Meeting du 11 avril

La gauche rassemble à Robespierre

jeudi 12 avril 2012

A l’image de Pierre-François Grond, ex numéro 2 du NPA, ici en photo, c’est un Front de Gauche encore élargi qui s’ancre dans le paysage local et national.

Après trente ans de LCR, le prof d’histoire au lycée Henri Wallon qui a été avec Olivier Besancenot l’un des fondateurs du NPA a affirmé son soutien à Jean-Luc Mélenchon devant une assistance dans laquelle on reconnaissait des visages qu’on voyait plutôt dans les cercles du PS, des verts, du NPA, ou encore peu impliqués dans la vie politique.

"C’est une tribune jeune que vous avez là" soulignait une journaliste du Figaro, qui avait appelé la section du parti communiste dans l’après midi, sans doute à la recherche d’indices expliquant la dynamique de la campagne du Front de Gauche. Les indices étaient visibles d’emblée à travers le renouvellement de l’assistance et la diversité de la tribune. Mais c’est sans doute plus encore à travers les propos tenus qu’on peut expliquer les raisons de la percée du Front de Gauche.

La campagne de Mélenchon apparaît comme le résultat d’une aspiration profonde à un rassemblement populaire qui porte des espoirs réels et durables de changement en bousculant les lignes actuelles.

En répartissant autrement les richesses, a souligné Eric Coquerel, dirigeant du Parti de Gauche a montré la cohérence économique du projet porté par le Front de Gauche ; il est urgent de casser le système Merkozy en Europe en faisant de 2012 une première étape vers un référendum sur les traités européens qui permettra d’affirmer la souveraineté du peuple, et non celle des banquiers. sur les décisions qui le concernent.

A titre d’exemple, Patrick le Hyaric annonçait que ces mêmes banquiers mettront en place dès lundi 16 avril à Francfort un nouvel outil de spéculation sur la dette française qui bien évidemment sera financé par les restrictions budgétaires en France. Nous reviendrons sur ces différents aspects du meeting qui méritent que le débat soit prolongé à travers les espaces d’échange existants comme ce site et celui du Front de Gauche, mais aussi les assemblées citoyennes dont les participants à le réunion du 11 avril attendent avec intérêt un nouveau développement.

Pour l’heure, la démarche du Front de Gauche séduit une frange renouvelée de citoyens, comme on peut le constater depuis plusieurs semaines. Parce qu’elle propose une analyse de la situation sociale et économique qui doit être encore plus largement débattue et partagée, cette démarche a ouvert l’espoir de faire bouger les rapports de force là où la droite répond précisément par l’accentuation de l’austérité.

Comme l’a précisé Pierre-François Grond, la gauche se retrouve à travers le Front de Gauche de façon durable sur des thèmes apparus au cours des grands mouvements sociaux des dernières années : CPE, sécurité sociale, retraites... qui trouvent aujourd’hui un prolongement politique dans la dynamique de la campagne de Mélenchon.

Pas étonnant que ce matin, "le Parisien" titre, nouveau sondage à l’appui, que "Mélenchon est le candidat qui incarne le mieux le changement". Et en plus, le sondage a été effectué avant le meeting d’Aubervilliers !

Eric Plée

(Nous reviendrons au cours du week-end sur ce meeting pour en développer d’autres aspects)

Hebergement gratuit d'image et photo Hebergement gratuit d'image et photo

7 Messages

  • La gauche rassemble à Robespierre Le 12 avril 2012 à 11:31

    Hollande se voit déjà Président. Il refusera toute négociation avec le Front de Gauche entre les deux tours. Les électeurs du Front de Gauche devront se rallier sans discussion s’ils veulent foutre dehors Sarkozy.

