Forum - Discussions libres

mercredi 20 août 2008

Cette page est dédiée aux discussions libres, sans lien avec les articles publiés. Analyses politiques, coups de gueule et coups de cœur, réflexions diverses, ... Cette page est la vôtre !

6016 Messages

  • forum discution libre Le 22 août 2008 à 06:06, par calou93

    Merci je trouve cela plutôt sympa.
    Calou93

  • fruits et légumes 21/08 Le 22 août 2008 à 06:33, par calou93

    Les fruits et légumes c’était sympa, enrichissant,un moment d’échange de contact avec les albervillariens et albertivillariennes.
    Tous les militants du PC présents lors de cette vente sont des bénévoles, et bien que tous le monde n’a pu être servi, sachez mesdames messieurs qu’il faut faire la queue comme tous le monde et ne pas resquiller, ceci étant une question de respect d’autrui.

    • fruits et légumes 21/08 Le 4 février 2014 à 23:09, par lola

      encore un moyen de se faire du fric, sur les ménages les plus pauvres !!! c’est une honte les communistes auraient dû les donner au lieu de se faire du fric !!!
      il y a tellement de gens qui crèvent de faim !

      Répondre à ce message

  • Forum - Discussions libres Le 25 août 2008 à 13:40, par Léna

    Après une assez longue absence d’Auber je visite le site et ne trouve aucun élément d’information sur trois question, l’une antérieurement posée, les deux autres nouvelles.

    1/ Si je comprends bien le silence à propos de Bâ Coulibaly (la suppléante de D. Goldberg), cela signifie qu’on n’a toujours aucune nouvelle et que le mystère reste donc entier.

    2/ Je ne vois rien non plus à propos du vote de J. Lang (approbation de la révision constitutionnelle de Sarko). Il est vrai que le site du PS est lui aussi muet sur ce point.

    3/ Je ne trouve rien non plus sur le vote oui (toujours sur la révision constitutionnelle) des députés radicaux de gauche.

    M. Hafidi ne semble pas y avoir réagi. Approuve t-il l’attitude des députés PRG ou s’est-il longuement plongé cet été dans la lecture des oeuvres complètes de Sénèque au point d’en oublier les questions politiques de l’heure ?

  • Forum - Discussions libres Le 27 août 2008 à 09:59, par Charly

    Je reviens à l’instant du site de la Ville et suis complètement interloqué.

    Dans l’agenda municipal figure, à la date du 17 octobre prochain, l’indication :
    "Cérémonie du souvenir. Massacre des ressortissants algériens".

    Je me suis frotté les yeux puis précipité vers le dictionnaire qui confirme qu’un ressortissant est une personne qui ressortit (autrement dit qui se rattache ou appartient ) à l’autorité d’un pays.

    Il aurait donc mieux valu dire "les algériens" ou "les patriotes algériens".

    Ca n’est pas venu sous la plume du rédacteur et a échappé à la surveillance du supervisor socialiste dont le parti a montré (c’est le moins que l’on puisse dire) une complaisance sans faille à l’égard du colonialisme.

    • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 10:03, par jaco

      d’accord cela à du échapper au rédacteur qui n’a pas vécu cette période douloureuse y compris pour les jeunes du contingeant qui ont passé 2 ou3 ans dans le djebel grace a guy Mollet !!! et que dire des communistes a cet égard ,voire la colonisation de l’europe de l’est ,la mise en coupe réglée de leur economie ,le thibet et l’afghanistan etc... ;le communisme n’est pas tout blanc !! songeons plutôt à remettre les choses a l’endroit !!

      • Le rédacteur s’est peut-être trompé, n’a pas fait attention, n’a pas pesé le poids (et le sens) des mots... C’est bien possible. Mais...tout de même, certains revisitent sans état d’âme leur histoire (au cas particulier nauséabonde).

        S’agissant de l’histoire glorieuse et tragique du "communisme" l’analyse (et les enseignements à en tirer) méritent autre chose que des formules passe-partout, détachées des époques, des circonstances et dans l’air du temps.

        Les communistes ont beaucoup écrit sur tout cela.

        Si Jaco le souhaite on peut fournir une bibliographie.

    • Forum - Discussions libres Le 6 septembre 2008 à 21:14, par Vladimir

      Mon cher Jaco, tu peux demeurer ignorant et continuer à déverser des banalités et lieux communs sur le communisme. Ca vaudrait peut être le coup de lire ce que les communistes disent du "communisme" ou plutôt des expériences qui ont porté le nom de "socialisme". Tu serais sans doute assez étonné par tes lectures.

      Alors,un petit effort ?

      Après on pourra mieux discuter.

    • Forum - Discussions libres Le 7 septembre 2008 à 09:59, par La Commune

      Notre cher Jaco n’aime pas Guy Mollet et je suis heureux de l’apprendre. Peut etre a t’il fait partie comme le maire actuel d’un petit parti de l’époque certes anticolonialiste (PSU)mais qui ne pouvait rivaliser dans ce combat à l’époque avec le PCF compte tenu de son influence. Mais de toute façon, mon cher Jaco, c’est bien le parti de Guy Mollet, Robert Lacoste et Max Lejeune que tu soutiens aujourd’hui, tout comme le maire. Et qu’on ne vienne pas nous rabacher le sempiternel couplet du vote des pouvoirs spéciaux en 56 ! Car c’est pour un gouvernement à direction socialiste qu’ils ont été octroyés contre la promesse de faire la paix. ouvernement à direction socialiste

    • Forum - Discussions libres Le 8 septembre 2008 à 12:41, par furax

      merci de déverser ta haine des "socialos" on c’est a quoi s’en tenir ;et vous proner l’unité ?? le parti de J.SALVATOR est différent de la SFIO mais si cela t’arrenge ....je vois que le PCF ,lui,n’a pas changer ..
      il n’a même pas le sens de l’humour !!!! ni des réalités
      bonjour les dégats .

    • On se calme et on échange des arguments* Le 8 septembre 2008 à 16:30, par Charly

      Sur le fond, émerge de ces échanges nerveux une question d’histoire : celle de l’anticolonialisme.

      De ce point de vue les choses sont très claires si l’on regarde ce que furent les attitudes du PS et du PC au cours des deux grandes guerres coloniales de l’après 1945 (Indochine et Algérie).

      Le PCF a eu des positions anticolonialistes très conséquentes même si tout ne fut pas parfait comme il en convient lui-même.

      Le PS d’aujourd’hui,c’est vrai, n’est pas la SFIO. Il est cependant issu de cette matrice qu’il revendique d’ailleurs : n’a t’il pas célébré le centenaire de l’unité socialiste de 1905 ?

      M. Salvator et la plupart des adhérents du PS d’aujourd’hui n’ont pas trempé dans les sales histoires de la SFIO. Il en est de même pour la plupart des adhérents du PCF qui sont nés bien après la mort de Staline.

      Pour résumer il faut connaître tout à la fois quelle a été l’histoire de l’organisation à laquelle on se réfère (ou appartient), savoir en tirer les enseignements pour aujourd’hui et travailler à la construction d’un dépassement du capitalisme.

      *et accessoirement on essaye de surveiller (au moins un peu) son orthographe.

    • Forum - Discussions libres Le 8 septembre 2008 à 22:39, par l’homme tranquille

      Furax, il faut te calmer...Tu auras remarqué sans doute que la campagne électorale menée par la liste Salvator n’a pas été tendre avec les communistes et ceci peut expliquer cela. Alors restons entre gens bien élevés.

    • Forum - Discussions libres Le 8 septembre 2008 à 22:51, par Le Bolcho

      Notre ami La Commune a peut etre eu tort de se defouler sur ce site. Excusons le pour cette fois. Mais puisque Furax semble prendre à partie la volonté unitaire des communistes, il y a une tache concrete qui nous attend. Puisque le Collectif National de Liaison de la Gauche à decider de réagir à la privatisation de la Poste, nous avons l’occasion de dépasser peut etre nos divergences locales pour organiser des initiatives dans ce sens. Pour ma part j’y suis pret.

  • A propos des jardins partagés Le 27 août 2008 à 10:17, par Momo

    La création possible de jardins partagés annoncée sur le site de la Ville est en soi intéressante.

    Ce qui se fait à Paris peut être utile et c’est bien d’avoir échangé avec les parisiens.

    Pour autant je m’étonne que rien ne soit dit des expériences tentées à la Maladrerie ces dernières années. Je souhaiterai qu’on en discute.

    Plus généralement je pense qu’il faut faire un très gros effort de sensibilisation aux questions du jardinage et de l’environnement urbain.

    A la Mala (où j’habite depuis vingt-cinq ans) il existe plus de 1000 terrasses cultivables (et jardins privatifs) qui sont plus ou moins bien investies. Certaines sont dans un grave état d’abandon et d’autres ont été dallées.

    L’association Jardins à tous les étages, à laquelle j’appartiens, essaie de sensibiliser les habitants et les autorités (municipalité, OPH) sur ces questions. Il y a beaucoup à faire.

    Peut-on réfléchir à l’organisation d’une journée d’échanges sur ces questions ?

    • A propos des jardins partagés Le 28 août 2008 à 09:55, par Poisson Rouge

      Si tu l’organises...

    • A propos des jardins partagés Le 5 septembre 2008 à 19:51, par jaco

      il faut songer aussi aux jardins "ouvriers " au fort d’auber.il serait bien de les ouvrir au public ,particulièrement les djeunes !!

  • Forum - Discussions libres Le 28 août 2008 à 10:01, par Rosa

    Ce matin, sur France Culture, Jack Lang, qui a aussi déclaré que "le PS ne fonctionne plus", dit non seulement qu’il ne regrette pas son "vote de conviction" sur la révision constitutionnelle mais qu’il recoit un grand soutien à ce propos des militants du Parti.

    Les/des socialistes d’Aubervilliers en sont-ils ?

    • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 09:54, par jaco

      jack lang a toujours été "capricieux" c’était son "jour" !! cela dit a aubervilliers les socialistes ne sont pas "languiste" !!

  • Forum - Discussions libres Le 28 août 2008 à 10:07, par Martine

    J’en ai vraiment marre de ce qui se dit dans les médias sur l’Afghanistan. C’est la plupart du temps très simpliste. C’est d’ailleurs la même chose pour la question Russe/Géorgienne + Osssète/Abkhaze. Peut-on disposer d’une analyse complète ?

  • Forum - Discussions libres Le 28 août 2008 à 23:20, par beo

    Une très intéressante analyse sur la situation en Géorgie a été publiée par l’Huma dans son édition du jeudi 28 août :

    http://www.humanite.fr/2008-08-28_International_Jacques-Sapir-La-Russie-a-ete-poussee-a-changer-d

  • Forum - Discussions libres Le 31 août 2008 à 20:03, par nouvelle ère et aire nouvelle (pour garer son vélo)

    Six mois après, rien de changé...

    D’accord, on a viré les communistes, et après... après, rien... la ville est toujours aussi sale, sinon plus, l’insécurité toujours aussi forte ... et les gesticulations du nouveau maire avant les vacances n’y font rien...

    Un ancien élu communiste me disait même : les gens croient que je suis toujours élu, me disent qu’il n’y a pas de changement et continuent à m’engueuler comme avant, sinon plus... signe du malaise...

    Bref à part le projet de virer les communistes, c’est le néant... à part les arceaux posés place de la mairie pour accrocher les vélos de nos édiles... et une opération Paris plage au rabais à Aubervilliers, plus dispendieuse que populaire.., rien.

    Toute cette campagne électorale pour si peu... et oui, triste équipe ...Tout ce barouf pour ça, pitoyable...

    • Forum - Discussions libres Le 1er septembre 2008 à 08:18, par aline Burand

      Bonjour

      Même si c’était déjà en négociation avan les élections, il y a eu pas mal de projets enfin engagés et surtaout la création de l’université Condorcet qui va changer Aubervilliers et faire entrer la ville dans le 21 e siècle. Autre chose encore : la nouvelle équipe a supprimé toutes les voitures de fonction : celle du maire et des adjoints. Supprimés aussi les pleins d’essence gratuits. Il n’y a plus qu’une personne qui roule en voiture de fonction alors qu’il n’est même pas cnseiller municipal. Trouvez-vous normal que le sénateur communiste qui touche 10 000 euros par mois d’indemnité conserve ce privilège ?

      A. Burand

      • Forum - Discussions libres Le 1er septembre 2008 à 10:34, par Léna

        Questions à Aline Burand

        Passons sur l’entrée d’Auber dans le XXIe siècle qui est une assez grosse banalité. Mais il est vrai que si "tout commence à Aubervilliers" il faut bien un début.

        L’attaque sur la question des véhicules de fonction est plus insidieuse. Voici mes questions.

        1/ l’exercice du mandat n’est pas rémunéré, mais il existe des indemnités pour le maire et les adjoints qui couvrent des dépenses engagées au titre de leurs fonctions (qui suppose très souvent un plein temps ou au moins un temps partiel). Question : ces indemnités sont-elle perçues individuellement ou mises en commun ?

        2/l’exercice non rémunéré des fonctions ne doit pas se traduire par des pertes de revenu. Il existe un très vieux débat à ce propos : est-il préférable de recourir au système de mise à disposition de véhicules de fonction (accessoirement combien y en avait-il à Aubervilliers ?) ou de procéder par remboursement des frais engagés ?

        Question : a t’on procédé à une étude comparative des deux systèmes avant de décider d’une mesure qui peut procéder d’une intention démagogique (on supprime des privilèges).
        Peut-on disposer des éléments sur ce point ?

        3/S’agissant de J. Ralite (à qui il appartiendra de répondre, s’il le juge utile, à l’attaque assez sordide dont il est l’objet) je crois savoir qu’il reverse son indemnité de parlementaire à son parti selon les règles existant au PCF.

        Quant à la question de la voiture de fonction, il revient à M. Salvator de s’expliquer sur les raisons de cette entorse aux principes qui semblent avoir été retenus. Vérité en deça des Pyrénées, erreur au delà ?

        • Forum - Discussions libres Le 1er septembre 2008 à 12:12, par aline Burand

          Merci de vos réponses à une question légitime. Je ne suis pas pour autant convaincue : si monsieur le sénateur reverse ses indemnités à son parti, le PCF, pouvez-vous m’espliquer pourquoi ce devrait être à la municipalité d’Aubervilliers de lui fournir une voiture de fonction ? Ce serait plus normal que c e soit son parti ou alors le Sénat. On parlait il y a longtemps de "train de sénateur" , on pourrait moderniser avec "voiture de sénateur". Sinon, ma question n’est pas "sordide". Peut-être "perfide"... Je ne fais que poursuivre la discussion sur le montant des indemnités engagée publiquement par Jean Jacques Karman dans ses journaux. Autre question : trouvez vous légitime que Jean Jacques Karman (qui ne revedrse pas ses indemnités au PCF) ait pu pendant de longs mois cumuler ses indemnités de conseiller général (2500 euros) avec ses indemnités Assedic (1500 euros).
          A. Burand

          • Forum - Discussions libres Le 2 septembre 2008 à 11:28, par Léna

            Ainsi donc, Aline Burand a pris mes questions pour des réponses.

            Elle consent d’autre part à la perfidie de ses propos.

            Je lui en donne volontiers acte, étant entendu que perfidie s’entend comme "empoisonné, fielleux, méchant, sournois, venimeux".

            Ne souhaitant pas poursuivre dans cette veine, restons en là. A moins que des réponses aux questions posées viennent.

            • Forum - Discussions libres Le 2 septembre 2008 à 12:29, par aline burand

              Bonjour

              Je suis vraiment sidérée par votre agressivité.
              Vousprétendez sur ce site que l’action de la novelle équipe se résume à la pose d’anneaux pour accrocher des vélos, place de la mairie.
              Je réponds en précisant que le maire et pas mal de ses adjoints circulent en vélo, ce que chacun peut constater.
              Une des raisons est la suppression du privilège des voitures de fonction. Seule survivance, une voiture accordée à une personne estimable qui n’est même paas conseiller municipal.
              Pas de réponse à cette anomalie sionon pour dire que cette personne reverse ses indemnités de sénateur à son parti le PCF. Un peu court , non ?
              De la même façon, silence radio sur le cumul des indemnités de JJ Karman avec des Assedic.
              Il est possible d’en discuter sereinement, sinon, pouirquoi ouvrir une page forum sur votre site ?
              Je vous signale que j’ai toujours voté communiste jusqu’aaux dernières élections municipales, et que c’ezst l’affiche de JJ Karman intituler "Lui, il vous respecte" (sous entendu, Pascal Beaudet vous méprise) qui m’a conduit à changé mes habitudes.
              Ce n’est pas le ton que vous adoptez sur ce forum qui va me faire revenir vers vous.
              A. Burand.

              • Forum - Discussions libres Le 2 septembre 2008 à 18:17, par Denis Raffin

                Effectivement, l’affiche de Jean-Jacques en a choqué plus d’un. En tout honnêteté, je dois dire que ça m’a aussi vraiment fait bizarre ! Maintenant, il s’est expliqué là-dessus et son attitude pendant la campagne a montré son extrême loyauté envers Pascal Beaudet. On se souviendra qu’il a accepté de céder sa place de premier adjoint pour que les socialistes fusionnent leur liste avec la nôtre. C’était courageux de sa part et il ne l’aurait pas fait s’il n’avait pas eu confiance en Pascal. Bref, cette affiche était un dérapage. Et comme tout dérapage, elle a couté des voix...

                Concernant la voiture de M. Ralite, c’est vrai qu’elle devrait être payée par le Sénat et non par la ville. Adressez-vous à l’équipe municipale pour voir ce qu’ils peuvent faire.

                Enfin, concernant le sujet initial de cette discussion, vous ne citez jamais rien qui nous donne à penser que l’équipe en place à fait mieux que poser des anneaux sur la place de la mairie - initiative tout à leur honneur, mais pas suffisante pour justifier des assertions comme "Aubervilliers vient d’entrer dans le XXIème siècle"...

                D’ailleurs, pourquoi ne l’ont-ils pas fait plus tôt ? L’équipe actuelle était déjà dans la majorité lors du précédent mandat !

                Je réitère : "Tout ça pour ça" ?

              • Forum - Discussions libres Le 2 septembre 2008 à 23:03, par Aide Mémoire

                Aline Burand a raison, l’action de la nouvelle équipe municipale ne se résume pas à "la pose d’anneaux pour accrocher les vélos". D’ailleurs, on ne peut pas dire cela et en même temps reprocher aux élus de cette équipe de s’approprier les réalisations actuelles et surtout les projets futurs de leurs prédécesseurs.
                Essayons donc effectivement de rester dans un débat peut-être difficilement serein, mais au moins sérieux. Pour l’immédiat, on constate, à quelques exceptions près, que le nouveau maire et son équipe maintiennent pour l’essentiel , sans les modifier, les choix de l’ancienne équipe municipale dirigée par Pascal Beaudet. C’est, en tout cas pour l’instant, une reconnaissance que les décisions prises n’étaient pas si mauvaises.
                Il suffirait simplement de le constater, de le reconnaître, de le dire, et de cesser de prétendre que tout change exclusivement, grâce à l’action des seuls élus socialistes.
                Cela étant, que Aline Burand cesse de prendre ses lecteurs pour des naïfs : Elle crie à l’agressivité alors qu’elle est l’agresseur. Sa démarche relève plus du réglement de compte que du débat sympathique.
                C’est son droit de défendre, car elle le fait, les socialistes. Mais qu’elle ne cherche pas à tromper son monde en tentant de faire croire qu’elle a toujours voté communiste. Le débat qu’elle veut engager n’a qu’un objectif : le polluer pour le pourrir. Cela rappelle certaines campagnes populistes "tous pourris".
                La question des véhicules de fonction n’a rien à voir, ni de près ni de loin avec un quelconque privilège. Dans la gestion municipale, présenter la question de la suppression des véhicules de fonction, (5 sur un parc de 112 véhicules), comme une mesure de changement déterminante relève du dérisoire.
                Aline Burand pourrait s’intéresser et engager un débat sur des sujets brulants et de grande actualité pour nos concitoyens, comme par exemple : la situation de l’emploi à Aubervilliers, la formation professionnelle et les services intervenants dans ce domaine, le développement des services publics municipaux, le pouvoir d’achat, la situation de la jeunesse d’Aubervilliers, la politique municipale d’action sociale, la propreté, l’école, les équipements sportifs, la fiscalité locale, etc...
                Des sujets oh combien plus importants que le nombre de véhicules de fonction ou les indemnités de JJ Karman.
                Je redis encore une fois que les véhicules mis à disposition, comme les indemnités, ne sont en rien des privilèges dès lors que ces attributions sont faites en toute transparence et répondent à des nécessités de fonctions et de responsabilités.

                • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 08:48, par jaco

                  et si il y a des modificatios
                  et la première c’est de faire démarer les chantiers !! depuis le temps !!!

          • Forum - Discussions libres Le 22 mars 2013 à 13:06

            Pour que le PCF meure un jour il faudrait que les e9lites frane7aises cenesst d eatre arrogantes, e9goefstes, me9prisantes, qu elles n e9crasent plus ceux qui par leur travail et/ou leur consommation font leur richesse, qu ils arreatent de s expatrier de8s qu on augmente leurs impf4ts de 0.1% Bref pour que cesse la lutte de classes qu elles cenesst leurs offensives contre les classes populaires.Mais cela n arrivera jamais car elles pensent since8rement que le pouvoir est un du, que leur richesse ne vient pas d autre chose que de leur supe9riorite9, et que ceux qui n ont pas leur ambition sont juste bons e0 eatre e9crase9s et me9prise9s.Avec leurs comportements d aristos du XVIIIe S. ils justifient pleinement le fait que des milliers de frane7ais en majorite9 jeunes aient de9cide9 de renforcer ce parti.En bref, je pense since8rement que viendra le jour of9 la de9mocratie s exercera de partout jusque dans le monde du travail, ce qui est au final le B.A BA de l ide9e communiste, le contrf4le de l outil de production par les travailleurs eux-meames, et je vais meame dire un truc atroce, ce qui a fait dresser les cheveux e0 tant de gens et qui a meame e9te9 abandonne9 par le PCF : la dictature du prole9tariat, n est-elle pas au final aussi le9gitime que la dictature de la majorite9 ? Le prole9tariat n e9tant rien d autre que la majorite9 Apre8s tout est dans la fae7on de l exercer et dans la tole9rance du pluralisme politique.

            Répondre à ce message

      • Forum - Discussions libres Le 1er septembre 2008 à 11:28, par Denis Raffin

        L’université Condorcet aurait vu jour même sous direction communiste. On ne peut pas vraiment parler de victoire des socialistes pour ce projet (de même que pour le métro ou le square Stalingrad).

        Quant à l’histoire des voitures, ça sent la polémique gratuite et je ne tomberai pas dans le piège.

        Moralité, si on vous lit bien, les socialistes n’ont encore rien fait... Pour l’instant, je suis assez d’accord avec le premier message : "tout ça pour ça"...

      • Forum - Discussions libres Le 1er septembre 2008 à 16:18, par Aide Mémoire

        Pourquoi vouloir faire croire que tous les élus adjoints au maire étaient bénéficiaires d’un véhicule de fonction ? Contentez vous de dire la vérité : Sur un parc automobiles de 112 véhicules, le nombre de véhicules utilisés par les adjoints au maire, en raison de leur activité, s’élevait en tout et pour tout à 5 véhicules. Quand aux pleins d’essence gratuit accordés aux élus adjoints au maire, seuls les élus socialistes, verts, PRG et MDC en bénéficiaient sans jamais avoir protestés à propos de cette attribution. Pour les uns comme pour les autres, il ne s’agit pas de privilèges exorbitants, mais tout simplement de moyens mis à disposition des élus pour exercer normalement leurs responsabilités.
        Pour ce qui est du changement et de l’entrée d’Aubervilliers dans le siècle présent, la modestie ne semble pas être la qualité dominante chez les nouveaux élus socialistes. "On succède à des incompétents et on sera remplacé par des imbéciles", tel pourrait être le mot d’ordre de ces nouveaux élus. Prétendre que le choix du territoire de notre ville pour l’installation du campus universitaire "Condorcet" est le résultat de la nouvelle équipe municipale relève tout simplement de la récupération politique.
        Aubervilliers n’est pas entrée dans le XXIème au soir du 18 mars 2008. A entendre parler certains nouveaux élus(es), on a le sentiment que rien n’existait avant eux, en tout cas rien de bien. Parler de "projets ENFIN engagés" en laissant supposer que ceux-ci ne ce sont débloqués que grâce à l’équipe socialiste actuelle est tout bonnement ridicule.
        Ces nouveaux arrivants bénéficient d’un héritage et de projets porteurs d’avenir très concrets et il est bien dommage qu’ils n’en aient pas totalement conscience, à moins qu’ils ne leur soient inconnus. Listons ce qui les attend : Les projets de Plaine Commune avec la construction du centre nautique olympique, celle du groupe scolaire intercommunal avec Saint-Denis, la prochaine implantation de stations de "Vélib",le projet urbain du quartier "Landy", le renouveau du quartier "Villette/4-chemins, la naissance d’un nouveau quartier avec le le centre commercial et l’aménagement de la porte d’Aubervilliers, la reconstruction du square "Stalingrad", l’aménagement de l’avenue Victor Hugo, la construction du pont Pierre Larousse, les projets d’aménagements des terrains du Fort d’Aubervilliers, la construction du nouveau conservatoire de musique et de la salle des fêtes, la construction de classes supplémentaires pour les écoles, la rénovation des crêches municipales, la réhabilitation des logements sociaux du parc HLM ainsi que la construction de 400 à 500 nouveaux logements sociaux, l’ouverture des locaux de l’office des seniors, la réhabilitation complète de la piscine municipale, la réhabilitation de la cité Emile Dubois, celle du Foyer des Jeunes Travailleurs, sans oublier bien sur l’arrivée prochaine du métro.
        Tout cela, et bien d’autres choses encore qui sont en cours de réalisation, ne sont rien d’autre que le fruit du travail de équipe municipale précédente.
        Les nouveaux élus qui arrivent investissent l’avenir en s’accaparant un peu trop exclusivement le travail de leurs prédécesseurs. Ils pourraient au moins faire preuve d’un peu de retenue à défaut de modestie.

        • Forum - Discussions libres Le 2 septembre 2008 à 08:00, par calou93

          Merci a aide mémoire de remettre les socialiste à leur place, ceux ci a Aubervilliers ne respectant pas le travail cosidérable fait par l’ancienne majorité, et voulant faire croire aux habitants d’aubervilliers qu’ils sont les messies depuis qu’ils ont pris la mairie d’une manière déloyale démocratiquement.

          • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 21:10, par jaco

            pourquoi les vaches sovietiques donnaient 5000 litres de lait par an et vaches capitalistes 25000 litres par an ? merci CALOU de donner réponse a kamarade kolkhosien !!! je blague !!
            n’oubliez pas que les socialistes etaient presents depuis 1965 dans la municipalité ....dont votre serviteur !!!!!
            vous avez le bonsoir !!

            • Forum - Discussions libres Le 6 septembre 2008 à 07:46, par calou93

              Le serviteur en question compte t’il garder son fauteuil de maire au prochaine municipale !!!!!!!!!!
              Quand aux vaches, vous appartenez à quelle race ? "celles qui donnent 25000 litres par an ?
              Moi j’appartiens à la première,celle qui donne 5000 litres par an et j’en suis fier, (kamarade ?)

        • Forum - Discussions libres- Julien Le 3 septembre 2008 à 09:00, par Julien

          Bonjour,

          Je tiens à préciser à ’aide-mémoire" que seul les élus Communistes et socialistes avaient droit à des pleins d’essence gratuits. (Accord de 2001). Les élus Verts, PRG et Mdc les avaient refusés.

          Amicalement.

          • Forum - Discussions libres- Julien Le 3 septembre 2008 à 19:04, par Aide Mémoire

            Précision utile. Julien a raison, l’accord de 2001 est bien comme il dit, mais après quelques temps, concrêtement l’application a été toute autre . Encore une fois, cela n’a rien de choquant pour les raisons que j’ai déjà indiquées. Ceci sera mon dernier commentaire sur ce sujet dérisoire.

        • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 09:48, par jaco

          je signale a P.R.que les socialistes sont présents dans la municipalité depuis 1972 si mes souvenir sont bons et donc le travail produit n’est pas de l’exclusivité du pcf ,peut s’en faut ,ni des socialistes !! .quant a l’esprit "démocratique "de P.R. qu’il se réfaire a l’attitude de jjk lors du débat sur le 2eme tour des municipales réclament 1/3 des sièges pour son courant 1/3 des sièges pour le Maire
          sortant 1/3 pour le "reste"
          c’est pas de la démocratie ça !!!! 34% DES VOIX 66 %
          DES SIEGES !! quant aux chantiers regarder autour de vous ça travaille !!! en attendant d’autres et voire celui du bd ed. vaillant
          pour les personnes en difficultées !! cela dit la polemique ne sert a rien
          sinon a démotiver ! a aubervilliers soyons dynamique au service de la population !!!

          • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 10:43, par Aide Mémoire

            Il est bien dommage que ce discours sur la polémique qui démotive ne soit pas repris majoritairement par les nouveaux (et même quelques anciens) élus de cette nouvelle majorité. Bien sur que ça tavail,et il est vrai que le travail produit aujourd’hui n’est pour l’essentiel rien d’autre que le résultat du travail des élus précédents. Ce n’est l’exclusivité ni des uns , ni des autres. Il faut le dire plus souvent. Par exemple, la "maison relais", aboutit aujourd’hui grâce au bon travail fait par l’ensemble de l’équipe municipale d’union précédente. Il suffit de le dire sans chercher à faire croire autre chose. Il en va de même pour l’extension de la maternelle G. Philipe,la construction de la nouvelle maison de l’enfance Solomon,la réouverture après travaux de la crêche E. Rosenberg,les travaux de la piscine etc...etc...

            • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 20:51, par jaco

              ce qui est curieux c’est que ce site réservé a des discussions libres se retrouve dans mon courrier. ?
              raspoutine est-il passé par là ?

              • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 22:05, par Aide Mémoire

                C’est quoi cette histoire de courrier et de Raspoutine ? jaco est de moins en moins compréhensible dans ses messages.

          • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 17:22, par calou93

            Cher JACO,
            Qui est P.R. en majuscule, sans doute "poisson rouge" ?
            Quand a jjk ayez l’amabilité de mettre au moins le k en majuscule svp,question de politesse.
            Je pense que vous vouliez citer Monsieur Jean- Jacques KARMAN !!!
            merci d’écrire aussi PCF en majuscule svp.
            CALOU 93

          • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 18:45, par raleuse

            Mais non, JACO, les socialistes faisaient partie de la majorité municipale depuis 1965, et pas 1972, avec André Karman comme maire

          • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 22:21, par La Commune

            Il faut vraiment ne rien connaitre à la ville pour prétendre que les chantiers en cours sont le fruit du travail de la nouvelle municipalité, a moins d’etre profondement malhonnete intellectuellement. Il parait d’ailleurs qu’à cause de cela, le maire rappelle à qui veut l’entendre qu’il était membre de l’ancienne municipalité ! Merci de rappeller que les communistes étaient plus unitaire que les socialistes qui refusent de donner des responsabilités à leurs anciens alliés !

    • Forum - Discussions libres Le 1er septembre 2008 à 16:30, par Blague du jour

      Quel est le point commun entre Plaine Commune et la nouvelle municipalité socialiste ? Réponse : le + communautaire

    • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 09:15, par jaco

      ce n’est pas du jour au lendemain que la ville va changer !! il y a les habitudes ,ily a de la formation a faire ,changer une ville ne se fait pas en 1 jour ,peut-être qu’une mandature ne suffira pas ,il faut donc au lieu de s’invectiver travailler ensemble a ce que cette ville change sans faire de dégats dans la population la plus fragile !!!

      • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 11:01, par Retour sur le futur

        L’invective, développée de part et d’autre, s’atténuera progressivement si celles et ceux qui sont aux "manettes" cessent de faire croire qu’hier c’était l’immobilisme et aujourd’hui le changement permanent.

        • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 11:53, par Le jour se lève mais le soleil ne brille pas

          Il n’y a pas de meilleure illustration du commentaire fait par "Retour sur le futur" que la lecture de la tribune du Parti Radical, (si si il existe encore), dans le journal municipal "Aubermensuel" du mois de septembre. Son titre : "Aubervilliers le jour se lève". Sa conclusion : "Les mois à venir seront l’occasion de montrer notre détermination à sortir Aubervilliers de sa léthargie et la remettre sur la voie du redressement et de la modernité".
          A Aubervilliers, le seul et unique adhérent du PRG vient de se réveiller. Il en est lui même tout surpris, il découvre d’un seul coup qu’Aubervilliers existe. Il se veut moderne , alors il revendique l’ouverture et la rupture, mais il est tout petit, et Comme pas grand monde ne le voit et ne le connais, il se redresse tout droit, pour se grandir et essaie vainement de sortir de sa propre léthargie. Quelle tristesse...

          • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 18:12, par calou93

            Sans aucun doute il serait souhaitable de rappeler à Mr Abderrahim HAFIDI, Qu’a Aubervilliers comme partout dans le monde le jour se lève à l’est...

          • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 18:57, par Fantasmagorie

            Monsieur HAFIDI vit un fantasme : Il croit qu’il existe parce qu’il peut s’exprimer tous les trente jours dans le journal "Aubermensuel" !

            • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 19:07, par Lecteur attentif

              Je dois dire que ce mois ci, j’ai pris autant de plaisir à lire le texte de la tribune du groupe "Union du Nouvel Aubervilliers", qu’à lire celle du Parti Radical de "Gauche" de M. Hafidi.

          • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 20:54, par jaco

            et le PCF combien de divisions ?

        • Forum - Discussions libres Le 5 septembre 2008 à 19:48, par jaco

          oui mais après 60 ans ..il reste beaucoup (trop) a faire .!! merci de nous le rappeler !!!!!!!!!!!et on le fera n’en deplaise !!

    • Forum - Discussions libres Le 8 septembre 2008 à 23:49, par Cinémascope

      "Le jour se lève" est un des grands films français d’avant-guerre : il est donc naturel que notre haut responsable municipal à la culture l’utilise comme titre de sa tribune mensuelle, tant attendue...(même si ce chef d’oeuvre de Marcel Carné se termine dramatiquement.)

      Dommage que l’auteur rédige une tribune pour une autre ville ou pour l’édition d’Aubermensuel de septembre 1945 :

      - "moderniser notre ville" : Il faut avouer que depuis mars 2008, la nouvelle équipe a lancé un nombre incroyable de chantiers dans la ville (Aubermensuel de ce mois-ci en publie une présentation impressionnante.)

      - "réaliser une vraie mixité sociale" : C’est vrai qu’il y très peu de logements sociaux dans la ville, très peu de foyers pour migrants, seulement trois points de vente de copropriétés avenue Victor Hugo à 100m. de la mairie.

      - "la multiplication de l’offre ethnique du commerce" : On pourrait jouer à compter le nombre de locaux commerciaux fermés depuis mars 2008, et le nombre de boutiques de téléphone qui ont ouvert ?

      M. Hafidi veut sortir Aubervilliers de sa léthargie ; à croire que c’est lui qui y a plongé pendant ces années sans se rendre compte, qu’en tant qu’élu, il avait voté pour toutes ces réalisations qui sont en chantier dans la ville.

      Une idée pour la prochaine tribune d’octobre : "Le jour se lève" date de 1939. En 1981 est sorti un navet intitulé "le jour se lève et les conneries commencent".

  • Construction d’une nouvelle gauche à Aubervilliers Le 3 septembre 2008 à 20:45, par Aide Mémoire

    Allez, oublions le dérisoire et essayons d’engager un débat plus essentiel. A Aubervilliers comme ailleurs, nous sommes nombreux à vouloir la construction d’une vraie gauche. Une gauche de transformation sociale, qui affirme un projet de société alternatif aux politiques de Sarkozy et du MEDEF. Nous avons besoin, face à cette droite réactionnaire qui est à l’offensive chaque jour, d’une gauche qui sache rassembler les forces politiques, sociales et intellectuelles qui refusent l’abandon de toute volonté de transformation sociale ambitieuse. De ce point de vue, beaucoup, pour ne pas dire tout, reste à faire. A Aubervilliers, depuis 1965, les municipalités successives, dirigées par des maires communistes, ont fait place à toutes les sensibilités et partis de gauche. Depuis mars 2008, en refusant toute responsabilité aux neuf élus de la liste de Pascal Beaudet, le nouveau maire socialiste a fait le choix de traiter plus de la moitié des électeurs de gauche en opposants. Cette situation pourra t-elle se prolonger durablement ? Sauf à décider d’affronter délibérément le risque de voir cette ville de gauche passer à droite en 2014 (c’est pratiquement demain), il faudra bien apprendre à nouveau à construire ensemble. De ce point de vue, tout reste à faire, et l’initiative appartient à ceux qui ont le pouvoir.

    • Construction d’une nouvelle gauche à Aubervilliers Le 5 septembre 2008 à 09:32, par Retour sur le futur

      Vous voulez attendre des socialistes qu’ils soient actifs pour construire l’avenir avec vous. Ne soyez pas quand même pas trop naïfs. Pour ce qui est des coups tordus, ils savent mieux que vous sortir les fusils à tirer dans les coins, vous pouvez leur faire confiance. Déjà entre eux, ils sont les champions du monde des réglements de compte. N’attendez pas leurs propositions pour mener dès maintenant vos campagnes. Les prochaines élections pour le conseil général sont en 2010. Sur ce canton, Pascal Beaudet a fait plus de voix que la liste du parti socialiste. Beaucoup d’électeurs n’ont pas digéré le deuxième tour des élections municipales, alors ne vous laissez pas endormir et engagez sans attendre la reconquête d’Aubervilliers.

      • Construction d’une nouvelle gauche à Aubervilliers Le 5 septembre 2008 à 09:42, par Poisson Rouge

        Pascal Beaudet serait excellent à ce poste ! La vraie question, c’est : repartira-t-il en campagne ? S’il le fait, il aura à ses côtés des centaines de militants motivés ! C’est une élection parfaitement gagnable mais je crains qu’elle soit plus corsée à mener sans Pascal...

    • Que s’ouvre un débat ! Le 5 septembre 2008 à 10:18, par Léna

      "Aide-mémoire" a raison de dire qu’il faut discuter de l’essentiel.

      Au niveau local, la situation post électorale demeure encore polluée par l’anticommunisme qui a nourri la campagne du PS et de ses alliés et par le fait que la « victoire » de J. Salvator n’est due qu’au ralliement d’une fraction de l’électorat de droite au 2e tour.

      Le refus de fusion avec la liste Beaudet pour le second tour a conduit à une représentation en sièges qui ne reflète aucunement les rapports de forces au sein de la gauche tels que les a dégagés le scrutin.

      S’est ajouté à cela la mise à l’écart des élus communistes et apparentés de toute responsabilité municipale.

      "Aide-mémoire" a raison de souligner que cette situation pose un véritable problème politique : la majorité municipale ne représente qu’une minorité dans la ville et n’est pas majoritaire à gauche.

      Qu’un débat s’ouvre à ce propos !

    • Construction d’une nouvelle gauche à Aubervilliers Le 8 septembre 2008 à 22:34, par Bernard Orantin

      Je n’ai pas pris part aux échanges amicaux entre Jaco et ses détracteurs, mais je dois dire que le coup des vaches m’a bien amusé ! De même que la proposition d’ouvrir les jardins ouvriers aux jeunes : Jaco devrait bien se renseigner sur le statut de ces jardins, et je lui suggère de le faire en les visitant lors des prochaines journées du patrimoine, puisque comme chaque année (et même au temps ancine de l’ancienne municipalité...) on pouvait les visiter.

  • OUVRIR UNE VOIE NOUVELLE Le 9 septembre 2008 à 09:23, par Gérard Del Monte

    Battre la droite, rassembler, promouvoir et appliquer une politique antilibérale, tel devrait être le fil conducteur de la démarche d’une vraie gauche qui voudrait réussir.

    Aujourd’hui, la gauche est "installée" avec d’un côté un parti socialiste qui est dans une simple logique d’alternance, et qui cherche à se recentrer comme en témoigne l’offensive de certains responsables du PS qui préconisent une alliance avec le MODEM de François Bayrou. Et de l’autre côté, une LCR débaptisée qui écarte tout rassemblement à gauche au nom d’une soi-disant clarté. Entre les deux, et en même temps avec une toute petite partie des deux, se trouvent des forces qui sont aussi, parfois, hors des partis politiques organisés, et qui pourraient créer une dynamique transformatrice suffisament forte pour redonner le ton à la gauche toute entière.
    La question du rassemblement de ces forces se pose, tout en sachant que les communistes ne peuvent porter seuls un projet transformateur.
    Oui, il faut une recomposition à gauche qui nous sorte de l’unique "tête à tête" avec un PS dominateur et hégémonique, sans pour autant nous renvoyer dans la minorité d’opposition stérile de contestation d’une partie de l’extrème gauche.

    Il faut travailler avec toutes les gauches en respectant chacune. Mais il faut le faire en affirmant un contenu politique clair, transformateur, qui ouvre vraiment une nouvelle voie permettant la mise en oeuvre d’une politique en rupture avec la politique libérale actuelle. Pour ce faire, la gauche a besoin d’idées neuves et d’actions fortes.

    Nous ne voulons plus d’une gauche qui renonce par avance à changer véritablement la donne économique et sociale. Nous ne voulons plus de cette gauche qui part du possible sans chercher à atteindre le souhaitable alors qu’au contraire, il faudrait partir du souhaitable pour dépasser le possible. Il ne faut plus à priori chercher à rassembler exclusivement autour du PCF, mais autour d’un projet de transformation sociale. Nous ne voulons ni rénover, ni aménager, ni adapter, nous voulons transformer.
    Aujourd’hui, l’absence d’une force rassemblée incarnant ce projet alternatif fait grand défaut à la gauche. Raison de plus pour ne plus perdre de temps. Au travail !

    • OUVRIR UNE VOIE NOUVELLE Le 11 septembre 2008 à 18:24, par Gérard Del Monte

      Voie nouvelle et nouvelle gauche : Samedi 13 septembre à 15 heures à la fête de l’humanité, le stand des Bouches-du-Rhône organise un débat sur le thème "une vraie gauche c’est quoi ?". H. Weber du PS, N. Mamère des Verts, F. Sabado de la LCR et O. Dartigolles du PCF ont répondus à l’invitation pour en débattre. Cette confrontation est essentielle pour l’avenir de la gauche. Comment donner à la gauche un nouveau souffle ? Quelle gauche nous voulons et pour quel projet ? quelle stratégie ? quels enseignements tirer des différentes expériences de la gauche plurielle ? Pourquoi l’absence de réussite des collectifs antilibéraux ? Soyez nombreux à venir en débattre, le stand des Bouches-du-Rhône se trouve " avenue Louis-Aragon".

  • A tout de suite Mireille Le 9 septembre 2008 à 10:22, par Rabcor

    Mireille Rivat ne chantera pas, comme annoncé, au stand de Nanterre à la Fête de l’Huma.

    Mais on pourra la retrouver quand on voudra.

    Elle est OK pour une initiative du Parti à la Mala, à la Fête de la Fête...
    Elle tient aussi un spectacle à notre disposition sur Mai 68.

    On s’occupe de tout ça après la fête.

  • Des Vélibs en avant-garde ? Le 9 septembre 2008 à 10:34, par Rabcor

    Vous avez sans doute remarqué un développement certain de l’usage de Vélibs dans Aubervilliers.

    N’en concluez pas à la mise en route du dispositif annoncé (qui viendra un peu plus tard) : les usagers de ces vélos "prélevés" sur Paris paradent tranquillement dans la ville, insoucieux des sens de circulation, de l’usage piétonnier des trottoirs, et, plus généralement, du respect de l’autre.

    Mais que fait donc la police (d’Etat et municipale) ?

    • Que fait la police ? Le 9 septembre 2008 à 10:40, par Martine

      OK sur les vélibs.
      J’avais remarqué le problème.

      Dans le même ordre d’idée il y a les mini motos et quads qui polluent, sont dangereuses et gardées dans les appartements.

      Oui, que fait la police ?

  • Réu sécurité et squats, besoin d’infos et d’analyses Le 14 septembre 2008 à 10:22, par Martine

    J’ai participé à la rencontre de mercredi avec le maire dans la quartier Mala /800. J’ai été très choquée que le maire n’ait pas dit un mot à propos des propos racistes tenus par certains.

    Heureusement qu’un copain du collectif d’habitants (et du Parti) a remis la réu sur de bons rails.

    On me dit aussi que le Parisien de vendredi (je n’ai pu à cette heure me procurer l’article) a publié un papier sur la question des squats d’Auber dans lequel le DAL se félicite de la position de J. Salvator (pas d’expulsion, installation des squatteurs aussi longtemps que l’Etat ne les reloge pas, plafonnement du "loyer" à 25% du revenu...). Je suis d’autant plus éberluée que le Maire qui n’a rien dit sur le fond du dossier nous a informés qu’une rencontre avec le DAL et les squatteurs de Daquin aurait lieu la semaine prochaine.
    Autrement dit il s’est moqué de nous ?

    Je souhaite être éclairée sur tout ça (qui n’est pas très reluisant).

    • Infos et premières analyses viendront lundi Le 14 septembre 2008 à 10:35, par André Narritsens

      Martine, je comprends tes inquiétudes et ton impatience. Mais outre le fait que le week-end est assez chargé (Fête de l’Huma) il convenait de prendre quelques avis aussi bien sur la réunion de mercredi 10 septembre que sur le papier du Parisien.

      J’ajoute à tes inquiétudes la formation annoncée de "groupes de médiation citoyenne" en matière de sécurité qui n’ont fait l’objet d’aucun débat. Les copains élus au CM me l’ont confirmé.

      Je rédigerai de premières appréciations dès demain (lundi 15).

      Une position collective et détaillée devra être élaborée (et rendue publique) par le Collectif d’habitants dans les prochains jours.

  • Le retour de la gauche plurielle Le 15 septembre 2008 à 20:09, par Denis Raffin

    Que faut-il penser de la nouvelle d’une possible entente pour 2012 du PCF avec le PS et les Verts ?

    En dehors du fait qu’on a un peu l’impression qu’on nous a fait un bébé dans le dos, je trouve que le moment n’est pas vraiment opportun. Le PS n’est pas mûr pour participer à une union de la gauche : il est bien trop compromis dans ses querelles internes. Je comprends bien que cette union lui permettra de se détourner de Bayrou (la pire des alternatives imaginables) mais c’est quand même dur à avaler ! Les Verts sont moribonds et le PS n’a plus de ligne politique ! Le PCF n’aurait-il pas eu un meilleur allié à sa gauche : le NPA de Besancenot ? Qu’en pensez-vous ?

    Si un socialiste lit ces lignes, je serais ravi qu’il donne son avis aussi...

    • Le retour de la gauche plurielle Le 15 septembre 2008 à 22:49, par Gérard Del Monte

      La question du rassemblement de toutes les forces sociales, politiques, culturelles qui ne renoncent pas à changer la donne économique et sociale se pose. Avant de parler de 2012, il faut travailler à des convergences sur la base d’un contenu politique clair, transformateur, qui ouvre vraiment une voie nouvelle permettant la mise en oeuvre d’une politique en rupture avec la politique libérale actuelle. Aujourd’hui, il n’y a aucune force rassemblée qui incarne ce projet alternatif. L’union de la gauche ancienne formule, c’est l’échec assuré.

    • Le retour de la gauche plurielle Le 17 septembre 2008 à 11:30, par Impatient

      Les citoyens de gauche sont impatients et attendent les signes d’un renouveau à gauche. Changement, union, majorité,alternative, projet,rassemblement, tout cela se mélange et forge parfois l’inquiètude d’un grand nombre d’électeurs de gauche face à l’absence de perspective crédible.Il ne s’agit pas de répéter la gauche plurielle, à laquelle plus personne ne crois, mais d’inventer une nouvelle façon de rassembler, d’abord dans l’action, pour faire émerger une possible alternative. Il n’est nul besoin d’être d’accord sur tout pour débattre et faire ensemble. Les têtes à têtes PC/PS/VERTS ont déjà produit leurs effets dans le passé. Pour éviter l’échec,il ne faut ni sélectionner, ni trier, n’y être restrictif, le NPA comme d’autres sont les bienvenus. Sans actions communes, il n’y aura pas de construction de projet commun alternatif.

  • Pour la défense de l’école publique Le 15 septembre 2008 à 23:32, par bonnet d’âne

    Une fois de plus, l’inspection académique ne sait comptabiliser les postes d’enseignants qu’avec une calculatrice, sans tenir compte d’aucun autre critère.

    Dans les écoles Jules Vallès et Eugène Varlin, les parents d’élèves réclament la création d’un poste supplémentaire qui permettrait de faire passer les classes de CP de 27 élèves à 22 ou 23. L’inspection académique n’accepte pour l’instant de n’en créer qu’un demi.

    En signe de protestation, les parents occupent les bureaux des directions et appellent à participer au rassemblement prévu mardi à 18 heures devant l’inspection académique.

  • L’avenir du Service Public "Privatisation de la Poste" Le 16 septembre 2008 à 16:10, par Un militant syndicaliste

    Il faut s’opposer à la privatisation et engager un grand débat populaire qui va plus loin que la simple défense du Service Public tel qu’il est !

    Le Service Public doit-il se soumettre aux impératifs capitalistes dans la mondialisation ?

    Le Peuple doit-il décider du Service Public dont il a besoin ?

    Faut il passer par un référundum sur l’avenir du service public et notamment celui de la privatisation de la Poste ?

    • L’avenir du Service Public "Privatisation de la Poste" Le 16 septembre 2008 à 17:50, par Roger CALCAGNI syndicaliste

      Il faut oser réclamer et inscrire dans la constituion la disposition commune des biens communs vitaux, l’accès égal pour tous aux droits à l’éducation à la santé, au logement, au transport, à la communication, à la connaissance,le partage des richesses et des savoirs !

      Il faut choisir comme moteur de la société l’intérêt général.

      Pour cela il faut mobiliser salariés et usagers.

  • Le président du Conseil général innove Le 18 septembre 2008 à 11:42, par Rabcor

    Claude Bartolone, nouveau président socialiste du CG 93, a bien pris les choses en mains : la salle des séances du CG va être refaite, le bureau du président est désormais en marbre blanc et 2 000 000 d’euros sont dégagés... pour la réalisation d’un nouveau logo du département.

    Qui dit mieux ?

    • Le président du Conseil général innove Le 18 septembre 2008 à 17:17, par Poisson Rouge

      Intéressant ! Les habitants d’Aubervilliers qui ont du mal à manger à leur faim apprécieront...

      Juste pour savoir : où as-tu lu ça ?

    • Source d’infos/réponse à Poisson Rouge Le 18 septembre 2008 à 17:36, par Rabcor

      Je n’ai rien lu nulle part, mais les choses sont connues des personnels du CG et des conseiller(e)s généraux. Pour Auber je te rappelle que les CG sont Evelyne Yonnet et Jean-Jacques Karman. Tu peux donc vérifier auprès de l’un(e) ou de l’autre, ou des deux pour plus de sûreté.
      J’ai, bien sûr, vérifié.

  • Les aventures de "moi j’suis un élu" Le 18 septembre 2008 à 23:55, par l’homme qui en savait trop

    Après l’épisode du bureau d’accueil de l’OPH à la Maladrerie, je vous propose une deuxième aventure du même élu municipal.

    Il entre au bureau de poste (centre ville) et constate la traditionnelle file d’attente, trop importante pour lui.

    Il demande à une postière s’il est possible de passer avant tout le monde : celle-ci répond, tout à fait normalement, par la négative. Notre héros insiste et finit par mettre en avant sa qualité "d’élu qui a beaucoup de travail et n’a pas le temps d’attendre". Nouveau refus de la préposée : "je m’oppose à tout passe-droit".

    Après quelques propos très inamicaux adressés à la postière, notre héros quitte le bureau de poste.

    En sortant, je propose à la postière d’écrire au Maire pour dénoncer l’attitude de cet élu. "Et il est socialiste !" répond-elle, alors que son collègue qui a assisté à toute la scène ajoute : "En tout cas, l’ancien maire, M. Beaudet lui, faisait la queue comme tout le monde".

    Ne voulant pas qu’on me taxe d’anti-municipal primaire, je précise que deux autres élus ont eux attendu leur tour comme tout le monde dans la file d’attente.

    • Les aventures de "moi j’suis un élu" (suite) Le 19 septembre 2008 à 18:01, par Rabcor

      Pour ajouter au portrait grandeur nature du personnage, on peut adjoindre un nouveau trait singulier : lors de la réunion en séance extraordinaire du Conseil municipal sur le Grand Paris, notre homme, sous le regard désaprobateur de J. Salvator, grignotait ostensiblement (en compagnie de deux autres conseillères municipales) des chips. L’opération continua jusqu’à épuisement du sachet.

  • Augmenter les salaires ? Non merci ! Le 20 septembre 2008 à 18:30, par Rabcor

    Ce samedi matin, devant le Franprix de la Maladrerie, des militants communistes distribuent l’appel pour la marche du 27 septembre vers l’Elysée pour exiger l’augmentation des salaires.

    Ils tendent un tract à Mme Sandt, conseillère municipale, qui, très poliment, leur dit : "Non, merci".

    Bien évidemment accepter un tract n’est pas obligatoire, mais le devoir d’information paraît tout à fait indispensable de la part d’un(e) élu(e).

    On n’osera croire que l’anticomunisme, très tendance chez les socialistes d’Aubervilliers, soit à la racine du refus.

    • C’est quoi l’anticommunisme ? Le 23 septembre 2008 à 10:01, par André Louis

      Etais-je un anti communiste quand je ne supportais pas les slogans franchouillards d’une certaine époque (produisons français) et les actions racistes (les bulldozers de Vitry en 1980 ) Je prends des exemples lointains mais je pourrais me rapprocher en parlant d’André Gérin……

      Le suis-je toujours, quand je ne supporte pas de voir sur ce site, des oreilles d’âne sur une photographie du radical socialiste Hafidi Abderrahim .Quand d’autres comparent Jacques Salvator à Laval .Bref votre quête perpétuelle de recherche des "mauvais objets" unificateurs vous évite de parler de vos divergences internes .

      J’ai lu avec plaisir un excellent article de votre camarade Roger Martelli "dire la vérité". Voilà qu’elle devrait être votre credo.

      Pour ma part, quand je vois le sectarisme de certains de vos membres, je crois qu’ils n’ont pas fait de travail en profondeur sur le passé du PCF.

      Mon dernier vote communiste date des présidentiels de 2002, mes derniers votes socialistes ont été en 2007 de plus en plus je m’éloigne de ces gauches, je m’enfonce dans une perception humaniste radicale avec une critique des manœuvres politiciennes de tous bords.

      Deviendrais-je une hyène, une vipère lubrique, un rat, pourquoi pas un chien pour reprendre la phrase de JP Sartre : "tous les anti communistes sont des chiens".

    • En réponse à André Louis Le 23 septembre 2008 à 16:10, par beo

      Le slogan "produisons français" , je crois m’en rappeler, répondait, par avance, aux délocalisations d’aujourd’hui.

      Le bulldozer de Vitry, très contesté dans les rangs du PCF à l’époque, est réapparu dans l’actualité lors de l’été 2007 lors du campement des squatts à la Maladrerie : Un metteur en scène de théâtre dont j’ai malheureusement oublié le nom à cet instant, comprenait assez mal la position du la municipalité d’Aubervilliers sur cette affaire, mais, à l’inverse, se rappelait qu’habitant Vitry en 1980, il avait une vue différente lors de l’épisode du bulldozer.

      Votre évocation de A.Gérin, maire PCF de Vénissieux, est celle de son bouquin préfacé par le sinistre E. Raoult. En tant que militant communiste, cela fait effectivement bondir...

      Autant je suis d’accord avec vous qu’aucun rapprochement Salvator / Laval n’est tolérable, autant le bonnet d’âne n’est qu’un trait d’humour lié aux erreurs commises par l’adjoint à la culture dans sa tribune.

      S’il est vrai que dans les rangs du PCF cohabitent plusieurs points de vue, ce site laisse libre cours à toutes les expressions, dans la limite de la courtoisie. Vous citez R. Martelli, qui est est effet une bonne référence de mon point de vue, mais je vous signale que sur ce site Gérard Del Monte a publié un article le 9 septembre "ouvrir une voie nouvelle" qui me semble tout à fait constructif. Je regrette que n’y fassiez pas référence. A vous lire à nouveau pour approfondir le débat...

    • Débat serein et unité ! Le 23 septembre 2008 à 17:22, par André Louis

      J’apprécie la réponse de Beo ! Pourquoi : elle répond précisément à mes interrogations.

      Je reconnais, je n’avais pas lu la rubrique de Gérard Del Monte. Je ne souhaite pas polémiquer publiquement dans ce forum, en général mes points de vue pourraient apparaître contradictoires à des militants politiques. Je ne me sens plus partisan d’un "clan", peu disposé à défendre une idéologie partidaire et surtout peu motivé par la pratique militante (pourtant fondamentale).

      La polémique ne me gêne pas, je l’ai pratiqué et pourrais la pratiquer encore ce qui me gêne ce sont les comparaisons ahistoriques et les amalgames blessants d’ailleurs je pourrais aussi dénoncer les comportements anti démocratiques d’un élu socialiste local ( cf le sujet "Moi je suis un élu" m’a sidéré) .

      La démocratie à gauche demande des échanges sereins, j’en connais la difficulté mais l’unité contre la droite me paraît essentielle. Cela n’empêche pas les débats d’idée et les expositions des divergences.

      En tout cas je continuerais à vous lire. Et éventuellement à intervenir.

    • Discutons calmement Le 23 septembre 2008 à 17:32, par André Narritsens

      Béo a parfaitement raison de souligner combien une opinion, formulée à un moment donné, est souvent tributaire des informations dont on peut disposer et des batailles idéologiques qui se livrent quant à l’interprétation des faits.

      Dans le quartier de la Maladrerie, par exemple, nous (le Collectif d’habitants) nous sommes longuement interrogés sur l’attitude qu’il convenait d’adopter à l’égard des occupants illégaux de logements sociaux.

      Je me souviens qu’en 2000, lors de la première vague, nous n’avons décidé d’une position qu’après avoir réfléchi à toutes les implications (notamment le risque de dérive raciste) de la situation créée. Nous avons alors reparlé longuement de la situation à laquelle nos camarades de Vitry avaient du faire face.

      Nous étions encore très marqué par cela : à l’époque beaucoup de communistes avaient été ébranlés par la violence de l’offensive médiatique et s’étaient demandés si l’on n’avait pas gravement dérapé.

      Au fond nous nous trouvions confrontés à une situation assez proche de celle de Vitry et il nous fallait donc raisonner en tenant compte de ce qui avait eu lieu vingt ans plus tôt et à partir de nos valeurs et principes, c’est-à-dire essentiellement la justice sociale, le droit au logement, l’antiracisme, l’internationalisme.

      Suit à l’interpellation d’André Louis, je réfléchis à nouveau et j’ai la faiblesse de croire que l’action conduite depuis huit ans dans le quartier a bloqué les réactions racistes et permis de poser les questions soulevées par les occupations illégales sur le terrain de la justice et du droit.

      Je souhaite qu’André Louis, avec qui il m’arrive d’échanger dans la rue quelques idées continue de débattre : sans concession et sans agressivité.

      D’autres questions sont soulevées (un peu à l’arrache) dans l’interpellation d’André Louis. Elle trouveront peut-être des réponses au fil du temps. Je crois toujours que « les idées justes ne tombent pas du ciel ».

    • Réponse à André Louis Le 23 septembre 2008 à 20:23, par Denis Raffin, maitre toilier

      Tout d’abord, merci de participer à notre forum. Votre contribution nous fait réagir positivement et nous oblige à nous pencher sur notre histoire. En tant qu’administrateur de ce site, je voudrais réagir à un certain nombre de remarques de vous nous faites.

      Vous avez été choqué par les oreilles d’âne dont nous avons affublé M. Hafidi. J’en suis personnellement responsable puisque c’est moi qui les y ai mises. Le site venait de s’ouvrir et nous cherchions encore un peu notre ligne éditorial, notre "ton". De plus, nous sortions de la campagne municipal où nous avons enduré tous notre soul d’attaques raz les pâquerettes. Celle de Hafidi, c’était une de trop. Et même, sorties du contexte, les oreilles d’âne, c’est plus taquin que vraiment insultant. Je ne regrette pas et si c’était à refaire, je le referai.

      Vous nous encouragez à regarder ce qui ne va pas chez nous. Le PCF travaille en ce moment activement à sa refondation. Le prochain congrès de décembre fixera son sort et nous nous sentons tous concernés. Le travail que vous exigez de nous a déjà commencé. J’en parlerai certainement la semaine prochaine si l’actualité n’est pas trop chargée.

      Enfin, les "divergences internes", comme vous le dîtes, sont bien moins importantes que vous ne semblez le suggérer. Autant les divergences au PS concernent le fond du débat, autant chez nous restent-elles superficielles. Les dernières municipales ont au contraire montré à quel point la section PCF d’Aubervilliers travaillait à l’unité de toute la gauche en générale et des communistes en particulier !

      Amicalement,

      Denis Raffin

    • Augmenter les salaires ? Non merci ! Le 24 septembre 2008 à 00:54, par coco d’auber

      J’apprecie beaucoup l’échange d’aujourd’hui avec André Louis. Je souhaite que l’on puisse dialoguer comme cela sur ce site commme sur le site du PS d’ailleurs.

      Mais concernant nos débats internes, eh bien oui, ils existent ! Il y a encore quelques années on nous reprochait notre monolithisme. Le PCF a rompu avec ces pratiques, ce qui suppose à contrario que tous les communistes puissent réellement donner leur avis. A Aubervilliers, ces dernières années, ces divergences ont pris des formes trés aigues, notamment aux municipales de 1995 et surtout de 2002. Nous avons su les surmonter, ce qui n’a certes pas suffit à nous faire gagner.

      Mais précisement, le PS, lui, gere trés bien ses divergences internes qui sont à mon avis au moins aussi profonde, y compris sur le plan local.

      Ce qui compte, c’est que le débat à gauche soit serein.

      Concernant l’affaire du bonnet d’ane à M. Hafidi, il s’agissait simplement d’un trait d’humour concernant cet élu qui en rajoute unpeu trop dans l’emphase de façon maladroite et pretentieuse.

  • Message pour CHARLY Le 21 septembre 2008 à 18:39, par calou93

    Qui attend à Aubervilliers avec impatience une déferlante BH ?
    Qui est BH ?
    Barack Hussein OBAMA ?
    J’attend de voir la vague..., voir un éventuel raz de marée...
    vous n’avez pas invité SR ?
    Invitez MA, BD, voir CT ...
    En cas de raz de marée,concernant l’invitation du PS sur du papier cartonné siglé mairie d’Aubervilliers distribué sur le marché du centre ville le 20/09/2008,concernant le soit- disant sauveur BH, Charly, merci de me prévenir afin que je puisse me protéger contre un éventuel "tsunami" si celui- ci a lieu...

  • L’envol Le 22 septembre 2008 à 11:15, par Bernard

    dimanche 21 septembre : 70 visites dans la journée :

    la fréquentation de ce site vient de battre son record. Merci de continuer à le faire connaître.

    • L’envol Le 22 septembre 2008 à 20:48, par Denis Raffin, maitre toilier

      Effectivement, c’est un beau chiffre ! D’autant plus surprenant qu’il est atteint un dimanche alors que ce n’est pas le jour que vous préférez pour consulter notre site.

