Subvention du Conservatoire à rayonnement régional : une immense victoire

Déclaration de Pascal Beaudet

vendredi 26 avril 2013

Après plusieurs semaines de mobilisation, la lutte des enseignants, des élèves du conservatoire et des parents, a enfin payé.

Hier, lors d’un deuxième rassemblement devant les fenêtres du ministère de la Culture, les animateurs de la lutte ont reçu l’assurance du ministère que les 25 % de subvention qui leur avaient été supprimés, 132 000 euros, seraient finalement rétablis. C’est une immense victoire, dans une période où on nous serine qu’il faut accepter les coupes budgétaires au nom de la réduction des dépenses publiques.

Un conservatoire à rayonnement régional, c’est une structure culturelle qui rend un service public d’éducation populaire aux jeunes et aux moins jeunes, qui permet de sensibiliser à la musique et à la danse des générations d’enfants en âge scolaire qui sans cela n’y auraient pas accès. Sa mission relève à la fois de la culture, de l’éducation populaire, de l’éducation tout court. C’est en ce sens que les enseignants, les élèves et les parents ont exigé de l’État le maintien des moyens nécessaires au fonctionnement du conservatoire : dans le département de la Seine-Saint-Denis, déjà durement touché par la crise économique, nous sommes d’autant plus sensibles au maintien de l’activité des établissements culturels de haut niveau.

Félicitations une fois de plus aux enseignants, aux élèves et aux parents du Conservatoire à rayonnement régional d’Aubervilliers-La Courneuve : grâce à eux, le conservatoire continuera son action en faveur de la musique et de la danse en Seine-Saint-Denis.

Pascal BEAUDET

3 Messages

  • Salvator va expliquer partout que le déblocage de la subvention est du à son activité fébrile au téléphone.

    Or, sans une lutte de tous les acteurs, enseignants, parents et élèves, rien n’aurait été obtenu.

    Dans les années qui viennent, avec les 4,5 milliards de coupes budgétaires pour les collectivités (au profit de crédits d’impôts pour les patrons), ça ne va pas s’arranger. Gageons que des luttes, il faudra en mener d’autres !

    Répondre à ce message

    • Subvention du Conservatoire à rayonnement régional : une immense victoire Le 27 avril 2013 à 21:18, par Abderrahim l’a dit !

      A qoui bon ces manifestations bien inutiles, si vous aviez lu, avec attention, la dernière tribune de M HAFIDI, vous sauriez que tout était déjà réglé grâce à son intervention et celle du Maire.
      Le seul point encore en suspens la réponse du Conseil régional menacé d’une procédure contentieuse !

      La tribune en question :
      Le 19 mars dernier, une délégation, présidée par les Maires d’Aubervilliers et de La Courneuve, a été reçue au ministère de la Culture par deux
      conseillers de la Ministre afin d’exposer la requête des deux communes
      qui exigent l’annulation de la réduction de 25 % de la subvention attribuée
      à notre conservatoire. Les membres de cette délégation ont développé des
      arguments de nature à faire reculer le ministère :

      - La singularité de notre territoire et le rôle majeur que joue le CRR 93 dans l’accès des 1 500 enfants de nos deux communes à l’éducation artistique à qui nous consacrons 4 800 heures d’intervention.
      - La mobilisation des enseignants, des parents et des élus des deux villes reste intacte et il va falloir compter avec elle.
      Le Maire d’Aubervilliers, de son côté, se réserve le droit d’entamer une procédure contentieuse afin d’amener la Région à appliquer les attendus de la Loi de 2004, qui avait décentralisé les enseignements supérieurs spécialisés. En clair : la Région doit assumer financièrement sa part de responsabilité dans la gestion des Conservatoires à rayonnement régional, ce qui n’est pas le cas !
      Cependant, nous refusons que cette décentralisation décharge l’Etat de ses
      fonctions régaliennes en sécurisant la pérennité financière des établissements comme le CRR 93, dont le rôle est non seulement d’assurer les enseignements artistiques de qualité, mais, compte tenu de la spécificité de notre territoire, contribue à maintenir le lien social et permettre aux enfants de nos deux communes d’accéder à l’excellence dans l’éducation artistique. Leur avenir ne doit pas être une variable d’ajustement pour assurer des équilibres budgétaires sévères pour une population qui pâtit de la crise.

      Si l’éducation coûte cher, ils n’ont qu’à essayer l’ignorance, elle coûtera encore plus cher. Et ses ravages seront incalculables pour la cohésion sociale.
      Au nom de l’équité, et pour exaucer le voeu des pouvoirs publics de faire de l’éducation artistique le fondement de sa politique artistique et culturelle, nous exigeons l’annulation de cette mesure et laisser le Conservatoire assurer sa mission entamée il y a près de 40 ans : offrir une fenêtre d’avenir et une respiration artistique aux enfants de notre territoire.

      Abderrahim Hafidi
      Président du CRR 93
      Président du groupe Radical de gauche

      Répondre à ce message

      • On y est ! personne n’avait rien vu, mais c’est Haffidi qui a tout réglé depuis le 19 mars dernier (presque 6 semaines) et obtenu le retour de subvention du ministère pour le conservatoire. Et la populace ne savait rien !
        Et personne ne nous avait prévenu. Et Il ne nous avait rien dit, il nous avait caché SA victoire. Grâce lui soit rendu de son efficacité et de sa modestie, lui qui seul a su mettre l’austérité culturelle sur le refouloir.
        Tout ça avec ses petits bras !

        On notera au passage la perversité de la ministre de la Culture qui, vexée d’avoir du céder à l’instante pression d’Haffidi a sans cesse refusé de confirmer la victoire arrachée au forceps par l’Elu pour finalement avouer seulement au bout de 6 semaines.
        L’Elu aura été si efficace que c’est aux parents d’élèves mobilisés sous ses fenêtres que la ministre de la CUlture a annoncé la bonne nouvelle du retour des subventions pour nos enfants.

        Bref, le vaillant Elu, gloire à Lui, aura pêché par trop de modestie, encore une fois. A moins qu’il ne foutasse encore de la g... du monde.
        Il est coutumier de la captation : la glorieuse phrase "Si l’éducation coûte cher, ils n’ont qu’à essayer l’ignorance", dont il use sans l’attribuer à son véritable auteur est empruntée à... Lincoln.

        L’emprunt... une habitude donc pour notre Elu magique. Une citation de Lincoln, le succès des enseignants et des parents pour les enfants du Conservatoire... tout fait ventre. On attend qu’il nous raconte la coupe du monde 1998 et son but magnifique contre le Brésil en finale... Ah, vous ne saviez pas ?

        Regardez donc la série "Haffidi contre Maciste" ce soir sur le câble et ne loupez pas, la semaine prochaine, "Haffidi contre les Argonautes". .. bandes d’ignares !

        Répondre à ce message