Édito de Pascal Beaudet

Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs

Auber.Com de novembre 2012

dimanche 18 novembre 2012

L’Auber.Com nouveau vient de sortir et la distribution militante vient de commencer. Notre site publiera chacun des articles au cours de la semaine afin de permettre le débat sur les analyses et propositions que nous y développons. Aujourd’hui : l’éditorial de Pascal Beaudet.

A l’occasion de l’inauguration d’une résidence étudiante à laquelle la municipalité a donné le nom de l’élue et responsable communiste Carmen Caron, Jacques Salvator a fait la déclaration suivante :

« Une autre manière de lui rendre hommage, serait sans doute que la gauche albertivillarienne, dans toutes ses composantes, associée aux forces de progrès, fidèle au souvenir et au message de cette militante du rassemblement s’interroge aujourd’hui sur les prochaines échéances électorales. La crise et les difficultés pouvant être dépassées dans cette perspective et le rassemblement peut prévaloir. En ce qui me concerne, je suis prêt avec mon équipe à l’envisager dès maintenant. J’invite et encourage, les responsables politiques d’Aubervilliers à prendre les contacts et initiatives nécessaires »

Cette question de l’union fait légitimement débat. Marqué par la situation créée en 2008 avec le refus de désistement du parti socialiste en faveur de la liste de gauche arrivée en tête, des réticences s’expriment quant à l’éventualité d’une liste commune avec la majorité actuelle. Il n’en reste pas moins que l’appel lancé par J. Salvator doit être débattu et examiné lucidement.

Même si les communistes se sont toujours montrés favorables à un accord de rassemblement, ils veulent que cette question soit débattue dans la transparence en donnant la parole aux électeurs. Pour tourner définitivement la page de 2008, il faut que les électeurs puissent à nouveau choisir pour départager les deux listes à gauche lors d’un premier tour.

La grande majorité des habitants de notre ville, tout comme les communistes ne souhaitent pas courir le risque d’une nouvelle désunion en 2014, mais il veulent que l’on réponde à cette attente dans la clarté.

La répétition de la situation d’éclatement de la gauche comme en 2008 peut-être évitée. Il suffit que chacun s’engage publiquement, dès maintenant, à faire l’union pour le second tour en respectant les résultats du premier tour sur une base simple : sera proposé comme maire celui qui conduit la liste arrivée en tête au premier tour et fusionnera pour le second tour en respectant scrupuleusement la volonté des électeurs du premier tour. Pour leur part, les communistes y sont prêts.

Pascal BEAUDET
Conseiller Général
Conseiller municipal
Président du groupe Communiste et Citoyen
Conseiller Communautaire

39 Messages

  • J’apprécie votre proposition de ne pas fermer la porte à une liste d’union pour le second tour des élections municipales. J’apprécie aussi votre choix de donner la parole aux électeurs et de vous engager à respecter leur volonté. Je fais partie de ces habitants qui regrettent l’ancienne municipalité, mais qui regrette aussi de vous voir dans l’opposition.

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 19 novembre 2012 à 19:36, par Républicain

    Jacques Salvator lance un appel au rassemblement. Bonne idée, mais pourquoi en 2008 il n’a pas respecté cette règle républicaine qui veut, à droite comme à gauche, que le candidat arrivé en deuxième position se désiste en faveur de celui qui est arrivé en tête ?

  • Salvator c’est un petit malin. Il voit 2014 s’approcher et craint de perdre son poste de maire. Alors il propose à la gauche d’Aubervilliers de se regrouper derrière lui pour espérer préserver son fauteuil de maire. C’est quand même curieux cet amour du rassemblement tardif, pourquoi il n’a pas proposé tout de suite, dès 2008, aux élus communistes de prendre des responsabilités et de faire partie de la majorité municipale ?

