Déclaration d’Anthony Daguet

« Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville »

vendredi 27 septembre 2013

Dans les colonnes du Parisien (édition Seine-Saint-Denis) du 24 septembre 2013, nous apprenons que Claude Bartolone tente de justifier la volonté des dirigeants socialistes de partir à l’assaut de municipalités de gauche à direction communiste en pointant du doigt Aubervilliers où l’ancien maire, communiste, a décidé de reconquérir la ville.

Évidemment, il peut paraître tout à fait naturel que M. Bartolone prenne en exemple les villes où des communistes souhaiteraient s’affronter à l’équipe socialiste sortante. Naturel partout… sauf à Aubervilliers.

Car c’est dans cette ville, plus que toute autre, que le travail de division de la gauche des socialistes locaux a été le plus loin. Un court résumé de l’histoire montre évidemment que quel que soit la situation des rapports entre partenaires de gauche au plan national, à Aubervilliers, le contexte est trop fort pour que les électeurs ne l’éclaircissent pas eux-mêmes.

En 2008, Jacques Salvator (PS) décide de se présenter au premier tour contre le maire sortant Pascal Beaudet (PCF). Malheureusement pour lui, il arrive second, la majeure partie des électeurs ayant décidé de faire confiance à leur maire. Malgré cela, et contre toute l’histoire du rassemblement républicain à gauche dans notre pays, Jacques Salvator décide, avec l’aval des instances nationales du PS, de se maintenir au second tour et gagne les élections.

La liste de Pascal Beaudet passe donc dans l’opposition. En presque six ans de mandat, aucun geste d’ouverture n’a été fait par Jacques Salvator et son équipe. Les communistes sont donc dans l’opposition depuis 2008 et jouent leur rôle de manière très efficace.

En 2011, à mi-mandat, ont eu lieu les élections cantonales. Comme c’est la coutume, chaque parti (ou presque) a présenté un candidat. Pascal Beaudet (PCF) s’est présenté contre la conseillère générale sortante (PS). Pascal Beaudet est placé en tête par les électeurs au premier tour. Pourtant, encore une fois, le PS et sa candidate ont décidé de se maintenir au second tour, créant ainsi un duel à gauche, et plaçant par la même occasion les électeurs de droite comme arbitre de l’élection.

Mais cette fois, c’est Pascal Beaudet qui l’emporte quand même.

Refusant la défaite, Jacques Salvator et la première adjointe ont décidé d’attaquer en justice un certain nombre de militants du PCF dont la secrétaire de section de l’époque.

Les communistes d’Aubervilliers regrettent l’état de division de la gauche dans cette ville. Ils refusent de laisser ces guerres stériles nourrir la droite et l’extrême-droite.
C’est pourquoi ils veulent demander aux électeurs de décider au premier tour des prochaines élections municipales qui ils souhaitent voir comme équipe dirigeante de notre ville.

En conséquence, de manière responsable, et malgré l’histoire des divisions de cette ville, nous avons déclaré, avec Pascal Beaudet, que nous souhaitons voir une union de la gauche au second tour des élections municipales.
Nous avons demandé au PS local de faire la même déclaration… il s’y ait jusqu’à présent refusé.

Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville, la fédérer en apaisant le débat et en mettant tout en œuvre pour que la gauche dans cette ville, comme dans ce département, retrouve son sens et sa vocation.

Nous regrettons les tentatives du PS de continuer dans la stratégie de la guerre des gauches dans le département et ailleurs, là où il faudrait faire front commun contre la droite et l’extrême-droite qui grandit dans les esprits.

Anthony Daguet,
Secrétaire de la section du PCF d’Aubervilliers

82 Messages

  • Monsieur Daguet réécrit l’histoire.
    La première personne à avoir rompu le pacte républicain qui voyait toute la gauche se rassembler au deuxième tour s’appelle Jean-Jacques Karman qui a, par ambition personnelle, faillit livrer la ville dirigée par son père à la droite.
    Il y a eu deux élections au cours desquelles Jean-Jacques Karman s’est maintenant contre le PC Jack Ralite, conte la députée PC Muguette Jacquaint.
    L’union enre les socialistes et les communistes d’Aubervilliers a volé en éclats quand Pascal Beaudet, nommé maire d’Aubervilliers par son beau-père, Jack Ralite, a décidé de faire alliance avec Jean-Jacques Karman.
    En 2008, Jacques Salvator était prêt à se présenter avec Beaudet tête de liste, si ce même Beaudet décidait d’écarte le stalinien Karman.
    Beaudet a préféré tenter l’aventure de la liste bicéphale.
    C’est ce qui a motivé la présentation d’une liste PS-Verts et son maintien au second tour.
    Les électeurs d’Aubervilliers ne croient plus à un rabibochage de ces deux listes et entendent décider de qui dirigera laville et permettra qu’elle continue à sortir du marasme où Beaudet-Karman l’avaient plongée.

    Répondre à ce message

    • « Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville » Le 27 septembre 2013 à 09:26, par A marasme, marasme et demi

      Seul problème, les habitants n’ont pas eu le sentiment de sortir du marasme avec salavtor...

      Répondre à ce message

    • Faut freiner sur la tise mon bonhomme ton post est un tissus d’âneries.

      Répondre à ce message

    • Les logiques de dés-union du passé ne m’intéresse pas. Ce n’est pas avec les rancœurs d’hier qu’Aubervilliers améliorera la vie de ses habitants. Habitant de cette ville depuis plus de quarante ans, je ne suis pas satisfait de sa gestion actuelle. L’augmentation des impôts locaux m’est insupportable ; l’augmentation délirante de la population rend cette ville invivable ; la circulation et le stationnement anarchique sont épouvantables ; sauf le Millénaire le commerce est en constante régression ; les hlm sont complétement laissés à l’abandon par les élus qui ne s’occupent de rien et les ghettos s’installent dans beaucoup de cités sans aucune réaction du maire ; Il faut oublier les divisions passées, si M. Beaudet se présente avec une équipe vraiment nouvelle, il faut changer les personnes, les plus vieux ont fait leur temps ils doivent laisser la place à des plus jeunes, alors je voterai pour lui.

      Répondre à ce message

      • Voilà enfin un commentaire digne de ce site.
        Nous avons tous tellement de raisons de choisir une autre équipe qu’il est inutile et ridicule de se laisser enfermer dans ces arguments qui n’intéressent que ceux qui les avances.
        Que les Socialistes passent leurs temps à refaire les élections de 2001, de 2008, c’est leur problème. Les citoyens de cette ville valent bien mieux que cela : parlons plutot de ce qu’attendent les habitants après avoir fait un constat sans concessions de ce qui ne marche pas.
        Allier et même rallier une nouvelle équipe autour d’un leader légitime est une idée à promouvoir. Il est temps de se mettre en ordre de bataille face à ceux qui ne reculeront devant aucune bassesse pour ne pas perdre leurs postes

        Répondre à ce message

        • Même avis que @Joaquim. Que Pascal Beaudet ne rentre pas dans des discussions stériles et inutiles à propos des divisions d’avant. Qu’il ne perd pas son temps à critiquer ce qui se passe depuis 2008, on le sait puisqu’on le vit quotidiennement. Qu’il nous présente plutôt sa liste dont je souhaite qu’elle soit jeune, avec des têtes nouvelles vraiment différentes et qu’on y trouve des personnes engagées dans la ville au-delà des partis politiques, qu’il nous parle de ses propositions pour demain, qu’il nous dise comment il voit l’avenir d’Aubervilliers.

