Stand du PCF pour le 14 juillet à Aubervilliers

13 juillet à Elie Lotar : "pour l’eau on a été servi, le feu, c’est pour plus tard"

dimanche 15 juillet 2012

La municipalité avait souhaité des festivités du 13 juillet sur le thème "L’eau et le feu". "Pour l’eau, on a été servi (il a plu sans interruption ndlr), par contre, le coup de feu, on l’attend toujours" résume un quatorze juillettiste pour qui le feu c’est le coup de feu sur les grillades et les frites comme on dit en cuisine quand les commandes s’amoncellent brutalement.

De ce point du vue, les militants communistes qui ont l’habitude de la grande scène à la fête de l’Huma (au fait, c’est bientôt), n’ont pas été mis trop en difficulté par l’affluence au parc Elie Lotar. Il faut dire que cet espace excentré et peu facile d’accès a transformé depuis quelques années la Fête Nationale à Aubervilliers en fête champêtre du Marcreux. Avec la météo exceptionnellement défavorable, il n’en fallait pas plus pour que le service d’ordre mis en place par la ville soit plus nombreux que les visiteurs.

La sixième République peut-elle attendre ?

Les communistes avaient pour ce 14 juillet, un stand aux couleurs de la sixième République, arborant les panonceaux "place au peuple" qui ont fleuri à la Bastille lors de la manifestation du 16 mars. Le thème apparaissait d’actualité à un moment où les signes ne vont pas dans le sens de droits nouveaux pour les citoyens. Notre unique "client" de la soirée, un citroëniste ayant voté Montebourg lors des primaires socialistes, se disait écoeuré de l’attitude du chantre de la VIème République devenu ministre du redressement productif et qui a "lâché les ouvriers de PSA à Aulnay".

Effectivement, ce 13 juillet était bien placé sous l’image de l’eau, quand à la sixième République, elle attendra encore ! A moins que le feu ne réveille les ardeurs et ne prenne bientôt sa revanche sur l’eau.

Eric Plée

5 Messages

  • La sixième République peut-elle attendre ? Le République est une République sociale. C’est écrit dans le préambule de la constitution. D’accord, en 58, il avait fallu y aller à l’arrache pour faire valoir le caractère social de la République, alors que sous la IVème, ça semblait plus évident. Et pour cause, l’oeuvre du CNR (la sécu...) était encore dans les esprits. On avait pu un peu y croire avec Montebourg. Son attitude politicienne en se ralliant à Hollande suite au premier tour des primaires, Son bombage de torse avec l’installation d’Amazone en Saone et Loire (boite dont le siège est au Luxembourg), Sa faible détermination par rapport à PSA (il est vrai que le maire socialiste d’Aulnay en lorgnant déjà sur les terrains du groupe a déjà fait une croix sur les ouvriers qui y travaillent...), tout cela concoure à discréditer la politique...

    Tant que l’Humain ne sera pas d’abord la priorité...

  • Citroen et Peugeot Le 16 juillet 2012 à 14:28, par Ludwig Fermtag

    Merci du compte rendu de cette ambitieuse initiative visant à fêter dignement la Fet’nat. Mais vaudrait mieux déplacer la date si ça gène tant nos gouvernants. Je propose de tout regroupe autour du 25 décembre.

    Je vous livre quelques infos sur PSA puisque le PV de la fête du Marcreux y fait allusion. Comment PSa s’en fout de faire des voitures alors que c’est pas là qu’il gagne de l’argent ? Parce que, mes amis, c’est pas le tout de dénoncer la financiarisation de l’économie au détriment du vrai boulot, faut encore l’expliquer !
    C’est fait, là en suivant le lien.

    http://reflets.info/comment-jai-decouvert-que-psa-fabriquait-des-automobiles/

  • Ebauche d’article pour Wikipédia : chroniqueur exclusif pour le site du PCF Aubervilliers, Ludwig Fermtag s’est spécialisé dans le commentaire acerbe, liant anecdotes locales et questions économiques et sociales. Il tire souvent ses références de médias "alternatifs" et ses raisonnements lui permettent de faire des propositions originales comme fêter le 14 juillet le 25 décembre (sa dernière intervention). L’intensité de sa production est attesté par google dont le moteur de recherche nous gratifie de cinq pages de "Ludwig Fermtag". On peut ainsi retrouver l’ensemble de l’oeuvre du chroniqueur sans se faire chier à lire tout le site pcfaubervilliers.

  • Wikipedia mon amour Le 17 juillet 2012 à 14:37

    Je profites lâchement de votre absence – et de celle de mon patron – pour vous répondre longuement. Il s’agit de soigner ma page sur Wikipedia. Et votre manie de profileur.

    Eh oui ! Les "medias alternatifs" disent des choses que les "medias de pouvoirs" ne se casse plus le cul à aller chercher ! Et quand bien même on les leur donnerait, ils ne les publieraient pas. C’est donc oui, alternatifs (sans guillemets), sérieux et bien informés.
    C’est vrai qu’entre Le Figaro de Dassault, Libé de Rotschild et le Monde de Pigasse en passant par les Echos de Lagardère ou Pinault (je sais plus, ça change tout le temps) ou TF1 (Bouygues), on est est un peu dans un labyrinthe sans porte. C’est voulu sans doute.

    Je réfute les termes de " commentaire acerbe" (je suis un vrai gentil à 32 dents) et de "chroniqueur exclusif pour le site du PCF Aubervilliers" (mais c’est vrai que c’est un bel espace). J’interviens très régulièrement sur dorothée.com (pseudo : gentil lutin) ou lessorcièressontnosamies.nz (pseudo : le balai brosse). Enfin, le forum devenezsocialistecettesemaine.fr (pseudo : Jean Jaurès) ne m’a banni que la semaine dernière. Deux mois pleins tout de même après que carlaB.info (pseudo : 48,5 %) m’ait vidé de son site.

    Comme beaucoup, je me tape des "anecdotes locales", les œuvres du pouvoir picrocholin se résumant à un mélange de j’m’en foutisme (50 %), d’incompétence (70 %) et de baratin (60 %). Le tout dans un bocal bien étanche.
    Je sais que ça fait plus de 100 % mais on dira qu’ils sont très forts.

    Enfin gougueulle a en réalité une soixantaine d’occurences pour Ludwig Fermtag, soit toujours quelques dizaines de millions de moins que pour mon cousin sourd. Mais lui est mort.

    Comme vous avez été courtois, un site "alternatif" pour vous tout seul :
    http://www.pauljorion.com/blog/ ou la crise pour les nuls (comme moi).

  • 13 juillet à Elie Lotar : "pour l’eau on a été servi, le feu, c’est pour plus tard" Le 17 juillet 2012 à 14:42, par le site du PCF, une popularité qui ne se dément pas

    On enregistre déjà quatre fois plus de commentaires pour notre article sur le 14 juillet à Aubervilliers que de clients sur le stand. Et même le chroniqueur Ludwig Fermtag (alias cinq pages sur google et prochainement sur Wikipédia) considère les festivités d’Aubervilliers suffisamment importantes pour y consacrer* un commentaire. Ceux qui ont cru qu’il ne s’était rien passé le 13 juillet à Elie Lotar était se trompent lourdement.

    *Ceci dit, allez sur le lien qu’indique Ludwig, c’est très instructif sur le thème "Ne dites pas à ma mère que Peugeot fait dans l’automobile, elle pensait que le groupe faisait dans la finance".