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 19 novembre 2012 à 21:38, par Ecolo d’un jour, écolo toujours

    Réunir à nouveau la gauche, pourquoi pas ! mais quelle gauche ? Encore faudra t-il s’accorder sur quoi on réuni. Aujourd’hui le ps est en situation de domination totale et gère la ville sans discussion ni partage. Revenir à une union de toute la gauche ne sera possible que si l’on n’oublie pas tout ce qui existe hors des partis politiques traditionnels à gauche. Gérer la ville en respectant le pluralisme et la diversité suppose d’abord de se mettre d’accord sur un programme. Je connais beaucoup de défenseurs de l’écologie et de l’environnement (j’en suis) qui s’opposent aux objectifs d’urbanisation intense de la ville.

  • mr baudet bonjour.
    tout a fait d’accord avec caro,cette demande de rassemblement plutot tardif de Mr salvatore n’as d’autre but que ca reelection ne vous y trompez pas Mr baudet c’est une enieme manoeuvre pour encore une fois flouer l’electorat d’aubervilliers.
    il n’y as qu’a se rappeler a notre bon souvenir coment mr salvatore a mis en place sa majorité en baffouant ouvertement la place d’une elue comuniste au profil de sa femme sans compter les coups de colere de mr "le maire" meme au sein de sa majorité il y as des divergeances causées par mr"le maire "lui meme.
    a cela s’ajoute des depenses faites au nom de la ville par mr"le maire" des depenses digne d’un roi mais que les electeurs se doivent par obligation d’honorer quitte a finir le mois avec 200 euros en poche.
    faite le calcul il est tres simple car chaque mois il y as le loyer, l’assurance maison,l’assurance voiture pour ceux qui ont la chance d’en avoir une,les factures edf,les factures de téléphone,apres seulement on peut penser a s’acheter a manger a se vetir et en dernier lieu se soigner.
    j’ai lu avec attention votre dernier article du mensuel d’aubervilliers comme vous avez pu le constater le ras le bol general des albertivillariens deviens inquietant les gens veulent partir d’aubervilliers les causes ? me direz vous elles sont simples : INSECURITE VELIB a la pelle on ramasse plus de velib vandalise que de champignons IMPOTS injuste je serais curieux de savoir combien d’habitants peuvent se permettre de payer 1000 euros d’impots locaux sans compter les impots sur des parkings couverts qui ne nous appartienent pas .
    si rassemblement il doit y avoir pour ma part ce sera sans les socialiste et sans magouilles.
    le renouveau du PC est en route votre combat est le notre Mr baudet nous serons a vos coté pour battre cette pseudo gauche socialiste.............

  • Cette idée de réunir à nouveau une liste d’union pour les élections municipales est une tromperie. Salvator vous le propose en sachant que Karman sera proposé sur cette liste. Il prendra ce prétexte pour refuser en rappelant ce qu’il a déjà dit, à savoir qu’il est incompatible avec Karman.

  • Cinquante six mois se sont écoulés sans l’ombre d’une proposition de rencontre, et voilà qu’à dix sept mois des municipales Jacques Salvator arrive avec ses gros sabots et propose aux communistes de discuter d’une liste d’union pour un rassemblement autour de son nom en 2014. Il faut commencer par expliquer au ps que la situation d’aujourd’hui n’est plus comparable avec celle de mars 2008. Discuter de Karman n’est pas le problème à l’ordre du jour. A Aubervilliers, il existe maintenant une alternative qui s’appelle le Front de gauche, c’est avec le Front de gauche que les discussions doivent avoir se faire.

  • En ce qui me concerne, je ne fais plus confiance à Salvator et consorts.
    Quand je vois comment il pratique avec les albertivillariens !!!
    vivement 2014 qu’on se débarasse de lui.

