée (petits groupes pris le soir pour remplacer le samedi matin) ne peut régler la question de la difficulté scolaire qui au contraire, nécessite des enseignants formés et qualifiés pour ce travail.

Le maire sous pression

En début d’après-midi, les parents se sont rendus à l’hôtel de ville pour y être reçus par le maire. C’est la commune qui est en effet responsable des locaux et de l’affectation des élèves dans les écoles (la carte scolaire). La poussée des effectifs scolaires nécessite des adaptations des locaux existants et des constructions. La situation n’est pas nouvelle, puisque la précédente municipalité, avait, en plus de créations de classes dans toutes les écoles, ouvert l’annexe de Jean Jacques Rousseau et l’école Anne Silvestre. Elle avait aussi engagé l’étude pour un groupe scolaire inter-communal avec Saint-Denis au Landy ainsi que la création d’une école dans le quartier Vallès. C’est d’ailleurs cette école, qui, du fait du retard pris par l’actuelle municipalité fera l’objet d’un partenariat public-privé (voir Auber.com téléchargeable sur le site). Toujours est-il que dans une situation compliquée, il est nécessaire d’ouvrir des classes en primaire dès la rentrée prochaine, ce qui surcharge le fonctionnement de certaines écoles. C’est ainsi qu’à Firmin Gémier, la pose de trois classes de "fabrication industrialisée" plus un dortoir, devrait réduire considérablement la superficie de la cour, ce qu’on découvert les enseignants récemment, en même temps que l’élu du secteur enseignement !

Indépendamment des dysfonctionnements municipaux, cette situation révèle à quel point le désengagement de l’État, à la fois dans ses missions d’enseignement comme dans la péréquation des moyens qu’il devrait mettre en œuvre pour assurer l’égalité face au service public qu’est l’éducation nationale, apparait de façon criante. Deux jours avant le mouvement du 19 mars, l’action des parents d’élèves est un signal d’alarme qu’il faut entendre.

Eric Plée

16 Messages

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 23 mars 2009 à 16:31, par Radia

    Je sui pas au parents d"élèves mais cest bien d’ocupé
    lécole ; j"ai 1 enfant au cmpp et un autre dans le rased ; j"espère que le parti communiste va continué.

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 26 mars 2009 à 19:33, par Parent de base

    Ce soir, c’est le conseil municipal : est-il vrai que la subvention de la FCPE est supprimée ?

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 28 mars 2009 à 17:05, par Pas de subvention municipale pour la FCPE !

    Le Conseil Municipal en a décidé ainsi le 26 mars : l’Union locale FCPE n’aura pas de subvention cette année. Il est vrai que la ville aide l’association par le prêt d’un local ainsi qu’en imprimant un certain nombre de lettres d’information. Mais la subvention habituelle (1000 euros en 2008) permettait une certaine souplesse de fonctionnement pour une association dont le rôle de lien entre les parents n’est plus à démontrer.

    D’autres associations dans le domaine de l’éducation ont fait l’objet de coupes sombres, notamment les foyers sociaux éducatifs des collèges et lycées (qui avaient 500 euros chacun)

    L’une des raisons invoquées par madame Diakité, adjointe au maire chargée de la vie associative, était que la Ville n’avait pas à soutenir des associations proches du parti communiste(sic). Les bénévoles de ces associations apprécieront.

  • Penser bas, dire haut Le 30 mars 2009 à 11:28, par Rabcor

    Question à Mme Diakité (qui pilote avec le brio que l’on sait le dossier de la démocratie locale) : qu’en est-il du subventionement des assocs "proches du PS" ?
    Je pense notamment à la pseudo assoc de locataires (CGL je crois) qui s’illustre en votant toutes propositions de l’OP (vente d’apparts, Hausse des loyers...) et en observant un silence d’or sur les squatts.