          Répondre à ce message

          • Beaudet ne peut malheureusement pas échapper à la logique qu’il a lui même mise en route par faiblesse. Ilest aussi mou que sa poignée de main. Il ne voulait pas de JJ Karman, mais son éminence grise lui a fait miroiter une visctoire facile, en 2008, en acceptant de faire équipe avec le Kim Jong Il de la porte de la Villette. Le JJK , qui sait y faire, le tient fermement par les oreilles. Pour mars 2014, ce cher Pascal Beaudet devra repasser sous les fourches caudines et refaire équipe avec le trésor de guerre de Karman. C’est la triste réalité. Alors, le renouvellement de l’équipe aura bien triste figure.

            Répondre à ce message

            • Assez de daube Le 27 septembre 2013 à 15:18, par Rabcor

              Le pseudonymé Daubet révèle une certaine vision des choses locales très en honneur dans quelques cercles proches du pouvoir municipal. On y discerne une hauteur de vue remarquable et un style admirable.

              Et cela témoigne aussi sans doute d’une certaine inquiétude, à mettre peut être au compte des résultats du sondage réalisé par le PS et soigneusement trenu secret.

              Répondre à ce message

    • Si union connaissait un tant soit peu Aubervilliers et son histoire politique, il saurait comme tout le monde que si JJK avait voulu devenir Maire à tout prix, il le serait depuis belle lurette.

      Ce qui pose réellement problèmes aux détracteurs de JJK, il ne faut pas se tromper, c’est pas sa personne, c’est son électorat. Ils savent comme tout le monde que c’est un des éléments de la future victoire de Pascal et ils tentent tout pour diviser.

      Manque de pot, l’union des électeurs communistes est une réalité et entraine avec elle de nombreux autres électeurs. Y’a qu’à demender à Madame Salvator.

      Répondre à ce message

    • « Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville » Le 28 septembre 2013 à 15:58, par perlinpinpin

      Mr DAGUET réécrit également l’histoire des élections cantonales : P.BEAUDET a gagné, sauf erreur de ma part et là je ne pense pas, grâce à une candidate de gauche éjectée par l’équipe de SALVATOR pour son soutien à P.BEAUDET....Malika AHMED, l’auriez-vous oublié ou avez-vous la mémoire sélective ?

      Répondre à ce message

    • « Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville » Le 13 octobre 2013 à 18:14, par la pasionnaria

      Bon vous commencez à me fatiguez sérieursement, je vais vous raconter une histoire la guerre d’Espagne elle est pas dans nos livres d’histoire sauf que moi je la connais.
      Mes parents sont des réfugiés politiques espagnols si le Front Populaire espanol a perdu la guerre c’est en grande partie grâce à des gens comme certains d’entre vous qui semez la discorde entre communiste. Vous attendez quoi en mars moi la victoire, oui il faut une liste avec des nouvelles têtes oui il faut de la jeunesse bien formée car être maire adjoint c’est pas simple. Oui il y aura JJK sur la liste enfin surement et alors il représente Aubervilliers autant que nous.
      Alors vos discours vos interventions faites les donc sur des vrais sujets pas des "j’aime pas lui ou elle" on est pas dans une cour de récré on prépare l’avenir notre avenir. NO PASARAN

      Répondre à ce message

  • Tout le monde se souvient de la campagne de haine développée contre Jack Ralite par Jean-Jacques Karman, en 2001. La municiaplité avait pu être conservée à guche grâce à Salvator qui avait accompagné Ralite dans une campagne très difficile. Ensuite, au deuxième tour, c’est monsieur Labois, un ami de Salvator qui avait permis à la liste PC-PS de l’emporter. Ce chrétien centriste s’était maintenu et avait dispersé les voix de la droite. Là encore, JJK s’était maintenu par ambition démesurée.
    On peut mettre en ligne les tracts de Karman attaquant Ralite sur son âge.
    Un âge qu’à aujourd’hui atteint JJ Karman, ce qui ne l’empêche pas d’émarger toujours au conseil général et de revendiquer une bonne place sur la liste Beaudet pour les prochaines municipales.

    Répondre à ce message

    • Intéressant cet article du Parisien sur les élection municipales de 2001 http://www.leparisien.fr/seine-sain... En particulier les déclaration de Jean Jacques Karman sur la récupération des voix socialistes et la guerre des affiches orchestrée par Jack Ralite, nostalique de Staline :

      NE L’APPELEZ PLUS dissident.
      Des sondages, commandés à la fois par son adversaire et lui-même, promettent un duel au coude à coude. Parfois en tête, parfois second juste derrière le maire sortant, Jean-Jacques Karman se dit qu’il a de bonnes chances de l’emporter. Si PS et PC font liste commune, comme il en est « certain », il est persuadé de « récupérer » des voix socialistes refusant le choix Ralite. Jamais à court de piques, il en profite pour égratigner les négociations préélectorales des deux formations. « Je trouve leur marchandage un peu triste. Ils discutent pour des postes, pas pour un programme qui est pourtant la préoccupation des Albertivillariens », attaque-t-il. La guerre des mots est déclarée. La guerre des affiches, elle, a commencé depuis longtemps. Dans un tract intitulé « Jack Ralite, nostalgique de Staline ? », Jean-Jacques Karman et les siens s’en prennent ouvertement aux « colleurs d’affiches de Jack Ralite » qui ont recouvert leurs annonces. L’armistice, c’est sûr, ne sera pas signé demain.

      Répondre à ce message

  • Le blog du PC remboursé par la sécu ? Le 29 septembre 2013 à 07:32

    Le bon militant PS ne s’occupe pas des rythmes scolaires. D’ailleurs c’est bien le problème. Son seul souci, quand il y a un article sur le site qui pointe les ratés d’une mauxaise réforme à Aubervilliers, ce n’est pas d’être force de proposition pour sortir par le haut.

    C’est agiter le chiffon rouge sur Karman Ralite Beaudet pour occuper la galerie. Seul problème, de plus en plus de gens s’en foutent, à l’exception du militant PS que ses dirigeants ont tenté de calmer par des attaques devant la justice de milirants PC. On a cu le résultat, et c’est ce qui le rend mauvais...

    Le blog du PC, c’est une bonne thérapie, mais c’est pas remboursé...

    Répondre à ce message

    • Le blog du PC remboursé par la sécu ? Le 3 octobre 2013 à 19:28, par Lexomil

      Thérapie pas remboursée mais gratuite. Après vu le niveau de ces gens, faut peut-être passer à autre chose.
      A part ça, c’est vrai qu’à 67 ans, faut peut être éviter le combat de trop. Cela dit, JJK n’a jamais tué personne, n’a jamais été accusé de malversations, et s’il est détesté par les uns il reste estimé par d’autres...
      La focalisation sur une personne est une mauvaise chose en politique qui doit rester une bataille d’idées.
      C’est vrai que nos contributeurs défendeurs à tout prix d’une municipalité à bout de souffle n’ont guère d’idées.

      Répondre à ce message

  • « Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville » Le 4 octobre 2013 à 21:51, par la pasionaria

    Il faudrait qu’un jour enfin nous arrêtions de nous balancer à la figure les rancoeurs du passé. OUI nous avons commis des erreur et alors !!! Aujourd’hui nous sommes confrontés à une politique socialiste qui ne reflète en rien la ligne socialiste la vraie.
    Pour reconquérir cette ville il faut parler simplement, clairement.
    Sur le budget, sur les employés communaux qui sont en grande majorité en souffrance sur leur lieu de travail, des habitants qui n’en peuvent plus (chômage, insécurité, pauvreté).
    Oui je soutiendrai Pascal et son équipe mais il faut reprendre le terrain.
    Pour cela unissons nos forces au lieu de nous regarder avec méfiance.

    Répondre à ce message

  • « Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville » Le 6 octobre 2013 à 09:59, par des militants du pcf en colère

    Il faut que BEAUDET soit très claire dans ses choix avant le premier tour car nous voterons pour BEAUDET que si il n’y a pas d’alliance entre PCF et PS quelque soit le scénario !!!

