Conseil communautaire de Plaine Commune du 25 septembre 2012

Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche

mardi 9 octobre 2012

Il s’en est fallu de peu. A une voix de majorité, celle de Pascal Beaudet, le conseil de la Communauté d’agglomération Plaine-Commune a rejeté une délibération demandant le classement PUCE d’une zone incluant le centre commercial "le millénaire". Ce classement, s’il avait été accepté, aurait constitué une première étape vers l’ouverture le dimanche des enseignes de ce centre commercial.

JPEG - 189.3 ko

Foule au millénaire, mais c’était lors de son inauguration

On le sait, la fréquentation du millénaire n’est pas au rendez-vous. Mais est-ce une surprise lorsqu’on connait les difficultés que subissent les habitants dont les salaires stagnent, ou qui sont privés d’emploi. Alors, chacun y va de son explication : l’environnement encore en chantier ne faciliterait pas l’accès au Millénaire. Mais passé le rush qui a suivi l’ouverture pendant quelques jours, on ne peut pas dire que la circulation ait été un élément déterminant. On trouve toujours facilement de la place au parking constatent les clients du Millénaire, "ce qui n’est pas le cas le cas dans nombre de centres commerciaux où il faut tourner longtemps pour enfin pouvoir se garer".

La fausse bonne recette : le travail du dimanche

Mais Jacques Salvator a trouvé "the solution" : l’ouverture du centre le dimanche. "Comme si les gens qui n’ont pas d’argent pour consommer en semaine en avaient davantage le dimanche", notait-on sur le site le 11 janvier dernier. Efficacement relayé par le préfet Lambert (notre photo lors de l’inauguration du Millénaire) qui a accordé cette ouverture, le maire d’Aubervilliers est très vite renvoyé dans les cordes par un jugement du tribunal administratif. Ce dernier avait donné gain de cause aux cinq syndicats qui ont attaqué la décision du maire d’Aubervilliers.

JPEG - 71 ko

Il faut dire que vouloir classer en zone touristique le secteur du Millénaire, subterfuge qui permet l’ouverture des commerces le dimanche, n’apparaît pas particulièrement convaincant. C’est pourtant la position qu’avait adoptée le conseil municipal d’Aubervilliers (les élus communistes ainsi que l’ancienne adjointe au maire chargée du commerce, Malika Ahmed, avaient voté contre).

L’ouverture aura donc fait long feu puisque l’astreinte de 10000 euros par jour et par salarié était suffisamment dissuasive pour faire respecter le droit au repos dominical.

Le salarié contraint à travailler le dimanche peut il rêver le travail ?

Mais cela n’a pas empêché Salvator de remettre le couvert en attendant de la communauté d’agglomération Plaine Commune qu’elle vote la demande de classement en PUCE (Périmètres d’Usage de Commerce Exceptionnel) le secteur du Millénaire. C’était mardi 25 septembre. Nombre d’arguments ont été échangés : d’abord le respect de la vie de famille des salariés, et on recommande le film de Marcel Trilliat, Rêver le travail, autour duquel nous avions organisé un débat le 29 mai dernier avec le Front de Gauche. La deuxième séquence du film porte précisément une réflexion sur le vécu de salariés astreints à la contrainte du travail du dimanche. Elle montre la nécessité d’avoir des repères dans une société dont les dérèglementations créent un "coût social dont on mesure depuis plusieurs années les effets", nous précise un délégué syndical CFTC d’une grande enseigne du Millénaire.

JPEG - 92.5 ko

Le maire actuel, Jacques Salvator lors de l’inauguration du millénaire

Et cette question pose aussi le problème de l’équilibre entre les différentes formes de distribution sur le territoire. Pourquoi la ville de Colombes qui ouvre un centre commercial prochainement ne profiterait-elle pas de l’aubaine pour demander aussi le classement PUCE de ce dernier ? Quid du centre commercial d’Epinay qui vient d’être refait à neuf, interrogent les élus d’Epinay (droite). Et nous avions déjà évoqué sur ce site la nécessité de créer les conditions d’un équilibre entre les différentes formes de commerce. Même Bertrand Delanoé, à Paris, dont de nombreux secteurs bénéficient du classement de périmètre touristique estime que certains classements PUCE ne se justifient pas dans sa ville et qu’il faut en finir avec cette forme de dumping.