  • La gauche rassemble à Robespierre Le 12 avril 2012 à 18:34

    Hollande refuse non seulement d’envisager une négociation, mais il s’oppose aussi par avance à toutes modifications de son programme. En clair il dit : votre avis m’importe peu, c’est à prendre ou à laisser. Il lui appartiendra donc de convaincre les électeurs du Front de Gauche qu’il peut-être le président du changement. C’est loin d’être gagné...
    Pour le second tour, la position du Front de Gauche est très claire, il n’est pas question de favoriser Sarkozy, donc le vote Hollande, s’il est au deuxième tour, sera le vote par défaut contre Sarkozy. Pour le reste, en l’état, les deux programmes sont incompatibles, donc on ne voit pas bien la possibilité d’une participation au gouvernement pour le Front de Gauche dans ces conditions. Certains pourront se laissent tenter par des postes ministériels, Robert Hue par exemple. Si cela arrive, il ne faudra pas pour autant en tirer des conclusions politiques hâtives, Sarkozy a bien eu des ministres socialistes. Pourtant une question importante reste en suspend, le Front de Gauche avait proposé un accord électoral dans 90 circonscriptions où le Front National pouvait présenter un danger, il s’agit là d’un front républicain qui se justifie parfaitement. La réponse du ps est toujours attendue...

  • La gauche rassemble à Robespierre Le 12 avril 2012 à 21:23

    est-ce que si Mélenchon est au 2ème tour face à Sarkosy les socialistes voteront pour le Front de Gauche ??? Et bien là, se serait vraiment une révolution !!
    Pourquoi nous serions toujours les dindons de la farce face aux socialistes. Pour les municipales au 1er tour nous étions en tête et bien les socs se sont maintenus, ils ont même fréquauter et gagner avec le Modem en la personne de Mr Augy(qu’on ne voit plus d’ailleurs ??) mais qui est maintenant remplacer par ME Vigeant.
    C’est grave ce que je dis mais je ne me salierais plus les mains à voter socialiste et m’en mordre les doigts pendant x temps. Je préfère avoir affaire à un vrai pourri qu’à un pourri déguisé en gentil.

  • La gauche rassemble à Robespierre Le 12 avril 2012 à 22:07, par Si le Figaro s’intéresse à nous, on est sauvé !

    Merci pour ce compte rendu. Je n’ai pu venir à cette soirée mais j’avoue apprendre à chaque fois quelque chose en venant sur le site. Ce qui est intéressant c’est de voir comment à travers les uns et les autres se structure le Front de Gauche dans cette ville. Vous avez manifestement une connaissance assez fine des gens. Elle vous conduit à des analyses qui montrent bien la spécificité locale et l’articule bien avec les enjeux nationaux et internationaux. Je me doute que le Hyaric a du intervenir sur l’Europe. J’espère que vous reviendrez dessus dans vos prochains articles.

  • La gauche rassemble à Robespierre Le 12 avril 2012 à 22:26, par Pas besoin de sortir la règle à calcul !

    Finalement à Aubervilliers, Mélenchon sans Mélenchon* fait plus de monde que Hollande avec Hollande** !

    Prémonitoire ?

    *meeting du 11 avril à l’école Robespierre
    **meeting du 7 avril au parc Elie Lotar

  • Une info du Figaro ! Le 15 avril 2012 à 19:25, par Rabcor

    Le Figaro, a consacré un article très informé au meeting d’Aubervilliers, ce qui est rare. Il a cité, notamment, les propos de Clémentine Autain dans ces termes :

    « Notre premier objectif, c’est débarrasser la France de Nicolas Sarkozy », précise Clémentine Autain. « Ensuite, nous allons devoir transformer l’essai de cette campagne, mieux qu’en 2005, et répondre aux attentes qui seront à la hauteur du score du Front de gauche. » Objectif : « Pérenniser le rassemblement, offrir une perspective durable à ceux qui refusent les politiques d’austérité. »

    Le problème c’est que Clémentine Autain annoncée comme intervenante n’avait pu se déplacer.

    Ainsi va la vie et l’objectivité d’une certaine presse.

  • La gauche rassemble à Robespierre Le 16 avril 2012 à 09:52, par Persifleur

    Pour une fois que Clémentine Autain ne disait pas des conneries !