Election présidentielle : courrier aux responsables du parti socialiste à Aubervilliers

mardi 8 mai 2012

Nous publions le courrier que nous avons adressé le 30 avril dernier à la section d’Aubervilliers du parti socialiste et au président du groupe socialiste au conseil municipal. Nous le rendons public aujourd’hui car nous ne souhaitions pas favoriser de confusion avant l’élection entre les enjeux nationaux et l’attitude des socialistes locaux. Nous regrettons qu’ils n’aient pas eu le même sens des responsabilités. Leurs colleurs d’affiches ont continué jusqu’au dernier jour de la campagne à recouvrir les affiches de Jean-Luc Mélenchon et de Patrick le Hyaric qui appelaient au vote Hollande le 6 mai !

À :
Monsieur Jean-Yves Vannier, Secrétaire de la section d’Aubervilliers
du Parti Socialiste

Monsieur Benoît Logre, Président du groupe des élus socialistes et républicains

Monsieur le secrétaire,
Monsieur le président

Vous proposez à la section du PCF d’Aubervilliers ainsi qu’au Groupe Communiste et Citoyen "Tous ensemble pour Aubervilliers" de participer à une initiative commune, le vendredi 4 mai, en faveur du vote pour François Hollande au second tour de l’élection présidentielle.

Comme vous le savez, le Front de Gauche à Aubervilliers a publié, lundi 23 avril, un communiqué qui appelle sans ambiguïté au vote pour François Hollande. Ce communiqué a été apposé sur les panneaux électoraux, mis en ligne sur les sites internet du Front de Gauche et du PCF, tiré à 20 000 exemplaires et immédiatement diffusé dans les boites aux lettres.

Lors de l’assemblée générale des communistes qui s’est tenue lundi 23 avril au soir, tout comme lors de l’assemblée du Front de Gauche du mercredi 25 avril, les militants et les participants ont réaffirmé leur attachement au principe du désistement en faveur du candidat de la gauche le mieux placé, principe que vous, dirigeants socialistes d’Aubervilliers, avez à deux reprises bafoué, lors de l’élection municipale de 2008 et encore plus manifestement lors de l’élection cantonale de 2011.

Vous avez poursuivi cette logique comme en témoigne le recours engagé pour obtenir l’annulation de l’élection de Pascal Beaudet au conseil général. Il aura fallu le rejet de ce recours par le tribunal administratif et par le Conseil d’État pour qu’enfin l’expression des électeurs soit reconnue. Aujourd’hui nous avons encore à subir une plainte du maire et de sa première adjointe, toujours dans le cadre de cette campagne électorale des cantonales. Des responsables communistes sont ainsi convoqués à la police. Ils sont menacés d’être mis en examen, à partir d’accusations infondées, pour injures publiques. A cela vient s’ajouter le comportement de militants socialistes qui ne supportent pas la présence d’une seule affiche communiste ou Front de Gauche sur les murs de la ville et n’hésitent pas, à la veille du scrutin, à badigeonner de peinture les affiches de Jean-Luc Mélenchon. Enfin vous avez remis en cause l’espace d’expression du groupe communiste et citoyen dans le journal Aubermensuel.

Dans un tel contexte local d’affrontements et de divisions qui perdurent, participer à une initiative commune avec la section locale du PS, "comme si de rien n’était", relèverait de cette démagogie manœuvrière et politicienne, qui fait tant de mal à la politique et est en tout cas peu compatible avec cette révolution citoyenne dont nous commençons à porter haut les couleurs.

Retrouver des rapports normaux et apaisés entre partis et organisations de gauche à Aubervilliers est notre démarche naturelle comme en témoigne toute l’histoire politique de cette ville. C’est toujours notre souhait le plus sincère mais les progrès en ce sens ne peuvent certainement pas s’accommoder d’un anticommunisme d’un autre âge.

Pour conclure, dans le temps qui nous reste avant le second tour, nous n’allons pas ménager nos efforts pour faire battre Nicolas Sarkozy, l’écart entre les deux candidats étant faible et parce qu’un nouveau mandat de l’actuel président constituerait une véritable catastrophe pour la France et l’Europe.
Nous participerons donc massivement au défilé du 1er Mai à Paris et nous utiliserons le bulletin François Hollande pour éliminer Sarkozy.