On se satisfait de la décision du Conseil Communautaire de Plaine Commune, même si on aurait souhaité que le débat sur le fond l’emporte sur des considérations liées au lobbying des enseignes du centre commercial. On sait qu’elles sont guidées par la recherche de la rentabilité à court terme. L’exemple de la Fnac qui annonce sa fermeture est là pour le montrer. Pourtant le potentiel de développement du quartier avec le campus Condorcet et les constructions en cours devraient amener les décideurs économiques à d’autres logiques que celles du profit immédiat. Mais la priorité du monde économique n’est pas là. Dommage que l’actuel maire d’Aubervilliers soit sur cette ligne, là où la gauche aurait dû se rassembler.

Éric Plée

31 Messages

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 9 octobre 2012 à 21:59, par Salariée Fnac

    "Il n’a manqué qu’une seule voix lors du Conseil communautaire du 25 septembre pour que soit adopté le Périmètre d’Usage de Consommation Exceptionnel (PUCE), qui autorise l’ouverture dominicale exceptionnelle et temporaire du centre commercial Le Millénaire et permet la sauvegarde -voire la création- de plusieurs centaines d’emplois sur notre ville. La voix de... Pascal Beaudet, élu d’Aubervilliers et seul communiste à avoir voté contre dans l’agglomération".

    Ce texte est lisible sur le site du PS Aubervilliers. Le rédacteur devrait s’informer davantage, il est complètement faux de dire qu’un périmètre PUCE autorise une ouverture exceptionnelle et temporaire. On espère un rectificatif...

    Répondre à ce message

  • Ce n’est ni exceptionnel, ni temporaire. Voter favorablement le classement du "Millénaire" en périmètre PUCE permettrait au centre commercial d’obtenir une autorisation préfectorale d’ouverture le dimanche pour une durée de 5 ans.
    Certains élus de la communauté d’agglomération ont oublié de prendre l’avis des syndicats. Ceux-ci se sont unanimement opposés à cette demande d’ouverture le dimanche. Il est bien regrettable qu’il se soit trouvé des élus de gauche pour voter pour ou s’abstenir. Que Pascal Beaudet soit remercié pour son opposition à cette mise en cause du repos dominical.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet tire dans le dos d’Aubervilliers Le 9 octobre 2012 à 22:34, par Victor Noir

    Comme toujours avec Eric Plée, le petit trot de la vérité arrangée suit son chemin. L’histoire est un conte, joli conte qui rassurera, n’en doutons pas, le militant à l’heure du dodo. Avec son méchant (inutile de vous préciser qui il est) et le héros (inutile, là non plus, de vous dire son nom).

    Eric Plée nous endort...

    Notre oeil gagnerait en clairvoyance si le récit était plus complet.
    Que ne nous raconte-t-il pas, par exemple, que les élus communistes des autres villes de l’agglomération se sont abstenus ? Ou bien que Patrick Braouezec s’est déclaré, à plusieurs reprises, favorable à cette ouverture ?

    Péripéties qui ne nécessitent visiblement pas plus d’explications, Pascal Beaudet ayant terrassé le dragon par la seule force de son "non".

    Une question de principe et pas de comptes à rendre. Les 200 albertivillariens qui avaient trouvé du travail au Millénaire se débrouilleront avec ça...

    On attend que Pascal, droit dans ses bottes, réclame, dans la foulée, la fermeture dominicale du Décathlon et du Leroy-Merlin du Stade de France.

    Ah ?, non apparemment. Vérité à Aubervilliers ne serait donc que menterie à Saint-Denis... Un crime social chez l’une, un signe de dynamisme économique chez l’autre.

    Sur le fond, et plutôt que de nous sortir son petit fablieau, Eric devrait s’interroger sur la dualité temps de travail / temps de repos dans notre société d’aujourd’hui, tournée vers le secteur tertiaire et l’activité de service. De toute évidence, celle-ci est éminement plus plastique et sujette à la perméabilité que dans l’ancien monde industriel. Chacun de nous le vit dans ses pratiques...