      J’aurais l’occasion de le répéter mais ça ne coute rien de le dire ici : je tiens à remercier tous ceux qui font vivre ce site au quotidien, en nous envoyant des articles, des photos ou en postant des messages.

      Cependant, je continue à penser que ces chiffres restent faibles ! Notre site n’est pas assez connu du "grand public". Je pense qu’une distribution de tracts permettrait d’amener d’autres visiteurs. Une petite campagne d’affichage pourrait s’avérer utile. Nous en reparlerons le 1er octobre.

      Encore merci à tous !

  • Rosa, la vie Le 24 septembre 2008 à 00:14, par beo

    Ceux qui avaient eu la prudence de réserver dès le mois de juin leur soirée du 23 septembre ne l’ont sûrement pas regretter ; c’est mon cas.

    Anouk Grinberg nous a fait découvrir une Rosa Luxemburg (que ses ennemis appelaient "la Sanguinaire") tout à fait exceptionnelle, au travers de lettres écrites en prison.

    Le spectacle est magnifique, tant par le contenu des lettres que par le travail d’A. Grinberg, complètement imprégnée par celle dont elle lit les lettres.

    Je suis sorti de la salle du Théâtre de la Commune bouleversé.

    Alors notez bien que ce spectacle, qui n’était prévu que pour une représentation cette année, sera repris pendant la saison 2009-2010 plus longuement.

  • Message pour CHARLY concernant BH Le 26 septembre 2008 à 08:37, par calou93

    CHARLY,
    Depuis le 24/09,concernant le débat organisé par le PS sur OBAMA,je ne vois toujours pas la déferlante BH envahir Aubervilliers ?
    CHARLY,je te conseil de lire la fable de Jean de la Fontaine "les grenouilles qui demande un roi"
    bonne lecture...

    • Message pour Calou 93 concernant BH et + Le 26 septembre 2008 à 15:59, par Charly

      Calou 93 insiste et me contraint à une autocritique : j’ai écrit BH au lieu de BO (je pensais sans doute à Omaha Beach, la fameuse plage de débarquement et me suis pris les pieds - la plume - dans le dédale des O et des H).

      Ceci dit la question Obama (version Aubervilliers) soulève d’autant plus de questions que l’on apprend ce jour qu’Obama est OK avec Bush sur les mesures à prendre s’agissant de la crise financière.

      Qu’elles sont donc les raisons qui conduisent à promouvoir la figure d’un partisan sans nuances du capitalisme dans une ville qui souffre de la domination de celui-ci ? Il faut sans doute réfléchir du côté de l’image (métis, issu du peuple) que l’on s’efforce de mettre en avant pour comprendre l’intérêt qu’il y a a se situer de son côté. Je n’insiste pas mais ne puis que penser aux aspects communautaristes de certains côtés de la campagne de la municipale.

      Sur deux autres questions.

      1 - Peut-on avoir des infos sur ce qu’il advient de l’attribution du régime indemnitaire de Plaine commune aux personnels municipaux ?

      2 - Où en est-on du dossier des squats ? C’est le silence radio aussi bien du côté de l’OPH que de la mairie et ça commence à bien faire.

      Merci en tout cas pour le conseil de lecture.

    • Obama lave plus blanc... Le 26 septembre 2008 à 19:00, par Poisson Rouge

      La déferlante continue... Voir le site du PS qui vient encore de publier un message de propagande pro-Obama.

      Trouver des nuances entre Mc Cain et Obama, c’est comme trouver des différences entre Bayrou et Sarkozy : seul un socialiste y arrive... ;-)

    • Message pour CHARLY concernant BH Le 27 septembre 2008 à 07:10, par calou93

      Bonjour à tous,
      Si OBAMA lave plus blanc, il faudra qu’il s’inspire du sketch de coluche concernant la lessive.
      Concernant le site du PS, que j’ai consulté sur la "déferlante OBAMA".
      Bien sur que cela ressemble à certains aspects communautaristes de la campagne du PS à la dernière élection municipale...
      Le lavage de cerveau est dangereux pour la santé, y compris pour les évangélites...

    • Message pour CHARLY concernant BH Le 27 septembre 2008 à 15:36, par André Louis

      Juste une remarque : ce sera mon dernier message.
      J’aime l’ironie mais les propos de certains intervenants de ce forum me mettent mal à l’aise en raison de leur anonymat .J’aimerais les "interpeller" sur leurs propos xénophobes.

      Quel est le sens caché de cette phrase "Obama lave plus blanc" Est ce une allusion à la couleur de sa peau . Et l’autre : "la déferlante BH envahir Aubervilliers " Derrière les mots "déferlante et envahir" je perçois des connotations racistes. D’ailleurs le H m’étonne ! Il doit faire allusion au premier prénom d’Obama à savoir Hussein .Pourquoi ce rappel ? Est ce pour souligner qu’il est un "agent des musulmans" ou au contraire "un apostat de l’islam" comme le souligne des débats aux Etats-Unis ?Pourquoi l’employer alors que ce prénom n’est pas utilisé par les médias ?

      Comme je n’aime pas les amalgames , il est évident que Calou93 and Co ne représentent qu’eux même au mieux ou au pire un courant du PCF interne ou externe ( je suis paumé dans les différents labels de vrais "communistes" et en plus je n’ai plus l’envie de jouer à ces jeux) , j’ai l’impression qu’André Gerin a des adeptes à Aubervilliers .

      J’avais des doutes sur mon vote en faveur de Jacques Salvator et bien je suis content d’avoir voter pour sa liste . Dommage, je me sentais proche d’une certaine tradition communiste humaniste et le PS ne m’enthousiasme plus...

      Au revoir .

    • Message pour CHARLY concernant BH Le 27 septembre 2008 à 18:26, par Max Hilaire

      Très cher Dédé Louis,

      Votre disparition du site serait une véritable perte pour la qualité du débat. Une seule chose me fait plaisir. Vous avez voté Salvator avec un doute, et aujourd’hui vous êtes convaincu d’avoir fait le bon choix. Bravo car vous n’êtes pas très nombreux dans votre cas à ne pas regretter votre vote.

      Avec mon entière sympathie

    • Message pour André Louis Le 27 septembre 2008 à 21:23, par Poisson Rouge

      Monsieur André Louis,

      Pour les initiales BH, je pense que ça doit être pour Barack Hobama, donc une faute d’orthographe. Il faut demander à Charly pour ça.

      Pour le "Obama lave plus blanc", c’est de moi et je m’en suis expliqué en réponse à Aline Burand. Cela concerne effectivement sa couleur de peau. Je trouve qu’elle est trop mise en avant dans le débat qui l’oppose à Mc Cain et semble masquer tous ses défauts (en particulier la signature du plan Bush pour faire payer aux contribuables américains les méfaits du capitalisme). La couleur de peau, c’est très réducteur comme argument de campagne, non ?

      Sans aucune ironie, je souhaiterai que vous continuiez à poster sur ce forum car vos contributions enrichissent les débats.

  • Construisons et rassemblons. Le 28 septembre 2008 à 23:00, par Beo

    Je lis ces derniers jours des échanges du type "profil géographique" ou bien "ce propos est une dérive raciste".

    Toutes ces interventions me déplaisent car elles "volent bas".

    Franchement quel intérêt de savoir où habite (ou bien habitait) tel élu ?

    Sur le racisme, on peut toujours réussir à trouver "une dérive raciste" dans un texte si on l’enlève de son contexte.

    Sur Obama, oui évidemment il vaut mieux que McCain. Après à chacun de déterminer s’il est un grand révolutionnaire ou s’il est un peu moins mal que McCain.

    Merci d’être constructif, l’ennemi est au pouvoir et il fait beaucoup de mal aux albertivillariens.

  • Forum - Discussions libres Le 29 septembre 2008 à 11:29, par Retour sur le futur

    "Une voie nouvelle" nous dit Gérard Del Monte : Mais avec qui ?
    Aujourdh’ui, la gauche en général et le PS en particulier pataugent dans des querelles d’appareil, de pouvoir et d’ambitions personnelles au moment ou il faudrait travailler à construire une véritable alternative avec une gauche vraiment à gauche.
    La préparation du congrès de Reims du ps est malheureusement une illustration de ces petites combines politiciennes qui interdisent toutes perspectives d’espoir à gauche. Alors que l’unité de la gauche s’est toujours faite quand celle-ci a pu se rassembler sur des options transformatrices claires, une bonne partie des dirigeants actuels du PS est prête à s’engager vers un recentrage social libéral. A quoi assistons t-on ?
    Pierre Moscovici qui est laché par Arnaud Montebourg et ses " amis" strauss-kahniens décide de rejoindre Bertrand Delanoë. A. Montebourg, après avoir signé avec Delanoë s’allie finalement avec Martine Aubry. Julien Dray signataire aux côtés de François Hollande se tourne maintenant vers Sègolène Royal qui elle qui prône une alliance avec le MODEM. Delanoë et Hollande rejettent à priori cette alliance avec Bayrou, mais l’un et l’autre sont d’ardents défenseurs du social-libéralisme.
    Toutes ces tactiques s’inscrivent en fait dans une logique de recomposition politique qui déporte le centre de gravité du PS vers la droite. Il y a certes une petite lueur d’espoir dans ce débat. C’est la possible union de quelques dirigeants PS, Hamon, Emmanuelli, Lienemann et quelques autres, qui ne semblent pas vouloir renier leurs engagements à gauche. Mais auront t-il un soutien suffisant pour aller jusqu’au bout et favoriser un renouveau à gauche sans se rallier dans les dernières heures à ceux qui veulent faire pencher, voir basculer, le PS vers une option droitière ?

  • Forum - Discussions libres Le 3 octobre 2008 à 10:21, par beo

    Impossible d’oublier de souhaiter une bonne fête à notre Gérard national

  • Ouvrons une discussion sur Aubermensuel Le 7 octobre 2008 à 10:52, par André Narritsens

    Je pense qu’il est nécessaire qu’une discussion s’ouvre à propos d’Aubermensuel.
    La livraison d’octobre m’a laissé pantois.
    Nous voici désormais pourvus d’un Magazine municipal aux langues de bois blindées et oscillant entre "bulletin paroissial" et organe de propagande.

    Je formulerai, au cours des jours qui viennent, quelques propos argumentés.

    Si la discussion intéresse, ne pourrait-on ouvrir sur le site un espace particulier qui pourrait l’accueillir ?

    • Ouvrons une discussion sur Aubermensuel Le 9 octobre 2008 à 23:12, par beo

      Ce que je constate c’est la réduction à 16 pages d’Aubermensuel. Que signifie cette diminution de la pagination ? Rien à dire ?

  • Manifestations du 7 octobre Le 7 octobre 2008 à 11:52, par Denis Raffin, maitre toilier

    Pour les camarades qui souhaiteraient rejoindre les cortèges des syndicats pour la manifestation, voici quelques infos :

    Le départ est à 15h30 à la station Alma-Marceau.

    Il s’agit d’une journée mondiale pour le travail décent soutenue par tous les grands syndicats français : CGT, FO, CFDT, FSU, Solidaires, UNSA, CFE-CGC, etc. qui s’achèvera par un meeting unitaire suivi d’un concert (place du Trocadéro à 17h).

    Voilà, vous savez tout !

  • Forum - Discussions libres Le 7 octobre 2008 à 20:36, par Gérard Del Monte

    Un système devenu fou.

    Le philosophe et écologiste "André GORZ", agé de 84 ans, s’est donné la mort le 24 septembre 2007 en compagnie de sa femme, "Dorine", gravement malade. Le message testamentaire qu’il avait transmis une semaine auparavant à la revue "écoRêv" est magnifique de gravité et de clairvoyance. "Gorz" y dit l’effroi que lui inspire un capitalisme devenu fou. (relevé par Jean-Claude Guillebaud,"Le commencement d’un monde" édition du Seuil.)

    "La question de la sortie du capitalisme n’a jamais été plus actuelle. Elle se pose en des termes et avec une urgence d’une radicale nouveauté. Par son développement même, le capitalisme a atteint une limite tant interne qu’externe qu’il est incapable de dépasser et qui en fait un système qui survit par des subterfuges à la crise de ses catégories fondamentales : le travail, la valeur, le capital... Le système évolue vers une limite interne où la production et l’investissement dans la production cessent d’être assez rentables.

    Les chiffres attestent que cette limite est atteinte. L’accumulation productive du capital productif ne cesse de régresser. Aux Etats-Unis, les 500 firmes de l’indice "Standard & Poor’s disposent de 631 milliards de réserves liquides ; la moitié des bénéfices des entreprises américaines provient d’opérations sur les marché financiers. En France, l’investissement productif des entreprises du "CAC 40" n’augmente pas, même quand leurs bénéfices explosent...

    Une industrie financière se constitue qui ne cesse d’affiner l’art de faire de l’argent en n’achetant et ne vendant rien d’autre que diverses formes d’argent. L’argent lui-même est la seule marchandise que l’industrie financière produit par des opérations de plus en plus hasardeuses et de moins en moins maîtrisables sur les marché financiers... L’économie réelle devient un appendice des bulles spéculatives entretenues par l’industrie financière. Jusqu’au moment, inévitable, où les bulles éclatent, entraînent les banques dans des faillites en chaîne, menaçant le système mondial de crédit d’effondrement, l’économie réelle d’une dépression sévère et prolongée."

    André Gorz, "Le travail dans la sortie du capitalisme", écoRev", janvier 2008.

    • Forum - Discussions libres Le 8 octobre 2008 à 19:58, par Eva Salvador

      Magnifique !

      Je lis Simone de Beauvoir depuis un an et je n’avais pas fait le rapprochement entre le Gorz qu’elle cite souvent dans son autobiographie et celui des amants suicidés de septembre 2007 qui m’avaient rappelé, il y a un an déjà, ceux de " Belle du seigneur " d’Albert Cohen.
      J’ai couru à la librairie acheter Lettre à D , de Gorz, que j’ai dévoré dans l’heure qui a suivi !

      Je vous adresse par ce petit message un Grand Merci, Monsieur Del Monte.
      Grâce à vous, j’ai donc l’intention de lire Adieux au prolétariat , Le traitre et Ecologica , ce dernier sorti en janvier 2008, détaille toute la citation de votre message....
      Un livre à sacrément méditer par les temps qui courent, et pas seulement par les petits de ce monde mais aussi par les grands....enfin, j’entends par là, ceux qui se croient grands !

      Merci.

    • Une vidéo pédagogique ! Le 8 octobre 2008 à 21:54, par Poisson Rouge

      Si comme moi vous avez du mal avec l’économie tout en sachant que c’est un sujet crucial pour la construction d’une alternative politique, je vous conseille de visionner la vidéo suivante :

      http://vimeo.com/1711304

      C’est long mais c’est vraiment passionnant !

    • Forum - Discussions libres Le 10 octobre 2008 à 10:02, par Antiboursicoteur

      La finance pour la finance, le profit pour le profit : Résultat, la crise financière ébranle toute la planète. Mais que disent "nos" politiques ? Nicolas Sarkozy propose de moraliser le système, en clair on ne change rien, on essaie de sauver ce qui peut l’être et de ne plus faire n’importe quoi. Le Parti Socialiste lui ne propose rien de mieux : Il veut tout juste réguler et réglementer. Alors qu’il faudrait éradiquer ce système, ils veulent l’un comme l’autre, d’une manière certes différente, le préserver.

      Chaque jour dans le monde des milliards sont injectés pour éviter un effondrement de la planète finance. Tout cet argent est gaspillé (pas pour tout le monde) pour sauver le système, alors qu’il faudrait travailler à construire un nouvel ordre économique et social. Mais ou est la gauche ?

    • Forum - Discussions libres Le 10 octobre 2008 à 14:43, par Crésus

      Où est la gauche, nous dit "Antiboursicoteur". Mais de quelle gauche tu parles ? Certes le Parti Socialiste nous cause trop souvent de grands équilibres financiers, de régulation, de réformes et de réglementation là où il faudrait nous parler de grands idéaux et de remise en cause du capitalisme. Mais la gauche, ce n’est pas que ce PS là ! Il ya aussi à gauche ceux qui condamnent ce capitalisme sauvage et financier qui ne cherche qu’à valoriser l’immédiat et à encourager la compétition sans limite, face à un marché tout puissant. Ceux là rejettent ce capitalisme boursier qui transforme la planète en un jeu de Monopoly permanent, où les lieux et les peuples ne sont plus appréciés qu’en termes d’opportunité financière et de retour rapide sur investissement. Il y encore à gauche ceux qui combattent l’idée que la société ne doit pas être bâtie sur ce thème, "que le meilleur gagne". A l’Assemblée Nationale, au nom du groupe communiste, Jean-Pierre Brard a appellé à la création d’un "pôle financier public et semi-public" avec de vraies nationalisations contrôlées par les élus, les salariés et la population. Il a souhaité que les instances politiques reprennent la main et définissent des objectifs clairs. Il faudrait dit-il "cesser de focaliser sur la recherche de profit à deux chiffres, cesser de laisser prospérer cette cangrène que sont les paradis fiscaux et bancaires. Il a réclamé que soit remis en cause le "bouclier fiscal" et les "parachutes dorés", et dans l’urgence, il a suggéré la fermeture, pour quelques jours, des Bourses et lieux de cotations pour calmer le jeu spéculatif et permettre aux politiques de réagir hors la pression des marchés. Il a défendu l’idée que les objectifs d’une vraie politique de gauche impliquent une réorientation globale du développement économique et social.Non ! toute la gauche n’est pas absente de propositions alternatives.

    • Forum - Discussions libres Le 14 octobre 2008 à 22:21, par où est la gauche ?

      "Les gens qui se battent peuvent perdre. Les gens qui ne se battent pas ont déjà perdu." (Bertolt Brecht)

      Nicolas Sarkozy fait approuver son plan de sauvetage de la finance : 360 milliards de soutien aux marchés financiers et aux spéculateurs boursiers et cela quasiment sans aucune contrepartie ni garantie. Aujourd’hui, à l’assemblée Nationale , le Parti Socialiste a pris ses responsabilités : il s’est abstenu. Quel courage !

    • Forum - Discussions libres Le 16 octobre 2008 à 20:24, par Gérard Del Monte

      Dans le mensuel d’opinion "diverses cités" du mois d’octobre, Eric Attal développe un "parti pris" bien intéressant. Il attire notre attention sur le fait que " la gauche en général a tenu pour acquis que la chute du mur de Berlin et l’effondrement des pouvoirs exercés par les partis communistes faisaient de l’économie de marché, c’est à dire du capitalisme, le seul système possible". Il s’inquiète du fait que trop peu de personnes à gauche aient "osé remettre en cause le dogme admis de l’économie de marché et donc du capitalisme". Il note que "la crise vertigineuse qui ébranle toute la planète est bien la crise d’un système, celui de l’accumulation du capital" ... Il nous encourage à regretter d’avoir "laissé dans les décombres du mur de Berlin quelques idées comme la mise sous le contrôle de l’Etat et de la population des banques et du crédit". Mise sous contrôle également de "la propriété collective des secteurs aussi stratégiques que l’énergie, les télécommunications ou la défense". Il termine en défendant "l’existence d’un secteur public suffisamment fort pour être un levier majeur d’égalité sociale". Enfin, il plaide pour "la sortie du système marchand concurrenciel de besoins humains aussi fondamentaux que l’eau, le logement, la culture, la santé". Il n’est nul besoin de s’interroger pour savoir s’il a raison, L’actualité présente a déjà répondu par l’affirmative.

  • En pleine crise, une fête Le 9 octobre 2008 à 23:06, par Saint Denis

    Bonne fête à notre Maître toilier, prénommé DENIS

  • Dispositif anti-spam Le 10 octobre 2008 à 10:51, par Denis Raffin, maitre toilier

    Un spam est un message à caractère publicitaire envoyé de façon automatique sur les forums (ou par mail). Depuis quelques jours, notre site est attaqué par un robot chinois. Pour faire face, j’ai ajouté un champ dans les formulaires : le champ "Captcha". Il suffit de reproduire un code pour valider votre message. J’espère que cela suffira pour arrêter les spams qui me font perdre un temps précieux.

    Si ce dispositif n’est pas suffisant, nous serons obligés d’effectuer une modération a posteriori ce qui n’enchante personne.

    Merci de votre compréhension.

    D.R.

  • Le banquet de Lutte ouvrière a connu le succès Le 20 octobre 2008 à 12:00, par Rabcor

    Nos camarades de Lutte ouvrière ont réussi leur premier banquet.

    Environ cent cinquante participants (dont une quarantaine de cocos d’Auber), des prestations apéritives et culinaires excellentes.

    Côté boissons de table, le menu indiquait "vin et eau" et Gérard Del Monte, en vertu du principe de précaution (et par tradition), avait apporté (clando) une bouteille de Pommard 1999.

    On a assisté à un spectacle très électrique de corps saccadés et de gestes complexes (héberlué je n’a pas retenu le nom de cette spécialité).

    Un bal très sympa a clôturé la soirée. On a vu (scène il y a peu inimaginable) des cocos d’Auber danser avec des élément prolétariens de LO.

    J’oubliais : Michel Jouannin ayant en début de soirée appelé à lutter pour le communisme, tout le monde avait applaudi.

    • Le banquet de Lutte ouvrière a connu le succès Le 20 octobre 2008 à 14:41, par Sommelier

      Petit rectificatif amical à l’attention de "Rabcor". Ce compte rendu du premier banquet de LO est tout à fait exact à une exception près. Ce n’est pas un "Pommard 1999" qui a été dégusté mais un "Pomerol 1996". Si tes sources de renseignements viennent d’un certain Eric, je ne suis pas trop surpris de la confusion.

    • Autocritique Le 21 octobre 2008 à 08:32, par Rabcor

      Sommelier a incontestablement raison, mais j’ai quelques excuses : la bouteille a été tenue constamment éloignée de moi et je n’ai goûté au vin de GDM que très modestement. Je regrette d’avoir mélangé dates et crus. Ce n’est ni très bon pour le vin, ni pour ma réputation.

  • A nouveau des atteintes à la liberté d’expression Le 21 octobre 2008 à 09:47, par André Narritsens

    Dans le cadre de la préparation des élections prud’homales du 3 décembre prochain l’Union locale CGT avait effectué un affichage sur les colonnes prévues à cet effet.

    De même l’association 93 au cœur de la République avait annoncé son initiative de débat du 17 octobre par l’apposition d’affiches et de (très belles) silhouettes blanches (des ombres blanches) évoquant les assassinés du 17 octobre 1961.

    Ces deux affichages s’étaient montrés respectueux d’un troisième, annonçant le Festival international Génération court qui se tenait lui aussi le 17 octobre.
    Un salarié de l’OMJA (maître d’oeuvre Festival ainsi que la municipalité), avait assuré le collage.

    Cet afficheur a, ces dernières années, exercé ses talents avec acharnement sur les murs d’Aubervilliers pour le compte du Parti socialiste et était d’ailleurs candidat en dernière position sur la liste Salvator lors de l’élection municipale.

    Ayant repris du service pour le compte de l’OMJA il a, à nouveau, mobilisé ses vieux réflexes et a systématiquement recouvert les affichages « concurrents ».

    Après la lacération des affichettes annonçant la soirée de soutien à la Palestine, la hargne vient à nouveau de se manifester.

    Je considère qu’il revient à la direction de l’OMJA de tirer les conséquences de ces faits afin qu’ils ne se renouvellent plus.

    • A nouveau des atteintes à la liberté d’expression Le 26 octobre 2008 à 13:15, par KGB

      Réponse à André Narritsens : l’indidividu que tu cites n’est plus employé de l’OMJA, mais désormais employé de la ville dans une fonction dont le caractère ne semble pas clairement défini. C’est donc en tant que bénévole que l’intéressé s’est mis au service de l’OMJA, mais peut-être que la direction de l’OMJA ne le sait pas. Que son intervention bénévole ait été effectuée juste après le collage de la CGT relève sans doute du hasard !

    • Le pire est devant nous Le 27 octobre 2008 à 09:01, par André Nrritsens

      Merci à KGB pour la précision au sujet de l’afficheur hargneux.

      La question est donc politique.

      A titre anecdotique, l’afficheur hargneux a poussé sa haine jusqu’à coller des cartons d’invitation sur les bouts d’affiches qui continuaient à dépasser après son recouvrement : tel était le cas sur le panneau situé à l’angle des rues Danielle Casanova et Adrien Huzard.

    • Nouvelles cordes à l’arc de "l’afficheur hargneux" Le 30 octobre 2008 à 08:55, par Rabcor

      "L’afficheur hargneux" (Christian F. pour insuffisamment le nommer), après avoir épuisé le stock des affiches de l’OMJA et réalisé, à la hâte, un collage de dernière minute pour le compte de son officine politique, repart à l’assaut de nos murs.

      Désormais mué en syndicaliste le voilà apposant affichettes et autocollants de Force ouvrière sur les affiches de la CGT.

      On vous tiendra au courant de cette nouvelle offensive.

    • Vers une guerre prolongée ? Le 31 octobre 2008 à 11:29, par Corcri

      Des bruits courent avec insistance que "l’afficheur hargneux" ayant retrouvé des stocks de vieilles affiches (et plus particulièrement des portraits de Lionel Jospin et de Ségolène Royal, s’apprêterait à recouvrir les murs d’Aubervilliers.

    • A nouveau des atteintes à la liberté d’expression Le 31 octobre 2008 à 15:38, par CURIEUSE

      Chouette, on va peut-être revoir Mitterrand et Guy Mollet quand ils étaient aux manette au moment de la guerre d’Algérie, par exemple !!!!!!!!!!

    • Grâce à l’action inlassable de Christian F, FO se distingue Le 3 novembre 2008 à 14:28, par Corcri

      Sur nos murs, FO se distingue en surimpression des affiches de la CGT.

      A peine des affiches CGT collées, notre "afficheur hargneux" entre en transes et caviarde consciencieusement chaque placard.

      La technique est simple : là où il est écrit CGT il colle une pastille FO.

      Christian F. est un malin. Il a du métier. Il est inlassable.

      Sa haine du rouge constitue son carburant.

      Et puis, il a de la ressource (il tient en réserve les portraits un peu fanés de Jospin et Royal) et du temps en sa qualité d’inemployé communal qu’il paraît être désormais.

    • Communiqué Le 6 novembre 2008 à 15:14, par Cricor

      FO vient d’approvisionner Christian F.("l’afficheur frénétique" qui vient de se découvrir une âme syndicale) en affiches supplémentaires.

      Le collage des portraits envisagé est en conséquence différé.

  • Forum - Discussions libres Le 26 octobre 2008 à 13:35, par comptabilités.... de l’au delà

    Lors du dernier Conseil Municipal, la droite a posé la question de savoir pourquoi une concession au colombarium coûtait plus cher qu’une concession traditionnelle. La réponse est la suivante : dans le cas d’une inhumation, la concession ne porte que sur le caveau, alors que le monument (il faut compter entre 2000 et 5000 euros) est à la charge des proches. Dans le cas du dépôt d’une urne au colombarium, la municipalité prend en charge le monument ainsi que son entretien, d’où une participation supérieure à celle d’une concession en pleine terre.

    J’invite les élus municipaux à venir sur le site du PCF pour comprendre ce qu’ils votent en conseil municipal.

    • Forum - Discussions libres Le 26 octobre 2008 à 17:40, par comptabilités et compétences...même de l’au delà

      Il faut surtout que le maire invite ses adjoints et notamment celui qui a en charge de présenter la question à s’intéresser à sa délégation, pour laquelle il perçoit une indemnité. Tous les membres du conseil ne peuvent être au fait de toutes les questions. Mais effectivement, rien ne les empêche de consulter le site du PCF Aubervilliers.

    • Forum - Discussions libres Le 27 novembre 2008 à 10:01, par une visiteuse qui veut le rester

      Je visite votre site assez régulièrement. Les échanges et les débats engagés sont dans l’ensemble intéressants. Mais de grâce s’il vous plait, cessez de vous laisser polluer par certaines discussions polémiques inutiles et sans aucun intéret.
      L’exemple des échanges sur "ba coulibaly" sont significatifs de ce point de vue.
      Un peu ça va, trop c’est trop...
      Si vous n’y parvenez pas, je vous propose d’ouvrir une page sous l’intitulé : "les commentaires de l’inutile" ça fera gagner du temps à ceux qui s’intéressent aux vrais échanges.

    • Forum - Discussions libres Le 27 novembre 2008 à 12:42, par faites des efforts

      à une visiteuse qui veut le rester

      Je partage votre point de vue, la richesse de ce blog est justement sa capacité à être réactif. Mais les commentaires récurrents, sans grand intérêt du type que vous citez,ne peuvent provoquer qu’une lassitude des personnes qui viennent chercher une information, un point de vue ou une explication politique.

      C’est à se demander si, pour certains "bloggueurs" la terre n’a pas arrêté de tourner le jour de la défaite des dernières municipales. Il faut passer à autres choses et reconquérir les électeurs qui ne vous ont pas fait confiance. C’est terrible de constater que les communistes, sans les autres partis majeurs de gauche, ont perdu les élections. Que penser de la précédente mandature ? Que penser du bilan de la précédente mandature ?

      enfin je m’égare,
      Donc, si ces messages polluants supplantent les débats digne d’intérêt, je vais finir par croire malheureusement, que n’importe quel candidat de gauche ayant le soutien de n’importe quel parti de gauche sera capable de batte le candidat communiste ?

      je souhaite me tromper et retrouver un discours portant sur l’avenir, s’appuyant sur le bilan du PCF, qui soit force de proposition et arrêter vos chamailleries avec vos alliés d’Autrefois

    • Rassurez-vous Le 27 novembre 2008 à 21:17, par Denis Raffin, maitre toilier

      Bonjour,

      J’ai bien noté vos remarques. Comme vous devez vous en douter, je censure très peu de messages pour laisser aux visiteurs la plus grande liberté d’expression possible. Concernant Bâ Coulibaly, je suis d’accord qu’on entend un peu trop souvent parler d’elle (le site du PS est plus à plaindre que nous il me semble). Quoiqu’il en soit, rassurez-vous, je ne me laisserai pas déborder.

      Il me semble qu’il y a suffisamment de messages constructifs à lire (par exemple sur le projet de charte des conseils de quartier) pour que chacun s’y retrouve.

      Amicalement,

      Denis Raffin, maitre toilier

    • Forum - Discussions libres Le 27 novembre 2008 à 22:39, par c’est quand le bonheur

      Je partage assez le point de vue de « faites des efforts ».

      Je souhaite trouver sur ce site des propositions pour, comme on dit, aller de l’avant. La municipalité nouvellement élue a commencé à prendre des mesures qui ne me conviennent pas. Bien sûr ce site doit être un lieu de réponse à cette municipalité, mais surtout un lieu où de nouvelles idées s’expriment.

      Cela dit, j’aime bien aussi y trouver de l’humour.

    • Forum - Discussions libres Le 28 novembre 2008 à 09:22, par ^^^

      Bâ, tout çâ n’est pâs bien grâve !

  • Forum - langage de vérité Le 27 octobre 2008 à 23:05, par futur retraité

    Qui a dit : "Des départs en retraite ne seront pas remplacés dans les années à venir" ?

    J’ai eu connaissance de cette déclaration d’E. Yonnet dans le journal destiné au personnel municipal.

    Cette déclaration mérite des éclaircissements. S’il est juste de rechercher des économies dans le budget du personnel, cette politique doit être menée en concertation avec les services concernés : des services sont peut-être en sureffectif, mais d’autres ont peut-être besoin d’être renforcés ! J’ose espérer que Madame l’adjointe déléguée au personnel saura mener cette diminution du nombre d’emplois annoncée dans le respect du maintien du service rendu à la population.

    (je ne pense pas que le cabinet du maire, dont les effectifs se sont accrus depuis le mois de mars 2008, soit concerné par les propositions de Madame Yonnet).

    • Forum - langage de vérité Le 30 octobre 2008 à 09:32, par Sarkozysme à la petite semaine

      Affirmer qu’on ne remplacera pas les départs en retraite, c’est méconnaitre les besoins d’une administration municipale.

      La plupart des emplois municipaux sont des emplois de proximité, directement au service du public.

      A titre d’exemple, il faut savoir que près de la moitié des emplois de la collectivité sont des emplois liés directement ou indirectement à l’enseignement :

      - personnels de service (dont l’effectif n’a quasiment pas évolué au cours des 15 dernières années alors que les surfaces à entretenir ont beaucoup augmenté

      - personnels de restauration, (- 40 depuis 1995, quand le nombre de rationnaires a fortement crû)

      - Atsem (personnels qui secondent les enseignants dans les écoles maternelles qu’il faut recruter simplement parce que le nombre d’enfants scolarisés augmente)

      - personnels des services techniques (dont plus de la moitié de l’activité est consacrée à la construction de l’aménagement de nouvelles salles de classe)

      - agents du service enseignement, (à l’identique depuis de nombreuses années alors qu’il y a une forte hausse des effectifs)...

      Peut-on sérieusement imaginer une diminution du nombre de personnels dans ces services ?

      Ces éléments sont tirés du rapport de la cour régionale des comptes qui a effectué en 2007 un audit sur l’enseignement. Pour la petite histoire, rappelons que le groupe socialiste avait tenté par la voix de Daniel Garnier à s’opposer à la présentation de ce rapport en Conseil Municipal. Et pour cause, ce rapport, mis à part quelques observations portant plus sur la forme que le fonds, révélait une bonne gestion du secteur.

      Ce rapport étant public, on ne peut qu’inviter les uns et les autres à le lire, à commencer les élus de la majorité.

      La réalité est que sur les questions budgétaires, la marge possible pour réaliser les économies est extrêmement faible. Même si des décisions d’économie continuent à être nécessaires, les réponses structurelles ne peuvent se trouver que dans une juste répartition de la solidarité nationale, notamment par des dotations d’Etat à hauteur de la population de la ville.
      Les communistes avaient en 2006 lancé des actions dans ce sens par une campagne d’affiches et des pétitions pour la construction des écoles. Celle ci avait d’ailleurs commencé à porter ses fruits.

      Accessoirement, combien d’embauches depuis mars 2008 ?
      A titre d’info, 10 embauches = 250000 euros par an, 20 = 500000 euros (traitements + charges)... Charité bien ordonnée....

  • Festival "Ciné-banlieue" Le 3 novembre 2008 à 23:34, par Cinémascope

    La troisème édition du festival "Ciné-banlieue" se déroulera au cinéma "L’Ecran" à Saint-Denis du 5 au 16 novembre. Il est organisé par une albetivillarienne de toujours, Aurélie Cardin.

    Extrait de son interview dans "20minutes Bondyblog"

    Passionnée d’histoire, la jeune femme de 30 ans sait raconter le cinéma… Son cinéma : « Celui qui joue avec le langage, qui secoue les consciences et qui montre qu’en banlieue, il y a aussi de la vie, des gens ». Aurélie, organisatrice du festival Ciné-banlieue, est la preuve que rester dans sa banlieue native n’est pas synonyme d’échec. Elle est ce qu’on pourrait appeler un pur « produit de banlieue » – elle s’est permis une escapade en Nouvelle-Calédonie pour boucler son DEA en histoire. « Je suis née à Saint-Denis et j’ai grandi à Aubervilliers. Mes parents ont tenu à ce que je reste dans une école laïque en Seine-Saint-Denis et ils ne l’ont pas regretté. »

    C’est après son retour de Nouvelle-Calédonie que son festival naît. « Je voulais me consacrer au cinéma sur les banlieues et j’ai appris que certains cinéastes s’intéressaient déjà à elle depuis les années 60. Seulement, le traitement n’était pas le même. Dans ce temps-là, Châtelet, quartier où personne n’a plus peur de s’y aventurer, était l’endroit de tous les malfrats et la banlieue qui est aujourd’hui synonyme de misère aux yeux des gens, était symbole d’évasion. »

    Cela fait aujourd’hui trois ans que le festival Ciné-banlieue existe. Une occasion en or pour voir ou revoir des films, dont certains ne datent ni d’aujourd’hui ni d’hier. « Je trouve dommage que des générations passent à côté de très bons films parce que ceux-ci ne sont plus dans les salles, parce que trop méconnus ou tout simplement parce qu’ils ne passent plus à la télé. Voilà pourquoi les films diffusés pendant le festival ne sont pas que des films récents ou connus. »

    Et cela se ressent dans la programmation : ouverture avec « Entre les Murs (le prof-acteur François Bégaudeau sera présent), projection de courts-métrages, de « Miss Mona » (1987) ou encore du documentaire « De l’autre coté du périph’ » (1999). En tout cinq longs métrages, neuf courts et huit documentaires qui retracent l’histoire d’amour tragi-comique de Paris avec sa banlieue chérie.

    Le plus du festival, c’est l’exposition qui l’accompagne, « Diverses cités ». Vingt jeunes y ont participé : dix sont de Paris et dix autres de la banlieue nord. Le projet ? « Les dix jeunes de Paris devaient aller dans une ville de la banlieue nord et y prendre des photos, pareil pour les dix autres dans un des quartiers de Paris », explique Aurélie. On a donc au final une belle exposition que vous pourrez découvrir à Confluences - La Maison des arts urbains, dans le 20e arrondissement de Paris, à partir du 10 novembre.

  • Démocratie de proximité ? Le 6 novembre 2008 à 09:58, par Antoine Wohlgroth

    Extrait du projet de charte d’organisation et de modalités de fonctionnement de la démocratie de proximité soumis lors des dernières réunions de quartier.(page 3)

    « e) Equipe d’animation et présidence

    L’organisation du fonctionnement et des débats du conseil de quartier est confiée à une équipe d’animation.
    Cette équipe d’animation, dont la composition tend à respecter la parité hommes/femmes est composée de dix à vingt personnes, Elle comprend, outre les deux élus référents et le coordinateur de quartier des membres du tissu associatif local, des représentants des acteurs locaux (bailleurs,…), des membres volontaires qui souhaitent aider à organiser le conseil de quartier.
    L’équipe d’animation est mise en place à la suite d’un travail collectif au sein du quartier. Cette démarche consiste à aller rencontrer toutes les composantes du quartier (habitants volontaires, partenaires, responsable associatif) et à constituer l’équipe d’animation.

    Un président est désigné en son sein pour deux ans au plus... »

    En résumé, « on » décide qui sera dans l’équipe d’animation, « on » y mélangera des personnes morales, partenaires de « on », avec les habitants et « on » désignera le président du conseil de quartiers

    Vous avez dit « démocratie de proximité » ?

    • Démocratie de proximité ? Le 6 novembre 2008 à 10:49, par V.O. (comme vide ordure)

      Ce qui signifie que la démocratie serait vidée de sa substance ?

  • Note de lecture Le 7 novembre 2008 à 23:49, par beo

    ci-dessous un article du site internet de la ville de Paris (www.paris.fr) rubrique culture

    On l’appelait la zone. Ses derniers vestiges ont disparu dans les années 60, avec la fin de la construction du boulevard périphérique parisien.

    Pour évoquer l’histoire de cette bande de terre de 250 mètres, située derrière les « fortifs » (les fortifications) et surtout ses habitants, Frédérique Jacquet et Etienne Davodeau ont écrit « Jeanne de la zone ».

    Un récit illustré pour rappeler la mémoire d’ « un territoire qui n’a rien laissé hormis des mots négatifs » explique Frédérique Jacquet. « Zonard », « zoner », « apache » (le surnom donné aux voyous au début XXe siècle) : le vocabulaire lié à la zone la rapproche d’un lieu de non-droit, peuplé de marginaux. Les auteurs ont fait revivre un morceau du nord de la zone, en lisière d’Aubervilliers, Saint-Ouen et Saint-Denis.

    Pour dessiner la vie fictive de Jeanne, née dans la zone en 1900, le dessinateur Etienne Davodeau s’est appuyé de nombreux documents d’époque, notamment des photographies d’Eugène Atget. Ces dessins retracent un bout de la zone, entre ville et campagne, des bicoques bricolées avec des matériaux de récupération. On y découvre la vie des ouvriers, travaillant en usine, mais aussi le syndicalisme, les banquets socialistes ou encore, l’école ambulante animée par un pasteur et l’épreuve du certificat d’études. Vie de famille, vie à l’usine et jeux d’enfance se retrouvent avec harmonie dans « Jeanne de la zone ». Jeanne est d’ailleurs fille de biffin (chiffonnier), un métier très présent dans ce territoire en marge de Paris. Pourtant, le récit n’enjolive pas la réalité, souvent dure, d’un espace pauvre, à la limite de l’insalubrité, propice aux maladies contagieuses. Un récit qui mêle avec bonheur réalisme et poésie : « Dès le premier soleil de printemps, au bas de la muraille des fortifs, la menthe envahit les jardins du fossé. L’herbe rase reverdit et partout poussent les orties, la grande valériane, le plantain et les giroflées jaunes ».

    Jeanne de la zone, de Frédérique Jacquet et Etienne Davodeau

    100 pages, Editions de l’Atelier, coll. « L’Histoire sensible »

  • 14-18 Le 11 novembre 2008 à 18:00, par poilu

    Je suis allé visiter à l’hôtel de ville l’exposition consacrée à la guerre de 14-18.

    Cette expo, mise à disposition par le secrétariat aux anciens combattants, a quand même quelques lacunes :

    - il est souligné le consensus national "droite et gauche" à la veille de la déclaration de guerre : l’assassinat de Jaurès, grand militant pacifiste jusqu’à son assassinat le 31 juillet 1914 a été oublié : est-ce la deuxième mort de Jaurès ?

    - les mutineries et les exécutions des soldats qui refusaient de se battre est à peine évoquée par une phrase de "la chanson de Craonne". Décidément, la France a bien du mal a imiter les autres pays qui ont, eux, réhabilités ces soldats.

    Questions :

    - Pourquoi la municipalité ne s’est pas donnée la peine de rectifier les lacunes de cette expo ?

    - A l’occasion ce 90ème anniversaire, on aurait apprécié une initiative en direction de la jeunesse, dommage.

    • 14-18 Le 11 novembre 2008 à 20:23, par Réécrire l’histoire ?

      Rassure toi poilu, le maire non plus n’a pas évoqué Jaurès !

      Par contre, dans un élan contorsionniste dont il est coutumier, le maire a réussi à citer Ebert (1er président de la République de Weimar, accessoirement socialiste), Jouhaud (dirigeant syndical de la CGT, accessoirement à l’origine de la création de FO), Georgen (1er maire de gauche à Aubervilliers et accessoirement devenu socialiste) et même Daenincks (pour avoir mis en scène un poilu dans son dernier roman et accessoirement soutien des socialistes aux dernières élections)...

      Tout cela fait beaucoup d’accessoires pour construire l’histoire !

      Et un sentiment de malaise a plané sur cette commémoration. Les participants étaient en droit d’attendre un peu plus de considération et de hauteur de la part du premier magistrat de la Ville.

    • 14-18 Le 13 novembre 2008 à 09:25, par Spartacus

      Il serait bon de rappeller également que l’armistice a été demandé par l’Allemagne parce que la révolution avait débuté quelques jours avant et qu’il fallait ramener les troupes pour la combattre.

      Au fait, cet Ebert dont parle le maire, c’est pas celui qui a fait tuer Rosa Luxembourg par les corps francs d’extreme droite ?

    • Jouhaux et l’union sacrée Le 16 novembre 2008 à 12:08, par André Narritsens

      Puisqu’il est question de Léon Jouhaux et de la guerre de 1914-1918, précisons quelques points.

      Léon Jouhaux était dans sa jeunesse un militant anarchiste. Il travaillait à la manufacture des allumettes d’Aubervilliers.

      En 1909, dans des circonstances complexes résultant d’une grave crise survenue à la direction de la CGT, il est élu secrétaire général de la Confédération.

      D’abord considéré syndicaliste-révolutionnaire Jouhaux va progressivement évoluer vers une conception plus réformiste de l’action syndicale mais s’efforce de créer les conditions d’une union des prolétaires contre la guerre.

      On le sait, la vague nationaliste de l’été 1914 emporte tout sur son passage, y compris Jouhaux.

      Non seulement Jouhaux ne fera rien pour que soit appliqué le mot d’ordre de grève générale contre la guerre voté par les congrès, mais se déconsidèrera à tout jamais aux yeux de ceux qui sont restés fidèles à l’internationalisme, en déclarant lors des obsèques de Jean Jaurès "au nom des travailleurs, qui sont partis, au nom de ceux qui vont partir, et dont je suis...".

      En réalité Jouhaux ne partira pas aux armées et acceptera d’être délégué au Secours national, une oeuvre d’assistance. Il y siègera aux côtés de Maurice Barrès, de l’archevêque de Paris, du Grand Rabin de France,de l’ancien préfet de police Lépine (au lourd passé anti-ouvrier), de Charles Maurras...

      En agissant ainsi, non seulement Jouhaux vient de tourner le dos aux combats qu’il a antérieurement menés mais, en se compromettant dans l’"union sacrée", il a posé les premiers fondements des ruptures politico-syndicales de l’après-guerre.

      Certes Léon Jouhaux ne se réduit pas à ce triste épisode de sa vie. Le personnage très complexe a occupé une grande place dans l’histoire du mouvement syndical français.

      Une rue d’Aubervilliers porte son nom. En voisinage une autre porte celui de Benoît Frachon, dirigeant syndical et politique communiste, lui aussi issu de l’anarchisme, resté toute sa vie fidèle aux idées révolutionnaires.

      Pour ceux qui souhaitent mieux connaître Léon Jouhaux, une biographie en deux tomes, rédigée par Bernard Georges et Denise Tintant, paraît disponible aux Presses universitaires de France ("Léon Jouhaux, cinquante ans de syndicalisme").

      On peut également consulter la notice biographique de Léon Jouhaux publiée dans le Dictionnaire biographique du Mouvement ouvrier.

  • Texte polémique Le 15 novembre 2008 à 19:51, par Denis Raffin

    Il y a un texte qui fait polémique sur la toile en ce moment. Je vous invite à le lire : http://alternativeforge.net/spip.php?article1835

    Il est signé par des personnes qui ont "du poids" dans notre parti. Ils proposent notamment de changer le nom du parti, tout en maintenant une référence au communisme.

    On trouve une critique assez vive sur le site de Bellaciao : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article74375 ainsi que sur le site de la Riposte : http://www.lariposte.com/Manoeuvres-flagrantes-a-la-tete-du-PCF-1104.html

    Qu’en penser ? Le débat est ouvert.

    • Texte polémique Le 16 novembre 2008 à 19:50, par Désirs d’avenir (de gauche)

      Ce débat et cette polémique sur le changement de nom du PCF n’a guère d’intérêt. Je préfère regarder vers ce qui pourrait se dessiner dans les semaines qui viennent avec la perspective de création d’un nouveau parti suite à la décision de Jean-Luc Mélanchon de voir naitre un parti de gauche. Constatant que le plus grand des partis de France est celui des "ex", ex-socialistes, ex-communistes, ex-trotskistes, ex-verts, ex-chevènementismes, etc..., s’ajoutant à tous ceux qui veulent agir et qui ne trouvent plus leur place dans les partis exitants actuellement à gauche, Mélanchon engage, courageusement, une démarche intéressante. Il veut rassembler sur des objectifs précis et sur des échéances concrètes sans attendre que tout le monde soit d’accord sur tout. Sans ignorer les différences et sans appeller à des ralliements ou à des dissolutions, il souhaite agir à partir de ce que nous avons en commun. Ce parti de gauche entend se définir dans un projet de rupture avec le capitalisme. Peut-être sommes nous là devant l’amorce d’un possible futur "front de gauche" tant attendu.

    • Texte polémique Le 16 novembre 2008 à 20:09, par Eau trouble

      Quoi qu’il sorte du congrès du Parti Socialiste qui se tient à Reims, il sera particulièrement difficile de croire que l’on peut mettre en oeuvre un vrai projet de gauche après toute leurs "tambouilles" d’alliances.

    • Texte polémique Le 17 novembre 2008 à 09:12, par Antoine Wohlgroth

      Communiste, je n’ai pas envie de faire un parti avec les ex-communistes.

      Par contre, faire en sorte que les communistes qui ne sont plus dans le parti puissent s’y reconnaître et y revenir me semble être un préalable incontournable à toutes stratégies crédibles d’alliances anticapitalistes.

    • Texte polémique Le 17 novembre 2008 à 09:55, par Désirs d’avenir (de gauche)

      Les "ex", déçus du PC et de la gauche en général, attendent autre chose que de simples propositions de ralliement dans un PCF qui n’apparait plus aujourd’hui comme une force de rassemblement crédible.

    • Texte polémique Le 17 novembre 2008 à 15:48, par Prendre ses désirs d’avenir (de gauche) pour des réalités

      La camarade Désirs laisse entendre que le débat sur le nom du parti n’a pas d’intérêt. De la part d’une camarade qui souhaiterait fondre le parti dans un ensemble plus large cela me semble peu sérieux de laisser au seul Mélenchon, qui au passage n’a jamais eu cette prétention, l’initiative du nom du nouveau parti.

      Camarade, ressaisis toi et sois cohérente. Je n’ai pas bien compris le grand écart que tu faisais entre un large rassemblement à gauche et la nécessité de conserver les entités existentes. Non, il faut guérir la fixette épidermique que tu nourris à l’égard du PCF et prendre le temps de te poser, voire te reposer un peu !

    • Texte polémique Le 17 novembre 2008 à 17:08, par Antoine Wohlgroth

      Un rassemblement anti-capitaliste sans un parti communiste fort, ça ce n’est pas crédible !
      Désir d’avenir devrait travailler à refaire du parti une force de rassemblement crédible, s’il veut vraiment un avenir de gauche, et pas seulement de gauche, mais aussi anti-capitaliste !

    • Texte polémique Le 17 novembre 2008 à 18:17, par Désirs d’avenir (de gauche)

      La "camarade" (merci pour ce qualificatif) n’a jamais envisagé de fondre, de dissoudre ou de faire disparaître le PCF. Que le PCF continue de vivre sa vie comme il l’entend ne me pose vraiment aucun problème, je lui souhaite volontiers longue vie. A l’évidence il y a des sauts de pensée nécessaires qui ne sont pas encore possibles pour celles et ceux qui sont encore momentanément touchés par quelques crampes mentales. Il faudrait quand même bien comprendre que le PCF seul, n’est plus en mesure aujourd’hui de dicter quoi que ce soit. Il n’y a aucun grand écart dans le processus que je souhaite voir se mettre en place. Qu’on l’accepte ou pas, nous avons besoin d’une force de rassemblement qui dégage des perspectives d’avenir, cette force n’est pas le PCF seul. Que cette force s’appelle "parti de gauche" ou tout autrement, quelle soit créee à l’initiative de Mélenchon ou d’autres n’est pas le plus important. L’essentiel étant que cette force nouvelle s’inscrive dans un projet de rupture avec le capitalisme et qu’elle se construise avec une ambition majoritaire pour réellement réussir. Que cette force soit composée de tous les "ex" qui le souhaitent, et même d’adhérents du PC qui en même temps voudraient rester au PC, ne devrait pas être perçue comme une difficulté insurmontable. J’ai cru comprendre que les communistes n’étaient pas opposés à des "fronts", à des "alliances adaptées", sur des contenus et en fonction des échéances. Je ne prends pas mes désirs pour des réalités, je regarde simplement la réalité et je constate qu’aujourd’hui le PCF tout seul n’est porteur d’aucune alternative et j’en ai marre d’attendre. C’est à toi camarade de te ressaisir, soit un peu moins donneur de leçon, mon point de vue est tout aussi respectable que le tien, il n’est pas une "fixette épidermique". Tu as raison, j’ai effectivement besoin de me poser et c’est ce que je cherche à faire avec utilité. Quand à me reposer, c’est ce que je risque de continuer de faire en l’absence de perspectives de changement.

    • Texte polémique Le 17 novembre 2008 à 23:22, par Avenir (de gauche) du désir

      Manifestement, la camarade voudrait un parti communiste qui se fondrait en tant qu’entité ou pas dans un front plus large dont les adhérents seraient membres ou pas du parti communiste qui changerait de nom ou pas. C’est d’une limpidité redoutable qui permettrait ainsi au parti communiste qui existerait ou pas dans le cadre de cette nouvelle structuration de ne pas "dicter" sa loi.

      Voilà une contribution au débat qu’elle est intéressante...

    • Texte polémique Le 18 novembre 2008 à 09:45, par Désirs d’avenir (de gauche)

      Ce n’est assurément pas avec des réponses de cette nature, (quelques peu méprisantes), que les "ex" pourront à nouveau regarder le PCF avec intérêt. Je te laisse à tes certitudes . C’est grâce à des gens comme toi, que des gens comme moi, ne regarde plus en direction du PCF.

    • Texte polémique Le 18 novembre 2008 à 18:27, par Ensemble

      Il n’y a pas que les "ex" qui s’interrogent chère "ex" et, j’en suis sur, toujours camarade de combats. Ignore donc ces commentaires un peu hautains. Nombreux sont ceux qui comme toi se questionnent sur l’avenir du PCF. Même le journal "l’Humanité" (18/11/08) en fait état : un titre (page 6) :"Face à la crise, le PCF répondra-t-il aux attentes ? un extrait du commentaire sous le titre : "Le Parti communiste peut-il reprendre l’initiative ? Il semble qu’il envoie aujourd’hui des réponses contradictoires à cette question. La préparation du congrès qui se tient dans moins d’un mois apparaît quelque peu chaotique. La base commune ... a été adoptée sans grand élan. D’une part la moitié seulement des communistes ont participé au vote, d’autre part 40% des suffrages exprimés se sont portés sur deux textes alternatifs...Quelles possibilités de rassemblement majoritaire ?"... (lire la suite). Tu vois chère "ex", les "encartés" aussi s’inquiètent de l’avenir. Nous avons besoin de tous pour réussir un avenir commun. Oublies vite les commentaires des "je sais tout" et continue de participer à la reflexion commune.

    • Texte polémique Le 18 novembre 2008 à 23:22, par c’est quand le bonheur

      En tout cas, le titre de cette discussion (« texte polémique ») a bien été choisi !

      La discussion doit rester sereine, même si, parfois, les arguments développés par Antoine Wohlgroth sont déconcertants :

      Tu ne veux pas faire de PC avec des ex-cocos mais les faire revenir ! Mais s’ils sont partis, ils ne reviendront qu’avec un parti qui fonctionne différemment, dont la ligne politique leur conviendra.

      J’ose rappeler que le but n’est pas "le parti", mais que le parti devrait être celui qui lutte pour un rassemblement clairement anticapitaliste, sans exclusive et surtout sans à priori.

      On peut s’inquiéter du congrès du PS, ou s’en moquer.

      Mais que sera le congrès du PC ? Continuité vers sa disparition, éclatement ou, soyons optimiste, un grand évènement qui nous redonnerait l’espoir de construire une gauche capable de faire reculer la droite.

    • Texte polémique Le 19 novembre 2008 à 09:37, par Antoine Wohlgroth

      Je fais une différence de taille entre les communistes qui ne se reconnaissent plus dans le parti, mais qui sont toujours communistes, et entre les ex- communistes, qui ne sont plus communistes.
      Faire en sorte que les premiers reviennent dans le parti relève effectivement d’une stratégie politique différente que celle qui consiste à ôter tout contenu communiste au parti pour essayer de suivre les seconds. Est-ce vraiment si déconcertant ?

    • Texte polémique Le 19 novembre 2008 à 23:15, par c’est quand le bonheur

      Approfondissons : c’est quoi faire en sorte que les ex-communistes qui le sont encore reviennent au parti ?

    • Texte polémique Le 20 novembre 2008 à 17:12, par Désirs d’avenir (de gauche)

      C’est d’abord travailler ensemble sur des objectifs précis sans rapport de subordination en ayant conscience du faible poids électoral actuel du PCF. C’est s’engager dans un processus de travail en commun pour rassembler sur des contenus anti-capitalistes en sachant qu’on peut-être anti-capitaliste et non membre du PCF, poser comme ultimatum le retour au PCF pour construire un rassemblement majoritaire est voué à l’échec. L’action commune c’est apprendre à faire des bouts de chemin ensemble autrement qu’en imposant des ralliements.

    • Texte polémique Le 21 novembre 2008 à 00:07, par c’est quand le bonheur

      Merci « Désirs d’avenir (de gauche) » pour cette réponse qui est un peu celle que j’espérais ; mais ma question s’adressait à Antoine Wohlgroth dont j’attends à son tour la réponse.

    • Quelle impatience ! Le 21 novembre 2008 à 09:44, par Antoine Wohlgroth

      Je suis d’accord avec désir d’avenir (de gauche) sur la nécessité d’actions communes avec toutes les forces anticapitalistes. Je suis d’accord aussi que l’ultimatum du retour au PCF pour construire un rassemblement majoritaire est voué à l’échec.

      Ce que je sais aussi, c’est que quand les communistes prennent la parole dans des assemblées anticapitalistes, ils sont écoutés, et même mieux entendus. L’analyse marxiste, outil moderne d’analyse permettant la construction de solutions, est toujours perçue comme pertinente.

      Le renforcement du parti communiste, de la diffusion de ses analyses, de ses perspectives révolutionnaires, de son militantisme, de son ancrage dans le monde du travail et dans les quartiers populaires, dans la culture est un des moyens, mais un moyen indispensable, pour que les actions communes de toutes les forces anticapitalismes prennent l’ampleur nécessaire pour faire face à la crise du capitalisme.
      Nous n’auront une place active dans les actions communes que si nous revendiquons haut et fort notre spécificité communiste et que nous pourrons y apporter l’appui d’un parti communiste fort et décomplexé.

      Cessons de nous cacher derrière une soi-disant crise du communisme et reprenons pleinement notre place dans le combat anticapitaliste.

  • Solidarité Cuba Le 23 novembre 2008 à 16:42, par Rabcor

    J’avais cru comprendre que lors d’un récent conseil municipal une aide avait été votée en faveur d’Haïti frappée par un cyclone.

    Interpelé par le Groupe "Tous ensemble pour Aubervilliers" le maire avait donné un accord de principe pour que Cuba soit aussi aidée.

    Un ami, qui revient de Cuba, me dit que l’île a été sévèrement touchée par un deuxième cyclone. Les dégâts sont très importants même si les meures de protection de la population ont permis d’éviter un désastre.

    Il y a donc urgence pour Cuba

    La solidarité promise a t-elle été versée et quel est son montant ?

    Nous avons besoin de le savoir.

  • Pour des fontaines d’eau potable dans Aubervilliers Le 24 novembre 2008 à 15:17, par habitant_aubervilliers

    Je propose la création de fontaines d’eau potable, dans tous les quartiers de la ville d’Aubervilliers.

  • Jolie Môme Le 25 novembre 2008 à 00:19, par beo

    « JOLIE MOME » est le nom d’une troupe de théâtre, théâtre de rue ou sur scène. Elle est basée à la Plaine-St-Denis où elle présente jusqu’au 7 décembre un spectacle plein d’entrain.

    Le thème est une histoire malheureusement réelle : En 2003, les intermittents du spectacle ont envahi le siège national de la CFDT, pour protester contre la signature par celle-ci d’un accord avec le gouvernement sur le dos des intermittents.

    La CFDT a déposé plainte contre les intermittents. Le procès est fixé au 11 décembre prochain.

    Pour passer une excellent soirée, pour vous donner la pêche, pour soutenir ces artistes, courrez rue Saint-Just et rendez-vous sur leur site http://www.cie-joliemome.org/

    • Jolie Môme Le 25 novembre 2008 à 10:40, par Loïc Compagnie jolie Môme

      Merci pour votre soutien... et pour ce sympathique commentaire.
      A bientôt !

      www.cie-joliemome.org

  • La question du logement Le 28 novembre 2008 à 12:04, par Léna

    Voici une suggestion : la question du logement (pour reprendre le titre d’un texte fameux de Friedrich Engels) acquiert dans la crise une dimension dramatique.

    Le site a publié plusieurs textes à ce propos. Ne conviendrait-il pas de les regrouper puis de les mettre en cohérence ?

    On disposerait ainsi d’une base de réflexions solides à partir de laquelle des idées pourraient se confronter.

    Je pense que le moment est venu de construire à Aubervilliers un front de mobilisation sur la question du logement.

    On apprend aujourd’hui que des collectivités locales se substituent à des promoteurs à bout de ressources pour terminer des chantiers alors qu’à Aubervilliers, le maire évoque sans complexe, la vente possible d’appartements HLM.

    Tout ça mérite un débat, non ?

    • La question du logement (suite) Le 28 novembre 2008 à 12:10, par Charly

      Je suis d’accord avec Léna : il faut organiser les résistances qui s’imposent et formuler des propositions.

      A ce propos, l’Humanité dimanche de cette semaine publie un excellent supplément "spécial collectivités" intitule "Logement, crise à tous les étages".

    • Le DAL, la répression, Aubervilliers Le 28 novembre 2008 à 12:25, par Ernesto

      L’association Droit au logement (DAL) vient d’être condamnée à 12 000 euros d’amende pour avoir installé un campement rue de la Banque à Paris.

      Le PCF a dénoncé, à juste titre, ce jugement et l’Humanité du 26 novembre a donné la parole à Jean-Baptiste Eyrault, le président du DAL.

      Dans son interview, J-B Eyraud déclare : "Le côté combatif du DAL est attaqué. Pour mémoire, en 2007, nous avons obligé le gouvernement à négocier et reloger les familles à trois reprises à La Coudraie (Poissy), à Aubervilliers et puis lors de cette affaire de la rue de la Banque...".

      On se souvient de l’étrange campement d’Aubervilliers et des campagnes anti communistes auxquelles il donna prétexte.

      Aujourd’hui les occupants illégaux sont toujours sur place. La préfecture ne fait rien et le Maire garde le silence.

      Avant d’évoquer Aubervilliers comme une bataille gagnée, le président du DAL devrait mieux suivre ses dossiers et réfléchir au sens des mots.

      Décidément entre le DAL et Aubervilliers un mal-entendu (mal-écouté) s’est installé et c’est très regrettable.

      Ceci dit la condamnation aux 12 000 euros d’amende est scandaleuse.

  • La faucille et le marteau Le 30 novembre 2008 à 11:21, par L’outil ne fait pas le moine

    Dans une brève, un internaute lançait une formule forte à propos d’un débat sur les logiciels libres : "Ce n’est pas l’outil qui est communiste, c’est celui qui l’utilise".

    On peut élargir cette maxime à propos du nom du parti communiste : des adhérents souhaitent qu’à l’occasion du congrès qu’il se transforme en "parti des communistes". Cette nouvelle appellation témoignerait d’une approche qui remet au coeur de l’outil la responsabilité politique des militants dans leur diversité.

    • La faucille et le marteau Le 30 novembre 2008 à 11:27, par Le marteau et l’enclume

      Si le Parti avec un grand P avait produit l’homme nouveau, ça se saurait.

    • La faucille et le marteau Le 30 novembre 2008 à 11:49, par La faucille et le marteau

      Oh Enclume Céleste !
      Continue à ép’lée le parti, c’est trop beau !
      On dirait du Robert Hue !

    • La faucille et le marteau Le 30 novembre 2008 à 13:52, par L’oeuf et la poule

      Je m’inscris diamétralement et dialectiquement en faux contre les propos tenus par "l’outil ne fait pas le moine", "le marteau et l’enclume", "la faucille et le marteau". Non, l’outil ne saurait être neutre dans les effets qu’il produit.

