Fête de l’Huma 2012

Merci aux amis et militants d’Aubervilliers qui ont contribué au succès de l’édition 2012

mercredi 19 septembre 2012

Il a fallu assurer pour cette fête record qui a vu 650 000 visiteurs pendant trois jours. Avec leur stand face à la grande scène, les militants d’Aubervilliers ont été mis à rude épreuve pour satisfaire des visiteurs qui avaient soif de réflexion, de débats et de concerts à l’heure où le changement maintenant se fait attendre.

Témoignage du mécontentement, la manifestation des salariés menacés de licenciement qui samedi après-midi a attiré l’attention des festivaliers sur une situation sociale marquée par l’aggravation préoccupante du chômage encore plus marquée dans le département. La campagne du PCF 93 sur l’emploi industriel est plus que d’actualité à l’heure où la situation de PSA Aulnay et ses sous-traitants concerne une centaine de familles à Aubervilliers.

JPEG - 157.5 ko

Mais le stand, c’est aussi l’échange autour de l’activité des communistes et du Front de Gauche à Aubervilliers que les militants ne voulaient pas rater. Fethi Chouder, jeune militant PG, encore au parti socialiste il y a quelques mois, pourtant plus à son aise sur le décorticage du mécanisme européen de stabilité que sur la tireuse à bière, nous a confié ’tenir à vivre la fête de l’intérieur et participer à la vie du stand", avec des militants de toutes les générations.

JPEG - 142.9 ko

On garde en souvenir l’affluence des concerts lors des soirées, mais le stand, c’est aussi des moments plus calmes le samedi et dimanche matin où s’engagent discussions sur tous les sujets. Nous avions quelques publications de nos camarades à faire découvrir ; deux ouvrages édités par l’Institut d’histoire sociale de la CGT, dont une anthologie sur le syndicalisme de la loi le Chapelier à 1968 qu’André Narritsens, par ailleurs très sollicité lors de ses séances de dédicaces, a co-rédigée. Bien évidemment, beaucoup de visiteurs se sont extirpés du village du livre pour acquérir la plaquette de Jack Ralite et Olivier Barbarant sur Aragon dont Lucien Marest, qui avait suivi le poète comme responsable de la culture au PCF, assure la promotion (notre photo avec Marie-Georges Buffet). Nous proposions aussi le texte que Jack Ralite avait prononcé en hommage à Mouloud Aounit lors de ses obsèques le 16 août dernier. Bien entendu, nous continuons à tenir ces publications à disposition, ainsi que le dernier livre de Patrick le Hyaric, l’Europe des peuples nous appelle, qui dénonce le Mécanise Européen de Stabilité.

JPEG - 156.6 ko

Dans ce foisonnement et cette effervescence, qui se traduit par des dizaines de milliers de spectateurs devant le stand pour les concerts et meetings, les militants apprécient les moments de quiétude à l’arrière du stand. La solitude du préparateur de cocktail (notre photo) a pu faire bien des envieux par moment...

JPEG - 105.9 ko

Enfin, quelques images d’une fête sur laquelle nous reviendrons avec une galerie de photos plus exhaustive

JPEG - 163.8 ko

Eric Plée

Répondre à cet article