Prolongement de la ligne 12 Terminus ! Tout le monde descend à Mairie d’Aubervilliers en 2017

Rassemblement vendredi 14 novembre 2014 à 18h00 place du Front Populaire à Aubervilliers.

mercredi 5 novembre 2014

Communiqué du Maire :

"La RATP annonce des retards injustifiés pour le prolongement de la ligne 12 : c’est inacceptable ! Avec l’association Métr’Auber, nous nous mobilisons pour réclamer les mises en service des stations Aimé Césaire et Mairie d’Aubervilliers à la date prévue.

Aussi, j’invite tous les habitants, commerçants, associations, institutions, salariés, entreprises d’Aubervilliers à se rassembler

le vendredi 14 novembre 2014 à 18h00 place du Front Populaire à Aubervilliers.

Une action symbolique y sera menée afin d’exiger la remise sur les rails et à bonne vitesse du chantier. Il faut que ce métro, attendu depuis 80 ans, arrive enfin au centre-ville d’Aubervilliers en 2017 !

Pascal Beaudet
Maire d’Aubervilliers
Conseiller Général
Vice Président de Plaine Commune

cliquer ici pour signer la pétition

3 Messages

  • Rassemblement vendredi 14 novembre 2014 à 18h00 place du Front Populaire à Aubervilliers. Le 8 novembre 2014 à 09:04, par Le métro, ici et maintenant !

    Je serai présent à ce rassemblement, le STIF et la RATP se moque de nous !

    J’ai pris connaissance de l’article de presse où les enseignants et parents d’élèves de l’école Stendhal se plaignent à juste titre du bruit insupportbale provoqué par les travaux du métro sous les fenêtres de l’école. Riverain du chantier, je ne suis pas étonné.

    Je crois que les responsables de la RATP sont venus à l"école au mois de juin. Avaient-ils avertis les enseignants et les parents, la mairie ? Si la mairie était prévenue, pourquoi les travaux d’isolation n’ont-ils pas été faits avant ?

    Répondre à ce message

  • Jean-Paul Huchon est président de la région Ile-de-France et, à ce titre, président du STIF, le syndicat des transports d’Ile-de-France. Il a donc la responsabilité de ce prolongement de la ligne 12 du métro.

    Dans la presse, il a trouvé l’explication du retard de deux ans : un problème d’expropriation ! Pourtant, le tunnel est creusé, les travaux de construction des stations sont en cours pour deux ans. Quelle peut bien être cette expropriation qui retardera l’aménagement des stations pendant deux ans ? Y a-t-il une propriété dans le souterrain dont le propriétaire refuse de quitter les lieux ? Monsieur Mongin, président de la RATP, va sans doute donner la réponse très rapidement.

    Répondre à ce message