Les communistes d’Aubervilliers vous souhaitent une heureuse année 2015

mercredi 31 décembre 2014

En guise de voeux pour l’année 2015, voici de larges extraits de l’éditorial de Jean-Emmanuel Ducoin dans l’édition de l’Humanité du 31 décembre 2014.

"Par les temps qui courent, avec la peur du lendemain et l’à-venir qui tiraille, une expression, une seule, en effet, pourrait nous déchiffrer au plus juste par sa nécessité et son exigence : «  Être radical  ».

Oui, radicalement combatif !

Face à la rage de destructions sociales, face à un capitalisme qui ne répand qu’inégalités et pauvretés, face aux divisions, aux haines, aux intégrismes de toutes natures, face aux extrêmes droites néo-fascisantes, le «  combat  » redevient l’un des plus beaux mots de la langue française.

Car ils ne manquent pas, ces combats à mener, pour s’agrandir, pour se hisser, pour travailler à un réel changement, alors que tout est mis en œuvre pour décrédibiliser les idées d’alternatives et de transformations, et par-là même enfoncer ce à quoi nous croyons collectivement : le progrès social et la solidarité, en somme l’idéal de l’Humanité cher à notre fondateur, Jean Jaurès.

Que dira François Hollande ce soir, lors de ses vœux aux Français ? Beaucoup d’entre vous s’en moquent, à raison, car les options libérales et les politiques d’austérité qui en découlent ne seront pas stoppées. Le chef de l’État restera dans l’infidélité de la gauche la plus blessante qui soit, la petite fabrique minable du désenchantement et du désespoir. Alors ?

Pour tous ceux qui ne renoncent pas à la gauche, la vraie, il importe que l’année 2015 soit une année de combats permanents, de résistance absolue.

Par exemple, il faudra aider les Grecs dans leur refondation politique contre les logiques austéritaires, car les pressions qu’ils subissent déjà sont à la mesure de l’enjeu : la Grèce peut devenir le premier domino qui tombe. Rien n’est impossible, si nous refusons d’abandonner l’utopie créatrice à un continent de nulle part où se perdraient la construction citoyenne et le pouvoir des peuples.

Si c’est ça, «  être radical  », soyons-le franchement."

5 Messages

  • L’année 2015 peut-elle être une bonne année ? Pour les élections départementales de mars, le front de gauche subira, tout comme le ps, un échec. La gauche dîte radicale n’aura pas de crédibilité tant qu’elle ne clarifiera pas ses alliances électorales. La gauche de gauche dirige des villes et des départements avec le ps, les verts et le prg. Elle est coincée entre la critique gouvernementale et ses alliances électorales locales qu’elle veut préserver. Voilà pourquoi elle sera entraînée dans la perte avec le ps. L’exemple actuel de la Grèce ou de l’Espagne devrait faire réfléchir !

    Répondre à ce message

  • Pensons aux femmes communistes qui sont en première ligne Le 5 janvier 2015 à 11:36, par André Narritsens

    Sous les frivolités de fin d’année, qui m’indisposent, notre devoir internatoinaliste est d’honorer et d’agir en solidarité avec ceux qui se trouvent en première ligne dans les combats contre l’obscurantisme et pour la libération.

    Vive les guerilleras des FARC et les combattantes (commandantes) de Kobané !

    Répondre à ce message

    • La frivolité est la plus jolie réponse à l’angoisse Le 5 janvier 2015 à 13:52, par Comme le disait Jean Cocteau

      Pensons aussi à prendre du recul , un moment le repos s’impose , la doxa a ses limites si elle ne s’inscrit pas dans une quête du bonheur personnel sinon le corps risque de s’épuiser . Meilleurs vœux à tous les lecteurs militants ou agnostiques .

      Répondre à ce message