Ecole Robespierre à Aubervilliers, assemblée Front de gauche du 25 avril 2012

Hollande, que vas-tu faire de ta victoire ?

samedi 28 avril 2012

La question a traversé les débats au cours de la campagne et n’a pas manqué de se reposer lors de l’assemblée citoyenne, mercredi 25 avril. Malgré le vote utile qui a accentué le phénomène de bipolarisation inhérent à un type d’élection qui a toujours été défavorable au parti communiste, les idées portées par le programme du Front de gauche ont permis une percée électorale (à Aubervilliers, Jean-Luc Mélenchon a obtenu quatre fois plus de voix que Marie-Georges Buffet en 2007). Mais surtout, elles ont été placées au coeur du débat, contrastant avec l’alignement sur l’austérité telle que la dictent les dirigeants politiques et financiers de l’union européenne. Les propositions d’accommodements aux politiques de l’union européenne n’ont pas suscité de réel engouement, mais se sont traduites par la capitalisation électorale sur François Hollande d’un vote anti-Sarkozy très élevé à Aubervilliers.

Comment être efficace pour chasser Sarkozy ?

Ce vote pour chasser Sarkozy (le président sortant n’obtient que14% des voix à Aubervilliers) constitue une force incontestable. A nous d’en renforcer le contenu qui lui fait défaut estime nombre de participants, en portant le programme du Front de gauche. Le parti socialiste à Aubervilliers l’a bien compris, considérant à la fois la clarté de notre appel à voter Hollande diffusé dès le lendemain du scrutin et l’efficacité électorale à défendre la parole du Front de Gauche pour le second tour, il a pris acte de la nécessité qu’il y a à ne perdre aucune des dynamiques développées dans la campagne. C’est ce qu’a affirmé Jean-Yves Vannier, secrétaire du PS local accompagné de deux militants socialistes et d’un émissaire d’Europe écologie dont l’intervention a constitué un élément décisif de mobilisation pour le second tour. Sans présumer de la position du parti radical de gauche qui n’avait pas délégué de militant mais dont le représentant local aurait fait bonne figure dans cette délégation, chacun a compris que son soutien à Hollande était sans ambigüité.

Ce second tour est un enjeu national et ne doit pas être soumis à des considérations locales estiment les participants à l’assemblée citoyenne qui tiennent à continuer le travail tel que l’a engagé le Front de gauche dans cette campagne en poursuivant les initiatives publiques, à commencer par une participation à la manifestation du 1er mai, derrière les syndicats. Empêcher Le Pen et Sarko de s’approprier cette fête des travailleurs constitue une motivation forte pour des militants qui n’auront pas manqué d’acheter leur brin de muguet le matin auprès des militants communistes.

A gauche, tout reste à faire

D’abord en poursuivant notre travail de conviction pour faire voter Hollande : un travail d’argumentation qui ne peut avoir d’efficacité que dans la perspective des législatives pour avoir à l’assemblée un contre-poids pour faire voter des lois. Mais aussi dans la rue avec les mouvements sociaux qui au cours de la campagne se sont souvent trouvés en phase avec les propositions du Front de gauche. Et puis élément essentiel, il nous faudra, à travers le Front de gauche et les organisations qui le composent, être en capacité de conserver et travailler avec les militants qui nous ont rejoint dans cette campagne et qui continueront à nous rejoindre pour travailler à la construction de perspectives politiques. "Tout reste à faire, mais c’est plutôt bien parti" soulignait un participant à l’assemblée citoyenne.

Eric Plée

18 Messages

  • Des propos unitaires émouvants Le 29 avril 2012 à 15:21, par Rabcor

    Un frisson a parcouru l’assemblée du FDG lors de l’arrivée de 3 des frères Dalton (Vannier, Millia et Ketfi) bientôt suivis du quatrième, l’éminent militant écologiste Maïzza.

    Il y avait, en effet, beaucoup de surprise et d’émotion à apercevoir parmi nous celui qui a conduit avec le succès que l’on sait l’offensive juridique en annulation de l’élection cantonale et l’artiste peintre spécialisé en badigeonnages divers des affiches du Front de gauche et notamment des yeux crevés à la bombe de peinture de JL Mélenchon.

    Entendre de ce quatuor des félicitations pour notre campagne et des propositions d’action commune relevait vraiment du surréel.

    Qu’ils s’en aillent tous et nous verrons (peut-être) avec leurs remplaçants.

  • Question du journal "Le Parisien" à François Hollande :
    Quel montant proposerez-vous pour le coup de pouce du smic ?
    Réponse :
    Un coup de pouce est nécessaire, il est attendu. Son ampleur doit être limitée compte tenu de la situation économique, notamment celle de beaucoup de petites entreprises.