En vous confirmant notre attachement aux valeurs de la gauche, nous vous assurons de notre détermination et de notre engagement, sans condition, dans cette bataille du deuxième tour pour battre Sarkozy.

Nous vous autorisons, bien évidemment, à donner connaissance de ce courrier aux participants à votre initiative du 4 mai.

Recevez nos cordiales salutations.

Pascal Beaudet, Président du groupe communiste et citoyen
Laurence Grare, Secrétaire de la section du PCF d’Aubervilliers

Aubervilliers, le 30 avril 2012

N.B. : Nous ajoutons que le vendredi 4 mai, les militants et électeurs du Front de Gauche sont conviés à un grand rassemblement avec Jean-Luc Mélenchon à Stalingrad à Paris.

Copie de ce courrier est adressé pour information à Martine Aubry, Claude Bartolone, Elisabeth Guigou, Jacques Salvator, Evelyne Yonnet,

17 Messages

  • Election présidentielle : courrier aux responsables du parti socialiste à Aubervilliers Le 8 mai 2012 à 18:25, par subitement les socialistes sont devenus unitaires

    Je n’avais pas compris pourquoi l’estafette des quatre zozos qui s’est pointée dans la réunion du front de gauche le 25 avril pour appeler à une initiative unitaire a suscité des sourires en coin... Peut-être même de la part de futurs mis en examens potentiellement présents... Ah, humour quand tu nous tiens...

    Bon d’accord, le secrétaire du PS ne connaissait qu’approximativement le programme de Hollande croyant détecter des points communs avec celui de Mélenchon, sur la retraite notamment... Mais y’a que l’intention qui compte. Dans un registre différent, on n’a pas bien compris l’intervention du Vert mais là aussi, on suppose qu’il s’est parfaitement trouvé en osmose avec le concept de planification écologique. Et puis pendant que le colleur des socialistes était là, il ne peinturlurait pas au rouleau les affiches de Mélenchon. Quant au quatrième, c’était bien de le promener un peu et il était sans doute mieux là qu’en réunion municipale. De quoi se plaint-on ?

    Les camarades, vous êtes sympas parce que vous auriez pu leur rentrer dedans !

  • Quand on prend connaissance de ce courrier, on a du mal à imaginer que de telles relations puissent exister dans une ville majoritairement à gauche.

  • Lors de la cérémonie pour le 8 mai en mairie, une dame, avec une écharpe, se tenait au premier rang des "officiels" : Qui était-ce ? En tout cas, ce n’est pas une élue d’Aubervilliers et je ne comprends pas pourquoi notre maire a accepté sa présence au milieu des autres élus. Pourquoi n’était-elle pas avec la population, derrière les élus ?

    Au fait, je n’ai pas vu notre député Daniel Goldberg. Pourquoi ?

  • Polo n’a pas vu Goldberg à la mairie mais pas d’inquiétude à avoir. Il est toujours présent par des affiches sur les murs. On ne sait pas qui les colle pour lui mais dans l’esprit de beaucoup d’habitants, il est le candidat socialiste.

    On l’a balancé à Aulnay. Il a un peu de mal à s’habituer à l’errance élective mais ça viendra. Au PS, on peut lui donner des conseils : tu te démerdes pour faire réserver une circonscription qui correspond à ton profil, au besoin tu t’en invente un par exemple gendre idéal. Au début, ça gueule un peu mais avec un peu de vaseline, ça passe. Après, tu te loue un pied à terre dans la commune où tu te présente, juste le temps de t’inscrire sur les listes électorales. Tu signes un bail en bonne et due forme et tu donnes ton congé immédiatement. Le proprio ça lui fait trois loyers, et même si c’est insalubre, il s’en fout et toi aussi puisque tu ne sais même pas où c’’est. Ensuite tu te trouves deux ou trois personnalités locales, le maire si possible pour te promener dans les repas des anciens, les inaugurations, sur les marchés...

    Le jour de l’élection tu joue le vote utile et après tu t’en fous, tu te démerdes pour être ministre. Ensuite tu te barres dans une autre circonscription. Voilà comment on construit une carrière politique.

    C’est pas plus compliqué !