    L’enjeu n’est donc pas le sacro-saint repos dominical à sauvegarder absolument, mais l’obligation de faire rimer toute adaptation de la semaine de travail avec des garanties pour les salariés concernés.

    La réalité est toujours un peu plus compliquée que les belles fables...

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 9 octobre 2012 à 22:45, par noctambule

    Victor Noir est bien timoré dans ses propositions. Moi qui travaille le dimanche, je serais intéressé par une ouverture du Millénaire la nuit. Les commerces doivent s’adapter !

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 9 octobre 2012 à 23:23, par salarié Fnac syndiqué CFDT

    A l’huluberlu qui prétend se faire passer pour un salarié de la Fnac. S’il y bossait il saurait le climat social dans la boite et que nos syndicats ont obtenu qu’on ne travaille pas le dimanche. A la CFDT, on est pas tous des pourris comme à PSA Aulnay. On a aussi des principes et je remercie le site PCF d’avoir mis le lien dans son article avec le film de Marcel Trilliat sur le travail du dimanche. Ca fait réfléchir.

    Surtout quand on sait que la réalité à la Fnac c’est la stratégie Pinault du profit immédiat. La Fnac n’a pas attendu que Plaine-co vote pour ou contre le travail du dimanche pour baisser le rideau.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 9 octobre 2012 à 23:57, par Vas prendre ta tisane Victor

    Victor Noir ne doit pas connaitre grand chose à la situation du commerce local pour prendre des positions aussi politicardes. Ou peut-être qu’il a jamais eu de comptes à rendre à un patron pour expliquer aux syndicats ce qu’il faut faire.

    Qu’il aille expliquer aux commerçants du centre ville et aux moyennes surfaces que c’est bien l’ouverture du dimanche au millénaire. Et qu’il aille expliquer aux syndicats qu’il faut signer des accords de compétitivité, par exemple travailler le dimanche pour éviter le licenciement.

    Répondre à ce message

  • De toute évidence, celle-ci est éminement plus plastique et sujette à la perméabilité que dans l’ancien monde industriel.
    Bravo Victor "jaune", réduire la vie des gens et leurs conditions de travail à la plasticité ! et à l’imperméabilité ! Faut vraiment ne rien connaître au boulot pour parler comme ça. C’est du "science-Po" resucé tf1 gominé que tu nous fais là.

    Chacun de nous le vit dans ses pratiques... Eh oui, stoppées les flâneries romantiques le long des galeries commerçantes avec ta dulcinée (ou ton valentin). Des "pratiques" qui réduisent chacun à un rôle de prolo la semaine et consommateur le dimanche.

    Je passerai bien à l’insulte ouverte, mais le respect du webmestre me l’interdit. Je me contenterai donc de saluer ta vive intelligence humaine.

    PS : Merci à M. Beaudet de sa position, quoique que les collègues de son parti aient pu avoir envie de lâcher.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 10 octobre 2012 à 16:04, par Gigi

    Il est à noter, à la lecture du "Parisien" du 27 septembre, que M Pascal BEAUDET n’ a pas été le seul à avoir adopté cette position :

    « A Plaine Commune, la question du travail dominical et de la survie du petit commerce local face à ce mastodonte de 140 boutiques et restaurants a donné lieu mardi soir à un débat long et « très compliqué ». Seul le groupe socialiste a voté pour, la droite, le centre et les Verts ont voté contre, tout comme le conseiller général (PC) d’Aubervilliers Pascal Beaudet. Le reste du groupe communiste s’est abstenu, y compris Patrick Braouezec, le président de Plaine Commune, qui s’était pourtant déclaré plusieurs fois favorable à l’ouverture du dimanche. »

    L’article : http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/l-ouverture-dominicale-du-millenaire-divise-les-elus-27-09-2012-2182830.php

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 10 octobre 2012 à 22:39, par Salariée Fnac et pas Huluberlue

