Henri Alleg nous a quittés le 17 juillet.

lundi 29 juillet 2013

Henri Alleg nous a quittés le 17 juillet.

Les communistes, les progressistes et les anticolonialistes sont dans la peine.

Ses funérailles ont eu lieu ce lundi 29 juillet au crématorium du Père-Lachaise et l’inhumation au cimetière de Palaiseau.

Henri Alleg incarnait le courage, la dignité, la conviction qu’un meilleur monde était possible.

De très nombreux messages ont rendu hommage à l’homme qu’il fut, au militant. L’Humanité du vendredi/samedi 21 juillet a consacré trois pages à Henri et L’Humanité- dimanche du 25 juillet publie également six belles pages.

Les communistes d’Aubervilliers saluent la mémoire d’Henri Alleg.

Ils recommandent la lecture, toujours aussi bouleversante, de La question (Editions de Minuit), ce livre d’Henri Alleg qui révéla la pratique de la torture durant la guerre d’Algérie.

JPEG - 4.3 ko

1 Message

  • Henri Alleg, militant anti-colonialiste et bien plus encore Le 21 août 2013 à 10:31, par Caroline ANDREANI

    J’ai eu le privilège de rencontrer Henri Alleg il y a une vingtaine d’années et de militer au sein de l’association des combattants de la cause anticoloniale, l’ACCA, dont il était le président.

    Henri était un homme d’une grande intelligence, avec une vision politique de long terme, qui ne satisfaisait pas des dérives de la direction de Pcf et qui n’a jamais manqué une occasion de le dire publiquement.

    Il ne faut pas réduire l’action politique d’Henri à son investissement dans le combat pour l’indépendance de l’Algérie. C’était un communiste qui s’intéressait à de multiples combats, ceux d’hier mais bien plus encore ceux d’aujourd’hui.

    La participation de centaines de personnes à ses obsèques, dont plusieurs militants communistes d’Aubervilliers, montre l’importance du combat anticolonialiste pour les communistes.

    Henri Alleg, qui ne se posait ni en personnage historique ni en donneur de leçons, voulait avant tout que le combat anticolonialiste reste une des dimensions du combat communiste contemporain.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article