Apéro du Front de Gauche, mardi 13 mars au Saint-Emilion à 18h30 (Place de la mairie)

mardi 13 mars 2012

Venons discuter, d’autant plus que les échos sont positifs. