10 août 2012 - 10 août 2013 Hommage à Mouloud Aounit

lundi 5 août 2013

Nous reproduisons ici l’invitation formulée par le comité local du MRAP et "93 au coeur de la République" :

"Voilà maintenant un an, le 10 août 2012, notre ami Mouloud nous a quittés. Les Droits de l’Homme chevillés au corps, cet homme de conviction, de force et de persuasion, de courage nous manque beaucoup. Sa voix ne résonne plus dans cette France et cette Europe où le racisme sous toutes ses formes prend une dimension de plus en plus grave notamment concernant l’islamophobie et les Roms.
Mouloud a voué toute sa vie au service des autres, luttant contre les injustices sociales. Les combats pour l’égalité qu’il a menés ont rendu de la fierté à tous les démunis et les sans voix. Pour toutes ces raisons, le « 93 au cœur de la république » avec les amis de Mouloud ainsi que le Mrap local d’Aubervilliers organisent une rencontre-souvenirs autour de la mémoire de notre ami.
Cette initiative se tiendra le 10 août 2013 à 14h30 au cimetière d’Aubervilliers.

Après le recueillement, nous nous rendrons tous ensemble à l’école primaire Eugène Varlin au 5 rue Hemet à 5mn à pied du cimetière pour évoquer les souvenirs et des témoignages d’amis de Mouloud autour du verre de l’amitié qui prendra fin vers 17h/18h."

Nous vous invitons à participer nombreux à cet hommage.

1 Message

  • 10 août 2012 - 10 août 2013 Hommage à Mouloud Aounit Le 6 août 2013 à 11:15, par R Taysse

    Comment dire le vide que laisse un ami quand se tourne, trop vite, la dernière page d’une vie bien remplie ? " tu aurais pu vivre encore un peu, mon ami, mon copain mon frère, avec ton sourire...ton esprit ouvert, ton air généreux" chantait Jean Ferra. Un an déjà que "tu es parti tout seul en croisière" en nous laissant à la mémoire et au coeur tant de souvenirs.
    C’est d’abord cette image que je garde, ce sourire, cette poignée de main, chaleureuse à chacune de nos rencontres. Se cognent à ma mémoire les années 80, Martial, Renan, l’OMJA, la Permanence d’Accueil le temps des utopies que nous pensions enfin à portée de main à portée de pouvoir. "Chimère" indispensable òu nous avons puisé et renforcé la critique de l’ordre établi et ouvert la voie à de futurs combats.
    Chacun d’entre nous a suivi son chemin. Le tien comme en témoignent l’émotion, l’affection et le respect qui ont accompagné ton grand départ ne fût pas un chemin de traverse. Pas de raccouci facile, pas de concession à la bien pensance. Comdamner fermement ce qui doit l’être, combattre l’extême droite, être aux côtés des exclus, solidaire des Hommes et des peuples en souffrance Ici et ailleurs. Dire l’ignominie de l’antisémitisme mais aussi mettre à jour les dérives de l’islamophobie. Porter le débat parfois jusquà l’incompréhension voire le rejet de certains mais toujours, toujours aller vers les autres. Donner du sens, croire et se battre pour l’avènement d’un monde meilleur òu "la dignité de chacun sera reconnue, la politique sera subordonnée à la morale òu la paix sera possible entre les nations. Si le sens d’une vie est comme tu l’as fait "d’aider l’humanité à devenir meilleure" alors c’est une belle vie que tu nous laisses en partage !

    Je ne pourrai pas être avec tes amis ce samedi je voulais simplement à travers ces quelques lignes te dire ainsi qu’aux tiens l’estime et l’amitié que je te porte.

    Répondre à ce message