Pétition pour la régularisation de deux lycéens du lycée Henri Wallon à Aubervilliers

vendredi 1er février 2013

Nous reproduisons ci-dessous deux communiqués du "réseau éducation sans frontières 93" et vous appelons à signer les deux pétitions de soutien :

"Aboubakar Sidiki Diallo est élève de Terminale STGG au lycée Henri Wallon d’Aubervilliers. Il est arrivé de Guinée en France à l’âge de 15 ans, suite à la mort de ses deux parents en 2009. Il a rejoint sa tante, Kadiatou DIALLO, de nationalité française, en compagnie de sa petite sœur, Salémata DIALLO. Il est en France depuis 5 ans, scolarisé depuis l’âge de 15 ans et suit une scolarité assidue et sérieuse. Il rassemble donc tous les critères pour obtenir un titre Vie privée et familiale selon la circulaire du 28 novembre 2012.

Il a déposé son dossier d’admission au séjour le 28 juin 2012 à la préfecture de Bobigny. N’ayant pas reçu de nouvelles, bien au-delà du délai de 4 mois, il s’est rendu le 14 janvier 2013 à l’accueil de la direction de l’immigration et de l’intégration, où on lui a dit que son dossier « n’avait pas été enregistré » et qu’il « devait revenir dans 4 mois », c’est-à-dire en mai.

Aboubakar est élève de Terminale technologique et commence le baccalauréat dès le 13 mai où il passera ses épreuves pratiques. Le nouveau délai que lui impose la préfecture et la situation précaire entretenue par cette attente risque de compromettre son examen. Ce jeune homme, qui a connu déjà bien des drames, mérite un autre sort et un traitement rapide et bienveillant de son dossier.

Emus de cette situation, ses camarades, ses enseignants, ainsi que les personnels de la cité scolaire réunis en heure d’information syndicale et le Réseau Education sans Frontières de la cité scolaire Henri Wallon demandent la régularisation d’Aboubakar Sidiki Diallo et, dans cette perspective, être reçus au plus vite en audience par le préfet à propos de son cas, ainsi que celui d’un autre lycéen Amadou Diallo."

signez ici la pétition

"Amadou Diallo est élève de Terminale ES au lycée Henri Wallon d’Aubervilliers Né le 8/09/1993 en Guinée Conakry, il est arrivé en France le 7/08/2009, soit avant l’âge de 16 ans. Longtemps séparé de sa mère, Amadou a enfin pu la retrouver dans notre pays. Il vit à Aubervilliers avec sa mère, en situation régulière, et sa jeune sœur née en France ; il suit une scolarité assidue et sans difficultés et souhaite, après l’obtention du baccalauréat, faire des études supérieures en Économie et Finance. Amadou n’a plus de proches en Guinée, puisque son frère et sa sœur vivent depuis longtemps au Sénégal. Il rassemble donc des critères largement suffisants pour obtenir un titre « vie privée et familiale ».

Amadou a fait une demande de régularisation lorsqu’il a atteint la majorité en août 2011. Après plus d’un an d’attente, il a reçu de la Préfecture de Bobigny un refus de régularisation pour le motif suivant : « célibataire sans enfant ayant des attaches au pays d’origine », ainsi qu’une Obligation à Quitter le Territoire dès la fin de son année de terminale !

Amadou a fait appel de la décision de la Préfecture au tribunal administratif et pris une avocate. Dans l’attente du jugement, il vit dans l’angoisse permanente d’être renvoyé loin de sa famille, dans un pays où il n’a plus d’attaches. Outre les conditions très défavorables donc pour la réussite de son baccalauréat, ce jeune homme risque de se voir privé d’une poursuite d’études. Ses camarades et ses enseignants sont consternés et le soutiennent dans ses démarches d’appel.

Emus de cette situation, ses camarades, ses enseignants, ainsi que les personnels de la cité scolaire réunis en heure d’information syndicale et le Réseau Education sans Frontières de la cité scolaire Henri Wallon demandent la régularisation d’Amadou Diallo et, dans cette perspective, être reçus au plus vite en audience par le préfet à propos de son cas, ainsi que celui d’un autre lycéen Aboubakar Sidiki Diallo.

signez ici la pétition