      Prenons un exemple au hasard : le parti socialiste. Il convient de s’interroger sur les règles de fonctionnement de cet outil et de leurs incidences dans le bordel qu’a révélé leur congrès. Non, camarades, la question de la nature de l’outil est essentielle. N’oublions pas ce que le notre a pu apporter et continue d’apporter à ceux qui l’utilisent.

    • qui se ressemble se rassemble Le 30 novembre 2008 à 20:28, par Qui se ressemble se rassemble

      Samedi 13 décembre 2008 de 19h à 24h se tiendra une table ronde "Pour ou contre la création d’une nouvelle force politique ?". Des dirigeants de partis de gauche et d’associations, des personnalités, diront leur raison de soutenir la création d’une nouvelle force politique de gauche, unitaire, anti-libérale et alternative. Ont d’ores et déjà confirmé leur participation : François Asensi - Clémentine Autin - Patrick Braouezec - Martine Billard - Paul Chemetov - Jean-Claude Gayssot - Dominique Grador - Yves Salesse - Jacques Perreux - Claire Villiers - Denis Sieffert et bien d’autres... ça se passe le 13 décembre au "Coeur Défense" (entre le CNIT et la Grande Arche) RER et Métro La Défense.

    • Die Linke à la française Le 30 novembre 2008 à 20:39, par Vraiment sceptique !

      Une nouvelle force de qauche pourquoi faire ?

      A la veille de notre congrès, où la question des alliances se posent comme jamais, cela ressemble au coup de pied de l’âne !

    • La faucille et le marteau Le 30 novembre 2008 à 21:59, par Fausse sceptique

      A l’approche de notre congrès, il me semble souhaitable d’avancer dans la clarté sur la construction à laquelle nous entendons participer. La conférence de section qui vient de s’achever à Aubervilliers, a permis, à travers les trois réunions préparatoires et la journée et demi de débats sur le texte dit "base commune", de montrer qu’il était possible de s’écouter, de montrer ses différences et d’avancer des perspectives de nature à transformer le parti et redonner du souffle aux militants. Soixante camarades se sont appropriés des enjeux souvent complexes et repartent avec l’envie de poursuivre ce travail à la fois à travers le congrès mais aussi sur le terrain, notamment en direction des quartiers et des entreprises.

      Dans ce contexte, j’ai le sentiment réel de ressembler aux participants à la table ronde citée par "qui se ressemble se rassemble" et même au delà. Et je ne peux pas penser que nous ne puissions avoir de débouchés,bien évidemment avec d’autres comme l’a montré localement l’élection municipale ou encore plus récemment le collectif sur l’eau, dans la construction de fronts tels qu’ils sont évoqués au début du texte de congrès. Je crois que ces camarades ont plus que la place qu’ils ont occupé au cours de la préparation du congrès et dans les rassemblements que nous construisons.

    • La faucille et le marteau Le 1er décembre 2008 à 23:42, par c’est quand le bonheur

      Est-ce que "qui se ressemble s’assemble" pourrait apporter des précisions sur cette réunion du 13 décembre ? Elle a lieu le même jour et au même endroit que le congrès du PCF !

    • La faucille et le marteau Le 2 décembre 2008 à 13:45, par liberté de réunion

      Elle est inscrite dans la constitution, et c’est un droit fondamental. Chacun, à condition d’être au moins deux peut en faire usage. Mais au de là de deux, à tois ou quatre, attention au risque de scission.

    • La faucille et le marteau Le 2 décembre 2008 à 22:26, par Cerises

      réponse à "c’est quand le bonheur" : pour plus d’infos sur la table ronde "Pour ou contre la création d’une nouvelle force politique de gauche, unitaire, anti-libérale et alternative" du samedi 13 décembre, taper : "communistes unitaires, cliquer à gauche sur "cerises", cliquer ensuite sur "N° 16 du journal cerises".

    • La faucille et le marteau Le 3 décembre 2008 à 19:12, par A gauche toute

      "une nouvelle force à gauche pourquoi faire ?" s’interroge "vraiment sceptique". Réponse : Pour faire ce que le PCF à 1,93% ne peut plus faire, c’est tout simple...

    • La faucille et le marteau Le 3 décembre 2008 à 19:23, par A gauche toute

      "Liberté de réunion" a raison, il faut se méfier de la scission, d’autant qu’autour de "Cerises" ils risquent d’être nombreux.

    • La faucille et le marteau Le 3 décembre 2008 à 19:49, par Logique jusqu’au bout

      Raison de moins pour faire une scission

  • Petits dérangements Le 9 décembre 2008 à 20:54, par Denis Raffin, maitre toilier

    Comme vous avez pu le constater, le site a eu quelques hoquets ces derniers jours. Tout semble être rentré dans l’ordre mais il se peut que le site se voit encore fermer quelques heures pour cause de maintenance.

    Nous vous présentons nos excuses pour le dérangement occasionné.

    En vous remerciant de votre fidélité,

    Denis Raffin, maitre toilier

  • Cité République Le 10 décembre 2008 à 23:17, par locataire républicain

    A la cité république, les locataires sont en colère ! Voici l’information qu’ils nous transmettent...

    Madame, Monsieur, cher voisin, chère voisine,

    Chacun vient de recevoir un courrier signé du Président de l’OPH en réponse à notre pétition concernant le refus de terminer la pose du carrelage mural aux 12ème, 14ème et 16ème étage.

    On y lit : « que ces travaux supplémentaires dans les parties communes privilégient toujours, en protection, les étages bas d’une résidence et que ce choix est habituel sur l’ensemble du parc de l’office ».

    En dehors du fait que cette affirmation est totalement inexacte, beaucoup d’immeubles de l’OPH ne font pas l’objet d’une telle mesure, il est pour le moins surprenant que la direction technique de l’office n’ait jamais communiqué sur cette question. Dans les assemblées de locataires, il n’a jamais été précisé que la pose du carrelage s’arrêterait au 10è étage. Si tel avait été le cas, les locataires n’auraient pas manqué de s’opposer à la destruction du carrelage existant qui était en parfait état et sur toute la hauteur des murs.

    Visiblement, la direction de l’OPH a décidé de s’entêter à vouloir absolument avoir raison. Ce faisant, elle fait le choix de rentrer en conflit avec les locataires.

    Dans un immeuble où la direction de l’OPH a besoin des locataires pour développer un mieux vivre ensemble, ce choix relève de la simple stupidité. La direction de l’office HLM devrait cesser d’être sourde à des revendications faciles à mettre en oeuvre et dont il est évident qu’elles sont de bon sens.

    Pour montrer leur détermination à obtenir satisfaction, les locataires se rassembleront

    JEUDI 11 DECEMBRE

    12ème étage à 19 heures

  • Pub et télé Le 18 décembre 2008 à 22:54, par bonnet d’âne

    La loi sur l’audiovisuel public initiée par Sarkozy vient d’être votée par ses députés UMP.

    (relire à ce sujet l’article de J. Ralite publié sur ce site le 28 novembre dernier).

    Un des arguments avancés est que cette loi donne satisfaction à ceux qui sont contre la pub à la télé.

    Or Madame Albanel, qui prétend être ministre de la culture du gouvernement français, vient de déclarer :

    "Si cette loi nous permet de voir sur TF1 à 20h30 un Fellini ou un Visconti, même interrompu par deux coupures publicitaires, j’en serais ravie".

    Qui va se retourner dans sa tombe ? Visconti ? Fellini ? André Malraux, le premier ministre français de la culture ?

    Cette dame peut-elle continuer à être ministre de la culture ?

    Je propose que les prochaines interventions de Sarkozy soit interrompues par des pubs en faveur de Bouygues, Lagardère ou Bolloré.

  • Noël Le 19 décembre 2008 à 16:21, par beo

    Merci au maître toilier pour la décoration de Noël sur le bandeau d’accueil.

    Est-ce que ces décorations seront actualisées selon le calendrier ou selon l’actualité ?

    Merci d’avance

    • Noël Le 19 décembre 2008 à 16:27, par Denis Raffin, maitre toilier

      Je pensais effectivement que nous pourrions changer les photos dans les cadres de temps en temps. Si tu as des suggestions à me faire, je suis tout ouï !

    • Noël Le 19 décembre 2008 à 17:39, par le vieil observateur

      lecteur régulier, je trouve le site en effet sur de bons rails...
      une idée me vient (pour rejoindre béo) et peut être aller plus loin (si c’est techniquement possible ?) :
      peut on animer le bandeau à gauche et les liens (trop inerte actuellement:pcf,jc, etc) sous forme de flash ou étiquette défilante ?? ou autre, je pense que cela donnera une dynamique supplémentaire,et nous donnera envie d’aller découvrir d’autres sites (on peut le supposer).
      joyeuses fêtes à toutes et tous

    • Noël Le 19 décembre 2008 à 18:06, par Denis Raffin, maitre toilier

      Je dois avouer que je ne suis pas fan des bannières animés et des logos clignotants : ça fait sapin de noël (oui, je sais, c’est la période). Quant au flash ... ce n’est pas un format libre et en plus il réduit l’accessibilité (notamment pour les aveugles).

      Cela dit, j’essaye de guider (un peu) nos lecteurs vers d’autres sites : l’huma, le site du PCF, ou d’autres journaux (alternatives éco, libé, etc.) en mettant des liens dans la barre supérieure ("En Bref") ou directement dans les articles.

      Détail intéressant : depuis la création du site, le troisième article le plus consulté est ... le lien vers le site des socialistes (juste derrière la page forum/discussion libres) !

  • Pourquoi Julien Dray reste-t-il libre ? Le 23 décembre 2008 à 11:48, par habitant_aubervilliers

    Bonjour,

    Le rapport de Tracfin est suffisamment détaillé.

    Des entreprises semblent avoir versé des sommes d’argent importantes, sur le compte bancaire, du vice-président du conseil régional d’Ile De France, Julien Dray.

    En contrepartie, ces entreprises semblent avoir obtenu, des marchés publics.

    Si vous ou moi avaient fait un dixième, de ce qu’a fait ce député de l’Essonne, on serait deja derriere les barreaux.

    Pourquoi aucun juge n’a-t-il commencé une instruction, ni fait arreté Mr Dray ?

    Les juges ont peur des puissants.

    Les juges blanchissent toujours des personnages comme Strauss Kahn, Cambadélis ou Dray.

    En Ile de France, existe-t-il un seul marché public, qui soit passé, sans corruption d’élus ?

    • Pourquoi Julien Dray reste-t-il libre ? Le 23 décembre 2008 à 20:26, par justice sereine

      Il n’est pas tout à fait juste d’écrire que les juges blanchissent toujours les politiques. Ces dernières années, certaines décisions de justice attestent du contraire. Quand aux juges qui auraient peur des puissants, cela reste à démontrer d’autant que les juges font, eux mêmes, partie des très puissants. A lire "habitant aubervilliers", nous sommes invités à considérer que les marchés publics seraient souvent le résultat d’une corruption d’élus. C’est un jugement pour le moins expéditif et non vérifié. Cela nous ramène aux campagnes détestables des "tous pourris". "habitant aubervilliers" devrait être un peu patient face à un déchaînement médiatique qui appelle à la prudence. La justice est un de ces domaines où il faut avoir un peu de patience avant de condamner. Je ne sais pas, ("habitant aubervilliers" non plus), si Julien Dray est coupable ou non, mais , il a droit comme tout à chacun à la présomption d’innocence.

    • Pourquoi Julien Dray reste-t-il libre ? Le 23 décembre 2008 à 21:46, par Dray bien vu

      Entièrement d’accord avec le post suivant, sauf que la justice ne peut pas tout, parce qu’elle se fonde sur des faits établis. Et là réside la difficulté, celle de clairement établir des faits, celle de respecter les procédures... Et notre habitant d’avoir en mémoire des affaires comme celles qui avaient mis en cause Huchon, Bédier, Tapie...qui n’ont pas abouti à une victoire de la morale.

      C’est qu’il faut sans doute agir plus en amont en permettant à de réels contre-pouvoirs d’exercer un contrôle sur les activités publiques. Et force est de constater qu’y compris au plan local, on en est loin...

    • Robespierre et Julien Dray Le 27 décembre 2008 à 16:27, par habitant_aubervilliers

      Sans Robespierre, nous serions encore des sujets du roi.

      Le 2éme prix du concours général de 1775, aimait le luxe, comme Julien Dray.

      Mais c’est leur seul point commun.

      Car Robespierre était incorruptible.

      Si le membre du club des Jacobins, revenait aujourd’hui, comment jugerait-il Julien Dray ?

      "Je ne connais point l’humanité qui égorge les peuples, et qui pardonne aux despotes." Robespierre le 15 janvier 1793

    • Pourquoi Julien Dray reste-t-il libre ? Le 28 décembre 2008 à 12:01, par Vertu quand tu nous tiens...

      Ca fait du bien ce petit rappel sur Robespierre que certains historiens moulés dans le social conformisme des 40 dernières années avaient tendance à disqualifier. Ils avaient tout simplement oublié de faire de l’histoire en ne n’intégrant pas le contexte de l’époque mais en jugeant avec leur regard conditionné par les valeurs du moment qui sont celles d’une montée en puissance du libéralisme économique et de l’individualisme ... Maintenant, plutôt que d’insister sur le points commun entre Robespierre et Julien Dray, mieux vaudrait insister sur ce qui les oppose, la vertu.

    • Pourquoi Julien Dray reste-t-il libre ? Le 28 décembre 2008 à 14:37, par bonnet d’âne

      Je ne veux pas participer à cet échange, car comparer le grand Robespierre avec J. Dray me consterne...

    • Pourquoi Julien Dray reste-t-il libre ? Le 28 décembre 2008 à 19:58, par Ane du bonnet

      L’intérêt précisément de l’échange est de remettre dans une perspective historique l’oeuvre de Robespierre et sa lecture critique. Lecture critique ne signifie pas examen de cette oeuvre au regard de notre mode de pensée, ce qu’ont fait nombre d’historiens au cours des 40 dernières années, mais examen des processus qui ont conduit à telle décision ou telle autre. Opposer la terreur à l’abolition de l’esclavage n’a aucun sens si on ne prend pas la peine d’étudier les processus qui ont conduit à ces actes, et ce, en prenant en compte les systèmes de pensée de l’époque.

      L’affirmation incantatoire selon laquelle Robespierre est grand me fait penser aux injonctions de commémoration auxquelles nous sommes soumis, sous forme de grands messes qui ne font jamais appel au sens critique (dans son acception historique) des citoyens, mais à leurs pulsions.

      Et tant pis si c’est Julien Dray qui a réveillé chez notre habitant chez notre "habitant_aubervilliers", la mémoire de Robespierre.

    • Pourquoi Julien Dray reste-t-il libre ? Le 1er janvier 2009 à 09:56, par André Louis

      Effectivement le PS local doit gérer un certains nombres de contradictions internes ,il suffit de lire leur blog . J’ai eu droit au qualificatif de "taupe stalinienne" émise
      par militant socialiste anonyme, étrange ce qualificatif me concernant.

      Cette parenthèse pour éviter encore les comparaisons à la fonction uniquement polémique.

      J’apprécie peu les remarques écrites sur DSK, Cambadelis et Dray . Pour les deux premiers ,ils ont été jugés , DSK a été blanchi, le second condamné et pour le troisième, il y a la présomption d’innocence. Je n’ai aucune sympathie politique pour eux, ce sont des politiciens professionnels avec les yeux rivés sur leur carrière .

      Mais dire que les juges les blanchissent frisent la calomnie. Et le pire demander l’incarcération de Julien Dray se rapproche du lynchage d’autant plus facile quand c’ést anonyme..

      Je ne vois pas le rapport entre Dray et Robespierre .Juju est un homme du sérail socialiste biberonné au trotskisme à l’âge de 14 ans avec ses défauts et ses qualités.

      Quant à Robespierre , c’est un révolutionnaire à l’apport essentiel dans cette période , mais je me permets d’émettre des réserves sur sa glorification sans aucune approche critique . Je n’oublie pas son goût pour la terreur (mal nécessaire disait-il) ) D’ailleurs Gracchus Babeuf critiquait la Terreur disant : " Je réprouve ce point particulier de leur système", il voulait passer de l’égalité "proclamée" à la "parfaite égalité"

      Voilà je préfére être une "taupe babouviste" !

    • Taupe là ! Le 2 janvier 2009 à 11:37, par Topmodel

      Les taupes sont de retour.
      On avait déjà repéré une "taupe rouge" parfois active sur les murs d’Aubervilliers et voici donc d’autres modèles de taupes qui se manifestent.

      Cette prolifération est intéressante si l’on se souvient qu’un certain Karl Marx accordait une grande importance aux talpidés, assimilant la Révolution à une taupe.

      "Bien creusé vieille taupe !" s’écriait-il ainsi en constatant que la Révolution en acte surgissait alors qu’on la croyait éteinte.

      Taupes de tous les pays unissez-vous !

    • Taupe et submarine Le 2 janvier 2009 à 11:48, par Topmodel

      Une amie me signale le fait suivant : lors de l’élection municipale une adhérente du PS fit connaître son désaccord sur les contenus de la campagne et décida de quitter le Parti socialiste.

      Informant J. Salvator et E. Yonnet de sa décision elle eut le bonheur de s’entendre qualifier de "sous-marin soviétique".

      Autrement dit d’être une espionne infiltrée dans le milieu qu’elle observait.

      Tel n’était pas le cas mais, sous-marin équivalant dans cet usage à taupe, je souhaitais apporter un élément complémentaire à un débat qui s’annonce passionnant.

    • Le top Le 3 janvier 2009 à 09:19, par Taupe studieuse

      Puisque de taupes il est beaucoup question, ajoutons une référence littéraire : l’incontournable roman de John Le Carré, intitulé "La taupe". C’est disponible dans la collection Le Livre de poche.

  • Forum - Discussions libres Le 30 décembre 2008 à 10:35, par La future école Paul Doumer n’appartiendra pas à la ville !

    L’école qui doit être construite à côté de l’annexe Jean-Jacques Rousseau sera construite par Bouygues qui percevra les loyers que lui versera la ville et en assurera la maintenance. Un peu comme quand un particulier prend un véhicule en leasing.

    Exactement comme le syndicat des eaux qui en renouvelant sa concession à Veolia, se fait des c.......s en or sur le dos des "clients". La Municipalité, qui avait pris position pour un passage en gestion publique de la distribution de l’eau fait l’inverse quand il s’agit de la construction des écoles !

    • Forum - Discussions libres Le 31 décembre 2008 à 20:40, par Marc G. PS

      Alors avant même que la commission se réunisse le PCF sait déjà que Bouygue a décroché le marché ? Et non la municipalité a changé cela ne marche plus comme avant !
      Deplus demandez aux élus communistes pourquoi ils ont voté pour !

    • On tape en touche ? Le 2 janvier 2009 à 11:20, par Ernesto

      Marc G.PS est manifestement heureux.

      A la veille du match qui doit prochainement opposer Bouygues et consorts, son esprit est tendu : le souffle court il attend le résultat et ne parie sur personne. L’essentiel n’est-il pas de participer ?

      Merci donc à la nouvelle équipe municipale d’avoir ouvert à Aubervilliers un nouveau terrain de compétition : la concession (aux brigands capitalistes) de la construction et de la gestion matérielle d’une école. La voie est ainsi ouverte pour une nouvelle époque.

      S’agissant de la mention assassine du vote favorable des élus de la liste"Tous ensemble pour Aubervilliers", l’information (?) ne peut que surprendre. J’attends donc une réponse sur ce point.

    • Forum - Discussions libres Le 2 janvier 2009 à 19:33, par Lecteur normal

      Les élus communistes ont voté pour une nouvelle école à Aubervilliers. Il suffit de lire la délibération qui avait été rédigée de telle sorte qu’un vote défavorable aurait été en fait un vote contre la nouvelle école. cela n’enlève rien au problème de la "sédification*" du service public.

      *terme désormais utilisé pour rappeler l’attitude du syndicat des eaux (le SEDIF) qui concède à Véolia la distribution de l’eau. La municipalité actuelle avait voté contre (sans succès) mais adopte une attitude opposée dès lors qu’il s’agit de la construction d’une école

    • Une vilenie de MGPS Le 3 janvier 2009 à 09:16, par Ernesto

      Merci beaucoup à Lecteur normal de rétablir la vérité sur la nature du vote exprimé à propos de la construction de l’école "Paul Doumer".

      Monsieur GPS ne sort pas grandi de cette affaire : c’est un vilain. Il n’indique pas la bonne direction, plante des chausses-trappes pour semer le trouble. Au moins là c’est raté et la lutte contre la connivence avec Bouygues ou consorts va être menée.

      Mais il n’en demeure pas moins qu’il faut que le groupe "Tous ensemble pour Aubervilliers" s’explique davantage.

      Un billet d’appréciation politique après chaque séance du Conseil municipal serait le bienvenu. Ainsi qu’un bilan de la période.

    • Forum - Discussions libres Le 5 janvier 2009 à 14:56, par Service Public en perdition

      Marc G.PS a raison, ça ne marche plus comme avant. Avant, une telle procédure n’aurait pas été mise en oeuvre pour un équipement de cette nature. En effet, construire une école avec ce type de procédure n’offre davantage qu’à court terme et s’avèrera finalement onéreux à moyen et long terme. En fait, c’est un mauvais choix pour l’avenir des finances de la ville. Dans cette décision, le débat engagé pour savoir qui de "Bouygues, Eiffage, Vinci ou autres..." sortira attributaire de ce marché est vraiment sans intérêt. Il n’est nul besoin d’être un fin connaisseur des marchés publics pour savoir que ce type de procédure ne peut conduire qu’à attribuer ce marché à l’un des 4 où 5 majors du BTP, et encore une fois, peu importe celui qui en sera bénéficiaire. Le plus important dans cette affaire est de bien comprendre que la ville décide de confier à une entreprise privée une mission globale relative au financement, à la construction de l’école ainsi qu’à l’exploitation, l’entretien et la maintenance. Il s’agit là d’un tranfert de responsabilité publique vers le privé, c’est une manière de livrer les marchés publics au secteur privé. En fait, ce contrat "Partenariat/Public/Privé" constitue un des outils qui contribue au le démantèlement des services publics. C’est un choix politique !

    • Forum - Discussions libres Le 6 janvier 2009 à 15:12, par la taupe rouge

      il semblerait que le GPS de Marc est des difficultés d’amarage avec son satellite !!

    • Forum - Discussions libres Le 8 janvier 2009 à 16:40, par Militant actif

      A observer la vie locale, j’ai de plus en plus d’inquiètude concernant le devenir des services publics locaux. Cette procédure jamais utilisée à Aubervilliers pour la réalisation d’une nouvelle école, n’est pas très rassurante pour l’avenir. Face aux difficultés sociales qui touchent de plus en plus fortement la population de cette ville, le développement des services publics n’a jamais été autant nécessaire qu’aujourd’hui et pourtant, ont entend de tous côtés que les restrictions budgétaires vont conduire à freiner les services rendus, on parle de non remplacement des départs en retraite, On dit qu’il faut remettre en cause certaines primes, on évoque la crise pour justifier le refus d’augmenter le régime indemnitaire des agents commaunaux, on tente d’opposer les personnels entre eux en engageant le débat sur l’instauration de primes au mérite. Enfin tout cela est bien inquiètant. Mais, il y a quand même une bonne nouvelle : l’année 2009 s’ouvre sur la perspective de la journée d’action nationale du 29 janvier décidée par tous les syndicats, et qui devrait mobiliser fortement les salariés du privé comme du public dans des grèves et des manifestations. Elle va donner l’occasion aux agents communaux d’Aubervilliers de montrer leur mécontentement et leur attachement au service public.

    • Forum - Discussions libres Le 8 janvier 2009 à 17:17, par Service Public en perdition

      C’est curieux ce débat local "semi clandestin" sur les "primes au mérite". IL arrive au même moment que celui que veut engager le premier ministre...En effet celui-ci vient de confier une mission à un député sur "l’intéressement collectif" dans la fonction publique. Après l’instauration de la rémunération au mérite, système qui remplace la grille d’évolution salariale dans la fonction publique par des primes individuelles, le gouvernement veut franchir une étape supplémentaire dans la mise en concurence des agents en introduisant un intéressement collectif, c’est-à-dire " un mécanisme qui récompense l’effort accompli collectivement par un service, une équipe ou une administration", précise François Fillion dans sa lettre de mission. Après la mise en concurence individuelle, voici venir la mise en concurence collective. On imagine le climat... Il y aura les "bons" où les "mauvais" agents, les services "efficaces" et ceux qui le seront moins... Il est évident que tout cela ne peut rien donner de bon pour le service public.

    • Forum - Qui sommes nous ? Le 25 janvier 2009 à 11:55, par Gaetan

      Tiens un maire a dit :
      « Nous travaillons main dans la main avec les patrons de PME
      et avec la chambre de commerce et d’industrie. J’ai des relations étroites avec le représentant du patronat Rhône-Alpes, avec l’UIMM, le conseil économique régional, la CGPME... des relations de travail. Sur la ZUP qui est une zone franche Juppé, une quarantaine de petites sociétés sont installées. C’est notre manière de remettre l’emploi au coeur de la cité.
       »

      Il est à l’ UMP ?
      Il est au PS ?
      Il est au PCF ?

  • Bonne année 2009 Le 1er janvier 2009 à 10:57, par Denis Raffin, maitre toilier

    Je vous souhaite à toutes et tous une bonne année 2009 !

    Quelle soit pleine de luttes et de victoires pour les salariés, les étudiants, les chômeurs, les retraités, les artistes et tous les laissés pour compte du capitalisme.

    J’espère que vous avez profité de ces vacances (pour ceux qui en ont eu) car la rentrée sera musclée !

    - Manifestation samedi pour le cessez-le-feu en Israël
    - Le 8 janvier, manifestation des lycéens contre les réformes Darcos.
    - Manifestation des enseignants contre les suppressions de postes le 17 janvier
    - Et pour finir le mois de janvier en apothéose : Grève générale le 29 janvier

    A très bientôt,

    Denis Raffin, maitre toilier

  • Sedif - vote du 11 décembre 2008 - des élus de gauche ont voté Véolia Le 5 janvier 2009 à 14:50, par habitant_aubervilliers

    Officiellement, le parti communiste français est pour une gestion publique de l’eau en Ile De France.

    Dans le secret de l’isoloir, il semblerait que cela soit différent.

    Par 88 voix contre 54, le Comité du Syndicat des eaux d’Ile-de-France a voté pour la délégation de service public.

    Autrement dit, 88 élus franciliens ont voté Générale des Eaux / Véolia.

    La gauche n’a pas fait le plien des voix.

    Il semblerait, que des élus du PCF aient voté pour la délégation de service public.

    Ce sont des suppositions, sans preuves.

    Car et c’est là le scandale, 142 citoyens décident de la gestion de l’eau de 3 millions, sans que le vote ne soit à main levée et public.

    • Un conditionnel bien inquiétant Le 5 janvier 2009 à 18:27, par Ernesto

      Nous voici dans un bien étrange raisonnement dès lors que "l’isoloir" gardera son secret (on aurait péféré un vote à mains levées).

      Les élus communistes représentés au SEDIF avaient décidé, après débat, de voter contre la proposition Santini de reconduire le contrat avec Véolia. Je ne doute pas, connaissant les règles qui, chez les communistes, régissent l’application des décisions, qu’ils ont voté en conséquence.

      En tout cas des voix ayant manqué à la gauche, on ne saurait écarter la piste de votes favorables au projet émanant d’élus PS ou dans l’orbite du PS.

      Ceci dit la bataille pour une gestion publique de l’eau est fondamentale et doit se poursuivre.

  • Le Hamas est prisonnier de sa violence Le 10 janvier 2009 à 16:10, par habitant_aubervilliers

    A Gaza, le peuple palestinien vit dans la misère.

    En janvier 2006 le Hamas a gagné les élections législatives de Palestine, avec 74 députés envoyés au parlement.

    Avec les aides financières européennes, le Hamas aurait pu :
    - faire un accord économique avec Israël
    - créer des infrastructures
    - aider les créateurs d’activité
    - attirer les entreprises
    - soutenir l’économie
    - créer des emplois

    L’économie c’est compliqué, il y a plein de risques, beaucoup de paramètres, on peut échouer.

    Faire la guerre c’est plus facile, ça rapporte gros en voix, et ça augmente la popularité.

    Le Hamas est prisonnier de son allégeance à L’Iran, et prisonnier de sa violence.

    • Le Hamas est prisonnier de sa violence Le 10 janvier 2009 à 23:32, par bonnet d’âne

      "habitant-Aubervilliers" ignore (?) le blocus total imposé par Israël au territoire de Gaza depuis de longs mois. Par exemple, les palestiniens de Gaza ne pouvaient plus aller travailler en Israël.

      Pas un mot pour condamner le massacre depuis dexu semaines de centaines de palestiniens, par air, par mer, par terre.

      L’énumération rappelle celle d’un programme électoral français de catégorie "langue de bois".

  • Education Nationale forme des citoyens autonomes et critiques ! Le 17 janvier 2009 à 12:56, par Eva Salvador

    Salut à tous,
    Je vous rappelle qu’à 14H, aujourd’hui, il faut être place de la République pour manifester contre la casse de l’école.
    Si vous voulez que l’école continue de former des citoyens critiques, autonomes et responsables, répondons vivement à ce gouvernement de droite qui veut nous rendre dociles et sans défense, que nous ne le laisserons pas faire !

  • 10.000 Le 18 janvier 2009 à 23:52, par utopia

    Est-ce que le 10 millième visiteur du site a reçu un cadeau ?

    • 10.000 Le 20 janvier 2009 à 22:06, par Denis Raffin, maitre toilier

      Eh non, pas de cadeau ! Juste un grand merci à tous nos visiteurs, à tous ceux qui font vivre ce site.

      Au fait, si vous croisez un certain Béo, demandez-lui à quoi ressemblent ses premiers jours de retraité... ;-)

    • 10.000 Le 20 janvier 2009 à 23:00, par Béo

      Beo travaille encore quelques jours !

    • 10.000 Le 21 janvier 2009 à 09:37, par JJ

      Un GRAND homme ne faisant pas les choses à moitié, Béo "inaugurera" sa retraite par une manifestation monstre ce jeudi 29 janvier à Paris. Rendez-vous Place de la Bastille, venez (très) nombreux !

    • 10.000 Le 21 janvier 2009 à 23:37, par Béo

      D’accord JJ, et on offre une tournée générale à tous les manifestants : merci de préparer ta carte bancaire.

    • 10.000 Le 22 janvier 2009 à 13:41, par JJ

      Mon cher Béo puisque tu avances le projet d’une tournée générale (je connais ta générosité mais là c’est encore plus fort), je t’en laisse la charge (financière) ma situation (récente) ne me permettant pas de l’assurer.
      Pour ma part, ma démarche n’était que synonyme de solidarité envers un travailleur soudain plongé dans un monde nouveau qui, sans ses repères habituels, peut être source de désarroi profond, d’errance vers des horizons inconnus.

      Sois sur que tes amis ne te laisseront pas tomber. Au 29 !

    • 10.000 Le 22 janvier 2009 à 20:17, par assoiffé (de luttes)

      Comme il veut bien faire, Béo ne se contentera pas de payer un pot à tous celles et ceux qui seront présents le jeudi 29 janvier Place de le Bastille, il organise aussi une gigantesque réception le mardi 27 janvier à 17 heures devant l’Assemblée Nationale où il rencontrera tous les locataires d’Aubervilliers et d’ailleurs qui refusent la loi "Boutin" et n’acceptent ni la vente des logements sociaux ni l’application du surloyer. Il est conseillé de venir avec son gobelet plastique personnel. A cette occasion son copain Eric sera présent avec son matériel "révolutionnaire" de versage à breuvage.

  • Etre député européen, c’est bien Le 24 janvier 2009 à 15:50, par habitant_aubervilliers

    Quand on est élu parlementaire européen, c’est cool.

    Personne ne contrôle le travail législatif, ou le manque de travail, d’un parlementaire européen. Si on n’a rédigé aucune loi, et quand on n’est jamais intervenu en séance, alors ce n’est pas grave.

    On n’est pas obligé d’aller à Strasbourg ni à Bruxelles, car personne ne contrôle, la présence des députés, lors des sessions.

    A Bruxelles et Strasbourg, il y a plein de grandes entreprises, qui font du lobbying. Si il ou elle est partisan(e) d’une concurrence libre et sans entrave, entre les travailleurs de l’Union, alors les multinationales sont prêtes à aider un(e) parlementaire européen, qui aurait un petit souci matériel.

    Comme député européen, on peut gagner 15OOO euros par mois.

    On peut s’acheter des Rolex, avoir la carte Centurion, et se faire une collection de montres. Seul problème : ne pas se faire choper par Tracfin.

    Etre député européen, c’est bien.

    Dimanche 7 juin 2009, 74 veinards seront élus, pour 5 ans.

    Les citoyens sont appelés, à aller voter ce jour là, c’est à dire à participer, à leur propre exploitation.

    • Etre député européen, c’est bien Le 24 janvier 2009 à 18:39, par Bien voter pour le parlement européen, c’est mieux

      Siéger trois jours par mois permet de percevoir l’indemnité, c’est vrai. Mais ce n’est pas forcément tout. C’est pour celà que je ne saurais que conseiller à habitant_aubervilliers de lire chaque semaine le papier de Francis Wurtz, député communiste au parlement européen et président du groupe GUE-GVN dans HD, l’Humanité Hebdo. C’est à un véritable compte rendu de mandat que Francis Wurtz se livre chaque semaine. En outre, son papier a le mérite de montrer à la fois le fonctionnement d’une institution lointaine et les limites de ce fonctionnement par rapport à la commission européenne notamment, elle même en relation avec le lobbying intense qu’évoque habitant.

    • la démocratie populaire c’est mieux ! Le 25 janvier 2009 à 12:28, par la frite !

      Notre camarade Gégé est en forme :

      "Je ne me laisse pas marcher dessus, c’est évident. Mais je tiens le même discours à tout le monde. Et si mettre les devoirs au même niveau que les droits, si expliquer aux jeunes que ce n’est pas parce qu’ils sont dans la « merde » qu’ils peuvent tout se permettre, alors oui je suis autoritaire, mais je n’ai aucun problème là-dessus. La dissolution de l’autorité à tous les étages de la société a été une catastrophe. Je suis pour que l’on remette la question des limites et du respect au centre."

      Il rejoint le camarade Hu Jintao dans son rapport au XVIIe congrès national du PCC : « la démocratie populaire est l’âme du socialisme. »

    • Etre député européen, c’est bien Le 25 janvier 2009 à 17:03, par coup de chapeau

      Lors des précédentes élections européennes, Frabce 2 oe France 3 ( j’avoue, je préfère le service public même avec ses insuffisances)j’avais vu un reportage où il était que Francis Wurtz était un des meilleurs députés européens et qu’il connaissait très bien ses dossiers.Dommage qu’il quitte ses fonctions

  • Panne de plume ? Le 25 janvier 2009 à 16:13, par Rabcor

    Je lis, avec retard, Aubermensuel, au demeurant distribué, lui aussi, avec retard (deux jours après la cérémonie des voeux qu’il annonçait !). Dans la page d’expression des groupes du Conseil municipal, le PRG se signale par un simple message de voeux pour 2009. M.Hafidi, le spécialiste bien connu de la philosophie antique (notamment de Sénèque) après nous avoir, il y a peu, annoncé que le jour se levait enfin après des années d’obscurité communiste, n’a pas trouvé de mots assez forts pour nous décrire l’avenir désormais radieux.
    Sans doute très pris par ses réflexions en cours sur les "pratiques culturelles" il a préféré s’en tenir à un bref message. On retient son souffle : la tribune de février sera sans doute éblouissante.

  • Grève en Guadeloupe Le 25 janvier 2009 à 19:02, par Poisson Rouge

    Je ne comprends pas pourquoi on ne parle pas plus de la Guadeloupe en ce moment ! Même l’Huma est muet sur le sujet. Il a fallu que je me renseigne sur rue89...

    Pour ceux qui ne seraient pas au courant, la Guadeloupe est en grève en ce moment. Une grève générale qui dure depuis une semaine. Une grève contre la vie chère. Une grève dure (lire l’article de rue89) !

    À quelques jours de la grève du 29 janvier, les médias ont peut-être peur d’un effet boule de neige. Un peu comme les mouvements lycéens avec l’exemple de la Grèce.

    La journée de 29 est certes une journée de test mais elle ne servira à rien si les syndicats n’organisent pas rapidement un mouvement d’ampleur qui mobilise les français. Peut-être justement que l’exemple de la Guadeloupe peut servir !

    • Grève en Guadeloupe Le 28 janvier 2009 à 09:13, par Poisson Rouge

      Cette fois-ci, c’est sur bellaciao que je trouve des nouvelles de la grève en Guadeloupe.

      Le collectif contre l’exploitation outrancière vient de voter la poursuite de la grève générale. Depuis presque 10 jours, toute l’île est bloquée. Même les stations services ne fonctionnent plus !!

      Un exemple à suivre ?

  • Philo Mag’ Le 27 janvier 2009 à 09:48, par Denis Raffin

    Je ne peux que vous recommander la lecture du Philosophie Magazine de ce mois (février 2009) qui fait un magnifique dossier sur "comment être anticapitaliste".

    Le capitalisme y est critiqué sous 4 angles : moral, anthropologique, social et écologique. Le dossier est conséquent, se lit plutôt bien et pose de vraies questions. Réellement pédagogique (les encadrés sur les définitions de capitalisme et libéralisme sont d’une rare clarté !), on y trouve de plus une large sélection de lecture.

    Voilà, c’est dit !

    • Philo Mag’ Le 4 février 2009 à 08:52, par André

      J’ai lu et j’ai vraiment apprécié mais je trouve que cette lecture s’oriente vers un regard critique envers les dogmes marxistes ! Je m’interroge donc sur la cohabitation politique au sein du PCF local, elle me parait d’un grand éclectisme politique ! Cela durera t-il , l’esprit sectaire reviendra t-il comme le laisse parfois supposer les diatribes anti PS assez primaire (vice versa anti PCF par certains PS) ? ou alors l’esprit unitaire anti capitaliste ( sens large) reviendra t-il ?

      Tiens parlons de l’alliance du PDG avec le PCF ? Pourriez vous m’en expliquer le sens ? ou les sens ? J’imagine que les réponses doivent être plurielles ?

    • Dogmatisme Le 4 février 2009 à 09:37, par Denis Raffin

      Le parti est-il dogmatique ? Je ne crois pas ! Il l’a été, c’est certain, mille témoignages le confirment.

      Je crois, au contraire, qu’un énorme est effort est fait pour n’afficher aucune idéologie précise.
      - Les militants ne reçoivent plus aucune formation.
      - La communication du parti évite soigneusement les mots "marxisme", "nationalisations", etc.
      - Le parti a renoncé au marteau et à la faucille

      Cela a de nombreuses conséquences. D’abord, notre projet politique apparait légèrement flou pour l’électeur lambda. Nous sommes anti-capitalistes, d’accord, mais après ? Ensuite, du côté militant, on peut très bien militer sans n’avoir jamais entendu parler de Marx, Lénine, Gramsci, etc. D’un autre côte, pour les plus courageux, tout est lisible !

      Pour ma part, j’ai lu le manifeste et j’ai commencé le capital. Mais à côté, j’ai lu André Gorz, Bernard Stiegler et Bernard Maris. Suis un mauvais communiste pour autant ? Je ne crois pas.

      Cela dit, je regrette de n’avoir pas eu de formation idéologique en entrant au parti et j’espère que ça reviendra.

    • Penser avec Marx aujourd’hui Le 4 février 2009 à 12:14, par André Narritsens

      Je ne suis pas du tout d’accord avec Denis.

      Le parti a un besoin vital de théorie parce qu’il est un parti communiste ("pas de parti révolutionnaire sans théorie révolutionnaire" Lénine)c’est -à-dire un parti visant à la transformation de la société dans un sens communiste.

      Cette théorie découle de la pensée de Marx.

      Le Parti a d’ailleurs créé Espaces Marx, le réseau international Transform et contibue à l’édition de revues prestigieuses, La Pensée , Recherches internationales...

      S’agissant de la formation il ne s’agit pas d’un renoncement mais d’une carence provisoire qu’il va falloir corriger (il y a une décision de Congrès à ce propos).

      Quant à notre marque de fabrique historique que constitue l’identifiant "faucille et marteau" elle continue à figurer sur la carte du parti ainsi que sur les timbres et je crois avoir compris que nous l’installerons désormais sur tous les matériels édités à Aubervilliers.

    • Cohabitation dialectique Le 4 février 2009 à 12:23, par Ernesto

      André a raison de ne pas du tout aimer le sectarisme.

      Ceci dit la dimension polémique (à la condition qu’elle s’appuie sur des faits) aiguise parfois la pensée.

      Dans notre section d’Aubervilliers nous avons appris à travailler à partir de différences et même de divergences (parfois importantes). Nous appuyons cette pratique sur le débat et le respect. Les décisions sont prises au consensus (c’est presque toujours le cas) et à la majorité si nécessaire.

      Cela peut étonner l’observateur extérieur, mais ça marche plutôt bien.

      Quant aux discussions politiques générales elles continuent et continueront.

      Je ne m’en plaindrai pas.

    • Philo Mag’ Le 4 février 2009 à 13:03, par Denis Raffin

      @ André Narritsens :

      En quoi n’es-tu pas d’accord avec moi ? Je ne fais que constater !

      Je pense que nous avons absolument besoin d’une idéologie solide. Et pourtant, on ne peut pas affirmer que le parti fournisse aucun matériau susceptible d’édifier le militant de base que je suis.

      Je suis entré au parti en 2005, suite à la campagne pour le non et pour lutter contre le CPE. Et pourtant, il m’a fallu attendre 2008 pour commencer à lire des ouvrages théoriques. Et c’est de ma propre initiative.

      Nous avons tous le nez dans le guidon et les moments où nous avons des discussions de fond sont rares. Le dernier en date a été la rencontre autour de la crise avec Nasser Mansouri-Guilani (économiste marxiste de la CGT, venu à Aubervilliers en novembre 2008).

      Concernant le marteau et la faucille, ils font leur retour dans la communication de la section (voir la pétition sur le logement social) mais pas nationalement.

      D’ailleurs, si tu as quelques minutes, peux-tu m’expliquer pourquoi cet enthousiasme, hier, lorsque la question a été abordée ? Je crois que tu faisais parti de ceux qui y sont favorables ? En quoi le rétablissement des outils est-il si important ?

    • Philo Mag’ Le 4 février 2009 à 18:22, par contre le ps !

      André, être contre le PS, c’est être contre la sociale-démocratie, et nous, communistes, nous sommes contre la sociale-démocratie, non pas par sectarisme mais par convictions politiques, et principalement celle par laquelle nous savons que seul un processus révolutionnaire pourra venir à bout du capitalisme.
      De plus, le PS est devenu tellement soc-dem, qu’une bonne partie de ses militants l’ont quitté pour rejoindre le parti de gauche, qui, à ce qu’il me semble, se classe lui-même en dehors et à gauche de la sociale-démocratie.

      Alors, oui moi aussi, je suis plus que jamais contre le PS !

    • Désaccord Le 4 février 2009 à 20:03, par André Narritsens

      Denis, tu dis ton ressenti de jeune militant. C’est une bonne chose.

      J’entends très bien ce que tu dis de nos insuffisances en matière de formation. Ton constat est juste. Ceci dit le parti n’a pas abandonné l’effort de formation. Des stages et initiatives divers sont organisés mais à un niveau trop centralisé.

      Il nous faut reconstruire un réseau de formation de proximité. Cette question a été discutée lors de la conférence de section et s’est poursuivie lors du Congrès. Il s’agit maintenant de passer aux actes.

      Nous avons mis en place un pôle organisation/formation. J’espère qu’il nous fournira prochainement des initiatives concrètes.

      Je suis d’autant plus sensible à ce que tu dis, que j’appartiens à une génération qui a pu bénéficier de l’immense effort de formation que le parti réalisait.

      Je salue les lectures que tu as entreprises (et qui ne sont pas exclusives d’autres, j’ai moi-aussi lu André Gorz et beaucoup d’autres auteurs critiques du marxisme).

      Il n’est pas très facile de s’engager dans la voie de la formation théorique en solitaire. Il faut une socialisation des efforts et le parti, en tant qu’intellectuel collectif, doit y aider. J’espère que nous allons concrètement et rapidement avancer.

      Sur la faucille et le marteau qui est un identifiant historique des communistes, j’avoue y tenir beaucoup, non par fétichisme à l’égard du passé, mais parce que nous nous devons de porter toute notre histoire (qui est glorieuse et, parfois sombre)tout en en faisant l’analyse critique (beaucoup a été fait de ce point de vue et il faut continuer) et que tant de luttes se sont déroulées sous cet emblème.

      Au fait tu me donnes une idée : je rédigerai quelque chose sur l’histoire de l’emblème. Retenons pour l’heure qu’il entendait signifier l’alliance de la classe ouvrière et de la paysannerie pauvre dans la conquête du pouvoir. C’est, me diras-tu, une configuration bien datée (encore que dans beaucoup de pays du tiers-monde cela reste une alliance indispensable et pertinente).

      Mais nous voici dans un débat de fond que nous pourrons alimenter au fil du temps. En tout cas merci d’avoir dit en toute sincérité ton ressenti qui m’interpelle beaucoup.

      Juste une remarque finale : je ne suis pas du tout gêné que la critique de nos insuffisances vienne publiquement.

    • Philo Mag’ Le 5 février 2009 à 08:35, par André

      @ Denis pour un jeune militant, je te trouve très politisé ( sens marxiste du terme) et justement pas uniquement à la sauce comment dire ( sans heurter personne) léniniste, bolchevique bref les classiques mondes merveilleux du communisme prolétarien ( mot neutre) . J’avoue que je découvre les Balibar, Badiou ,Negri , théoriciens inconnus dans ma culture et surtout Slavoj Zizeck qui m’était encore plus inconnu même de nom : le marxisme et le freudisme me sont complètement étranger mais ils me paraissent une approche intéressante pour expliquer l’approche de la vérité militante.

      @ André N Nous avons eu l’occasion de discuter ensemble, toujours intéressant mais je suis surpris parfois par l’aspect, comme dire, légèrement ( euphémisme) parfois réducteur de ton approche de la pensée juste( forcement )celle du parti idéalisé. Prenons la faucille et le marteau, symbole très cher dans toutes les formes de communisme mais au fond cela a t-il le même sens pour tous . Certes il y a le sens que toi ou d’autres communistes ( mot que j’aimerais préciser à chaque foi) donnez à ce symbole mais il sera différent forcement de tes voisins ml de toutes chapelles ou de ma vision personnelle car je l’avoue, je me perçois toujours/parfois comme un communiste . Mais ils représentaient aussi l’URSS et la Chine actuellement et ce ne sont pas des pays qui ont brillé ou brille par leur idéal démocratique certes il faudrait discuter de la démocratie dans les pays capitalistes (voir Balibar les frontières de la démocratie) mais cette "mise en scène" n’est-elle plus démocratique que les pays dits communistes...

      @ Ernesto , je suis pour le débat d’idée même si je suis très "confus" idéologiquement mais je suis aussi étonné par le schématisme des partis qui réduisent souvent les militants à être des réceptacles d’idées sans esprit critique, certes il ne faut pas généraliser et je reconnais que les militants du PCF ont souvent une approche très programmatique de leur adhésion alors que d’autres à gauche ont l’esprit plus "mercantile"…

      @ contre le PS. Le PS est très varié en son sein , et si on parlait du PCF en évoquant le groupe Gerin , étrange que vous l’oubliez car il est la preuve que les mots peuvent être radicaux et le propos droitiers ( euphémisme) Comme quoi les symboles n’ont de sens quand il sont en accord avec la pratique et encore une fois l’histoire du mvt communiste est faite de ces moments de lutte et de bravoure mais aussi de beaucoup de saloperie et cela continue ailleurs dans d’autres pays avec la faucille et le marteau comme porte drapeau .

    • Rectif Le 6 février 2009 à 09:34, par André Narritsens

      Un début de discussion vient de s’ouvrir qui touche à des questions compliquées. Nous allons poursuivre sans doute, même si c’est assez difficile dans les limites de nos écritures électroniques modernes.

      André m’interpelle. Je vais réfléchir à une réponse concise (ce qui prend un peu de temps).

      Je me rends compte avoir commis un acte affreux, dans mon post du 4 février : une fausse citation de Lénine.

      Cela aurait dû provoquer une levée de boucliers. Ca n’a pas été le cas. Denis a raison : il faut d’urgence relancer la formation !

      Voici donc le libellé exact du propos de Lénine ainsi que la source : "Sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire", Que faire ?, 1902.

      Nota : Dans "Que faire ?", Lénine expose sa conception du parti dans les circonstances d’alors.

  • Voeux Le 3 février 2009 à 17:47, par Ernesto

    J’ai trouvé, dans mon courrier d’hier, une carte de voeux, affranchie à 0,45 €, sous enveloppe du Conseil général. E. Yonnet me souhaite "une bonne et heureuse année" 2009.

    On dira : ce courrier (au demeurant coûteux) sacrifie à une simple tradition, qu’il est un signe de respect et de proximité.

    Je n’ai pu, en prenant connaissance, m’empêcher de penser aux flaques de sang de Gaza, aux conséquences prévisibles de la crise du capitalisme mais aussi aux espoirs qui se sont levés dans les immenses cortèges du 29 janvier.

    J’aurai, incontestablement, préféré d’autres mots que les formules banales qui m’ont été adressées.

    Au fond, 2009, sera ce que les peuples et les travailleurs parviendront à en faire.
    Il y a beaucoup de pain sur la planche.

  • 20.001 Le 3 février 2009 à 22:40, par coco pas silencieux

    L’Huma a publié lundi son numéro 20001 (depuis sa reparution en 1944)

    Voici sa "une"

    et le sommaire de ce numéro historique

  • Suzanne Martorell Le 4 février 2009 à 10:00, par Béo

    Comme tous les ans, la municipalité rend hommage à Suzanne Martorell, militante communiste d’Aubervilliers, tuée avec 8 autres communistes par la police le 8 février 1962 au métro Charonne, lors d’une manifestation pour la paix en Algérie.

    La cérémonie aura lieu devant son ancien domicile, dans la cité Robespierre, 91 rue Charles Tillon à 12h.

    • Suzanne Martorell Le 4 février 2009 à 12:00, par Curieux

      Mon cher Béo peux tu nous dire le jour de l’hommage et, surtout, si la section est associée.

    • Suzanne Martorell Le 4 février 2009 à 12:13, par Béo

      Le jour de l’hommage est le 8 février

  • Forum - Discussions libres Le 4 février 2009 à 20:35, par Pseudos collectifs et anonymes

    Petit message amical à l’attention des internautes qui ne souhaitent pas signer sous leur nom (ce qui est tout à fait respectable) et qui étant en panne d’idées pour se trouver des pseudos viennent piller ceux des autres (ce qui est moins respectable). Nous sommes un (petit) groupe d’amis à intervenir, de temps à autre, sur ce site en connaissant nos pseudos respectifs. Depuis quelques temps nous constatons que des internautes, qui doivent manquer d’imagination, utilisent nos pseudos. Il est d’usage chez les internautes corrects de ne pas utiliser les pseudos des autres, c’est une simple question de courtoisie. C’est pourquoi, Curieux, Mauvaise langue, Aide Mémoire et Martine sont faché(e)s contre leurs doubles usurpateurs, d’autant que leurs commentaires ne sont pas des plus passionnants.

    • Forum - Discussions libres Le 4 février 2009 à 21:25, par Libérez nos camarades.....

      Mais que sont devenus les Max Hilaire, Jack Seller, Branck Hignolle, Jean Breille, Armand Dibule qui avaient le mérite d’élever le niveau des blogs où ils ont sévi !

  • Lentement mais sûrement Le 6 février 2009 à 19:40, par Denis Raffin, maitre toilier

    La pétition sur le logement social commence à être signée. Nous en sommes, à l’heure où j’écris, à 17 signatures. Les gens ont-ils bien compris qu’on pouvait la signer à partir du site internet ?

    Toujours est-il que nous la ferons aussi signer sur les marchés à partir de demain... L’occasion idéale pour les retardataires de se rattraper !

    • Lentement mais sûrement Le 6 février 2009 à 19:49, par Maussade

      Rabcor, si tu voulais savoir ce qui s’est dit au cours de la soirée PS sur la Palestine, fallait venir. Surtout qu’il y avait encore quelques places libres à Renaudie, 180 je crois (sur 200 places assises). Donc pour l’ancien ministre Hubert Védrines, ils avaient prévu de la marge.

  • Bling Le 9 février 2009 à 10:44, par Tartine

    Aubermensuel n’hésite pas à se répéter et, en même temps, inaugure de nouvelles rubriques.

    Au nombre des répétitions, la galerie des portraits de "l’équipe municipale". Il s’agit là d’une rubrique désormais permanente qui permet au lecteur de bien identifier qui est qui. Cette galerie, occupant une importante surface rédactionnelle, économise, de surcroît, de l’écriture.

    A côté de cette valeur sûre figurent des choses nouvelles, tel ce discours autocélébrant, dans un bel élan néo-poétique ressemblant, a s’y méprendre au langage balisé du management et de la culture d’entreprise,le nouveau logo d’Aubervilliers (que je trouve personnellement affreux).
    Nous venons, sans doute, d’assister en tout cas à la naissance d’une nouvelle héraldique (la science des blasons). On murmure que le communicant qui orchestra la campagne Salvator est le père du nouveau logo et qu’il ne cessera d’inventer de belles choses, installé qu’il serait à la Mairie.

    Je suis très frappé, depuis plusieurs numéros par la présence de clins d’oeil aux religions, désormais en grande sympathie avec le maire. Si ça continue, l’anti cléricalisme renaîtra sans doute.

    Athées de tous les pays unissez-vous !

  • L’accès aux soins en danger Le 13 février 2009 à 00:31, par Béo

    Bravo et merci à France 2 ! Quand c’est le cas, il faut le souligner.

    France 2 vient de diffuser un documentaire de Jacques Cotta et Pascal Martin intitulé “L’accès aux soins en danger”

    En une heure, ce documentaire dresse un réquisitoire édifiant sur la démolition menée depuis une trentaine d’années du système de soins français (sécurité sociale, hôpital).

    Je ne sais pas si cette émission sera accessible dans quelques jours sur le site de France 2.

    En tout cas, je pense que les communistes d’Aubervilliers pourraient lancer une campagne publique sur ce sujet (devant les pharmacies, les centres de sécu par exemple).

    Cela permettrait de relayer le très bon document intitulé “globule rouge” distribué ces jours-ci, qui a été élaboré par le réseau "santé" du PCF et qui peut être consulté sur le site national du PCF

    • Et à France Inter Le 13 février 2009 à 07:24, par Poisson Rouge

      Ce n’est pas souvent qu’on est satisfait des médias français alors quand ils font les choses bien, ça se voit. Par exemple, ce matin, le 7-9 de France Inter est en direct de Pointe-à-Pitre pour parler des mouvements sociaux aux Antilles !

      Il semblerait, par ailleurs, que la Réunion va bientôt rejoindre la Guadeloupe et la Martinique dans la lutte ! Et en métropole, qu’est-ce qu’on attend ???

  • Lectures Le 15 février 2009 à 09:21, par Charly

    Aubermensuel n’en finit pas de surprendre.

    La page réservée à l’expression des groupes constitués au sein du conseil municipal est, de ce point de vue,délicieuse.

    Ainsi l’UNA (appellation locale du Modem) confrontée depuis des mois à la disparition de son leader bien aimé (le docteur Augy) et des difficultés à communiquer de son second (M. Paupert) a recouru en février à la plume sémillante d’Anna Alter pour rédiger le billet mensuel. C’est une première : Mme Alter (journaliste à Marianne et inoubliable auteure du Fief rouge) ne figure pas au nombre (3) des élus du Modem. Aubermensuel donne donc, on le voit, la parole à la première venue. Bien évidemment, cette plume sagace n’omet pas de souligner que "les communistes ont exploité la misère en famille". La propriétaire de la datcha de la porte de la Villette a de la suite dans les idées.

    Le Parti radical de gauche (oui, de gauche, car il y en a un de droite, le radicalisme étant bi-face) commet à son tour une tribune de grande lignée d’évidence surgie de la plume frétillante d’Abderrahim Hafidi. On aurait donc raté le coche il y a peu, à ne pas reconnaître Christiane Taubira comme l’incarnation anticipée d’Obama.
    Notons la très belle et très longue péroraison finale (sept lignes)dans laquelle il est question "d’ailes éparpillées".

    On croit vraiment rêver.

  • Être socialiste, c’est avoir toujours un coup de retard Le 21 février 2009 à 13:05, par Poisson Rouge

    Ce matin, les socialistes étaient sur le marché. Et nombreux en plus. Mais que distribuaient-ils ? Un appel à la manifestation de soutien aux grévistes antillais (prévue cette après-midi à 14h place de la République) ? Pas du tout ! Un magnifique 4-pages en papier glacé (leurs copains Verts vont adorer !) titré "Réagir contre la crise".

    Je sais bien qu’on dit "mieux vaut tard que jamais" mais quand même ! Le gouvernement a déjà commencé à distribuer des milliards pour les banques et l’industrie automobile, les syndicats ont défilé massivement le 29 janvier et la crise en elle-même a commencé depuis ... plus de six mois !

    La prochaine campagne des socialistes (prévue pour mai 2009) sera consacrée à la Palestine et la suivante (octobre 2009) à la Guadeloupe. Et pour la loi Boutin, qui s’apprête à faire des ravages dans nos cités HLM ... on verra bien en 2010 s’il faut faire quelque chose.

  • Diverses retouches Le 25 février 2009 à 13:09, par Denis Raffin, maitre toilier

    J’ai effectué plusieurs retouches sur le site.

    La plus visible est sans doute le nouveau bandeau. J’y ai intégré le marteau et la faucille. Ce symbole, abandonné par le parti depuis un certain temps, fait son retour à la section (suite d’un vote à l’exécutif). Il était déjà présent sur nos derniers tracts et notre affiche contre la loi Boutin. Si le nouveau bandeau ne s’affiche pas, pensez à vider le cache de votre navigateur internet et/ou rafraichir la page.

    J’ai aussi fait quelques retouches minimes afin d’améliorer la compatibilité avec les petits écrans (notamment les résolutions 1280*960 et 1024*960).

    Bien sûr, je reste ouvert à vos remarques !

    Denis Raffin

  • Forum - Discussions libres Le 26 février 2009 à 09:30, par Retraitée active

    8 mars 2009 : journée de la femme. La nouvelle municipalité décide d’innover...

    Dans les année 80, à la demande de la municipalité de l’époque, le Comité des Oeuvres Sociales des agents communaux avait été sollicité pour participer, à part égale, à un cadeau qui serait offert chaque année au personnel féminin de la ville qu’il soit en activité ou en retraite. Le nouveau maire vient de faire savoir qu’à partir de cette année, il ne contribuerait plus financièrement au cadeau pour les femmes retraitées de la ville. Le changement est en marche !

    • Forum - Discussions libres Le 7 mars 2009 à 12:03, par De moins en moins solvable

      Les élus de la majorité municipale justifient leur volonté d’augmenter les impôts locaux en précisant que d’autres villes comme Saint-Denis, La Courneuve, Bobigny ou encore Bagnolet feront de même. D’accord, mais entre 10% d’augmentation et la prévision de 15 ou 20% pour Aubervillers, il y a plus qu’une nuance pour les contribuables.

    • Forum - Discussions libres Le 7 mars 2009 à 12:45, par Ancien élu

      Actuellement les nouveaux élus s’efforcent de nous démontrer que la ville d’Aubervilliers s’est mise en mouvement au lendemain des élections municipales. En clair, il était temps qu’ils arrivent. Ils devaient être fortement immobiles à l’époque des mouvements pour croire à ce point que tout vient de démarrer. Depuis 1999, un travail considérable a été réalisé. Le magazine municipal d’informations locales de ce mois le dit " De 1990 à 1999, nous avions perdu de la population. Dans l’intervalle, un travail considérable a été réalisé sur les conditions de logement : plus de 2400 ménages vivaient sans aucun confort sanitaire. En 1999, il en restait 640 !". "Depuis 1999,on a assisté à la destruction de plus 1600 logements impropres à l’habitat... En ce qui concerne les logements en accession à la propriété édifiés ces dix dernières, on y relève 77% de propriétaires occupants... Le revenus mensuel imposable qui concerne 15370 foyers augmente...". Oui la ville est en mouvement, mais pas seulement depuis le 17 mars 2008 comme veulent nous le faire croire ces apprentis élus !

    • Forum - Discussions libres Le 7 mars 2009 à 15:07, par Bébert

      D’où vient cette allégation ? Depuis son élection, j’ai souvent entendu reconnaître par Jacques Salvator le contraire ; ce qui d’ailleurs semblait avoir le don d’énerver quelques élus de la majorité...
      En revanche, ce qui est dit, et écrit en ce moment ce sont les chiffres des quatre dernières années de 2004 à 2007 : pour mémoire, Jean-Jacques Karman avait la responsabilité des finances.
      Capacité de désendettement de la ville passant de 12,7 ans en 2004 à 90,6 années en 2007.
      Capacitité d’épargne diminuant de 9,2% en 2004 à 1,4% en 2007.
      Augmentation du montant de l’emprunt de 5,1 millions d’€ en 2004 à 19,3 millions d’€ en 2007 .
      Encours de la dette de 1615 € en 2004 à 1839 € par habitant en 2007 pendant cette même période.
      (Ces chiffres sont issues de l’étude KLOPFER basés sur les résultats des comptes administratifs)
      En conclusion si vous revendiquez et à juste titre les réalisations et projets de l’ancienne municipalité qui se poursuivent, il vous faut aussi accepter et revendiquer ce passé budgétaire peu glorieux qui a conduit à la situation financière actuelle de la ville et donc à une nécessaire augmentation importante des impots. En aurez-vous l’honnêteté et le courage ?

    • À propos des finances Le 7 mars 2009 à 17:06, par Poisson Rouge

      Je ne crois pas que les communistes aient à rougir de leur gestion financière. L’endettement est fort mais pas exorbitant. Et surtout, l’argent a été dépensé au plus près des besoins des habitants. La manière dont l’école Anne Sylvestre a été financée et construite est significative. Et puis, la municipalité à direction communiste avait commencé une procédure de désendettement (je n’ai pas les chiffres en tête).

      Il faut bien dire que les socialistes n’ont pas désapprouvé les budgets de la précédente majorité (sauf le dernier je crois). L’augmentation des impôts locaux était inévitable, je pense, mais il ne faut pas dire que les communistes en sont responsables ! Le premier responsable, c’est la droite, qui sous-finance les collectivités locales. Comme le dit bien Pascal Beaudet : "ce ne sont pas nos emprunts qui sont toxiques, mais la politique de Sarkozy" !

      Les socialistes ont tout de même commis une erreur de taille : ils ont réendetté la ville de 3 millions supplémentaires cette année ! Alors que certaines dépenses en faveur des plus démunis ont diminué (baisse du budget du CCAS) !! Du coup, l’augmentation de 20% des impôts locaux passe mal...

