Fin du mensonge qui a entaché l’honneur et les valeurs d’Aubervilliers

mercredi 27 octobre 2021

Nous venons d’apprendre sur les réseaux sociaux, en quelques lignes laconiques, que Maurice Princesse Granvorka Puisard, candidate du Rassemblement national en 2017, adjointe à la culture et à l’égalité femmes-hommes, a présenté sa démission à Karine Franclet qui l’a acceptée.

Les communistes d’Aubervilliers, qui souhaitaient cette démission, prennent acte de cette annonce.

Ils remercient Anthony Daguet d’avoir révélé le passé politique d’ extrême-droite de Maurice Princesse Granvorka-Puisard qui a piétiné les valeurs et l’histoire de notre ville.

Les communistes saluent aussi l’union réalisée de toute la gauche pour la démission de l’élue. Ils considèrent également que l’épisode qui vient d’avoir lieu exige que toute la transparence soit faite sur les courants et les personnes qui forment aujourd’hui la majorité municipale.

Les communistes resteront vigilants et poursuivront leur lutte contre l’extrême-droite.

Aubervilliers, le 27 octobre 2021

2 Messages

  • "Je tiens ici à rappeler fermement que les valeurs de l’équipe "Changeons Aubervilliers" sont totalement incompatibles avec celles du Rassemblement National. Les élus de la liste "Changeons Aubervilliers" sont rassemblés au service des Albertivillariens autour des valeurs républicaines du #VivreEnsemble, de la #solidarité et de la #mixité sociale dans un cadre de vie sûr et serein". Déclaration sur FB de Mme FRANCLET, le 25 octobre, après avoir appris le passé de Mme GRANVORKA. Rien de laconique, c’est clair.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article