Les locaux de la section d’Aubervilliers du PCF tagués : une atteinte grave à la démocratie.

mercredi 16 mars 2022

Ce matin, les militants communistes d’Aubervilliers ont découvert les murs extérieurs du local de la section d’Aubervilliers tagués avec des messages injurieux à l’encontre du Parti communiste français et de notre candidat à l’élection présidentielle, Fabien Roussel.

Notre local est un lieu collectif, de débat, de partage, de solidarité et de paix, s’y attaquer est une véritable atteinte à la démocratie et à l’histoire des combats politiques de notre parti.

Aujourd’hui, avec cet acte de vandalisme, des limites ont été franchies. Nous avons déposé une plainte afin de retrouver le ou les auteurs pour assurer la sécurité des militants et des biens.

Les intimidations, la dégradation de nos locaux et la violence n’entacheront pas notre détermination dans nos batailles politiques. Et surtout, elles n’ont pas leur place dans un débat démocratique sain et serein essentiel pour la République.

C’est un acte de trop qui s’inscrit dans un contexte de stratégie de tension entre militants politiques accompagnée de la diffusion quotidienne de thèses et de discours réactionnaires.

Ces attaques répétées contre les locaux du PCF à travers toute la France et à Aubervilliers nous mettent toutes et tous face à nos responsabilités. Nous souhaitons que la campagne électorale présidentielle puisse se poursuivre dans un climat apaisé.

Répondre à cet article