  • Vols des locatiaires !! Le 30 mars 2009 à 16:16, par René

    Pourquoi les membres du CA de l’ophlm ce sont-ils attribués des frais de déplacement de 36 000 euros.
    J’espére que les membres de notre groupe vont dénoncer ces agissemnts. On augmente les plus pauvres et les notables s’en prennent plein les poches !! C’est un scandale ! Tous les locataires dans la rue devant l’OPHLM.

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 1er avril 2009 à 20:27, par Parents et enseignants ne veulent pas de préfabriqués à Gémier

    La municipalité a prévu la pose de 3 classes préfabriquées + un dortoir à Firmin Gémier - Gérard Philipe pour la prochaine rentrée. Hausse des effectifs scolaires oblige, il faut pouvoir scolariser les enfants, ce que personne ne conteste, d’autant plus que la scolarisation des petits n’est pas satisfaisante à Aubervilliers et dans le 93.

    La municipalité précédente s’était heurtée aux mêmes difficultés, et les situations de cette nature avaient pu être réglées dans la concertation. Là, les choses semblent plus complexes dans la mesure où la ville semble avoir un temps de retard dans le traitement de ces questions. Cela a été le cas pour la future école dans le quartier Vallès où le projet initial qu’il aurait suffit de poursuivre fait place à un partenariat public privé : la ville sera locataire de son école qui appartiendra au constructeur. Dans le cas de Firmin Gémier, c’est manifestement dans les plus mauvaises conditions d’études et de concertation que la municipalité présente son projet, puisque celui-ci n’a été dévoilé aux intéressés que depuis une quinzaine de jours.

    Parents et enseignants mettent en cause l’augmentation des effectifs dans une école déjà chargée, la diminution d’un tiers de la surface de la cour, et des conditions peu favorables pour les enfants qui occuperont ces locaux (dans une cour où s’effectuent des activités bruyantes).

    Il est souhaitable que les conditions de la concertation soit créées, afin de permettre la scolarisation satisfaisante de tous les enfants.

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 2 avril 2009 à 19:46, par Michel

    Non monsieur, ce sont des préfabriqués qu’on veut nous mettre au milieu de la cour Firmin Gémier, pas des constructions en dur. De qui se moque la ville ?

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 2 avril 2009 à 20:13, par intox ?

    Question à "René" : C’est quoi cette histoire de 36 000€ de frais de déplacement dans le budget de l’OPH pour les membres du conseil d’administration ? Il faut en dire plus car ça ne figure pas dans les documents de l’OPH. Info ou intox ???

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 2 avril 2009 à 20:27, par La droite gagnera en 2014

    Je viens sur ce blog parce que je me fais rembarrer chez les socialistes qui ne toisent. Je pense que vous perdrez les prochaines élections municipales : un exemple : un internaute, certainement quelqu’un de chez vous tente de savoir d’où sortent les 36 000 euros de frais de déplacement que se seraient votés les administrateurs de l’OPHLM. Vous croyez pas qu’en politique il n’est pas préférable de taper dans le tas quitte à ne pas dire la vérité ?

    Je vous rassure, vous ne gagnerez pas, mais les socialiste non plus.

  • Et alors ? Le 2 avril 2009 à 20:50, par Poisson Rouge

    Comment dire ... L’info manque de sources, non ? C’est Thierry Augy qui vous a dit qu’il allait gagner ? À moins que Salvator ait décidé de laisser sa place à Pal Valente ?

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 2 avril 2009 à 22:09, par intox ?

    Intox ? à "la droite gagnera en 2014". Il n’y a aucune curiosité malsaine dans ma question à René concernant les 36 000€ de frais de déplacement. J’interroge car je crois que cette affirmation est totalement fausse. Si ça n’est pas le cas, il est facile de le prouver en indiquant la ligne budgétaire votée où est inscrite cette dépense. Pour ce qui est de 2014, tout est envisageable mais soyons patients, il reste encore un peu de temps avant cette échéance et beaucoup de choses peuvent se passer localement et nationalement. Même s’il est vrai que la première année de gestion municipale du nouveau maire et de son équipe, qui est loin d’être soudée, n’est marquée par aucun changement positif. La déception se fait d’ailleurs de plus en plus visible : augmentation sans limite des impôts locaux, hausse des loyers HLM démesurée, surloyer, rien de nouveau pour la sécurité, pas d’amélioration de la propreté de la ville, la circulation et le stationnement c’est de pire en pire, le commerce local se modifie négativement, les embauches à la ville ressemblent trop souvent à du clientélisme, les actions en direction de la jeunesse procèdent de la même démarche, etc...Mais 2014, c’est dans plus de cinq années....