    Nous militants du PCF nous partirons à la FASE ou au NPA si cette condition n’est pas reunis !

    Les voix ne vous abtiennent pas.
    Vous pouvez avoir des sacrés surprises.........

    Répondre à ce message

  • Calmons nous un peu ! Le 7 octobre 2013 à 09:56

    Alors j’aimerais juste que l’on se calme un peu et qu’on reprenne nos esprits, s’il vous plaît !

    Pour commencer le passage "Nous regrettons les tentatives du PS de continuer dans la stratégie de la guerre des gauches dans le département et ailleurs, là où il faudrait faire front commun contre la droite et l’extrême-droite qui grandit dans les esprits."

    Alors qu’on se le dise : nous n’y somme pas encore et que le PS refuse une union de la gauche ça ne me surprends pas. De là à regretter une situation qu’ils ont eux-mêmes établie est un peu exagérée pour ma part. Dénoncer est un peu fort, mais j’aurais déplorer l’état de la gauche Albertivilarienne due à des ambitions démesurées et carriéristes de la part de pas mal d’élus socialiste. Si tant soit peu qu’on peut encore appeler ça des "Socialistes". Et le fait qu’il se refuse à faire une déclaration en ce sens, cher Anthony, ne devrait pas te surprendre, je n’en doute pas, mais ne regrette pas une situation qu’ils ont eux-mêmes causé.

    Ensuite, je comprends les souhaits émis par pas mal de posts sur cet article par rapport au rajeunissement d’une liste Front de Gauche (Je tiens à mettre "Front de Gauche" parce que oui c’est incontournable si on veut réussir une union de la vraie gauche), Je pense que les citoyennes et citoyens veulent du sang neuf et effectivement mettre un peu de jeunesse ne ferait pas de mal, au contraire. Mais ça je fais confiance aux militants du PCF et du FdG en général.

    Pour finir, le fait que l’actuel municipalité cache les résultats des sondages qu’ils ont fait ne m’étonne pas du tout, voir même m’amuse. En effet, 17,5% d’écart entre le FdG et le PS c’est... Comment dire... Beaucoup ! Et la vapeur ne peut être inversée puisque le ras le bol général se fait grandissant. Sur ce point j’aimerais qu’on arrête d’être défaitiste et qu’on soit optimiste pour l’avenir. Si le PS refuse en effet de vouloir un rassemblement de la gauche qui soit offensif sur les questions de sécurité, d’éducation et de solidarité grand bien leur en fasse, mais qu’ils se rappellent qu’un an après leur accession à la municipalité, le Front de gauche était en tête aux Européennes et que deux ans après Mme Yonnet perdait son siège de conseiller général. Que ceux qui diront "Encore un qui ressasse le passé" se rappelle cette citation de George Santayana "Que ceux qui oublient le passé sont condamnés à le revivre".

    Donc oui pour une union de la gauche, mais pas à n’importe quel prix et pas avec n’importe qui (Que ceux qui me taxeront de sectaire peuvent le faire, je l’assumerai) car je suis très attaché au Parti Communiste Français (et j’en suis adhérent), que l’initiative du Front de Gauche est très bonne et rassembleuse et que j’y suis attaché aussi.

    Répondre à ce message

    • Calmons nous un peu ! Le 7 octobre 2013 à 12:17

      Pour finir, le fait que l’actuel municipalité cache les résultats des sondages qu’ils ont fait ne m’étonne pas du tout, voir même m’amuse. En effet, 17,5% d’écart entre le FdG et le PS c’est... Comment dire... Beaucoup
      Et ça sort d’où ça ?

      Répondre à ce message

      • Calmons nous un peu ! Le 7 octobre 2013 à 18:43

        Ça sort que ce qui devait rester un "secret" ne l’est plus tant que ça, vu que certains élus l’ont laissé... "Échappé"

        Répondre à ce message

      • Calmons nous un peu ! Le 8 octobre 2013 à 09:53, par Raison garder

        Il ne peut mathématiquement pas y avoir 17,5% de différence entre le Pcf et le Ps sur la ville. Même si Salvator est un maire pitoyable entouré d’une équipe de bras cassés, ça n’est pas crédible.

        Répondre à ce message

        • Calmons nous un peu ! Le 8 octobre 2013 à 13:53

          Sauf si les électeurs de droite qui votent traditionnellement PS se mettent à voter à droite.

          Répondre à ce message

        • Calmons nous un peu ! Le 8 octobre 2013 à 17:09, par Réfléchir à moyen terme

          Une élection municipale n’est jamais jouée d’avance. Ceux qui prétendent que le Front de gauche aurait 17,5% d’avance sur le Ps et qui extrapolent sur une victoire sont dans l’illusion complète. Quant au mécontentement, ce n’est pas une science exacte. Les mécontents viennent se plaindre auprès d’une oreille prête à les écouter : les militants estampillés Pcf et Fdg sont donc tout désignés pour recevoir ce type de réactions.

          Croire que Jacques Salvator est haï au point de ne plus rien représenter dans cette ville, c’est se tromper lourdement. Le Parti socialiste a un socle de voix important, et s’il a fait des mécontents, il a aussi un important réseau clientéliste qu’il sait mobiliser quand c’est nécessaire.

          Ceux qui veulent prendre la municipalité, quel que soit leur horizon politique, devront faire autre chose que peigner la girafe derrière leur ordinateur. Cette élection se gagnera sur la conviction, le sérieux, la capacité à incarner un nouvel élan et à avoir d’autres pratiques politiques.

          Répondre à ce message

    • Calmons nous un peu ! Le 7 octobre 2013 à 17:13, par Olivier

      Aucune raison d’être défaitiste à condition que Pascal Beaudet se présente avec une liste renouvelée et très rajeunie. Sans faire de "jeunisme" excessif, il faut tout de même accepter une critique sur les listes précédentes (2001 et 2008 et aussi avant). Les candidatures proposées en 2008 procédaient beaucoup trop de la reconduction d’élus sortants qui ont finalement fini par être sorti. J’espère pouvoir voter pour quelques candidats jeunes, voir très jeunes et situés en bonne position C’est à dire en début de liste. Cela ne veut pas dire qu’il faut systématiquement éliminer l’expérience de quelques anciens élus qui devront aussi figurer en bonne place. Par ailleurs, sur le sondage du ps restons aussi optimiste que sérieux : bougez donc la virgule de votre information, 1,75% me semble plus raisonnable que 17,5%.

      Répondre à ce message

      • Calmons nous un peu ! Le 7 octobre 2013 à 17:42, par Maladie infantile

        Comme disait Brassens, le temps ne fait rien à l’affaire. On peut être jeune et avoir la mentalité d’un vieillard et réciproquement.

        Le renouvellement d’une liste se mesure-t-il au nombre de jeunes, ou aux idées et aux projets qui sont portés ? En tout cas moi, je ne baserai pas sur l’utilisation démagogique la jeunesse sur une liste. A ce compte-là, Salvator n’a qu’à rameuter 15 jeunes en tête de liste, l’UMP, les centristes et le FN peuvent faire de même.

        Ce qu’il faut sur une liste, ce sont des gens responsables, qui sont investis politiquement ou dans la vie associative, et qui sont capables d’assumer un mandat de six ans. Ce quel que soit leur âge.

