Mardi 3 Mars 2015 à 14h30 : Mobilisation pour le maintien du centre d’Oncologie et de Radiothérapie de l’hôpital de la Roseraie à Aubervilliers.

samedi 28 février 2015


Le Mardi 3 Mars 2015 à 14h30.
devant le siège de l’Agence Régionale de la Santé
35 Rue de la Gare 75019 Paris

Signez la pétition sur change.org

Avec un niveau de mortalité supérieur à la moyenne nationale et un taux d’équipement en soins inférieur aux moyennes régionales et métropolitaines, la Seine-Saint-Denis est le département le plus touché par les inégalités sociales de santé.
Aussi, lorsque l’offre de soins se raréfie, ce sont les inégalités qui s’accentuent sur tout le territoire.

Le centre d’Oncologie et de Radiothérapie est l’un des deux seuls d’Île-de-France à être équipé d’une machine de radiothérapie récente et performante qui permet le traitement de tumeurs inopérables jusqu’alors, grâce à de nouvelles techniques de très haute précision.
Pourtant, le 30 janvier dernier, il fermait définitivement ses portes suite à la décision de l’Agence Régionale de la Santé (ARS).

Depuis, touchés par le risque de subir une diminution de cette offre performante de soins, patients, personnels hospitaliers, habitants et élus manifestent leurs mécontentements et leurs inquiétudes :

- Interventions de Pascal Beaudet, maire d’Aubervilliers, Patrick Le Hyaric, député européen et d’Elisabeth Guigou, députée de la 6ème circonscription, Jean-Christophe Lagarde, député de la 5ème circonscription, auprès du Premier Ministre et de la Ministre de la Santé.
- Pétition en ligne sur change.org dont les commentaires déposés rappellent les traitements efficaces prodigués aux patients et leur guérison grâce à la machine de radiothérapie.

C’est pour continuer à faire bénéficier de ces traitements à un grand nombre de patients d’Aubervilliers et des villes avoisinantes que nous devons nous mobiliser davantage pour le maintien du centre ORNEP.

Il est vital que l’ARS réexamine le dossier afin d’autoriser ORNEP à poursuivre son activité ! C’est pourquoi nous appelons à un grand rassemblement :


Le Mardi 3 Mars 2015 à 14h30.
devant le siège de l’Agence Régionale de la Santé
35 Rue de la Gare 75019 Paris

Nous leur porterons à cette occasion les signatures de la pétition refusant la fermeture du centre ORNEP d’Aubervilliers.

L’équipe de radiothérapie de l’Hôpital Européen de la Roseraie
La Municipalité

Signez la pétition sur change.org

22 Messages

  • Le centre ORNEP d’Aubervilliers est le seul centre de radiothérapie du département du 93 et, au-delà de tout le nord et l’est de la région parisienne, à offrir des techniques innovantes et modernes d’irradiation, Il faut à tout prix arracher sa réouverture dans l’intérêt des malades et des habitants du 93.

  • Il n’y aurait pas d’argent pour maintenir l’activité de la radiothérapie à Aubervilliers. Pourtant, si l’on veut donner priorité à la santé, l’argent ne fait pas défaut. Il suffit de voir ce que le laboratoire "Sanofi Aventi" vient de décider en attribuant un bonus de 4 millions d’euros à son nouveau patron M. Olivier Brandicourt.

    • La semaine dernière les malades étaient dirigés vers le centre de radiothérapie "H. Hartmann" à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine. Voilà une réponse en opposition totale avec l’affirmation du premier ministre qui prétend mettre fin aux inégalités de territoire. Dans cette affaire la Seine-Saint-Denis restera le parent pauvre !

    • Après l’Institut Gustave Roussy, Aubervilliers s’est doté d’un système de radiothérapie et de radiochirurgie innovant de dernière génération.

      Cette installation innovante est emblématique, car elle est réalisée dans le département de la Seine-Saint-Denis, qui est un des départements les plus pauvres de France et jusque-là parmi les moins biens dotés en structures médicales de pointe.