    L’huluberlue "Salariée Fnac" c’est moi. Je suis bien salariée à la Fnac, où je ne vois pas souvent le syndicat CFDT ni les autres syndicats d’ailleurs. Je n’ai jamais dit que le Fnac travaillait le dimanche (encore que, il faudrait vérifier ce qui se passe dans toute la France). Quand je parle du travail du dimanche, je ne me cantonne pas à observer ce qui se passe à la Fnac, je m’autorise à être solidaire des autres salariés-es qui sont menacés-es de perdre leur repos dominical. Et puis en cas de périmètre PUCE, il n’est pas prouvé que la Fnac ne sera pas tentée pas une ouverture dominicale malgré les accords existants.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 11 octobre 2012 à 07:13, par Droit à la Paresse

    @ Vas prendre ta tisane Victor
    Avec ce genre de phrase :
    "Ou peut-être qu’il a jamais eu de comptes à rendre à un patron pour expliquer aux syndicats ce qu’il faut faire"
    Une logomachie ouvriériste est de mise pour disqualifier son adversaire .Tu dois rêver de l’époque où le parti était le maitre dans la classe ouvrière mais l’hégémonie stalinienne est finie ,tu dois changer ton logiciel militant .
    Permets moi de te dire : je suis un larbin du capitalisme qui a travaillé le Dimanche et la nuit. Aurais-je dû refuser et demander un emploi plus pénard .Non j’ai assumé et je me suis battu contre ma direction avec mon syndicat.

    Répondre à ce message

  • Verts d’Auber et Salvator : précisions Le 11 octobre 2012 à 08:33, par Alex

    Juste deux précisions :

    - les représentants Verts d’Aubervilliers ont voté pour ;

    - le préfet peut passer outre à l’avis de la communauté de communes et M. Salvator estime que ce serait une bonne chose.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 11 octobre 2012 à 10:17, par Albertivilliarien

    "les 200 albertivillariens qui avaient trouvé du travail au Millénaire se débrouilleront....", déclame "Victor noir. 200 albertivillariens... d’où sort ce chiffre ?
    Que Salvator et Braouzec soient d’accord sur le travail du dimanche ne change rien au problème. Ils sont l’un comme l’autre dans l’erreur, même s’il est plus surprenant de trouver Braouzec en dehors du soutien aux salariés et aux syndicats. Ce brave homme manque parfois de jugeote et de courage politique.
    Les difficultés des centres commerciaux ne tiennent pas à l’ouverture ou non des magasins le dimanche. La preuve, presque tout les centres commerciaux en France connaissent des baisses d’activités. Mieux vaudrait chercher du côté du pouvoir d’achat que de l’extension du travail au dimanche.
    Le travail le dimanche devrait rester une exception uniquement pour des activités indispensables de service au public. Voter un dispositif "PUCE" en fait une généralité obligatoire qui concerne sans distinction, tous commerces compris dans le périmètre pour un minimum de cinq années.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 11 octobre 2012 à 10:45, par Sylvain33

    Vérifiez vos infos l’ensemble du groupe des Verts a voté contre.

    Répondre à ce message

  • Non au travail du dimanche Le 31 octobre 2012 à 18:31

    Les salariés de Bricorama, à l’exemple de ceux du Millénaire, pourront se reposer le dimanche.
    Au nom du respect du repos dominical, "moment essentiel pour se retrouver en famille et se reposer", Bricorama a été condamné aujourd’hui à ne plus ouvrir le dimanche.
    La Cour d’appel de Versailles a ordonné à l’enseigne de bricolage Bricorama de ne plus ouvrir le dimanche en Ile-de-France. L’enseigne fermera ses 31 magasins ouverts illégalement le dimanche, à partir du dimanche 11 novembre.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 11 décembre 2012 à 10:33, par La Fnac réouvre au millénaire sur décision de justice

    Comme quoi, il ya des solutions sans forcément passer par le travail du dimanche qui n’aurait rien changé... Et simplement en respectant les engagements... C’était dans le Parisien...

    « Je l’ai découvert en levant mon rideau ce matin ! Ils n’ont fait aucune annonce », s’étonne un commerçant voisin de l’enseigne.

    De fait, sur place, nulle affiche n’indique cette réouverture. Et pour cause. C’est à la suite d’une décision de justice que la Fnac a dû se résoudre, contrainte et forcée, à relever le rideau de son magasin, inauguré il y a seulement un an et demi.