        Répondre à ce message

        • Calmons nous un peu ! Le 7 octobre 2013 à 18:43

          Je ne sais pas pourquoi mais je suis bien d’accord :)

          Répondre à ce message

        • Calmons nous un peu ! Le 7 octobre 2013 à 19:46

          Brassens a eu bien raison de le chanter : ..."Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est con, on est con"... Bien sûr que chacun comprend que tout n’est pas une affaire d’âge, encore que... Mais comme l’a dit un philosophe : " La jeunesse est plus apte à inventer qu’à juger, à exécuter qu’à conseiller, à lancer des projets nouveaux qu’à poursuivre les anciens". Ce priver du dynamisme de la jeunesse serait une lourde erreur et c’est bien mal connaître la jeunesse que de croire qu’elle se laissera abuser par une tentative de manipulation la concernant. Utilisation démagogique nous dit @Maladie infantile : c’est souvent avec des arguments de cette nature que les jeunes se trouvent écartés. C’est tellement facile de parler d’utilisation démagogique de la jeunesse pour justifier du maintien d’élus qui ne produisent aucun dynamisme, aucune idée nouvelle et ressassent sans cesse leur passé. La jeunesse a les yeux grands ouverts sur le Front de gauche et ne souscrira pas à cette idée : "Je suis inutile mais irremplaçable".

          Répondre à ce message

          • Calmons nous un peu ! Le 8 octobre 2013 à 07:14

            Pour rejoindre le post de’Calmons nous un peu’ Maurice Thorez à été secrétaire du Parti Communiste Français à 30 ANS et pour ce qui est plus prés de nous André KARMAN a été Maire d’Aubervilliers à 33 ANS et Jack Ralite a été Maire adjoint d’Aubervilliers à 31 ANS.
            Dans ces périodes, on savait faire confiance aux jeunes !

            Répondre à ce message

          • Calmons nous un peu ! Le 8 octobre 2013 à 09:51, par Jeunisme

            La qualité des personnes se mesure-t-elle à leur âge ? C’est la seule question à se poser. Mettre un jeune pour un jeune, un noir pour un noir ou une femme pour une femme, c’est l’expression même du mépris. Leila Tlili n’a pas été choisie parce qu’elle était jeune, mais pour son implication dans le milieu associatif. C’était un choix qui se basait sur une réalité militante.

            Diriger une ville, ce n’est pas animer une équipe socio-culturelle. Cela implique d’avoir des élus qui connaissent les dossiers et qui sont capables de prendre des décisions. Autrement, on aboutit à l’équipe de Jacques Salvator. Je ne fais pas de dessin : on ne tire pas sur une ambulance.

            Diriger une ville, c’est être capable de faire travailler à un même objectif des personnes issues de millieux différents, ayant des pratiques différentes, et de former la relève. Former la relève, c’est avoir des jeunes avec des potentialités, pas des potiches qu’on a mis sur une liste en fonction de leur âge.

            Répondre à ce message

            • Calmons nous un peu ! Le 8 octobre 2013 à 16:09, par Observateur de la vie locale

              @Jeunisme pense à qui quand elle parle de ..."potiches qu’on a mis sur une liste"...? Tlili Leila n’apparait pas très impliquée dans la vie locale. En dehors de sa présence au moment de l’élection cantonale aux côtés de Pascal Beaudet on l’a peu vu après. Va t-elle continuer d’être absente ou va t-elle réapparaître pour l’élection municipale ?

              Répondre à ce message

              • Calmons nous un peu ! Le 8 octobre 2013 à 16:58, par Manque de maturité

                On fait de la politique ou du règlement de comptes ? Quand on veut régler ses comptes, on ne se cache pas derrière un pseudo et des "on dit". On a le courage d’assumer et on signe.

                Tout ça dénote un manque de maturité politique qui démontre bien qu’en politique, il vaut mieux avoir de l’expérience.

                Répondre à ce message

              • Calmons nous un peu ! Le 9 octobre 2013 à 01:25

                Et pendant ce temps-là, le jeune Fatih, du parti de Mélenchon, a réalisé un travail prodigieux. Il a quitté le PS, créé le parti de gauche, attiré à lui plusieurs ex-militants socialistes... Il a démontré une capacité à fédérer et à mener très intéressante ! Et de plus, on le voit partout ! Personnellement, je tiens à lui tirer mon chapeau : respect !

                De quoi se dire que l’avenir de notre ville pourrait très bien se situer hors du PC !

                Répondre à ce message

        • Ne pas prendre des retards d’avenir Le 7 octobre 2013 à 21:09, par Papi

          Jack Ralite cite régulièrement une phrase de Predrag Matvejevic qui se conclut sur « autrement nous aurions des retards d’avenir ». Je pense que si le FdG ne met pas quelques jeunes en position éligible, il prendra des retards d’avenir. Il faut qu’il y ait quelques élus jeunes, ne serait-ce que pour préparer la relève, pas seulement pour faire beau sur l’affiche.

          Et des jeunes talentueux, à Auber, on connait ! Qu’on se souvienne de Leïla Tlili aux précédentes cantonales !

          Répondre à ce message

      • Calmons nous un peu ! Le 7 octobre 2013 à 18:37

        je ne sais pas d’où sort ce chiffre. C’est pourquoi je demandai la source. Enfin les sondages à 1,75 % de précision n’existent pas.
        Il n’y a pas la moindre ombre de défaitisme au Front de gauche, rassurez vous ! Pour le reste, j’agrée.

        Répondre à ce message

      • Calmons nous un peu ! Le 7 octobre 2013 à 18:45, par les mecontents du ps

        En réponse à @olivier, le ps est en perte de vitesse sur aubervilliers et on le voit sur le terrain le mécontentement.

        Répondre à ce message

        • Calmons nous un peu ! Le 8 octobre 2013 à 07:36, par Carton rouge

          Peut-être que le PS n’est pas en forme à Aubervilliers et ailleurs non plus mais est-ce le FdeG qui sera le premier parti local ?
          J’entends des rumeurs qu’une alliance UMP/UDI pourrait gagner à Aubervilliers comme à Drancy heureusement cela ne se fera pas . Au-delà des rumeurs, la réalité nous met des grosses claques dans la gueule : le FN pourrait faire un carton au premier tour comme à Brignolles ( Maire PCF soutenu par le PS sans l’appui de EELV ) Je répète : c’était un Maire communiste !
          Je crois que vous oubliez qu’en période de crise, les exclus du système se réfugient dans les bras de l’extrême droite . Sans oublier les divisions .Au Front de Gauche local, le sectarisme est présent, une partie explique mieux vaut la droite que le PS , c’est une vieille rengaine mais l’inverse au PS existe aussi mieux vaut la droite républicaine que le PCF ....Et si on parlait d’unité !

          Répondre à ce message

          • Calmons nous un peu ! Le 8 octobre 2013 à 14:36, par Bert

            Un sondage a bien eu lieu .
            Il donne le Front de gauche à égalité du Ps au 1er tour.(sans liste FN)
            Le Ps est en tête au premier tour si liste FN.
            Au deuxiéme tour quelque soit l’ordre d’arrivé du premier tour le Ps gagne.

            Ce sondage a été réalisé avant la mise en place des rythmes scolaires.

            Et ce n’est qu’un sondage !!!!!!!!!

            Répondre à ce message

            • Calmons nous un peu ! Le 8 octobre 2013 à 14:51

              Personne n’y croit une seconde.

              Répondre à ce message

              • Calmons nous un peu ! Le 8 octobre 2013 à 16:29

                Sur le sondage du ps, Bert nous donne la bonne information. Ce n’est pas de l’intox en 2014 tout est possible. J. Salvator qui aura E. Guigou à ses côtés peut parfaitement l’emporter face à un Front de gauche qui ne cause pas d’une seule voix.