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 21 novembre 2012 à 10:06, par A gauche toute

    Ne vous faites pas d’illusion, le PS va menacer de transformer le premier tour des municipales de 2014 en primaires, notamment dans les villes encore dirigées par le PCF. C’est un chantage pour obtenir que les élus PCF vote avec le PS à l’Assemblée nationale (voir l’abstention des élus Front de gauche sur le budget, alors qu’il y avaient de bonnes raison de voter contre).
    Les communistes doivent faire le choix du Front de gauche dans leurs alliances et incarner, de cette manière, la nouvelle force qui aspire à devenir majoritaire à gauche. De toute manière le PS attaquera les municipalités encore dirigées par le PCF. Ce dernier a donc tout intérêt – pas seulement pour lui mais pour les populations qui ont besoin d’avoir des élus bien à gauche - à faire les bonnes alliances qui soient effectivement bien à gauche.

  • Sortir de la division ne va pas être facile. Vous avez le mérite d’essayer et je vous en félicite. Pour autant ne le faite pas en bradant l’histoire et l’avenir d’Aubervilliers. Jacques Salvator ne mérite pas de rester maire.

  • M. Beaudet vous annoncez clairement votre choix d’union si vous êtes en tête aux élections municipales de 2014. C’est une bonne chose. C’est aussi très honnête de dire dès aujourd’hui que vous accepterez l’union avec le PS au second tour si vous êtes le moins bien placé. Tout cela est bien, mais il faut que J. Salvator et le PS fassent de même et répondent à votre appel d’union. Je voudrais que vous précisiez que votre liste représentera bien la diversité du Front de gauche et que chacun de vos colistiers acceptera de se retrouver au second tour sur une liste d’union avec le PS et les Verts.

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 22 novembre 2012 à 21:50, par On ne veut plus de Salvator et sa clique !!!

    je n’ai pas envie de voter pour une liste mixte pc ps avec les socialistes actuels. Je pense, du moins je m’en persuade, qu’il y a des socialistes qui ont encore des idéaux de vraie gauche et pas seulement une soif de pouvoir avec pour prime de l’incompétence notoire.
    Même tarif pour les verts actuels.
    Le mécontentement est tel que je me demande pourquoi faire l’union avec les socs, ils sont détestés, alors pourquoi se mouiller avec eux.
    Je pense qu’on vaut mieux que ça.
    Du courage bordel !!! et laissé de côté les calculs politiciens et écoutez les gens, car c’est eux qui mettent le bulletins de vote dans l’urne, pas les hypothétiques calculs savants de grands penseurs qui sont pour la plupart en dehors de la réalité.

  • On en veut plus.... Sondage JDD (18/11/12), 60% des électeurs du Front de gauche sont satisfaits de F. Hollande.

  • Avez-vous remarquez que les Verts et le Prg ont refusé de s’associer au dernier communiqué du Ps.
    En cause une grande différence d’aprréciation sur le conflit Israélo-palestinien.
    Le Ps pro-israélien essaye d’attenuer le soutien des Allbertivillariens aux peuples Palestiniens.
    Ne les laissons pas faire !!!!!

  • Si la liste dirigée par Pascal BEAUDET ne comprend que le Front de gauche, ça risque de faire maigrichon face aux réalités locales. Il faut aller bien au-delà du Front de gauche qui n’est qu’une composante de la vie politique de cette ville.

    Une liste municipale, ce n’est pas la diversité de quelques groupes politiques plus ou moins importants, mais c’est la diversité de toutes les composantes de la ville : les jeunes, les associations, les personnalités locales, les partis politiques dans et hors du Front de gauche, etc. etc.

    Autrement, c’est Salvator qui l’emportera car, lui, il ne se limite pas aux verts et aux radicaux dont il connait le poids politique exact sur la ville, c’est à dire pas grand chose.

