Après le premier tour de la présidentielle à Aubervilliers

À gauche, tout reste à faire !

mardi 24 avril 2012

C’est dans une salle des mariages étonnamment déserte que les militants du Front de Gauche sont arrivés pour la proclamation des résultats de ce premier tour. A la mairie, on aurait pu penser que le bon résultat de François Hollande galvaniserait les supporters, mais point de supporters, une petite poignée d’élus socialistes à bonne distance d’un maire bien esseulé qui a distillé un discours convenu pour ne fâcher personne. "Heureusement qu’il y avait des militants du Front de Gauche qui étaient là" relève un agent communal, permettant à l’assistance de compter une cinquantaine de personnes au moment le plus intense de la soirée. Un peu comme si le bon score de la gauche dans son ensemble, avait été un simple moyen pour marquer un point contre Sarkozy dont le recul à Aubervilliers est significatif puisqu’il perd huit points par rapport à 2007. "C’est pas si mal" relevait un sympathisant communiste.

JPEG - 85 ko
Une mairie étrangement vide au moment de la proclamation des résultats

"Déconnez pas les gars, Sarko est juste derrière"

Mais à l’examen des chiffres, et même si les sondages sont largement favorables à Hollande, le résultat du second tour risque fort d’être bien plus serré qu’on l’entrevoit. C’est dire la responsabilité qu’il y a à créer les conditions pour battre Sarkozy, ce qu’à d’ailleurs souligné Jean-Luc Mélenchon dès 20 heures dimanche 22 avril. Se mettre à l’abri de la terrible déconvenue que serait la reconduction du bail de l’actuel occupant de l’Elysée suppose de ne pas se tromper d’adversaire, comme le disait un militant en lançant "déconnez pas les gars, Sarko est juste derrière". Unitaire, il faut l’être pour deux à Aubervilliers où les habitants n’ont à payer ni la politique, ni l’attitude antidémocratique des socialistes locaux qui interdisent tout espace d’expression au Front de Gauche comme on le voit sur ces affiches repeintes au rouleau dans la nuit de vendredi 20 avril.

JPEG - 159.3 ko

Mais l’enjeu est aujourd’hui national, et les électeurs l’ont clairement exprimé dimanche dernier dans les urnes. C’est la raison pour laquelle le communiqué du Front de gauche est sans ambigüité en appelant à voter François Hollande dimanche 6 avril.

Pour un premier mai combatif

Les militants réunis lundi soir étaient dans cette perspective et ont commencé à distribuer le communiqué ainsi que le discours de Jean-Luc Mélenchon prononcé à Stalingrad. Ils poursuivront la campagne du Front de Gauche pour faire valoir leurs revendications, D’abord en s’engageant le Premier Mai derrière les syndicats pour la retraite à 60 ans, le SMIC à 1700 euros... un programme qu’il faut porter dans la rue et en élisant comme député Front de Gauche Patrick Le Hyaric à l’assemblée en juin prochain...

C’est en agissant dans ce sens, en continuant à défendre nos exigences que nous voterons Hollande pour chasser Sarkozy.

Eric Plée

11 Messages

  • À gauche, tout reste à faire ! Le 24 avril 2012 à 12:32, par socle commun

    Tout reste à faire à gauche, oui, mais on an fait un bout de chemin depuis 2007 : petit rappel à Aubervilliers
    - Marie Georges Buffet : 900 voix
    - Jean Luc Mélenchon : 3600 voix (quatre fois plus)
    - Ségolène Royal : 7500 voix
    - François Hollande : 7500 voix
    C’est parce que le Front de Gauche a fait ce qu’il a fait au premier tour qu’on peut battre Sarko. Avec un meilleur score du Front de Gauche, ça aurait été plus facile...

    Répondre à ce message

  • Quel beau chemin on a fait ! Le 24 avril 2012 à 12:46, par BRAVO CAMARADES !!!!

    pour être précis, alors que le nombre d’inscrits passe de 24705 en 2007 à 26215 en 2012, soit + 6,1 %, le nombre de voix socialistes passent de 7606 en 2007 à 7661 en 2012, soit + 0,7 % en 2012.

    Dans le même temps, le nombre de voix communistes passent de 933 en 2007 à 3763 en 2012, soit + 303,3 %.

    Ceci explique peut-être la triste mine des socialistes dimanche soir à la Mairie.

    Le maire a eu raison de dire que les voix de gauche progressent à Aubervilliers.

    Les voix de gauche, oui ; les voix socialistes, non .

    Répondre à ce message

  • À gauche, tout reste à faire ! Le 24 avril 2012 à 14:09, par Jean-Robert

    je te rappelle que si le PC est un élément important du Front de Gauche, il n’est pas le seul. Il ne s’agit donc pas de "voix communistes".
    Cela dit non pour minimiser le score de Mélenchon, mais pour affirmer que le Front de gauche est une nouvelle force politique en construction.
    Ce qui souligne a fortiori ses résultats puisqu’il affrontait sa première présidentielle et qu’il a progressé depuis sa naissance à chaque élection.