                Répondre à ce message

            • Calmons nous un peu ! Le 9 octobre 2013 à 07:15, par ni PS ni FdeG

              Cette remarque me glace mais ne m’étonne pas :

              « Il donne le Front de gauche à égalité du Ps au 1er tour.(sans liste FN)
              Le Ps est en tête au premier tour si liste FN »

              Des électeurs du FdeG voteraient FN , bref le populisme nauséabond ravage le peuple de gauche ! En tout cas ,je ne voterai pas avec ces électeurs .....je voterai pour une vraie liste d’extrême gauche au moins c’est certain, ma voix ne sera mélangée avec des fachos....

              Répondre à ce message

              • Calmons nous un peu ! Le 9 octobre 2013 à 08:24

                Elucubrons, élucubrons... Plusieurs posts se succèdent sur la foi d’un sondage qui n’est qu’un sondage et sur lequel tout le monde joue l’intox.
                A partir de là, tout le monde prétend analyser, tirer des enseignements, extrapoler... Ça occupe, c’est vrai...
                Et quand bien même le sondage serait ce qu’il est, cela justifie-t-il qu’on tire des plans sur la comète à n’en plus finir...
                Pendant ce temps, on ne parle pas du reste...

                Répondre à ce message

              • stats et sondage Le 9 octobre 2013 à 11:36

                si les sondages effectués était aussi favorable au ps, il les ferait circuler pour se donner un peu de cœur au ventre...
                Mais surtout, scientifiquement (c’est un ex-prof de maths qui vous parle) :
                1) il n’y a pas de sondage fiable localement : les populations sondées sont trop faibles (qq dizaines de personnes)
                2) les sondages à 1,75 % d’écart n’existent pas (les fourchettes statistiques sont de + ou - 3 points sur les échantillons bien plus importants)
                3) un sondage (qu’il plaise ou non) fait un an avant le scrutin c’est une aberration

                Répondre à ce message

          • Calmons nous un peu ! Le 9 octobre 2013 à 10:47, par Kollontaï

            Petite précision : le Front de gauche n’est pas un parti mais un rassemblement d’organisations politiques. Ce n’est pas le Front de gauche qui se présentera à Aubervilliers mais une liste de rassemblement plus large dans laquelle les composantes du Front de gauche auront leur rôle à jouer.

            Les élections de Brignoles doivent nous interroger. Le résultat du Front national est dû au manque de mobilisation des électeurs de gauche, qui trouve sa source dans la politique menée par le Parti socialiste depuis l’élection de François Hollande.

            Sous Sarkozy, le Médef était moins omniprésent. Aujourd’hui, c’est lui qui mène la politique du gouvernement. Il obtient 20 milliards d’allègements fiscaux, une politique d’austérité budgétaire, la durée de cotisation portée à 43 ans, etc. Sarkozy aurait-il fait mieux, c’est difficile à croire.

            Là-dessus, le Front national joue une partition nouvelle, celle du défenseur du monde ouvrier. Pourquoi ? Parce que la place est libre. Le Pcf n’a plus de discours crédible face au désespoir ambiant, car on ne peut pas dire que la construction de l’Europe sociale puisse mobiliser les foules. Mélenchon rallie une partie des classes moyennes menacées de déclassement. Les milieux populaires sont les grands oubliés, eux qui ont contribué à l’élection de Hollande.

            Brignoles, c’est un avant-goût de la réaction populaire à une conjoncture politique et économique perçue comme totalement bloquée. Ne nous y trompons pas et ne sous-estimons pas certaines réalités bien plus importantes que la cuisine interne de petits groupes qui se poussent du col pour exister.

            Répondre à ce message

            • Calmons nous un peu ! Le 10 octobre 2013 à 09:37, par Geoges

              Les journaux à la solde du grand capital annonce que le conseil départemental du PCF de Paris a voté mardi soir à 67 % pour une alliance avec le PS dès le premier tour des municipales à Paris. C’est un scandale comment osent-ils annoncer que nous faisons une liste commune avec ce parti de droite !

              Répondre à ce message

              • Un vote décisif Le 10 octobre 2013 à 12:42, par baloo

                Tes mots sont un peu forts mais c’est vrai que c’est pas un élément de clarté. Au vu de la politique de ce gouvernement, il serait préférable que le pc soit clair : listes autonomes du Front de gauche partout et fusion de liste au second tour pour bloquer l’ump et le fn.

                Les militants communistes voteront mi-octobre et on verra bien ce qu’ils diront. Ce qui est sur c’est que le pcf est coincé
                - entre la réalité politique (le ps fait une politique antisociale et se social-démocratise de plus en plus et de plus en plus vite),
                - sa volonté de rassembler à gauche sur des programmes de gauche (que je crois sincère)
                - le désir de garder un nombre d’élus suffisants (alors que le ps veut définitivement les tuer) ce que le mode de scrutin ne permet que dans des alliances plus ou moins justifiables politiquement.

                Ils ont sans doute du mal à trancher ici ou là et c’est bien dommage si ils veulent être cohérents. Une liste pc-ps à paris par exemple ne ferait que renforcer le "c’est tous les mêmes" surtout que le programme d’Hidalgo n’est pas le plus tranchant qui soit. Et que le pcf ne peut pas se limiter à être une "caution" de gauche pour une liste sociale-démocrate.

                Cela dit, je pense que les militants de terrain rejetteront un accord de 1er tour sans contenu.

                Répondre à ce message

                • Politique spectacle ! Le 10 octobre 2013 à 14:40, par Clown triste

                  J’aime cette ritournelle : « les militants de terrain rejetteront un accord de 1er tour sans contenu. » , comme si les militants avaient le pouvoir .Le PCF est le PCF , il ne change pas en profondeur , comme dirait, je ne sais plus qui, il s’est social-démocratisé . Peu importe le programme ou les alliés du moment, vous savez que les mots des programmes politiques ne sont que des alibis pour cacher les envies de pouvoirs des dirigeants . Vous ne pouvez plus nous faire rêver , créer, inventer , nous votons pour des listes qui changent de capitaine en fonction des années ,la forme change de façon superficielle mais le fond reste immuable .Vous savez et nous le savons que le Salvator et le Beaudet seront dans l’obligation de promettre et leurs promesses partiront en fumée quand ils ouvriront puis fermeront les portes du nouvel conseil municipal de 2014 , pour commencer le spectacle de la pseudo démocratie locale. Je parie que vous allez nous promettre le contrôle des élus , cela fait moderne et autogestionnaire dans un programme de gauche, mais c’est encore les mêmes qui se représenteront jusqu’à ce que l’ âge de la retraite sonne à …..pas à 60 ans en tout cas , c’est un slogan pour les affiches.

                  Répondre à ce message

                  • Politique ! Le 10 octobre 2013 à 16:23, par baloo

                    @clown triste « les militants de terrain rejetteront un accord de 1er tour sans contenu. » C’est pas ce que j’ai dit. Quant aux pouvoirs aux seins des partis, je sais aussi bien que toi ce qu’il en est : respect des votes, à l’interne et à l’externe, etc...

                    L’exemple suprême en la matière restant la manière dont la direction du Ps a entériné le viol de la démocratie sur le referendum de 2005. Ma perte de confiance en eux vient de là : ils pouvaient défendre leur position, pas nier le vote populaire.
                    Depuis, sur les retraites, sur les impots, sur le chômage, sur les cadeaux aux patrons et aux banques, je ne suis même plus déçu. Et ça va mieux.