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 28 novembre 2012 à 22:07, par Je suis d’accord et pourtant j’ai pas ma carte au Front de gauche ni ailleurs

    Totalement d’accord avec "@Municipales". Pour gagner il faudra effectivement une liste très large, très ouverte, composée de personnes diverses au delà du Front de gauche et comprenant toutes la diversité et les composantes de la ville. Il conviendra toutefois que les personnes figurant sur cette liste de large rassemblement soient impliquées dans la vie locale, d’accord sur un programme de gestion pour la ville, et porteuses de valeurs progressistes. Quand au Front de gauche, bien que n’étant pas maigrichon, il envisage encore de grossir et la proposition de "@Municipales" de voir naître une liste de large rassemblement, qui dépasse le Front de gauche actuel, est tout à fait dans sa démarche.

  • Avant de parler constitution de liste, ne faut-il pas aborder le programme ? Moi en tout cas, je me déterminerai non pas sur des hommes et des femmes mais sur leurs engagements.

    Par exemple, j’aimerais un engagement sur l’arrét de la vente systématique du foncier de la ville aux promoteurs privés.

    J’aimerais un engagement sur la rénovation du patrimoine de l’Office public de habitat, particulièrement mis à mal par la ville.

    J’aimerais une charte du respect du aux citoyens. Est il normal de ne pas avoir de réponses aux courriers, d’étre rembarré par les élus ?

    J’aimerais une charte du respect des agents communaux, qui sont en butte à des pressions constantes de la part des élus.

    Voilà des questions importantes et qui méritent qu’on s’y attarde, plutôt que de savoir qui sera ou non sur une liste !

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 29 novembre 2012 à 22:52, par oeillet rouge

    d’accord avec « Batisseur »
    mais la liste de 2008 de Beaudet, comprenait déjà des personnes issues du milieux associatifs et qui militaient vraiement dans leur quartier. Il n’y avait pas que des militants politiques.
    Donc, il faut poursuivre dans ce sens. Les personnes élues aujourd’hui qui donc étaient sur la liste de salvator en 2008, pour la grande majorité étaient là par opportunisme et non par idéalisme, d’ailleurs on voit où cela nous a mené. Une guerre interne au sein de la majorité, tout le monde se déteste, comment voulez que cela fonctionne. Quand au projet municipal,il est inexistant le seul qui existe c’est celui que Salvator à demander à l’administration de réfléchir et qui se décline sous le nom de PAM projet d’action municipal, qui d’ailleurs a été élaboré à partir des (je ne sais plus combien) engagements de campagne de salvator en 2008 mais comme aucun élus n’étaient en capacité de donner la ligne politique à mener puisque aucun ne connaissait et surtout ne s’y intéressait à ce pseudo programme et bien on navigue depuis 4 ans à vue.
    L’administration travaille au coup par coup, elle fait et ensuite elle défait pour refaire autre chose, tout dans l’impro... Et je grossis à peine le trait.
    Des décisions sont prises par certains et contredites par d’autres dans le même temps. Beaucoup, de fonctionnaires sont partis, parmi les anciens mais aussi parmi les nouveaux qui au bout d’un an voire pour certains moins que çà.
    Donc, oui,il faut une ligne directive, un projet et là l’administration pourra travailler sereinement.

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 5 décembre 2012 à 07:59, par Electeur de gauche en demande de transparence.

    Vous dite clarté mais cette clarté me parait obscure. Comme c’est étrange, on ne parle plus des groupes d’extrême gauche : Quid de LO, du POI alliés du premier tour du PCF aux municipales de 2008, sans oublier le NPA .Certains diront ce sont des groupuscules anti Mélenchon, mais à Aubervilliers ces groupes ont un potentiel électoral : alors unité ou pas avec eux ?

    La politique unitaire de gauche se construit dans la transparence et pas dans les négociations de couloir sinon les abstentionnistes seront de nouveau majoritaires comme au premier tour des municipales de 2008 avec 54,8% et avec 49,7% au second tour.

