6 médaillés français dans la piscine olympique d’Aubervilliers ?

vendredi 10 août 2012

On ne refait pas l’histoire, Londres l’avait emporté sur Paris pour l’organisation des Jeux. Mais à l’heure où nos nageuses et nageurs montent sur les plus hautes marches du podium de l’autre côté de la Manche, reconnaissons que l’événement aurait eu ici un sacré retentissement. Le centre aquatique était l’un des rares équipements rescapés du projet Paris 2012. Et il est sur le territoire d’Aubervilliers.

Une piscine municipale qui tourne à plein régime

JPEG - 123.1 ko

Il faut dire que les arguments pour sa réalisation ne manquent pas : un pays comme la France est pour l’heure dans l’incapacité d’organiser un championnat du monde ou un championnat d’Europe, faute de complexe nautique pouvant accueillir un tel événement. Mais surtout, c’est la pénurie de bassins dans le secteur Nord-Est de Paris et des communes limitrophes qui constitue un handicap à l’apprentissage et au développement de la natation dans nos villes, où beaucoup de jeunes ne savent pas nager en entrant au collège. Difficile de dégager suffisamment de créneaux dans la piscine municipale Marlène Perratou qui tourne déjà à plein régime et dont les responsables s’efforcent d’assurer un accueil pour tous, aussi bien que pour les scolaires que pour les activités comme l’aqua-gym, les bébés nageurs, la plongée, l’accueil des séniors, le club et les individuels...

Or la piscine olympique disposerait de trois bassins permanents (un quatrième est démontable) : un est dédié à la fédération de natation, un autre à la ville de Paris et le troisième aux villes de Plaine Commune. Ce plus indéniable pour nos villes leur permettrait d’aller au delà d’une mise à niveau des équipements de natation en favorisant une dynamique telle que celle qu’on a observé autour du stade de France. On comprend que le projet tienne à cœur au président de la Communauté d’agglomération, Patrick Braouezec ainsi qu’à Pascal Beaudet qui ont tout mis en œuvre pour permettre en son temps le bouclage du projet.

Une détermination à géométrie variable

Mais le projet ne saurait être éternel. Depuis plusieurs années, Nice est sur les rangs pour accueillir ce centre aquatique et se joue des tergiversations des décideurs du 93. Ainsi, Jacques Salvator a longtemps privilégié l’implantation de Véolia [1] sur le terrain dévolu à la piscine olympique, faisant le jeu des élus socialistes de l’Est du département, ouvertement hostiles au projet : lors d’une mémorable séance du Conseil Général, Gilbert Roger, de Bondy, pour défendre la création d’un bassin de natation au demeurant entièrement justifié pour les villes de Clichy et Montfermeil, affirmait qu’à l’instar d’un stade de France totalement inutile, la piscine olympique ne présentait aucun intérêt local ! La démonstration inverse a été faite !

Opposer l’Est et l’Ouest du département n’est certainement pas le meilleur moyen de régler le problème des inégalités territoriales là où au contraire, un projet comme le centre aquatique devrait être unanimement porté. Et on ne peut pas à la fois créer les conditions d’une augmentation forte de la population d’Aubervilliers sans s’interroger sur les équipements mis à sa disposition.

Eric Plée

Notes

[1Véolia a finalement décidé de s’implanter Porte d’Aubervilliers. Comme quoi la pression de Jacques Salvator pour "geler" le terrain prévu pour le centre aquatique n’a que contribué à fragiliser le projet.

6 Messages

  • 6 médaillés français dans la piscine olympique d’Aubervilliers ? Le 18 août 2012 à 19:35, par Pas étonnant qu’on n’aie pas eu les J.O.

    Cet article montre très bien pourquoi en France on se plante à chaque fois qu’on est candidat pour organiser des jeux olympiques, des expositions universelles ou des grands évènements. Si même le maire de la ville qui accueille la piscine tergiverse parce que le siège social de Véolia, ce serait mieux, comment voulez-vous que eux qui vont faire les choix définitifs prennent au sérieux les élus locaux qui ne montrent pas de détermination à faire aboutir des projets pour leur territoire ?

  • 6 médaillés français dans la piscine olympique d’Aubervilliers ? Le 19 septembre 2012 à 20:57, par les socialistes nous feraient-ils (encore) un petit dans le dos ?

    Comme c’est bizarre ! Salavator cette année ne s’est pas fendu d’un satisfecit par rapport aux médailles engrangées en natation. Simple oubli ? Pourtant les années précédentes, alors que d’une main il torpillait le projet de piscine olympique au profit de l’implantation de Véolia, de l’autre, il se félicitait des résultats des nageurs français qui justifiaient selon lui la construction d’un tel équipement à Aubervilliers.

    La piscine n’aurait elle plus le vent en poupe avec le gouvernement socialiste ?

    • Le Parisien, mardi 24 septembre

      Saint-Denis. Mathieu Hanotin a écrit à la ministre des Sports
      Le député propose d’accueillir la piscine olympique à Marville

      Selon lui, le projet de piscine olympique à Aubervilliers « a échoué ». Mathieu Hanotin, député (PS) de Saint-Denis et vice-président du conseil général, défend donc une solution alternative. Il a écrit la semaine dernière à la ministre des Sports, Valérie Fourneyron, pour lui proposer le site de Marville, à cheval sur Saint-Denis et La Courneuve, pour y installer la future piscine olympique. La France ne dispose pas d’équipement de ce type pouvant accueillir de grandes compétitions internationales. Depuis 2005, un projet d’envergure existe à Aubervilliers, pour accueillir un centre aquatique, chiffré à 68 M€. Mais les travaux n’ont toujours pas commencé. Cet été, la ministre des Sports a réaffirmé sa volonté que le projet aboutisse « à Aubervilliers, ou ailleursen région parisienne ». Mathieu Hanotin propose donc le site de la piscine de Marville, propriété d’un syndicat interdépartemental entre la Seine-Saint-Denis et la ville de Paris, et dont il est le vice-président.
      « Nous maîtrisons le foncier et il y a beaucoup plus d’espace qu’à Aubervilliers. Surtout, on pourrait faire un équipement multi-usage, à destination du haut niveau, mais aussi du grand public. Cela manque cruellement dans le département », estime Mathieu Hanotin.

      http://mathieuhanotin.fr/le-parisien-le-depute-propose-daccueillir-la-piscine-olympique-a-marville/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-parisien-le-depute-propose-daccueillir-la-piscine-olympique-a-marville

      Répondre à ce message

  • utilisation des deniers publics Le 21 septembre 2012 à 11:35, par Comment les deniers de la ville sont utilisés par le maire

    Une délégation de 22 personnes au festival culturel à Beit Jala, est-ce bien raisonnable, quand on connait les finances de la ville ?

    Déjà cet été, le maire et sa femme, accompagné d’une journaliste du parisien, et de plusieurs élus, se sont offert un petit pélerinage dans le village des parents de salvator en Italie, est-ce bien raisonnable ?

    quand on y ajoute Un avocat, payé par la ville pour défendre M. et Mme salvator

    Cela fait beaucoup !!!

    Je pensais M. salvator plus scrupuleux sur l’utilisation des deniers de la ville.