      Ce Centre de radiothérapie , qui est indépendant, a investi, seul, près de 5 millions d’euros pour l’acquisition et l’installation de cet appareil de traitement, avec tout l’environnement technique et informatique associé.

      Le centre de radiothérapie est propriété des médecins, il est totalement indépendant juridiquement et financièrement de l’ Hôpital Européen de Paris La Roseraie GVM.

      Le financement et l’investissement ont été réalisés en totale autonomie, par la seule structure de droit privé, sans aucun soutien financier, ni des pouvoirs publics locaux et nationaux, ni des tutelles.

      Pourquoi l’ARS refuse de prolonger cette activité essentielle pour la santé des habitants d’Aubervilliers ? Il n’y là aucune économie d’argent public !

  • Super les sams ! Le grand ordonnateur du site, au lieu de supprimer les messages politiques qui le génent, ne pourrait-il pas faire le ménage ?

    • Le centre de radiothérapie de la Roseraie prenait annuellement en charge 430 patients atteints de cancer. Insuffisant estime l’Agence Régionale de Santé qui a donc fait fermer ce centre sans se soucier davantage du sort des malades.

      L’Agence régionale de Santé a décidé de regrouper les soins sur les deux autres centres du département, à Bobigny et à Montfermeil qui sont plus grands, mais qui ne détiennent pas des machines aussi performantes que celles de la Roseraie. Avec cette fermeture, douze salariés se retrouvent au chômage. Ce centre est privé, il appartient à trois médecins depuis 2010 mais il applique les tarifs conventionnés pour permettre aux pus grands nombres de venir se faire soigner. Pour tout le personnel, et pour tous les patients cette fermeture est d’autant plus incompréhensible que le centre d’Aubervilliers s’est équipé d’une machine de traitement de dernière génération qui facilite la guérison et améliore la vie du malade pendant son traitement. Une machine qui a coûté 5 millions d’euros. "La Seine-Saint-Denis est le département français le plus touché par le cancer" affirme aussi le personnel en colère qui indique que, selon lui, il y a assez de patients pour trois centres.
      Voilà de bonnes raisons pour ne pas laisser faire, j’espère que nous seront nombreux le 3 mars devant l’ARS.

  • A l’ARS se sont des comptables. Les malades ne les intéressent pas, seul compte la norme. A six cent malades on reste ouvert, on 430 on ferme et les cancéreux sont priés de la fermer et d’aller voir ailleurs. Merci madame Marisol Touraine ministre de "gauche" !

  • Bien sur non à la fermeture du centre d’aubervilliers , mais je vais essayer de repondre à quelques affirmations un peu érronnées qui trainent par ci par la surement par manque d’informations ou du à l’émotion.

    Le fait d’acheter une machine dernier cri n’a jamais été un critere pour assurer l’ouverture d’un centre de santé.
    Car meme si on le dernier materiel au monde et une équipe qui ne l’utiliserait pas correctement ca ne sert a rien.

    Si des malades du 93 sont traités ailleurs qu’en Seine St denis ce n’est pas a cause d’un probleme de centre ou de capacité d’accueil MAIS parceque les medecins ont leur petit business avec leur copains à droite a gauche ( par exemple pourquoi les patient de la roseraie sont envoyés à Hartman ou a Sarcelle alors qu’il y a un centre de Radiotherapie à 2km de la Roseraie ? ( meme centre de radiotherapie qui peut accueuillir encore 200 patients ?

    Ps : montfermeil et bobigny ont pas la derniere machine de radiotherapie mais le taux de rechute , recidive de leurs patients est bien plus bas que celui de la roseraie.

    Et en 2013 Quand l’etat a gentiment suggéré que les 2 centres Proches de 2km se regroupe et fassent donc un Super centre avec 4ou5 accelerateurs ( comme en province , a toulouse , APHP ) ce n’est pas les medecins de Bobigny qui ont Dis non et tenter de faire fermer l’autre centre ...