Lettre de Patrick Le Hyaric au Préfet de Seine-Saint-Denis

Amadou Diallo doit rester en France

mardi 12 février 2013

Monsieur le Préfet,

Je viens d’être interpellé par la situation de Monsieur Amadou Diallo qui s’est vu refuser sa demande de régularisation accompagnée d’une obligation de quitter le territoire.

Monsieur Amadou Diallo est arrivé en France en 2009 avant l’âge de 16 ans. Longtemps séparé de sa mère, il a enfin pu la retrouver dans notre pays. Son frère et sa sœur vivant depuis longtemps au Sénégal, ce jeune homme n’a plus de proches en Guinée.

Actuellement, il vit à Aubervilliers avec sa mère, en situation régulière, et sa jeune sœur née en France. Elève en Terminale ES au lycée Henri Wallon d’Aubervilliers, il suit une scolarité assidue et sans difficultés. Après l’obtention de son baccalauréat, le jeune lycéen souhaite poursuivre des études supérieures dans le domaine de l’économie et de la finance.
Rassemblant des critères largement suffisants pour obtenir un titre de séjour « vie privée et familiale », Monsieur Amadou Diallo a fait une demande de régularisation dès sa majorité en août 2011.

La Préfecture de Bobigny a refusé sa demande de régularisation pour le motif suivant : « Célibataire sans enfant ayant des attaches au pays d’origine » et a ordonné une obligation de quitter le territoire dès la fin de son année scolaire.
Vivant dans l’angoisse permanente d’être renvoyé loin de sa famille, dans un pays où il n’a plus d’attaches et provoquant des conditions très défavorables pour la réussite de son baccalauréat et la poursuite de ses études, Monsieur Amadou Diallo a fait appel de la décision de la Préfecture au tribunal administratif.

Monsieur Amadou Diallo est menacé d’expulsion, alors que le ministère de l’Intérieur prétend apporter une solution positive à la situation des jeunes majeurs privés du droit au séjour.

Je me tourne vers vous afin de bien vouloir reconsidérer cette décision avec bienveillance.

Dans l’attente de votre décision, je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’expression de mes plus respectueuses salutations.

Patrick LE HYARIC