    • Forum - Discussions libres Le 7 mars 2009 à 19:04, par Ancien élu et toujours contribuable

      Attention Bébert, quand vous êtes assis dans votre fauteuil d’adjoint au maire, vous devriez être plus attentif à ce qui ce dit au conseil municipal et à ce qui s’écrit. Concernant le mouvement , je cite J. Salvator : " Une idée fait son chemin : quels que puissent être les obstacles, la commune affiche un volontarisme raisonné ET SE REMET EN MOUVEMENT"... Pour un auditeur même distrait ou endormi, dire que la ville se remet en mouvement cela veut dire que l’on estime qu’avant, elle était dans l’immobilisme. Pour ce qui est du passé budgétaire, je n’ai jamais entendu un seul élu du "groupe communiste et citoyen" refuser de le revendiquer. Il est d’ailleurs assez peu glorieux, c’est même un peu simpliste pour ne pas dire idiot, d’affirmer sans rien démontrer que ce passé budgétaire est peu glorieux. Ce passé, il est commun à toutes les équipes municipales précédentes. Les projets qui sont mis en oeuvre aujourd’hui sont tout simplement et pour l’essentiel la poursuite de ce passé commun. Ce sont précisément ces projets qui permettent à la nouvelle équipe en place de parler de l’avenir d’Aubervilliers. Il est ridicule et stupide de vouloir faire croire que JJ Karman avait tout seul décidé d’endetter la ville. Les investissements et les emprunts des années 2004 à 2007 sont, pour partie, ceux qui permettent actuellement de projeter la ville vers un avenir en développement. Il y a toutefois il est vrai une différence, hier, les élus géraient le quotidien en cherchant toujours à se projeter dans l’avenir sans emprunter la voie courte qui consiste à faire payer plein pot aux habitants les projets d’ avenir. Il est plus facile d’appliquer son programme municipal en augmentant exagérément les impôts locaux, sans se soucier des contribuables les plus en difficulté, que de se battre pour appliquer son programme municipal, ce que les majorités municipales précédentes ont fait, en s’efforçant d’atténuer la pression fiscale.

    • Forum - Discussions libres Le 9 mars 2009 à 00:14, par Bébert citoyen

      Curieuse interprétation. Il suffit de s’intéresser à la vie politique locale pour passer pour un adjoint au maire… C’est trop d’honneur.
      Mais revenons aux propos sur le changement. Je ne parlais pas d’une déclaration précise , au demeurant très mesurée mais de l’ensemble des discours publics du maire ou il a toujours cité la municipalité précédente. Puisque vous semblez disposer des citations exactes ce ne devrait pas être trop dur à retrouver.
      Pour les écrits je vous renvoie à Aubermensuel de décembre ou Pascal Beaudet écrit « Nos choix ont été dictés par le soucis de ne pas amplifier la dette municipale et de mener une politique de désendettement qui a porté ses fruits » et à celui de février « Nous nous félicitons d’avoir mené une politique de désendettement de la commune. C’est ce qui devrait permettre à la ville d’affronter les difficultés à venir. »

      Les chiffres du cabinet KLOPFER ( disponibles dans l’étude de Plaine Commune) sont-ils faux ?

      Durée de désendettement
      2004 : 12.7 années 2005 : 18.2 années 2006 : 43.2 années 2007 : 90.6 années
      Taux d’épargne brute :
      2004 : 9.2% 2005 : 6.4 % 2006 : 2.8 % 2007 : 1.4 %
      Montant de l’emprunt : en millions d’euros :
      2004 : 5.1 M € 2005 : 9.6 M € 2006 : 16.3 M € 2007 : 19.3 M €
      En cours de la dette ( en € par habitant )
      2004 : 1615 € 2005 : 1572 € 2006 : 1680 € 2007 : 1839 €

    • Forum - Discussions libres Le 9 mars 2009 à 10:48, par Ancien élu à Bébert/MG/Citoyen

      Bébert est devenu Bébert citoyen, demain il sera peut-être MG/ citoyen/ élu/ ou je ne sais quoi encore, mais ça ne change rien au fonds de l’affaire. Juger une politique d’investissement sur 3,4 ou 5 années, c’est ce qui s’appelle regarder l’avenir par le petit bout de la lorgnette. Il est des périodes dans la vie d’une collectivité qui nécessitent parfois des investissements plus importants sur une période courte, donc une amplification des emprunts. Cela ne remet en rien en cause l’affirmation de Pascal Beaudet concernant la politique de désendettement qui a effectivement été menée et qui a porté ses fruits. D’ailleurs si le maire actuel répète (je cite) "que la vile à de l’avenir, qu’elle est en mouvement et qu’un examen attentif amène à constater l’émergence de réalités nouvelles : des signaux favorables s’ajoutent les uns aux autres, des feux passent au vert et évoquent pour notre commune des potentialités nouvelles de développement"... Cette perspective n’est pas née hier matin, elle est aussi le résultat des politiques passées. Il ne s’agit pas de jouer la démagogie en réclamant une ficalité 0%, mais de là à accepter une augmentation de 15 à 20%, il y a des limites à ne pas dépasser. Il est bien sur plus commode de mener son programme municipal à bien en augmentant très fortement les impôts locaux et en expliquant que c’est la faute des autres. Sans la politique d’emprunt menée cette dix dernières années, les grands projets structurants d’aujourd’hui ne pourraient voir le jour.

    • Finances Le 9 mars 2009 à 16:18, par Poisson Rouge

      Un article a été mis en ligne hier concernant le prochain budget des socialistes. Jean-Jacques Karman y dit :

      « Sur le diagnostic financier fait par le cabinet Klopfer, la date de 2004 de départ prise pour l’étude ne veut pas dire que tout commence en 2004. Par exemple, la dette réelle de la ville était en 2003 de 120 millions d’euros au budget principal et 70 millions dans le budget des SEM pour le compte de notre ville ce qui faisait un total de 190 millions de dette en 2003 et, en 2007 nous en étions à un total de 140 millions. Ce qui fait une diminution de 50 millions pendant la période où Pascal Beaudet était le maire d’Aubervilliers et cela avec la construction d’écoles nouvelles. »

      Il reconnait ensuite que l’endettement est très lourd mais parfaitement justifié. On y lit aussi un truc hallucinant : les positions de Salvator au sujet de l’endettement !! Le discours a été prononcé au conseil municipal et rien n’a été démenti depuis. On peut donc affirmer que Salvator était contre la politique de désendettement des communistes ! C’est carrément flippant !!!!

    • Forum - Discussions libres Le 11 mars 2009 à 00:34, par Bébert perplexe

      L’endettement est très lourd mais parfaitement justifié, nous dit Jean Jacques Karman.
      La politique de désendettement a porté ses fruits , écrit Pascal Beaudet.
      Faudrait savoir !
      Faudrait aussi m’expliquer comment une politique de désendettement qui a porté ses fruits peut faire passer l’encours de la dette par habitant de 1635 € en 1999, j’ai suivi les conseils de ne pas prendre que les quatre dernières années, à 1839 € en 2007 soit 204 € de plus. Et si elle avait pas réussi alors, on en serait à combien ? 1838 € comme en 2001 ou 1874 € comme en 2002 ( le record de ces dix dernières années)
      Ah, autre chose, MG c’est quoi : Matière Grasse, une voiture ?

    • Forum - Discussions libres Le 11 mars 2009 à 17:32, par Bienvenu à Bébert

      Très heureux que vous veniez sur le site Monsieur Bébert, vous êtes le bienvenu. Etant moi-même un habitué du blog, je vous assure que c’est toujours agréable d’accueillir des gens qui s’intéresse à la chose publique et qui comme vous, en enrichissant le débat, cherchent à savoir. Il ne vous a d’ailleurs pas échappé que derrière les chiffres, il y avait de femmes et des hommes qui ont des besoins parfois vitaux, souvent insuffisamment satisfaits et qu’il serait peu sérieux de jauger une politique aux seuls chiffres. Chiffres qui par ailleurs méritent d’être pris avec du recul ! Prenons par exemple la durée de remboursement de l’emprunt en années d’une ville. On est parfois surpris en lisant cet indicateur qu’il varie considérablement d’une année sur l’autre, passe parfois du simple au double ou inversement alors que la situation financière globale de la commune n’a évolué que marginalement. Alors évolution des taux d’intérêts, arrivée à terme d’un gros emprunt, nécessité d’emprunter lourdement à un moment donné pour faire face à un besoin spécifique ? Tout cela permet à chacun de voir midi à sa porte mais pose aussi certaines questions comme celles du financement des collectivités locales par l’Etat, qui au regard des inégalités territoriales, se justifie entièrement.
      Quant à la plaisanterie MG = Matière Grasse, jamais je ne me serais permis une allusion de cette nature à l’égard de votre personne.

    • Forum - Discussions libres Le 11 mars 2009 à 19:13, par Ancien élu

      Bébert est un citoyen perplexe qui ne veut pas être MG. Mais puisqu’il modifie ses pseudonymes à chaque commentaire, je lui suggère pour sa prochaine et inévitable intervention de se nommer : "Malintentionné/Goguenard". ça lui ira comme un gant.

      Relisez bien tous ses propos. Cherchez bien, vous ne trouverez pas un mot sur les causes et les véritables responsables des difficultés financières d’Aubervilliers. Nous parle t-il du poids des banques et de leurs taux d’intérêt exorbitants ? nous propose t-il de batailler pour obtenir des prêts à taux zéro ? Evoque t-il la politique de l’état et celle du gouvernement qui décide d’étrangler les villes avec un train de réformes libérales qui visent à généraliser la réduction des dépenses publiques ? Non ! Rien de tout cela. On pourrait penser que MG est simpliste. Simpliste je ne sais pas, mais innocent, sûrement pas. En politicien confirmé, il cherche à anticiper le mécontentement des habitants d’Aubervilliers concernant la forte augmentation des impôts locaux qui va être votée prochainement. Toute sa démarche vise à faire porter la responsabilité de cette augmentation à l’équipe municipale précédente ; Quitte à oublier que certains de ses collègues d’aujourd’hui, étaient il y a encore quelques mois, partenaires /décideurs dans la majorité d’hier. MG veut montrer qu’il observe la situation financière de la ville avec compétence, qu’il a bien lu le rapport du cabinet "Klopfer". Alors, il aligne les chiffres les uns derrière les autres comme un petit épicier de quartier qui compte chaque soir son tiroir caisse. Aucun regard sur les réalisations passées ; aucun soutien aux politiques municipales qui ont permis, malgré les contraintes, le maintien des services rendus à la population ; aucune vision sur les projets d’avenir revendiqués par ailleurs par ses collistiés actuels ; aucun commentaire sur le constat fait par le cabinet "klopfer" qui place la ville d’Aubervillers au 12è rang des 40 autres villes du département pour la taxe d’habitation. Ce qui veut dire que 28 villes du 93 ont une fiscalité plus élevée que la nôtre. Il pourrait commenter ce constat en reconnaissant que Pascal Beaudet comme Jack Ralite, se sont toujours efforcés de prendre en considération les difficultés économiques et sociales des habitants de leur commune, et ont réussi à investir l’avenir de la ville en faisant en sorte qu’Aubervilliers reste parmi les villes du département où l’on paye le moins d’impôt sur le logement. Mais de tout cela, MG/Bébert/citoyen/perplexe ne veut pas parler. Les impôts vont augmenter lourdement, alors il lui faut des coupables. Il est du genre, "c’est pas moi, c’est les autres". Allez, je laisse ce "Malintentionné Goguenard à ses jugements courts et hatifs de tout petit comptable supérieur qui va continuer à regarder l’avenir dans son rétroviseur.

    • Forum - Discussions libres Le 11 mars 2009 à 22:22, par Bébert questionneur

      Bebert ne change pas de pseudo, mais du qualificatif qui l’accompagne. Nuance...
      Ce qui ressort des propos d’ancien élu c’est qu’il ne répond pas aux questions qui fachent.
      Je répète donc la question : comment parler d’un désendettement réussi quand la dette par habitant augmente ?
      Quant à l’avenir, je retiendrai ces mots gravés dans le marbre depuis des siècles ( je vous laisse chercher l’origine). Pour prévoir l’avenir, il faut comprendre le passé et connaître le présent.
      En post scritum ’ certains vont y voir P.S) je n’ai toujours pas l’explication de MG ?

    • Forum - Discussions libres Le 12 mars 2009 à 09:21, par Ancien élu

      A trop prolonger un débat, on prend le risque de se répéter. MG a décidé de ne pas comprendre les éléments de réponses apportées, alors je le laisse à ses questions qui en fait ne fâchent que lui. A mon tour et pour mettre fin à mes échanges avec lui, je lui adresse ces quelques mots : " l’avenir te tourmente et le passé te retient. Voilà pourquoi tu ne maîtrises pas le présent".

    • Forum - Discussions libres Le 12 mars 2009 à 18:05, par Bébert garanti sans mg

      Dernière mise au point car il n’y a de pire sourd que celui qui ne veuille entendre :
      Je ne sais toujours pas qui est MG, mon pseudo est Bébert et je ne (toujours) pas élu : ni ancien, ni nouveau. (Peut-être aux prochaines...)Simplement un citoyen qui a bien le droit de se pencher sur les comptes de la ville et de poser des questions.
      "Ancien élu" a décidé de ne pas répondre aux questions, c’est son droit. Les lecteurs de ce blog apprécieront et jugeront d’eux-mêmes.
      Une dernière citation qu’affectionne beaucoup Jack Ralite : C’est de Camus : " Mal nommer les choses, c’est ajouter à la misère du monde.
      A bon entendeur, Salut.

    • Forum - Discussions libres Le 12 mars 2009 à 23:59, par à l’ancien élu

      Pourquoi tu t’emmerdes à répondre à Bébert qu’il soit MG ou pas ! Tu devrais comprendre qu’il s’agit de quelqu’un qui recherche une certaine légitimité qu’on ne lui reconnait peut-être pas par ailleurs. Là, il pense qu’en jonglant avec les chiffres, alors que chacun sait qu’on peut faire dire ce qu’on veut aux chiffres, il va pouvoir s’affirmer comme analyste incontournable. Alors ancien élu, laisse tomber et continue à militer avec les gens. Tu as mieux à faire...

    • Forum - Discussions libres Le 13 mars 2009 à 09:19, par contribuable déçu

      A lire les commentaires d’Ancien élu, je n’ai pas l’impression qu’il soit sourd. Il explique que derrière les chiffres, il y a de la vie : celle des habitants qui ont besoin d’équipements et de services publics. L’examen et le questionnement à partir de chiffres bruts jetés dans le débat sans autres compléments ne permettent pas une analyse sérieuse. Dans ce débat "Bébert et consorts" n’est pas sourd, il refuse tout simplement d’entendre parce qu’il lui faut défendre la hausse à venir de 15 à 20% des impôts locaux. A propos de chiffres, pourquoi ne pas commenter aussi les prévisions annoncées par le président de l’Office Public de l’Habitat qui envisage d’augmenter les loyers de 3,38%. Cet organisme à pourtant une gestion saine, équilibrée et ne semble pas connaitre un endettement excessif ?

    • Forum - Discussions libres Le 13 mars 2009 à 17:25, par Colleur tout fou

      C’est une bonne initiative, ça s’appelle : "Les saveurs métisses d’Aubervilliers". C’est organisé par la Municipalité et par l’OMJA. Regardez bien les murs, beaucoup d’affiches vous invitent à y participer. Vous ne pourrez pas les louper, elles sont quasi systématiquement collées sur celles qui appellent à dire "NON AU SURLOYER DANS LES HLM D’AUBERVILLIERS".

    • Le PS défend les surloyers Le 17 mars 2009 à 09:19, par Rabcor

      Et hop, voilà ! Après un tour de chauffe aux couleurs de l’OMJA, le PS s’affiche explicitement : le célèbre (et très laid) logo (poing/rose) recouvre les affiches du PCF contre le surloyer.

      D’évidence Salvator, Lanternier, Vannier ne supportent pas la campagne du PC.

      Il faut donc l’accentuer.

    • Forum - Discussions libres Le 17 mars 2009 à 12:50, par 19 mars : la CFDT mobilisée !

      Et oui, la Cfdt est mobilisée à Aubervilliers, ses affichettes apparaissent sur les murs. Systématiquement collées pour masquer les "non au surloyer" du PCF, on espère que ses adhérents à Aubervilliers seront au moins nombreux dans la manif parisienne.

    • CFDT en roue libre ? Le 17 mars 2009 à 17:07, par Dubitatif !

      Je croyais que cela faisait belle lurette que la CFDT n’était plus la courroie de transmission du PS !

      A moins que cela soit le contraire ?

    • Forum - Discussions libres Le 17 mars 2009 à 22:27, par Il faut lire qu’est-ce qui est écrit ! A dubitatif !

      Qu’est ce qui est écrit ? la cfdt appelle au 19 mars ; tant mieux ! Qu’ils aient collé leurs affiches sur celles du pcf contre le surloyer est purement fortuit.
      Il ne faut pas chercher la petite bête où elle n’est pas.

    • Forum - Discussions libres Le 18 mars 2009 à 09:25, par mon oeuil !

      Ben tient !!

  • Disparition (2) Le 26 février 2009 à 17:53, par Rabcor

    La disparition du panneau d’informations municipales situé à l’angle de la rue de la Maladrerie et de la rue Lopez et Jules Martin a déjà étée signalée. Voici maintenant que le panneau installé rue D. Casanova, à proximité du camembert commercial de la cité Emile Dubois est à son tour supprimé.

    Dans le quartier ne subsistent plus désormais que deux panneaux d’information, l’un rue Jules Guesde et l’autre à l’entrée du marché du Montfort (rue Hélène Cochennec). Ce dernier panneau se trouve d’ailleurs dans un état de quasi abandon (signe d’une disparition prochaine ?).
    Le réseau des panneaux d’information déjà très insuffisant semble donc bien en voie de liquidation.

    De deux choses l’une : ou bien des initiatives informatives nouvelles sont en chantier (mais les habitants ignorent tout du projet) ou bien on a décidé de faire disparaître des supports informatifs à contenu certes limité mais parfois bien utile.

    Pour l’heure on ne peut que constater les disparitions.

    L’épidémie va t’elle se poursuivre et, si oui, dans quels buts ?

    • Disparition (3) Le 1er mars 2009 à 17:28, par Rabcor

      Prémonition : le panneau d’informations municipales de la rue H. Cochennec vient de disparaître à son tour. Au suivant...

    • Disparition (2) Le 1er mars 2009 à 18:22, par y’a pas que les panneaux d’affichage qui disparaissent !

      Outre la disparition des panneaux d’affichage (1)(2)(3), et sans doute bientôt (4)(5)(6)(7)(8)...
      on notera la disparition de la sphère publique de la députée suppléante, Bâ Coulibaly.

    • Disparition (2) Le 1er mars 2009 à 19:31, par y’a pas que les panneaux d’affichage qui disparaissent ! (2)

      Outre les panneaux d’affichage et la députée suppléante, il y a aussi les principes et valeurs qui disparaissent.

      Par exemple, les valeurs qui fondent le logement social, les principes de solidarité (Noël des chômeurs)... et oui, tout fout le camp...

    • Disparition (2) Le 2 mars 2009 à 10:06, par Militant actif

      Des panneaux d’affichage qui disparaissent, un logo qui change, une députée suppléante introuvable... ESt-ce bien là les sujets les plus préoccupants sur lesquels il faut gaspiller son énergie pour débattre ou confronter nos opinions ? Parlons plutôt de la préparation de la journée de grèves et de manifestations du 29 mars, parlons plutôt de l’emploi qui recule, parlons plutôt du pouvoir d’achat qui régresse, parlons plutôt de l’augmentation des loyers qui arrive à grand pas, parlons plutôt de la fiscalité locale qui risque de connaitre une augmentation de plus de 15%, parlons plutôt du surloyer, de la vente logement social, parlons plutôt de .....

    • Disparition (2) Le 6 mars 2009 à 15:58, par Albertivilliarien

      ça y est, le changement est en marche. Pour sa deuxième année de gestion, le nouveau maire envisage pour 2009 une augmentation des impôts locaux de 15 à 20%.

    • Disparition (2) Le 6 mars 2009 à 21:57, par electeur déçu

      15 à 20% d’augmentation : Une augmentation de la fiscalité locale aussi forte ne s’est jamais vu à Aubervilliers.
      Les municipalités précédentes ont souvent géré avec beaucoup de difficulté, elles ont toujours fait le choix de maintenir les services rendus tout en s’efforçant de ne pas alourdir trop durement la pression fiscale. Pour tenter de tenir ses promesses électorales, la nouvelle majorité fait le choix d’aggraver les difficultés financières des habitants d’Aubervilliers. Une telle augmentation n’était nulle part inscrite dans le programme électoral du nouveau maire.

    • Disparition (2) Le 6 mars 2009 à 22:09, par Contribuable exédé

      Aider les banques sans contrepartie semble naturel pour certains. Alors, pourquoi ne venir aussi au secours des collectivités locales ? faire payer le désendettement de la ville aux habitants en augmentant exagérément les impôts est insupportable. Pourquoi ne pas exiger des prêts à taux zéro ?

    • Disparition (2) Le 6 mars 2009 à 22:28, par Robert

      Le gouvernement Sarkozy étrangle les villes avec un train de réformes libérales qui visent à généraliser la réduction des dépenses publiques. Alors qu’il serait indispensable d’engager une mobilisation en direction du gouvernement pour l’avenir des finances communales, ce que font beaucoup de ville, le maire d’Aubervilliers, se contente de proposer 15% (et peut-être plus)d’augmentations des impôts locaux.

    • Disparition (2) Le 6 mars 2009 à 22:51, par Locataire inquiet

      Quelqu’un a t-il une idée de ce que sera la prochaine augmentation des loyers de l’oph d’Aubervilliers au 1er juillet ? Le préfet dans ces recommandations limite l’augmentation des loyers pour l’année 2009 à 2,38% au maximum ce qui est déjà beucoup.

    • Disparition (2) Le 7 mars 2009 à 10:38, par Freddy

      Il faut sortir de ce carcan imposé par le gouvernement aux communes qui les conduit soit à réduire les services publics soit à augmenter considérablement les impôts locaux. Faire le choix de la seule pression fiscale sans chercher à se battre pour une autre répartition des richesses, c’est quelque part choisir la facilité.

    • Disparition (2) Le 7 mars 2009 à 11:16, par Fiscalement contestable

      Extrait du programme électoral de J. Salvator : " Nous sortirons de la "guerre de tranchées" financière avec l’état pour une "stratégie de mouvement et de contournement". Concrètement pour l’immédiat, La traduction du mouvement consiste à faire payer davantage les contribuables habitants Aubervilliers, et le contournement vise à éviter d’affronter l’état.

    • Disparition (2) Le 7 mars 2009 à 11:48, par Pas élu mais attentif

      Il ne faut jamais baisser les bras. L’année dernière, les élus du groupe "communiste et citoyen" ont regretté la suppression de la subvention qui était accordée à l’office HLM et ce depuis plusieurs années. Lors des rencontres qu’ils ont eu avec les locataires durant ces derniers mois, cette exigeance a été régulièrement rappelée. Cette revendication pourrait prochainement aboutir positivement avec une nouvelle insciption de 300 000€ dans le budget de cette année. Espérons que l’augmentation des loyers sera de ce fait inférieure à l’inflation.

    • Disparition (2) Le 10 mars 2009 à 20:15, par contribuable déçu

      Le budget 2009 a été voté au conseil municipal du 10 février dernier. Pour la septième année consécutive, les impôts communaux n’augmenteront pas. Par ce choix de gestion, la municipalité souhaite affirmer sa volonté d’être solidaire des plus fragiles, qui subissent de plein fouet les effets de la crise financière. Chouette, c’est à Aubervilliers ? Non ! c’est à Pantin.

  • Animations Le 27 février 2009 à 18:50, par Ernesto

    On croyait avoir à peu près tout vu de la capacité de changement de la "nouvelle municipalité". Hé bien non !

    Le site de la ville informe ainsi d’initiatives très originales à l’occasion de "la journée internationale des femmes" qui, tombant cette année un dimanche sera célébrée le samedi 7 place de la mairie puis dans les salons de l’hôtel de ville.

    Une observation tout d’abord : le 8 mars n’est pas "la journée internationale des femmes" mais "la journée internationale de lutte des femmes", ce qui n’est pas du tout la même chose.
    En réalité les initiatives proposées, pardon les animations, sont en concordance parfaite avec le regard porté sur la signification de la journée.

    Sur la place seront d’abord proposées des démonstrations de gymnastique et... de remise en forme. Suivont, dans les salons de la Mairie, des démonstrations de danses, boxe, arts martiaux ! On évoque même des initiations.

    L’apothéose se réalisera un peu plus tard au travers d’une séance de lecture publique d’extraits des "Monologues du vagin" par "des représentants de la municipalité" !

    On attend avec impatience ces exercices de lecture à haute voix. Les écritures d’Eve Ensler n’étant pas si faciles à lire et touchant aux dimensions compliquées de la vie sexuelle, on peut craindre un beau saccage. Mais soyons rassurés, l’adjoint aux "politiques et pratiques culturelles" a sans doute peaufiné la séance. Cependant, la tension monte : on murmure que les répétitions n’ont guère révélé de talents et qu’il y aurait, à une semaine de l’épreuve, pas mal de recalé(e)s.

    Oui, décidément oui, le changement est en marche.

    • Animations Le 28 février 2009 à 00:31, par bonnet d’âne

      On croit réver ! Je propose qu’André nous fasse un petit exposé sur la journée du 8 mars pour expliquer à nos élu(e)s municipaux et à celle qui a en charge le droit des femmes qu’il ne s’agit pas d’une journée d’animations destinées aux femmes, mais d’une journée de lutte !

    • Luttes des femmes Le 1er mars 2009 à 17:24, par André Narritsens

      Suite aux infos d’Ernesto et à la suggestion de "Bonnet d’âne", je rédigerai, dans la semaine, un petit texte sur le 8 mars.

      Je suis d’autant plus motivé que j’ai découvert ce matin, placardé sur une façade en vis-à-vis de la Caisse d’Epargne, une affichette annonçant pour le 14 mars à Renaudie un concert de Zayen* à l’occasion de "la journée de la femme" ! Ce concert semble sponsorisé par la Mairie si j’en crois le logo figurant sur l’affichette d’annonce.

      Nota : Zayen est le groupe auteur de la ritournelle ("Changer à gauche") qui a beaucoup marqué les esprits lors de la campagne électorale municiplae de J. Salvator .

  • Propreté Le 1er mars 2009 à 17:42, par Martine

    Ce dimanche matin j’ai, avec des camarades, distribué le journal de la section dans le quartier Maladrerie/Emile Dubois. Je reviens stupéfait de l’état de saleté des deux cités. Certes le week-end n’est guère propice mais ce que j’ai pu voir laisse pantois.
    Si l’on se rappelle les promesses faites à propos du nettoiement lors de la campagne électorale on ne peut être qu’en colère.
    Un copain me dit que des Etats généraux de la propreté semblent être convoqués pour le 23 février.
    Je ne sais qui y participera, mais, en tout cas il va y avoir matière à discussion.
    M.Salvator (et Mme Le Bihan) l’heure n’est plus aux propos faciles et démagogiques. On attendait des actes et rien n’est venu.

  • Lapeyre en grève Le 2 mars 2009 à 15:19, par fierdauber

    Depuis mercredi 25 février, plusieurs magasins "Lapeyre" sont en grève en région parisienne, dont celui d’Aubervilliers, boulevard Félix Faure.

    Parmi leurs revendications :

    - revalorisation des salaires immédiate
    - négociation sur l’égalité professionnelle et embauche de personnel handicapé.
    - amélioration des conditions de vie au travail, revoir les nocturnes...

    Aller les rencontrer est un signe de solidarité avec ces salariés du secteur privé.

  • Le Réseau de solidarité logement de Saint denis

    TOUS ENSEMBLE POUR LE DROIT AU LOGEMENT POUR TOUS

    Etat des lieux en Seine Saint Denis : 60 000 demandeurs de logement HLM pour quelques attributions de logements par an, un nombre sans cesse croissant de familles expulsées, de nombreuses villes qui refusent de construire du logement social, des bâtiments et des logements vides depuis des années, loyers et charges en constante augmentation, privatisation et vente du logement social, réduction de l’aide à la pierre, bradage du livret A...

    A cet état des lieux, l’Etat répond par un désengagement qui se traduit par une réduction d’année en année du budget consacré au logement (en 2009 moins 9%) et par l’adoption de la loi Boutin qui aggrave la situation du mal logement avec :
    - pour les logements HLM, des contrats précaires de location d’une durée de trois ans voire moins
    - la mise en place du surloyer entraînant le doublement voire le triplement de certains loyers
    - un délai passant de trois ans à un an maximum pour suspendre une expulsion.

    Face à cette crise, la réponse à l’urgence doit être la réquisition des bâtiments et logements vides ; c’est la décision politique prise par le maire de Saint denis avec l’arrêté de réquisition sollicité par le Comité de soutien à la réquisition de l’immeuble de la Poste. Le Préfet juge cet arrêté illégal et se met lui-même en contradiction avec la loi de 1945. L’exemple de Saint denis doit être étendu à l’ensemble des villes du département.

    Mal-logés, sans-logis, hébergés, habitants des quartiers en voie de disparition, menacés d’expulsion, de surloyer, militants associatifs et politiques, syndicalistes, travailleurs sociaux, élus locaux...

    Marchons à Bobigny
    le mercredi 11 mars 2009 à partir de 17h
    de la Bourse départementale du travail
    1 Place de la libération
    Bobigny (arrêt Tramway Libération)
    vers la Préfecture

    Pour exiger :
    l’application de la loi de réquisition de 1945
    l’arrêt des expulsions locatives
    le lancement d’un vaste programme de constructions de logements vraiment sociaux
    la suppression de la loi Boutin

    Celles et ceux qui attendent un logement depuis des années ne peuvent plus rester seul avec leur colère et leur découragement
    C’est tous ensemble que nous pouvons faire face à une politique d’Etat qui dénie les droits élémentaires dont fait partie le logement.
    Un pays où des adultes et des enfants ne peuvent vivre dans un logement digne n’est pas celui des « droits de l’Homme ».

    avec le soutien de : syndicats CGT et SUD, PCF 93, NPA 93, AC le Feu, MRAP 93, APEIS 93, ADECR, Municipalité de La Courneuve, Femme-Egalité, Collectif 93 contre les lois sécuritaires et pour l’accès aux droits fondamentaux

  • Aubermensuel : l’offense faite à Suzanne Martorell Le 7 mars 2009 à 18:10, par Léna

    La dernière livraison (mars 2009) d’Aubermensuel restera dans les mémoires. Dans un petit article, signé Claire Darfeuille (?), est évoquée la fin de la guerre d’Algérie que "la municipalité célèbre".

    L’hommage rendu à Suzanne Martorell, assassinée à Charonne est sommairement évoqué sans qu’il soit fait référence au fait que Suzanne était communiste ni que la section du PCF ait pris la parole, devant une assistance essentiellement composée de militants du Parti.

    Cela s’appelle de la censure.

    Dans le même registre s’ajoute en page six la publication d’une photographie représentant deux élus (parmi lesquels T.Ketfi, connu pour son anticommunisme maladif) déposant une gerbe des élus socialistes.

    On ne saura pas que la section du PCF et le groupe "Tous ensemle pour Aubervilliers" ainsi que le Conseil municipal ont déposé des gerbes.

    On ajoutera à ce palmarès deux erreurs : le massacre de Charonne a eu lieu le 8 février (et non le 6) et la cité Robespierre s’appelle toujours Robespierre.

    A la censure et aux petits trafics d’images s’ajoutent donc l’approximation et l’incompétence.

    Le changement est vraiment en marche avec son cortège de déguelasseries minables.

  • Occupation des écoles primaires LE 17 MARS Le 9 mars 2009 à 16:42, par Béo

    Avec le soutien de l’union locale FCPE, des parents d’élèves appellent à participer à une action de protestation :

    OCCUPATION DES ECOLES PRIMAIRES

    mardi 17 mars de 8h30 à 17h30

    Il s’agit d’une matinée symbolique et pacifique qui n’empêchera pas le bon déroulement des cours, mais qui a pour but de dénoncer :

    - la suppression de 3 postes de RASED

    - la fermeture de 2 classes d’initation pour enfants non francophones

    - la mise en place de l’aide personnalisée éducative qui ne compense pas pour tous les élèves la perte des heures du samedi matin, qui ne répond pas aux besoins et ne peut remplacer en aucun cas les RASED.

    Soyons nombreux à partciper à cette action !

  • Forum - Discussions libres Le 10 mars 2009 à 16:19, par Que veulent les banlieues ?

    Le comité pour la réforme des collectivités territoriales présidé par E. Balladur vient de rendre ses conclusions. Dans l’indifférence la plus totale, au mépris des citoyens, le "grand Paris" est en marche. Alors que les enjeux sont considérables pour tout le territoire de l’Ile-de-France, et plus particulièrement pour des banlieues comme Aubervilliers, personne n’évoque ce sujet sur votre site. C’est pourtant bien plus important que le port d’une écharpe tricolore.

  • Départ manif 19 3 09 Le 18 mars 2009 à 17:56, par Rabcor

    L’UL CGT a affrété deux cars pour la manif du 19 qui démarrera de République (la Mairie n’a rien proposé).

    Prendre contact avec l’UL pour s’inscrire (s’il reste des places !) 01-48-34-35-99.

    Le rendez-vous est à 12h 30 place de la Mairie. Départ 13h précises.

  • Forum - Discussions libres Le 21 mars 2009 à 17:42, par Contribuable exédé

    Difficile à croire et pourtant c’est vrai.Selon les chiffres rendus publics cette semaine, le bouclier fiscal représente plus de trente années de SMIC. L’Etat a versé 288 millions d’euros à 756 personnes. Elles se sont vu rembourser la somme de 381 000€ en moyenne. Ceux là n’ont besoin de défiler pour défendre leur pouvoir d’achat...

    • Forum - Discussions libres Le 21 mars 2009 à 18:00, par Antiboursicoteur

      Les caisses ne sont pas vides pour tout le monde. En 2007, les entreprises du "CAC 40" ont versé à leurs actionnaires 37,95 milliards d’euros de dividentes. Pour ne pas prendre le risque de voir leurs actionnaires défiler dans la rue aux côté des simcards, en 2008 il leur a été versé 42,96 milliards d’euros. C’est la crise, on arrête pas de vous le dire !

    • Forum - Discussions libres Le 21 mars 2009 à 18:14, par Face au bouclier fiscal, à Aubervilliers, c’est le marteau fiscal

      Et oui, ici, peu de gens bénéficient du bouclier fiscal. Par contre, la municipalité actuelle va décider d’augmenter fortement les impôts locaux : + 15% pour la taxe d’habitation, + 18% pour la taxe foncière. C’est le marteau fiscal. Merci qui ?

  • Forum - Discussions libres Le 21 mars 2009 à 18:51, par Que veut la banlieue : tout !

    Et si le "grand Paris" était le pari de l’avenir ? Aujourd’hui les habitants de l’Ile-de-France constatent que leurs élus (tous) sont dans l’incapacité de régler leurs problèmes quotidiens à commencer par les transports, mais aussi la répartition du logement social, le développement économique ou encore la sécurité, sans parler de l’absence de solidarité financière concernant le partage des richesses entre les villes qui ont tout et celles qui n’ont rien ou presque. Il est évident que ce n’est pas au niveau local, mais au niveau de la métropole que les solutions sont à rechercher. Aujourd’hui, les élus de gauche condamnent le "rapport Balladur" mais ne proposent aucune autre alternative. Pourquoi ne pas prendre le "rapport Balladur" comme base de travail ?

    • Forum - Discussions libres Le 21 mars 2009 à 19:22, par Le grand Paris, on a déjà donné...... en 1860 !

      En intégrant ce qui allait devenir les arrondissements périphériques dans Paris, le baron Haussmann avait déjà créé le grand Paris de l’époque. Pour autant, 150 ans après, la péréquation et en terme de services, de qualité de vie, de richesse, est-elle réalisée entre le 16ème et le 18ème ?

      Rien ne sert de dessiner un périmètre si on ne dit pas ce qu’on met dedans et ce qu’on y fait !

      C’est par là qu’il faut commencer.

    • Forum - Discussions libres Le 21 mars 2009 à 19:29, par citoyen

      Grand Paris : mais quel projet ? comment le construire en commun ? Actuellement les élus locaux défendent surtout leurs intérêts corporatistes, leur fonction, leurs indemnités, leur pouvoir local, leur territoire politique. Ce débat reste pour l’instant une discussion entre initiés. C’est quand que les élus organisent avec la population de véritables débats sur le sujet ?

    • Forum - Discussions libres Le 24 mars 2009 à 16:11, par Banlieusard

      Oui d’accord pour faire le pari d’un autre grand Paris ! Aujourd’hui toutes les propositions vont dans le sens de faire de Paris la première ville du monde dans la compétition économique internationale. La banlieue est qualifiée d’uniforme et chaotique. Leur projet de grand Paris ne vise pas à réduire les inégalités, mais à valoriser des territoires autour de pôles économiques ultra compétitifs, et donc accumuler des richesses au profit des déjà très riches.

  • Intégrer des photos dans les commentaires Le 22 mars 2009 à 22:19, par Denis Raffin, maitre toilier

    Certains d’entre vous m’ont plusieurs fois demandé s’il était possible de poster des images dans leurs commentaires. Et c’est avec plaisir que je réponds
     : « oui » ! Seulement, c’est un peu technique (juste un peu). Voici comment faire :

    - Tout d’abord, il faut héberger l’image. Il y a plein de sites gratuits qui font ça très bien. Par exemple : http://www.casimages.com/. Cliquez donc sur ce
    lien et repérez le cadre jaune à gauche intitulé « CasImages - Upload anonyme ». Cliquez sur « parcourir », sélectionnez votre fichier. Cliquez sur « valider » et attendez. Si tout s’est bien passé, une nouvelle page s’ouvre et vous voyez votre image.
    - Maintenant, et avant toute chose, copiez le code situé dans le cadre « Sur un blog/site ( mode html ) : » (deuxième cadre en dessous de l’image normalement). Attention, le texte à copier est très long. Pour être sûr que tout a bien été sélectionné, cliquez dans le cadre et dans le menu « Édition », cliquez sur « tout sélectionner ». Puis, à nouveau dans le menu « Édition », choisissez « copier ».
    - Coller le code à l’intérieur de votre commentaire.

    Et normalement, ça donne ça :

    Hebergement gratuit d image et photo

    Et pour ce qui est des vidéos, je suis encore en train de chercher...

    Si je n’ai pas été assez clair, n’hésitez pas à me dire à quel moment vous bloquez.

  • rénovation intuile des abribus - JC Decaux nous pourrit la vie Le 24 mars 2009 à 10:46, par habitant_aubervilliers

    Avenue de la République, les abribus étaient bien.

    Pourquoi JC Decaux, les change-t-il ?

    Qui va payer ces travaux interminables ?

    JC Decaux va surement refacturer cette installation d’abribus, à Plaine Commune, et à la ville d’Aubervilliers. Et les citoyens de Plaine Commune le paieront, via leurs impots locaux.

    Depuis janvier 2009, on attend les bus 150 et 170 sous la pluie.

    D’autre part, les voyageurs(ses) ne disposent plus du systéme Ciel, et ils et elles ne savent plus quand arrivera le prochain bus.

    Depuis deux mois, JC Decaux nous pourrit la vie.

    • Marre de Decaux Le 24 mars 2009 à 11:24, par Poisson Rouge

      Parfaitement d’accord avec habitant_Aubervilliers !

      Depuis que Decaux refait les abris-bus, on assiste conjointement à :
      - un gaspillage d’argent (les abris-bus n’avaient pas besoin d’être changé !)
      - une dégradation du service public : les usagers ne sont plus informés de l’arrivée du prochain bus.

      Je mets au défi les gens de Decaux de venir expliquer la raison de ces travaux avec les usagers ! Qu’ils viennent seulement affronter notre colère d’attendre en plein air des bus qui n’arrivent pas.

      On nous dit que tout ça a un lien avec le marché décroché par Decaux concernant les Velcoms. Eh bien, disons-le franchement : c’est n’importe quoi ! En plus, les velcoms ne seront pas compatibles avec les vélibs pour des raisons parfaitement futiles ! Pourquoi la région n’a-t-elle pas repris les vélibs à son compte afin d’étendre le réseau ? Plaine Commune a voulu faire vite. Trop vite !

      Ajoutons, tant qu’on y est, le scandale (le mot est faible) de tous ces RER B qui ne s’arrêtent ni à La Plaine-Stade de France ni à La Courneuve/Aubervilliers. Croyez-moi qu’on se sent humilié de voir passer tous ces RER à moitié vides alors qu’on attend depuis 15 minutes !

      Tout ça pour dire qu’il y a un gros travail à faire sur l’amélioration des transports en commun au niveau de Plaine Commune !

    • des nouveaux abribus avec des publicités plus grandes, pour mieux nous abrutir Le 25 mars 2009 à 01:08, par habitant_aubervilliers

      JC Decaux se paye, en vendant des espaces publicitaires.

      Avez-vous remarqué, comme les nouveaux abribus sont plus longs ?

      A mon avis, le but est là.

      Augmenter la surface de publicté disponible.

      Et faire mine, d’apporter un peu de confort, aux voyageurs.

      Donc on attend les bus 150 et 170, sous la pluie et le vent, pour plus tard, se faire matraquer, de slogans publicitaires.

      Pour se faire réduire, à l’état de consommateurs.

      Faut vraiment, qu’on soit dociles, pour ne pas se révolter.

      Depuis 40 ans, JC Decaux a l’habitude de faire ce qu’il veut, dans les villes européennes.

      De faire du matraquage publicitaire, de ficeler les contrats, et d’obtenir des concessions pour 100 ans.

      Surtout, quand JC Decaux comprend qu’en face, il n’y a pas de répondant, ni de concurent.

      En face de l’entreprise JC Decaux, il faut des élus vigilants, et des négociateurs, comme Bertrand Delanoë.

      Au début de la négociation du Vélib, JC Decaux voulait encaisser les revenus des locations, et faire payer à la ville de Paris, les dommages, les réparations.

      Si le Vélib a été un succès pour la collectivité, c’est par ce que, des élus parisiens ont imposé leurs conditions.

      La semaine derniére, le groupe JC Decaux a publié ses résultats. Des analystes financiers les ont commenté.

      Pour un peu, en décrivant le cout de réparation de tous les vélos vandalisés, et l’impact sur les résultats du groupe, ils nous auraient fait compatir à leurs problémes.

      Ces analystes financiers oublient de dire, que pendant des dizaines d’années, JC Decaux a exploité, les villes européennes.

      Quand les citoyens et leurs élus s’endorment, il n’y a plus de contre-pouvoir, le capitalisme fait n’importe quoi, et triomphe.

      C’est le renard libre, dans le poulailler libre.

    • Résurrection intéressée Le 25 mars 2009 à 20:38, par Rabcor

      Et voilà le fin mot de l’histoire de la disparition des panneaux d’infos municipales : Decaux se fait des C... en or !

      Franchement, le financement du Vélib aurait mérité d’être réfléchi autrement que sous le modèle parisien.

      Et quel va être l’impact du Vélib dans nos villes complètement sous-équipées en pistes cyclables ? Je fais du vélo depuis 30 ans à Auber, je connais parfaitement tous les problèmes qui se posent aux cyclistes. Je souhaite quand même bonne chance à Vélib. Plus nombreux les cyclistes d’Auber et d’ailleurs pèseront peut-être un peu plus dans les orientations de transport.

    • rénovation intuile des abribus - JC Decaux nous pourrit la vie Le 25 mars 2009 à 22:59, par Dérisoire

      Pendant que vous dissertez sur les "vélib" et autres "velcoms", sur les panneaux d’information qui n’avaient pas été changé depuis près de huit ans, et que je trouve esthétique, sur les nouveaux abribus plutôt réussis et qui seront agréables et protecteurs lorsque la pose sera terminée (les vitres coupe vent arrivent...), Sarko, lui, nous prépare son "grand Paris" (et bien d’autres choses encore), où les banlieusards et les transports en commun risquent d’être bien plus maltraités que les abribus ou les panneaux d’information. Mais ça, c’est sans doute dérisoire. En tout cas pas assez important pour mériter quelques commentaires.

    • rénovation intuile des abribus - JC Decaux nous pourrit la vie Le 26 mars 2009 à 08:25, par Michel F.

      Manifestement, chez les communistes, il y a ceux qui savent de quoi il faut parler et les autres...

    • rénovation intuile des abribus - JC Decaux nous pourrit la vie Le 26 mars 2009 à 10:35, par Abribussez moi pas trop !

      A Michel F,

      Il y a aussi ceux qui doutent, ceux qui ne savent pas mais qui aimeraient savoir, ceux qui pensent savoir mais qui ne savent pas, et comme partout, ceux qui, faute de ligne, veulent faire passer la leur... l’intérêt est que l’échange puisse avoir lieu sur le fond, et personne n’a le monopole de l’appréciation de la qualité des échanges sur le blog.

      La question des abribus, dans une ville où il a fallu se battre pour le métro, où le RER est excentré... n’est pas neutre, même si au final, on peut espérer un mieux. Encore eût-il fallu que la population fût informée et associée à ces changements, pourquoi pas dans le cadre des quartiers ou les comités d’axe qui s’étaient constitués avec la RATP pour le 170 par exemple. La logique de Decaux, et c’est normal, est une logique purement commerciale, pas de communication avec les usagers. Aux pouvoirs publics, (ville, communauté d’agglo, région), aux entreprises publiques (RATP), de prendre leurs responsabilités en travaillant avec la population...

      Mais le débat a l’intérêt de montrer les limites de notre démocratie locale sur la question essentielle des transports pour beaucoup d’habitants.

  • recherche date réouverture de la piscine Le 24 mars 2009 à 10:51, par habitant_aubervilliers

    Les travaux de réfection de la piscine sont interminables.

    Ca fait presque un an que ça dure.

    Quelqu’un sait-il quand la piscine réouvira ?

  • WELCOME Le 24 mars 2009 à 14:01, par beo

    PROJECTION – RENCONTRE DU FILM « WELCOME »

    Un film de Philippe LIORET avec Vincent LINDON, Firat AYVERDI, Audrey DANA,…

    Mercredi 25 mars 2009 à 19h50
    Cinéma le Studio
    2, rue Edouard Poisson

    Prix des places : 5,50 € - Réservation obligatoire au 01/48/33/52/52

    « Solidarité avec les sans papiers ! »

    Un rendez-vous à ne pas manquer dans le cadre du Forum Social d’Aubervilliers avec la participation des collectifs :

    - Comité de vigilance contre l’expulsion des élèves et familles sans papiers d’Aubervilliers,
    - Comité des sans papiers d’Aubervilliers,
    - La Ligue des Droits de l’Homme,
    - l’Union Locale CGT.

    Plein d’infos sur le site Internet www.auber-sans-la-peur

    Nom : ……………………………………… Prénom : ………………………………………
    Adresse : …………………………………………………………………………………………
    ………………………………………………………………………………………………………….
    Tél. :…………………………………… Email……………………………….…………………
    Association (facultatif) : ……………………………………………………………….

    Comité d’Initiative du Forum Social d’Aubervilliers – Comité d’Initiative du Forum Social d’Aubervilliers – Comité d’Initiative
    Villa Mais d’Ici – 77, rue des Cités – 93300 Aubervilliers – fsl.aubervilliers@laposte.net - Villa Mais d’Ici – 77, rue des Cités – 93

  • Le PCF a favorisé le tout-automobile et a fait le contraire du communisme Le 25 mars 2009 à 08:24, par habitant_aubervilliers

    Pendant 40 ans, la gestion communiste d’Aubervilliers, a favorisé le tout-automobile.

    En multipliant les parkings, le municipalité communiste d’Aubervilliers a incité les citoyens, à se procurer un véhicule automobile individuel.

    Le summum a été atteint, avec le parking Vinci, de la place du marché.

    Les parkings Vinci, constituent le contraire du développement durable.

    Seulement au milieu des années 2000, la municipalité communiste a réfléchi, aux sites propres aux voies réservées aux bus.

    S’il y avait en France et en région parisienne, une ville, où dés 1945, il aurait fallu réduire la place de l’automobile, et favoriser les transports en commun, et les circulations douces, c’était bien Aubervilliers.

    Car ici les automobilistes sont une minorité (sauf au moment de voter).

    En matiére de déplacements, à Aubervilliers, le PCF a fait le contraire du communisme.

    S’il y avait une chose à retenir et à imiter, de la gestion communiste des pays de l’Est, c’est chez eux, le développement et la priorité donnée aux transports en commun, jusqu’en 1990.

    En Russie, en Pologne, etc.., pendant 40 ans, les gouvernements et les villes ont fait beaucoup de choses, pour que la population puisse se déplacer en train, en bus, et sans voiture.

    Le drame, c’est que maintenant, les pays de l’Est imitent les pays capitalistes, et promeuvent l’automobile individuelle.

    Alors que ce mode de transport, l’automobile individuelle, est énergivore, et provoque un endettement et un appauvrissement des ménages.

  • Le PS et la crise Le 25 mars 2009 à 22:49, par beo

    Sur le blog du PS figure un compte-rendu de l’exposé de Michel Sapin, secrétaire national du PS, fair devant les socialistes d’Auber : Consternant ! (si on s’en tient à ce compte-rendu)

    « une des propositions phares des socialistes : une prime immédiate de 500 euros à tous les titulaires des minimas sociaux, élargie même à tous les salariés à faibles revenus qui bénéficient de la « prime pour l’emploi ». »

    Une prime et c’est tout ? de qui se moque-ton ? Et c’est la proposition phare ! Il serait temps de changer la puissance des ampoules...

    - Le SMIC à 1600€ immédiatement, vous connaissez ?

    - Une augmentation générale des bas salaires, vous connaissez ?

    Décidément, le PS est encore bien loin des propositions du PCF pour relancer le pouvoir d’achat comme l’ont demandé les millions de manifestants le 19 mars dernier.

  • Budget communal 2009 : ils ont osé ! Le 26 mars 2009 à 23:47, par beo

    Oui, ce soir la majorité du conseil municipal a voté uen hausse de la taxe d’habitation de 13% et de la taxe foncière du bâti de 16% !

    Le groupe "Tous ensemble pour Aubervilliers" a bien sûr voté contre.

    • Budget communal 2009 : ils ont osé ! Le 27 mars 2009 à 11:39, par Très en colère

      Il va y avoir de durs réveils, et beaucoup de désillusions pour ceux qui ont voté pour cette équipe !
      Il n’y avait vraiment pas d’autres possibilités.
      Augmentations des loyers HLM, surloyers, Impots locaux plus lourds, s’il n’y a pas de réaction de la part de la population, on va souffrir !

  • Grand Paris - Oui au projet de rocade ferroviaire souterraine de 130 km Le 28 mars 2009 à 12:46, par habitant_aubervilliers

    Je suis d’accord avec l’anneau ferroviaire en huit de 130 km, proposé par l’équipe de Christian Blanc. Dans cette rocade ferroviaire circuleront des trains sans chauffeur, 24h/24h. Avec 4 gares Montfermeil, Sevran, Le Bourget, Carrefour Pleyel, la Seine-Saint-Denis est bien desservie.
    Ce qui pose problème, c’est le financement sur 50 ans, par un partenariat public/privé. L’Etat, c’est à dire tous les citoyens, vont payer beaucoup d’intérêts, aux banques, pendant 50 ans.

    • Tout n’est pas à rejeter dans les projets du grand Paris. Mais il ne faut pas non plus ne s’arrêter que sur certains aspects positifs présentés aujourd’hui par Christian Blanc. Oui au développement des transports en commun, d’ailleurs sur le territoire de Plaine Commune, il y a d’autres projets en chantiers qui concernent les transports en commun et cela d’ici 2013. 1)La ligne T5, une première en Ile-de-France avec un véhicule sur pneus guidé par un rail unique, qui ira de Saint-Denis à Garges/Sarcelles en passant par Pierrefitte. 2) Le T1 qui se prolonge avec dix stations nouvelles vers Asnières et Gennevilliers en traversant l’Ile-Saint-Denis. 3) Le Tram’Y, qui ira de Saint-Denis à Epinay-sur-Seine avec une jonction vers Villetaneuse ; une deuxième étape est prévue pour rejoindre Paris en passant par la Plaine saint-Denis en frontière avec Saint-Denis et Aubervilliers. 3) La ligne de métro N°12 de la Porte de la Chapelle jusqu’à la Place du Front Populaire en limite de Saint-Denis et d’Aubervilliers pour terminer plus tard à la mairie d’Aubervilliers. Tout cela est rendu possible sans le grand Paris de "Sarkozy/Blanc".

    • Grand Paris - Oui au projet de rocade ferroviaire souterraine de 130 km Le 29 mars 2009 à 22:10, par Moi, je prends le bus tous les jours.

      Le banlieusard il est vachement informé des projets dans trente ans. Moi, ce qui m’emmerde c’est de ne pas savoir quand passera le prochain bus parce qu’on a viré les panneaux indicateurs. Je veux bien qu’on ponde des projets pour mes enfants ou petits enfants mais si on dégrade mon quotidien, je ne suis pas d’accord.

    • Je ne suis pas mieux informé que d’autres, je me contente tout simplement de lire un journal qui s’appelle "Plaine Commune en commun" et de participer de temps en temps aux séances du conseil communautaire qui sont ouvertes au public. Tous ces projets ne sont pas pour "dans trente ans", mais doivent être réalisés avant 2013, certains sont même commencés...

    • Grand Paris - Oui au projet de rocade ferroviaire souterraine de 130 km Le 30 mars 2009 à 19:38, par citoyen inquiet

      Le grand Paris, ce n’est ni plus ni moins que la suppression d’un certain nombre de collectivités : départements, communautés d’agglomération,quelques régions et peut-être demain les communes. L’objectif, c’est la recentralisation du pouvoir pour une diminution plus importante des dépenses publiques. Cela ne réglera rien pour les territoires les plus défavorisés et éloignera davantage les citoyens des lieux de décision.

    • Oui au grand Paris si cela garantit un développement des territoires qui soit complémentaire et non concurrenciel.

    • Grand Paris - Oui au projet de rocade ferroviaire souterraine de 130 km Le 31 mars 2009 à 13:43, par Albertivilliarien

      Quel grand Paris ? Celui qui va nous assurer de lutter contre la ghettoïsation d’Aubervilliers, celui qui va abroger la loi Boutin, celui qui va nous garantir l’égalité d’accès aux logements sociaux, celui qui va oeuvrer pour un partage des richesses territoriales et pour une égalité dans les prélèvements fiscaux, celui qui nous donnera la possibilité de nous rendre par des transports collectifs en tous points de la future métropole en moins d’une heure et à un coût unique, celui qui va rapprocher l’emploi de l’habitat..... ou celui qui cherchera à faire de Paris la première ville du monde dans la compétition économique internationale et qui rejetera ses difficultés aux frontières de son territoire élargit.

    • Grand Paris - Oui au projet de rocade ferroviaire souterraine de 130 km Le 1er avril 2009 à 01:33, par habitant_aubervilliers

      Ci-dessous, une réponse à "moi je prends le bus tous les jours".

      Les travaux vont durer 12 ans.

      Alors vous circulerez dans le grand huit, de votre vivant, avant vos petits enfants.

      Par exemple vous ferez Carrefour Pleyel - Saint Lazare en 5 mn.

      C’est le remboursement de l’emprunt, qui va durer 50 ans. Vos descendants finiront de rembourser cette infrastructure.

      Car c’est un partenariat public/privé : jackpot pour les banques (50 ans à payer des intérêts).

      c’est la grande mode en ce moment.

      Le PPP est enseigné à Sciences Po, par des banquiers.

      Aussitot sortis de Sciences Po, les nouveaux cadres de l’Etat promeuvent les partenariat public/privé.

      Comme un constructeur informatique, ou un éditeur, qui vends à bas prix hardwares et softwares, aux facs, pour qu’ensuite, une fois dans le monde du travail, les diplomés poussent à l’achat de leurs produits.

      Vous avez raison, supprimer pendant 3 mois le systéme Ciel, et les abribus, c’est une destruction de service public. JC Decaux se permets de faire cela, sans avertir personne, sans rendre de compte à aucun élu.

      • Grand Paris - et bonne route ! Le 6 novembre 2010 à 18:44

        Merci pour ces partages, et très beau site (mon site est aussi un spip mais ça n’a rien à voir, j’ai pas le luxe de me payer un webdesigner...).

        À bientôt

    • Grand Paris - Oui au projet de rocade ferroviaire souterraine de 130 km Le 1er avril 2009 à 06:41, par Faudrait peut-être que les communistes évoluent

      Le partenariat public privé permet des investissements que les collectivités ne pourraient pas faire autrement.

      Si l’Etat ou la région investissent pour votre chemin de fer, il empruntera aux banques et enrichira les banquiers sortis de science-po.

      Le ppp permet d’éviter ça et en plus, on ne se fait pas souffler dans les bronches par la commission européenne parce qu’on ne s’endette pas davantage. On reste dans les critères de Maastricht.

      La ville d’Aubervilliers l’a bien compris en procédant comme ça pour sa nouvelle école. Ainsi, elle n’augmente pas son endettement puisqu’elle sera locataire.

    • Grand Paris - Oui au projet de rocade ferroviaire souterraine de 130 km Le 1er avril 2009 à 08:47, par Poisson Rouge

      Ben voyons ! C’est une vision à court terme que vous défendez ici ! Le PPP permet de ne pas s’endetter et de mobiliser des fonds rapidement, certes. Mais payer un loyer, ou faire payer le prix du service aux usagers, ce n’est pas beaucoup mieux que de rembourser un prêt !

      Les communistes ont toujours réclamé un pôle bancaire national, permettant notamment de financer ce genre d’investissement, sans passer par les "banquiers" de sciences-po, comme vous dîtes. Ils réclamaient aussi que l’État prenne ses responsabilités et cesse de sous-financer les collectivités locales.

      En plus, l’exemple de la prochaine école n’est vraiment pas très bien choisi : on aurait pu faire comme pour Anne Sylvestre et ça aurait été aussi rapide !

    • Grand Paris - Oui au projet de rocade ferroviaire souterraine de 130 km Le 1er avril 2009 à 14:44, par Faudrait peut-être que les communistes évoluent

      Les collectivités ne peuvent plus continuer à s’endetter pour construire les équipements nécessaires. L’argent existe, il faut le mobiliser auprès de ceux qui le possèdent et qui le placent. Pour que ces placements soient attractifs, et qu’ils ne partent pas vers des paradis fiscaux, il faut les rémunérer correctement et les défiscaliser.

      Oui, les possédants peuvent jouer un rôle encore plus grand dans le développement des infrastructures du pays pour peu qu’on ne les assomme pas de charges. Les PPP sont un excellent outil pour réinjecter dans le circuit des capitaux dormants.

      Il y a des tournants qu’il faut savoir prendre, y compris à gauche.

    • Écœuré Le 1er avril 2009 à 14:57, par Poisson Rouge

      Je suis tout simplement écœuré par ce genre de discours ! La droite ne parlerait pas autrement !!! Reviens, Marx, ils sont devenus fous !

      Plaindre les "possédants accablés par les taxes", c’est un poisson d’avril qu’un adjoint socialiste vous a soufflé, non ?

      Tiens : et si ces possédants étaient plus taxés, est-ce que ça ne donnerait pas plus d’argent aux collectivités locales pour nous construire des écoles ?

      J’en perds mes écailles !

    • Grand Paris - Oui au projet de rocade ferroviaire souterraine de 130 km Le 2 avril 2009 à 00:10, par habitant_aubervilliers

      Oublions, ce petit probléme, de trouver 20 milliards d’euros (130 milliards de francs).

      Revenons à l’essentiel, à cet équipement qui va structurer, la région parisienne, pour des siécles.

      130 km de voies ferrées, sous terre, une capacité de transporter 40 000 personnes en heure de pointe, un fonctionnement 24h/24h.

      Ce métro automatique est génial.

    • Grand Paris - Oui au projet de rocade ferroviaire souterraine de 130 km Le 2 avril 2009 à 07:26, par Vive l’impôt

      A habitant, c’est bien pour ça que la puissance publique doit avoir les moyens de financer ce type d’opération, notamment par l’impôt, à condition qu’il soit prélevé dans des conditions de justice fiscale.

    • Grand Paris - Oui au projet de rocade ferroviaire souterraine de 130 km Le 2 avril 2009 à 18:25, par PPP ou Service Public en perdition

      Le problème, c’est que personne ne peux oublier ce "petit problème de trouver 20 milliards d’euros". La question des transports est essentielle pour toute la région. Les transports ont besoin d’être développés en service public et les services publics doivent se renforcés. Cela doit se faire dans une autre logique de financement que celle d’être soumis aux contraintes de rentabilité financières qui consacrent le désengagement de l’Etat.

    • La région parisienne est au coeur de nombreux débats. Beaucoup de déclarations d’intention, de multiples de prises de position, énormément d’intervenants, mais tout cela apparait bien éloigné du citoyen, qui pourtant, devrait être au coeur de ce débat essentiel. Il y a la commission "Balladur" qui prône la disparition des communautés d’agglomérations ainsi que la fusion des départements et de certaines régions. Il y a le Président de République qui annonce tout seul et sans concertation la disparition de la taxe professionnelle. Il y a un secrétaire d’Etat au Grand Paris qui a été nommé par Nicolas Sarkozy, Il y a dix architectes qui ont dessiné et présenté leur vision de ce Grand Paris. Il y a le syndicat "Paris Métropole". Il y a, il y a... Mais nous les citoyens, c’est quand qu’on nous en cause ?

  • Le dimanche le 150 est plein à craquer Le 2 avril 2009 à 14:48, par habitant_aubervilliers

    Du 1er janvier au 31 décembre, rien ne change.

    Le dimanche et le samedi, le 150 est plein à craquer.

    Dans les deux sens, vers Porte de la Villette ou vers Stains.

    Ces jours là, il y a toujours autant de voyageurs, mais la Ratp réduit la fréquence de passage.

    Ecrivons à la Ratp, pour demander plus de bus 150, le dimanche et le samedi.

    • Le dimanche le 150 est plein à craquer Le 2 avril 2009 à 18:01, par Dividendes pour actionnaires

      Dans son rapport 2008,la Cour des Comptes souligne que "les PPP (Partenariat/Public/Privé)n’offrent d’avantage qu’à court terme et s’avèrent finalement onéreux à moyen et long terme". La question n’est pas de demander aux communistes d’évoluer d’autant que sur ce sujet de nombreux politiques ayant des sensibilités très différentes critiquent les PPP. Les PPP sont en fait un endettement déguisé, qui coûte au final beaucoup plus cher qu’un emprunt normal.

  • impossible de voter Communiste ou Socialiste - la délinquance augmenterait Le 3 avril 2009 à 13:50, par habitant_aubervilliers

    Je trouve que le Parti Communiste Français, a souvent de bonnes analyses du capitalisme, et de ses dérives.

    Je trouve qu’à Aubervilliers, la municipalité PCF a, en 60 ans :
    - fait batir un important parc d’habitat social
    - développé le sport, en faisant créer des infrastructures, et en aidant les clubs
    - développé la culture

    Je trouve que la nouvelle municipalité PS, a entrepris de bonnes choses :
    - création d’une nouvelle école
    - installation Vélib et Velcom

    J’aimerai bien, au plan local ou au plan national, pouvoir voter, pour les candidats du PCF ou du PS.

    Mais c’est impossible.

    Car en matiére de sécurité intérieure, le PS et le PCF, refusent de voir les choses en face, et ne veulent lutter ni contre la délinquance, et ni contre la criminalité.

    On est sur, quand la gauche est au pouvoir, que le trafics d’êtres humains, et de drogue augmentent.

    A Aubervilliers, on en a une preuve éclatante.

    Avec le refus idéologique, du PCF et du PS, de créer et de faire installer, un réseau de vidéo-surveillance.

    Même si on déteste l’Ump,

    Même si, on se sait manipulé par TF1,

    Même si on se sait, que TF1 va nous faire voter Sarkozy en 2012,

    Même si voit qu’à l’Ump, il n’y a pas de débats, ni de vie démocratique, (ceux qui contestent sont menacés de démandatement)

    On est obligé de voter Ump, car ce sont les seuls, à :
    - vouloir utiliser les technologies de l’information, pour lutter contre la criminalité, contre tous les trafics
    - agir contre l’immigration illégale, et le trafic d’êtres humains
    - vouloir éliminer le phénoméne des bandes, qui existe depuis 30 ans, dans notre vieille nation

    • Petit rectificatif amical à l’intention de "habitant_ aubervilliers". Concernant la création de la nouvelle école et l’installation de "vélib et de velcom", la nouvelle municipalité n’a pas entrepris... Elle a, pour l’école, tout simplement poursuivi les projets engagés par l’ancienne équipe. Personne d’ailleurs ne le conteste, pas même le maire d’aujourd’hui. En notant que certains élus actuels étaient dans la majorité d’hier et avaient approuvé tous ces projets. Pour "vélib et velcom" c’est le résultat du travail de la communauté d’agglomération, en accord bien sûr avec les maires des villes. Quant à "l’obligation" de voter UMP aux motifs évoqués, on peut y réfléchir à deux fois avant de passer à l’acte. Difficile sur un site de tout expliquer (ce serait un peu long), il serait mieux de se rencontrer (la section du PCF est ouverte assez souvent). Les communistes ne sont pas opposés aux nouvelles technologies de l’information, encore faut-il en voir les finalités. Les actions à mener et les solutions à rechercher concernant la criminalité, l’immigration illégale ou le phénomène des bandes, ne sont pas de même nature. Discutons-en et vous verrez (peut-être) que voter PCF n’est pas si impossible que ça. Sur la vidéo-surveillance, il convient d’atténuer le propos. C’est un sujet qui fait bien sûr débat, mais à la cité "République", la vidéo-surveillance est installée et tous les parkings enterrés du patrimoine de l’office HLM sont vidéo surveillés. et pourtant le président de l’OPH était PCF.

    • impossible de voter Communiste ou Socialiste - la délinquance augmenterait Le 4 avril 2009 à 08:55, par Souriez, vous êtes filmés

      La vidéo-surveillance est elle la solution ? Il semble que oui si on écoute Alliot-Marie et beaucoup de politiques. Mais on ne peut s’empêcher de se poser des questions :

      Est ce qu’on ne déplace pas la délinquance vers les quartiers non couverts de caméras.

      Est ce qu’on amène pas les auteurs de délit à d’autres pratiques pour éviter d’être reconnus ? cagoules ?

      Le bilan est-il si positif dans les parkings de l’OPHLM qui a préféré créer des boxes ?

      Les maîtres chien faisant des rondes avaient un temps été la solution dans les parkings. Et finalement au bout d’une période où tout le monde était content, c’est redevenu comme avant. Finalement, la vidéosurveillance, une fois banalisée, ne subira-t-elle pas le même sort ?

    • La vidéo-surveillance est-elle la solution ? Mais qu’elle est la solution ??? La vidéo-surveillance comme réponse exclusive à l’insécurité n’est bien sûr pas la réponse adaptée. Il n’empêche que là où elle existe, elle apporte des améliorations. Bien évidemment la délinquance s’adapte, se déplace, se cagoule, se capuchone, mais il faut bien constater que depuis que les caméras sont installées à l’intérieur des parkings (boxés ou non), les vols ou dégradations sur véhicules ont chuté de façon très significative. ça ne régle pas, mais ça aide...

    • Big Brother Awards Le 4 avril 2009 à 18:03, par Poisson Rouge

      Marrant cette discussion alors que c’est justement ce soir que seront décernés les Big Brother Awards 2009.

      Dans la liste des nominés, à la catégorie "Localités", on trouve justement :
      - Bertrand Delanoë et Christophe Caresche, mairie de Paris, "pour avoir finalement succombé aux sirènes de la vidéosurveillance. Cette forme de surenchère avec le gouvernement pour s’acheter une moralité sécuritaire, laisse totalement de côté la question de son inefficacité et minimise les atteintes aux libertés."
      - Le maire de Baudinard-sur-Verdon, "pour avoir installé 12 caméras de vidéo-surveillance dans un village de 146 habitants"

      La cérémonie sera retransmise en direct sur la page d’accueil du site : http://bigbrotherawards.eu.org/

    • impossible de voter Communiste ou Socialiste - la délinquance augmenterait Le 4 avril 2009 à 23:16, par Vidéo-prévention

      Poisson rouge fait trop dans la facilité : contre ou pour sans aucune nuance. Parler seulement de "moralité sécuritaire", c’est un peu court pour traiter de ces questions qui touchent au quotidien de la vie des citoyens. Evoquer l’inefficacité, comme si elle était totale, c’est méconnaitre tout du sujet et refuser de constater certains résultats positifs et qui sont parfois durables. Bien sûr la question des libertés est essentielle, mais c’est quoi la liberté dans l’insécurité ? Personne ne dit que La vidéo-surveillance est la panacée à tous les problèmes de délinquance, pour autant, on ne doit pas interdire son utilisation (contrôlée) dans la mesure où elle peut réduire des actes liés aux dégradations ou à l’insécurité.

    • Un baton merdeux pour Lefebvre Le 12 avril 2009 à 12:46, par Poisson Rouge

      Comme je vous le signalais précédemment, les Big Brother Awards 2009 viennent d’être décernés. Parmi les "récompensés", on trouve :
      - Éric Woerth (prix "Orwell-État")
      - Bertrand Delanoë et Christophe Caresche (prix "Orwell-Collectivités") pour avoir installé des caméras de vidéosurveillance partout dans Paris malgré les rapports d’experts prouvant leur inutilité ! Si c’est pas du gaspillage d’argent public, ça !
      - Michèle Alliot-Marie, pour l’ensemble de son œuvre.
      - et surtout : Frédéric Lefebvre, qui a reçu la mention spéciale dite du "bâton merdeux". On trouve une compilation de quelques-unes de ses "perles" ici : http://www.regardeavue.com/index.php/2009/04/02/247-les-big-brother-awards-c-est-ce-week-end (deuxième vidéo).

    • La vidéo-surveillance revient dans le débat. Encore une fois, comme réponse unique à l’insécurité, ce n’est pas la bonne solution. Il ne s’agit pas non plus de défendre l’idée de sa généralisation, mais plutôt de se livrer à un examen au cas par cas en fonction des situations. Pour autant, affirmer sa totale inutilité, c’est ne rien connaître du sujet. C’est un peu comme ceux qui croient que le seul plein emploi pour les jeunes réglerait totalement la délinquance. ça la ferait bien évidemment régresser mais pas disparaitre. On nous dit que les rapports d’experts prouvent l’inutilité de la vidéo-surveillance. Mais les experts de quoi ? certainement pas du quotidien ! Les "Big Brother Awards" nous présentent le pire pour nous conduirent à la conclusion que la vidéo-surveillance est dangereuse et ne donne aucun résultat : c’est faux. Comme il est tout aussi faux de prétendre que cela régle tous les problèmes de sécurité. Il ne s’agit pas de vouloir vidéo-surveiller chaque centimètre de l’espace public et encore moins de refuser d’être attentif au respect des libertés individuelles et collectives. On peut bien sûr craindre le pire, mais la vidéo-surveillance réglementée et sous contrôle citoyen, ça pourrait aussi s’imaginer...

    • Souriez vous êtes filmés Le 13 avril 2009 à 09:40, par Mon oeil

      "Réaliste" se veut réaliste. Il n’entretient aucune illusion sur l’efficacité absolue de la vidéo surveillance mais n’écarte pas de recourir à des dispositifs ciblés, réglementés et sous contrôle citoyen.
      S’il veut convaincre ceux qui vivent très mal le flicage quotidien dont ils sont l’objet (suivis téléphoniques possibles, surveillances bancaires, pistage par les paiement avec cartes, stockage d’infos personnelles sur l’Internet, fichiers divers...) il doit mieux nous dire ce qu’il entend par "ciblés", "réglementés", "contrôle citoyen". Sinon la vidéo surveillance ne sera qu’une arme de police supplémentaire.

    • Oui aujourd’hui nous sommes sous contrôle permanent. Pour autant, on ne va pas supprimer le très utile téléphone portable, le GPS bien pratique, la carte bancaire indispensable, la nécessaire carte vitale, l’obligatoire ticket de paiement autoroutier, Les diverses cartes de fidélité commerciale, etc... Ciblés : veut dire prendre en considération les situations spécifiques (qui souvent évoluent dans le temps) en mettant en oeuvre les mesures les mieux adaptées pour apporter des améliorations et ceci, pour le débat qui nous concerne, sans écarter à priori la vidéo-surveillance ; Réglementer : veut dire définir dans la transparence le cadre dans lequel la vidéo-surveillance doit-être utilisée ; Contrôle citoyen : veut dire donner (par la loi)au citoyen la possibilité d’accéder au contrôle de l’utilisation de la vidéo-surveillance.

    • Merci bien mais encore Le 13 avril 2009 à 15:58, par Mon oeil

      Merci beaucoup à "Réaliste" d’avoir répondu à mes interrogations, ou, du moins d’avoir commencé à y répondre.

      Je crois comprendre que "Réaliste" n’est pas partisan d’une vidéo surveillance généralisée et permanente. Il me semble qu’il se prononce pour un usage ponctuel de celle-ci considérée comme un outil dissuasif supplémentaire en cas de situation difficile.

      Je puis le suivre sur ce point, et même rajouter que l’on peut concevoir que des lieux étant par nature exposés à des actes délictueux (parkings souterrains par exemple) le système puisse être permanent.

      Demeure posée la question du qui décide de l’implantation des systèmes de vidéo surveillance : la police, la municipalité, l’Etat, les collectifs citoyens (les conseils de quartier) ?

      Deuxième question : qui évalue les résultats de l’initiative ? Faut-il la maintenir, l’interrompre, la modifier ?

      Troisième question : qui peut accéder aux images et quelle confidentialité s’impose à ceux qui les visionnent (accessoirement, quelle est la durée de conservation des images ?).

      Que dit aujourd’hui la loi sur ces aspects et peut on, si nécessaire la modifier ?

      Voici donc de nouvelles questions.

      Quant au flicage généralisé dont nous sommes victimes, on ne saurait faire contre mauvaise fortune bon coeur : il s’agit, en effet de démocratie et de liberté.

      A très bientôt sans doute pour un débat fructueux.

    • "Mon oeil" a raison. Je ne suis pas un partisan de la permanence ou de la généralisation, sans contôle et sans analyse des résultats, de la vidéo-surveillance. Je ne suis pas non plus un "expert" en ce domaine, ce qui fait que je ne lui donne pas des réponses, mais juste un avis sur ses trois questions : 1) Qui décide...? La meilleure garantie reste et restera toujours les élus de proximité. Toutes les institutions doivent être associées et toutes les formes de participation des citoyens doivent être mises en oeuvre. Mais concernant le domaine public, la décision devrait appartenir aux élus locaux, c’est à dire aux maires. 2) Qui évalue...? Pour l’instant pas grand monde en dehors de la police et des sociétés gestionnaires du système de surveillance. Tout cela se faisant sans grande transparence et avec une insuffisance de confrontation quand aux résultats, ce qui rend difficile les décisions de maintien, d’extention, de modification ou de suppression. 3) Qui accède aux images...? La société gestionnaire du système qui est légalement agrée, la police, la justice. Pour la confidentialité, cela relève de la loi et figure en règle générale dans les contrats. Les images sont en principe conservées de 1 à 3 mois. 4) Aujourdh’ui que dit la loi...? La vidéo-surveillance est encadrée par plusieurs règlements, (lieux ouverts/fermés/transports publics etc...). Le public doit être averti de son existence et du risque d’être filmé. En France la vidéo-surveillance n’est pas une preuve légale. Son rôle du point de vue de la procédure pénale est de servir d’indice aux enquêteurs mais pas de preuve formelle. Pour ce qui est de pouvoir modifier ou compléter la loi, (ce qui serait bien utile), voir avec les Députés de votre choix, en évitant si possible les trop sécuritaires !

    • Un débat constructif Le 14 avril 2009 à 11:12, par Mon oeil

      Vraiment, je suis très satisfait de l’échange qui s’est instauré avec "Réaliste". On a pas mal avancé vers une approche concrète et non dogmatique.

      Il faut vraiment ne pas laisser des questions comme celles-là aux sécuritaires. Il vaut mieux avancer à partir des principes de liberté et de démocratie et décliner les choix qu’il faut parfois faire (et qu’il faut toujours penser réversibles) à partir d’eux.

    • impossible de voter Communiste ou Socialiste - la délinquance augmenterait Le 21 avril 2009 à 22:39, par habitant_aubervilliers

      En France, le taux d’éluciddation, des crimes et délits est de 38%.

      Autrement dit, en commettant un crime ou un délit, on a 62% de chance, de ne pas se faire prendre.

      Donc, dans notre vieux pays, le crime paye.

      Or qui souffre le plus de la délinquance, et de la criminalité ? les classes moyennes, et les citoyens les plus pauvres.

      Etant donné ce terrible constat, tout ce qui peut faire, avancer les enquetes de la police, doit etre mis en oeuvre.

      La video-surveillance, permets de faire progresser les recherches des auteur(e)s d’infractions, de délits, et de crimes. Et elle a un petit caractére dissuasif.

      Alors, socialistes et communistes, si vous etes les héritiers de la révolution française, si vous etes contre les obscurantismes, vous devez déployer un systéme de vidéo-tranquillité à Aubervilliers.

  • Frottier, le retour Le 14 avril 2009 à 10:58, par Cricor

    C’est le printemps et ça sent l’élection.

    C. Frottier et quelques affidés du PS repartent (après une assez longue période abstinence)à l’assaut des murs ou, plus exactement des affiches dénonçant le surloyer ou présentant le Front de gauche.

    Poings et roses cohabitent avec des portraits émouvants d’E. Yonnet.

    Ca promet une campagne de très haut niveau.

    • Frottier, le retour Le 14 avril 2009 à 19:37, par Trève des confiseurs !

      C’est Pâques, le PS affiche sa cloche !

    • Suis-je une pauvre cloche ? Le 15 avril 2009 à 09:43, par André Louis

      Etrange ce message anonyme d’un de vos affidés "Trêve des con-fiseurs" : il ressemble à celui posté sur le forum du PS qui parle du décès de Bernard Perochain.
      "Pour fêter Pâques, le PS a collé sa plus belle cloche sur nos murs !"
      Attention, ami du PCF, vous devriez vous interrogez sur les réactionnaires qui sévissent dans vos rangs : des néo-racistes genre Gerin aux anonymes qui s’attaquent aux personnes et pas aux idées.

      En tout cas votre discours anticapitaliste me serait plus crédible .Et vous auriez de nouveau ma voix . Ou alors si vous voulez caricaturer faite le dans la transparence totale en écrivant vos noms, dommage j’apprécie vraiment certains de vos militants qui s’interrogent de façon moins manichéenne.
      Cordialement

    • Frottier, le retour Le 15 avril 2009 à 10:41, par Militant actif

      D’accord cher André Louis, le propos sur la "cloche" de Pâques est peu judicieux, voir sans intérêt pour le débat. Mais tout de même, cette démarche maladive et particulièrement développée à Aubervilliers, qui consiste à recouvrir systématiquement toutes les affiches du PC est tout de même bien inquiétante, surtout quand il s’agit de batailler contre le surloyer.

    • Caricature et débat ? Le 15 avril 2009 à 11:41, par André Louis

      Je suis peut être un ringard (l’âge sûrement :-))mais ces remarques au contenu ironique sur un forum politique me gonflent car elles détournent du débat de fond . Bien sûr le PS peut/doit faire l’objet de critique (j’en fais) mais sur ses idées. Mais je critique aussi certains membres (tendance ?) de votre parti mais en respectant ( en essayant) de ne pas les caricaturer (il est vrai pas toujours facile)car parfois eux aussi sont dans la caricature.
      Prenons ces extraits du bouquin de Gerin que j’ai déjà envoyés à un de vos camarades :

      "Prenons le débat sur l’immigration. Droite et gauche ont agi de la même façon depuis trente ans en noyant le poisson ou en évitant de dire la réalité. On a refusé de reconnaître que des différences importantes existaient dans les modes de vie, les cultures et les traditions entre le monde musulman et la culture judéo-chrétienne. Tout le monde s’est tu. Après avoir évoqué dans un discours de 1991/1992 les fameuses "odeurs", Jacques Chirac a dû pratiquement se renier et s’excuser d’avoir usé d’un tel terme. Cela lui a valu une campagne de dénigrement incroyable. Pourtant il n’avait dit que la vérité. Mais nous étions incapables de l’entendre. Moi-même j’ai dû dire à l’époque "il parle comme le Front national" "Voilà des années que je pose cette question au préfet et au procureur : faites partir ces familles pour le bien de tous, et si elles sont étrangères, n’hésitez pas à les expulser. Je suis en effet pour des méthodes radicales, fortes qui donnent l’exemple"

      Voilà "on" peut faire des meetings avec le POI pour demander l’interdiction des licenciements mais cette prose reste et pour moi : elle pue. Il faut la dénoncer !

      Vous devez vous dire que je me focalise sur Gerin tout en sachant que la très grande majorité des militants du PCF ne sont pas d’accord avec ces logorrhées. Elles existent pourtant ! Et je pense que pour des raisons internes, il y a une sous estimation de cette "idéologie" dans votre parti et cela me gène.

      Aussi votre discours anti socialo risque de manquer de crédibilité en raison de la confusion poilitique qui règne dans vos rangs.

    • Frottier, le retour Le 15 avril 2009 à 18:36, par Militant actif

      Mon cher André Louis, l’ironie n’est pas condamnable, elle fait partie du débat politique. Ce qui nous éloigne du débat d’idées, ce n’est pas l’ironie mais les sujets dérisoires sur lesquels elle s’exprime.

      Les propos tenus par André Gérin doivent être fermement condamnés et l’ont été. Ne les sous-estimons pas, mais ne leur donnons pas non plus une ampleur qui laisserait à penser qu’ils sont soutenus au sein du PCF.

      D’accord sur cette idée que les discours "anti-socialo" ne crédibilisent rien et nous écartent des véritables débats. Par exemple, dire que : voter aux élections européennes pour les listes de l’UMP, du PS, du MODEM ou des VERTS, revient à voter oui au traité de Lisbonne, qui n’est rien d’autre que la copie du traité constitutionnel européen, ce n’est pas tenir un discours anti-socialo, c’est dire que sur ce sujet, la position du PS est incompatible avec une vraie politique de gauche.

    • L’internaute de pointe Le 15 avril 2009 à 22:00, par Bolkestein

      J’ai découvert cet après-midi qu’en cliquant sur la barre "front de gauche", on accédait au blog du front de gauche. C’est truffé d’informations hyper intéressantes. Si un jour vous avez besoin de faire un topo sur l’Europe, n’hésitez pas : Bolkestein, le retour, pourquoi l’Europe est impuissante pour s’attaquer à la crise, quel est l’enjeu des européennes.... Vraiment, tout y est !

    • Ce qui a manqué à Bolkestein Le 16 avril 2009 à 09:11, par Bill Gates

      Dommage que l’internaute de pointe ne se soit pas mis plus tôt à l’informatique. Bill Gates n’aurait jamais existé. Mais dans cette affaire, une certitude : Bill Gates comme Fritz Bolkestein n’ont pas le lien "Front de gauche" sur leur ordinateur, et pas seulement sur leur ordinateur !

    • impossible à louper ! Le 16 avril 2009 à 19:11, par Denis Raffin, maitre toilier

      Et pour être bien sûr que personne ne loupera le lien, j’ai mis un grand bandeau en page d’accueil !

      J’invite tous ceux qui ne l’ont pas encore fait à visiter le site en question (celui du front de gauche, essayez de suivre un peu, merci). On y trouve plein de choses intéressantes et vraiment pédagogiques. On y apprend notamment le rôle et l’utilité du Parlement européen, que Bolkenstein n’est jamais loin, que les élus communistes et du parti de gauche sont en train de proposer en ce moment une série de lois anti-crise, et plein d’autres choses.

      D.R.

    • Frottier, le retour Le 16 avril 2009 à 20:05, par Trêve des confiseurs !

      André Louis fait l’amalgame entre impertinents d’un côté et réactionnaires et néo-racistes de l’autre.
      Les mots ont un sens et qu’il l’ignore à ce point fait peser de gros doutes sur la pertinence de ses analyses.
      Mais comme je suis impertinent, je dirai que lui aussi résonne plus qu’il ne raisonne... ding ding ding

    • Frottier, le retour Le 16 avril 2009 à 21:29, par coco dauber

      Pas d’accord avec "Trêve des confiseurs".

      J’aime bien les échanges de ces derniers jours sur ce site et je regrette que s’y glissent des interventions sans intérêt.

    • Juste une remarque..... Le 17 avril 2009 à 16:36, par André Louis

      Trêve des confiseurs s’adresse à moi donc je réponds même si je transgresse mon manque de goût pour la discussion avec un anonyme. Mais s’il veut, il peut me contacter par mail .

      Je ne confonds pas les impertinents avec les réactionnaires néo racistes qui existent au PCF seulement l’impertinent militant doit être respectueux des personnes en revanche il peut caricaturer les idées de ses adversaires .Dire qu’une socialiste est une cloche surtout dans une rubrique parlant de la mort d’un militant socialiste dans leur forum au demeurant sans intérêt (je leur ai écrit pour leur dire de mettre un modérateur ) cela frise l’indécence. Et je faisais certes un raccourci (écriture un peu rapide, il est vrai cela n’a aucun rapport : donc autocritique) avec l’attitude de certains responsables de votre parti qui réclame l’expulsion des délinquants étrangers .Comment dire ? Le sujet de la prévention et la sanction de la délinquence me touche profondément…c’est une partie de ma vie. Et je ne supporte pas les dérives racistes d’ailleurs (je répète,) elles sont très minoritaires au PCF mais elles existent et ne sont pas assez dénoncés à mon avis (à part par Riposte et les communistes unitaires) surtout en particulier par ceux qui disent que Gerin fait partie de l’avant garde prolétarienne face à "la social-démocratisation de la direction ", partisan de la dictature sur le prolétariat pardon du prolétariat.

      Sinon l’anticommuniste (sûrement à vos yeux ) que je suis a lu l’excellente interview de Badiou (je pourrais avoir des désaccords sur sa conception un peu mystique de l’idéologie dite communiste). Dans l’humanité : http://www.humanite.fr/

      il parle des sans papiers : "Dans notre société, les travailleurs les plus en bas, et parmi eux ceux qui ont cette caractéristique supplémentaire, venant d’ailleurs d’être persécutés à ce titre, sont de la même manière le symbole central de l’avenir"

      Je continue de penser que les "prolétaires n’ont pas de patrie" leurs histoires personnelles liées à leur culture d’origine sont déterminantes. Aussi la phrase de Gerin qui affirme être partisan de méthodes radicales pour expulser les familles étrangères me révulse. La sanction doit toucher le délinquant concerné et pas sa famille.

      Pour répondre à "militant actif" : il parle de l’Europe , pourquoi pas ! Ce sujet m’intéresse et je pense que je serais à contre-courant de vos positions . Mais il évite de répondre sur le citoyen Gérin et surtout de me dire : les moyens qu’il emploie pour contrer son discours réactionnaire.

      Je me permets de suggérer une réponse :cela ne serait-il pas lié à ce que ce citoyen ait une audience importante dans votre section. Alors cet évitement est-il lié à cela ?

    • Frottier, le retour Le 17 avril 2009 à 20:36, par Militant actif

      Cher André Louis, à contre courant ou pas, d’accord pour débattre de l’Europe. Le mercredi 27 mai, le "Front de gauche" organise un débat à Aubervilliers, vous y êtes bienvenu. Par contre, je n’évite pas du tout de répondre sur "Gérin". Quels moyens employer, demandez vous ? Tous les moyens qui permettront de donner de l’élan aux luttes et aux actions qui montrent combien le refus de la banalisation du racisme et de l’antisémitisme est essentiel. Agir, c’est se battre pour le droit des étrangers, c’est s’engager pour régulariser les sans papiers, c’est lever les entraves mises au regroupement familial, c’est ne pas accepter les replis communautaristes, c’est montrer l’homme, la femme, le citoyen, là où d’autres distinguent d’abord les origines et les croyances religieuses. Quand à la réponse que vous suggérez, cher André Louis, je puis vous assurer qu’elle n’est pas du tout d’actualité dans la section du PCF d’Aubervilliers. Certes, il existe des militants qui se retrouvent aux côtés de Gérin sur certaines des options qu’il défend, mais qui ne recoupent pas celles que vous évoquez (sauf peut-être une infime minorité). Pour ce qui est de l’audience de Gérin dans la section d’Aubervilliers, elle a pu se mesurer lors des votes sur la motion qu’il a présentée, avec d’autres, lors du dernier congrès du PCF. Les résultats sont clairs, son audience est proche de pas grand chose. Sur le rascisme, j’aime bien ces quelques mots écrit par "Jean-Claude GUILLEBAUD" : "Le multiculturalisme, l’immigration, les brassages et métissages des cultures nous posent évidemment des problèmes nouveaux.... Le dehors est arrivé chez nous. Il frappe à nos frontières et, inexorablement, les franchit. Nulle barricade, nulle douane, nulle gendarmerie ne nous protégera bien longtemps de ce rendez-vous, que nous le voulions ou non, nous seront pluriels et métis. Il nous reste à en tirer parti, sans démagogie et sans xénophobie. Quand à la haine de l’autre, aux envies d’expulsions et de fermeture qui saisissent parfois nos consciences, ce sont des réactions aussi vaines que celles des "civilisateurs" qui s’efforçaient jadis, de contenir les peuples sous l’autorité d’une métropole armée de canons"... Pour terminer sur votre choix de vous croire "à nos yeux anticommuniste", là vous êtes dans l’erreur la plus complête. La preuve, je ne débat jamais avec les anticommunistes, c’est toujours une perte de temps. A bientôt, j’espère, sur ce blog.

    • 100% d’accord Le 17 avril 2009 à 20:51, par Denis Raffin

      Je m’apprêtais à faire une réponse à tes questions (tout à fait légitimes) mais "militant actif" me coupe l’herbe sous le pied ! Je me contenterai donc de plussoyer.

    • OK Denis Le 17 avril 2009 à 21:40, par Léna

      Je m’apprêtais aussi à répondre à André Louis, mais "Militant actif" a dit tout ce qu’il fallait, en des termes pesés et très objectifs (qui correspondent à la réalité).

      Je milite à la section d’Auber depuis plusieurs années et jamais je n’ai rencontré le moindre comportement critiquable à propos des questions que soulève André Louis.

      Je suis pour ce qui me concerne un militant depuis toujours engagé dans des combats internationalistes et, s’il l’avait fallu, j’aurai mené au sein du Parti une lutte intransigeante contre toute dérive. Mais cela n’a jamais été nécessaire et c’est tant mieux.

      Ceci dit la classe ouvrière a été, assez souvent, contaminée par le poison raciste et c’est l’honneur du parti communiste et dans le champ syndical de la CGTU (avant la guerre) puis de la CGT d’avoir lutté, parfois à contre courant, contre ces horreurs secrétées pas le capitalisme.

      Ceci dit, il faut rester vigilants ; le ventre est toujours fécond... (y compris dans nos rangs).

    • Frottier, le retour Le 17 avril 2009 à 21:47, par Qui n’a pas encore répondu à André Louis ?

      Je vois que sur ce site, tout le monde s’apprêtait à répondre à André Louis. Et bien pas moi !

  • Forum - Discussions libres Le 15 avril 2009 à 11:08, par Lecteur attentif

    Une bonne nouvelle : le 17 avril, le philosophe "Alain Badiou" publie "L’Hypothèse Communiste" aux éditions "LIGNES". Un cadeau à faire ? pensez y...

  • Régime indemnitaire des communaux : où en est-on ? Le 17 avril 2009 à 16:23, par Monique

    Un copain qui travaille à la Mairie me dit que le Maire qui s’était engagé à installer à Aubervilliers le régime indemnitaire des personnels de Plaine commune dès cette année, manoeuvre pour retarder les choses.
    Peut-on être éclairé sur ce qui se passe ?

  • Signer la pétition en ligne…
    http://www.mesopinions.com/NON-À-UNE-JOURNEE-DE-L-UNION-EUROPEENNE-DE-CRIMINALISATION-DU-COMMUNISME-petition-petitions-f08dcb3fa7d231dbb4f90bb43b9140ca.html

    Le 23 septembre 2008, le parlement européen a voté une résolution ignoble voulant faire du 23 août une journée commémorant « les victimes du stalinisme et du nazisme ». L’hypocrisie de l’association est une insulte aux communistes qui ont toujours été les résistants les plus déterminés au fascisme, avant, pendant et après l’occupation.

    Cette résolution bafoue l’histoire. Le Tribunal International de Nuremberg jugea et condamna les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis par les régimes nazis-fascistes de Hitler et de Mussolini.

    • Lectures de week-end Le 20 avril 2009 à 18:48, par Week-end

      Juste quelques mots pour rassurer "Houdini". Je ne détiens aucun ouvrage de Mme Royal, me satisfaisant des lectures de presse où l’on fait, fréquemment, écho à ses propos.

      Puisqu’il est question de mon emploi du temps, j’indiquerai simplement avoir travaillé ce week-end à la rédaction de quelques notices sur des mots piégés en vue de la publication d’un ouvrage collectif en octobre-novembre prochain. Il me revenait d’écrire sur "consensus", "compromis", "équité", "démocratie sociale", "partenaire".

      On ne m’avait pas suggéré "royaliste". Je vais peut-être réfléchir à une rédaction. Mais ça me conduirait à lire les oeuvres (en essor quotidien) de Ségolène Royal qui doit, je le pense vraiment, se préoccuper, à force de demander pardon, de l’état de ses genoux.

      Au fait je m’occupe aussi de la campagne du Front de gauche...

      Pour éviter d’être saisi par la folie de flicage de l’Internet, je signe "Week-end".

    • NON À UNE JOURNEE DE L’UNION EUROPEENNE DE CRIMINALISATION DU COMMUNISME Le 21 avril 2009 à 18:45, par cycliste contribuable et trompé

      En effet, stigmatiser la vélo au moment où le vélib et le velcom arrivent à Auber, c’est pas malin.
      De plus, d’où sortent ces 18 et 23% d’augmentation d’impot ? Ca a encore augmenté ? Ou bien chez la gauche communiste , on trouve que 14 et 17, c’est pas assez ?
      Le trompeur n’est peut-être pas celui à qui on pense.

  • Pseudos et flicage de l’Internet Le 18 avril 2009 à 17:56, par André Narritsens

    A plusieurs reprises, la question de l’usage des pseudonymes a été soulevée, car le masquage des noms n’autorise que des débats anonymes qui peuvent, parfois, s’avérer truqués, voire malsains.

    L’usage de pseudonymes est cependant légitime si l’on entend se protéger contre le flicage de ses opinions.

    L’Internet, souvent présenté comme un immense espace de liberté, possède aussi, en effet, une terrible puissance de contrôle des individus.

    Ainsi, si vous voulez savoir ce que je pense, ce que j’écris (et qui est publié sur le Net, dans des revues, des livres...), voire ce que je fais (signer une pétition en ligne ou exercer des responsabilités syndicales par exemple, tapez simplement mon nom et Google vous délivrera une assez grande quantité d’informations me concernant (tout n’y est pas exact, mais le profil est assez bon).

    Sur un site accueillant des discussions, l’usage d’un pseudonyme est donc garant de liberté.

    Ceci dit la centralisation automatique de ce qui se dit sous un nom ou que ce soit sur l’Internet pose un évident problème de liberté.

    Je serai très intéressé de connaître des réflexions (il doit bien en exister) à ce propos.

    Je signe ce message d’interpellation citoyenne sous mon nom.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 19 avril 2009 à 11:55, par Pseudos ou pas ?

      Certains ne risquent à priori pas grand chose à indiquer leur pseudo quand leur activité politique est publique. Par contre, on peut comprendre que le salarié à la recherche d’un emploi ne souhaite pas que ses opinions apparaissent à travers n’importe quel moteur de recherche surtout pour un usage qui ne serait pas le débat d’idées. Je partage donc le point de vue d’André Narritsens.

      Je souhaite en outre ajouter deux éléments :

      D’abord, le blog a permis de démocratiser et de "spontanéiser" l’expression d’un certain nombre de militants, de sympathisants et même parfois de détracteurs. Sans doute le fait de pouvoir s’exprimer de façon anonyme y est pour quelque chose.

      Et ensuite, à lire les chiffres de fréquentation du blog selon les articles, on constate que les internautes semblent plus attirés par le thème traité que par l’auteur du sujet. Ainsi par exemple, les sujets sur le logement, quel que soit l’auteur sont parmi les plus regardés. C’est plutôt positif pour le débat politique.

      Eric Plée

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 19 avril 2009 à 20:18, par Barnum

      Bonjour

      J’ai vu une affiche sur les murs d’Aubervilliers qui montre où en est arrivé la section du PCF question réflexion. Un titre insultant : "Le trompeur à vélo" qui vise le nouveau maire de la ville, Jacques Salvator. L’afiche est signé de la Gauche communiste, le groupuscule créé par JJ Karman qui, malheureusement, est le plus actif dans le PC local et qui dicte sa loi. Pascal Beaudet qui incarnait jusqu’en 2002 une alternative progressiste communiste, s’est complètement fait absorbé par l’activisme de Karman et le PC, dans l’esprit de beaucoup de gens, ici à Aubervilliers, c’est Karman.
      André Louis a raison de rapeler que Karman fait cause commune, au plan national, avec André Gérin, le national-communiste qui, en dehors de ses déclarations frisant le racisme, s’est associé en Seine-Saint-Denis avec Éric Raoult, le maire identitaire du Raincy.
      Il est vraiment nécessaire que les communistes sincères se démarquent publiquement de cette affiche poujadiste ou alors ils devront accepter d’être considérés comme des petits soldats de Karman.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 19 avril 2009 à 22:16, par Electeur socialiste et pas content !

      Moi j’ai voté pour que la ville change, mais pas pour être sur-surtaxé par les impôts locaux. Le changement je le cherche chaque jour sans jamais le trouver. Je ne suis pas un soutien de Karman, mais si protester contre cette folle augmentation de 13% des impôts c’est être poujadiste, alors je suis poujadiste.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 19 avril 2009 à 22:30, par Zavatta

      Je suis assez d’accord avec Barnum. L’affiche pose vraiment problème.
      Il faut s’expliquer politiquement et non attaquer de manière populiste la personne du maire.
      D’ailleurs, s’il est à vélo, c’est parce qu’il a supprimé les voitures de fonction !
      Il faut dire que l’augmentation des impôts est troop forte, comme à la Courneuve (11%) ou à Saint-Denis (10%), villes dirigées par le PC.
      Il faut dire que Pascal Beaudet était d’accord pour l’augmentation des impôts, sous réserve qu’elle soit sur deux ans et non un an.
      Il faut dire que sous la dernière mandature, l’endettement de la ville a fait un bond incroyable, que nos sommes en tête pour l’endettement de toute la région parisienne, avec un siècle d’endettement. Merci Karman, qui s’occupait des finances. Tout comme il s’occupait des finances au département qui est accablé de prêts toxiques.
      Il faut expliquer que le premier responsable des difficltés des communes, c’est l’2tat qui ponctionne depuis des décennies et qui va aggraver le problème en supprimant la taxe professionnelle.

      Au lieu de ça, c’est une affiche qui pourrait être revendiquée par la droite, sans message politique, mais qui ne dit que la rancoeur de quelques-uns qui ne se remettent pas d’avoir dû abandonner leurs voitures de fonction.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 19 avril 2009 à 22:34, par unis sur l’essentiel

      Barnum, comme beaucoup d’autres, aimerait bien que les communistes d’Aubervilliers se divisent à nouveau. Il doit comprendre que la diversité existe, même au PC, et quelle s’exprime. Il ne doit pas non plus ignorer qu’au conseil municipal, le groupe communiste et citoyen, "Tous ensemble pour Aubervilliers", a voté unanimement contre l’augmentation de 13 % des impôts, tout en proposant d’étaler cette augmentation sur deux années.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 19 avril 2009 à 22:42, par Médrano

      Le pcf est donc d’accord pour l’augmentation mais voulait l’étaler sur deux ans (à Saint-Denis et La Courneuve, les communistes majoritaires ont décidé de mettre 10% sur un an).
      On commence à y voir plus clair.
      Mais sur l’affiche poujadiste collée par la Gauche communiste de Karman et utilisant l’injure contre le maire (le trompeur à vélo), est-ce que tous les communistes d’Aubervilliers en assument le contenu ?

      Est-ce que monsieur Naritsens ou monsieur Orentain qui semblent plus respectueux de la qualité du débat sont d’accord avec ce genre de propagande qui salit davantage ses auteurs que les cibles visées ?
      Merci de votre réponse.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 19 avril 2009 à 23:08, par Unis contre les mauvaises décisions

      Barnum devient Zavatta et se transforme en Médrano. Un vrai cirque à lui tout seul. On comprend bien le sens des commentaires qui ressemblent fort à ceux d’un certain MG. Son objectif est clair : Forcer les communistes à se diviser. Démarche bien inutile car cette tactique ne fera que les rassembler davantage. Et puis , si l’on doit parler des autres villes (Saint-Denis, La Courneuve, Sevran), il faudrait aussi dire comment les élus socialistes de ces villes se sont comportés dans leurs votes. Cela étant, peut importe ce qui se décide ailleurs, ce qui compte c’est que les contribuables d’Aubervilliers vont sentir passer la "douloureuse".

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 19 avril 2009 à 23:22, par Colleur fou

      Barnum, Zavatta et Médrano ne devraient pas s’inquiéter. Vu la rapidité à laquelle les Colleurs d’affiches du PS recouvrent celles des communistes, cette affiche de la "Gauche communiste" devrait peu se voir sur les murs d’Aubervilliers.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 06:58, par MG-Pinder

      Le problème n’est pas de savoir si les communistes d’Aubervilliers vont se diviser, mais de comprendre sur quoi ils sont unis.
      Et s’ils sont tous d’accord pour soutenir la manière dont la Gauche communiste mène le "débat", ils vont vers de cruelles désillusions. Faire courir des rumeurs déshonorantes, insulter les anciens alliés, réaliser des affiches poujadistes...
      Est-ce que les militants communistes, dans leur ensemble, ont été ici à Aubervilliers, gagnés aux méthodes de Karman-Gérin, voilà la question que je pose.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 08:39, par Unis sur l’essentiel

      De quoi nous parle MG-Pinder ? Rumeurs déshonorantes ! insultes aux anciens alliés ! En quoi protester contre l’augmentation excessive des impôts locaux serait insulter ou déshonorer ? Il n’y a pas que les communistes qui contestent cette augmentation, MG ferait bien de se promener un peu dans la ville et d’écouter ce qui ce dit, y compris chez les électeurs du PS. Quand à Gérin, il n’a rien à voir dans ce débat.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 08:40, par Zingaro

      Concernant les pseudonymes, s’ il y en a un qui sert véritablement à faire écran, à masquer la réalité profonde de ce à quoi il sert, c’est bien "Gauche communiste".
      Ce groupuscule n’a rien de gauche et encore moins de communiste.
      D’ailleurs un pointage minutieux des élections cantonales montre que JJ Karman collecte sur son nom une grande partie des voix du Front National, et cela dès le premier tour. Les électeurs de Jean-Marie ont lu de près la prose de son ami André Gérin, et ils ne se trompent pas au moment de mettre un bulletin dans l’urne.
      Et même si on admet la dénomination "Gauche communiste", qu’est-ce que cela veut dire ?
      Qu’il y a une "Droite communiste" ?
      Qui serait-ce ? Jack Ralite ?
      Un "Centre communiste" ?
      Beaudet accepte-t-il de s’y coller ?
      Une "Extrême-droite communiste" ?
      Patricia Latour récuse-t-elle le dossard ?
      Bas les masques, pas de mannequin "Gauche communiste" dans le Parti.
      Que les bouches s’ouvrent !

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 08:48, par Unis dans la diversité

      Alors là, avec le dernier commentaire de "MG-Zingaro", c’est n’importe quoi ! L’essentiel étant pour lui de faire oublier l’augmentation des impôts locaux.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 09:02, par Bartabas

      A mon avis, il y a quatre raisons principales à l’augmentation des impôts locaux.
      En premier, les transferts de charges de l’État, les sommes qu’il retient et ne verse aux communes qu’avec un grand retard.
      En deuxième, le fait qu’Aubervilliers a gagné plus de 10 000 habitants, et que pendant des années, l’État ne lui a attribué des dotations qu’en se basant sur l’ancien chiffre de population.
      La troisième raison, c’est que Pascal Beaudet s’est fait mener par le bout du nez par Patrick Braouzec, le boss de Plaine-Commune, et que des moyens normalement destinés à Aubervilliers sont partis vers le vaisseau-amiral, la ville de Saint-Denis.
      La quatrième raison tien à la gestion désastreuse des finances locales prises en main par JJ Karman à partir de 2002. C’était le "deal". JJK rejoignait la faction Beaudet du PCF contre un poste de premier plan au Conseil municipal. Maire bis. Il suffit de regarder les chiffres pour s’apercevoir que l’endettement de la ville est parti en flèche, sans que des recettes nouvelles ne soient recherchées.

    • Sincèrement Le 20 avril 2009 à 09:29, par André Narritsens

      Ainsi donc, puisqu’un "circassien" (c’est un néologisme volontaire) me demande mon avis sur la fameuse affiche du "Trompeur à bicyclette", le voici.

      Au premier coup d’oeil, je n’ai pas beaucoup aimé cette affiche. J’en ai parlé autour de moi, à des camarades, à des amis des communistes et à d’autres. Le résultat est le suivant : rien n’y est faux et on a droit de recourir à l’humour.

      Alors pourquoi pas ? A la condition que le débat sur les questions soulevées se déroule vraiment.

      Or, je n’aperçois vraiment rien dans la déferlante d’approximations et d’attaques politiciennes provenant des "circassiens", qui soit à la hauteur du débat nécessaire (que le site a d’ailleurs suscité).

      S’agissant de l’unité des communistes il faut que nos interpellateurs se mettent dans la tête qu’ils ne parviendront pas à défaire l’unité de combat des communistes, les débats restant par ailleurs ouverts.

      Quant aux attaques du style "rouges-bruns", merci bien : ça suffât comme ci.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 09:38, par Bouglione

      Ainsi donc nos amis Bartabas et Zavatta, apparemnent sympathisants de la municipalité actuelle, reconnaissent que l’Etat traite mal les villes comme la notre. Tout cela est trés bien. Mais je rappelle que les "anciens alliés", comme il est dit dans une des interventions ont toujours reprochés aux communistes à la direction de la ville de trop se dedouaner sur l’Etat pour expliquer les difficultés de notre ville. Les "anciens alliés" (excusez moi mais j’adore cette expression !) ont toujours refusés de s’associer aux luttes que les communistes ont menés qui ont tout de meme permis à la municipalité actuelle de se voir attribuer 2,5 millions supplementaires de dotation globale de fonctionnement.

      Comme quoi, on peut changer radicalement d’idées en l’espace de quelques mois.

      Quand à la responsabilité de Karman dans les difficultés financières de la ville elle ne resiste pas à une analyse serieuse des faits. Il s’agit simplement d’une strategie visant à diviser les communistes.

      Ce n’est pas parce qu’un mensonge est rabaché que ça devient une réalité.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 09:48, par Le maire de Neuilly n’a pas évité la hausse des impôts à Aubervilliers !

      L’intérêt de l’affiche de la gauche-co est qu’elle a fait mouche. On peut apprécier ou pas la forme, mais elle a le mérite d’interpeler le regard, et comme on le voit sur le blog, de susciter des réactions.

      Le problème Karman, c’est que c’est un bon gestionnaire. C’est bien là la difficulté : l’endettement de la ville a diminué de 5 millions d’euros en 3 exercices alors que les dotations d’Etat étaient calculés sur 63000 habitants. En 2009, avec Salvator, non seulement l’endettement est reparti (+3 millions d’euros en 2009), mais l’avenir est aussi compromis : la ville louera à un promoteur la nouvelle école, elle a embauché en nombre du personnel qu’il faudra payer pendant des années, le maire roule à vélo mais la ville a quand même acheté une voiture hybride à 25 000 euros... Et du coup, les dotations d’Etat qui en 2009 ont été réévaluées en fonction de la population, fondent comme neige au soleil.

      Alors on peut parler de Gérin, qui au passage n’est pas notre tasse de thé, mais quel intérêt y aurait il à lancer un débat sur Georges Frêche à Aubervilliers ?

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 09:56, par Houdini

      "Prenons le débat sur l’immigration. Droite et gauche ont agi de la même façon depuis trente ans en noyant le poisson ou en évitant de dire la réalité. On a refusé de reconnaître que des différences importantes existaient dans les modes de vie, les cultures et les traditions entre le monde musulman et la culture judéo-chrétienne. Tout le monde s’est tu. Après avoir évoqué dans un discours de 1991/1992 les fameuses "odeurs", Jacques Chirac a dû pratiquement se renier et s’excuser d’avoir usé d’un tel terme. Cela lui a valu une campagne de dénigrement incroyable. Pourtant il n’avait dit que la vérité. Mais nous étions incapables de l’entendre. Moi-même j’ai dû dire à l’époque "il parle comme le Front national"
      Ce petit exemple, parmi cent, et pris dans le livre du camarade André Gérin, avec qui Karman fait équipe. Ce livre "Les guettos de la République" est préfacé par Eric Raoult, maire hyper-sécuritaire et sarkozien de choc.
      Donc, on peut tenir des discours extrême-droitier en faisant chemin commun avec la prétendue "Gauche communiste".
      Monsieur Naritzens reconnait qu’il a ressenti un malaise en découvrant l’affiche poujadiste de la Gauche communiste, mais il en a pris son... parti en y voyant, après réflexion un simple trait d’humour.
      Il a du passer le week-end à lire les oeuvres complètes de Ségolène Royal (ça c’est pour les circassiens)...
      Sinon, pour les miracles karmanistes sur les finances, allez demander au Conseil général ce qu’ils en pensent. Le budget est étranglé par les prêts toxiques du camarade JJK. Et que dit-il quand on lui pose la question (voir son interview dans le Parisien) : "Si c’était à refaire, je referais la même chose".

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 10:02, par Grock

      "L’intérêt de l’affiche gauche communiste, c’est qu’elle a fait mouche".

      J’adore.

      Surtout quand on sait sur quoi se posent les mouches.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 10:08, par La droite gagnera en 2014

      Les communistes sont finis. Les socialistes sont incapables de prendre les mesures structurelles de redressement. Ce sont eux qui paradoxalement incarnent la dégénérescence du communisme municipal...

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 10:38, par Médrano

      Si je ne m’abuse, les conseillers municipaux communistes ont voté avec un bel ensemble pour l’école en partenariat public-privé. Ce montage financier a été rendu indispensable à cause de la très faible capacité d’endettement lèguée par la gestion Karman-Beaudet.

      Ensuite, ils tentent de s’en démarquer dans leur expression publique.

      Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais...

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 14:49, par Soyons sérieux

      Comment peut-on prétendre être un élu responsable comme MG et essayer de faire croire que les décisions financières d’une ville seraient entre les mains d’un seul et unique élu ? Un adjoint au maire chargé des finances ne peut décider seul de l’avenir financier d’une collectivité locale.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 15:19, par Garcimore

      il ne faut pas trop charger la barque. MG aime qu’on reconnaisse ses efforts mais ce n’est pas un accapareur : il reconnaît les mérites des autres internautes, et pense que pas mal de points soulevés par la Confrérie du Cirque sont assez pertinents. La faiblesse des réponses, les stratégies d’évitement des gestionnaires de ce site montre assez qu’ils sont en difficulté. Que ce soit sur le bilan désastreux du tandem Beaudet-Karman, sur les prêts toxiques, sur l’acceptation de l’augmentation des impôts locaux, sur le vote pour l’école en partenariat public-privé, sur l’affiche insultant le maire, sur les ASSEDIC de Jean-Jacques Karman, sur les propos hors-limites du dirigeant PCF André Gérin, sur son compagnonnage avec Éric Raoult.

      Cela fait quand même beaucoup.

      Vous allez avoir les genoux en sang, à force de demander pardon. Mais il vous sera beaucoup pardonné. Aubervilliers vaut bien ça.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 15:20, par Robert

      Peut-être c’est à cause des vacances, mais Visiblement aujourd’hui il y a des socialistes qui ne savent pas comment occuper leur journée, il ont décidé de venir polluer le site du PCF. Ne perdez pas votre temps à répondre à leurs âneries.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 15:29, par Buffalo Bill

      Cher Robert,

      Ce n’est pas très aimable de parler comme ça.

      Tu devrais pourtant savoir que, de la même manière qu’on ne parle pas de corde dans la maison du pendu, on ne parle pas "d’âneries" sur le site de Beaudet.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 15:40, par Au nom de la France, je demande pardon aux visteurs de ce site...

      Si Mg considère que la paternité des propos de l’invité ne lui revient pas en exclusivité, c’est tout à l’honneur de sa puissante pensée, malheureusement sous exploitée dans son environnement.
      Heureusement qu’il trouve là un moyen d’exprimer là une envergure malheureusement méconnue. Pardon encore aux invités de ce site pour ne pas avoir su valoriser la puissance de réflexion et l’ouverture d’esprit de notre invité qui pense plus vite qu’il ne réfléchit.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 20 avril 2009 à 17:04, par Robert

      Pour Buffalo Bil et consorts : Jusqu’à votre arrivée sur le site, personne n’avait imaginé lire autant d’âneries en si peu de temps.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 21 avril 2009 à 09:23, par pinder

      En réponse à Zavatta,je ne suis pas très fan de JJK, mais bon, il a été adjoint aux finances dans la precédente municipalité où un nombre, non négligeable,de socialistes siegeaient,et qui dirigent maintenant cette ville. Je suis peut-être naif, mais vous ne me ferez pas croire, cher Zavatta, que JJK a géré, seul les finances municipales, ainsi que celles du département !!!!!!!!!!!! Vous parlez des emprunts toxiques dont serait victime le département et ceci, par la seule faute de JJK, mais vous ne dites pas que François Rebsamen, Maire PS de Dijon(et N°2 ou3 du PS à l’époque), était, jusqu’en octobre, au conseil d’administration de DEXIA( la fameuse banque qui prête aux collectivités locales et qui est responsable de ces emprunts toxiques). Mr Rebsamen a démisionné opportunément au moment où cette banque a été mise en cause.
      Sans commentaires supplémentaires !

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 21 avril 2009 à 09:36, par Bailey Circus

      Cher Pinder,

      Merci de ces précisions.
      Non, JJ(F)K ne gérait pas seul, mais il avait pas mal de latitude et il revendique aujourd’hui le recours aux emprunts toxiques : "Si c’était à refaire, je le referais" ; dixit son interview au Parisien.

      Ce que vous nous apprenez est stupéfiant, et la Confrérie du Cirque est prête à acheter le prochain numéro de JJK pour qu’il soit produit sous tous les châpiteaux de Seine-Saint-Denis.

      Ainsi, pour obtenir ses prêts toxiques, si nous vous comprenons bien, JJK s’acoquinait avec un ponte de Dexia en charge d’affaires politiques au PS !

      On pourrait battre les estrades avec ce numéro qui est promis à un bel avenir.

      Le farouche révolutionnaire, l’intransigeant JJK, pourfendeur du capitalisme apatride en duo avec le Motard de Dijon...

      on pourrait monter un beau numéro de prestidigitation, avec pour titre : "Le mariage de la carpe et du lapin". Je vous laisse, cher Pinder, le choix de qui a du rable et qui a des nageoires.

      En piste !

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 21 avril 2009 à 22:17, par habitant_aubervilliers

      Bonjour,

      Quelle est la premiére chose que fait un(e) Directeur(trice) des Ressources Humaines, quand il(elle) recoit un CV intéressant ?

      Il se connecte sur Google, et tape les nom et prénom du candidat, puis clique sur Recherche.

      Les américains ont inventé un verbe transitif pour cela : to google someone.

      Sur un site du PCF, signer, les messages de ses nom et prénom, ça veut dire, ne plus retrouver du boulot,
      si on perds celui qu’on a.

      Et actuellement, dans le privé, les plans sociaux s’enchainent.

      De toute façon, l’administrateur d’un site internet, a toutes les informations nécessaires, pour identifier, l’auteur d’un message. Car dans les logs de connexion, le webmaster peut trouver l’adresse IP, le username, le nom de domaine, etc...

      Il faut remercier, l’administrateur du site pcfaubervilliers.fr, de permettre l’usage de pseudos et l’anonymat.

      Le site pcfaubervilliers.fr contitue, un espace de débat pour la démocratie.

      Remarque polémique :
      Sur le site internet du PS d’Aubervilliers, on ne peut pas créer, de discussion sur un théme. Tout est verrouillé. On ne peut que, commenter les posts des membres du parti socialiste. Ca doit etre la raison, pour laquelle, les socialistes eux-meme viennent poster ici.

    • Pseudos et flicage de l’Internet Le 22 avril 2009 à 18:47, par Piraterie

      Bien que la majorité des citoyens rejettent la loi "HADOPI", celle-ci risque d’être finalement adoptée par les amis Députés de Nicolas Sarkozy. Cette loi liberticide va permettre à une vague police non officielle de couper internet pour de vagues et mauvais motifs. Même la commission européenne s’y oppose. Pourtant le locataire du palais de l’Elysée veut sa loi. La France sera-t-elle une zone de non droit hormis le sacro-saint "droit d’auteur", qui dans cette affaire est (volontairement) confondu avec le droit des (riches) producteurs ?

  • Forum - Discussions libres Le 20 avril 2009 à 18:24, par ça nous concerne et c’est le 7 juin

    Elections Européennes : Le savez-vous ? Le "Front de Gauche pour changer l’Europe" propose pour lutter contre le dumping social et la concurrence entre travailleurs un SMIC européen égal à 60% du salaire moyen dans chaque pays. C’est à dire 1600 euros par mois en France. Ceci pour tirer les salaires vers le haut.

    • Demandez le programme ! Le 20 avril 2009 à 19:33, par Denis Raffin, maitre toilier

      Juste pour vous signaler que le Front de Gauche a mis sur son site il y a quelques jours son projet pour l’Europe : http://frontdegauche.eu/index.php?option=com_content&view=section&layout=blog&id=15&Itemid=2

      Le débat est ouvert !

    • Forum - Discussions libres Le 22 avril 2009 à 14:02, par ça nous concerne et c’est le 7 juin

      Elections Européennes : Le savez-vous ? Le traité de Lisbonne impose la libéralisation des services publics (poste,transports,recherche, santé...) au nom de la "concurence libre et non faussée". Pourtant, les services publics doivent être pilotes d’un nouveau mode de développement écologique et social. Le "Front de Gauche pour changer d’Europe" propose d’arrêter les libéralisations des services publics et de revenir sur leurs privatisations. L’Europe doit leur permettre de se développer pour répondre à l’intérêt général en dehors de la logique marchande, à l’échelle locale, nationale et européenne.

    • Forum - Discussions libres Le 22 avril 2009 à 14:13, par Pourquoi ne pas le dire plus souvent ?

      Le 26 mars dernier, les Sénateurs communistes ont déposé un projet de loi visant l’abrogation du bouclier fiscal, la suppression totale des "parachutes dorés" pour les grands patrons et l’interdiction des stocks options. Nicolas Sarkozy prétend moraliser les rémunérations patronales, mais, toute la droite à voté contre ce projet de loi.

    • Forum - Discussions libres Le 22 avril 2009 à 14:57, par chrissie

      Je suis surprise que les communistes d’Aubervilliers restent silencieux sur le découpage électoral qui se prépare. La ville d’Aubervilliers serait rattachée à celle de Pantin et non plus à La Courneuve. Vous en pensez quoi ?

    • Forum - Discussions libres Le 22 avril 2009 à 15:30, par Découpage

      Le Bureau Central des Illusionnistes proteste vigoureusement contre le concurrence déloyale que lui fait l’UMP en mettant en circulation un numéro de découpage en deux d’une circonscription, à Aubervilliers.

      En effet, le cahier des charges de L’Illusion oblige à ce que la sujet coupé en deux soit d’une certaine manière "recollé" en fin de prestation.

      Il y a tout lieu de penser que l’UMP ne respectera pas cette obligation et nous la mettons en garde contre les dommages qui peuvent être, de ce fait, causés à M. Goldberg.

      Qui aura la tête ? Qui aura les pieds ?

    • Forum - Discussions libres Le 22 avril 2009 à 15:49, par Contribuable inquiet

      Suppresion de la Taxe Professionnelle : La facture risque d’être supportée par les ménages. Avec Sarkozy, l’Etat dit vouloir compenser la perte, mais se refuse à annoncer une hausse des impôts nationaux. Alors où compte-t-il trouver l’argent ? On peut craindre deux choses, la première c’est de voir les financements publics des collectivités se réduirent, donc moins de services rendus à la population. La deuxième c’est de constater une explosion des impôts des ménages ( impôts sur le revenu et Taxe d’Habitation) ceci pour compenser les pertes.

    • Forum - Discussions libres Le 22 avril 2009 à 18:26, par Espoir ?

      Pourquoi le NPA ne veut pas de l’union ? Dans la situation présente, il ne sert à rien de vouloir compter ses voix pour être le plus fort à la gauche de la gauche. Cette stratégie de la concurrence est irresponsable. En refusant de donner un prolongement au rassemblement de la gauche du NON de 2005, le NPA bloque pour l’immédiat toute alternative politique pour la gauche de la gauche. Il faut agir jusqu’à la dernière minute. Une fusion des listes dans le "Front de Gauche" est toujours possible avant le dépôt officiel des listes.

    • Forum - Discussions libres Le 22 avril 2009 à 18:45, par Anbervilliers fait front de gauche

      Il ne sert à rien de se lamenter sur la position du Npa, d’ailleurs divisé sur la question des européennes. On pourrait aussi se lamenter de la position de Lutte Ouvrière ou encore des socialistes qui n’ont tiré aucune leçon du non de 2005. Sans parler de José Bové ! Il faut au contraire avancer sur nos propositions du front de gauche...

    • Forum - Discussions libres Le 22 avril 2009 à 19:13, par Espoir

      Croire possible de faire grandir le "Front de Gauche", ce n’est pas se lamenter. C’est au contraire montrer qu’il ne faut JAMAIS abandonner l’idée que l’on peux gagner davantage de soutien au "Front de Gauche". D’ailleurs, si le NPA est divisé sur cette question, c’est aussi parce que certains ont continué de les solliciter sur cette question du nécessaire rassemblement de la gauche de la gauche.

    • Forum - Discussions libres Le 22 avril 2009 à 21:41, par Confrérie du Cirque

      On se souvient que le rejet du projet de Constitution avait mobilisé 54% de citoyens français.

      Certains avaient cru y voir un socle pour des combats futurs, une recomposition, sans trop s’interroger sur le côté hétéroclite des partisans du Non.

      La tragi-comédie de l’élection présidentielle avait douché certains enthousiasmes.

      La solution étant, pour nombre d’entre-nous, dans les moyens à mettre en oeuvre, non pour donner une légitimité à tel ou telle, mais pour définir la meilleure traduction politique de l’exigence sociale.

      Les événements des derniers mois, et la vague de misère qui s’annonce, ne font que souligner l’urgence.

      Cela n’empêche pas les grands esprits de continuer à se faire la guéguerre entre NPA, dissidents du NPA, bovéistes repentis, Arlettiens amers, Front-de-gauchistes dopés à la Mélenchonne.

      Pendant ce temps-là, les sondages (ce ne sont que des photos à un moment donné, mais ça indique le sens du vent) donnent ceci :

      UMP : 27, PS : 23, MODEM : 12, ECOLOS : 11

      soit 73% pour les anciens partisans du OUI.

      En face :

      FN : 8, NPA : 8, DeVILLIERS : 4, Front de Gauche : 4, LO : 2, Dupont-Aignan : 1

      soit 27 % pour les anciens partisans du NON, dont 14% pour la gauche de la gauche et 13% pour l’extrême-droite et ses marges.
      L’étroitesse d’esprit n’est pas pour rien dans ce désastre politique, alors même que ce qui se lève, à l’approche du 1er Mai, montre que le changement est à l’ordre du jour.

    • Forum - Discussions libres Le 22 avril 2009 à 22:09, par Confrérie du Cirque

      Le changement, nous sommes des millions à l’exiger dans la rue. On l’a vu le 29 janvier, le 19 mars et le 1er mai s’annonce comme une très grande manifestation. Cette crise est la conséquence des logiques capitalistes encouragées par les principaux gouvernements dans le monde et en France par Nicolas Sarkozy : explosion de la finance, privatisations, casse de l’industrie etc... L’union européenne refuse de s’opposer aux délocalisations et s’acharne à vouloir ratifier le traité de Lisbonne malgré le vote NON des français, des Irlandais et des Néerlandais. Les élections européennes du 7 juin sont une occasion de nous faire entendre.

    • Forum - Discussions libres Le 22 avril 2009 à 22:47, par Confrérie du cirque

      Il faut bien admettre que la campagne des européennes n’est pas lancée. Et on est aujourd’hui dans la même situation que quelques semaines avant le référendum de 2005 où le oui devait l’emporter sans problème. C’est finalement la campagne de terrain des partisans du non qui avait, à l’aide du décryptage du projet constitutionnel, permis de faire basculer la donne. Alors, qu’est ce qu’on attends ?

    • Forum - Discussions libres Le 23 avril 2009 à 07:11, par Confrérie du Cirque (Canal Historique)

      Confrérie du Cirque (Canal Historique)

      Depuis hier, un internaute très bien intentionné signe ses posts "Confrérie du Cirque" alors même qu’il n’en fait pas partie.

      Nous ne nous en formalisons pas, d’autant qu’il ne sillonne que des terrains balisés et que ses propos auraient pu être les nôtres, à la virgule près.

      Il suffirait qu’il aborde les problèmes locaux, comme cette détestable affiche de la Gauche-Droite Communiste, rabaissant le débat public à l’injure pour que la clarté se fasse.
      Ou les emprunts roulette-russe contractés par JJK (alias Toxic Affaire) pour le Conseil Général.
      Sinon, la Confrérie est heureuse d’annoncer qu’elle vient d’attribuer son "Nez Rouge de 1ère catégorie" à Jack Lang dont les talents de comique n’ont jamais été aussi évident. Selon des indiscrétions, l’envoyé spécial de Sarkozy à Cuba serait parvenu à faire rire Fidel Castro. Un exploit, quand on sait que les scientifiques se sont cassé le nez depuis des siècles pour faire de même avec la momie de Ramsès II.

    • Forum - Discussions libres Le 23 avril 2009 à 07:35, par Confrére du cirque

      Les internautes qui fréquentent le site y vont dans un but précis : rechercher une info, un point de vue, donner le leur... En règle générale, quand une idée a été énoncée une fois, et qu’elle a contribué au débat, cela n’apporte rien de plus de la répéter 50 fois, les chiffres de fréquentation du blog selon les articles ou les posts l’attestent. C’est un simple constat qui impose aux uns et aux autres de renouveler leur pensée. Pour certains c’est plus dur que pour d’autres.

