Accueil > Tous les articles > Hommage aux algériens assassinés le 17 octobre 1961 > Oui, les bras m’en tombent aussi > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Oui, les bras m’en tombent aussi

22 octobre 2014 09:52, par Vlad

Voici donc une conception qui fait du "roman national" (curieuse expression au demeurant) un long fleuve tranquille alors que notre histoire est faite de bruit et de fureur. Je préfère quant à moi que l’on éclaire tous les recoins obscurs, ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui car les bisounours n’ont pas encore pris le pouvoir.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.