L’OPH déserte l’hygiène, la propreté et la sécurité

samedi 5 janvier 2013

Voici quelques images de l’état dans lequel l’OPH abandonne des locaux. Les photographies ont été prises dans trois locaux techniques des immeubles situés au 122, 124 et 126 rue Danielle Casanova (cité de la Maladrerie).

Le local du 122 qui accueille la machinerie de la ventilation mécanique est dans un état de crasse repoussant, la gaine d’aération est bouchée par une toile de poussière et le sol (en dénivelé) est inondé.

JPEG - 114 ko
122 rue Danielle Casanova
JPEG - 115.3 ko
122 rue Danielle Casanova

Les locaux techniques des 124 et 126 sont libres d’accès (les portes ne ferment pas) et servent d’entrepôts. Le local du 126 voit sa consistance changée chaque jour et semble servir de logement précaire. L’entrée du 124 est de surcroit souvent inondée et l’on installe alors une palette comme solution précaire à l’enjambement de la flaque d’eau.

JPEG - 105 ko
124 rue D. Casanova
JPEG - 104.5 ko
124 rue D. Casanova
JPEG - 98.9 ko
126 rue D. Casanova
JPEG - 89.5 ko
126 rue D. Casanova

Au lendemain d’assises de la propreté qui n’ont guère rassemblé d’habitants (une dizaine) voici une image du réel qui fait mal au quotidien des locataires des cités HLM.

André Narritsens

6 Messages

  • j’y ajouterai la cité gabriel péri où l’on trouve des rats, des cafards, des punaises.....

    Répondre à ce message

  • L’OPH déserte l’hygiène, la propreté et la sécurité Le 7 janvier 2013 à 11:41, par La solution : le lampiste ?

    Curieusement, aucune voix ne s’est élevée pour parler de populisme à propos de ce papier ou pour fustiger les agents de l’OPH ou encore les habitants ou encore les jeunes qui squattent sans parler des vrais squatteurs.

    Tant mieux parce que cela n’aurait pas fait avancer les choses. La question de la propreté n’est pas facile et beaucoup s’y sont cassé les dents. On le voit avec les assises annuelles de la propreté qui n’apportent rien de plus.

    En revanche, sur une question comme celle que soulève cet article, on se dit que l’organisme devrait être capable de régler. Il s’agita quand même de locaux fermés ou qui devraient l’être. Contrairement à l’espace public, il est possible de circonscrire ces lieux et en faire autre chose que des dépotoirs et des espaces de convivialité informels avec les conséquences qui en découlent en terme de sécurité et d’hygiène.

    Merci pour ce témoignage salutaire et on espère que l’Office sera capable de mobiliser ses énergies en motivant ses troupes.

    Cela nous donnerait une autre image que celle de l’énergie inutilement dépensée pour tenter de déplacer la gardienne de Firmin Gémier avec le résultat que l’on a vu. Après 27 ans de bons et loyaux services dans sa loge, des péripéties lamentables où l’intéressée avait retrouvée sa loge condamnée lors d’un retour de congé, la gardienne avait fini par retrouver son poste. Le parisien s’en était fait l’écho.

    Alors au boulot Lanternier !

    Répondre à ce message

  • L’OPH déserte l’hygiène, la propreté et la sécurité Le 7 janvier 2013 à 16:58, par Locataire Mort De Rire

    Alors au boulot Lanternier ! Message reçu cinq sur cinq. Ugo Lanternier a présenté sa démission de sa responsabilité de président de l’OPH. Il a parait-il donné "le meilleur de son temps et de son énergie". En tout cas, c’est lui qui le dit. Il ajoute même qu’il "restera un élu attentif aux préoccupations quotidiennes des locataires". MDR (mort de rire) comme disent les jeunes !

    Répondre à ce message

  • L’OPH déserte l’hygiène, la propreté et la sécurité Le 8 janvier 2013 à 08:23, par Beria

    Il y a un oubli : j’ai vu une grotte de chien devant le 90 rue D Casanova .Que fait la municipalité ?
    Les sociaux libéraux laissent nos rues dans un état scatologique. Vivement que le Parti prenne le pouvoir dans notre ville, nettoie et nous épure de ses saletés, cela rappellera le temps où nous étions au pouvoir , la ligne révisionniste de notre Parti semble reculer à Aubervilliers.

    Répondre à ce message

  • L’OPH déserte l’hygiène, la propreté et la sécurité Le 9 janvier 2013 à 19:30, par J’ai la mémoire qui flanche...

    Oh ! vous savez @Beria, il y a bien d’autres oublis, et pour certains bien plus importants que celui que vous nous signalez. Par exemple, souvenez vous de cet engagement de campagne électorale de M. Salvator : "Pour assurer un entretien quotidien et de qualité du parc locatif public, nous instaurerons une obligation de réparations sous 48 heures des petites et moyennes dégradations. L’expérience de la régie de quartier de la Maladrerie doit être reproduite dans d’autres quartiers de la ville".
    Ou encore ; "Nous recréerons des postes de gardiens d’immeuble dans le parc HLM de la ville".

    Répondre à ce message

  • L’OPH déserte l’hygiène, la propreté et la sécurité Le 9 janvier 2013 à 23:11, par tout le monde cherche son chien !!!!

    pour répondre à Beria, pour les crottes de chien, MR Maïza a eut la super idée très couteuse d’installé des toutounet, des bornes mises un peu partout sur la ville, avec des sacs plastiques pour ramasser les déjections de son toutou !!! Sauf, que personne les utilise et c’était prévu d’avance !!!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article