Les résultats du 2ème tour des régionales à Aubervilliers

lundi 14 décembre 2015

Inscrits 27 531
Votants 10373 37,68 %
Abstentions 17158 62,32 %
Blancs et nuls 605 6%
Exprimés 9768

1 – M. Claude BARTOLONE 5851 59,9 %
2 – Mme Valérie PECRESSE 2393 24,5 %
3 – M. Wallerand DE SAINT JUST 1524 15,6 %

Par rapport au 1er tour, le pourcentage de votants progresse de 9%.

Il y a eu environ 6% de bulletins blancs ou nuls.

Le total des voix des candidats C.Bartolone, P. Laurent et E. Cosse représentait au 1er tour environ 4000 voix.

V. Pécresse recueillait au 1er tour 1040 et le FN 1552 ;

8 Messages

  • Les résultats du 2ème tour des régionales à Aubervilliers Le 14 décembre 2015 à 16:27, par Le changement : touijours pas maintenant

    Election régionale : Un échec qui appelle le changement. Le gouvernement a tranché. Il n’y aura pas de coup de pouce en direction des ménages les plus modestes. Suivant les recommandations du groupe d’experts économistes consulté chaque année avant toute revalorisation du Smic, il a décidé de limiter à 0,6% la hausse du salaire minimum au 1er janvier 2016, Soit 6 centimes d’augmentation par heure. Le secrétaire national du ps Jean-Christophe Cambadélis nous avait prévenu : "il faut agir contre la précarité". ça commence mal !

    Répondre à ce message

    • Rien ne change vraiment Le 15 décembre 2015 à 18:30, par Yves

      Smic : le changement c’est pas maintenant ! Hollande ne veut rien entendre de la colère du pays.
      À ceux qui espéraient une inflexion économique, même symbolique, en réponse à la colère qui est sortie des urnes, le gouvernement n’a pas tardé à répondre : pas question de changer, il a annoncé que le véto à tout coup de pouce au Smic, en vigueur depuis 2008, se poursuivrait en 2016. Au risque d’alimenter encore un peu plus la désespérance sociale sur laquelle prospère le Front national.

      Répondre à ce message

  • Les "blancs" et "nuls" s’expriment ! Le 14 décembre 2015 à 18:32, par Refus d’abstention

    Ils sont près de 5% des votants à avoir choisi le vote blanc ou le vote nul pour ce second tour des élections régionales, soit 1,3 million de personnes qui sont rendus invisibles car non pris en compte comme bulletins exprimés. 736 000 votes blancs et 552 458 votes nuls. Pourtant, nul ne juge bon de les considérer comme électeurs.

    Répondre à ce message

    • Les "blancs" et "nuls" s’expriment ! Le 14 décembre 2015 à 18:56, par Titi de gauche (la vraie)

      Si l’abstention peut généralement être comprise comme un désintérêt pour la vie politique, le vote blanc doit être vu comme une insatisfaction qui traduit une attente d’autre chose. C’est un choix tout aussi respectable que les autres qui n’est pas actuellement respecté.
      L’absence de reconnaissance de la voix de l’électeur qui se déplace pour accomplir son devoir civique est choquante en démocratie. Pourquoi les députés du front de gauche ne déposent t-il un projet de loi pour que les votes blancs et nuls soient comptabilisés comme exprimés ?

      Répondre à ce message

      • Les "blancs" et "nuls" s’expriment ! Le 14 décembre 2015 à 23:59, par Thierry

        J’entends qu’on va mettre la 6ème république. C’est bien mais moi je dis on doit mettre la 1ère république car pour l’instant on a eu droit qu’à des aristocraties ou oligarchies.

        Nos représentants ne doivent plus être des politiciens professionnels, il ne doit pas exister d’école où l’on apprend à être un élu.
        L’intérêt commun doit primer sur les intérets personnels et les carrières professionnelles de nos représentants (de tous les bords)

        Donc oui faut prendre en compte le vote nul mais ça ne suffit pas pour transformer le semblant de démocratie de laquelle nos représentants (presque tous professionnels) nous forcent à vivre, va falloir passer par un tirage au sort de nos représentants.

        Notre dernier vote doit être en faveur du tirage au sort.

        Bonne nuit.

        Répondre à ce message

      • Les "blancs" et "nuls" s’expriment ! Le 19 décembre 2015 à 18:02, par Murielle

        Je ne comprends pas pourquoi le vote blanc n’est toujours pas considéré comme l’expression d’un électeur. Les électeurs ont le droit de dire nous voulons autre chose que ce qui nous est proposé. Les partis politiques doivent reconnaître que le vote blanc est l’expression d’un contre pouvoir démocratique et un moyen constructif de dire aux candidats et aux gouvernants nous ne voulons rien de ce que vous nous proposez. La reconnaissance du vote blanc ou nul éviterait le classique vote sanction et permettrait aux citoyens mécontents de ne plus voter contre par défaut ou de se réfugier dans l’abstention. Aujourd’hui avec le système électoral, les élus sont élus par une minorité de citoyens, ils ne représentent plus rien et n’ont de ce fait aucune crédibilité.

        Répondre à ce message

  • Le vote blanc doit être inscrit dans la constitution Le 15 décembre 2015 à 17:44, par Guillaume

    Oui l e vote blanc devrait être reconnu, et si celui-ci emportait plus de 50% des suffrages, alors le peuple aurait manifesté le fait qu’aucun des candidats ne l’a convaincu. Par conséquent, le scrutin devrait être annulé et d’autres élections organisées. Les candidats seraient obligés de revoir leur programme pour prendre en considération l’opinion exprimée par les électeurs. Dans ces conditions l’abstention connaîtrait un véritable recul.

    Répondre à ce message