    Le 13 octobre, la Fnac, actuellement en proie à des difficultés financières, avait choisi d’abandonner le navire Millénaire. Une décision, selon l’enseigne, « directement liée à une fréquentation décevante du centre commercial ». Mi-octobre, les 35 salariés avaient donc été transférés dans d’autres magasins de la marque et le site d’Aubervilliers entièrement vidé. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais c’était sans compter avec le bailleur du centre, Ségécé Klépierre.

    Furieux de voir partir une de ses principales locomotives, le gérant a attaqué la Fnac. Le tribunal lui a donné tort en première instance, mais la cour d’appel de Paris a, le 8 novembre, abondé dans son sens, estimant que l’enseigne ne respectait pas les clauses du contrat signé avec Ségécé Klépierre et devait donc rouvrir au plus vite, sous peine de sanctions financières. « Nous savions que nous pouvions être condamnés à reprendre l’activité, mais ce n’était qu’une possibilité. Nous avons perdu, nous rouvrons. Ce type de situation n’a rien d’exceptionnel dans la grande distribution », tempérait hier le service communication de l’enseigne culturelle.
    A un mois des fêtes, la Fnac a donc recruté en urgence une nouvelle équipe et rempli son magasin. Hier, dans les allées du centre commercial, toujours très clairsemées, les clients affichaient un large sourire. « On était venus la semaine dernière pour faire nos cadeaux de Noël, mais on avait trouvé le rideau baissé, raconte un couple de Parisiens. Alors, on est ravis que ça rouvre ! De Paris, c’est le plus pratique. » Les commerçants ne cachent pas leur soulagement. « La Fnac, ça crée du flux, commente la vendeuse de la maroquinerie. Depuis la fermeture, les allées du 1er étage étaient désespérément vides. Alors, oui, le retour de la Fnac, c’est une bonne nouvelle ! »

    Le Parisien

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 19 janvier 2013 à 19:20, par Le dimanche c’est sacré

    Le maire socialiste d’Aubervilliers remet en débat le travail du dimanche. Il vient d’annoncer qu’il défend toujours l’ouverture du "Millénaire" le dimanche et qu’il espère bien avoir gain de cause rapidement et pour une ouverture exceptionnelle pour toute l’année 2013. Il est comme le Medef, il n’hésite pas à s’attaquer au droit du repos dominical. Le Medef dit vouloir sauver l’emploi grâce à la flexibilité des salaires et du temps de travail, Jacques Salvator crois sauver le commerce et l’emploi en s’attaquant aux salariés et en les privant de leur repos dominical.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 21 janvier 2013 à 11:11, par Syndicaliste

    Le Tribunal Administratif de Montreuil en audience du 8 janvier 2013, a décidé de condamner la commune d’Aubervilliers a versé aux organisations syndicales la somme globale de 1000 euros ; de rejeter les demandes de la commune d’Aubervilliers et de la Société SEGECE.
    Cette décision a été notifiée aux organisations syndicales de salariés le 10 janvier 2013.
    Alors M. le Maire va-t-il poursuivre son combat pour l’ouverture du Millénaire le dimanche, se réfugiant derrière toute sorte d’arguments, (encore lors de son discours des voeux à la population), pour justifier sa position contre l’avis même de la justice et de plusieurs organisations syndicales de salariés ?

    Répondre à ce message

  • Le maire d’Aubervilliers maintient sa demande de voir les salariés du Millénaire travailler le dimanche. Il vient de le confirmer dans le journal "Aubermensuel". Il a déclaré :..."la municipalité s’est donc prononcée en faveur de son ouverture dominicale"... Il attend maintenant la décision du préfet.
    Le maire préfère s’en remettre au préfet plutôt que de prendre en considération le refus des salariés et des organisations syndicales.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 10 février 2013 à 15:22, par PAS LE DIMANCHE