    • Forum - Discussions libres Le 23 avril 2009 à 08:18, par Confrérie du Cirque (Canal Habituel)

      Pardonnez-nous (oui, c’est à la mode...), mais les conséquences des prêts toxiques vont se faire sentir pendant de très nombreuses années, et c’est ce qui motive notre insistance, d’autant qu’aucune réponse n’a été apportée à nos interrogations.

    • Forum - Discussions libres Le 23 avril 2009 à 08:40, par Confrérie du Cirque (Canal Habituel et Historique)

      Pardonnez moi, je dois reconnaitre que tout a été dit sur les emprunts toxiques. Je suis désolé je n’avais pas bien lu mes fiches et pas suffisamment consulté ce site qui y a consacré beaucoup d’articles et de commentaires pendant plusieurs semaines.

    • Pour en finir avec les emprunts "toxiques" Le 23 avril 2009 à 09:10, par Denis Raffin, maitre toilier

      Effectivement, nous avons consacré plusieurs articles sur le sujet mais puisque certains ont pu y échapper nous redonnons quelques liens utiles ici :

      - Un article de Jean-Jacques Karman qu’il est indispensable d’avoir lu avant de relancer toute polémique sur le sujet.
      - Un article d’Hervé Bramy répondant à un article des Échos à propos de la dette du 93

      Pour retrouver ces deux articles, pas besoin d’être grand mage : j’ai juste tapé "toxique" dans le moteur de recherche situé en haut de la colonne de gauche...

    • Forum - Discussions libres Le 23 avril 2009 à 09:41, par Mélies

      Et la foule crie "Bravo, Bravo"...

      Denis Raffin, jaloux du "Nez Rouge" de première catégorie obtenu par Jack Lang pour ses risettes à Castro 1er, tente de lui ravir le trophée.

      Il nous explique "benoîtement" qu’il suffit d’aller lire Karman et Bramy pour être parfaitement informé sur les prêts toxiques.

      En clair celui qui a proposé d’y avoir recours, et qui revendique haut et fort sa décision, et celui qui a apposé sa signature sur la machine à aspirer l’argent des habitants du 93.

      Comme système d’enfumage il existe plus raffiné (pardon), mais notre cher maître toilier est sur la bonne voie.

  • Bonjour Mr Karman,

    La Seine Saint Denis est un département, dans lequel habitent 1 600 000 citoyens.

    Un produit structuré, est un produit dérivé, qui donne, à l’acheteur, le droit :
    - d’acheter (call),
    - de vendre (put),
    une quantité donnée d’un actif financier (action, obligation, indice boursier, devise, matière première, autre produit dérivé, fonds, inflation, etc.), soit :
    - à un prix précisé à l’avance
    - à une date d’échéance donnée
    - durant toute la période jusqu’à échéance

    Entre 2004 et 2008, quand, pour la Seine Saint-Denis, vous avez acheté aux banques, des produits structurés, étiez-vous conscient, des risques, que vous faisiez prendre à 1 600 000 habitants ?

    Pour calculer, la caleur théorique d’une option européenne, il faut appliquer la formule de Black Scholes suivante :

    Etant donné :

    S0 la valeur actuelle de l’action sous-jacente,
    T le temps qui reste à l’option avant son échéance,
    K le prix d’exercice fixé par l’option,
    r le taux d’intérêt sans risque,
    o la volatilité du prix de l’action

    C(S0,K,r,t,o) = S0 * N(d1) - K * exp(-rt) * N(d2)

    Comprenez-vous cette formule ?

    Elle est basée sur le mouvement brownien, avec volatilité constante, et dérivée constante, du prix de l’action sous-jacente.

    Quel est, votre niveau, en mathématiques financiéres ?

    Le résultat, de votre gestion, est que notre jeune département (41 ans, créé le 1er janvier 1968), est surendetté, et n’a plus beaucoup, de moyen d’actions.

    Merci de lire ce message.

    • Nous tenons à signaler que "Habitant d’Aubervilliers" bien qu’il ne fasse pas partie de la Confrérie du Cirque pourrait en devenir un membre associé.

      Sa formule mathématique a été utilisée avec succès par David Copperfield pour faire disparaître un avion-cargo, la Tour Eiffel ainsi que les chutes du Niagara, numéros restés dans toutes les mémoires.

      Cette formule a également permis de faire disparaître 4 200 milliards de dollars du circuit financier mondial, et il a bien fallu aller les chercher quelque part...

      Au Conseil général de la Seine-Saint-Denis par exemple, quand des prestidigitateurs amateurs étaient aux commandes.

      Nous ne pensons pas , en revanche que monsieur Karman dominait ce que vous appelez le "mouvement brownien".
      Il faudrait s’interroger seulement sur sa maîtrise éventuelle du "mouvement rouge-brownien".

    • En faisant, acheter par le département, des produits structurés, Mr Karman a joué au trader.

      Il a fait le contraire, de ce qu’aurait du faire, un communiste.

      Le vice-président du conseil général, en charge des finances, s’est comporté comme un capitaliste.

      Le résultat c’est que :
      - notre département est surendetté
      - Dexia va gagner de l’argent, sur notre dos
      - car tous ces achats de produits dérivés, seront payés par les 1 600 000 citoyens, via leurs impots directs ou indirects

    • avant d’acheter des produits structurés, il faut les comprendre - question à Jean Jacques Karman Le 23 avril 2009 à 11:45, par un communiste doit aussi équiper la collectivité dont il est élu !

      Et il a même voté pour la nouvelle école concédée au privé parce qu’il fallait bien rattraper le retard pris par la municipalité et accueillir les enfants dans les délais (voir débat sur le blog et aubermensuel). Et un communiste doit aussi équiper son département, notamment en collèges, ce qui lui coûte cher. Et ne pas le faire aurait été irresponsable et on ne peut pas dire que le département en a trop fait ! Quant à ces fameux emprunts, ils risquent de coûter plus cher à partir de 2011. pour l’instant encore, ils coûtent moins cher !

    • On dirait que l’affiche du trompeur à byciclette a tapé pil poil là ou ça fait mal pour que tant de socialistes soient montés au créneaux sur ce site !

      C’est vrai que les contribuables d’aubervilliers penseront plus à JJK qu’à Salvator lorsqu’ils rempliront leur déclaration d’impôts....

      Je vous propose de donner le tuyau au PS de Lille où Martine Aubry a utilisé le même type d’emprunts, ça lui rendra service...

    • L’apposition de cette affiche sur les murs d’Aubervilliers a surtout montré une chose aux observateurs attentifs regroupés dans la Confrérie du Cirque. :

      les militants modernistes du PCF ont été incapables de se démarquer de cette propagande populiste affligeante et insultante. En effet, une grande partie des forces militantes de ce que fut la section communiste d’Aubervilliers est sous la coupe de la Gauche-Droite communiste de JJK alias Toxic-Affaire.

      Et pour défendre le Grand Leader, que nous sert-on comme argumentation ?

      Que François Rebsamen (PS) ex de Dexia faisait la même chose que notre JJ(F)K...

      Aujourd’hui que notre JJ(F)K ne faisait que copier (hou) Martine de Lille !!!

      Il aurait peut-être fallu se douter que JJ(F)K était une taupe socialiste quand, lors des élections, Julien Dray, Roger Hanin et Mélenchon ont appelé à voter pour lui.

    • L’impot est une conquete revolutionnaire.

      L’impot, comme le vote physique à l’urne, constituent des liens, entre le citoyen et la nation.

      Annoncer clairement, qu’on va augmenter les impots locaux, c’est démocratique.

      Provoquer des hausses d’impots, par ce qu’on a contracté, sans l’annoncer au peuple, des prets pourris chez Dexia, ce n’est pas démocratique.

      Je ne suis membre, d’aucun parti politique.

      Ce n’est pas pour rien, si Sarkozy et sa bande, veulent remettre à zéro, l’impot sur le revenu, de 6 millions de citoyens.

      C’est pour, couper le lien, entre les citoyens les plus pauvres, et la nation.

      L’etre humainn, est un animal politique.

      Pour les libéraux, il faut le dépolitiser, le rendre indifférent aux choses publiques.

      Je trouve, que l’affiche, sur "le trompeur a vélo" vole bas.

      On atatque un homme, sur une de ses passions.

      On est trés loin, du débat philosophique et politique.

    • Taupe savante a quitté la "Confrérie du Cirque" mais nous raconte toujours les mêmes choses. Il fait une fixation sur le sujet JJK, c’est maladif et ça ne lui permet plus de comprendre le moindre argument concernant la situation financières des collectivités locales. Le débat avec lui est vraiment sans intérêt.

    • Les derniers messages de la Confrérie du Cirque ont été effacés par le maître toilier qui révèle ainsi sa véritable nature de censeur.

      De grands discours sur la liberté de parole, des hurlements contre la loi Hadopi mais une pratique absolument opposée à ses grands principes.

    • Tentative de Flood caractérisée Le 23 avril 2009 à 16:50, par Denis Raffin, maitre toilier

      Jolie manœuvre que celle que vous employez pour nous faire passer pour des censeurs.

      En deux temps :

      1) Vous polluez les forums jusqu’à ce qu’ils ne deviennent plus lisibles. On appelle ça du flood en terme technique.

      2) Le webmaster est obligé de réagir et passe pour un censeur.

      Vous noterez que vos deux derniers messages ne contenaient aucun élément nouveau servant à alimenter le débat. Débat que vous avez refusé ce matin même en disant que les auteurs des articles proposés étaient partiaux. Vos premiers messages avaient une certaine dimension polémique (et même satyrique). Vos derniers sont juste pénibles.

    • Cher Denis Raffin,

      Le dispositif mis en place par la Confrérie du Cirque visait juste à vous pousser dans vos retranchements, à partir du débat lancé sur l’utilisation des pseudonymes. Est venu se greffer la campagne de collage d’affiches "Le menteur à vélo" qui a passionné le débat.

      Nous avons choisi de nous exprimer dans l’espace que vous avez vous-même intitulé "DISCUSSIONS LIBRES".

      Nous pensions donc pouvoir nous y exprimer de manière LIBRE d’autant que le PCF, et votre site, s’étaient faits les pourfendeurs de la loi HADOPI qui réprime les "pirates du Net", et que vous vous éleviez contre le fait de couper l’accès aux contrevenants.

      Il a suffi de trois petites journées d’interventions amusées des membres de la Confrérie pour que, SANS AUCUNE EXPLICATION PREALABLE, vous effaciez les messages qui ne vous plaisaient pas, et que vous faisiez peser un doute énorme sur la sincérité de votre engagement pour une liberté du Net.

      Vous auriez pu tout simplement décidé de mettre un terme à votre expérience d’un espace "DISCUSSIONS LIBRES" puisque d’évidence vous ne supportez pas que des opinions contraires aux vôtres s’expriment.

      De quel droit, par exemple, pouvez-vous affirmer que les derniers messages de la Confrérie du Cirque étaient sans intérêt ?

      En tant que responsable du PCF, vous pouvez décider de passer ce que bon vous semble, mais dans ce cas, annoncez la couleur. Sippprimez l’espace "Discussions libres", créez un espace "Discussions sous contrôle", et combattez les députés socialistes qui ont mis en échec la loi HADOPI à l’Assemblée Nationale.

      La Confrérie vous salue bien.

    • Vous mentez sur deux points :

      - le dernier message supprimé n’appartenait pas à la page "discussions libres"
      - j’ai cherché à vous prévenir avant de supprimer vos messages mais vous n’avez pas eu le courage de mentionner votre véritable adresse mail dans vos messages

    • Cher Denis Raffin,

      Vous pouviez, pour prévenir que vous alliez procéder à une censure brutale, simplement passer un message sur le site.

      Vous auriez ainsi agi en toute lumière et chacun aurait pu voir la cohérence de votre action avec ce que vous proclamez quand il s’agit des grands principes de liberté sur le Net.

      Nous avons toujours pris soin de nous exprimer dans l’espace "Discussions libres" et nous voulons croire que votre message tient lieu de réponse : "l’espace Discussions libres" est un espace sans contrôle"

      Le confirmez-vous ?

      D’autre part, les membres de la Confrérie du Cirque sont dispersés sur les routes, sous vingt chapiteaux différents et la gestion de leurs interventions est décentralisée.

      Le débat sur les pseudonymes que vous aviez engagé portait justement sur cette question. Plusieurs des membres de la Confrérie, dont la modeste personne qui vous écrit, sont des intermittents du spectacle. Je travaille à mi-temps pour une collectivité territoriale dirigée par vos amis, et je ne souhaite pas voir mon nom circuler de manière trop ostentatoire.

      Votre réaction de censure préalable ne fait que renforcer cette prévention.

    • On peux ne pas apprécier, voir fortement contester cette affiche "le trompeur à vélo". C’est mon cas, j’aime pas. Mais il ne faudrait pas que cette affiche, que l’on voit d’ailleurs très peu sur les murs, nous détourne de l’essentiel. Profiter de cela pour clamer que la gestion de l’ancienne municipalité d’union a conduit à une dérive et à des dettes insurmontables, c’est pour le moins observer les finances locales par le tout petit bout de la lorgnette. Même le maire actuellement en place ne le dit pas. Il faudrait quand même pointer les véritables responsables de cette situation. Ce qui est en cause, ce ne sont pas les finances locales, c’est le système capitaliste qui ne cesse d’accumuler, de faire de l’argent en n’achetant et en ne vendant rien d’autre que diverses formes d’argent. La finance pour la finance, le profit pour le profit, voilà les véritables responsables de nos difficultés. Si la situation financière d’Aubervilliers, comme celle d’autres villes, s’est trouvée aggravée cela ne tient pas à de mauvaises décisions, mais à l’absence de soutien financier aux collectivités locales en général. Comme toutes les communes de France, Aubervilliers a du emprunter, en diversifiant ses emprunts, pour investir son avenir. Comme toutes les villes, Aubervilliers a contracté des emprunts sur le marché bancaire. Ces emprunts ne pouvaient porter que sur les produits proposés par les banques, en sachant que celles-ci imposent les conditions du marché selon la conjoncture du moment. Comme toutes les villes, Aubervilliers a été confrontée à des choix d’emprunts qui comportaient des risques, tout simplement parce qu’il étaient souvent les seuls disponibles sur le marché. Il convient tout de même de constater que la majeure partie des emprunts n’étaient pas "à risque". Ce qu’il faut retenir de ce débat, c’est que ce ne sont pas les emprunts toxiques qui ont donné naissance aux difficultés des collectivités locales, mais la politique de l’Etat. Bien avant que la crise financière n’éclate, le gouvernement avait engagé une révision générale des politiques publiques. L’Etat ne cesse depuis des décennies de réduire les capacités financières des villes en leur transférant de plus en plus de responsabilités, sans apporter les financements correspondants. Pendant que certains internautes se détournent de l’essentiel, le capitalisme boursier continue de transformer la planète en jeu de monopoly permanent.

    • L’intervention de "La Bourse ou la Vie" permet enfin d’y voir plus clair et fixe les responsabilités essentielles dans les difficultés des communes : l’État.

      C’est la raison pour laquelle la Confrérie du Cirque s’est permis de procéder à une interpellation aussi insistante du site du PCF dès lors que la seule intervention des communistes consistait en une affiche démagogique qui rejetait la responsabilité sur le maire actuel, ciblé personnellement.

      La lettre de Pascal Beaudet n’a pas cette tonalité, nous en prenons acte.

    • dernière remarque Le 23 avril 2009 à 18:11, par Denis Raffin, maitre toilier

      Ne dîtes pas n’importe quoi : les adresses mails ne sont JAMAIS publiées sur le site et vous le savez très bien. Je suis le seul à les voir et elles me servent éventuellement à contacter l’expéditeur si son message pose problème.

      Les visiteurs ont bien compris que ce ne sont pas vos idées qui sont censurées mais le flood. N’importe quel webmaster aurait fait la même chose.

      Cordialement.

    • Comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir, la Confrérie du Cirque faisait du "flood" en l’ignorant.

      Et quand on fait du "flood", une loi secrète connue des seuls "webmasters" autorise à recourir à la censure.

      Pour que les choses soient claires, nous proposons que le Groupe communiste dépose un amendement en ce sens sur le bureau de l’Assemblée Nationale lors du vote de la loi HADOPI.

      On pourrait le rédiger assez simplement : "Flood is no good".

    • Votre "Confrérie du Cirque" a parfaitement le droit de contester cette affiche du "trompeur à vélo". Mais très franchement, vous ne pouvez pas dire que la seule intervention des communistes tient à cette affiche. Les discussions sur la fiscalité locale se déroulent depuis fin novembre 2008 et les interventions des élus communistes ont été très nombreuses et publiques y compris sur ce site. Reconnaissez également que vos attaques ont été personnalisées contre JJK comme s’il était seul et unique responsable et décideur des orientations budgétaires passées. Vous avez même forcé le trait en y incluant le conseil général. Vous ne méconnaissez pas le fonctionnement des collectivités locales et vous savez pertinemment bien qu’aucun élu, quel qu’il soit, ne peut décider seul des engagements financiers. Vos propos excessifs et vos attaques contre une personne n’ont pas facilité les échanges sur ce site. Personne ne souhaite la censure, mais la répétition à l’identique de vos commentaires ne pouvait pas conduire le modérateur à une autre décision que celle qui a été amenée à prendre. On supporte très bien les opinions contraires, mais l’espace "discussions libres" ne peut pas être accaparé, au motif qu’il est libre, par un "robot" qui nous répète toujours la même chose. La liberté n’exclut pas la responsabilité et l’organisation des échanges. En souhaitant continuer à vous lire sur d’autres sujets, ou encore sur le même, mais sans répétition exagérée.

  • Forum - Discussions libres Le 23 avril 2009 à 09:30, par L’Europe est incapable de nous défendre contre la crise

    Je viens de lire que les plans de relance européens c’était peanuts : proportionnellement, c’est 2 à 3 fois moins que les Etats Unis et 9 fois moins que la Chine par rapport au PIB. Et le rôle de la commission européenne est quasiment inexistant, simplement parce que les traités l’interdisent.

    Alors à quoi sert l’Europe si elle entraîne les peuples dans la régression sociale comme c’est le cas aujoud’hui ?

    • Alors à quoi sert l’Europe ? Demande au PS ! Le 23 avril 2009 à 16:42, par la face cachée du PS

      A quoi sert l’Europe ? Demande au Parti dit « socialiste » qui révèle peu à peu sa face cachée…la droitisation de ce parti n’est plus simplement une tendance, c’est véritablement devenu un programme politique ; j’en veux pour preuve :
      - financiarisation des budgets des collectivités locales instaurée sous l’ère Cresson , Rocard, dont le Maire est un fidèle admirateur ! et toujours sous leur ère privatisation de DEXIA !
      - le vote à l’assemblée nationale du TCE, contre le peuple et pour les intérêts des grands de la finance et des puissants groupes de ce monde…allez nous faire ensuite des discours à l’eau de rose sur le « justice sociale » !
      - abstention lors du vote du plan de relance toujours à l’assemblée nationale, avec leurs compagnons de route et d’infortune de l’UMP ce qui révèle simplement l’ambiguïté strauss khanienne du parti dit socialiste !
      - appel du pied de François Hollande, d’une alliance prochaine avec le MODEM, finalement, les résultats électoraux aux européennes définiront une nouvelle stratégie d’alliance ( c’est du déjà vu en…)
      - à Aubervilliers : augmentation des loyers, des impôts, recours au Partenariat Public Privé, baisse des subventions au CCAS, emplois fictifs à la Mairie pour récompenser les plus fidèles des fidèles de la campagne des municipales….augmentation maximal des indemnités des élus (oui, on comprend en temps de crise, c’est bien normal…), et non, nous ne sommes pas à Neuilly sur seine mais bel et bien à Aubervilliers que certains veulent dépeindre en Zoo…..

    • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 14:16, par Bébert ni indemnisé ni élu

      De ce que j’en sais mais c’est vérifiable sur le site d’aubervilliers puisqu’il y a les délibérations, le montant global des indemnités des élus est la même que sous l’ancienne mandature. Elle a même baissé pour les adjoint du PS car la décision a été prise d’indemniser tous les conseillers municipaux sans toucher à l’enveloppe globale.
      Il serait prudent de se renseigner avant d’asséner des contre vérités comme " augmentation maximale des indemnités d’élus" et en se permettant un humour vraiment ras du plancher : " Normal en période de crise".
      Le mensonge est un boomerang qui revient toujours à son envoyeur.

    • de ce que certains savent Le 24 avril 2009 à 15:54

      de ce que certains savant mais qui n’est pas une vérité objective : il suffit de comparer les 2 délibérations celle de 2003 et celle de 2008 des indemnités des élus, on se rend compte d’ une différence manifeste... certes une petite marge, mais que le PS a comblée dès son arrivée ! Ce fut la priorité sociale !!!!

    • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 16:09, par Groucho Marx

      C’est ce type d’injures qui mettent le feu aux poudres : insinuer que les élus socialistes ne sont là que pour se servire largement, que c’est leur "priorité sociale".

      Un argument poujadiste et insultant qui bloque le débat et oblige la Confrérie du Cirque à poser la question qui fâche :

      "Est-ce que les élus socialistes, à l’instar d’un certain conseiller général, ont, en plus, déposé des dossiers d’indemnisation aux ASSEDIC ?

      Tant que le débat politique sera pollué par ces campagnes insidieuses, sur les "menteurs", les "trompeurs", les "accapareurs", aucun dialogue en vue de trouver une solution à la division néfaste de la gauche, à Aubervilliers, ne pourra être explorée.

    • pollution Le 24 avril 2009 à 16:57, par développement durable

      Je vous renvoie le même compliment !!!! c’est vous qui polluez le débat sur ce site comme vous avez pollué la campagne de mensonges arrogants qu’il vous est impossible d’honorer aujourd’hui ! Vous persistez à présent à polluer Aubervilliers de vos orientations droitisantes et même, vous gênez plus largement la gauche, la VRAIE, à vaincre la droite puisqu’il vous plaît à pactiser avec elle !!!! alors, assez de leçon et aller relire vos fondamentaux !

    • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 17:12, par Groucho Marx

      Que voulez-vous qu’une personne normalement constituée réponde à ce type de diatribe ?

      Heureusement, à la Confrérie du Cirque, nous avons l’habitude des personalités un peu sauvages et nous parvenons, à force de persuasion, unilatérale dans un premier temps, à les amadouer.

      Il faut donc rappeler à notre internaute énervé que la liste Socialiste-Verts-Personnalités l’a emporté au 2e tour face à une liste de tous les communismes (PC-GC-LO-PT), une liste centriste (MODOM) une liste UMP.

      Dès lors qu’on rabâche pour la 1000eme fois sur ce site, contre toute vérité, que la liste PS a été élue avec le report de la droite, nos sommes en droit de tâcler l’illusionniste en lui rétorquant que la propagande poujadiste de la Gauche communiste lui attire les voix d’une partie de l’extrême-droite.

    • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 19:41, par Buster Keaton

      Sans vouloir remettre en cause la légitimité de la municipalité élue en 2008, j’aimerais bien que Groucho Marx nous explique pourquoi, comme par enchantement, la droite est passée de 33% au 1e tour à 20% au 2e tour. Y a t’il eu une modification sociologique phenomenale de la population d’Aubervilliers durant cette semaine d’entre 2 tours ?

      Si on compare par exemple d’un 2e tour à l’autre sur un an, en 2007, aux présidentielles et aux législatives la gauche obtenait entre 61 et 63% (laissons de coté le 1e tour de la municipale). Si on rapporte ces chiffres au 38.5% de la liste Beaudet au 2e tour de la municipale, il est claire que la majorité des électeurs réels de gauche a voté pour cette liste.

    • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 20:03, par Net-Étiquette

      CE SITE EST CENSURÉ

    • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 20:05, par Net-Étiquette

      est-il possible de répondre à Buster Keaton sans être censuré ? ,

    • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 20:09, par Net-Étiquette

      "Analyses politiques, coups de gueule et coups de cœur, réflexions diverses, ... Cette page est la vôtre !"

      Voilà ce que vous affichez vous-mêmes sur le bandeau de votre page "Discussions libres".

      Mais de plus en plus souvent, les "coups de gueule" de la Confrérie du Cirque sont purement et simplement CENSURES par le maître taulier qui ne supporte pas le comique de répétition.

    • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 20:37, par De l’intérêt de respecter les uns et les autres dans le débat !

      Le ridicule ne tue pas, sinon il aurait fait un mort : les amis du cirque. Ca fait 50 fois que tu répètes la même chose. Va plutôt sur le site du Ps pour construire un réflexion politique. Et respecte les lecteurs de ce site. merci

    • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 22:36, par La Vie des Autres

      La Confrérie du Cirque respecte les visiteurs de ce site.

      Il n’est pour s’en convaincre que de voir l’explosion du nombre des visites. Un audimat multiplié par trois en quelques jours !

      Nous ne posons simplement pas les bonnes questions aux yeux de quelques personnes pour lesquelles une "Discussion libre" est une discussion encadrée.

    • Nuance Le 24 avril 2009 à 22:44, par Denis Raffin, maitre toilier

      Non le site n’est pas censuré mais modéré. C’est une nuance que vous ne semblez pas saisir. Mais je ne désespère pas.

      Cordialement.

      PS : Je vous préviens à titre amical que tout message supplémentaire concernant la prétendue "censure" de ce site sera supprimé. Il ne suffit pas de répéter une idée en boucle pour qu’elle devienne vraie. Maintenant, revenons au débat.

    • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 22:55, par La Religieuse

      Très bien, mais il est nécessaire d’expliquer ce qui diffère entre la "censure" et la "modération" dans le cadre d’une "discussion libre".

      C’est le règne du seul jugement d’un "webmaster" qui peut supprimer un message selon des critères totalement secrets et édictés par lui-même à son seul usage.

      Soyez honnête en changeant l’intitulé de votre rubrique en mettant "Rubrique modérée".

      Le fait d’avoir effacé plusieurs messages aujourd’hui encore avant même qu’ils soient en ligne est un acte de censure, que vous le vouliez ou non.

    • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 23:05, par Denis Raffin, maitre toilier

      C’est la dernière fois que je tolère vos mensonges : NON, je n’ai retiré AUCUN message aujourd’hui. À partir de maintenant, plutôt que d’ennuyer les visiteurs avec vos critiques, écrivez-moi directement (onglet contact en haut de la page).

    • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 23:20, par Stop et pas encore

      Un petit message de soutien pour le webmaster. Cessez de discuter avec la confrérie du cirque, il n’ont visiblement rien d’autre à faire que de tenter de s’accaparer l’espace forum de discussions libres. Coupez leurs commentaires répétitifs qui finissent par lasser tous les visiteurs. Ne vous culpabilisez pas, cela n’a rien à voir avec de la censure. (Message pour le Cirque : ne vous fatiguez pas à me répondre, je zappe volontairement tous vos messages, c’est ma censure à moi et je l’ai librement décidée).

    • Forum - Discussions libres Le 25 avril 2009 à 08:42, par Je vous parle d’un temps...

      Bonjour,

      Nombre de membres de la Confrérie du Cirque ont choisi de venir habiter à Aubervilliers, certains chassés par la spéculation immobilière qui fait rage à Paris, d’autres pour des raisons professionnelles ou encore car c’est une ville où l’on peut encore disposer d’espace pour répéter, garer une roulotte, soigner des animaux.
      Mais une raison nous rassemble tous : l’image que donne Aubervilliers grâce au Zingaro, au Théâtre de la Commune, aux Laboratoires, au Conservatoire que fréquentent nombre de nos adhérents.
      Et bien sûr la personnalité spécifique de Jack Ralite.

      Nous nous croyions naïvement, en nous installant dans la ville que ce que nous percevions dans les interventions de Jack Ralite, particulièrement concernant les États Généraux de la culture, était ici une réalité.

      Force nous a été de constater qu’il y avait un fossé entre ce que nous percevions et le quotidien. Le poids des habitudes sûrement, la pesanteur de 60 années de gestion communiste, la perte de curiosité.

      Des anciens d’Aubervilliers que nous avons longuement écoutés partageaient notre déception. Et ils mettaient en parallèle la perte d’influence du PCF à Aubervilliers avec son manque d’ambition, une sorte d’abaissement. Ils regrettaient tous un temps où les dirigeants locaux étaient incontestés, grâce à la sincérité de leur engagement : André Karman, Jean Syvi, Madeleine Catalifaut, Waldeck Rochet, Muguette Jacquaint.
      Le départ des usines, la casse industrielle ont d’évidence asséché le vivier dans lequel se formait de véritables cadres communistes.

      Mais ils nous disent tous que le PCF, ici comme ailleurs, a loupé son rapprochement avec les nouvelles couches salariées, et aussi dans la jeunesse fortement touchée par la précarité.

      Aujourd’hui, ceux que nous côtoyons ne se reconnaissent pas dans les gens qui leur sont proposés ou imposés :
      c’est la raison pour laquelle une Nathalie Buisson qui se présentait dans un canton réputé imprenable par la PS s’est fait battre par Évelyne Yonnet.
      C’est la raison pour laquelle quelqu’un qui apparait à tort ou à raison comme un apparatchik, Gilles Poux, a perdu le siège historique de député de la circonscription.

      C’est la raison essentielle qui a fait que la liste PS-Verts est apparue, là encore à tort ou à raison, comme novatrice et dynamique, alors que le tandem Beaudet-Karman (le gendre et le fils) apparaissaient eux comme prisonniers du passé.

    • Médiatique correct Le 25 avril 2009 à 14:33, par Poisson Rouge

      Ne minimisons pas la responsabilité énorme des médias nationaux dans la perte d’influence du parti communiste !

      Dans notre ville, comme un peu partout en France, l’habitant lambda lit les journaux gratuits, regarde la télé et, de temps en temps, achète le Parisien. Or que nous disent ces médias ? Que dans le paysage politique français, il y a Sarkozy et l’opposition incarnée par le PS (et Besancenot). Les jeunes de nos cités, peu concernés politiquement, ne jurent que par Ségolène Royal. Le PS cumule les bons scores aux élections à caractère national (législatives et présidentielles) même sans faire campagne. Je n’ai pas vu un seul socialiste distribuer de la propagande pour les européennes et pourtant il n’est pas dur de prédire qu’ils seront en tête en juin...

      À La Courneuve, me direz-vous, les communistes sont encore très bien implantés. Et c’est vrai. Mais ils ont surtout une section PCF beaucoup plus forte que la nôtre. Plus de militants, plus de jeunes... La reconquête politique d’Aubervilliers passe, qu’on le veuille ou non, par le renforcement de notre section. Le chantier sera long mais indispensable ! Contrairement aux socialistes, nous ne pouvons que sur nos seules forces pour exister !

    • Forum - Discussions libres Le 25 avril 2009 à 15:27, par Putain quelle claque !

      He Groucho, ça t’emmerde tant que ça que JJK dise la vérité ?

    • Forum - Discussions libres Le 25 avril 2009 à 16:05, par Groucho Marx

      Groucho Marx est sensible à la grande qualité de l’argumentation du militant dont le nom de code, dans son entièreté doit être "Putain quelle tête à claque".

      Puisque vous relancez ce débat sur votre Grand Leader comme porteur de vérité, la Confrérie du Cirque tient à vous signaler qu’une vérité n’existe pas en étant simplement proclamée, mais qu’il faut qu’elle apporte les preuves de sa force, de son évidence.

      La réalité oblige à dire (et la réalité est un des éléments constitutifs de la vérité, pas le seul, mais un des éléments) la réalité oblige donc à dire que la liste de Salvator a refusé toute négociation avec le MODEM et avec la Droite.

      Vous ne pouvez apporté aucune preuve tangible du contraire.

      Ensuite, dans le secret des urnes, il est probable que des électeurs habituels de telle ou telle liste de droite ont pu choisir de changer leur vote et qu’ils ont voté socialiste.

      C’est le choix intime de ces électeurs et il est respectable.

      C’est pour cela que, lorsque vous faites un procès d’intention à l’ensemble des forces de la gauche non-communiste, nous pouvons, avec le même aplomb que vous, et avec la même faiblesse de preuve, nous pouvons donc vous rétorquer que les arguments chauvins et sécuritaires de la Gauche communiste ont pour fonction d’attirer en sous-main les votes de l’extrême-droite. Un examen des listes électorales du quartier Villette-Quatre Chemins en fournit un début de certitude.

      Le webmaster nous pardonnera de revenir sur ce sujet un peu "flood", mais il semble que le bien nommé "Putain quelle tête à claque" avait besoin de précisions.

    • des exemples Le 25 avril 2009 à 16:12, par Poisson Rouge

      Pour les arguments chauvins et sécuritaires, on veut bien des exemples, par exemple ! Histoire qu’on puisse un peu rigoler avec vous.

    • Forum - Discussions libres Le 25 avril 2009 à 16:16, par Qui a remis une pièce dans le MG ?

      Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. la répétition est un moyen d’acquérir des certitudes, pas des vérités.

    • Forum - Discussions libres Le 26 avril 2009 à 07:22, par Nandi

      A poisson rouge . Attention de ne pas dévier dans la quête de la responsabilité de la baisse de l’influence du PCF, regardez dans votre propre rang . Franchement les media ont une part infime dans la baisse de votre audience locale. Quant aux chauvins et aux sécuritaires, j’en connais de nombreux dans l’histoire du PCF : souvenir… souvenir .
      Je me souviens du temps où il fallait "produire français", je me souviens du temps où les bulldozers servaient à la démolition des foyers immigrés.

      Simple quidam, j’ai lu récemment des textes de Riposte et des communistes unitaires, certes ils sont divergents et cultivent leur pré carré organisationnel. Mais ne sont-ils pas méfiants envers vos rabibochages locaux ou nationaux , vous ne pouvez pas nier votre hétérogénéité politique interne.A Aubervilliers, cette osmose entre les gauchistes/droitiers et vous est devenu "ingérable" d’un point de vue progressiste . Cette mixture idéologique vous coupe des jeunes qui se radicalisent. Vous pouvez vous moquer du PS et de son hétérogénéité politique mais au fond les militants socialistes ont réussi à percer dans une ville où vous étiez majoritaire. Ils ont gagné une certaine confiance auprès d’une population mélangée socialement et culturellement que vous n’arrivez plus à convaincre.

      Encore la faute au media , si votre alliance européenne avec le citoyen Mélenchon et Piquet n’a pas plus d’audience médiatique. Etes vous sûr de son efficacité programmatique ou est vous encore à la recherche d’un bouc émissaire , tiens le NAP par exemple . N’est ce pas plutôt pour masquer le fait que certains d’entre vous se sentent mal à l’aise dans cette alliance ? D’ailleurs simple question : sur Auber qui colle pour le front de gauche ?

      Je lis dans ce forum les propos d’un de vos camarades,il parle de "la bible du militant" qui se trouverait dans l’humanité, comme s’il suffisait d’invoquer les paroles sacrées pour avoir une audience, interrogez vous plûtot sur les contradictions politiques de votre parti et peut être arriverez vous à percer.

      Malheureusement je crains que cela trop tard .

    • Forum - Discussions libres Le 26 avril 2009 à 08:57, par Avenir d’Aubervilliers

      Au plan national, avec le Front de Gauche, le PCF s’est placé dans une situation intenable.

      Il prend ses distances avec le PS, qui lui garantissait sa représentativité dans les élections locales, son réseau d’élus, et entre en concurrence avec le NPA qui a pris dix longueurs d’avance sur le terrain de la radicalité.

      Les forces périphériques, comme José Bové, sont allées se replacer dans leur famille d’origine, tout comme les socialistes les plus en pointe lors du referendum.

      Mélenchon ne pèse pratiquement rien électoralement, et cela faisait deux ans qu’il cherchait à sortir du PS. Il a cru profiter de la préparation du Congrès de Reims pour partir avec fracas, mais comme dirait Chirac, ça a fait "pschitt".

      Au plan local, le PCF est dans une situation à peu près identique. Son histoire mouvementée, ses divisions, ses affrontements Ralite-Karman, ont vidé les cellules, la section. La seule manière de conserver une influence réelle était dans un effort d’unité, non des communistes mais de la gauche albertivillarienne. Le nez dans le guidon, les factions du PC ont cru que leur rassemblement sur un programme minimum permettrait d’effacer toutes les conséquences des batailles fratricides.

      Ils n’ont pas compris que c’était un effort local d’unité de la gauche, en redonnant du dynamisme à toutes ses composantes, qui permettrait de mobiliser l’électorat.

      Nous récoltons aujourd’hui les fruits amers de cet aveuglement. Il faut, contre toute évidence, bétonner une explication qui masque la réalité du processus, les tragiques erreurs d’analyse. Il faut répéter, jusqu’à l’écoeurement, que les socialistes locaux ont fait alliance avec la droite, et que la direction municipale fait du sarkozysme soft, que l’ennemi principal est à l’Hôtel de ville.

      Il faudra bien un jour, mais moi aussi je crains qu’il ne soit déjà minuit dans le Siècle, que le chemin d’une cohabitation de toutes les forces de gauche soit de nouveau exploré. L’enjeu énorme que représente Aubervilliers dans le "Grand Paris" va susciter de nombreuses convoitises dans les prochaines années, et la droite ne va pas laisser longtemps la surveillance de la place à de petites envergures comme ce bon docteur Augy.

    • Forum - Discussions libres Le 26 avril 2009 à 09:40, par Au secours, Bolkestein revient !

      Le climat social le montre, on est monté d’un cran par rapport à la situation du début des années 2000 où les attaques étaient d’une nature moins immédiate, bien que perverses : retraites, sécurité sociale...

      Aujourd’hui, les "Continental" "Caterpillar" montrent avec quelle violence le capitalisme nie la dignité humaine. La seule réponse du medef et de la droite consiste à se lamenter sur les patrons séquestrés ! Et de renvoyer à la figure de ceux qui finissent par se livrer à des actes de désespoir, une posture purement morale condamnant des actes qui sont pourtant l’affirmation de leur dignité.

      On a l’impression de revenir au XIX ème siècle et à la nécessité sinon de construire ou reconstruire un outil de lutte, en tout cas adapter les outils actuels. Et cela pose la question des débouchés politiques. On voit bien que le parti socialiste, toujours en retard à l’allumage, et qui prend le train en route à chaque fois, ne peut être cette force. Le compromis sur Bolkestein qu’a initié la députée européenne sociale démocrate en est l’illustration (voir site front de gauche). La marge étroite dans laquelle est le Pcf qui s’est placé dans une logique de rassemblement dans le cadre du front de gauche, est le moyen utile de dire non à des logiques libérales ou des compromis foireux qui conduisent à "Continental" ou "Caterpillar". Car ce qui se passe aujourd’hui dans l’industrie, se passera aussi dans les services (70% de la richesse produite en Europe).

    • Des analyses stimulantes ? Le 26 avril 2009 à 09:44, par Léna

      Plusieurs intervenants, abandonnant le ton de l’invective et des répétitions obsessionnelles de la très métaphorique Confrérie du cirque (autrement dit une pure invention) livrent quelques points de vue sur les raisons des difficultés rencontrées par le PCF, plus particulièrement à Aubervilliers.

      Je lis attentivement ces propos en faisant l’effort de ne pas me bloquer sur quelques assertions qui mériteraient un vrai débat telles le "produire français" qu’il conviendrait peut être de relire à l’heure où les luttes contre les délocalisations concernent tous les travailleurs du monde.

      Idem sur Vitry, dont on n’évoque jamais le contexte, et dont il est de bon ton, dans certains milieux, depuis longtemps, de parler d’un air entendu : le PC est raciste, on vous l’avait bien dit. Les travailleurs sans papiers,hommes et femmes, en lutte depuis un an avec la CGT et l’appui des communistes apprécieront.

      Je reviendrai, peut-être, sur quelques unes des opinions exprimées qui tendent toutes à dire que l’avenir n’appartient pas aux communistes mais m’en tiendrai pour l’heure à ce qui m’est apparu comme un propos extraordinaire : Auber vu de loin n’est pas Auber vu de près ! Auber vu de loin fascine et de près déçoit.

      D’un côté la culture plutôt flamboyante, de l’autre la ville et les vies difficiles.

      Or, justement le miracle communiste est d’avoir fait émerger au milieu de l’océan de misère qu’était Aubervilliers, la lumière de la culture.

      Et nous voici donc confronté aux commentaires de ceux qui arrivent après la bataille, ne connaissent rien d’autres que des images lointaines de luttes dont ils n’imaginent même pas ce qu’elles furent et se comportent en consommateurs critiques de résultats.

      La posture est facile, d’autant plus facile qu’elle ignore que depuis maintenant plus de trois décennies sévit une crise terrible (une crise systémique du capitalisme) et que les dynamiques des trois glorieuses sont épuisées, voire détruites.

      Cela devrait être tout de même pris en compte dans le regard que l’on entend porter.

      Un seul exemple pour éclairer ces questions, celui de la cité de la Maladrerie.
      La Mala est l’enfant de la rencontre des dynamiques d’avant crise, de l’utopie communiste, de l’intelligence architecturale et urbaine.
      Or ce projet réalisé peut se transformer aujourd’hui en son contraire : dès lors qu’on l’abandonne au vieillissement, qu’on n’y installe que des familles en grande pauvreté et largement indifférentes aux potentialités de l’habitat qu’elles occupent, que l’on se refuse à résoudre la question des occupations illégales de logements sociaux (autrement dit des situations de non-droit).

      Or,c’est seulement parce qu’il existe dans cette cité des forces communistes capables de contredire la destruction de l’utopie fondatrice que l’espérance peut subsister.

      Alors Auber de loin et Auber de près ?

    • Forum - Discussions libres Le 26 avril 2009 à 12:19, par Nandi

      Je peux revenir à cette période . Tu dois connaître l’histoire du PCF, mieux que moi, mais je me rappelle des dérives des années 1980 . Il évident que le PCF n’a pas vu le changement se produire dans le capitalisme mondiale. je pense que cela a contribué à affaiblir son audience dans les couches nouvelles et la jeunesse . Et surtout à ne pas être offensif face au discours mitterrandien qui préconisait l’austérité. Non seulement vous aviez des ministres communistes dans ce gouvernement mais en plus votre discours nationaliste ne rentrait pas en concurrence politique avec le Front national qui commençait à faire le rapprochement entre les 2 millions de chômeurs et les 2 millions d’immigrés. D’ailleurs Herzog ne disait-il pas "Si des sacrifices pouvaient être efficaces, les travailleurs les consentiraient. Ils ont le sens du devoir national" cela me rappelle les discours d’un Maurice célèbre : "Un seul devoir produire", demandant aux mineurs en 1945 de "retrousser leurs manches".

      Quant à Vitry c’est simple , très simple bien que le PCF ait fait une critique de cette forme d’action par la voie de Georges Marchais qui au départ l’avait soutenu et qu’il ait regretté que le gouvernement socialiste de l’époque n’a pas donné le droit de vote aux élections locales aux immigrés . Il n’en demeure pas moins que la municipalité de Vitry a bloqué au bulldozer la construction d’un foyer de travailleurs immigrés devant abriter 300 travailleurs maliens, après que la municipalité de droite de Saint Maur ait tenté de "transférer" des immigrés vers Vitry. Le maire communiste Paul Mercieca est soutenu par une résolution du Comité Central du Parti.

      A la différence des militants, je ne cherche pas des bouc émissaires et je sais parfaitement le rôle des militants communistes dans la défense des sans papiers. Mais je n’oublie pas les pratiques antérieures et actuelles qui sont faites de dérives nationalistes, je maintiens et je pourrais vous en sortir d’autres….

      Pardon de m’intéresser au passé, pardon de critiquer le "noble outil de conscientisation du prolétariat français" mais un spectateur ne peut-il pas autre chose qu’acteur sans subir les foudres de la militante éclairée , d’être l’objet de jugement de valeur à l’emporte pièces : "on arrive après la bataille" et on se comporte "en consommateur",

      Comment peut-on oser critiquer sans avoir la carte et d’être un "militant actif".

      Pardon pour ce crime de lèse-PCF et je reste un consommateur averti car le produit que vous voulez me vendre est périmé.

    • Forum - Discussions libres Le 26 avril 2009 à 13:34, par Isidore Izou

      Chère Léna,

      Je lis sous ta plume cette phrase soubiresque :

      "Or, justement le miracle communiste est d’avoir fait émerger au milieu de l’océan de misère qu’était Aubervilliers, la lumière de la culture."

      On dirait du Ségolène, les miracles, la lumière...

      Nous pensons plutôt, à la Confrérie du Cirque que ce sont des laïques, il est vrai en Trinité, qui ont insufflé l’énergie pour qu’un théâtre voit le jour à Aubervilliers : Firmin Gémier, Jean Vilar, Jacques Ralite.

      Sans minimiser les mérites réels des administrations communistes, il est bon de rappeler que d’autres faits importants, passés sous silence, concernent Aubervilliers.

      On sait de New-York, à Tokyo, de Oulan-Bator à Lagos, que le 7 décembre, à Aubervilliers, une petite troupe conduite par Guy Debord avait écrit une sorte de Manifeste dont un exemplaire fut placé dans une bouteille, préalablement bue, et jetée dans le canal Saint-Denis afin que la parole contamine le vaste monde à partir de son élément liquide. C’était l’acte fondateur dune nouvelle Internationale, l’Internationale Lettriste, qui donna naissance à l’Internationale Situationniste dont les moindres faits et gestes sont étudiés aux quatre coins de la planète et suscitent l’intérêt grandissant de la jeunesse.

      Aubervilliers se trouve à la source.

      La Confrérie du Cirque est une modeste retombée de ce qui s’initia sur un chemin de halage alors squatté par des milliers d’Espagnols, des squatteurs d’espace qu’on ne criminalisait pas en les désignant comme des voleurs de Mala.

      Vous serez surprise, chère Léna, en apprenant que les interlocuteurs dont vous vantez aujourd’hui la pondération appartiennent à notre petite Confrérie et qu’ils voulaient simplement vous offrir un dimanche matin de quiétude.

      Merci qui ?

      Merci la Confrérie du Cirque !

    • Forum - Discussions libres Le 26 avril 2009 à 13:40, par Isidore Izou

      Précision : pour la création de l’INTERNATIONALE LETTRISTE à Aubervilliers, il s’agit du 7 décembre 1952.

    • Divisions Le 26 avril 2009 à 21:54, par Léna

      Merci beaucoup pour le rappel hautement symbolique de ce que fut l’acte situationniste de 1952. On peut, certes, toujours discuter de l’importance qu’eut Guy Debord dans les ébranlements
      des idées dominantes du siècle. Mais de là à en faire l’alpha et l’oméga de la pensée "moderne", voire "révolutionnaire" je n’en ferai pas un débat fondamental. Passons.

      Je n’identifierai pas non plus les conditions d’une époque qui vit s’installer tant de migrants à Aubervilliers à celles qui ont conduit aux actes inacceptables que constitu l’occupation illégale delogements sociaux (j’insiste : sociaux).

      J’en viens à une des intentions proclamées de quelque(s) interlocuteurs(s du site : la division des communistes.

      Autant le dire tout de suite, l’objectif ne sera pas atteint. Les communistes d’Aubervilliers ont trop souffert de leurs divisions pour n’en avoir pas tiré les leçons. Celles-ci sont assez simples : la division est désormais proscrite. Le débat existe. Il se déroule, selon des règles admises par tous. Ce débat n’est pas source de tensions mais d’enrichissement. Cela s’appelle la démocratie.

      Les communistes discutent, décident et agissent.
      Des camarades pensent qu’il leur revient de faire entendre leur voix propre. Les statuts du Parti l’autorisent. Est-ce indispensable ou pas, le débat existe à ce propos. Telle est en tout cas la vie aujourd’hui et ça ne se passe pas si mal.

      En tout cas abandonnez, s’il vous plait, les attaques infâmes, type rouges-bruns. Cela n’a pas de sens. Les délires obsessionnels à ce propos de Didier Daeninckx (pour qui j’ai, par ailleurs, beaucoup d’estime), n’ont vraiment aucune base. S’il en était autrement je saurai, croyez-moi, en tirer les conclusions.

      Les communistes d’Aubervilliers sont unis parce qu’ils partagent la conviction que l’hypothèse communiste, comme le dit Alain Badiou, mérite d’être envisagée et qu’elle n’en est, somme toute qu’à son commencement.

    • Forum - Discussions libres Le 27 avril 2009 à 07:29, par Nandi

      Rouge/brun ce n’est pas mon style, en revanche j’ai l’impression que le PCF a en son sein des éléments réactionnaires . J’entends des propos contre l’immigration en rupture totale avec une idéologie progressiste.

      Je lis que le camarade JJK veut des tendances dans le parti , est un adepte de Rosa Luxembourg et se dit antistalinien alors il ne peut être que progressiste. Mais quand il est dans le même regroupement que Gerin au dernier congres , j’en déduis qu’il l’absout de ses péchés . Tiens j’aimerais que ses affidés nous disent :sont-ils d’accord avec celui qui écrit un bouquin préfacé par un Sarkoziste ?

      Question simple : réponse simple !

      Badiou est cité , je crois savoir qu’il dit que "le communisme ne prendra pas avec un parti discipliné et que ce modèle a échoué". Malheureusement le PCF n’en prend pas le chemin avec son refus de son auto analyse, forcement il faut l’unité interne quitte à s’allier avec des réacs. Sur ce point vous êtes en accord avec le PS que je trouve aussi bien mou avec certains des leurs ! Peut être est ce l’esprit partidaire , on croit dans son parti donc on pense avoir raison !

    • Out Le 27 avril 2009 à 09:32, par Léna

      C’est un peu à regret que je quitte cette discussion puisque l’on me propose une cure psychanalytique (une auto analyse).

      Après tout certains y trouvent parfois leur bonheur. Mais je suis un peu fatigué de lire des propos qui qui n’en finissent pas de se mordre la queue, d’affirmer des évidences telles que "il y a des réactionnaires dans le parti"...

      Mon malheur est sans doute de n’en avoir pas rencontré.

      N’ayant aucune raison de poursuivre une discussion qui me paraît dépourvue d’objet, je vais donc m’occuper d’autre chose.

      Juste un mot sur Badiou pour finir. Badiou est de tradition théorique et politique maoïste (il s’est naguère illustré à l’Université de Vincennes dans des actions assez violentes conduites par les "groupes foudre" qu’il impulsait), autrement dit : les controverses avec lui n’ont pas manqué.

      Ceci dit, je salue comme un événement la publication de "L’hypothèse communiste" (L’Humanité en a fait un large écho : deux pages d’extraits).
      La question du parti est pour les communistes une grande question, puisqu’il doit au bout du compte dépérir comme aussi l’Etat, la démocratie et la politique. C’est surprenant, non ?

      On passe au communisme ?

    • Forum - Discussions libres Le 27 avril 2009 à 10:05, par HAÏKU

      NON !

      Reviens Léna...

      Si l’ENA s’en va
      ne nous reste que les nazes...

  • L’Europe a décidé de ne pas être solidaire Le 23 avril 2009 à 09:48, par L’europe a décidé d’être pauvre... mais pas pour tous

    Je viens de lire que la commission européenne n’a pas le droit d’emprunter, c’est dans les traités. Et comme elle a décidé de réduire la contribution des Etats, ça veut dire qu’on pourra de plus en plus se brosser pour les fonds structurels européens. Fini les financements qui avaient permis de quadriller l’Espagne d’autoroutes. Aujourd’hui, la Hongrie est sous perfusion du FMI.

    Parce qu’il faut maintenir une partie de l’Europe dans une situation de sous développement social (Dacia en Roumanie) pour pouvoir délocaliser de bolkesteiniser... en attendant l’arrivée de la Turquie...

  • Forum - Discussions libres Le 23 avril 2009 à 09:56, par Il suffit de cliquer front de gauche sur le bandeau front de gauche !

    Ce que dit l’internaute eurosceptique, on peut le retrouver de façon beaucoup mieux argumentée sur le site du front de gauche. Mais je lis avec intérêt vos réflexions...

  • Icade va vendre la cité Floréal à la découpe Le 23 avril 2009 à 14:30, par habitant_aubervilliers

    Ce n’est pas loin d’Aubervilliers.

    C’est la cité Floréal à Saint Denis.

    7000 citoyens y vivent.

    Ce sont des milliers de logements, construits dans les années 70, avec de l’argent public.

    Icade assoiffé d’argent, va les vendre à la découpe.

    La Caisse des depots opprime le peuple.

    Elle joue sur de velours, car les habitants de cette cité, travaillent dur, et ne sont pas habitués, à manifester pour se défendre.

    • Icade va vendre la cité Floréal à la découpe Le 24 avril 2009 à 21:19, par Non à la vente des logements sociaux !

      Icade, c’est les magasins généraux. Ils se font des c....... en or avec l’immobilier de bureau. Dans le même temps, ils vendent les Hlm. Ils le font au Sud de Paris, ils le font à un km de chez nous. Comment accapter que des ilots de richesse (qui bientot ne paieront même plus la Taxe professionnelle) cotoient des ilots de pauvreté dont les habitants surpayeront leur logement ?

    • Icade va vendre la cité Floréal à la découpe Le 24 avril 2009 à 22:28, par Loi Boutin (suite)

      34 000, c’est le nombre de logements sociaux mis en vente par "ICADE" sur l’ensemble de l’Ile-de-France. "ICADE" veut vendre ces logements au prix fort, celui du marché de l’immobilier. Ils veulent réaliser une opération financière extrêmement juteuse, alors que ces logements ont été construits avec des fonds publics. Il faut ajouter que "ICADE" veut redistribuer environ 50% du prix de la vente à ses actionnaires.

    • Icade va vendre la cité Floréal à la découpe Le 24 avril 2009 à 22:54, par Braderie du patrimoine

      "ICADE" vend son patrimoine social alors qu’il faudrait construire en Ile-de-France 60 000 nouveaux logements sociaux par an pour commencer à répondre aux besoins. "ICADE" ne fait rien d’autre que de répondre aux orientations du gouvernement de Nicolas Sarkozy qui propose aux bailleurs sociaux de vendre chaque année 1% de leur patrimoine soit 40 000 logements sociaux chaque année.

    • Icade va vendre la cité Floréal à la découpe Le 25 avril 2009 à 08:46, par ICADE joue avec les logements comme les actionnaires avec le CAC40

      Icade vend des logements comme des actionnaires vendent une entreprise parce qu’elle a pris de la valeur. Pour en racheter d’autres qui risquent de prendre encore plus de valeur. C’est ce que fait Icade en se recentrant sue l’immobilier de bureau.

      Non, le logement social doit être hors loi du marché et répondre à des critères de service public.

    • Icade va vendre la cité Floréal à la découpe Le 25 avril 2009 à 09:59, par Aubervilliers hors AGCS

      La ville s’était placé mise "hors zone AGCS" en 2004. Des petits panneaux le rappelle à différentes entrées d’Aubervilliers. L’évènement était passé inaperçu, tant il semblait naturel que certains biens ne soient pas soumis aux lois du marché. Les biens comme l’eau, le logement, l’école, l’électricité...

      Qu’en est-il aujourd’hui ? le logement, loi Boutin et vente des logements sociaux, surloyer, conventionnement... bref, le locataire qui gagnait 1600 euros, qui payait 450 euros de loyer, se retrouvera par les possibilités d’augmentation permises par le conventionnement à payer 600 euros dans 4 ou 5 ans.
      L’électricité, le gaz, libéralisés : pour un meilleur service ? non
      L’école : la ville donne la construction de l’école rue Paul Doumer à un privé qui la louera à la ville...

      La liste est longue et on sait que l’impulsion de cette dérèglementation vient de la commission européenne. Bolkestein repointe le bout de son nez.

      Il faut qu’Aubervilliers fasse front de gauche pour rester hors zonz AGCS.

    • Icade va vendre la cité Floréal à la découpe Le 25 avril 2009 à 13:05, par Dégats de la loi "Boutin"

      "ICADE" suite : Non ! on ne peut même pas dire que les logements d’ICADE ont pris de la valeur. En effet pour l’essentiel de ce qu’il vont mettre en vente, il n’ont pas fait les travaux nécessaires concernant l’entretien de leur patrimoine. Il recherche le profit maximum et n’envisage aucune réhabilitation avant la vente.

    • Icade va vendre la cité Floréal à la découpe Le 28 avril 2009 à 16:33, par dans l’huma, le scandale "ICADE"

      Je viens d’acheter l’Humanité pour lire le texte de Jack Ralite sur les conseils du lecteur du blog qui ne donne d’ailleurs pas beaucoup de détails. Je suis tombé sur un article sur Icade qui explique l’opération menée pour la vente de 34 000 logements franciliens. Ca nous concerne puisqu’il y a la cité Floréal à Saint Denis et l’office Hlm de Plaine Co risque de racheter. Mais dans l’opération, rappelons qu’elle avait été au départ menée sur des fonds publics, il s’agirait de faire payer :

      1 : les locataires par des augmentations de loyer

      2 : l’office HLM de Plaine-co

      3 : Plaine-co qui ne percevrait plus la taxe foncière

      Pendant que Icade reverserait 50% de la plus value réalisée à ses actionnaires. le président de l’office de Plaine Co, dénonce d’ailleurs dans l’article ce qui est un survalorisation du patrimoine. Voilà à quelles extrémités mène la vente des logements sociaux.

  • Amandla ! Le 23 avril 2009 à 17:13, par Léna

    Les premiers résultats du dépouillement des votes pour les élections législatives en Afrique du Sud révèlent un grand succès de l’Alliance ANC (congrès national affricain), COSATU (confédération des syndicats d’Afrique du Sud), SACP (Parti communiste sud africain).
    C’est une bonne nouvelle pour les progressistes et les communistes du monde.

    Ce succès ratifie le changement d’orientation à gauche effectué par l’Alliance, sous l’impulsion de la COSATU et du SACP, lors de la conférence de l’ANC de Polokwane tenue en décembre 2007.

    Pour comprendre la grande complexité de la situation politique en Afrique du sud, on peut lire la très intéressante interview du secrétaire général du SACP, Blade Nzimande, parue dans L’Humanité du 22 avril.

    En ce moment je ne puis m’empêcher de penser à Joe Slovo et à Chris Hani qui furent deux grands dirigeants communistes, animateurs de la branche armée de l’ANC (Umkhonto we Sizwe).

    Joe Slovo rappellons-le était blanc de peau. Chris Hani était noir de peau. Chris Hani est mort assassiné.

    Dans les meeting électoraux de l’ANC fleurissaient, par milliers, les tee-shirts à la gloire de Chris Hani et du SACP. Le peuple d’Afrique du sud n’a pas oublié ses martyrs.

    • En Inde aussi la vraie gauche peut avancer Le 23 avril 2009 à 17:42, par Martine

      Merci de dégager sur le site un espace de réflexions/réactions sur les questions internationales. A trop s’enferrer dans des polémiques locales qui tournent en rond dès lors que des réponses ont été faites on épuise en effet rapidement l’intérêt.

      J’ai bien apprécié les papiers sur l’OTAN qui pour être synthétiques n’en sont pas moins très complets.

      C’est vrai, les élections en Afrique du Sud étaient très importantes et je me félicite d’autant plus, comme Léna, des résultats de l’ANC que celle-ci semble avoir rectifié sa politique vers la gauche.

      Il faudra également observer ce qui peut se passer en Inde à l’occasion des élections prochaines. Les communistes dirigent deux Etats : le Kérala, depuis 1957 (qui a une population de 80 millions d’habitants) et le Bengale occidental, depuis 1977, (qui a une population de 31 millions d’habitants).
      On ne parle presque jamais de cela.

      Espèrons que le peuple indien confirmera les communistes dans leurs responsabilités et leur en confiera d’autres.

  • Appel à témoins Le 23 avril 2009 à 20:52, par Antoine Wohlgroth

    Dans le cadre du cinquantenaire du groupe scolaire Joliot-Currie, Paul Langevin, Jean Perrin des parents d’élèves organisent une exposition dans le courrant du mois de juin 2009.

    Dans ce cadre, nous recherchons des photos de classe, des carnets de notes ou toutes autres documentations sur le groupe scolaire.

    Merci à ceux qui voudraient bien nous confier ces documents pour que nous puissions les photocopier de bien vouloir donner leurs coordonnées au maître toilier qui me les transmettra. (contact en bas de page)

  • Forum - Discussions libres Le 24 avril 2009 à 18:49, par De l’intérêt de respecter les uns et les autres dans le débat !

    On a manifestement un interlocuteur du cirque, qui a le monopole de la vérité. Donc il considère qu’il faut penser d’une certaine façon sur certains sujets et qu’on ne peut penser autrement. A partir de là, il a le monopole de porter un jugement moral sur chaque question. C’est son droit.

    Mais l’usage sur ce site est qu’une fois une opinion ou un argument énoncés, on ne revient pas 25 fois dessus. mais ça ne convient pas à notre internaute, il ne respecte pas cet usage pourtant tacitement admis par les autres. Un peu comme quand un mec dans une assemblée de quartier tient le crachoir pendant deux heures. Pourtant cet usage permet à l’auteur d’un post d’avoir son info ou son point de vue présent quelques heures ou quelques jours en première page et ainsi susciter le débat.

    De la même façon qu’un président dans une assemblée fait respecter la parole de tous, il ne serait pas choquant que le webmestre prenne les dispositions utiles, une fois un argument énoncé qu’il puisse ne pas être réitéré plus de deux fois, par respect pour les lecteurs et auteurs de posts.

  • Forum - Discussions libres Le 25 avril 2009 à 13:22, par Précaire je suis, précaire je reste !

    Nicolas Sarkozy, devait annoncer des mesures pour favoriser l’emploi des jeunes. En fait, il annonce une fois de plus des cadeaux aux grandes entreprises. 1,3 milliards d’euros vont être distribués pour permettre aux entreprises de disposer d’une main- d’oeuvre à bon marché. Ce système d’exonération de cotisations sociales patronales et de subventionnement de main-d’oeuvre ne vise qu’à augmenter les profits des entreprises et à tirer les salaires vers le bas. D’ailleurs le "MEDEF" l’a bien compris : " il approuve sans réserve le plan d’emploi pour les jeunes".

    • Forum - Discussions libres Le 25 avril 2009 à 13:36, par Emploi en solde

      On brade le logement social comme on brade les jeunes. Pour permettre à des jeunes d’accéder à l’emploi, on dédommage les entreprises. En clair, on brade les jeunes : un jeune en contrat d’apprentissage n’aura droit qu’à 25% du SMIC la première année,il atteindra seulement 53% du SMIC la troisième. Pour les jeunes plus âgés, en contrat de professionnalisation, la rémunération commence à 55% du SMIC. On solde notre jeunesse au MEDEF.

    • Forum - Discussions libres Le 25 avril 2009 à 13:52, par La bourse et la vie

      En 2007, les revenus des patrons du "CAC 40" ont augmentés de 58%. Dans le même temps, le revenus disponible des français n’a augmenté lui que de 3,3%. Mais attention c’est la crise : en 2008 la moitié des ces patrons du "CAC 40" ont vu leurs rémunérations baisser. Ils n’ont empochés en moyenne "que" 1,96 millions d’euros (hors stock-options et autres actions)... On vous le dit c’est la crise !

  • Forum - Discussions libres Le 26 avril 2009 à 12:56, par Ne l’excusez pas !

    Loi "HADOPI". ça repasse à l’Assemblée Nationale le 29 avril. Jack Lang l’a dit, il votera POUR (avec la Droite). Sans commentaire !