  • Il se dit dans le petit monde politique Pantinois que Madame Guigou, candidate aux élections législatives sur Pantin/Aubervilliers, pourrait intégrer le prochain gouvernement Hollande. Cela ferait bien les affaires du maire de Pantin Monsieur Kern, son suppléant, qui du coup pourrait devenir député. Il y a donc un risque de tromperie sur la marchandise en appelant les électeurs à voter pour une candidate Députée qui, de fait, ne le sera pas. A moins de voter pour la sympathique candidate de l’UMP Madame Nadia Lenoury qui est une vraie Albertivillarienne.

  • Logo détourné ? Le 9 mai 2012 à 14:47, par Alice

    Je lis le courrier adressé aux socialistes d’Aubervilliers qui indique très clairement les raisons pour lesquelles le PCF et le Font de gauche ne pouvaient participer à l’initiative du 4 mai à Jean Macé.

    Je suis en conséquence extrêmement surprise d’avoir vu sur une affichette collée dans la matinée du 4 mai et appelant à cette réunion le logo du Front de gauche.

    Y a t-il eu usage abusif du logo ?

  • Non, il n’y a pas eu de volonté du PS de déourner le logo du Front de Gauche. Les socialistes d’Aubervilliers ont l’unité tellement chevillée au corps qu’ils ont mécaniquement ajouté le logo à leur tract sans se poser de question. N’y voyons pas de malice quelconque.

  • @Ump de service

    Nadia Lenoury n’étant pas candidate (en effet c’est une femme de Pantin qui est investie pour l’UMP), la seule albertivilarrienne qui soit candidate aux législatives et qui ne fait pas partie de la majorité municipale est : Claire Vigeant
    www.claire-vigeant2012.fr

  • @ Luminothérapie

    Certes mais elle est au Modem , elle semble le cacher !

  • La situation d’affrontement politique permanent à Aubervilliers au sein de la gauche ne contribue pas à la réussite de la gauche. Même si beaucoup de ceux qui ont voté Hollande l’ont fait sans conviction et pour l’essentiel avec l’objectif de jeter dehors Sarkozy, aujourd’hui chacun souhaite que Hollande n’échoue pas dans ses engagements de changement. En même temps beaucoup estiment que le changement ne pourra se faire avec le programme du nouveau président. Sa vision du réalisme incontournable contrarie ses options de changement et risque de le conduire à un maintien de l’austérité. Demain à l’Assemblée Nationale, il faut des élus qui soutiennent de nouvelles initiatives qui répondent vraiment aux urgences pour vivre mieux et qui s’opposent sans hésitation à toutes celles qui tourneraient le dos aux exigences populaires de changement. Ce n’est certainement pas Elisabeth Guigou la mieux placée dans ce domaine.

  • Réussir le changement à gauche ne passe pas du tout par l’obligation de donner à l’assemblée nationale une majorité ps au président. Bien au contraire, c’est la présence de toute la diversité de la gauche qui permettra la réussite. Il n’y aura aucun succès avec une hégémonie du ps et si la gauche de gauche ne parvient pas à se faire entendre nous connaîtrons à nouveau la désillusion.

  • @cher "pas de nom"

    Claire Vigeant ne cache rien mais il faut essayer de raisonner , pour une fois , rassemblement et non "parti"

    Comme Mr Le Hyaric qui est soutenu par le front de gauche qui n’est pas un parti mais un collectif de mouvements donc ne s’affiche logiquement , ni PC , ni PG , ni ...etc, Claire Vigeant est soutenu par un collectif qui comprends en effet des membres de parti mais également des membres d’associations albertivillariennes et pantinoises et surtout surtout par de simples citoyens qui n’ont que faire de son étiquette et qui la juge sur son action sur le terrain et sur la sincèrité de sa candidature.

  • Les résultats des élections législatives ne seront pas identiques aux présidentielles. Vu les candidatures locales annoncées, il faut véritablement un choix de gauche. Entre Guigou et Le Hyaric, le candidat de gauche c’est Le Hyaric sans problème.

  • Election présidentielle : courrier aux responsables du parti socialiste à Aubervilliers Le 11 mai 2012 à 11:44, par Faut-il que le maire et la première adjointe remboursent à la ville les frais d’avocat engagés pour le procès contre 4 communistes ?

