Renouvellement urbain : indifférente aux habitants, Karine Franclet suscite inquiétude et colère

lundi 14 février 2022

Jeudi 10 février, sous la pluie et dans la nuit, à l’occasion de la réunion du Conseil municipal, de nombreux habitants se sont réunis devant la mairie.

Ils exigeaient à nouveau d’être entendus sur le projet de renouvellement urbain déposé à l’ANRU et dont ils ne connaissent presque rien.
La maire s’est murée dans un silence méprisant, Mathieu Hanotin le président de Plaine Commune l’a suivi dans sa posture. Interpellés, les ministres E. Wargon, N. Hay, le président de l’ANRU et le Préfet ont adopté la même attitude.

Tous ont choisi de ne pas discuter avec les habitants.

Cette attitude révèle une nouvelle fois la grave crise démocratique dans laquelle le pays est englué.
Mme Franclet et les grands décideurs de l’ANRU laissent entendre qu’une concertation s’ouvrira… après que le projet aura été avalisé par l’ANRU. Autant dire que l’on pourra peut-être discuter de la couleur du papier peint.

Mais s’ils pourront peut être acter une victoire bureaucratique, il doivent savoir qu’ils rencontreront sur leur chemin la colère des habitants qui ne laisseront pas saccager le logement social.

4 Messages

  • Oui, pourquoi ce silence ? Le 18 février à 16:38, par Rabcor

    Des bruits courent qui disent que la rencontre d’engagement avec l’ANRU aurait lieu fin février. Mais rien ne filtre du contenu de cette rencontre. C’est vraiment une conspiration du silence.

    Répondre à ce message

    • Oui, pourquoi ce silence ? Le 19 février à 10:00

      Allez sur le site Maladrerie.org, vous aurez des infos, pas des « bruits qui courent ».

      Répondre à ce message

      • Des bruits qui inquiètent. Le 20 février à 10:16, par Rabcor

        C’est vrai, le site maladrerie.org est de très grande qualité. Il ne véhicule aucun bruit mais met à disposition une riche documentation.

        Le problème, qui est la conséquence de l’asence de communication de la mairie, de plaine commune, de la Préfecture et de l’ANRU, c’est que rien n’étant dit, des bruits circulent.

        Il en est ainsi à propos de la signature du "contrat d’engagement" avec l’ANRU.

        Un dossier a été déposé en décembre et l’ANRU devait faire connaître son avis dans un délai de 2 mois .

        Deux mois ont passé et le silence règne toujours.

        C’est dans ce contexte que des "bruits" circulent que le site ne relaie pas (avec juste raison) car ce ne sont que des bruits.

        Le bruit principal c’est que la signature devrait avoir lieu le 28 février, à une heure et dans un lieu tenus secrets.

        Répondre à ce message

        • Toujours rien Le 2 mars à 11:31, par Vigie

          Le Comité d’engagement de l’ANRU s’est bien réuni le 28 février. Rien n’a filtré de ce qui s’y est dit.

          On apprend cependant qu’ont été exposés les chantiers des quartiers Emile Dubois, Villette-Quatre Chemins et Maladrerie. Ca n’est pas une surprise... la réunion avait été convoquée pour cela.

          Le budget demandé serait de 137 millions d’euros. L’ANRU tranchera dans quelques semlaine sur les subventions attribuées.

          Les habitants seront alors informés des décisions.

          C’est vraiment super, dans la droite ligne du silence observé depuis plus d’un an.

          Comment s’étonner que la démocratie soit étouffée par ces fonctionnements bureaucratiques ?

          Heureusement que des associations et des habitants sont mobilisés. Ils vont avoir du pain sur la planche.

          Répondre à ce message

Répondre à cet article