    Je suis contre le travail du dimanche. Par exemple, je ne vais pas au marché (du Montfort) le dimanche par solidarité avec ces commerçants privés de grasse matinée.
    Je ne vais pas au cinéma (Le studio), ni au théâtre (de la commune), ni dans les musées le dimanche. Ces travailleurs ont droit au repos.
    Ce jour-là, je ne prends ni le métro, ni le bus, ni le tram. Marche à pied ou vélo ou voiture (je fais le plein dans les pompes automatiques et je paye aux caisses automatiques des autoroutes), ces salariés doivent pouvoir s’occuper de leurs enfants.
    Le dimanche, je mange du pain de la veille ou décongelé, le boulanger doit pouvoir déjeuner tranquillement au lit.
    Mes enfants, le dimanche, je ne les emmène pas au parc de La Courneuve qui devrait être fermé pour permettre aux gardiens de se reposer ce septième jour.
    Je ne vais pas au restaurant non plus, ces braves restaurateurs, cuisiniers et serveurs méritent de déjeuner en famille. Repas à la maison avec tous les ingrédients achetés au plus tard la veille.
    Le dimanche, pas de bricolage, pour permettre aux castos, leroys et autres confos le repos.
    En cas d’urgence, je ne vais pas à l’hôpital ni n’appelle un médecin. Toubibs et infirmières ont assez à faire la semaine.
    Je n’ai pas choisi la religion chrétienne car je ne veux pas être responsable du lever dominical du curé.
    Pas de matchs de foot ou autres activités sportives le dimanche. Les placiers et gardiens de stade ou de gymnase méritent de rester en famille.
    Je fais très attention à ne pas déclencher un incendie pour ne pas déranger les pompiers.
    Si tout le monde en faisait autant, il n’y aurait plus de travail du dimanche….
    Hélas, je vois bien que la plupart de nos concitoyens se moque complètement d’améliorer la situation de tous ces travailleurs du dimanche.
    Ah, j’oubliais : il est hors de question que j’aille faire des courses au millénaire le dimanche, même quand il est ouvert pour quelques dimanches dans l’année.
    Laissons ces employés se reposer.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 10 février 2013 à 17:46, par Albertivilliarien

    @PAS LE DIMANCHE est un huluberlu qui fait dans la provoc et dans l’absurde. La vraie question est de s’opposer à ceux qui veulent banaliser et généraliser le travail du dimanche. Le travail du dimanche pour tous doit être combattu, il doit rester une exception pour des activités indispensables de service au public.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 11 février 2013 à 11:24, par Non à la société marchande

    Le PCF revient aux sources du mouvement ouvrier. Mais la fermeture le Dimanche suffit-elle ? Pourquoi ne pas demander la semaine de 5 jours .Pourquoi ne pas créer à Aubervilliers un ilot d’une société autogérée, débarrassée des pesanteurs capitalistes. Pourquoi la Mairie , bientôt dirigée par le Front Gauche, ne pourrait-elle pas nationaliser le Millénaire, il ne fait pas de doute que les compétences idéologiques de notre gauche radicale locale, renfloueraient ce barnum commercial. On pourrait créer à la place de ce cirque marchand, des espaces de loisir et de culture gratuits, le samedi et le dimanche, le reste de la semaine , le centre serait ouvert de 10 à 17H , en mettant en place les 35 H par semaine pour tous les employés. Cela favorisera les commerces de centre de ville et les marchés du samedi et du dimanche, lieux de convivialité à la différence de ces centres commerciaux où les employés sont exploités par des contrats de travail précaire. Pourquoi les progressistes ne demanderaient-ils pas l’arrêt de la création de nouveaux centres commerciaux et dans le prolongement l’interdiction de la vente par correspondance sur Internet.

    Commençons par créer en 2014, une société éco-socialiste albertivillarienne sans profit,sous la direction bicéphale de nos deux futurs Maires :Pascal et Jean-Jacques .

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 11 février 2013 à 14:07, par Dis pourquoi...

    Quel est le lien entre embauche et travail le dimanche ?