    Le changement c’est pas pour maintenant !

  • Hollande, que vas-tu faire de ta victoire ? Le 30 avril 2012 à 09:55, par le 1er mai plus important que le 6

    Le premier sera un rendez vous syndical et politique. On rêve d’un 12 février 1934 qui avait marqué la naissance du front populaire. On ne refait pas l’histoire, mais rappelons que cette manifestation faisait suite à celle des ligues d’extrême droite du 6 mai de la même année. Le 1er mai 2012 sera marqué d’une tâche indélébile avec les rassemblements de Le Pen et Sarkozy. A nous d’en faire l’acte de naissance d’un nouveau 36.

  • Hollande, que vas-tu faire de ta victoire ? Le 30 avril 2012 à 11:38, par C’est un joli nom camarade

    Merci à Rabcor pour ces propos retenus sur les militants socialistes. Cela augure positivement d’un rapprochement de toute la la gauche à Aubervilliers et fait chaud au coeur.

  • Hollande, que vas-tu faire de ta victoire ? Le 30 avril 2012 à 12:12, par Jeanne

    bonjour,

    Si les socialistes avaient voulu faire foirer leur initiative, ils ne s’y seraient pas pris autrement. En envoyant leurs éléments les plus anti-communistes, ils ont ramené au niveau local un enjeu national.

    La démarche aura eu le mérite de montrer aux participants qui avaient encore quelques doutes, la faiblesse du niveau politique des responsables municipaux à Aubervilliers. Voir la connaissance approximative du programme Hollande du secrétaire de section du PS qui a par exemple affirmé qu’il y avait des similitudes en terme de retraite entre Hollande et Mélenchon alors que le premier reste sur les 42 annuités, n’est pas de nature à clarifier le débat.

    On peut souligner la maturité des participants à l’assemblée. Ils n’ont pas souhaité se lancer dans des discussions inutiles.

  • Hollande, que vas-tu faire de ta victoire ? Le 30 avril 2012 à 14:54, par L’unité est en marche

    J’ai cru déceler un ton moqueur, très ironique voire sarcastique dans la façon dont M. Plee a rapporté la venue et l’intervention des militants socialistes et écologistes à la réunion du Front de gauche. Mais peut-être me trompe-je ?
    Sans doutes attendait-il la venue de madame Malika Ahmed et de monsieur Henri Fauvel pour mieux représenter le vote Hollande qu’il appelle de ses voeux pour le deuxième tour...

  • interlocuteur Le 30 avril 2012 à 16:40, par La gauche de gauche

    réponse à l’unité est en marche

    A ce qu’en j’en sache et pour avoir été présent à la réunion du front de gauche, les militants ps et vert n’ont pas parlé de Malika Ahmed et monsieur Fauvel.
    Je ne comprends pas votre message qu me semble bien sarcastique et par delà votre nom qui se réclame "l’unité en marche" ne me semble pas approprié..

  • Hollande, que vas-tu faire de ta victoire ? Le 30 avril 2012 à 16:47, par Quand l’hôpital de moque de la charité

    En attendant, on peut penser ce qu’on veut des intéressés mais Malika Ahmed et Henri Fauvel ont appelé à voter pour le candidat de gauche le mieux placé aux cantonales... Alors les leçons d’unité de l’unité en marche sont plutôt malvenues....

  • Nous ne négocions pas ce que nous pensons. Nous le faisons. Le 30 avril 2012 à 17:17, par Ludwig Fermtag

    @ C’est un joli nom camarade
    Tout à fait, mais le pire c’est que rabcor a raison.

    Ces quatre bonshommes ont des comportements personnels depuis des mois (des années ?) totalement staliniens.
    Ce qui n’a pas empêché les militants du Front de gauche présents de les accueillir et de leur donner la parole... avec quelques vannes, mais rien de méchant ni d’hostile.
    Ils n’étaient pas à l’aise, franchement, alors que nous les avons écouté tranquille.

    Au-delà de ce que sont ces quatre tristes bonhommes, leur venue se voulait un acte politique... Mais le niveau zéro du discours de Vannier a été frappant après la vivavité et le niveau des débats publics du Front de gauche.
    Moi j’ai surtout vu la faiblesse de la pensée.
    ...Et le bredouillage du vert de service venu dire qu’Eva Joly avait déjà... et ne trouvant rien de plus à en dire, car eux, les inféodés, les “écolonisés” n’ont même pas défendu leur candidate.

