Groupe communiste, citoyen, Front de gauche pour une transformation sociale et écologique

Les maternités des Lilas et des Bluets en danger !

samedi 15 juin 2013

En Seine Saint-Denis, le taux de natalité a augmenté de 13% en 10 ans et de 9% sur l’ensemble de la France. Dans le même temps, la réduction du numerus clausus ne permet plus le remplacement nécessaire des médecins gynécologues partis en retraite ou sur le point de le faire sur l’ensemble du territoire national, et plus encore dans notre département hélas jugé moins attractif.

Alors que médecins, sages-femmes et usagers s’étaient unis début 2012 pour exiger les travaux nécessaires à la pérennité de l’activité de la maternité des Lilas, la voilà de nouveau menacée. L’Agence Régionale de Santé (ARS) affirme en effet ne pas pouvoir s’engager financièrement au-delà de cette année 2013. Or, face au refus des banques d’engager les fonds nécessaires à la réalisation des indispensables aménagements recensés par cette maternité, l’établissement est cette fois encore au bord du gouffre alors qu’il faisait encore il y a un peu plus d’un an figure de bataille pour le candidat François Hollande, qui avait alors promis de veiller sur la maternité des Lilas.

Un autre déficit menace une autre maternité réputée pour ses engagements forts en termes d’accompagnement humain, social et médical, celle des Bluets à Paris. Là encore, le désengagement de l’ARS, ou tout au moins la faiblesse de son soutien, son exigence en termes de "rentabilité" de la maternité font craindre le pire au personnel médical et aux usagers de cet historique établissement.

Ainsi, les logiques comptables et du profit privilégient les stratégies de gestion contre le maintien et les avancées des structures et personnels dédiés l’accompagnement des parents à la naissance de leurs enfants et au début de vie des nouveau-nés mais également à l’interruption volontaire de grossesse.

Notre groupe s’oppose à la suprématie de ces logiques et s’associe au combat mené par les maternités des Lilas et des Bluets en appelant les habitants de Seine Saint-Denis à participer :

  • A la Marche pour la santé du samedi 15 juin à 13h de Bastille à Nation à laquelle s’associe le Front de gauche
  • Mais également au rassemblement qui aura lieu le 19 juin à 15h devant l’Agence Régionale de Santé (35 rue de la Gare 75019 Paris) en soutien aux maternités des Lilas et des Bluets.

Notre groupe demande à François Hollande et à son gouvernement d’instaurer de véritables politiques de santé en faveur de la population et des personnels médicaux et paramédicaux, et tout particulièrement le retour sur les mesures dramatiques mises en place dans ce domaine sous les gouvernements successifs de droite, incarnées par le Plan "Hôpital, patients, santé et territoires" de 2009.

Le Front de Gauche défend une priorité budgétaire à tous les domaines de santé publique, la fin des inégalités territoriales, l’accès égal aux soins de tous les individus, quels que soient leur nationalité ou le niveau de leurs revenus, un numerus clausus correspond aux besoins de la population et des moyens suffisants aux établissements de santé. Cela nécessite de véritables ambitions politiques que nous ne manquerons pas d’exiger et de défendre avec l’ensemble des acteurs et bénéficiaires de ce service public de première importance.

B. Bagayoko, J. Bernard, H. Bramy, G. Garnier, P. Beaudet, F. Haye, J. J. Karman, P. Laporte, J. Ch Negre, B. Bedreddine, J. Rouillon, A.M. Sadi, A Taïbi.