Pour la démocratie, exigeons un référendum sur le nouveau traité européen : signez la pétition

mardi 24 juillet 2012

Sur ce sujet, les communistes d’Aubervilliers souhaitent rappeler les engagements de François Hollande sur la question européenne et des militants ont rédigé le texte suivant :

Lors de la campagne électorale, le président de la République avait pris l’engagement de renégocier le Traité pour la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance (TSCG) dans l’union économique et monétaire, dit « Pacte budgétaire », signé par Nicolas Sarkozy et 24 autres dirigeants européens en mars 2012. François Hollande avait précisé lui-même les trois points clés de cette renégociation : 1) Possibilité pour la Banque Centrale Européenne (BCE) de financer directement les États ; 2) Mise en œuvre d’euro-obligations pour que les pays de la zone euro puissent emprunter solidairement ; 3) Mise en place de mesures de relance de la croissance en Europe.

Lors du sommet européen réuni à Bruxelles les 28 et 29 juin, aucun de ces points n’a été retenu. Seul un pacte pour la croissance comportant des mesures de libéralisations et de libre échange, plus l’obligation de se plier à de nouveaux règlements élargissant les pouvoirs de la commission européenne ou renforçant le contrôle des pays de la zone euro en difficulté, et le déploiement de 120 milliards d’euros a été adopté en plus du traité. Ce montant dérisoire est composé pour moitié de fonds structurels déjà votés et programmés et pour l’autre moitié, il s’agit de prêts hypothétiques de la Banque européenne d’investissement pour des grands projets d’investissements privés dont on ne connait encore rien.

Pourtant, la relance de l’activité économique en Europe est indispensable. Cela ne pourra pas se faire en adoptant en l’état le TSCG qui inscrira dans le marbre les politiques d’austérité en interdisant définitivement tout déficit structurel supérieur à 0,5 % aux états européens. L’aide aux pays en difficultés, prévue par le Mécanisme Européen de Stabilité (MES), sera en outre conditionnée à l’application de plan d’austérité, de privatisation et de libéralisation, déjà à l’œuvre dans plusieurs pays d’Europe et dont les résultats sont d’ores et déjà désastreux.

Ce traité marque également une nouvelle étape dans la dérive autoritaire de la construction européenne. Ainsi, il prévoit des sanctions automatiques contre les pays contrevenants aux mesures de discipline budgétaire, mettant la politique économique des états européens sous la coupe de la Troika (BCE, FMI, Commission Européenne) au détriment des peuples. Cette logique austéritaire conduit l’Europe à la catastrophe. Il faut s’opposer à cette ratification.

Déjà en 2005, les Français avaient exprimés par référendum leur rejet de cette construction libérale et autoritaire de l’Union Européenne en rejetant le Traité Constitutionnel Européen (TCE). Depuis, à l’initiative de Nicolas Sarkozy, ce traité a été adopté en catimini par le parlement sans aucun débat public. C’est ce que se prépare à renouveler François Hollande. Il vient d’annoncer sa volonté de faire ratifier ce traité par la voix parlementaire dans les plus brefs délais. Il faut rompre avec cette logique politique qui exclue tout débat citoyen. Exigeons un référendum pour mettre en débat et soumettre au vote des citoyens ce nouveau traité européen.

Pour signer la pétition, cliquez ici.

11 Messages

  • L’Europe a besoin d’une gauche qui dise clairement qu’elle ne veut pas du pacte "Merkel/Sarkozy. Les électeurs qui ont voté Hollande doivent faire pression sur le parti socialiste pour que celui-ci s’engage vers un refus catégorique du mécanisme européen et de sa règle d’or. Il faut construire une autre Europe qui mette fin au désordre libéral européen actuel.

  • Le projet de pacte budgétaire sort intact de ce qui devait être, selon François Hollande, une renégociation. Après cette soi-disant renégociation, le pacte Merkel-Sarkozy est tout simplement devenu le pacte Merkel-Hollande. Où est le changement ?

  • Au dernier sommet européen, Hollande n’a rien négocié du tout. Sous couvert de relance économique autour de la croissance, il a avalisé les orientations libérales retenues par Merckel et Sarkozy.

  • Pour la démocratie, exigeons un référendum sur le nouveau traité européen : signez la pétition Le 28 juillet 2012 à 09:47, par Le blog c’est comme les ascenseurs : qui assure le SAV ?

