Lundi 21 mai à 18h30 : Meeting place Edouard Herriot devant l’Assemblée nationale

dimanche 20 mai 2012

avec Alexis Tsipras (le "Mélenchon grec" qui a bousculé la donne en arrivant en seconde position aux législatives en Grèce) !

1 Message

  • Lundi 21 mai à 18h30 : Meeting place Edouard Herriot devant l’Assemblée nationale Le 21 mai 2012 à 00:34, par Y’a des claques qui se perdent

    Ce qui se passe en Grèce et surtout la réaction du peuple grec qui a renvoyé dans les cordes les tenants de l’austérité menée par la troïka (FMI, commission européenne, BCE) montre bien que les législatives sont une question qui aura une incidence sur l’Europe. Les élections seront décisives pour savoir si la France va accepter de se coucher ou si elle va se donner les moyens de résister. Et de ce point de vue, l’élection à Aubervilliers est symbolique de ces enjeux européens. On sait bien que quand le débat est mené dans des cercles fermés comme le font les technocrates de l’Union Européenne, cela nous mène à des décisions mal explicitées comme le récent MES.

    Justement, comme nos représentants à la commission européenne sont éloignés des citoyens, comme le parlement européen a peu de pouvoirs, il faudrait précisément que le référendum sur les questions d’organisation de l’Europe soient la règle pour imposer le débat et donc le rapprochement avec les citoyens. Le traité de 2005 en a été un bon exemple, puis qu’il a permis aux citoyens de se saisir de ce traité de Lisbonne.

    Que l’Europe s’invite dans le débat législatif est non seulement souhaitable mais aussi nécessaire, ne serait-ce que parce que le financement des politiques publiques et des économies européennes a largement été transféré à la BCE qui agit comme tiroir caisse aux banques qui appliquent des principes de prêts définis par les agences de notation.

    En attendant, le rassemblement de solidarité avec la Grèce sera un signe de solidarité avec les peuples qui résistent.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article