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 5 décembre 2012 à 10:53, par Albertivilliarien

    Oui il faut débattre dans la transparence. Quid des électeurs d’extrême gauche, de LO, du POI, du NPA ...? Commençons par dire que personne ne doit être considéré comme groupuscule insignifiant. Travailler dans la transparence, c’est d’abord s’entendre sur un projet de ville pour l’avenir et le construire avec les habitants. Ensuite c’est discuter des possibles candidats pour une liste de très large rassemblement. C’est à dire une liste Front de Gauche très élargie qui s’ouvre bien au-delà du Front de gauche. Il n’y a donc aucune raison d’ignorer les électeurs d’extrême gauche pas plus que de rejeter à priori des Verts ou des socialistes qui s’inscriraient dans cette démarche d’ouverture sur la base d’un programme partagé. On ajoutera que des personnes qui agissent dans la vie locale devraient aussi pouvoir y trouver toute leur place. Les candidats qui figureront sur cette future liste devront être porteurs de valeurs progressistes, de justice sociale, de solidarité... et impliqués dans la vie locale.

  • @Albertivillarien.Certes on peut sortir des généralités sur l’unité mais sur quel programme. La question est simple : le PCF pourra t-il réunir LO, le POI et le NPA avec des socialistes unitaires et des écolos de gauche dans une même liste municipale ?

    On peut faire des déclarations de politique fiction pour signifier une volonté d’unité des gauches et des groupes d’extrême gauche, tout en sachant que cela ne se réalisera pas pour des divergences politiques de fond. Cette façon de procéder sème des illusions.

    Il me semble que la vraie transparence c’est de dire la vérité aux électeurs de gauche sinon l’abstention augmentera ...

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 5 décembre 2012 à 14:17, par Albertivilliarien

    Dire la vérité ce n’est pas créer une illusion. Dans cette affaire il s’agit simplement d’afficher ce que l’on souhaite voir se réaliser et ensuite travailler pour parvenir à concrétiser la démarche affichée. Rien ne dit aujourd’hui que la volonté de rassemblement rencontrera un écho favorable et unanime, mais rien ne dit non plus le contraire. Le moment venu chacun fera son choix au vu des résultats obtenus. Il n’y là aucune tromperie et la tentative de vouloir réunir ne sème aucune illusion.

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 5 décembre 2012 à 22:03, par Socialiste unitaire

    Un internaute anonyme dit : " Le pcf pourra t-il réunir LO, le POI et le NPA avec des socialistes unitaires et des écolos de gauche ?...". Trouver des écolos de gauche et désintéressés dans la municipalité actuelle est possible, mais il faut quand même avouer que c’est une tâche difficile, toutefois, on peut essayer de chercher puisque l’on a un peu de temps. Quand à trouver des socialistes vraiment à gauche et unitaires, alors là ! ça relève du miracle.

  • j’en rigole encore !!! Le 6 décembre 2012 à 14:45, par j’m marre !

    la tribune de M. hafidi dans le mensuel est à mourir de rire. Ceux qui le connaissent d’hier et d’aujourd’hui comprendront pourquoi car s’il est un terrain sur lequel il est bien peu habilité à aller c’est bien celui sur lequel il s’aventure comme à son habitude avec suffisance et un ego bien au-delà du raisonnable.

  • Je propose qu’on remette le "Audiard d’or" à Hafidi !!!!!

  • la politique ce n’est pas Dallas ! Le 7 décembre 2012 à 15:34

    En tout cas, en mairie, c’est dallas tous les jours !!!
    c’est du crêpage de chignon entre les élues, les secrétaires. Et je veux pas travailler avec elle, et je veux travailler avec elle, gna gna gna, gna gna gna !!!

    Quant à Hafidi, il parait qu’il se fait un ennemi par jour.

    Dallas, ton univers impitoyabe

  • Les élus socialistes d’Aubervilliers ont voté contre le budget de plaine Commune bien que le maire J. Salvator soit vice-président chargé des finances. C’est pour le moins incompréhensible. Dans la mesure où le ps se démarque de plus en plus souvent de la majorité de gauche de la communauté d’agglomération, on imagine mal que vous puissiez réussir à trouver un accord d’union pour les élections municipales de 2014. Les socialistes ont semble t-il déjà fait le choix de faire cavalier seul en cherchant d’autres alliances.