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 6 avril 2009 à 22:57, par Retard à l’allumage

    La question de l’augmentation des effectifs scolaires n’est pas simple. Mais elle n’est pas nouvelle et cela fait plusieurs années que la ville y est confrontée. Avec la rotation importante de la population, l’exercice de prévision est difficile et il faut que les décideurs soient réactifs.

    Incontestablement, nos élus ont été pris de vitesse sur deux questions. Volontairement sans doute, ils ont laissé trainer le projet d’école rue Paul Doumer, pour finir par concéder la construction et l’exploitation de l’établissement à un grand du BTP.

    Gérard Philipe hériterait du bébé

    Moins volontairement, puisque l’adjoint au maire chargé de l’enseignement s’en est rendu compte en même temps que les enseignants du groupe scolaire Firmin Gémier, Gérard Philipe, la ville s’est aperçue qu’il fallait construire trois classes et un dortoir sur la ville. Et c’est Gérard Philipe qui a hérité du bébé, puisque l’école devrait compter six sections de petits, causant un déséquilibre fort entre petits et grands.


    A qui refiler le bébé ?

    Bien évidemment, tous les enfants doivent être scolarisés. Mais force est de constater que l’absence de concertation entre municipalité, enseignants, parents n’a pas permis l’élaboration de pistes et un consensus y compris à minimum. Et dans ce contexte, la solution sera de fait une mauvaise solution.

    Sur le fond du problème, il semble nécessaire, comme cela a pu être fait avec Pascal Beaudet pour l’école Anne Sylvestre que l’Etat soit interpellé sur ses responsabilités en matière de financement des collectivités locales, l’augmentation de la population n’ayant jusqu’à cette année pas été prise en compte dans ses dotations à la ville. Ironie des chiffres, le manque à gagner cumulé sur plusieurs années équivaut au coût d’une école maternelle !

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 6 avril 2009 à 23:03, par Pour régler le problème des préfabriqués à Firmin Gémier....

    la solution : faire venir le maire de Neuilly !

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 13 avril 2009 à 14:39, par La droite gagnera en 2014

    Si j’ai bien compris, les communistes disent c’est la faute de l’Etat qui ne verse pas les dotations auxquelles la ville pouvait prétendre vu sa population. Les socialistes disent : c’est la loi et donc il faut se débrouiller par nous mêmes, même si c’est pas juste. La seule solution c’est favoriser l’enseignement privé, qui délestera nos écoles et évitera les constructions.

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 14 avril 2009 à 22:12, par Recul de la municipalité :

    La mairie a été contrainte de retirer son projet de préfabriqués à Firmin Gémier. Ce sont encore les équipes enseignantes et les parents qui, faute de réactivité de la ville ont du proposer une solution mauvaise, en se serrant dans les locaux actuels et en acceptant un alourdissement des effectifs scolaires. C’est un pis-aller qui évite la solution désastreuse de préfabriqués de facture médiocre. Mais personne ne peut se satisfaire d’un travail de cette nature.

  • Occupation des écoles à Aubervilliers (17 mars) Le 17 avril 2009 à 22:31, par Bizarre bizarre, vous avez dit bizarre ?

    On voit encore les traces des occupations d’école par les banderoles sur les établissements scolaires. Celles ci revendiquent le maintien des rased. A un seul endroit, elles ont été retirées : à Firmin Gémier où la communauté scolaire avec les parents s’opposaient à des préfabriqués posés par la ville ! Y aurait il des revendications autorisées et d’autres qui ne le seraient pas ?