    La réponse du Fdg à leur demande de faire voter Hollande a été claire : nous voterons Hollande, parce qu’il faut battre Sarkozy. Et nous le ferons sur nos idées, sur nos thèmes et sur nos revendications.
    Ils venaient pour faire campagne commune, le mercredi ! Alors que le Front de gauche avait déjà édité et distribué 12 000 tracts appelant à voter Hollande.
    Il faut tout faire pour battre Sarkozy, mais on ne peut pas compter sur eux pour le faire.

    Nous leur avons fait ce refus de dignité : faire le job sans qu’ils n’aient rien d’intelligent à dire. Ni à s’excuser de leur attitude de merde.
    Mélenchon l’a dit mieux que moi : nous ne négocions pas ce que nous pensons. Nous le faisons.

  • Hollande, avec des amis comme ça... Le 30 avril 2012 à 17:27, par Zorbec Le gras

    @eric, tu dis : un émissaire d’Europe écologie dont l’intervention a constitué un élément décisif de mobilisation pour le second tour.
    J’opine : j’ai pas tout compris mais j’en ai entendu parler. Ce mec est un ténor.
    Mais il a loupé l’atelier "je peinture les yeux de Mélenchon à la bombe noire" et n’a pas encore commencé le cursus de "pour effacer mes concurrents de gauche, je les peinture en bleu”.

    Peut progresser.

  • Pour ceux qui n’auraient pas bien compris l’intervention de Teddy Maïza lors de la réunion du front de gauche, cliquez sur www.europeecologie.fr/

  • Incroyable. Ils se foutent vraiment de la gueule du monde !!!

  • Hollande, que vas-tu faire de ta victoire ? Le 2 mai 2012 à 17:44, par Staline est mort. Vive Staline

    Des socialistes et des écologistes qui ont des comportements staliniens. Diantre !

    Continuez les gars, vous êtes sur la bonne voie.

    Dans cinquante ans, vous serez au front de gauche !

  • Hollande, que vas-tu faire de ta victoire ? Le 2 mai 2012 à 20:44, par @ Staline est mort, vive Staline !

    T’inquiète camarade PS ! Tu dois être nouveau à Auber pour sauter au plafond quand tes camarades sont taxé de stalinisme.

    Mais tu te rendras très vite compte de l’état d’esprit de tes camarades, à moins que tu ne sois déjà contaminé. Et là, ça se soigne plus difficilement...

  • @Staline est mort. Vive Staline
    Des socialistes et des écologistes qui ont des comportements staliniens. Diantre !

    Ben oui, je sais, ça fait drôle... Mais quand on en est à recouvrir les affiches des concurrents de posters fleuris (qui ne portent aucune idée) ou de peinture pour les effacer du paysage, c’est un comportement stalinien. Quoi d’autre ?
    Quand toute pensée différente devient ennemie, c’est quoi d’autre ?

    Je comprends que cela puisse faire mal à certains socialistes de base, mais après tout, s’ils laissent faire leurs dirigeants locaux, qu’y faire sinon les coller dans le même sac ?

  • Un espoir est né... Le 3 mai 2012 à 18:34, par Nez rouge

    Aucune voix ne doit manquer pour dégager Sarkozy, en votant François Hollande le 6 mai.
    Après le résultat de Jean-Luc Mélenchon - le meilleur depuis 30 ans à la gauche du Parti socialiste -, et les positions prises par le Front de gauche et ses composantes, il ne s’agira pas d’un chèque en blanc.
    Après, il faudra prolonger la présidentielle en envoyant un nombre significatif de députés Front de gauche à l’Assemblée nationale.
    Ces élus auront pour mission non d’accompagner une politique social-libérale ou de faire à la place du peuple, mais de soutenir l’exigence populaire, portée par le Front de gauche et dans les luttes, d’une alternative sociale, écologique et démocratique.
    Il faut installer le Front de gauche durablement pour tous ceux - forces et citoyens - qui veulent que ça change. A partir de ce qui a déjà été engagé, on continue pour que tout commence !

  • L’avenir c’est le front de gauche Le 3 mai 2012 à 19:11, par A gauche toute

    Voter pour François Hollande, c’est le nécessaire premier acte pour éviter la catastrophe sociale si Sarkozy devait être maintenu. Le second acte sera de permettre l’élection d’une majorité de gauche en juin avec de très nombreux députés du Front de gauche pour rendre les exigences populaires incontournables.

  • Hollande, que vas-tu faire de ce soutien ? Le 3 mai 2012 à 19:37, par Question pour un champion

    François Bayrou vient d’annoncer sa décision. Le patron du MoDem votera "à titre personnel" pour François Hollande au second tour de la présidentielle.