    Jean Jacques Karman est intervenu au conseil municipal pour suggérer cette piste d’économie pour les finances municipales. Certains auraient gagné à se faire petits...

    On se souvient que la veille de l’élection cantonale, certains passants ont cru entendre des injures diffusées par haut parleur à l’encontre du maire et sa première adjointe. Il n’en a pas fallu plus pour que les intéressés portent plainte contre X, citant comme témoin des personnes qui s’étaient trouvées dans un rayon de cinquante mètres du haut parleur, plus une qui n’était pas présente au moment des faits. Et curieusement, parmi les dizaines de passants, ceux qui ont été cité comme témoin, étaient responsable syndical à la ville, militant d’association de locataire, producteur assez prolixe d’écrits sur le site pcfaubervilliers, et un autre producteur d’écrits sur papier cette fois-ci...

    Pour l’heure, il semble bien difficile de prouver le caractère injurieux des propos tenus et qui en sont les auteurs. Ca fait léger, d’autant plus que le tribunal administratif, saisi par le PS, puis le Conseil d’Etat a déjà renvoyé le maire et la première adjointe dans les cordes à propos de l’élection de Pascal Beaudet.

    Cela aurait pu encourager le PS à faire profil bas. Mais non, il poursuit dans sa logique de règlement de compte en utilisant les procédés de la droite la plus réactionnaire qui essaie de faire taire ainsi les oppositions.

    Après avoir perdu au TA, au Conseil d’Etat, il créé les conditions pour perdre une troisième fois, aux frais du contribuable cette fois-ci... Vous avez dit REMBOURSEZ ?

  • on pourrait aussi dans le cadre des économies, penser à l’autre délibération que le Maire a fait voter sur l’attribution d’une dotation de 3500 € par an pour frais de représentation !!! Comme si son indemmnité ainsi que ses revenus immobiliers ne lui suffisait pas à ce payer des costumes...Qui a été voté a peu près en même temps que l’avocat pour les frais de justice qui incombe à la section du parti socialiste pour sa plainte concernant ces soi-disant injures dites par haut parleur de la camionnette lors de la campagne cantonnales. D’ailleurs j’étais présent au marché ce jour là, et à part de la musique qui était diffuser par ce haut parleur et pour tout dire la musique était inaudible donc pour les injures je ne sais pas qui les a entendues mais ils devaient avoir l’ouie super fine...

  • Election présidentielle : courrier aux responsables du parti socialiste à Aubervilliers Le 12 mai 2012 à 18:10, par un bienfaît est toujours récompensé...

    On nous a expliqué que le maire était l’un des moins coûteux de France et de Navarre... sauf que...
    - ce qui est écrété de son indemnité de maire est reversé à d’autres adjoints...
    - qu’il perçoit une indemnité de vice président de Plaine Commune
    - et que parmi les précédents, Ralite avait 0 d’indemnité comme maire... puisqu’il était sénateur
    - qu’il n’a pas de voiture de fonction ? et la toyota prius ? certes, d’autres s’en servent... Mais arrêtons la démagogie.
    Le problème est que Salavator avait perdu le procès que lui avait intenté un conseiller municipal de l’opposition à propos des indemnités allouées de façon discriminatoire aux conseillers municipaux. Ceux du PS en avaient et pas les autres. Le tribunal a tranché, il a fallu rembourser. Inutile de dire la tension créée pour faire fonctionner la solidarité financière entre camarades. Alors le maire a donné l’exemple en réduisant son indemnité tout en étant très correctement indemnisé par Plaine commune. Il y a des sacrifices qui ne coûtent pas trop. Et là, il a trouvé le moyen de mettre un peu de beurre dans les épinards avec l’indemnité de représentation de 3500 euros. C’est tout.

  • Le gouvernement Sarkozy, c’est fini. c’est une bonne nouvelle. Mais ce qui importe pour les salariés, les chômeurs, les retraités, les jeunes, c’est que la politique change. Il y en a assez de ces méthodes d’affrontement et de division. Quand on voit le comportement des socialistes d’Aubervilliers, comment leurs faire confiance pour se rassembler et réussir à gauche ?