    Répondre à ce message

  • Le club des huluberlus s’agrandit. On en a un de plus. @PAS LE DIMANCHE et @Non à la société marchande devraient échanger leur coordonnées et se rencontrer pour entretenir le débat sur le travail dominical. Ils souhaiteront sans aucun doute nous faire part rapidement de leurs réflexions sur le sujet. A défaut d’être intéressant, ça risque de bien nous faire rigoler.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 21 février 2013 à 16:36, par Laure

    Sur demande du maire Jacques Salvator, le centre commercial "Le Millénaire" a obtenu l’autorisation d’ouvrir le dimanche. Pour obtenir la fin du repos dominical pour les salariés du Millénaire, J. Salvator c’est appuyé sur une loi du gouvernement Sarkozy/Fillon de 2009. Cette loi vise à casser le code du travail et les acquis sociaux en autorisant les enseignes commerciales à ouvrir le dimanche de façon permanente. Passant outre l’opposition quasi-unanime des syndicats et le refus de nombreux salariés, J. Salvator fait cause commune avec le préfet. L’ouverture généralisée des commerces le dimanche ne réglera pas la situation économique du commerce en général. Ce qui manque, ce n’est pas l’augmentation de l’amplitude d’ouverture des commerces, c’est le manque de pouvoir d’achat des consommateurs.

    Répondre à ce message

  • Salvator/Lambert, main dans la main contre les tavailleurs Le 21 février 2013 à 22:28, par Antonio

    Si l’info sur l’ouverture du dimanche du Millénaire est exacte, on ne peut que constater l’alliance de l’ex PSU et du sarkoziste dans cette brillante réponse aux difficultés du centre commercial.

    On attend une visite triomphale du couple des complices au Millénaire un de ces prochains jours.

    On leur fera une haie d’honneur. Une haie d’honneur animée.

    Hasta luego !

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 22 février 2013 à 08:38, par Week end et jours fériés !

    Quelle Honte !

    Si l’ouverture des magasins le dimanche devait créer tant d’emplois, pourquoi nos gouvernants n’ont pas pris cette décision plus tôt ?!
    Les ouvriers travaillant en 3/8, week-end inclus ne verraient jamais leurs usines fermer !
    Par ailleurs, à en croire les propos des salariés du secteur du commerce, le travail dominical n’est pas toujours choisi mais souvent subi et contraint.Sans parler des compensations à la hauteur du sacrifice (quand il y en a) !
    Voilà un exemple de progrès social dont on aurait pu se passer et un signal très clair envoyé au monde du travail !
    Gageons que les salariés sauront s’en souvenir le temps venu.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : travail du dimanche Le 22 février 2013 à 11:36

    Je propose que le prochain conseil municipal ait lieu un dimanche au millénaire. Comme cela il y aura plus de monde au conseil.
    Le conseil municipal d’hier a dû être reporté faute de quorum.
    C’est le bordel en mairie !!!!!

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 23 février 2013 à 00:59, par Bon entendeur

    Trouvez-vous anormal qu’il n’y ait plus de quorum à minuit passé ? (en sachant qu’il reste la moitié des questions à aborder !)
    Oui, si vous êtes pour le travail le dimanche peut-être ! Et là croyez-moi, ce n’est plus le travail le dimanche, c’est le travail de nuit - les 3 X 8 heures.
    Rien à voir avec le bordel, tout le monde n’est pas "élu" permanent, et ne peut pas se permettre d’arriver au boulot à 11 heures, midi ou pas du tout.Il y en a qui bossent le lendemain.
    A bon entendeur, Salut.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 23 février 2013 à 09:13, par Ras-le-bol

    Jacques Salvator n’a que le plus grand mépris pour le monde du travail : il suffit de voir la mesure sur le personnel communal qui consiste à fliquer les salariés malades. Comme les patrons du Medef qui prétendent que les salariés en arrêt de travail sont des fainéants. C’est la conception sociale du Parti socialiste, que de penser que les salariés en arrêt de travail sont des tricheurs ?

    Monsieur Salvator, avant de vous occuper du personnel communal en arrêt de travail, occupez-vous de vos élus qui sont en arrêt de travail permanent et auxquels vous ne demandez pas de comptes !

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 23 février 2013 à 13:47, par cqfd

    Le nombre d’arrêt maladie est en étroite corrélation avec la politique de gestion du personnel : mieux les salariés se sentent au travail, moins ils sont absents.

    Répondre à ce message

  • Millénaire : Pascal Beaudet dit non au travail du dimanche Le 24 décembre 2013 à 19:21, par Michel Edouard Leclerc

    « Le travail du dimanche n’est pas un projet de société » Michel Edouard Leclerc, Le grand jury RTL 22/12/2013

    Répondre à ce message

Répondre à cet article