                    Répondre à ce message

                    • Politique est-elle un spectacle ? Le 10 octobre 2013 à 17:53, par Clown triste

                      @ baloo Effectivement tu as écrit : "Cela dit, je pense que les militants de terrain rejetteront un accord de 1er tour sans contenu" Comme je n’ai pas la carte, peux-tu m’expliquer la différence avec" les militants de terrain rejetteront un accord de 1er tour sans contenu" pardon j’avais oublié "cela dit" .
                      Pourquoi parler du PS , sont-ils présents sur ce forum ?
                      Rappelle nous la ligne actuelle du PCF sur les municipales ? Qui a dit "Pierre Laurent se fait des illusions sur les socialistes" les mauvaises langues disent qu’il y a de l’eau dans le gaz dans le FdeG ! Vrai ou faux ?
                      Rappelle moi le sens de cette association :FASE+GA+GU+Alternatifs+C&A ? Puis- je ironiser ? Je prévois du sport (linguae essentiellement) dans les réunions entre tous ces courants , il va falloir que les ex du NPA s’entendent déjà les mauvaises langues (encore eux) disent que toute la GU n’est pas d’accord avec cet accord .
                      Peut-on dire que la construction d’une "troisième force" risque de ne pas être opérationnelle rapidement ?
                      Peut-on dire que le Front de Gauche n’a pas de ligne claire mais il est alimenté par des querelles de chapelles et/ou d’ego.

                      A moins que cette tactique ait pour finalité de politiser "les masses" et de réduire ainsi le pourcentage d’abstention aux prochaine élection municipale à Aubervilliers ? Etes-vous sûr du résultat ?

                      Répondre à ce message

                      • Politique est-elle un spectacle ? Le 10 octobre 2013 à 19:46, par baloo

                        La différence entre ce que je dis et ce que tu écris c’est "je pense", qui introduit un pressentiment et non une affirmation sans objet (on verra le 18 octobre) qui tends à me ravaler au rang de pythonisse à la Apathie.

                        N’étant pas au pcf, je ne sais pas quelle est la ligne majoritaire dans ce parti aux municipales... j’observe simplement qu’il y a plusieurs sensibilités qui en discutent et que les conséquences des choix faits pèseront pour beaucoup dans leur détermination.
                        Je ne sais pas si Laurent se fait des illusion sur le ps, mais la ligne actuelle de ce parti qui met systématiquement des listes face à celle de maires sortants Pcf-Fdg devrait lui desciller les yeux assez vite.
                        Si ces points de vue différents au sein des groupes et partis qui compent le Front de gauche et entre eux te semblent être "de l’eau dans le gaz", moi j’appelle ça un débat utile et de fond.
                        Je pense qu’il y a des querelles de chapelle et peut être d’ego. Mais bon ça semble incontournable si j’en juge par les pratiques d’autres partis avec leurs écuries de présidentiables et leurs troupeaux d’éléphants. Ce qu’il faut accorder au Fdg, c’est que personne n’y vient par souci de se carrière.
                        Pour répondre à ta question, des adhérents ps sont évidemment présents sur ce forum. On peut regretter qu’ils se conduisent le plus souvent en trolls stupides mais quelques une ont des interventions pas inintéressantes. Car ce site - ça te va ou pas - est le seul espace de débats libre à Auber. Ma phase ne les visaient pas, elle pointait les nombreux exemple de manip (externes et internes). J’ai déjà parler de l’externe (le referendum de 2005). A l’interne je te renvoies à l’intervention de Mélenchon qui a un jour expliqué comment il avait négocié le score final de sa motion avec Hollande (autour de 10 % je crois) lors d’un congrès du ps.

                        Sur la construction FASE+GA+GU+Alternatifs verts et rouges+C&A (et autres indépendants), je te donne quelques infos de bonne source : ça avance et elle devrait être formalisée en novembre si mes infos sont bonnes.
                        Il s’agit selon les militants qui y sont engagés de construire le troisième pôle du Front de gauche en rassemblant tous ceux qui se reconnaissent dans son projet, un pôle ouvert, écologiste, féministe, inscrit dans la radicalité du Front de gauche. Ici ou là cela fonctionne déjà, notamment dans notre ville. Ex-pc, ex-npa et autres travaillent ensemble.
                        Les débats ont apparemment été le plus vifs sur l’organisation avec un longue discussion sur "faire un parti" ou pas, beaucoup étant échaudé par leur propre expérience passée.
                        Plus d’infos ici !
                        Parfaitement d’accord avec toi pour dire que c’est long et difficile. E t que nous sommes sûrs de rien sinon du besoin de justice, d’honnêteté et de franchise.
                        Claire à tes yeux ou pas, la ligne du Fdg est dans son programme L’Humain d’abord".
                        Amicalement

                        Répondre à ce message

                        • La politique peut-elle etre transparante ? Le 11 octobre 2013 à 08:18, par Clown triste

                          @baloo il y a effectivement de nombreux points à discuter mais il faudrait que je sorte de ma posture de" clown triste" pour entrer dans une position de débatteur conséquent . Sinon j’aime bien ta conclusion car j’apprécie la convivialité bien que je ne sois pas membre du courant convivialiste .....encore des débats mais ils sont/seront difficiles à mettre en place , peut-être faudrait-il éviter de se cramponner à soi-même ou de rechercher le sauveur suprême ..je suis pessimiste ...A plus !

                          Répondre à ce message

                • Un vote décisif pour Paris Le 11 octobre 2013 à 10:31

                  Pierre Laurent dit : "Nous avons besoin du front de gauche pour aujourd’hui et pour l’avenir". Bravo ! mais sa prise de position pour Paris le décrédibilise totalement. Le pc aurait besoin du front de gauche sauf à Paris ? Il parait que le ps parisien "exprime clairement la nécessité de refuser toute politique d’austérité qui viendrait s’opposer à l’intérêt des parisiens", Pierre Laurent ose prendre cette déclaration au sérieux pour sauver quelques postes d’élus supplémentaires ; De qui se moque t-on ? C’est cette manière de concevoir la politique à travers des accords politiciens qui renforce l’abstention.

                  Répondre à ce message

                  • Un vote décisif pour Paris Le 11 octobre 2013 à 23:05

                    les dirigeants socialistes parisiens sont complètement partie prenante des choix austéritaires du gouvernement. Les communistes devraient comprendre qu’ils n’ont aucun remerciement à attendre du ps. La preuve au moment où ils acceptent l’hégémonie du ps pour quelques places d’élus supplémentaires, à quelques encablures de Paris, le ps annonce des listes autonomes à Saint-Denis, Villetaneuse, Saint-Ouen et La Courneuve, où les municipalités et les maires sont Front de gauche. Il faut vraiment que les communistes ne pèsent plus grand chose pour accepter pareille situation. L’abstention a encore de bons jours devant elle !

                    Répondre à ce message

                    • Un vote décisif pour Paris Le 12 octobre 2013 à 09:10, par Réaliste

                      Les listes autonomes prônées par le Parti de gauche n’apporteront rien à la population. C’est une posture gauchiste, qui mène à un isolement superbe et totalement inutile pour la population. Notre problème est-il d’avoir raison tous seuls ou de faire progresser tout le monde ?

                      Si les communistes se sabrent en refusant de partir sur des listes d’union avec le Parti socialiste, ce n’est pas pas les postes d’élus qu’ils perdront mais leur enracinement militant.

                      Or cet enracinement, c’est le grain de sable dans la bipolarisation politique.

                      Pourquoi l’acte III de la décentralisation vise-t-il à transformer les communes en simples mairies d’arrondissement ? Parce qu’elles restent le lieu où une opposition aux politiques nationales peut se développer, un lieu où le citoyen mécontent peut s’exprimer et peser. Et les communistes devraient déserter cet espace politique ? A quel titre et pour quel résultat ?

                      On peut être dans une majorité, garder son libre arbitre, critiquer la politique menée et proposer des alternatives. C’est ça le rôle d’un communiste. En définitive, la posture du donneur de leçons est la plus simple.