  • Je viens vers vous pour parler d’une alliance ou non avec le PS. La question est selon moi oui pour une alliance mais sur quel projet ? S’il s’agit de celui de (et ce que je crois par ailleurs) la continuité du mondat précédent, une augmentation des dettes d’années en année sans justificatif sérieux et valable, la continuité des partenariats publics-privée, une maitrise bureaucratique de la mairie, ... la réponse est clair non sur cette base

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 26 janvier 2013 à 18:34, par Albertivilliarien

    Tout à fait d’accord avec @Ludovic. La question des alliances doit être posée à partir d’un projet de ville sur lequel l’ensemble des partenaires, ps et autres, doivent se mettre d’accord. Si c’est pour continuer la gestion et les pratiques actuelles autant faire une liste avec le ps dès le premier tour. La proposition de Pascal Beaudet est bonne, il est indispensable que les électeurs fassent connaître leur choix au premier tour. Soit-ils veulent continuer avec le maire actuel, soit-ils veulent en changer. A eux de le dire.

  • Quelle alliance et quel programme contre Salvator ?
    Il suffit de lire ce blog , il y a deux propositions : une unité avec des socialistes et des verts en désaccord avec la majorité municipale socialiste et une autre qui vous dit "d’écouter les gens et de pas faire d’ hypothétiques calculs savants de grands penseurs qui sont pour la plupart en dehors de la réalité".

    En tout cas pour ma part, je connais un électorat de gauche à qui les déclarations populistes véhiculées par certains de vos camarades donnent des boutons alors si vos réacs dit de gauche sont encore avec vous , nous irons à la pêche.Vous irez chercher vos électeurs du côté de ces beaufs de "gauche". Heureusement ils deviennent minoritaires alors entendons le "nouvel" électorat d’Aubervilliers et sortons du cadre de ces "blancs "xénophobes idéalisant le passé, sinon ce sera un remake des municipales de 2008.

  • Je suis d’accord avec vous @Goparaju. Les déclarations populistes ne font pas obligatoirement recette. Mais observons bien la réalité locale, ceux qui portent ces déclarations sont tellement minoritaires que peu d’électeurs y attachent de l’importance. En fait, ils sont le plus souvent utilisés par le ps pour justifier de son refus d’envisager l’union. D’un certain point de vue, ces populistes de gauche servent les intérêts du ps local et le ps local l’a parfaitement compris. Pour autant il ne faut pas tirer de conclusions hâtives, je connais, moi aussi, des électeurs de gauche (et pas forcément communistes), qui tout en rejetant ces populistes de gauche, témoignent régulièrement de leur ras le bol de cette équipe municipale. Certains d’entre eux attendent avec beaucoup d’impatience 2014.

  • En lisant certaines interventions, on a l’impression de vivre dans une ville de transit où la majorité de ses habitants cherche à fuir,ne supportant pas les incivilités,le mélange culturel ou le manque de convivialité.Il est évident que notre ville a changé mais je me sens bien dans ce changement.

    La défaite du PCF et de ses alliés aux municipales de 2008 n’est pas uniquement due aux ambiguïtés du PS avec sa recherche de soutien au "centre" ou du moins sa neutralité. Pour ma part, je connais des électeurs de gauche ( même radicaux ) qui n’ont pas soutenus le PCF en raison de ses alliances avec des populistes gauchisants . Pour sortir de cette impasse,il faut ouvrir votre liste aux "nouveaux " habitants qui ne s’inscrivent pas dans la "culture" communiste.La victoire du Front de gauche et de ses alliés n’est pas encore acquise, il faudra faire preuve d’ouverture politique mais pourrez-vous concilier les contraires ?