    • Forum - Discussions libres Le 26 avril 2009 à 19:39, par Pirate en sursis

      A l’Assemblée Nationale mercredi, les députés UMP, et malheureusement quelques autres, vont "légaliser" la chasse aux pirates. Sarkozy et le ministère de la Culture ont l’intention de faire adopter le texte original de la loi "HADOPI" , celui qui rejette tous les amendements qui avaient été votés à l’Assemblée. Ce qui fait que les "pirates" multirécidivistes, dont internet sera coupé pour deux à douze mois, devront continuer à payer leur abonnement, alors que les députés avaient voté contre. ça n’a pas l’air d’intéressé grand monde sur votre site, pourtant, il ne reste plus que quelques heures pour faire connaitre votre désaprobation à ce texte de loi.

    • Forum - Discussions libres Le 26 avril 2009 à 19:59, par Justice Numérique

      HADOPI, c’est pas encore perdu. La semaine dernière les Députés européens ont réintroduit un amendement selon lequel SEUL UN JUGE peut légalement décider de couper l’accès à Internet.

    • libération, la presse bourgeoise Le 26 avril 2009 à 21:23, par la vraie GAUCHE

      La majorité des Français est opposée à l’idée d’un gouvernement d’alliance entre le Parti socialiste et le MoDem mais les sympathisants des deux formations la plébiscitent, selon un sondage Viavoice pour Libération rendu public dimanche. Cette perspective a beaucoup plus d’adeptes parmi les sympathisants de la gauche : 56% l’approuvent.
      Les sondés se déclarant proches du PS sont pour à 65% et ceux du parti centriste à 64%......QUE DE PLUS ?

    • Forum - Discussions libres Le 26 avril 2009 à 23:55, par Patoche

      Création et internet. Cela ne concerne pas que les « pirates ».
      Il est vrai que peu de blogueurs sur ce site semblent s’intéresser au vote de cette loi. Cependant il faudrait leur rappeler qu’à chaque fois qu’ils achètent un Cd vierge il paie la redevance pour copie privée même s’ils n’y sauvegardent que leurs photos de vacances. Ils payent l’industrie du disque bien qu’aucune note de musique ne soit copiée sur ce CD.
      De plus certains sites proposant l’achat de musique en ligne ne permettent pas à l’internaute d’écouter leur musique avec un baladeur.
      L’industrie du disque ne doit pas limiter le nombre de copies privées de musique achetée (Cd ou achat en ligne), elle ne doit pas imposer l’achat de logiciel ou de matériel spécifique pour l’écouter, elle doit permettre leur conversion dans le format choisi par l’acheteur.
      Nous devons pouvoir écouter la musique que nous avons achetée dans les conditions que nous avons choisies.
      Lorsque nous sommes passés du vinyle au Cd, le consommateur a bien été obligé de s’adapter : beaucoup d’entre-nous ont racheté leurs albums préférés sur Cd. Personne n’a trouvé à y redire, pourtant nous avons bien repayé taxe et droit…
      Que se passerait-il si nous n’achetions plus de produits issus de l’industrie du disque ? Le boycotte serait-il un moyen de dénoncer ce racket ?

    • Forum - Discussions libres Le 3 mai 2009 à 18:33, par the black owls

      jack lang soutient les grands fabriquants de CD DVD etc et il était ministre de ...la culture donc ce n’est pas étonnant...QUANT AU TERME EMPLOYE : ( avec la droite ) Mon dieu mais arrêter de caricaturer les gens , c’est la plus grande "bêtise" de beaucoup de militants politiques : mettre une étiquette sur tel ou untel.....c’est ce qui a conduit, en cas de crise grave à envoyer des innocents à la guillotine comme en 1789 ...
      QUANT à la loi HADOPI la gravité de cette "chose" ce sont les innocents qui vont être sanctionnés tout en étant innocents
      en effet si vous avez une connection WIFI à internet un pirate peut utiliser votre adresse IP de VOTRE ORDINATEUR ET TELECHARGER A VOTRE PLACE ET C’EST VOUS QUI SEREZ SANCTIONNE C’EST UNE CATASTROPHE CETTE LOI ET UNE INJUSTICE TRES TRES GRAVE SEUL LA COUR EUROPENNE POURRA INTERDIRE DE COUPER INTERNET J’AI LU D’AILLEURS QUE CETTE JURIDICTION ATTENDAIT POUR CONDAMNER LA FRANCE PAS MAL......L’ EUROPE DANS CE CAS LA !

    • Forum - Discussions libres Le 3 mai 2009 à 22:44, par the black owls

      ATTENTION LOI HADOPI DANGER

      Savez vous que 40% des ordinateurs sont piratés à l’insu des internautes sans que l’on s’en rende compte ( info d’experts techniques paru dans un quotidien )
      Savez vous que les pirates qui téléchargent sont des champions en informatique et ils utilisent les adresses IP de l’ordinatuer du citoyen honnête qui lui sera comdamné ; et à qui on coupera internet ....
      CETTE LOI EST un SCANDALE
      les godillos UMP l’ont voté, et JACK LANG ....
      Le seul recours du citoyen sera de démontrer sa bonne foi à la justice avec des preuves mais lesquelles ! ou alors allez devant la cour européenne qui elle vous relaxera car on n’a pas le droit de couper internet mais bonjour le coût et le délai ?
      Ou alors comme je l’ai lu récemment les fournisseurs d’accès vont nous vendre un logiciel antitéléchargement qui sera votre seule pièce de bonne foi devant les gendarmes.... ce qui veut dire qu’en plus de vos 5 € mensuel pour votre anti virus réseau donné à votre fournisseur d’accès , et bien il faudra payer encore pour prouver que vous ne téléchargez pas puisque vous possédez un logiciel antitéléchargement sur votre ordinateur. Selon l’article que j’ai lu, les fournisseurs d’accès vont s’en mettre encore plein les poches encore quelques millions d’ euros
      et pour clore le tout l’état attend le vote de cette loi afin de lancer des sociétés privées qui auront pour mission de contrôler les mails des citoyens

      NAPOLEON LE PETIT VICTOR HUGO est d’actualité

    • Forum - Discussions libres Le 4 mai 2009 à 08:22, par Piraté à l’insu de son plein gré !

      Virenque avait raison !

    • Forum - Discussions libres A VIRENQUE QUI AVAIT RAISON Le 8 mai 2009 à 03:34, par black owls

      MANEUL VALS CE MATIN SUR LA RADIO AVAIT RAISON MAIS JE NE SUIS PAS SUR QUE LE PCF AIT UNE POSITION AUSSI PROGRESSISTE QUE CET ELU PS
      MAIS MAINTENANT C ’est FAIT LES VIEUX SENATEURS INUTILES ONT FAIT PARLER LEURS CONSERVATISMES SUR HADOPI ET LA SUPPRESSION D UN POINT DE PERMIS DE CONDUIRE EN CAS DE DEPASSEMENT DE 5 KM/H
      J ESPERE QUE RALITE N A PAS PARTICIPE A CETTE MASCARADE REACTIONAIRE
      MANEUL VALS CE MATIN SUR LA RADIO AVAIT RAISON MAIS JE NE SUIS PAS SUR QUE LE PCF AIT UNE POSITION AUSSI PROGRESSISTE

  • Forum - Discussions libres Le 27 avril 2009 à 07:30, par Paradis communsite

    Un internaute avait souhaité la création d’un espace pour traiter des questions internationales.

    Nous soumetons cette nouvelle à la réflexion collective :

    "Le troisième fils du dirigeant nord-coréen Kim Jong Il a été nommé à la puissante Commission de la défense nationale, signe possible qu’il va être préparé à prendre la succession de son père, rapporte dimanche l’agence de presse sud-coréenne Yonhap".

    JJK peut-il nous éclairer sur les conséquences de cette probable nomination.

    Merci

    • Forum - Discussions libres Le 27 avril 2009 à 08:57, par Nandi

      Trois femmes tibétaines, âgées seulement d’une vingtaine d’années, accusées d’avoir déclenché des incendies lors des manifestions au Tibet en 2008, sont condamnées à mort par le gouvernement chinois.

      Mélenchon, l’ami du régime capitaliste chinois va sûrement protester à moins que sa phobie anti religieuse primaire lui fasse oublier la défense des droits de l’homme. J’espère que sa foi franc- maçonne lui fera retrouver les lumières éternelles. Mais en attendant sa résurrection laïque , il a oublié que les progressistes doivent soutenir les peuples qui veulent leur indépendance mais surtout condamner ce régime qui opprime son propre peuple .Je ne suis pas l’ami de la Chine comme lui mais l’ami du peuple Chinois, Tibétain et Ouighour.

    • Horizons ? Le 27 avril 2009 à 09:55, par Ernesto

      Hé voilà, le "flood" recommence.

      On souhaite des discussions sérieuses et l’on se retrouve sur des terrains minés.

      Sur la Corée du nord il n’y a pas grand chose à dire sauf que ce n’est d’évidence pas un paradis et , surtout pas, communiste.

      Sur le Tibet (son histoire assez compliquée d’Etat oppresseur) on pourrait ouvrir un vrai débat, y compris sur la politique répressive de la Chine) mais il faudrait d’abord clarifier une question à propos de laquelle JL Mélanchon dit des choses que je partage. Pour être clair, dans cette affaire il faut dire à partir de quelle position on parle, ce qui suppose de se prononcer sur des questions lourdes concernant le passé du Tibet, à savoir un régime féodal, théocratique, d’une cruauté sans limites (la pratique des énucléations a été un fait).

      Ceci clarifié on pourrait, par exemple examiner le modèle social que proposent le dalaï-lama et ses amis (dont les liens étraits avec les USA sont de notoriété publique).

      Ceci dit, ce matin, je salue avant tout la victoire de Raphaël Corréa en Equateur et l’impressionnante progression de la gauche verte-nordique en Islande.

    • Forum - Discussions libres Le 27 avril 2009 à 10:16, par Vocabulaire

      Petite précision : ce genre de messages ne s’apparente pas à du flood (= répétition polluante d’une même idée) mais à du troll (= message provocateur déclenchant des polémiques passionnées mais stériles).

    • Forum - Discussions libres Le 27 avril 2009 à 13:58, par troll de gauche !

      Je trouve la réponse d’Ernesto intéressant et révélatrice de l’impasse du PCF pas un seul mot pour condamner le régime chinois , pas un seul mot pour déplorer le manque d’organisation démocratique indépendante dans ce pays ,Je pourrais sortir le bréviaire ml car j’ai des souvenirs des écrits de Lénine :

      "Le droit des nations à disposer d’elles-mêmes signifie exclusivement leur droit à l’indépendance
      politique, à la libre séparation politique d’avec la nation qui les opprime."

      Je ne suis pas léniniste mais je suis partisan du droit de ces peuples à l’indépendance.
      Je ne suis pas bouddhiste tibétain, ni musulman ouighour, mais je pense que ces peuples ont le droit de pratiquer la religion qu’ils souhaitent dans un état qui leur convient .Je pourrais faire part de mon écœurement face aux silences de toutes les puissances devant les massacres de musulmans perpétrés dans le Xinjiang.. Voilà je soutiens leur combat (même avec des divergences) comme je ne me sens proche des travailleurs exploités chinois qui bossent plus de 50 heures par semaine sans aucuns droits sociaux.
      Remarque, ils peuvent se souvenir de l’ère maoïste : leur réunion d’auto organisation sur leur lieu de travail s’est transformé en réunion pour atteindre les objectifs de production définis par la cellule du parti . Remarque : ils ont de la chance leurs patrons se disent communistes, on reste entre camarades.

      Et je pourrais faire une analogie a historique. Je pense que nous serons d’accord pour dire que les talibans sont bien plus réactionnaires que les bouddhistes tibétains et pourtant nous sommes contre la présence des troupes française dans ce pays !

      Où commence et où finit la troll attitude dans le monde l’anonymat !

    • Impasse ? Le 27 avril 2009 à 14:34, par Ernesto

      Non, il n’y a pas impasse du PCF, mais au contraire des réflexions (et des positions) de longue date sur les expériences tentées au nom du "socialisme" et qui ont abouti à des restaurations (plus ou moins abouties) du capitalisme. D’où des regards bien loin des simplifications d’autrefois.

      Il suffit, pour mesurer objectivement les analyses du PCF, de prendre connaissance des analyses qu’il fait aussi bien dans ses publications de large surface (L’Humanité, L’Humanité Dimanche) que dans des revues de diffusion plus restreintes, mais que j’estime de grande qualité, telles Recherches Internationales, La Pensée, Transform.

      A titre accessoire, je signale aussi la revue Cahiers d’histoire critique qui constitue une mine de réflexions utiles à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire du mouvement ouvrier, national et international.

      Alors, de grâce, finissons-en avec les caricatures de pensée.

    • Education Le 27 avril 2009 à 14:50, par Ernesto

      "Vocabulaire" nous instruit des manipulations possibles des discussions sur l’Internet : après "flood", voici donc "troll".

      Pour résumer il s’agit de techniques de brouillage de discussions qui auraient pu être sérieuses, de relances provocatrices à des fins destructrices de débat.

      Ainsi je pourrai user de la technique du "troll" en disant par exemple (en m’en tenant aux seuls USA) :

      - que dit le PS sur les menaces de mort pesant sur Mumia ;

      - que dit le PS à propos de Léonard Peltier ;

      - quelle action le comité de soutien d’Aubervilliers à Obama a t’il entreprise à propos de ces deux affaires emblématiques ;

      - quelle sont les positions des uns et des autres vis-à-vis de l’embargo contre Cuba ;

      - quelles actions ont été entreprises (et par qui) pour la libération des cinq cubains emprisonnés aux USA ;

      - qu’avez-vous dit à propos de la torture et des prisons secrètes de la CIA (+ Guantanamo) ;

      - pouvez-vous expliquer pourquoi les USA ont armé les talibans et soutenu les Khmers rouges...

      And so on...

    • Forum - Discussions libres Le 28 avril 2009 à 06:58, par clown de gauche

      Ernesto est-il un troll officiel : Caricature de pensée , Ernesto me cite les bréviaires du PCF et ne répond pas à mes propos sur le PCC et le citoyen Merluche à part qu’il le soutien . Donc il soutien les crimes de la bureaucratie capitaliste chinoise. Il détourne avec d’autres sujets…... Pardon Mélenchon est votre allié, pas celui du PS , ni d’Obama Juste une anecdote , J’ai rencontré un militant du PCF (je ne connais pas sa tendance) pour qui le PCC n’est pas sa tasse de thé visiblement elle est celle d’Ernesto … remarque je me demande si la confrérie du cirque n’interpelle là où cela fait mal : je comprends mieux leur question sur la Corée du Nord qui est protégée par la Chine .

      Je me demande si cette fascination pour les dictatures militaires n’est pas le signe que votre marxisme est dans l’impasse. Je me demande s’il ne faut pas créer une autre utopie libératrice. Mais bon j’ai la flood attitude , alors … Et je suis presque convaincu qu’il faut s’abstenir aux européennes car votre jeu politicien est du même niveau que les jeux politiciens des autres partis. Tiens je vais relire Guy Débord .Je l’avais oublié. Merci...

    • Forum - Discussions libres Le 28 avril 2009 à 07:36, par Fraise Tagada

      Les observateurs aguerris de la <Confrérie du Cirque se bornent à regarder le réle.

      Les sociétés communistes ont eu, plus souvent qu’à l’habitude, recours à l’armée pour maintenir leur emprise sur la société. Le Génial Maréchalissime Staline en tête. L’armée a été un moyen de perpétuer le pouvoir, l’instrument privilégié, en parallèle au mieux avec le Parti militarisé.

      En cas de crise, les démocraties populaires qui s’étaient "civilisées" ont vite fait de ressortir l’uniforme de la naphtaline, comme on l’a vue en 1980 en Pologne avec cet aimable Jaruselski, dont la seule concession à la mode d’alors avait été de braquer les lunettes des Blue Brothers.

      Et si l’on regarde ce qu’il en est de la planète communiste aujourd’hui : du vert olive avec le Commandant Fidel Castro et son subalterne de frangin, du vert olive en Corée du Nord avec Kil Il et son rejeton, JJK local, du vert olive en Chine où l’armée détient toutes les manettes, du vert olive au Viet-Nam où pas un politique ne s’exprime sans l’aval du grand Quartier Général. Du vert olive avec Chavez, fervent catholique et marxiste issu des unités spéciales des parachutistes.

      On ne dit pas ici que la couleur du communisme s’apparente à celle, chiasseuse, de l’uniforme vert-olive, mais la constante chromatique est prégnante !

      Pourquoi pas un peu de rouge, comme les nez en sucre que les clowns gourmands se pincent sur le nez ?

    • Laisse béton Le 28 avril 2009 à 09:28, par Ernesto

      Je laisse, comme Léna, tomber une "discussion" très superficielle et pour tout dire bobochromatique.

      Et puis je n’ai pas du tout aimé les "bréviaires" parce qu’il faut être tout de même d’une ignorance crasse ou d’une mauvaise foi extraordinaire pour qualifier de "bréviaires" les quelques revues (il en existe aussi une petit nombre d’autres) de ce pays où l’on pense encore.

      J’ajoute aussi trouver lamentable l’attaque contre Hugo Chavez. Pas mal de choses me relient au Venezuela et les petits-bourgeois feraient bien de s’informer sur la situation réelle de la révolution bolivarienne. Que pensent-ils, par exemple, de la guerre civile conduite par les latifundiaires contre les syndicalistes paysans en lutte pour la réforme agraire (250 assassinats) ?

      Un dernier mot s’agissant de la Chine (qu’il est de bon ton de calomnier sans essayer de comprendre ce qui s’y passe*) ou plutôt une citation de Mao : "Pas d’enquête, pas de droit à la parole".

      Autrement dit, quittez le ciel des banalités dominantes et mettez-vous au travail de réflexion.

      * Pour en finir avec les procès d’intention : les communistes ont depuis très longtemps inscrit dans leur programme leur refus de principe de la peine de mort.

    • Forum - Discussions libres Le 28 avril 2009 à 09:45, par Ernesta

      Quand Ernesto dit :

      "les communistes ont depuis très longtemps inscrit dans leur programme leur refus de principe de la peine de mort", il devrait préciser "les communistes français".

      Les communistes chinois sont champions du monde des exécutions capitales, bien loin devant les USA.

      La peine de mort est pratiquée à Cuba, et les plus proches de Castro n’y ont pas échappé. (D’ailleurs quand on se pseudonymise "Ernesto", on sait que Che Guevara a officié dans les prisons et qu’il "commandantait" aux fusillades des opposants.

      La peine de mort est pratiquée à grande échelle en Corée du Nord ,

      La peine de mort fait partie des sanctions au Viet-Nam.

      Et en quoi, Ernesto, est-il insultant à l’égard de Chavez, ce grand ami de la République Iranienne, de rappeler qu’il est confit en dévotion et qu’il est issu des unités spéciales parachutistes. Lui-même n’en fait aucun mystère.

    • Forum - Discussions libres Le 28 avril 2009 à 16:58, par humanistechromatiquement radical

      Donc débattre des libertés des travailleurs et de la violence faite aux femmes est la pensée "bobochromatique" .

      Voilà le rapport d’amnisty international de 2008 sur le nouveau paradis socialiste.

      Alors cette organisation est politiquement correcte quand elle dénonce les atteintes aux droits humains dans les pays "réactionnaire"s ( dirigés par les forces "bourgeoises" de toutes nature) mais elle fait de la propagande quand elle dénonce les mêmes atteintes dans les pays "progressistes" (dirigés par des partis dits communistes ou des caudillos populistes)


      Contexte

      Le président Hugo Chávez est entré en fonction en janvier pour un troisième mandat. L’Assemblée nationale lui a donné le pouvoir de légiférer par décret pendant dix-huit mois sur un large éventail de questions, notamment en matière de sécurité publique et de réforme institutionnelle. En décembre, les Vénézuéliens ont rejeté par référendum des propositions controversées de réforme constitutionnelle. Les rapporteurs spéciaux des Nations unies sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’expression et d’opinion et sur l’indépendance des juges et des avocats, ainsi que le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour les défenseurs des droits de l’homme, en particulier, s’étaient inquiétés de ce que certaines des modifications constitutionnelles proposées risquaient de restreindre des droits fondamentaux.

      Violences contre les femmes

      Une nouvelle loi sur le droit des femmes de vivre à l’abri de la violence est entrée en vigueur en mars, dont les dispositions garantissent une protection accrue aux femmes victimes de violences. À la fin de l’année, cependant, il restait encore à élaborer un plan d’action et à le doter de toutes les ressources nécessaires pour permettre la mise en application de la loi.

      Violences politiques

      Les autorités ne sont pas intervenues efficacement pour mettre fin à l’escalade de la violence lors des manifestations organisées par les défenseurs des politiques gouvernementales et par leurs détracteurs. Tout au long de l’année, des informations ont fait état de violents affrontements entre civils, et entre policiers et civils, qui ont fait de très nombreux blessés et au moins deux morts.

      Un grand nombre de manifestants – essentiellement des étudiants, dont plusieurs avaient moins de dix-huit ans – ont été blessés ou arrêtés dans le cadre des mouvements de protestation contre la décision prise en mai par les autorités de ne pas renouveler la licence de Radio Caracas Televisión (RCTV).Plusieurs policiers ont également été blessés lors de ces affrontements.

      Les tensions suscitées par les réformes constitutionnelles proposées ont aussi donné lieu à des heurts entre manifestants et forces de l’ordre et entre des manifestants et des civils armés.

      Défenseurs des droits humains

      Cette année encore, des défenseurs des droits humains ont été en butte à des actes d’intimidation et à des agressions.

      ■En février, le défenseur des droits humains José Luis Urbano a été blessé par balle à Barcelona, la ville où il habite, dans l’État d’Anzoátegui (nord du pays). Cet homme est le président de l’Organisation pour la défense du droit à l’éducation. Cette agression semblait liée au fait qu’il avait publiquement critiqué la qualité de l’enseignement dispensé aux enfants défavorisés de son État, ainsi qu’à des allégations de corruption. José Luis Urbano a bénéficié d’une protection jusqu’en avril. À la fin de l’année, cependant, nul n’avait été traduit en justice pour cette agression.

      Police et services de sécurité

      Selon le procureur général, plus de 6 000 plaintes ont été déposées entre 2000 et 2007 pour dénoncer des exécutions extrajudiciaires imputables à des policiers. Deux mille policiers seraient concernés par ces plaintes, mais moins de 400 se trouvaient en détention provisoire à la fin de 2007.

      Aucune des recommandations formulées par la Commission nationale pour la réforme de la police n’avait été mise en œuvre à la fin de l’année. Cette Commission avait notamment recommandé l’instauration de mesures visant à améliorer la responsabilité de la police, la mise en place d’une formation aux droits humains et à l’usage de la force, la réglementation et le contrôle des armes utilisées par les forces de sécurité, et l’élaboration d’une loi visant à regrouper les différents services de police.

      Contrôle des armes

      Les homicides et autres crimes violents perpétrés à l’aide d’armes à feu demeuraient nombreux, y compris dans les prisons. Le Corps d’investigation scientifique et criminelle (CICPC), unité de la police chargée de mener les enquêtes judiciaires sous la supervision du Bureau du procureur général, a recensé 9 568 homicides commis entre janvier et septembre 2007, soit 852 de plus que pendant la même période de 2006. Bien que dans la plupart de ces cas il ait été fait usage d’armes à feu, aucune mesure n’a été prise pour mettre en œuvre les recommandations du Plan national de contrôle des armes, pourtant entré en vigueur en 2006

    • Forum - Discussions libres Le 28 avril 2009 à 21:12, par UMP Rigolard

      Bilan de la journée du 28 avril à 21 heures : Ils y a ceux qui attaquent, ils sont cinq : "Clown de gauche, Fraise tagada, Mémoire humaniste, Ernesta, et Humaniste chromatiquement radical". Ils y a ceux qui défendent, ils sont quatre : "l’ump à 26%, Ernesto, Aujourd’hui la santé, et Icade. Et puis, il y a moi "l’UMP Rigolard" qui continue d’observer votre marasme et qui se marre, et qui se marre. A demain...

    • Forum - Discussions libres Le 29 avril 2009 à 09:05, par anti Sarko primaire !

      Un UMP qui se marre, cela doit être une habitude en ces temps de crise, votre petit Napoléon se fout de nous et des autres peuples .Il ment, il triche et il est arrogant, mais il a de la change notre démocratie, habituée aux mises en scène, l’a choisi mais cela durera t-il ?

      En tout cas, peut-être se prendra t-il une claque dans la rue ?

      Et là mon sourire sarcastique deviendra un sourire de joie !

    • Forum - Discussions libres Le 29 avril 2009 à 10:44, par UMP Rigolard

      Pour les transports en commun dans la région Ile-de-France, il était temps que Nicolas Sarkozy arrive pour qu’enfin il se passe quelque chose !

    • Forum - Discussions libres Le 29 avril 2009 à 11:31, par Claudine

      "UMP Rigolard" nous fait effectivement rigoler, le quelque chose en question pour les tranports en commun, c’est pour 2025 !

    • Forum - Discussions libres Le 29 avril 2009 à 11:47, par RIGOL’ANAR

      Question transports collectifs, l’UMP est déjà en activité depuis très longtemps.

      Les reconduites massives de sans-papiers, sous l’égide du honteux Ministère de l’Identité Nationale, sont là chaque jour pour nous le rappeler.

      Et il a été assez peu remarqué, toute proportion gardée, que l’actuel ministre Besson a même repris la terminologie des années 40 en disant que le gouvernement agissait avec humanisme en ne séparant pas les parents des enfants.

      Mais ça doit faire rire les UMP dans leur chambrée.

    • Forum - Discussions libres Le 30 avril 2009 à 20:50, par bolivarien lucide

      Plusieurs posts, sur ce site, ont fait allusion à Chavez, son soi-disant "populisme", son caractere de "caudillo", etc.....

      Ce qui derange le plus les sociaux liberaux, en fait, c’est que le Venezuela est, avec la Bolivie, le seul pays qui fait la démonstration actuellement qu’une gauche radicale de réelle transformation sociale peut etre au pouvoir sans remettre en cause la démocratie politique et les libertés individuelles.

      Y a t’il un parti unique au pouvoir au Venezuela actuellement ? Avons nous déja vu un dictateur perdre un referendum comme Chavez il y a 18 mois ? Ou sont les détenus politiques au Venezuela ?

      Comme ces bonnes ames sont incapables de répondre à ces questions, on fait des amalgames honteux, allant jusqu’à parler d’antisemitisme lorsque Chavez denonce les "marchands du temple" du capitalisme mondial par exemple.

      Certes le Venezuela n’est pas un modele à copier partout, mais ayons l’honneteté intellectuelle de regarder les choses en face.

    • Forum - Discussions libres Le 1er mai 2009 à 08:22, par AA : apostasie autocritique

      Il ne faut pas critiquer le caudillo vénézuélien qui adore se déguiser en militaire et pourra se présenter jusqu’à la fin de sa vie . On ne peut pas critiquer son alliance avec les tyrans iraniens sinon on devient social libéral ! Parlons du droit des femmes, des homosexuels,
      parlons aussi de la délinquance, parlons aussi des inégalités sociales Au Venezuela ,Il n’y a pas de prisonniers politiques, tiens comme en France alors on doit admirer notre petit Napoléon .

      Rappelle des pensées chaveziennes :
      "J’ai dit à M. Sarkozy qu’une phrase de son discours aux Etats-Unis avait attiré mon attention (...) M. Sarkozy a parlé d’un capitalisme régulé. Nous, nous proposons le socialisme, mais son idée nous semble très importante car elle va contre l’idée perverse du marché qui règlerait tout".

      Etrange conception du socialisme bolivarien !!!

      Dans la lignée,on ne peut pas critiquer Cuba, la Chine, le Vietnam , les paradis dits communistes, on devient un bobo ! On pourrait polémiquer sur la forme de production capitaliste productiviste social libérale de ces pays mais bon je commence à comprendre que vous avez besoin de modèles identificatoires.

      Ne serait ce pas un reliquat d’un passé ancien où il ne fallait pas désespérer Billancourt.

      Alors vivent Chavez , Castro, Jiang Zemin ,Nguyen Minh Triet, je vais, de ce pas, mettre du muguet du PCF devant les effigies de ces grands dirigeants prolétariens…aux cris de vivent les révolutionnaires du monde entier ! Gloire au marxisme-léninisme !

    • Forum - Discussions libres Le 2 mai 2009 à 06:36, par Chinois de gauche

      Le Parti Communiste Chinois emploie des internautes pour poster des commentaires en sa faveur sur la toile. On les appelle les Wumaodang, le "Parti des cinq mao", en référence à leur rétribution. Ces chinois sont payés la moitié d’un yuan, soit cinq centimes d’euros, ils trouvent souvent là un complément de salaire et arrivent à accumuler quelques centaines de yuans chaque mois.

      Je propose cette activité rémunératrice aux fans de Merluche.... Vous savez le front de gauche !

    • Forum - Discussions libres Le 2 mai 2009 à 10:14, par juif de gauche

      Je signale à "chinois de gauche" qu’Israel a pratiqué de la meme façon en janvier au moment des bombardements de Gaza et a ainsi essayé de polluer certains sites notamment celui de Bellaciao.

      Quand à l’ami Merluche, si je ne partage pas toutes ses positions et notamment sur la Chine, le fait d’ etre menacé de mort en direct sur Ripostes à la télé par Lellouch, veritable député de Likoud israelien en France, cela me le rend encore plus sympathique.

    • Forum - Discussions libres Le 2 mai 2009 à 12:07, par chinois antisioniste

      Pourquoi pas on peut passer de la Chine à Israël !
      On peut parler des ventes d’armes entre ces deux pays :

      Des "tensions" sont apparues entre Israël et les Etats-Unis à propos des ventes d’armes israéliennes à la Chine, a indiqué jeudi le président de la commission de la Défense et des Affaires étrangères du Parlement israélien......Les Etats-Unis auraient présenté cette demande à la suite de l’envoi récemment pour "entretien" en Israël de matériel militaire vendu à la Chine dans les années 1990. Les Américains soupçonneraient en fait l’Etat hébreu d’avoir "modernisé" ce matériel sans les en avoir informés

      Mais bon entre la suffisance de la droite sioniste et la suffisance franc-maçonne, je préfère la seconde.

      Je maintiens que votre ami Merluche ne me parait peu crédible...Je pourrais sortir de longues tirades sur ses amours passés Mitterrandiens ...

    • Il y a un an, le 1er mai 2008, je manifestais à Caracas dans le cortège chaviste avant d’aller observer celui de "l’opposition". Durant trois semaines j’avais parcouru le Venezuela dans le but non seulement de visiter ce pays magnifique et très ignoré mais aussi pour comprendre ce qui s’y passait.

      Comme tous les pays,le Venezuela est complexe et cette complexité s’accroît en raison des processus de transformation sociale en cours.

      Oui, la violence (notamment urbaine) est très grande. J’ai pu le constater moi-même lorsque j’ai été attaqué à la machette sur un marché de Puerto Ayacucho par des drogués.
      Oui, il existe des héritages lourds, tels le clientélisme et le népotisme nourris de la logique d’une économie rentière : le pétrole.

      Il existe d’autre part sur les rythmes et les méthodes de la transformation sociale beaucoup de débats (le Parti communiste vénézuelien par exemple soutient globalement le processus de la révolution bolivarienne mais émet quotidiennement des critiques et n’a pas rejoint le PSUV d’Hugo Chavez).

      La presse, les radios et les TV sont majoritairement aux mains de l’opposition. Autant dire que les discussions et débats (parfois très pourris) existent.
      De durs affrontements sociaux se manifestent. La bourgeoisie se bat férocement, notamment sur le front de la réforme agraire où elle a mis en place des commandos armés qui font régner la terreur et ont assassiné 250 syndicaliste paysans.

      On peut critiquer beaucoup de choses mais avez-vous entendu parler de quelques unes des actions menées (missions Robinson, Barrio Adentro, Milagro...) ?

      A propos de Milagro disons simplement que 200 000 vénézuéliens ont pu être opérés (gratuitement) à Cuba de la cataracte et d’autres maladies des yeux.
      Allez donc parler à ces miraculés du caudillisme de Chavez.

      S’agissant de l’action internationaliste de Cuba (que l’on peut, bien sûr, critiquer) savez-vous que 15 000 médecins et personnels de santé cubains agissent au Venezuela. Dans les barrios (les bidonvilles) ils sont les médecins du peuple. Allez donc parler à ce propos avec le peuple et osez dire un simple mot contre Cuba. L’accueil est garanti.

      Au cours de mon séjour j’ai moi-même été soigné par des médecins cubains. J’ai bien sûr discuté avec eux. Je puis témoigner de leur internationalisme.

      Juste un chiffre pour terminer sur ce point : l’action internationale de Médecins du monde représente 2% de l’aide internationale médicale de Cuba.

    • Forum - Discussions libres Le 2 mai 2009 à 18:51, par Contre pouvoir !

      Allez donc parler à ce propos avec le peuple et osez dire un simple mot contre Cuba. L’accueil est garanti.

      Etrange cet argument il m’en rappelle d’autres du temps où il ne fallait pas critiquer l’URSS et puis si on ne dit pas comme le peuple, on devient un réactionnaire.

      Je croyais que le PCF avait évolué mais il reste une culture du passé , cela me rappelle les zélotes du stalinisme....

      Quant à Cuba , tu oublies la prostitution , la peine de mort , le règne du dollar , le marché noir et pour finir aucune autonomie des organisations syndicales. Alors est ce pire que dans d’autres pays d’Amérique latine , bien sûr que non mais est ce pour cela qu’on ne peut pas critiquer le manque de débat interne et même le clanisme du parti communiste cubain !

      Certes il y a des progrès indéniables sociaux (disparition de l’illettrisme, soins gratuits) , certes il commence à y avoir une rupture avec le machisme ambiant ( voir les déclarations intéressantes de Mariela Castro sur l’homosexualité ) mais il reste que le monde merveilleux du socialisme n’existe pas et n’existera jamais ( pardon) aussi faudra t-il toujours des contre pouvoirs et une approche de plus en plus radicale sur l’autonomie du peuple . A Cuba et au Venezuela, on est pas encore là !

    • La référence cubaine ? Le 3 mai 2009 à 17:01, par Ernesto

      "Contre pouvoir" m’a mal compris. Je n’ai pas dit que Cuba n’était pas critiquable. J’ai simplement indiqué que le prestige de Cuba était immense parmi les vénézuéliens qui ont recouvré la vue grâce à la coopération médicale de Cuba.

      On a du mal à comprendre dans les pays du "Nord" le prestige de la révolution cubaine en raison de ses réalisations sociales, de son action anti-impérialiste, des solidarités concrètes dont elle fait preuve au quotidien.

      J’ajouterai que la poussée à gauche (certes parfois ambiguë et fragile) en Amérique centrale et latine permet à Cuba de briser un peu son isolement. Les décisions récemment prises de créer un espace économique de développement régional ainsi que la création d’une monnaie de réserve et d’échange commune (le "sucre") témoignent d’un effort de se soustraire aux règles du libéralisme.

      Ceci dit ni l’Equateur, ni le,Nicaragua, ni la Bolivie, ni le Venezuela... n’entendent copier Cuba mais tous ces pays prennent en compte les leçons (acquis et erreurs) de la révolution cubaine, à l’histoire si particulère, pour avancer dans ce qu’ils appellent "le socialisme du XXIe siècle".

      Soyons attentifs à cela, prenons le parti de la solidarité progressiste sans renoncer, si nécessaire, à la critique.

      Me suis-je bien fait comprendre ?

    • Forum - Discussions libres Le 3 mai 2009 à 18:24, par Contre pouvoir !

      Si Senior !
      Que dire Cuba : mes souvenirs sont lointains, aussi je m’interroge .Malgré quelques lectures,j’ai du mal à me positionner clairement, j’essaye de sortir de la classique opposition entre
      le "paradis socialiste" et son enfer terrestre ,le "goulag tropical".

      je crois savoir qu’au sein du PCC il y a un débat entre un (des)courant (s) qui prône(nt) une ouverture économique à la vietnamienne et à la chinoise mais sans ouverture politique et un autre disons plus social démocrate . Ce dernier courant existerait pas uniquement à l’extérieur du pays mais aussi (c’est nouveau) à l’intérieur du PCC sinon d’autres forces de gauche me paraissent relativement faible. A vrai dire je ne connais pas la réalité des rapports de force politique .

      En tout cas : mes souvenirs me rappellent que le peuple cubain aspirait/e au changement de son niveau de vie , peut être plus qu’à des exigences démocratiques.

      Je ne vois pas les forces politiques de gauche qui opéreront un lien entre des exigences réellement démocratiques et une amélioration des conditions économiques.

    • Cuba si ! Le 4 mai 2009 à 10:07, par Ernesto

      Merci à "Contre pouvoir" de sa réponse et des questions qu’il soulève. C’est vrai qu’il serait passionnant d’ouvrir un débat approfondi sur l’expérience cubaine, ses acquis, ses limites, ses contradictions ainsi que sur les discussions qui se déroulent à ce propos à Cuba même. Mon interrogation porte sur le fait de savoir si les limites d’écriture sur un site permettent de créer les conditions d’un vrai débat.

      Pour débattre vraiment il faut du temps, de l’espace d’écriture, de l’argumentation solide. C’est en ce sens, je crois, qu’était souhaitée la création d’un espace d’information et de discussion sur les questions internationales bien malmenées dans le traitement (ou, plutôt, la plupart du temps, ignorées) par les grands mdedias.

      On pourrait peut-être convenir de s’échanger des infos sur les sources sérieuses, ce serait un premier pas, non ?

    • Solidarité aux cinq ! Le 4 mai 2009 à 10:25, par Camillo

      Cher Ernesto, bien sûr il faut toujours réfléchir, confronter des idées, bref ne pas se raconter d’histoire(s). Je suis tout à fait d’accord avec cette démarche.

      Une question cependant à propos de l’absence d’initiative du site concernant la campagne mondiale conduite pour la libération des cinq ("los cincos").

      Rappelons brièvement les faits : le 12 septembre 1998 cinq agents cubains qui avaient infiltré à Miami des groupes d’exilés de droite et d’extrême droite impliqués depuis des décennies dans des attaques terroristes de divers types contre Cuba, ont été arrêté sous l’accusation de... terrorisme.

      Tois d’entre eux (Ramon Labanino), Antonio Guerrero,, Gerardo Hernandez) ont été condamnés à la prison à vie les deux autres à 19 (Fernando Gonzalez) et à 15 (René Gonzalez) ans de prison.

      A Cuba et dans les Amériques centrale et latine, "los cincos" sont considérés comme des héros . En France un comité de soutien existe (PCF, PG, MJCF,, MRAP, ATTAC...) qui organise chaque mois un rassemblement de solidarité place de la Concorde à 18h face au consulat des USA.

      Il me semble important que cette activité pour la libération des Cinq ait un écho à Aubervilliers.
      Il faut exiger l’Obama la libération de Mumia, de Léonard Peltier, des Cinq, et de tous les prisonniers victimes de jugements iniques.

    • Municipale à Perpignan ? Le 4 mai 2009 à 16:57, par les voies de l’unité sont impénétrables....

      Le Conseil d’État a annulé l’élection municipale de Perpignan, estimant que le résultat des opérations de vote dans un bureau de Perpignan "ne pouvait être considéré comme sincère eu égard à la manœuvre frauduleuse" qui a été constatée. Donc voilà les listes de gauche en présence :

      Une liste PS/PCF/PRG/CDC ( droite catalane locale) fera une liste commune.
      Il y aura une liste NAP/LO .

      Le PdG est divisé , certains veulent s’allier avec la première liste de "gauche" ,d’autres avec la seconde trostkiste . D’autres voudraient une alliance d’une vraie gauche avec le PCF/NAP/LO tandis que le PCF veut rester avec le PS qui lorgne vers le Modem.

      Bref le sénateur Melenchon hésite mais il ne veut pas d’alliance avec le PS pendant que le PCF ( quelle tendance ?) s’allie avec le PS .

      Voilà j’en perds mon "latin".....et vous ?

    • Forum - Discussions libres Le 5 mai 2009 à 07:46, par Perpignan n’est pas la France !

      On ne peut tirer d’enseignement d’une situation locale : peut-être certains ont-ils considéré que l’objectif prioritaire était de mettre fin au système Alduy ou étaient motivés par des considérations moins nobles. De là à en tirer des conclusions définitives, mais ce n’était pas non plus l’objet du post.

    • Forum - Discussions libres Le 5 mai 2009 à 14:58, par Prométhus

      En revanche peut-on dire que la direction du PCF est-elle si "claire" que cela face au PS , pas sur le plan local mais sur le plan national. A t-elle vraiment rompu avec la ligne de la gauche plurielle. Ai-je mal lu mais il m’a semblé comprendre qu’il y avait une "social démocratisation rampante" de votre parti. Je pense me souvenir des déclarations d’un membre éminent d’un groupuscule gauchisant interne et externe de votre mouvance .Je crois me souvenir qu’il aurait écrit :

      "Nous travaillons à une refondation révolution­naire du Parti communiste qui reste pour nous incontournable pour qui veut réellement ren­verser cette vieille société capitaliste et cons­truire le socialisme".

      Donc le PCF aurait changé de nature et serait devenu un outil vraiment révolutionnaire à Aubervilliers seulement donc…..

    • Déception Le 5 mai 2009 à 18:35, par Ernesto

      Si, globalement,une poussée à gauche se manifeste en Amériques centrale et latine, les résultats des élections au Panama s’inscrivent à contre courant de cette tendance.
      Le milliardaire Ricardo Martinelli vient de remporter le scrutin présidentiel avec 61% des voix, devançant sa concurrente centriste (et non point social-démocrate comme le disent les médias).

      Le Panama est un petit pays confronté à un fort ralentissement économique. Le contrôle du canal et des flux commerciaux qui y transitent est essentiel, d’où une situation bien singulière. Farouchement libéral, Martinelli a empoigné le drapeau de la lutte pour la création d’emplois et contre l’insécurité. Ca a manifestement payé.

      D’évidence, aucune véritable alternative de gauche n’existait et la démagogie arrosée de dollars a raflé la mise.

      Le peuple panaméen a donc choisi de se situer à contre-courant du processus de changement en cours dans les autre pays de la région.

      C’est très regrettable pour lui et très décevant pour nous.

      La lutte continue.

    • Forum - Discussions libres Le 6 mai 2009 à 11:06, par Léna

      "Prométhus" me paraît bien inutilement inquiet.

      Si je comprends bien son propos, il souhaite tout à la fois que le PCF ait bien tiré toutes les leçons de l’expérience de gauche plurielle et qu’il ne cède pas pour autant à la tentation suicidaire d’un repli sectaire (ce qu’il appelle "une refondation révolutionnaire").

      Propéthus introduit, me semble t’il, une autre dimension dans son propos en distinguant le niveau national (source de ses inquiétudes) et le niveau local où règnerait une grande clarté politique.

      Pour parler sincèrement, Prométhus ne simplifie pas le débat en mélangeant plein de trucs. Il faut donc qu’il clarifie son propos.

      Pour l’aider dans cet exercice, voici mon opinion ramassée : le Parti communiste doit être un parti communiste c’est-à-dire visant au dépassement (au sens de Marx) du capitalisme et cela concerne tous les niveaux de son activité.

      Qui dit mieux ?

    • Forum - Discussions libres Le 6 mai 2009 à 13:50, par Prométhus

      Pas inquiet seulement un élécteur de gauche dubitatif et interrogatif.

      Je lis sur le blog de Daniel Golberg , député du PS des informations concernant le découpage électoral du 93. D’après le Parisien, il y aurait une entente entre le PCF, le RPR et le nouveau centre dixit Eric Raoult ! Intox ou info . Pourquoi n’entend t-on pas des leviers de bouclier du PCF …

      Alors ce meeting du 6 mai avec l’UMP : vrai ou faux ?

      En tout cas cela confirme les danses acrobatiques DES PCF .Je passe rapidement sur la préface de Raoult au livre ordurier de Gerin et de l’alliance au municipale d’Auber avec le GC/POI/LO

      Parlons de l’alliance au municipale de Perpignan avec le PS/PRG/MRC et un parti de droite locale.Petit extrait d’un blog :

      Nous le disons tranquillement à nos camarades communistes : pour gagner en influence, ce n’est pas en vous plaçant dans le sillage du Titanic que nous y parviendrez ! Le peuple de gauche est en attente d’un espoir à gauche, d’une politique combative de rassemblement sur des bases claires, pas d’un effacement électoral pour quelques malheureux et incertains strapontins municipaux, au prétexte qu’il faut battre Alduy. Ne voyez-vous pas que le peuple de gauche en a assez de voter par défaut, et jamais pour ses candidats ! Il faut voter Royal pour éliminer Sarkozy, il faut voter Amiel Donat pour éliminer Alduy… A ce compte-là, demain, aux prochaines présidentielles, préparez-vous à nous dire « il faut voter Bayrou pour éliminer Sarkozy » ! (Car qui peut être certain que Bayrou ne sera pas au deuxième tour ?). Quand on fait de la politique sur ces bases-là, comment s’étonner de ne plus avoir d’audience électorale !

      Une seule possibilité s’impose à vous comme à nous : affirmer la politique de gauche que nous voulons et la soumettre à l’épreuve du combat électoral. Ainsi :

      - au premier tour, on choisi, on vote pour la politique qui nous convient le mieux

      - au second tour, on avise, on élimine s’il le faut, mais au moins, on s’est battu au premier tour pour ses propres idées, ce n’est qu’ainsi qu’on les fait progresser. L’autre méthode, on sait où elle vous a conduit … Pardonnez nous mais nous ne faisons pas de la politique pour aller dans ce mur

      Qui a écrit ce texte ? un militant du PG dans son blog http://avenirdegauche.over-blog.com/3-index.html

      Alors le brouillard continue ?

    • Encore une manip ? Le 6 mai 2009 à 18:40, par Frédéric

      Ce matin, sur France culture, Olivier Duhamel, chroniqueur attitré, dénonce infondées, les analyses de L’Huma d’hier concernant la promotion médiatique de Bayrou.

      Laurent Joffrin vient de se fendre de son côté d’une analyse "politique" des perspectives à promouvoir pour mettre en échec Sarkozy. L’union de la gauche serait ringarde et le PCF serait mort. L’espace s’ouvrirait à de nouvelles configurations social-libérales et centristes.

      Tout cela converge ne trouvez-vous pas ?

      Au fond, le capital peut dormir tranquille à moins que ces schémas soient mis en pièces.

      On peut commencer le 7 juin en votant Front de Gauche.

  • le grand Paris de la culture Le 27 avril 2009 à 22:41, par titi parisien

    "Le grand Paris" a déjà fait ses premiers pas.

    C’est dans le domaine de la culture que l’on assiste à ce grand bouleversement.

    En effet, le Théâtre de la Commune a été rebaptisé "Théâtre de la commune de Paris" par la municipalité d’Aubervilliers.

    En tout cas c’est là qu’est convoquée la réunion des candidats à l’équipe d’animation du quartier "centre ville".

    Je vais m’informer auprès du maire-adjoint à la culture (oh pardon, aux pratiques culturelles),pour savoir s’il a donné son accord.

  • Forum - Discussions libres Le 29 avril 2009 à 11:05, par Catherine

    Pour limiter la consommation excessive des sacs plastique ultra-polluants, les commerçants du marché du centre ville de Saint-Denis ont pris l’initiative de distribuer 12 000 cabas en toile de jute. Voilà une démarche intéressante quand on sait que la biodégradation d’un sac plastique est extrêmement longue (plus de 100 ans). A quand la même chose sur les marchés d’Aubervilliers ?

  • Sur Marx Le 29 avril 2009 à 12:12, par Léna

    Juste une info à propos de la publication d’un livre d’Isabelle Garo intitulé "L’idéologie ou la pensée embarquée" (Editions La Fabrique, 189 p., 12 €°).

    Philosophe, spécialiste de Marx et responsable de la publication de la Grande édition Marx-Engels (GEME), Isabelle Garo nous convie à une réflexion approfondie sur l’idéologie et rappelle que dans le combat idéologique pratique qu’elle mène, la classe dominante agit afin de faire partager à l’exploité le point de vue de l’exploiteur.

    Ca vous dit quelque chose, non ?

    NB : L’Huma du jour (29-4-2009) publie une note de lecture de l’ouvrage signée de Hervé Touboul.

    • Sur Marx Le 29 avril 2009 à 12:59, par FOUET’ANAR

      Léna revient en deuxième semaine....

      Et toujours ce ton de donneuse de leçon.

      Manie-t-elle le fouet ?

    • Sur Marx Le 29 avril 2009 à 21:02, par NE VOIS-TU RIEN VENIR ?

      Ce qui est bien avec Internet, c’est qu’on a accès à des trucs qui ont été publiés il y a quelques années et dont on peut vérifier la pertinence.

      Ainsi cet article de l’Huma qui fait la promo d’Aalain Soral, un alors membre du PC qui est ensuite passé à la direction du FN et qui a écrit les discours de Le Pen. Avant de claquer la porte et de préparer une liste d’extrême-droite avec Dieudonné, autre compagnon de route de la gauche.

      A l’époque, seule Clémentine Autain avait protesté en faisant une lecture pertinente de ce papier ordurier. Cela n’avait pas empêché l’Huma de resservir la soupe à Alain Soral et à l’inviter année après année à la Fête de l’Huma.

      Lisons donc :

      Il faut le lire et voir comment l’idéologie d’extrême-droite, bien présente, était servie aux petits oignons aux lecteurs de l’Huma :

      ENVOYER IMPRIMER RÉAGIR
      TRIBUNE LIBRE -
      Article paru
      le 12 mars 2003
      êle-mêle L’abécédaire de la bêtise ambiante La chronique de Régine Deforges
      " Si je vaux aujourd’hui quelque chose, c’est parce que je suis seul et que je hais. " Le nouveau livre d’Alain Soral, Socrate à Saint-Tropez (1), que je viens de terminer, finit sur cette phrase de Zola. En deux cents textes, présentés par ordre alphabétique, l’auteur nous donne son point de vue sur ce qui fait notre temps. À " Attali, Jacques ", on peut lire : " Une émission culturelle, n’est-ce pas de plus en plus un type qui n’a pas lu un livre, qui en parle avec celui qui ne l’a pas écrit ? ", À " Ben Laden " : " Au fond, Ben Laden, pour les Américains, c’est un peu leur Yvan Colonna ! ". À " Buren, Daniel " : " Dénonciation typique de l’esprit 68 qui tourna - de façon moins typique - à la rente de situation, tandis que Présence Panchounette, autre groupe d’authentiques perturbateurs, avait, lui, l’élégance de se saborder dès lors qu’il avait obtenu, pour ses loufoqueries, la reconnaissance artistique de la Fondation Cartier. " De voir rappeler l’existence éphémère de Présence Panchounette me fait plaisir. Ces artistes, car c’était des artistes, ont refusé de prostituer leur art, en dépit des sollicitations des marchands. À " Houellebecq, Michel " : " Finalement, après Sollers qui débuta brillamment par Une étrange solitude, Houellebecq incarne à son tour cette tradition très française du talent dévoyé. L’histoire très sartrienne du vilain petit clerc intelligent, mû par le sexe, qui rame énormément pour monter puis qui vit dans la trouille de redescendre. " À " Paris-Versailles " : " D’abord, on finit de virer les pauvres qui subsistaient dans l’Est parisien en se servant de l’inconscience arrogante d’une certaine bourgeoisie de gauche (par exemple les gays) ; une fois les derniers pauvres foutus dehors, on leur retire jusqu’au droit de visite en les empêchant de rouler en voiture dans Paris ; c’est fait. Paris - ville des sans-culotte - devenue ville des enculés, on ensable progressivement les voies sur berges (où ils avaient déjà pris l’habitude de se chauffer la raie) ". À " Peuple, ou les z’y va sont-ils le peuple de France ? " : " Pensez que les z’y va sont le peuple, c’est toujours la même erreur gauchiste qui confond prolétariat et sous-prolétariat, alors que Marx a clairement démontré que le sous-prolétariat, parce que sa praxis ne lui permet d’accéder ni à la conscience politique ni à la solidarité de classe, joue parfois le rôle de " jaune ", d’ennemi du monde du travail et d’allié du capital. " À " Racisme " : " Qu’une communauté qui a été particulièrement victime du racisme dans un passé récent soit protégée, surprotégée même, du racisme par des lois, oui. Mais qu’une communauté qui a été victime du racisme pense que ce passé lui donne droit au racisme à son tour me semble le pire contresens moral qui puisse être. " À " USA " : " Qui a exterminé le peuple indien pour lui voler sa terre ? Qui s’est servi massivement d’esclaves noirs pour réaliser son développement économique ? Qui s’est lancé dans des programmes de stérilisation de handicapés dans les années trente ? Qui a balancé la bombe atomique sur des populations civiles japonaises alors que la guerre était gagnée, juste pour effrayer les Russes ? Qui a napalmé pendant dix ans les petits Vietnamiens ? Qui a tué le pacifiste Martin Luther King ? Qui a financé systématiquement le fondamentalisme musulman pour lutter contre les Soviétiques et l’émancipation progressiste des peuples du tiers-monde ? Qui a refusé de ratifier les accords de Kyoto ? Qui est le champion des morts civils par armes à feu de tous les pays développés ? Les États-Unis d’Amérique. Et pourtant, ce sont toujours les Russes les méchants dans l’inconscient collectif. Ah ! si l’URSS avait eu Hollywood pour déverser dans nos têtes, depuis l’enfance, ces excellents films avec des gentils cow-boys agressés par de méchants Indiens, comme il paraîtrait beau encore, à Jean-François Revel, le défunt régime de Joseph Staline ! "

      Voilà, tout le livre est du même tonneau, tonique et insolent. Tout le monde y a droit : Chirac, le dandysme, les droits de l’homme, l’écologie, la France d’en-bas, l’homophobie, Le Pen, le pape, Papon, le Peuple élu, les SDF, le sida…, etc.

      Lu, sur la recommandation d’une amie, Matin brun (2), de Franck Pavloff, une plaquette de onze pages vendue un euro. J’ai été un peu déçue par ce conte philosophique qui nous narre l’extermination des chiens et des chats qui ne sont pas de couleur brune, l’interdiction des journaux au profit d’un seul, les Nouvelles brunes, puis l’arrestation de ceux qui, autrefois, ont possédé des animaux non autorisés, sous prétexte d’" injure à l’État national ". On voit bien où l’auteur veut en venir, ce qu’il dénonce, mais c’est un peu faible comme argument. Il paraît que ce libelle se vend comme des petits pains. Tant mieux. J’espère qu’il en sera de même pour Socrate à Saint-Tropez, qui est autrement dérangeant.

      (1) Aux Éditions Blanche.

      (2) Cheyne Éditeur, à Chambon-sur-Lignon (43400).

    • Sur Marx Le 29 avril 2009 à 21:11, par Soeur Anne

      Régine Deforges n’a jamais été avare de conneries, et on publiait ses oeuvres complètes présentes sur le site de l’Huma, il y aurait de quoi bouffer le béret du Che !
      "Ne vois-t rien venir" devrait acheter le journal de Jaurès demain à l’aube.

      Il verrait qu’il n’y a pas que des crapules au sommaire si l’on en croit ce communiqué, le député d’Aubervilliers y donne son sentiment sur le ministère de la Honte nationale :

      "ENTRETIEN AVEC DANIEL GOLDBERG
      « Si Besson ne veut poursuivre que les passeurs, qu’il l’écrive ! »
      Pour le député socialiste, rapporteur de la proposition de loi du PS pour supprimer le « délit de solidarité », le gouvernement a déjà perdu la bataille de l’opinion".

    • Sur Marx Le 29 avril 2009 à 22:33, par Raté

      Il y en a qui comme "Ne vois-tu rien venir ?" écrivent des commentaires tellement longs qu’on a l’impression de lire les pages jaunes de l’annuaire. Encore que la lecture de l’annuaire soit parfois très utile. Ils sont comme ces écrivains ratés qui, en l’absence de talent, recopient des textes en étant convaincus que la longueur en fait l’intérêt.

    • Leçons ? Le 30 avril 2009 à 12:22, par Donatien

      Je ne connais pas Léna mais ne la trouve pas donneuses de leçons. Certes elle nous complique parfois un peu la vie en suggérant des lectures assez insolites et en émettant idées et arguments qui mobilisent (fouettent) les neurones.

      C’est peut être de ce maniement de fouet dont il est question dans l’interpellation qui lui est faite.

      Léna étant assez susceptible (elle a récemment claqué la porte d’une discussion qui ne lui convenait pas) mieux vaut, peut-être, ne pas trop la provoquer.

    • Sur Marx Le 30 avril 2009 à 14:29, par Empire des sens

      Le problème, c’est que moi, je la connais et que ses posts correspondent exactement à sa personnalité. En pire.

  • Venez chaque jeudi de 18H30 à 21h00 au stade de france entree T c’est ouvert à tous pour débattre des projets des 10 architectes à L’initiataive de P BRAOUZEC
    j’étais à la première présentation sur le projet de ROLAND CASTRO vraiment génial notamment ces 2 ceintures de transport "poétiques" en aérien qui relie toutes les cités enclavées avec un maillage très complet aussi sur le réseau fluvial . Avons nous déjà oublié les événements de novembre 2005 ? le premier périmètre est réalisé à la suite du tram actuel T1 saint denis bobigny ET C’ EST LA SEINE SAINT DENIS QUI A COMMENCE PRECURSEUR LE 9 ... 3
    le 2 ème périmètre est à la limite des forêts en très grande banlieu
    et que dire du traitement du magnifique ciel tout le long du canal de l’ourq actuellemnt inexploité plien de friches !
    cette rencontre se tenait jeudi 23 et notre président SARKO annonce ce 29 avril ce qu’il ne faut surtout pas faire :" une liaison d’affaire" entre les poles de fric et en plus en souterrain solution rejetée par tous ces architectes
    Débat sur le futur central park au parc de la courneuve que je partage mais là je vous laisse à vos plumes car il y a débat sur ce point
    à bientôt
    PIERRE

    • Merci pour cette info que j’ignorais.

      Beaucoup de choses à dire sur ces projets que je ne connais pas bien, mais dont certains m’inquiètent (par exemple la transformation du parc de La Courneuve en Central Park). A discuter quand j’aurai récupéré des éléments plus précis.

    • Forum - Discussions libres PRESENTATION PROJETS 10 ARCHITECTES GRAND PARIS Le 2 mai 2009 à 20:25, par En total désaccord avec Pierre sur toute la ligne !

      La ligne, c’est la ligne de métro qui relierait les cités entre elles ! Mais cher ami, quand tu auras vendu tous les logements sociaux de ces cités et que tu en auras fait des copropriétés dégradées, et que tu auras chassé les locataires assujettis au surloyer, que tu auras vidé des cages d’escalier que tu auras conventionnées, quel sera l’intérêt de transporter des gens désoeuvrés d’une cité à l’autre ?

      Si d’un côté on prétend désenclaver par les transports et que de l’autre, on enclave la misère, quel résultat ?

    • Forum - Discussions libres PRESENTATION PROJETS 10 ARCHITECTES GRAND PARIS Le 2 mai 2009 à 22:18, par Encore plus en désaccord que celui qui était déjà en désaccord !

      Faire du parc de la Courneuve un "Central Park" avec des tours autour ! C ’est le projet de Castro.

      Dire aux habitants dont on casse les barres qu’on va construire des tours dans lesquelles ils ne vivront pas ! Quelle image leur renvoie-t-on ?

      Et puis, c’est un parc paysager. Castro était il là quand on est allé manifester contre le passage de l’autoroute A 16 qui aurait dévisagé le parc ? L’intérêt c’est de pouvoir passer quelques heures dans un lieu isolé de toute construction visible. Non, ce projet, c’est un zéro pointé.

    • Forum - Discussions libres PRESENTATION PROJETS 10 ARCHITECTES GRAND PARIS Le 2 mai 2009 à 23:54, par en désaccord avec ceux qui sont en désaccord

      Les projets présentés existent pour être discutés. Ce que j’en sais ne me plait pas vraiment.

      Mais justement, que connaissons-nous de ces projets ?

      Je trouve donc très judicieux que ces projets nous soient présentés dans le détail au stade de France.

      C’est seulement quand un projet est présenté dans sa globalité qu’on peut prendre position, et pas en se contentant de le caricaturer.

      Le musée de l’architecture (palais de Chaillot à Paris) présente ces dix projets jusqu’au mois de novembre. Il me semble opportun de s’y rendre dans un soucis de démocratie, pour que chacun s’exprime sur la même chose.

    • ALLEZ aux présentations de ces projets ou sur le site www.castrodenissof.com pour prendre connaissance et ensuite parler de ce projet génial.Les réponses très cataloguées : l’une sur les tours et l’autre sur le logement social ne donnent qu’une mauvaise image de ce projet et seul MONSIEUR CASTRO ou sa Collègue MME DENISSOF peuvent répondre. Je ne dénaturerais pas ce projet en répondant à leur place n’étant pas compétent en la matière. Allez vous même lui poser vos interrogations.
      Par contre ce que je peux rectifier ( pour éviter que des erreurs circulent )car ayant assisté à cette rencontre c’est :
      1)le projet de M CASTRO propose surtout des transports type tram ou aérien sur rail afin de vivre avec notre siècle fait d’environnement et de verdure : c’est ce qu’il appelle les transports "poétiques". Des lignes de transports rapides sont aussi envisagées.
      2 ) M CASTRO n’a jamais parlé de vendre les barres HLM pour faire des copropriétés ...... mais là dans cette discution je pense retrouver une analyse plus politique que je garderais bien de commenter car pour moi ce n’est pas le sujet

      conclusions ALLEZ VOIR CETTE EXPO des 10 architectes

    • Forum - Discussions libres PRESENTATION PROJETS 10 ARCHITECTES GRAND PARIS Le 3 mai 2009 à 20:01, par Désolé Pierre, encore en désaccord... Mais pas complètement !

      Cher Pierre,

      Un internaute a tenu des propos un peu caricaturaux sur le projet Castro. En extrayant certains éléments du projet global, on ne peut pas en comprendre la logique et tu as raison d’inviter les citoyens aux débats et à l’expo.

      Par contre, on aurait tort de dissocier les effets de l’architecture sur l’amélioration ou la dégradation des conditions de vie des gens et les effets sociaux produits par le capitalisme sur une population fragilisée. La loi Boutin aboutit à dégrader les conditions de vie dans les cités.

      Le projet architectural est éminemment politique.

    • Forum - Discussions libres PRESENTATION PROJETS 10 ARCHITECTES GRAND PARIS Le 3 mai 2009 à 20:45, par Le grand Paris, suite et pas fin...

      J’ai comme l’impression que cette discussion va se poursuivre dans un lieu connu à Aubervilliers...entre les internautes passionnés...

    • Prochains rendez-vous des Jeudis de l’architecture :

       » Jeudi 14 mai : Yves Lion

       » Jeudi 11 juin : Bernardo Secchi et Paola Vigano

       » Jeudi 18 juin : Antoine Grumbach

       » Jeudi 2 juillet : Djamel Klouche

      La liste sera complétée ultérieurement

      Rendez-vous :
      De 18h30 à 21h au Stade de France - Accès Porte T

      Entrée libre et ouverte à tous.

    • Nous devons faire l’effort de participer avec le maximum d’éléments au débat "grand Paris" / "Paris-métropole".