    Les ouebmastères se barrent tous en vacances et pendant ce temps, les milliers de signataires potentiels de la pétition pour un référendum ne peuvent accéder à la pétition en ligne via le lien de la colonne de gauche. Ils sont obligés de passer par la case fête de l’Huma (toujours dans la colonne de gauche) pour accéder à cette pétition.
    Bon, d’accord, ils pourront la signer à la fête, mais Maître Toilier, c’est pas pare que tu n’as pas pris l’engagement de faire les petites et moyennes réparations en moins de 48 heures qu’il faut te laisser aller.

  • Pour la démocratie, exigeons un référendum sur le nouveau traité européen : signez la pétition Le 28 juillet 2012 à 11:46, par Comité de défense du Webmaster

    @SAV tu te prends la tête pour rien. Laisse tomber la colonne, même si elle est de gauche. Tu lis ce brillant article jusqu’à la fin et tu cliques sur la dernière ligne : "pour signer la pétition, cliquez ici" et tu pourras rejoindre les milliers de signataires qui refusent la ratification de ce TSCG.

  • Pour la démocratie, exigeons un référendum sur le nouveau traité européen : signez la pétition Le 28 juillet 2012 à 12:02, par SAV à comité de défense du Webmaster

    Ta réponse ne me satisfait absolument pas. Dans mon post, je dénonçais le dysfonctionnement du lien dans la colonne à gauche pour accéder à la pétition en ligne pour un référendum sur le traité européen.
    Tu me réponds : "t’a qu’à lire l’excellent article et à la fin, aller sur cliquer pour signer la pétition".
    C’est un peu comme si le président de l’office HLM me disait : "l’ascenseur est en panne, prends l’escalier". Ta réponse n’est absolument pas à la hauteur de l’exigence de qualité qu’on doit avoir pour le blog pcfaubervilliers.fr

  • Que font les Drh a longueur de journée ?

    Ils prennent les cv reçus et saisissent les noms dans Google.

    Quand on travaille dans le privé, impossible de signer une pétition.

    Google référence les pétitions (pour aider le patronat ? )

    Un salarié du privé signant une pétition, risque de rester au chomage, s’il y tombe.

    Même si on pense que tous les traités européens depuis 50 ans instaurent le renard libre dans le poulailler libre.

    Et que l’Union Européenne est une belle saloperie, dont il faut sortir le plus vite possible.

  • "Si au plan européen, le verrou libéral conservateur ne saute pas, il sera difficile de tenir les engagements sur lesquels les français nous ont élus". C’est ce que vient de déclarer la députée socialiste Barbara Romagnan. Elle a ajouté : "Le pacte budgétaire européen n’a pas été renégocié pour l’instant", et elle avertit : "si rien ne bouge, nous pourrions ne pas le ratifier lors du vote au parlement". Elle a conclu sur l’exigence de référendum en indiquant : "Nous n’avons pas pour l’heure pris de position, mais nous n’avons pas d’opposition de principe". Ces commentaires ne sont pas très éloignés de ce que dit le Front de Gauche.

  • "Je voterai contre le traité euopéen"

    Le président du groupe EELV (écologiste), Jean-Vincent Placé, vient de déclarer qu’il voterait "non" au traité européen que le Parlement français doit ratifier fin septembre après avis du Conseil constitutionnel.
    ..."Je ne peux pas dire qu’il y ait assez d’avancées politiques pour que ce traité soit autre chose que ce qu’il a été prévu par Merkel et Sarkozy, c’est-à-dire un traité extrêmement austère et excessivement rigoureux"..., a détaillé le sénateur écologiste.
    On peut espérer qu’un certain nombre de députés socialistes et verts auront le courage politique de braver l’hégémonie du ps en s’opposant à la ratification du TSCG.

  • Je vois surtout que quand les maitres-toiliers ne sont pas là, on en profite pour en dire du mal...

    Aussitôt de retour, je saute sur le site et je répare le lien cassé.

    D’ailleurs, j’avais fait mon boulot proprement... Simplement, les pétitions hébergées par Google reçoivent un lien très long avec des caractères ésotériques que le site a du mal à interpréter...

  • Petite vidéo intérrêssante !! A faire tourner pour ceux
    qui ont internet.