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 28 janvier 2013 à 11:40, par Le rassemblement... c’est maintenant.

    Moi ce que je retiens surtout c’est que divisé nous avons toujours perdu alors qu’uni nous réussissons à gagner.
    il faudra effectivement une liste large, diverses, d’intérêt locale, qui rassemblera bien au delà des forces du Front de Gauche.
    Mais il faudra faire avec toutes les forces qui le souhaite sur la base d’un projet clair construit avec les habitants.
    C’est là toute la différence avec d’autres, c’est la construction populaire, avec les citoyens qui mettra tout le monde d’accord sur un projet de ville.
    Ensuite, oui dans une majorité il y a des sensibilités diverses, des contradictions, des oppositions parfois même mais c’est cela la démocratie.
    Ceux qui voudrait réduire le rassemblement au prétexte que la tonalité, la prise de position d’un tel ne lui convient pas, ceux-là sont sectaires.

    Pour ma part, je ne tomberai jamais dans la mise à l’index d’une formation ou d’une autre... c’est relancer la machine à perdre.

    Or, les habitants d’Aubervilliers demandent massivement le changement dans cette ville pour un retour assaini de la gestion municipale.

    Celles et ceux qui veulent nous diviser y ont un intérêt, celles et ceux qui dans nos soutiens prennent part à cette démarche mettent en péril ce changement.

    Notre démarche doit être clair :
    Rassemblement large et divers sur un contenu travaillé avec les citoyens pour une liste plurielle.

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 28 janvier 2013 à 14:43, par Quand la clarté rime avec la confusion !

    Vous prenez les électeurs de la gauche Albertivillarienne pour des naïfs apolitiques, faire l’unité des gauchistes aux écolos et socialos dissidents, cela relève de la quadrature du cercle. Finalement votre volonté de sortir de la division en donnant la parole aux électeurs ressemble à une mise en scène racoleuse car vous savez que votre projet politique est irréaliste. Visiblement vous passerez sous les fourches caudines de la Gauche communiste, cette tactique vous regarde, ce sont les électeurs de gauche qui trancheront. Rendez-vous en 2014 mais vous ne gagnerez pas dans la confusion idéologique avec comme seul projet : battre Salvator..

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 29 janvier 2013 à 12:30, par Ludwig Fermtag

    Que voilà une bien belle leçon d’expert méprisant !
    Essayer de rassembler la gauche de gauche serait donc "une mise en scène racoleuse [portée par un] projet politique irréaliste".
    Défendre une vraie politique de gauche mènerait donc à se plier au desideratas de quelques marges politiques ?
    Ce qui amènerait à penser qu’il n’y a d’autre choix que de soutenir l’actuelle politique du gouvernement sauf à se transformer en extrémiste... La grande presse pisse à longueur de colonnes et de JT sur ce thème : accepter ou vous n’êtes que d’affreux populistes pas très éloignés de l’ultra gauche voire de l’extrême droite.

    Un discours qui vise à paralyser toute contestation du système et à faite se contenter de la politique social-démocrate des dirigeants du PS.
    Laquelle a des aspects positifs au plan sociétal mais a, au plan économique et social, chaussé les pantoufles de ces prédécesseurs pour sauvegarder les classes dirigeantes.

    Il ne faudrait rien dire contre les licenciements massifs, le sauvetage des banques financé par le trésor public, le refus de vraiment changer les choses, les accords gouvernement-Medef-Cfdt qui organisent la casse du Code du travail... ?
    Il faudrait accepter l’austérité, les augmentations du prix de l’électricité, du gaz, le chômage de masse, l’avenir bouché pour des millions de jeunes... la hausse des impôts locaux qui touche même les familles modestes... En attendant la mise au pas de la Sécu, une nouvelle réforme des retraites, etc. puisque les technocrates de Bruxelles, de la BCE et du FMI le demandent.