                      Répondre à ce message

                      • Un vote décisif pour Paris Le 12 octobre 2013 à 09:58

                        Traiter ceux qui ne partagent pas un même point de vue de "donneurs de leçons" n’est une bonne manière de mener le débat. Il ne s’agit pas d’être en posture de donneur de leçons, mais rien ne démontre qu’une alliance avec le ps dès le premier tour à Paris contribuera au renforcement de l’enracinement militant, on peut plutôt craindre un découragement et une démobilisation. Comment ne pas voir qu’en Île-de-France et aussi ailleurs en France, le ps tente de rayer le pcf de la carte. Le ps négocie avec le pcf à Paris par obligation et dans le même mouvement en Seine-Saint-Denis, les socialistes entendent conquérir nos "bastions" avec une volonté non dissimulée d’éradiquer les communistes avec les voix de la droite. Mathieu Hanotin le dit : "les communistes ont fait leur temps". Avec la métropole du Grand Paris, le ps organise « l’évaporation » de toutes nos villes de la petite couronne au sein d’une entité gestionnaire et technocratique, sans le moindre vote... Le pcf va peut-être gagner quelques postes d’élus à Paris, mais combien va t-il en perdre là où le ps veut nous faire la peau ?

                        Répondre à ce message

                      • Un vote décisif pour Paris Le 12 octobre 2013 à 10:23, par Maurice F

                        Donneur de leçons @Réaliste est totalement défaitiste. En quoi une liste front de gauche amènerait à déserter l’espace politique des communes ? Le fdg serait-il battu d’avance et complètement éliminé là où il n’aurait pas d’alliance avec le ps ? Une élection se joue en deux tours et le fdg ne refuse pas de rassemblement au second tour avec toutes les forces de gauche. Faut-il aussi envisager, au motif de ne plus exister et de se sabrer et de perdre son enracinement militant, d’avoir une liste commune avec le ps aux européennes ?

                        Répondre à ce message

                        • Un vote décisif pour Paris Le 12 octobre 2013 à 11:05

                          d’accord. D’autant que des listes autonomesn’obèrent en rien de futurs accords politiques si le ps actuel évolue dans le sens de la défense des intérêts populaires.
                          Une alliance sans contenu est perdante avec qui que ce soit.
                          Faut-il en outre rappeler que les Verts font des listes autonomes dès le premier tour dans de nombreuses villes... dont Paris ! Ils sont pourtant au gouvernement avec le ps et avalent de grosses couleuvres ces derniers temps.

                          Le premier tour sert à mesurer le poids de chacun, le second à fusionner les listes. Sinon comment se différencier politiquement.

                          Un rapport de force favorable au ps doit être définitivement entériné et un rapport de forces favorable au Fdg perpétuellement remis en cause ? C’est un jeu à la "ce qui est à moi est à moi et ce qui est à toi est à moi ?" Comme au PSG quoi...

                          Pour mémoire, Hidalgo a déjà nommé ses têtes de listes, résultat : 0 fdg en pôle position.

                          Répondre à ce message

  • « Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville » Le 10 octobre 2013 à 11:15, par auber au coeur

    Je n’ai aucun doute sur les valeurs portées par Pascal Beaudet pour défendre le service public, travailler en proximité et dans la concertation avec les albertivillariens mais aussi les services municipaux et les partenaires publics et privés de la ville et permettre qu’Aubervilliers soit la ville de toutes et tous et qu’on s’y sente bien. Simple habitant d’Aubervilliers, ce que j’apprécie en plus chez Pascal Beaudet, c’est la démarche et la méthode qui sont les siennes et qui font défaut à l’équipe municipale en place : rassembler, entendre les avis, les propositions et fédérer les énergies. Je suis impatient de pouvoir dire à notre futur maire et à son équipe combien la vie à Aubervilliers n’est pas un conte de fées, lui dire aussi que j’aime ma ville et les gens qui y habitent, mais que j’ai envie d’y vivre mieux.

    Répondre à ce message

    • Après ma période Staline, ma période Karman, ma période Mao, ma période scientologue, ma période péridurale, ma période Commandante Che Guevara, ma période macrobiotique, ma période Tapie, ma période Onfray, ma période bio, ma période Chavez, je ne savais plus vers quel horizon me tourner.

      Heureusement, depuis la rue Marcel Carné, un nouveau soleil s’est levé. Grandseur à toi, Honneur à toi, Pascal Beau D, mercveille albertivillarienne, Summum indépassable de l’humble humilité prolétarienne. Toi qui n’avais rien fait pendant ton mandat, laissé les comptes partir à vau l’eau, lancé des projets sans financements, assurer le déclin de la Ville ouvrière, te voici aujourd’hui nimbé du halo du recours.
      Hosanah, Hosanah !
      un gendre nous est revenu.
      Howsanah, Hosanah !
      Le Macchiah revient.
      Pascal est de retour.
      Oyez, oyez braves gens...
      Voyez son air simple, ses phrases hachées par l’intense réflexion...
      Pascal nous est revenu.
      Sonnez Cloches
      Résonnez tropettes ;
      Le Beaudet se charge de tous nos péchés.
      Aubervilliers enfon est sauvée.

      Répondre à ce message

      • « Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville » Le 10 octobre 2013 à 19:41, par la pasionaria

        BON DÉCIDÉMENT MOI QUI N’AIE PAS MA CARTE AU PARTI MAIS QUI A TRES ENVIE DE LA PRENDRE ET DE PAERTICIPER A LA CAMPAGNE DE PASCAL SINCEREMENT J’Y COMPRENDS PLUS RIEN.
        FAITES ATTENTION JE DIT CELA A TOUS CEUX QUI SEMENT LE DOUTE DANS LA TETE DES SYMPATHISANTS
        IL FAUT GAGNER MAIS PAS AVEC UNE ALLIANCE AVEC LE PS SI CELA SE FAIT JE SERAI PLUS QUE DECUE DE LA POLITIQUE JE CROIS ENCORE AU BISOUNOURS ET AU NUAGE ROSES QUI PEUVENT UN JOUR REVENIR AU DESSUS DE CETTE VILLE ALORS OUI ON Y CROIT
        AU FAIT QUAND PUIS JE ALLER A LA SECTION POUR ADHERER

        Répondre à ce message

      • Heureusement que les militants PS ont le site du PCF pour se défouler.

        Au fait, qu’entend-on dans la population sur Salvator ? C’est la seule réponse qui vaille.

        Répondre à ce message

        • « Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville » Le 13 octobre 2013 à 17:57, par la pasionnaria

          Il faut prendre les transports en commun pour entendre les gens se plaindre de leurs conditions de vie. Les ascenseurs en panne les dégradations etc...
          Il faut rendre à notre police le rôle qu’elle aurait du avoir et non pas répondre à une personne qui vient de se faire arracher son collier, (Mais madame vous les tentez avec vos bijoux) en plus de victime on est coupale MDR.
          Le personnel communal dont je fais partie est en grande souffrance à part ceux et celles qui ont retourné leur veste aux dernières élections municipales.
          On ne sait plus qui gère cette ville !!! cela deviens comique on nous parle de masse salariale pour les catègories C alors qu’ils embauchent à tout va des chargé de mission à plus de 25OO € mensuel.
          Voilà et je m’arrête là car la liste est bien trop longue il faut vraiment que l’on s’unissent et qu’on arrête nos divisions de m.... sinon en mars on va repleurer

          Répondre à ce message

  • Ça y est c’est finit.
    la création du grand paris va ce faire et ceux qui déciderons de notre avenir seront les elus parisiens.
    Demain que ce soit Beaudet ou Salvator , Ps ou front de Gauche , la ville n’aura plus sa
    propre autonomie, plaine commune n’existera plus et le cg93 non plus

    A quoi sert encore de se combattre ?