      Il est de notre responsabilité de communistes que la population de notre ville, directement concernée par ces projets à long terme, puisse participer le mieux possible à ces discussions. Celles-ci ne doivent pas être réservées à une "élite". Les projets d’architecture pour l’aménagement de la future région parisienne sont éminemment politiques : nous devons donc nous en emparer, et pour cela, bien les connaître.

      L’exposition au musée de l’architecture est, me semble-t-il, importante pour être visitée.

    • Forum - Discussions libres PRESENTATION PROJETS 10 ARCHITECTES GRAND PARIS Le 4 mai 2009 à 08:25, par L’internaute qui sera toujours en total désaccord avec Pierre !

      Béo, commence par donner des éléments de discussion au lieu de dire qu’il faut y aller.

    • Mon cher "L’internaute qui sera toujours en total désaccord avec Pierre ! ", dès que je reviendrai du musée de l’architecture, je me ferai un plaisir de te communiquer des éléments de discussion.

  • Forum - Discussions libres Le 6 mai 2009 à 16:53, par La Courneuve saisit la HALDE

    c’est dans l’Huma d’aujourd’hui : un bon article qui pointe les discriminations que subissent les habitants de la Courneuve. Heureusement qu’à Aubervilliers, ce n’est pas le cas depuis que le maire a fait venir le maire de Neuilly.

    • L’offensive courneuvienne Le 6 mai 2009 à 18:31, par Rabcor

      J’étais surpris ce matin d’entendre sur plusieurs radios l’écho donné à l’initiative de Gilles Poux de saisir la HALDE (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) pour les multiples discriminations qu’endure la ville depuis cinquante ans.

      Je viens de lire, dans L’Humanité de ce jour, les deux pages consacrées à l’initiative du maire de La Courneuve qui est très importante car elle demande à la HALDE d’investir le champ des discriminations collectives (de classe).

      J’ajoute que Gilles Poux a écrit à 150 maires de toutes ensibilités politiques dont les villes connaissent des difficultés similaires à celles de La Courneuve afin de donner des suites plus globales à l’initiative qu’il vient de prendre.

      Gille Poux a raison. On suivra avec attention les suites données.

    • Forum - Discussions libres Le 7 mai 2009 à 07:09, par L’unité à la gauche du PS n’est pas un long fleuve tranquille !

      Je viens de lire dans Bellaciao cette tribune de Raoul Marc Jennar, tête de liste du NPA dans Sud Ouest

      Le NPA et l’unité à la gauche du PS

      Il s’est beaucoup dit et écrit que le NPA, d’emblée, avait décidé d’aller seul aux élections européennes. Et cette affirmation toute gratuite s’est souvent accompagnée de propos polémiques et de qualificatifs peu amènes. Nous ne nous placerons pas à ce niveau.

      L’opinion publique est en droit de connaître la réalité de notre démarche. Une démarche qui s’appuie sur l’observation des pratiques des uns et des autres, hier comme aujourd’hui. Nous sommes plongés dans une crise globale et historique du capitalisme. Nous sommes confrontés à un pouvoir, celui de Nicolas Sarkozy et de Laurence Parisot, toujours aussi déterminés à faire payer aux mêmes, les classes populaires, la facture d’une crise qui n’est pas la leur.

      Hier, nous avons enregistré le bilan catastrophique de la dernière présence du PS au gouvernement, une participation dont le PCF et les Verts partagent la responsabilité : davantage de privatisations que sous les deux gouvernements de droite précédents, participation à des décisions européennes qui ont eu des conséquences catastrophiques sur les services publics (transports, énergie, poste, éducation, santé), sur la déréglementation financière, sur le droit du travail. Aujourd’hui, nous observons que dans beaucoup de régions co-gérées par ces mêmes partenaires, le primat de la gestion publique cède le pas aux partenariats publics-privés, aux concessions privées (pour la distribution de l’eau, par ex.). Nous estimons donc légitime de réclamer de partenaires éventuels le refus de toute collaboration avec le PS qui gère le capitalisme.

      Au moment où il se crée, le NPA veut rompre avec la trop longue succession des lendemains qui déchantent et des victoires électorales qui se terminent en échecs politiques, sociaux et écologiques. Créer les conditions d’une unité qui permettent de ne plus décevoir, telle est notre préoccupation. Elle impose de s’interdire des « coups électoraux » porteurs d’illusions mais sans effets sur la réalité d’un système qui exploite les humains et la planète. Elle oblige à sortir de l’ambiguïté et de l’aléatoire.

      Pour ces raisons, les congressistes du NPA ont choisi un cadre pour des négociations. Il précise l’unité que nous voulons construire avec d’autres. Un rassemblement durable dans les luttes et dans les élections.

      Une unité sur un contenu réel qui développe les raisons toujours actuelles à l’origine de notre refus du traité constitutionnel européen, qui couvre à la fois les questions sociales et écologiques, tout comme les questions démocratiques. L’unité doit porter un projet anticapitaliste au contenu précis en rupture avec le système.

      Une unité qui doit se retrouver sur le terrain, dans les luttes sociales et écologiques, contre la casse sociale, contre le démantèlement du droit du travail et des services publics, contre le productivisme, la marchandisation du vivant, pour la sortie du nucléaire. La démarche électorale seule ne pourra résoudre la crise du capitalisme exploiteur et productiviste.

      Une unité qui ne soit pas un cartel électoral sans lendemain, mais qui s’inscrive comme un instrument durable pour les luttes des travailleurs. Une unité qui ne se limite pas aux élections européennes, mais s’étende aux élections qui suivent, toujours dans l’indépendance vis-à-vis du PS. La crise et Sarkozy seront, hélas, encore là au lendemain du scrutin européen.

      Cette conception de l’unité a été adoptée lors de notre congrès. Nous l’avons présentée à tous les partenaires potentiels, depuis le PCF jusqu’aux Objecteurs de Croissance, en passant par le Parti de Gauche, la Fédération et les Alternatifs.

      Nos premiers contacts avec le PG du sénateur Mélenchon avaient été très prometteurs ainsi qu’en témoigne le compte-rendu commun rendu public. Mais ils n’ont pas eu de suite, le PCF ayant exigé que les contacts ultérieurs se fassent de manière tripartite. Une exigence acceptée par le PG. Ce qui a compromis les chances d’un accord, les divergences avec le PCF sur le contenu comme sur la durée de l’unité étant abyssales.

      Nous avons rencontré la Fédération, qui nous a reproché notre refus de signer un chèque en blanc avec le cartel PCF-PG. Alors qu’eux-mêmes n’ont pas obtenu du PCF de pouvoir le rencontrer !

      Avec les Alternatifs, nous avons enregistré de très nombreuses convergences. Mais leurs militants ont préféré, faute d’unité plus large, ne pas participer aux élections, même si 41% d’entre eux étaient favorables à un accord avec le NPA.

      Si « une occasion historique a été manquée », ce n’est pas notre fait. Le « Front de gauche » n’est qu’un tête à tête entre deux partis : le PCF et le parti de Gauche. Ce qui marque l’échec d’un rassemblement sans contenu et sans clarté stratégique.

      Nous regrettons cet échec avec des interlocuteurs qui ne sont pas des adversaires et qui pouvaient devenir des partenaires dans le cadre d’un accord précis sur son contenu et sur sa durée. Personne ne peut faire grief au NPA d’être ferme sur les principes et les stratégies, tout particulièrement en ces temps où la confusion des idées domine, où on entend de la bouche des mêmes le contraire de qu’ils disaient il y a à peine un an.

      Raoul Marc Jennar

    • RMJ à la ramasse Le 7 mai 2009 à 10:00, par Frédéric

      D’où vient donc cette nouvelle manie des copiés-collés ? Ca donne des textes interminables qui ont parfois leur cohérence propre mais s’articulent aussi avec d’autres, surtout s’il s’agit de textes issus de blogs.

      Bref, ça me complique la vie sans éclairer sainement ma lanterne.

      S’agissant de RMJ qui, je m’en souviens très bien, conduisit une belle campagne anti communiste lors de l’épisode des collectifs anti-libéraux (on pourrait ressortir les textes et notamment la fameuse pétition contre la candidature de Marie-Georgé), voici donc sa version très personnelle de l’unité.

      On lira en contre point le texte de Christian Picquet (porte parole de la gauche unitaire issue du NPA et partie prenante du Front de gauche) que publie L’Humanité de ce jour sous le titre "En campagne pour le Front de gauche".

    • Forum - Discussions libres Le 7 mai 2009 à 11:10, par clown inculte....

      La réflexion de Frederic est classique , on subodore l’anticommunisme , je vous trouve désespérant d’ailleurs Bellacio est aussi un site anti PCF primaire comme d’autres encore.
      Je ne partage pas toutes les postions de Raoul mais au moins son texte avait du sens.Je l’avais presque compris sauf l’allusion à la fédération .Mais comme les militants sont des savants , pas besoin de mettre de liens , pas besoin d’échanger.

      Je vais revenir aux clowns finalement ils sont plus drôles que ces militants à la science infuse.

      Quant à Piquet , excellente recrue dans le style : je sais tout et les autres sont des nains incultes.

    • Forum - Discussions libres Le 7 mai 2009 à 18:55, par Poisson Rouge

      Je ne suis d’accord ni avec Frédéric ni avec Clown Inculte (ni avec RMJ).

      1) Les grands textes ne sont pas un problème : il suffit de ne pas les lire si on n’a pas le temps. Cela dit, je trouve que mettre un lien vers l’article est plus moderne et plus léger.

      2) Le texte de RMJ est incompréhensible. Il dit avoir été pour le rassemblement et même fait des rencontres dans ce sens mais il rejette le Front de Gauche car c’est un "tête-à-tête". Mais la faute à qui ? Et dans le même texte, il rejette l’alliance avec le Front de Gauche sous le prétexte que le PS est de droite. Sauf que ... le Front de Gauche n’est pas allié avec le PS. C’est à n’y rien comprendre.

    • Forum - Discussions libres Le 8 mai 2009 à 07:57, par clown inculte....

      Je vais faire une réponse courte pour que Fredo n’ait pas trop à lire :

      Le texte de RMJ est très clair certes il y a la liste de groupes participants qui sont des illustres inconnus (fédération,alternatifs, parti pour de la décroissance , Mouvement des Objecteurs de Croissance) mais Internet est un excellent outil pour comprendre les méandres de la groupuscularisation des débats à gauche . En plus au PCF vous avez un entraînement !

      RMJ explique la nécessité de l’unité dans le contenu et dans les luttes et pas uniquement sur le terrain électoral.

      Il montre les démarches pour construire l’unité. Le NAP propose une certaine cohérence en tout cas plus que les alliances électorales du PCF qui s’allie avec le PS et un groupuscule de droite à Perpignan et à Aubervilliers avec des groupes trotskistes. On pourrait parler aussi de vos positions sur le découpage électoral de la droite dans le 93, je connais celle du PS et de la droite locale mais je cherche celle du PCF.

      Au fond certains de vos militants s’amusent avec le PS local alors que d’autres rêvent d’une alliance avec lui, comme dans le bon vieux temps, mais le PS a besoin de vous mais aussi du modem ! Alors le choix de certains est douloureux .Mais le mariage de la carpe et du lapin a toujours été possible en politique à gauche , je ne rappelle pas les souvenirs des temps anciens sinon le Fredo, il va me gronder...

      Certains d’entre vous regrettent le temps où vous aviez une identité collective à partager et une homogénéisation politique qui faisait votre force.

      C’est fini mais cela n’empêche pas d’avoir une certaine cohérence politique sinon vous allez le payer de nouveau aux échéances électorales comme le dit le Parti Gauche de Perpignan..

      Vous semblez être à la croisée des chemins comme dirait Lénine en parlant de la social démocratie. Cette petite citation pour faire plaisir aux ml de votre parti,les paroles magiques d’un maître spirituel permettent toujours d’adoucir les polémiques.

    • Toujours pas convaincu Le 8 mai 2009 à 09:22, par Poisson Rouge

      Vous répétez le même argument que précédemment : les alliances avec le PS, c’est pas bien - auquel semble se rajouter un nouvel élément : les alliances avec les trotskistes d’Aubervilliers, c’est pas bien non plus. Donc, si j’ai bien compris, il n’y a que les alliances avec le NPA qui vaillent. Sauf que le NPA ne veut pas de nous. Parce que nous faisons des alliances avec d’autres qu’eux. On tourne en rond.

      Du coup, il faudrait presque que nous renoncions à toute alliance, si on vous écoutait. Et laisser les élus UMPS nous gouverner. Super !

    • Forum - Discussions libres Le 8 mai 2009 à 10:02, par illettré de gauche

      Allons donc vous avez dit répétition, comme c’est étrange ! Je ne dois pas savoir lire personne m’explique VOS contradictions à moins que les alliances alternatives avec les trotskistes puis avec le PS et la droite soient identiques aussi je m’interroge si vous ne cultivez pas ce flou artistique par manque d’homogénéité politique interne.

      Donc il n’y a pas contradiction alors pourquoi pas une "neutralité bienveillante" de votre part face au redécoupage électorale de la droite Sarkoziste avec le "complice" de votre camarade André Gerin à savoir Eric Raoult !

    • Forum - Discussions libres Le 10 mai 2009 à 07:28, par Transparence

      Le PCF Albertivillarien n’aime pas parler des municipales de Perpignan aussi je vous informe de son alliance avec le PS . Cela commence à tanguer dans les voiles locales, le PS veut la Mairie , c’est déjà allié au CDC ( droite locale autonomiste) et est prêt à s’allier avec CAP 21 ( Modem) et a même un soutien public d’un villieriste ( vous ne rêvez pas un partisan de Villiers )

      Le PCF commence à s’énerver et dit "Les Perpignanais réclament de la clarté politique. Une liste fourre-tout perdrait en crédibilité".

      Le Ps répond "Pour les camarades communistes, c’est fait. Place au Parti de gauche maintenant. C’est court et concis. "Le PG met une condition pour être sur la liste, c’est qu’il n’y ait pas le CDC. Je l’ai dit à maintes reprises, je reprends les partenaires du second tour de mars 2008 qui le souhaitent".

      Question : le PCF restera t-il sur cette liste ?

      Cette situation est éclairante sur les ambiguïtés du PCF : on comprend mieux les divergences internes alors cette alliance avec le PS restera t-elle locale ?

      Ne verra t-on ce cas de figure au prochaine municipale de notre ville ?

      Au PS, ils connaissent bien aussi la danse des canards opportunistes et pourquoi pas un pas de deux avec les anciens camarades de la gauche plurielle.

    • Forum - Discussions libres Le 10 mai 2009 à 10:20, par Transparence le retour !

      Tiens un extrait du journal l’Express :

      "Daniel Goldberg intitulée "Comment Alain m’a découper... pour que Marie-George soit préserver !" Au coeur de cette polémique, l’avenir de la 3e circonscription du 93, celle de Goldberg. L’élu reproche à Alain Marleix de vouloir démanteler sa circonscription pour consolider la position de Marie-George Buffet, députée de la 4e. Un UMP qui file un coup de main à une communiste ? En voilà une drôle d’union."

      J’entends dans les chaumières du PCF monter le malaise, j’entends poindre le complot de la presse de droite ou le machiavélisme de la social démocratie qui serait redevenue l’agent des forces bourgeoises.

      Pourquoi ne pas dire tout simplement : c’est une stratégie de survie électorale, quitte à faire des compromis sur les principes idéologiques, et puis bon faute avouée est à moitié pardonnée, cela ne serait pas une première dans l’histoire du PCF.

  • Vélibs : c’est mal barré ! Le 6 mai 2009 à 20:25, par Poisson Rouge

    Les vélibs devaient être mis en place pour fin avril mais ils sembleraient qu’il y ait un peu de retard. Ce qui est plus grave, c’est que le vandalisme a déjà commencé, avant même que les vélos ne soient mis à disposition :

    Et pendant ce temps, des dizaines d’arrêt de bus à Aubervilliers n’ont toujours pas d’horaires de passage affichés... Merci Decaux !

    • Scepticisme Vélibs Le 7 mai 2009 à 18:01, par Martine

      Bon, il y a du retard. Ce n’est pas si grave.

      La destruction de bornes de paiement et de barres d’arrimage m’inquiète. Doit-on y voir un signe d’hostilité au principe même du Vélib ou des actes de vandalisme hélas classiques ? Je ne sais.

      J’approuve, dans son principe la mise en place d’un système Vélib et souhaite que l’usage du vélo s’enracine mais je ne suis pas convaincu du succès.

      Aubervilliers n’est, en effet, pas d’usage cycliste facile. Les pistes sur les grands axes sont inexistantes, les couloirs de bus n’admettent pas les vélos, les quelques bouts de pistes existants sont souvent encombrés de véhicules en stationnement, le raccordement cycliste avec Paris est acrobatique (la porte de la Villette est un territoire de haut danger, la RN 2 n’offre aucune protection...).

      Il faudrait, pour que les Vélibs soient abondamment utilisés une signalétique particulière à vocation pédagogique qui fonctionnerait comme une transition vers des équipements plus efficaces qu’il conviendrait de réaliser rapidement.

      Existe t-il un plan d’équipement ? On a vraiment besoin d’y voir clair.

      Des difficultés vont apparaître. Il ne faudra pas en conclure que le système Vélib ne convient pas à Aubervilliers. Mais face aux difficultés qui s’annoncent il faut un projet d’équipement. Une campagne convaincante. Bref une volonté de réussir que je ne sens guère se manifester.

      Bien évidemment, je souhaite me tromper. Mais...

    • Vélibs : c’est mal barré ! Le 10 mai 2009 à 14:39, par Darrigade

      Pourquoi faire encore des reproches à la municipalité sur le retard d’implantation des vélibs ?

      J’ai constaté de mes propres yeux qu’un premier vélib avait été installé à titre expérimental.

      Hebergement gratuit d image et photo

    • Vélibs : c’est mal barré ! Le 10 mai 2009 à 14:42, par Jeune retraité

      Oh la la !!!

      Merci d’avoir publié cette photo !

      J’avais cru que la municipalité avait installé des sièges individuels devant le distributeur de billets de la poste.

      Il y a tellement de monde qui attend son tour que je trouvais cette idée très bien venue.

      Quelle déception !

    • Vélibs : c’est mal barré ! Le 10 mai 2009 à 17:31, par Que choisir ?

      Vous le constaterez, Velcom est beaucoup plus opérationnel que Vélib. L’assise du support est beaucoup plus large, c’est beaucoup plus confortable pour s’asseoir.

      Pour l’instant, on en est là, mais c’est à ce genre de détail qu’on voit la supériorité de Plaine Commune, communiste, sur Paris, socialiste.

    • Vélibs : c’est mal barré ! Le 10 mai 2009 à 21:09, par Que choisir 2 ? additif au post suivant

      Il s’agit bien évidemment du support qui permet de remiser les vélos. C’est celui-ci qui fait office de siège, et non la selle du vélo !

    • Vélibs : c’est mal barré ! Le 11 mai 2009 à 06:38, par Galop peint rouge

      Nouveau tournant de la section, on s’oriente vers une liste au prochaine municipale avec la section cycliste du CMA (pas les pro mais les amateurs, on est de la gauche communiste quand même) .Cela nous éviterait de parler des magouilles des municipales de Perpignan , cela nous ferait oublier notre cadeau électoral de Blanc Mesnil.

      Enfin un vrai débat de fond !

    • Vélibs : c’est mal barré ! Le 11 mai 2009 à 09:21, par galop peint rose

      Effectivement, un vrai débat de fond !

    • Vélibs : c’est mal barré ! Le 11 mai 2009 à 11:53, par Petit Breton

      Et à Nantes, "Vélib" se dit :

      Hebergement gratuit d image et photo

    • Vélibs : c’est mal barré ! Le 12 mai 2009 à 11:51, par ni rose, ni rouge

      Pour "Galop peint rose et rouge" : Débat de fond ou débat de cons !

  • Infos quartier Le 7 mai 2009 à 17:44, par Rabcor

    Je viens de regarder le site de la ville à la recherche d’infos sur la vie des quartiers.

    Je crois avoir bien cherché mais ne trouve vraiment rien. C’est très affligeant.

    Il n’y a aucun compte rendu des conseils récents. Se sont-ils réunis ? Si oui, de quoi ont-ils discuté ? Ou en est donc la démarche "équipes d’animation/présidence habitants" ?

    En l’absence de comptes rendus je fais l’hypothèse que les conseils sont agonisants. C’est en tout cas la situation dans mon quartier (Mala/E. Dubois) et c’est vraiment très regrettable.

    Peut-on avoir des infos, autrement dit combler autant que faire se peut par nos propres moyens le vide qui s’est installé ?

    • La démo,ça roule ! Le 11 mai 2009 à 09:40, par Martine

      La lecture d’Aubermensuel a sans doute rassuré Rabcor. En page 6, sous le titre innovant "Yes you can !" on apprend qu’un "courant d’air frais souffle sur la démarcher quartier".

      La fraîcheur culminera d’aiileurs le 19 mai lors de l’élection des présidents des conseils de quartier.

      L’article nous apprend que les équipes d’animation ont été "nommées par les élus et coordonnateurs des huit quartiers au cours du mois d’avril". Le 19 mai les habitants voteront donc pour élire parmi les heureux sélectionnés un président (ou une présidente).
      Il s’agira là d’un grand moment démocratique.

      Cessons de plaisanter : qu’en est-il vraiment de cette mascarade ?

      J’attends une analyse à ce propos.

  • Forum - Discussions libres LISTE EUROPEENNE TETE DE LSTE ? Le 8 mai 2009 à 03:46, par black owls

    ENCORE un apparatchik placé par le PCF sur la liste de front de gauche en ile de france c’est comme celà que l’on particicpe à ne pas changer la politique dans ce pays et le PCF y contribue largement
    c’est la même histoire que d’avoir laisser G MARCHAIS si lontemps à la tête du PCF ce qui l’a amené au fond du trou aujourd’hui au plus petit parti de france avec carte en poche et au plus grand sans carte he oui camarades ce n’est pas MITTERAND qui vous a plombé mais vous vous etes plombé tout seul ...et ça CONTINUE

  • Forum - Discussions libres Le 8 mai 2009 à 13:34, par Augy vient de découvrir l’eau tiède !

    Pour Augy, les communistes n’ont jamais été le mal absolu. Il les rangeait dans le même sac que les socialistes qui ont géré la ville de 1965 à 2008 avec eux. "Blanc bonnet et bonnet blanc", en somme des incapables, rappelle-t-il dans sa dernière tribune d’Aubermensuel.

    Et bien notre bon docteur vient de découvrir qu’il y a pire que les communistes, encore plus incapables : les socialistes ! Endettement, Impôts locaux, j’en passe et des meilleures... Et oui, c’était possible.

    Alors de deux choses l’une : ou il prend les gens pour des imbéciles, lui qui avait manoeuvré pour faire gagner Salvator, ou cette incompétence des socialistes a été pour lui une révélation tardive. Le pire est qu’il n’est pas le seul à être tombé dans le panneau.

    Donc dans un cas comme dans l’autre, si l’électorat apporte une prime à l’incompétence, il a une grande chance de l’emporter en 2014 !

    • Forum - Discussions libres Le 17 mai 2009 à 12:33, par ducable93

      En reponse que dire alors de MR BEAUDET ?il a fait d’aubervilliers :une ville endetter.un parc HLM dans un etat pitoyable limite insalubre.il s est payer un appartement vue stade france canal a un prix defiant toute concurrence,je parle meme pas des amitié avec BRAZOUEC......POUR finir a quoi ressemble AUBERVILLIERS ?Une poubelle vivante.par le fait de l’imcompetence,la magouille,l’argent du contribuable jeter par les fenetres.et quel honte de voir dans les bureaux de vote de JULE VALLES,lors de l’election presidentiel une femme voiler entierement voter,temoin a l’appui.j ai honte de vivre a aubervilliers,moi qui y suit né,vecut pendant 35ans.je quitte aubervilliers pour rejoindre PANTIN qui a deja opter pour le changement.

  • COPIER COLLER DE BELLACIAO /

    A force de discours lénifiant au style cul cul la praline. A force d’être à coté de la plaque ( faire campagne pour le front de gauche lors de la manif du premier mai, par exemple, au lieu de sillonner la manif pour soutenir les luttes) A force de mariage avec des gens super bien fréquentables et propres sur eux (voir le célèbre couple Thibault Chérèque), A force de faire une fixette sur le npa. A force de trahisons (telle que celle des trois millions de manifestants du 19 mars)

    A force, à force, au milieu de rodomontades, de ne rien faire que du vent ou pire, un peu comme de la trahison . A force de dévoyer les organisations que nos vieux avait mis tant de mal à mettre en place pour de petites places de larbins. Dans trois ans, si la force de la bêtise continuait de sévir, les électeurs épuisés, en rage, désespérés, voteront de nouveau Sarko pour sanctionner ceux dont ils auront le sentiment qu’ils les ont déçus , qu’ils les ont un petit peu trahis.

    Continuez comme ça, et pour de bon vous décrocherez la timbale en 2012.

    Et surtout on espère vous n’irez pas dire, alors, que c’est la faute au NPA ou que c’est la fatalité, les français sont à droite, et bêtes aussi, un peu, n’est-ce pas !!!!

    Mais non, c’est un espoir vain ! Car peut être, surement, aurons nous droit encore alors à un nouvel espoir enchanteur, accompagnant l’élection de Mgb à la tête du Fdg. Ceci pour nous apporter une dernière fois encore l’espoir d’un changement de donne. Le nouveau Slogan serait alors. Changeons la donne avec une nouvelle idée innovante, la création d’un front des collectifs unitaires de gauche. POUR JOUER LA GAGNE en 2017 : La timballe !!!!!

    Et pendant ce temps Thibaut serait à la tête d’une très grande intersyndicale,que nous envierait le monde entier, unifiant à jamais Cfdt et Cgt,. Son compère chérèque trouverait une bonne place de sous ministre du travail, dans une future nouvelle super-équipe innovante de gauche sarkosienne. Le premier ministre chabandelmassien pourrait être alors, par exemple, le grand DSK. Nous aurions alors une vraie alternance au sur place, l’umps cédant la place au psump !!!!

  • Forum - Discussions libres ON A LE PRESIDENT QU’ON MERITE Le 9 mai 2009 à 10:01, par black owls

    Objet : On a le président qu’on mérite !

    Je fais suivre cette information, non que les diplômes soient synonymes
    > > d’excellence à mon avis, mais pour se rappeler les caractéristiques de qui
    > > vous savez : mentir avec aplomb sur tous les sujets. "Répéter inlassablement
    > > des choses fausses pour qu’elle deviennent vraies".

    > > > > > Lundi 29 mars 2009
    > > Sarkozy, un sous doué à l’Élysée ?
    > > Mais pourquoi tant de haine envers le corps enseignant en général et les
    > > chercheurs en particulier ? Tout simplement parce que Notre Majesté souffre
    > > du complexe du cancre parvenu. Président médiocre, il fut par le passé élève
    > > médiocre, bachelier médiocre et étudiant médiocre. Mais aucune trace de
    > > cette médiocrité dans son curriculum vitae. Et pour cause, il l’a customisé,
    > > l’animal.
    > > Officiellement Notre Souverain Éclairé serait titulaire d’une
    > > maîtrise de droit privé, d’un certificat d’aptitude à la profession
    > > d’avocat, d’un DEA de sciences politiques obtenu avec mention et aurait fait
    > > des études à l’Institut d’Études politiques de Paris. Waouh !
    > > Mais alors pourquoi est-il aussi nul ? Tout simplement parce que la plupart
    > > de ces titres universitaires sont faux.

    > > > > > **Une enquête menée par Alain Garrigou, professeur de sciences
    > > politiques à Nanterre le prouve.***http://www.fondation-copernic.org/spip.php?article219

    > > > > >
    > > En parcourant l’annuaire des anciens élèves de Sciences Po, il a pu
    > > constater que Sarkozy de Nagy Bosca n’y figure pas, ce qui signifie qu’il
    > > n’a pas mené ses études à leur terme et ne peut donc se parer du titre
    > > d’ancien élève réservé aux seuls diplômés. Et son DEA ? Pourquoi n’en
    > > trouve-t-on aucune trace dans les archives de Paris X Nanterre ? Tout
    > > simplement parce que si le candidat Sarkozy apparaît bien dans le procès
    > > verbal de la première session, il est ajourné pour ne pas s’être présenté à
    > > l’épreuve écrite terminale et n’avoir pas rendu son mémoire. Et son
    > > certificat d’aptitude à la profession d’avocat ? Obtenu sur le fil avec la
    > > note médiocre de 20 /40 (7/20 à la première épreuve et 13/20 à la seconde)
    > > Mais rappelons aussi, pour compléter le tableau, les notes obtenues au bac
    > > par le candidat 18917 en 1973 (Jury 80, lycée Molière) : 7/20 à l’épreuve
    > > écrite de français et 12 à l’oral (voilà pourquoi il s’exprime toujours dans
    > > un idiome approximatif), 9/20 en philo, 8/20 en maths (il a néanmoins su
    > > s’augmenter de 200 % !), 10/20 en anglais ("magnifical" s’exclama-t-il un
    > > jour en présence de la reine d’Angleterre) et 11/20 en économie (on n’est
    > > pas sorti de la crise !). Avec 142 points sur 300, le médiocre petit
    > > candidat fut recalé et fut obligé de se présenter au repêchage.
    > > Ne nous étonnons donc plus des propos méprisants qui sortent donc de la
    > > bouche de ce vilain petit personnage médiocre et rancunier qui a tant
    > > souffert de ne jamais avoir été reconnu à sa juste valeur par ses
    > > professeurs !
    > > Publié par LES PROFS DU COLLEGE DE VONNAS

  • Ecrire a Françoise de Panafieu, c’est s’incrire au chomage Le 9 mai 2009 à 21:46, par fouquier_tinville

    Jerome Bourreau est au chomage.

    Il habite le 17éme arrondissement, et travaillait chez TF1.

    Il a voulu exprimé son opposition à la loi Hadopi.

    Il a envoyé un mail, a sa député Françoise de Panafieu, pour faire part de son opinion.

    Erreur funeste.

    Madame De Panafieu, l’a transmis au ministére de la Culture.

    Evidement, le ministére de la Culture, l’a transmis à TF1, et TF1 s’est empressé, de licencier Mr Bourreau.

    Madame De Panafieu, appartient à la famille Wendel.

    Françoise de Panafieu, ne connait rien au monde du travail, car elle n’a quasimment, jamais travaillé de sa vie (sauf entre 1970 et 1973 dans une Drh).

    Que le ministére de la Culture et TF1, cherchent à faire taire, et à écraser un citoyen, c’est naturel, sous le régime Sarkozy/Guéant.

    Mais qu’une députée dénonce ceux, qu’elle est censée représenter et défendre, c’est un signe que nous ne sommes plus en démocratie.

    Françoise de Panafieu, n’a rien à faire à l’assemblée nationale.

    D’ailleurs mérite-t-elle la nationalité française ?

    • Attention écrire à son député peut être dangereux... Le 10 mai 2009 à 01:26, par Patoche

      Quand le gouvernement séquestre la liberté d’opinion.

      Comment s’appelle un pouvoir où le citoyen ne peut s’exprimer à titre privé par l’intermédiaire d’un mail privé avec son député sans être dénoncé puis licencié ?

      Certainement plus une démocratie.

    • Ecrire a Françoise de Panafieu, c’est s’incrire au chomage Le 10 mai 2009 à 11:12, par Tinville-Fouquier

      La mode est à la délation et au fichage : base élève dans l’éducation nationale pour détecter les "futurs délinquants" dès le plus jeune age, tous les pièges style face-book où les jeunes laissent innocemment des données personnelles qui pourront resservir contre eux plus tard.

      Mais que des gens qui font "référence" ou qui devraient non pas être des exemples mais avoir un minimum de recul et se servir de ce type de situation pour améliorer la législation (ils sont payés pour ça) se livrent à ce genre de petitesse, peut-être pour assouvir leurs fantasmes de contrôle social, est inquiétant.

      De la même façon, quand la municipalité veut mettre en place des "citoyens-relais" sans déontologie, chargés de signaler des "désordres", on est dans la même logique.

      Oui monsieur, on est dans une société de délation. et le moins qu’on puisse dire est que nos édiles reflètent la déliquescence des principes de liberté pourtant essentiels.

  • Le surloyer : que compte faire le parti communiste ? Le 10 mai 2009 à 14:48, par locataire inquiète

    Bonjour,

    j’ai signé il y a un certain temps maintenant une pétition que des militants communistes m’avait proposée.

    J’avais aussi assisté à une réunion avec Messieurs Beaudet, Del Monte et Ruer sur la loi Boutin.

    J’avais cru comprendre qu’une autre initiative aurait lieu au mois de mai.

    Quand est-elle prévue ? Je n’ai pas eu de renseignements à ce sujet.

  • Rupture ?! Le 11 mai 2009 à 10:39, par Ernesto

    M. Abderrahim Hafidi, redevenu, le temps d’un billet, "adjoint à la Culture" (mais il continue dans la galerie des portraits que publie inlassablement Aubermensuel d’être qualifié d’adjoint aux "politiques et pratiques culturelles")sort de la léthargie dans laquelle on le croyait plongé depuis son accès aux responsabilités signalées.

    S’exprimant en qualité de radical de gauche (oui, de gauche) il évoque un séjour à Fès (Maroc) qu’il fit en avril dernier, en compagnie du Maire, dans le cadre des rencontres intitulées "Une âme pour la mondialisation", autrement dit tout un programme.

    A. Hafidi nous informe que le maire d’Aubervilliers s’est exprimé sur la crise de la démocratie et les "oublis de la mémoire des anciennes puissances coloniales". On aimerait disposer de cette réflexion.

    Bref la présence d’Aubervilliers témoignait du besoin d’une nouvelle "gouvernance"(le mot - assez obscur mais marqué d’une idéologie de consensus - est très à la mode) qui doit privilégier le qualitatif sur le quantitatif (?).

    Décidément en verve A. Hafidi accorde une interview sur les questions de la politique culturelle locale, sous l’intitulé "Continuité et ... rupture". On le notera "rupture" (au singulier) et non point "ruptures". Mais on ne comprend pas bien de quoi il est vraiment question.

    Je souhaiterai que Lucien Marest nous dise quelque chose des intentions assez vaseuses de M. Hafidi.

  • le systéme Ciel est revenu dans les abribus - la galére aura duré 7 mois Le 11 mai 2009 à 13:04, par habitant_aubervilliers

    De novembre 2008 à mai 2009, on nous aura enlevé, le sytéme Ciel pendant 7 mois.

    Et mai 2009, il est réapparu, sur les écrans à cristaux liquides, des abribus.

    On sait de nouveau, quand arrivera le prochain bus.

    Faut-il remercier JC Decaux, pour les 7 mois de galére ?

    Ou faut-il féliciter, la municipalité socialiste, qui n’est jamais intervenue ?

    En tout cas, cette histoire constitue la preuve, que nos élus, ne prennent jamais le bus.

  • La rénovation du square Stalingrad, aura couté des millions d’euros.

    Rénover un jardin public, sans l’interdire aux chiens, c’est jeter l’argent public, par les fenetres.

    Car il est évident, qu’aussitot inauguré, le nouveau square Stalingrad, sera souillé par les crotes de chiens.

    En France, rénover un jardin public, ça ne sert à rien.

  • Conseils de quartiers cherchent président(e) Le 14 mai 2009 à 13:49, par Rabcor

    Aubermensuel et le site de la ville informent que l’élection des président(e)s-habitant(e)s aura lieu mardi prochain (19 mai) de 18h à 20h 30 dans des bureaux de vote installés dans des écoles de quartier.

    A la Maladrerie/ Emile Dubois, c’est le vide absolu. Les habitants n’ont aucun élément d’information. La Charte de fonctionnement des conseils de quartier prévoyait une procédure pour l’élection d’un(e) président(e) qui n’a pas été mise en oeuvre.

    Que se passe t’il dans les autres quartiers d la ville ?

    En tout cas à la Mala/ED c’est un véritable déni de démocratie.

    On se moque vraiment des habitants.

  • Nuit des musées Le 17 mai 2009 à 14:53, par Poisson Rouge

    Je ne sais pas ce que vous avez fait hier soir mais moi j’ai profité de la nuit des musées pour (re)visiter le musée de la musique (Porte de Pantin). On prend le 150, on descend à Porte de la Villette, on traverse le parc de la Villette et on y est !

    Le musée est magnifique. Un audio-guide permet d’entendre les différents instruments présentés et on croise de petits concerts le long du parcours. Si vous ne savez pas quoi faire de votre prochain week-end, pensez-y ;-)

    • Nuit des musées Le 19 mai 2009 à 14:02, par habitant_aubervilliers

      Le musée de la musique est intéressant.

      J’ai eu la chance de le visiter, en groupe, guidé par un professeur de musique.

      Il y a, à voir, pleins d’instruments de musique, dont un stradivarius.

      Mais, un samedi, arriver a monter dans le 150, cela reléve de l’exploit.

      Les samedi et dimanche, les rares 150 sont pleins a craquer.

    • Nuit des musées Le 24 mai 2009 à 10:23, par Prime aux casseurs

      Uniquement pour NAP et ce sera mon dernier commentaire avec lui sur le sujet. Vous êtes dans dans vos commentaires un donneur de leçons. Vous savez tout, et moi, je commencerais seulement à comprendre : pauvre prétentieux que vous êtes. Il serait aussi temps que certains arrêtent de toujours voir des communistes derrière chaque commentaire. Il n’y a pas que les militants PC ou PS qui s’intéressent à la vie locale ou politique, les citoyens ça existent aussi Monsieur le prétentieux.

    • prime aux casseurs Le 24 mai 2009 à 13:33, par Nap

      Je sens que tu es "vexé" ,cela aurait pu me dérangé mais comme tu te définis comme étant un mec de "droite" (ni PCF ni PS alors par élimination )cela ne me gène guère . Pourrais je seulement relever que le qualificatif de "prétentieux" ne me concerne pas vraiment. Avouerais-je une "petite" expérience dans le domaine de la prévention/sanction judiciaire .

      Mon interpellation concernait une phrase digne d’un réactionnaire et je persiste ....

    • Nuit des musées Le 24 mai 2009 à 20:40, par Thierry et Sabrina en colère

      A qui faut-il s’adresser pour parler avec la personne irresponsable de l’implantation des vélib et velcom à Aubervilliers ?
      Qui a décidé de cette implantation complètement débile ?

      Les Vélib Paris/Aubervilliers ne desservent même pas les points essentiels de liaison avec les transports en commun. Aucune station Vélib ne dessert le métro des 4 chemins, aucune station vélib non plus pour la gare de la Courneuve, ni le métro du Fort d’Aubervilliers.
      L’implantation des stations est abérante de stupidité, je ne sais pas à qui profite cette organisation, sûrement à JC DECAUX qui encaisse le paiement de 2 abonnements de 30€/an chacun pour pouvoir se déplacer d’Aubervilliers, de la Courneuve à Paris. Tout cela parce que les Maires des villes qui prônent les partenariats à longueur d’années sont incapables de rendre compatible velcom et velib. C’est vraiment nul...
      On nous rabâche le fait de prendre les transports en commun, patati patata la planête, la pollution, l’essence trop chère, mais qu’est-ce qui est fait clairement pour les transports en commun, le RER B est une grosse blague, la gare d’aubervilliers est desservie par 1 RER sur 4 qui en plus est soit en retard soit en panne (problème de caténaire ou de personnes sur les voies, problèmes techniques, enfin tous les problèmes possibles pour arriver à la bourre au boulot), le parking gratuit à La Courneuve à proximité de la gare RER a été supprimé et le vélib qui n’est pas compatible avec velcom mais qui en plus n’est pas compatible ni avec le métro ni avec le RER. Je ne parle pas des pistes cycles totalement insuffisantes, y font quoi nos élus écolos ?
      Je ne sais pas à quel point notre argent (nos impôts) est investi dans ces vélib incompatibles entres eux, mais il est certain que Monsieur JC DECAUX doit s’en frotter les mains.

    • Nuit des musées Le 24 mai 2009 à 20:47, par Robert

      A lire "Prime aux casseurs", j’ai pas le sentiment qu’il soit de droite. J’ai entendu, pas plus tard qu’aujourd’hui, un élu socialiste (qui ne parlait pas du site du PCF) dire à peu près la même chose.

    • Nuit des musées Le 24 mai 2009 à 21:28, par Délinquant

      A l’évidence, Nap n’est pas Napoléon. Comme il dit, son expérience est petite, très petite, toute petite, tellement minuscule quelle en est invisible.

  • Velcom - aucune station au carrefour Pleyel Le 21 mai 2009 à 09:15, par habitant_aubervilliers

    En nombre de travailleurs, et en nombre d’habitants, le quartier Pleyel, est un des plus grands quartier, de Plaine Commune. Pourtant, il n’y aura, pas de station Velcom, au carrefour Pleyel. L’implantation, d’une telle station, de vélos en libre service, au carrefour Pleyel, aurait pu éviter, à des centaines de citoyens, de prendre, la ligne 13 du métro, saturée, et aurait pu leur permettre, de venir en vélo. Ce manque, de station Velcom, dans ce quartier, est injuste. Mais les dirigeants communistes, de Plaine Commune, en ont décidé ainsi.

    • Velcom - aucune station au carrefour Pleyel Le 21 mai 2009 à 10:01, par Vive le vélib

      Le vélib-velcom fait débat. Gageons que dans quelques mois ou années, le vélo aura pris plus de place dans les déplacements, et il fallait une action volontariste pour y parvenir. Regrettons simplement que le problème de stationnement des vélos personnels n’ait jamais été pris sérieusement en compte par les entreprises, institutions... Comment garer son vélo sans risque de vol ou de dégradation ? Car c’est sans doute là qu’était la principale réponse.

      Pour en revenir aux vélib, on peut déplorer la coexistence de deux systèmes qui aboutissent à un doublement de l’espace consacré aux vélos et la nécessité pour l’albertivillarien d’avoir deux abonnements.

      le problème du vélo tient aussi à l’inadaptation des pistes cyclables (des petits bouts de 500m juxtaposés et souvent encombrés par des voitures et objets divers. Le système parisien (voies de bus plus larges) ou le système canal de saint Denis où cohabitent les circulations douces (piétons, rollers, vélos, trotinettes...) semble mieux adapté. Mais là aussi, Europe oblige, la responsabilité publique risque d’être engagée si sur un espace où les différentes formes de circulation ne sont pas dissociées.

      Une seule solution citoyenne : imposer le vélo dans l’espace public sans nuire aux piétons.

    • désengorger les bus Le 21 mai 2009 à 10:31, par Poisson Rouge

      Les bus sont saturés : toujours pleins, quelle que soit l’heure. Sans compter que certaines stations (Heurtault pour le 173 par exemple) n’ont toujours pas d’horaires affichés. Sans système SIEL et sans horaire, comment savoir s’il est plus rapide de marcher jusqu’à la gare ou d’attendre le bus ?

      Les vélibs et les velcom constituent une alternative bienvenue pour résoudre une partie des difficultés que les usagers rencontrent au quotidien. Je laisse désormais le bus aux gens qui en ont vraiment besoin (personnes âgées, touristes avec valise, handicapés, etc.).

  • Des TIG préventifs ? Le 22 mai 2009 à 17:59, par Coreg

    Les travaux d’intérêt général constituent un réponse judiciaire qui peut, parfois, s’avérer pertinente. Les TIG résultent toujours d’une condamnation et valent réparation à la société.

    A Aubervilliers l’OPH et l’OMJA ont, semble t-il, décidé d’innover. Il est en effet envisagé d’ouvrir un chantier de deux semaines en juillet pour rénover le hall et l’escalier du 27 Gabriel Rabot (Cité Emile Dubois)depuis longtemps complètement tagué et dans un état pitoyable.

    L’idée est de faire réaliser la restauration par les auteurs des dégradations qui, semble t-il, ont donné leur accord.

    Leur prestation ne serait pas rémunérée mais l’OMJA proposerait un séjour de vacances en dédommagement de l’effort.

    On attend de cette démarche un progrès de la conscience citoyenne.

    La Régie de quartier a été sollicitée pour assurer la coordination technique. Le CA de la Régie, informé de la démarche, n’a pas dit non mais attend avec beaucoup d’intérêt et une certaine circonspection les résultats.

    L’affaire est donc à suivre.

    • Des TIG préventifs ? Le 22 mai 2009 à 18:34, par En difficulté, pas délinquant, mais privé de vacances

      Serait-il possible d’envisager la même chose pour les jeunes qui galérent (recherche d’emploi sans succès), mais qui n’ont jamais rien dégradé de leur vie, ou Faut-il dégrader pour avoir la chance d’obtenir un séjour de vacances avec l’OMJA ?

    • Des TIG préventifs ? Le 22 mai 2009 à 18:50, par Lydie

      Vous appelez cela de l’innovation. Pour moi ce n’est rien d’autre qu’un encouragement à la dégradation !

    • Des TIG préventifs ? Le 22 mai 2009 à 19:34, par Alice

      Coreg "attend de cette démarche un progrès de la conscience citoyenne". Mais vous vous foutez de la gueule des citoyens. C’est proprement scandaleux de faire appel aux casseurs pour réparer la casse et en plus leur offrir des vacances.

    • Des TIG préventifs ? Le 22 mai 2009 à 19:41, par Prime aux casseurs

      Un séjour de vacance en dédommagement de l’effort. Mais l’effort de quoi ? D’avoir vandalisé le hall ?

    • Des TIG préventifs ? Le 22 mai 2009 à 19:52, par Louise

      Les locataires du 27 allée Gabriel Rabot qui réclament depuis longtemps à l’office HLM la remise en état du hall ne veulent pas voir ceux qui leur empoisonnent la vie tous les jours et tous les soirs se payer des vacances grâce à leurs dégradations.

    • Des TIG préventifs ? Le 22 mai 2009 à 20:14, par Poisson Rouge

      Le TIG est effectivement une bonne idée. Mais pourquoi les faire partir en vacances après ?

      Imaginez un parent qui punit son gamin parce qu’il a fait de la peinture sur les murs et qui, juste après, lui paye une place de ciné pour le remercier d’avoir nettoyer. Absurde ? Eh bien là, c’est pareil.

    • Des TIG préventifs ? Le 22 mai 2009 à 22:22, par Solange

      D’accord pour les TIG. Mais les TIG, c’est une réparation envers les victimes ou la société. Cela doit rester une sanction (adaptée) pas une récompense pour ceux qui dégradent le bien public.

    • Des TIG préventifs ? Le 22 mai 2009 à 22:28, par Intéressé...

      Est-ce que les animateurs de l’OMJA participeront aussi au séjour de vacance ?

    • Des TIG préventifs ? Le 22 mai 2009 à 22:41, par Georges

      Cité Lénine : étant donné l’ampleur des dégradations quotidiennes, si les vandales sont d’accord pour "réparer" avec à chaque fois en contre partie un séjour de vacances, ils sont assurés d’être en vacances plusieurs mois par an.

    • Des TIG préventifs ? Le 23 mai 2009 à 09:44, par très en colère

      J’en reste pantoise !!!!!!!!C’est une plaisanterie ou non ? Franchement quelle mouche pique le Maire pour faire ce genre de propositions ? L’augmentation faramineuse de nos impôts locaux va passer dans les vacances de ceux qui nous pourrissent la vie ? Ou bien le Maire veut "acheter" la paix sociale ?
      C’est scandaleux !!!!!!!!!
      J’étais moi aussi en mairie pour l’hommage à Stéphanne Hessel, et j’ai eu honte de l’intervention du Maire

    • TIG : sanction pénale . Le 23 mai 2009 à 15:35, par Nap

      "Prime au casseur"
      me semble être dans le délire sécuritaire : j’espére qu’il ne represente que lui même.

      "Coreg" rappelle qu’un TIG est une mesure judicaire ordonnée par des magistrats pour éviter des sanctions plus lourdes, c’est une sanction pénale dans un cadre éducatif.

      Que l’OMJA organise des vacances pour les jeunes de la ville, même avec ceux qui commettent des délits , je n’y vois pas une aberration démagogique .
      Il faut donc savoir comment sont organisés ces voyages : comment sont-ils financés ? qui y participent ? qui les encadrent ? Bref avoir des informations précises sur le contenu et le contrôle pédagogique.

      Leur prestation ne serait pas rémunérée mais l’OMJA proposerait un séjour de vacances en dédommagement de l’effort

      Cette phrase de Coreg demanderait à être précisé et si son contenu était exact, cela me dérangerait :un TIG ne doit pas être dédommagé pécuniairement et il n’est pas négociable sur sa forme .

      Il est clair que si ces séjours se déroulent dans le cadre d’une pression d’un groupe sous la forme de chantage, cela n’a plus aucun sens éducatif .

      Je me souviens des positions du Maire communiste de Sevran, Stéphane Gatignon qui a supprimé à son élection en 2001 comme maire de Sevran, tous les "projets de voyage" mis en place par son prédécesseur RPR. Ce moyen avait pour but "d’acheter" les éléments les plus délinquants qui exerçaient une pression sur la municipalité.

      Sinon je ne vois pas ce qui est choquant d’envoyer en vacances des mineurs/majeurs condamnés à moins d’être pour la double peine ou le renvoi dans le pays d’origine du mineur/majeur délinquant étranger comme le preconsie Gerin le communiste sarkoziste.

      Donc avant de polémiquer , il faudrait avoir des precisions sur la finalité de ce projet .

    • Des TIG préventifs ? Le 23 mai 2009 à 18:18, par Prime aux casseurs

      "Délire sécuritaire", certainement pas. A lire "NAP", je peux vous dire que le délire est plutôt chez lui. Il fait partie de ceux qui sans chercher à comprendre classent arbitrairement et autoritairement les personnes à partir d’un court commentaire. Il juge sans savoir, sans connaître, hativement, sans réfléchir plus loin que le bout de son nez. Je sais parfaitement ce que c’est qu’un TIG, j’en ai bénéficié à deux reprises et j’en connais les limites. Je ne suis pas un défenseur du tout sécuritaire pas plus que je suis d’accord pour tomber dans la stupidité du tout pardon hors toutes sanctions adaptées. L’expérience m’a montré que sortir de la petite délinquance et réussir sa jeunesse, c’est aussi, en cas de faute, être confronté à ses responsabilités. Nap fait dans le délire le plus complet : qui parle de double peine ? qui parle de délinquants qui seraient, selon NAP, inéluctablement étrangers, et pourquoi donc ? Qui parle de l’obligation de renvoi au pays d’origine ? Comme le dit une internaute, un TIG, c’est d’abord une réparation à un préjudice. La sanction, c’est l’effort qui sera fait grâce à l’ouverture de ce chantier. Je ne vois pas la nécessité d’y ajouter une récompense avec un "stage" vacances. Il faut faire comprendre à ceux qui dégradent ce que coûte leur vandalisme. Les "obliger" à comparer le temps qu’ils ont passé à dégrader et le temps qui leur aura été nécessaire pour réparer.

    • Des TIG préventifs ? Le 23 mai 2009 à 18:50, par Aide Mémoire

      Souvenons nous du programme électoral du Parti Socialiste aux dernières élections municipales : "Pour assurer un entretien quotidien et de qualité du parc locatif public (HLM), nous instaurerons une obligation de réparation sous 48 heures des petites et moyennes dégradations". Il était aussi prévu de "favoriser, dans le cadre d’une action d’insertion professionnelle des jeunes, des services de taxis cyclo-pousse". L’insertion professionnelle des jeunes avec les "cyclos-pousse" étant difficile à mettre en oeuvre suite à l’arrivée des "Vélib", le PS local tente de répondre autrement en mettant en oeuvre des TIG pour réparer les dégradations dans les HLM sous 48 heures.

    • Des TIG préventifs ? Le 24 mai 2009 à 06:58, par Nap

      "Prime aux casseurs" commence à réfléchir ! Tant mieux ! révelateur d’ailleurs le choix du pseudonyme , il est à l’image de son raccourci polémiste genre "brève de comptoir" :

      Un séjour de vacance en dédommagement de l’effort. Mais l’effort de quoi ? D’avoir vandalisé le hall ?

      Alors oui, je juge et je classe des informations incomplètes , je juge et je classe ceux qui font des amalgames et qui ne comprennent pas l’alliance de la sanction pénale et de l’éducation .

      Et puis cela continue quand je lis la prose de certains autres intervenants . Vous devriez, vous replongez dans l’ordonnance du 2 fevrier 1945 et participer à sa défense car Le gouvernement actuel veut en limiter l’application .

      Il est vrai que la dérive sécuritaire existe dans les rangs du PCF au niveau d’un député/maire mais cela vous avez honte et je vous comprends.

      Pour bien réfléchir, je vous conseille de vous informer auprès du SNPES PJJ ou de la CGT PJJ, du syndicat de la magistrature ou du syndicat des avocats .

    • Précision Le 24 mai 2009 à 08:35, par Coreg

      En réponse au message de NAP du 23 mai, je confirme que lors de la présentation du projet au CA de la Régie de quartier, il a été dit : les travaux de réparation ne seront pas rémunérés mais l’OMJA offrira un séjour dans le cadre d’un de ses projets de vacances.

    • Des TIG préventifs ? Le 24 mai 2009 à 08:57, par humanistechromatique radical

      Faut-il dégrader pour avoir la chance d’obtenir un séjour de vacances avec l’OMJA ?

      Vous appelez cela de l’innovation. Pour moi ce n’est rien d’autre qu’un encouragement à la dégradation !

      Mais vous vous foutez de la gueule des citoyens. C’est proprement scandaleux de faire appel aux casseurs pour réparer la casse et en plus leur offrir des vacances.

      la remise en état du hall ne veulent pas voir ceux qui leur empoisonnent la vie tous les jours et tous les soirs se payer des vacances grâce à leurs dégradations

      Ces propos sont-ils tenus par des militants communistes ? Si oui , je crains que le PCF d’Aubervilliers doive faire une "école du parti" sur la question de la prévention de la délinquance . Petit rappel :

      « Il faut punir quand c’est nécessaire, se défend-il. Mais pour être positive, la sanction doit prendre place dans une perspective éducative, apparaître comme juste. L’objectif doit être la réinsertion, la sanction n’est pas une fin en elle-même. L’éducation (l’aide sociale) et la sanction doivent donc aller de pair. L’état des prisons aujourd’hui est scandaleux ! Les jeunes en sortent en professionnels du crime. »

      Qui a écrit ce texte : le député communiste Michel Vaxès.Alors l’initiative de la Mairie peut s’inscrire dans cette démarche de prévention alors au lieu d’hurler avec ceux qui demandent plus de sanctions, il faudrait souligner l’importance de toutes les démarches de prévention tout en expliquant éventuellement ses limites.

    • Des TIG préventifs ? Le 24 mai 2009 à 09:25, par Nap

      je confirme que lors de la présentation du projet au CA de la Régie de quartier, il a été dit : les travaux de réparation ne seront pas rémunérés mais l’OMJA offrira un séjour dans le cadre d’un de ses projets de vacances

      .

      Je m’interroge sur la confusion des rôles , un TIG ne peut être rénuméré .Un TIG est une condamnation pénale ordonnée par un Juge et non pas une "mesure de réparation" organisée par la Mairie.Bref encore une confusion sur les mots...Si c’est le cas : je ne suis pas en accord avec ce projet . Il faudrait en discuter en détails en évitant les propos "douteux" .

    • Des TIG préventifs ? Le 24 mai 2009 à 21:16, par Lydie

      Visiblement les TIG font discussion. D’ailleurs, a t-on vraiment affaire à une procédure TIG ? D’après vos écrits,Il ne semble pas y avoir ni intervention ni décision de la justice. Puisque qu’on me cite, alors je décide de confirmer mon opinion. Je considère effectivement que payer des vacances (même courtes) en échange de la réparation de ses propres dégradations est bien un encouragement à la dégradation. Et qu’on ne vienne pas me dire que je suis de droite, je suis - de longue date- une électrice du parti socialiste (inscrite au bureau de la mairie).

    • Des TIG ? Le 25 mai 2009 à 08:02, par Nap

      D’ailleurs le titre "TIG préventif" me parait confus , le TIG est une sanction pénale . Qui a employé cette expression judiciaire ? Je viens de relire les propos de Coreg , il manque à mon sens de précision . Je viens de relire les miens : je me suis laissé aller à quelques raccourcis !

      Je m’élevais surtout contre des phrases courtes aux allure de règlement de compte dites par des intervenants, peu importe l’étiquette ou la sensibilité politique d’ailleurs mais cela me dérange plus quand cela vient du camp de la gauche .

      Bien sûr, la délinquance est une atteinte grave à la dignité humaine et aux droits démocratiques. Mais dans ce domaine, les réponses peuvent se figer dans des postures politiciennes alors qu’il faudrait les dépasser pour apporter des solutions de prévention et des réponses judiciaires qui peuvent être un tremplin à une aide éducative. Pour cela, il faudrait donner des moyens humains et financiers aux magistrats et aux éducateurs (point essentiel qu’il faudrait développer) .

      Quant à la politique de la Mairie sur ce sujet , elle mériterait une discussion de fond sur les propositions mais je maintiens que je ne participerai jamais aux lynchages défouloirs en une phrase même si elle porte sur les ambiguïtés des réponses.

    • Des TIG préventifs ? (suite) Le 25 mai 2009 à 11:49, par Coreg

      Puisque le débat à propos de l’initiative envisagée au 27 Rabot a pris un caractère général et suscite des interrogations sur la notion de « travail d’intérêt général » (ce à quoi n’est pas formellement assimilable l’initiative Rabot, dès lors qu’il n’y a pas eu de condamnation) autant se reporter aux textes qui définissent les travaux d’intérêt général.

      L’art. 131-8 du Code pénal indique que le tribunal peut, à titre de peine principale, prononcer une peine de travail d’intérêt général :

      « Lorsqu’un délit est puni d’une peine d’emprisonnement, la juridiction peut prescrire que le condamné accomplira, pour une durée de quarante à deux cent quarante heures, un travail d’intérêt général non rémunéré au profit d’une personne morale de droit public ou d’une association habilitée à mettre en oeuvre des travaux d’intérêt général. La peine de travail d’intérêt général ne peut être prononcée contre le prévenu qui la refuse ou qui n’est pas présent à l’audience ».

      Pour les mineurs, les travaux d’intérêt général doivent être adaptés à leurs capacités et avoir un caractère formateur ou de nature à favoriser leur insertion sociale.

      La peine de travail d’intérêt général peut être prononcée à titre principal ou comme substitution à une peine d’emprisonnement, ou en complément d’une peine prononcée avec sursis. Pour que le travail d’intérêt général soit prononcé à titre de peine principale, plusieurs conditions sont nécessaires :

      1. il faut que le délit soit puni d’une peine d’emprisonnement ;
      2. le délinquant doit être âgé de plus de seize ans au moment de la commission de l’infraction ;
      3. le délinquant doit donner son consentement à la mesure (autrement dit, il ne s’agit pas de travaux forcés).

      Il m’avait semblé que la qualification de l’initiative Rabot pouvait être qualifiée de « TIG préventifs ». Est-ce si faux que cela ? J’ai tendance à ne pas le penser.

      En tout cas, il est méritoire que le débat, par delà la dimension politique de l’affaire, ait pris aussi une dimension pédagogique n’est pas pour me déplaire.

    • Contrat éducatif ! Le 25 mai 2009 à 13:34, par Nap

      La notion de « travail d’intérêt général » ce à quoi n’est pas formellement assimilable l’initiative Rabot.

      Au regard d’une pratique professionnelle dans ce domaine judiciaire, cette initiative n’a rien avoir avec un TIG. Je pense qu’il faut être très vigilant sur le sens des mots . Sinon on arrive à des extrapolations et à des polémiques qui dénaturent l’importance de l’enjeu.

      Donc revenons au projet de la Mairie , sans vraiment connaître les détails du projet , il me semble qu’il faudrait connaître le contrat éducatif qui lit les personnes concernés ( OMJA et mineurs/majeurs auteurs ou pas ).

      je répète, j’émettrais des réserves si on mélange les genres sans un cadre éducatif précis et/ou sans aucun repère judicaire pour bien "repérer" les objectifs. En revanche un club de prévention ( j’ai connu ce cas de figure ) ou l’OMJA peuvent organiser des travaux de réparation mais je ne pense pas que les auteurs des dégradations doivent être les principaux acteurs de la réparation.

      Il est évident qu’il peut y avoir un effet pervers dans ce type de stage :certains pourraient se dire je dégrade pour avoir des "vacances".

  • Faucille et marteau refleurissent Le 23 mai 2009 à 14:06, par curieux

    Que se passe-t-il ?

    Voilà que les fameuses affiches fluos "à Aubervilliers, 60 ans de communisme çà suffit" réapparaissent.

    Deux explications sont possibles :

    1- le Maire vient d’adhérer au PCF

    2- le Maire va donner sa démission et provoquer de nouvelles élections municipales pour permettre l’élection de Pascal Beaudet comme maire.

    Le colleur des affiches me répondra-t-il ?

    • Faucille et marteau refleurissent Le 23 mai 2009 à 17:01, par on a gagné ?

      Curieux a raison. Il faudrait qu’on verifie les résultats de l’election municipale de l’année dernière. Si ça se trouve les socialistes ont oublié qu’ils avaient gagnés.

      PS : Et ce qui est embetant c’est que Didier Daeninckx va devoir demenager

    • Faucille et marteau refleurissent Le 23 mai 2009 à 19:06, par curieux

      Je ne partage pas cette allusion à D. Daeninckx : avec cette réflexion, il faudrait que plusieurs milliers d’électeurs déménagent !

      Ah oui, bonne idée, on fait déménager tous ceux qui n’ont pas voté P. Beaudet.

  • "RENOUVEAU" RECONQUETE Le 23 mai 2009 à 19:57, par DAVID

    Un nouveau journal, un nouveau logo, une nouvelle démarche quartier, un nouveau découpage électoral, et pourquoi pas une nouvelle intercommunalité (Pantin Montreuil plutôt que Plaine Commune ! ), mais quel sens à toutes ces nouveautés ?
    Ils veulent embourgeoiser Aubervilliers

    Alors quel programme de reconquête ? Comment réinvestir ce qu’ils nous ont volé ??? Les communistes et associés veulent reconquerir la ville, faire du neuf, mais comment ? Quel programme ? Les municipales c’est après-demain, et les cantonales, demain ? Que faire les amis ?

    • "RENOUVEAU" RECONQUETE Le 10 juin 2009 à 00:46, par Malika.neuf trois

      "Comment réinvestir ce qu’ils nous ont volé ?"
      C’est sidérant, il se trouve encore, un an et trois mois après un vote démocratique, des personnes pour dire ce genre de choses ! J’ai toujours pensé que certains communistes avaient un gros problème avec la démocratie depuis qu’ils ont abandonné la dictature du prolétariat.
      Finalement s’il existe des anti communistes primaires, c’est certainement qu’il existe des communistes primaires.Alors réveillez-vous ou continuez comme ça c’est justement ce qui nous a fait perdre.

  • Anniversaire ! Le 6 juin 2009 à 10:49, par Denis Raffin, maitre toilier

    Chers camarades, chers visiteurs,

    Le site fête aujourd’hui sa première année d’existence ! Les statistiques sont tout simplement impressionnantes :
    - Plus de 21 000 visites en tout !
    - 94 visites par jour pour le mois de mai
    - 220 articles publiés
    - Plus de 1 700 messages postés par les visiteurs !
    - 120 discussions lancées sur la page FORUM/Discussions libres

    Des chiffres qui donnent le vertige pour un simple site de section