    Le Front de gauche n’a pas "comme seul projet : battre Salvator.." qui n’est que le gestionnaire local médiocre de ces politiques là.
    Il s’agit de proposer une alternative politique claire et forte. Il soutient et soutiendra d’ailleurs tout ce qui ira dans le sens du progrès. Mais pour l’instant, ça ne fait pas lourd.

    Et à Aubervilliers comme au plan national, les dirigeants PS sont prêts à s’appuyer sur le Modem "centriste" pour tenir leur ligne politique. Quitte comme pour ses autres alliés à le bouffer tout cru comme le Mrg et les Verts.
    Regardez comme ces derniers au plan national se retrouvent incapables de faire avancer leur projet politique qui se dilue au fil des mois. Au plan local c’est pire encore : ils entérinent systématiquement le stakhanovisme bétonneur de la municipalité.

    Les dirigeants du PS actuel se conduisent en gardiens du temple libéral et n’ont qu’une ligne politique : "que pas une tête ne dépasse".
    Ben si.

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 29 janvier 2013 à 17:34, par Electeur albertivillarien de gauche

    Camarade, tu peux t’évertuer à noyer le poisson et à penser que les autres ( ceux qui ne sont pas d’accord avec le parti) sont des benêts. Il n’est pas besoin d’être un expert pour savoir que l’unité du PCF local est une unité de façade,nous nous souvenons de l’élection municipale de 2001 où le PCF se présentait avec le PS contre la liste municipale de la gauche communiste.

    Visiblement un miracle s’est produit , vous êtes devenus les plus grands amis du monde (le monde s’arrêtant aux frontières albertivillariennes) ,pourtant vos gauchistes n’arrêtent pas de dénoncer Mélenchon comme un social-démocrate de Gauche. Ce dernier, avec raison cherche l’unité de toutes les gauches anti libérales .Il rencontre le groupe EELV et manifeste avec la gauche pour le mariage pour tous,alors que vos amis locaux gauchistes pensent que cette manifestation était une diversion socialiste.

    Votre unité de façade n’a pour fondement qu’une logique électoraliste , à savoir battre la liste de Jacques Salvator, sans aucun programme municipal commun. Les électeurs de gauche seront-ils dupes ?

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 29 janvier 2013 à 18:20, par cocos d’Auber, cocos unis

    Electeur Albertivillarien de gauche ne s’y trompe pas : Les communistes d’Aubervilliers sont le moteur de la liste du Front de Gauche élargie qui se présentera aux municipales.
    Notre maire ne s’y trompe pas, lorsqu’il éprouve le besoin dans ses voeux de répondre point par point aux publications communistes.

  • Sortir de la division dans la clarté en donnant la parole aux électeurs Le 30 janvier 2013 à 10:54, par Stratégie de division

    Luc Carvounas, secrétaire national du ps aux relations extérieures, menace de renoncer à des listes communes aux municipales si le pcf ne clarifie pas sa position dans la majorité. Entendez par là que le ps exige du pcf qu’il obéisse et se plie à la politique sociale libérale mise en œuvre actuellement par le gouvernement. But de la manœuvre : exciter les divisions au sein du Front de gauche et engager un rapport de force dans la perspective de la constitution des listes des municipales. Cette vision hégémonique du ps ne produit pas le résultat attendu. Au lieu de diviser le Front de gauche, cela renforce au contraire son homogénéité. La stratégie du père fouettard hégémonique ne fonctionne pas. Face à la politique de rigueur et aux atteintes au pouvoir d’achat le gouvernement stagne dans son impopularité et rend les socialistes inquiets et fébriles. En réalité ce sont eux qui auront le plus besoin du Front de gauche pour les municipales.

  • Sortir... résidence C. Caron Le 30 janvier 2013 à 14:01

    C’est pas vraiment le sujet mais je suis passé à la résidence "Carmen Caron". Ils ont enlevé le panneau que je voulais lire sur Carmen Caron ?