    Répondre à ce message

    • @Bert A quoi sert encore de se combattre ?
      S’agit pas de se combattre, il s’agit de combattre une ligne politique de ralliement total au système "libéral", qui s’est traduite dans les derniers mois par l’adoption conjointement avec l’Ump du Tsce, de l’Accord national interprofessionnel, toujours avec l’Ump, du ralliement aux plans de Bruxelles pour faire payer la crise aux peuples (toujours comme l’ump), de la chasse aux Roms, (hommage à Hortefeux), etc, etc.

      Le grand paris sauce "passage en force" sans consultation ni cadre politique discuté est du même tonneau.

      Répondre à ce message

  • Le ps persiste dans sa politique malgres les multiples echec il continue a menace les employers municipaux en leur disant que ce qui voteront pour le pcf verons
    car aparament il peuve savoir qui vote pour qui mais
    que se passe t il nous somme en face d une bande organiser
    une mafia des voyous la democratie n existe plus a auber
    Il faut absolument que se systeme mafieu prenne fin mr salvator
    de toute facon c la fin pour vous et moi je n est pas peur des
    menace de vos elues nous somme en france il y a une justice
    vous perdrez du fait de votre politique et du comportement
    de vos elues voyous je conseille a se qui se font menacer
    D aller le faire savoir aux autoriter competente et de
    ne plus se laisser faire et si je dit cela c que l on vien se
    plaindre a moi tous les jours trop c trop

    Répondre à ce message

    • Plus que 5 mois a tenir et fini le ps d auber oufff on va respirer
      un peu j espere

      Répondre à ce message

      • « Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville » Le 15 octobre 2013 à 13:17, par La démagogie ne résout rien !

        Que fait le Maire PCF de la Courneuve contre les agressions du personnel communal par les dealers .( extrait du site FR3 ile de France)

        "Les agents chargés de la propreté de la Plaine Commune à La Courneuve n’en peuvent plus. Depuis plusieurs mois Ils sont les victimes régulières des trafiquants de drogue qui agissent dans différents quartiers de la ville. Depuis lundi ils exercent leur droit de retrait car ils ne sentent plus en sécurité. Les dealeurs s’en prennent régulièrement à ses agents car ils les soupçonnent d’être des indics ou tout simplement de perturber le trafic. La dernière agression a eu lieu vendredi en plein après-midi alors que deux agents de la propreté de la ville était au travail. Deux personnes à scooter s’en sont violemment pris à l’un des deux agents qui avait déjà été agressé il y a quelques mois. L’autre a au le visage lacéré au couteau alors qu’il tentait de porter secours à son collègue. Lundi ils sont plusieurs dizaines à avoir manifesté jusqu’à la préfecture de Bobigny où une délégation a été reçue. Les élus réfléchissent désormais à des solutions pour que ces employés puissent continuer à travailler normalement. Gilles Poux, maire (PC), propose de faire tourner régulièrement les agents. Mais pour ces derniers cela ne ferait qu’aggraver les choses."

        Que fera Beaudet (PCF) à Aubervilliers contre la délinquance ? Il est plus facile de faire de la démagogie quand on veut la place de Maire que de résoudre les problèmes quand on est au pouvoir .On pourrait dire la même chose en ce qui concerne la réparation des ascenseurs , les dépots d’ordures sauvages, les embouteillages, l’insalubrité , etc Alors ...Attention aux retours de médaille populiste du genre le PCF sera un PS en devenir qui lui est déjà un UMP en gestation.

        Répondre à ce message

        • Je dirais que la réponse est dans ta question au cas où tu ne t’en serais pas rendu compte. Il est vrai il était plus facile de prendre la place de maire en 2006 pour Salvator et ses colistiers que de construire avec la liste arrivée en tête au premier tour de véritables solutions pour les habiatnts.

          Au fait que pense Jacques Salvator des propos de certains adjoint, Omar Ait Bouali pour ne citer que lui, qualifiant ses collègues de bras cassé.

          En effet l’échec de Salvator ne serait du qu’à 30% de bras cassés qui compose sa majorité municipale selon, cet adjoint à la jeunesse. Quelle élégance pour ces derniers

          Répondre à ce message

          • Plutot sympa M. Bouali si c’est lui qui considère qu’il n’y aurait que 30% de bras cassés dans l’actuelle majorité municipale. Mais reste à prouver que ces propos sont bien de l’intéressé, ce que je ne saurais affirmer.

            Répondre à ce message

            • Que 30% des elue ouf c pas beaucoup sa va mieux que 30%
              Moi je dirais 80% 90% facile et c a 5 mois des election qu ils
              s en rendent compte mdr qui les a mis en place ????
              Dabord c etais la faute des employers de la commune
              maitenant de leur propre elues et le maire il a rien vue
              lui qui se balade dans les rue de la ville en disant "sa va monsieur le
              maire c le paradis"30% d impots suplementaire c le paradis
              un chomage des jeunes au plus haut c le paradis la
              reforme des rhytmes scolaires en traitant ce qui ne sont
              pas d acord comme etant tous de l ump c le paradis
              et j en passe et des meilleurs c pour cela qu on ne veut
              plus de votre equipe"de bras casser"en plus c vous qui le
              diteslolll merci j y avais pas pensser a celle la mdr
              ils sont fini au ps d aubervilliers ils savent plus quoi dire
              ni faire ils ont pas compris qu il etai trop tard lollllll

              Répondre à ce message

        • « Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville » Le 15 octobre 2013 à 15:49, par interrogatif

          Si il n’y a rien à faire, asseyons-nous et attendons que ça se passe...

          Répondre à ce message

        • A pourquoi aubervilliers et une ville ou la delinquance a eter
          eradiquer par le ps et il fait bon vivre depuis 2008
          Va donc dire sa au personne qui se font aracher leur sac
          a main ou a la gardienne du cartier pont blanc qui c faite
          gazer cette apres midi dans sa loge et qui a du faire
          apel a la police pour pouvoir sortir de sa loge et sa c
          pas a la courneuve que sa ce passe mais en bas de chez
          nous dans la ville diriger par monsieur salvator
          alor au lieu de s ocuper de la courneuve ocuper vous
          de la ville ou vous avez eter elue oups vs avez plus le temp
          les election dabord la population de la commune apres
          Oups vous serez plus la j espere j espere j espere

          Répondre à ce message

        • « Avec Pascal Beaudet, nous travaillerons à rassembler la ville » Le 15 octobre 2013 à 20:12, par Le Bois de Montmirail

          Au lieu de critiquer Gilles Poux essayons de comprendre pourquoi ces jeunes devienne dealer .
          Je trouve que c est trop facile de critiquer sans meme chercher a comprendre .

          Répondre à ce message

        • Sur la délinquance - qui nait de l’union de la misère, du manque d’espoir et d’un certain esprit de crapule, il n’y a effectivement pas énormément de trucs à faire, cela relève de la répression un fois les actes de délinquance commis. Et ça c’est le job d’une police nationale républicaine disposant des effectifs nécessaires.
          Ça veut dire qu’au lieu de faire le beau sur les estrades avec le préfet de Sarko, l’actuel maire aurait mieux fait de faire pression (en mobilisant la population) pour avoir des flics de plus ! Au lieu de développer une police municipales qui ne sert à rien - et surtout pas à faire la circulation - qu’a empecher les parents d’élèves manifestant de rentrer en mairie voir les élus.

          Quant aux ascenseurs , les dépots d’ordures sauvages, les embouteillages, l’insalubrité (je cite, chacun se rappelle que la situation était meilleure il y a quelques années du temps de monsieur Beaudet. Non que tout ai été parfait mais on voyait bien que des efforts étaient faits notamment sur le stationnement (parking marché), sur les ascenseurs (Delmonte répondait aux lettres et intervenait rapidement), les avenues étaient correctes et les dépôts de gravats verbalisés.
          Eh ouais.

          Répondre à ce message

Répondre à cet article