    Répondre à ce message

  • À gauche, tout reste à faire ! Le 24 avril 2012 à 22:14, par Lydia

    J’ai voté Bayrou en 2007, Hollande en 2012, je suis anti-sarkozyste de toujours et finalement je regrette de ne pas avoir voté Mélenchon. A la réflexion, sur votre site vous posez les vraies questions à l’échelle de la ville. Vous êtes les plus crédibles pour convaincre qu’il faut voter Hollande et votre article avec des éléments simples montre les risques réels. C’est pour ça qu’il est convaincant. Il n’y a qu’une chose que je ne partage pas, c’est le titre, car beaucoup a été fait dans cette construction du Front de Gauche et il faut le souligner. Est-ce qu’on peut adhérer directement au Front de Gauche, sans passer par un parti ?

    Répondre à ce message

  • À gauche, tout reste à faire ! Le 25 avril 2012 à 12:23, par JB

    Il est important de ne pas se tromper de camps pour les cinq prochaines années avenir ; Mélenchon a fait une bonne campagne malgré les résultats. Il demande à ses sympathisants de voter Hollande ou plutôt de ‘’battre Sarkozy ‘’.
    Je tiens toute fois à préciser à nos ’’amis Socialistes’’ d’avoir dans le future, de la mémoire envers le front de gauche ; front de gauche, qui est la réunion de divers gauches et non pas selon certains, un nid de méchants communistes. Mais pour le moment, nous devons battre une politique trop libérale et destructive pour l’ensemble des citoyens de France et nous mobiliser pour battre Sarkozy !
    JB

    Répondre à ce message

  • À gauche, beaucoup reste à faire ! Le 25 avril 2012 à 16:02, par La gauche de gauche

    Mon vote pour Hollande est acquis pour ce second tour. Mais que les choses soient claires, il ne s’agit pas d’un vote d’adhésion à Hollande. Je vote par défaut pour fiche dehors Sarkozy. Je ne suis pas d’accord avec le terme "la gauche de la gauche". Le Front de Gauche, c’est la gauche de gauche.

    Répondre à ce message

  • Virer Sarko ne suffira pas pour changer la vie Le 25 avril 2012 à 16:51, par Philippe

    C’est sans enthousiasme que j’irai voter le 6 mai car je n’ai pas le sentiment de voter vraiment pour le changement. L’idée de changer la vie ne fait plus partie des objectifs du parti socialiste. La seule chose qui me réconforte c’est l’idée de ne plus voir Sarko, de ne plus entendre Xavier Bertrand le donneur de leçon, et la populiste Nadine Morano et bien d’autres encore...

    Répondre à ce message

  • À gauche, tout reste à faire ! Le 26 avril 2012 à 11:48, par y compris apprendre à compter

    Sur la porte du bureau de vote de l’école Robespierre était affiché le résultat du bureau. C’est bien, surtout que ça n’a pas été fait partout... Et accessoirement, c’est obligatoire.

    Seul problème, il n’y avait pas un seul pourcentage juste ! Et pour cause, ils avaient été calculés par rapport aux inscrits et non par rapport aux votants.

    Un conseil Madame la Présidente : quand vous proclamez les résultats, faites une addition rapide des pourcentages obtenus. Si vous arrivez à 63, c’est qu’il y a un problème.

    Vous le saurez pour la prochaine fois.

    Répondre à ce message

  • À gauche, tout reste à faire ! Le 26 avril 2012 à 20:51, par y compris apprendre à compter sauf que...

    L’internaute "y compris apprendre à compter" insinue que l’erreur qu’il relève viendrait de la gauche. Suite à une enquête minutieuse, il apparaît que le président du bureau de vote en question est une présidente, conseillère municipale du modem.

    Accessoirement, cette dame avait affirmé lors d’une réunion en mairie (23 février) son opposition au droit de vote des résidents étrangers sous prétexte qu’ils ne sauraient pas lire et donc voteraient n’importe comment !

    Comme quoi, il y n’y a pas que les résidents étrangers qui ne savent pas lire, écrire, compter... Charité bien ordonnée commence...

    Répondre à ce message

  • À gauche, tout reste à faire ! Le 27 avril 2012 à 11:05

    Certes le calcul des pourcentages de chaque candidats fait sur la base des exprimés est le seul légal....
    En même temps, si l’on comptabilisait les résultats sur la base des inscritscomme l’a fait cette présidente de bureau, au moins on saurait ce que pèsent réellement ceux qui prétendent représenter le pays !
    ça relativiserait un peu leur morgue.

    Répondre à ce message

  • À gauche, tout reste à faire ! Le 28 avril 2012 à 00:53, par alors ça vient ?

    Y’aura un compte rendu de la réunion du Front de Gauche mercredi ? Parce qu’il parait qu’il y a des nouveaux adhérents.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article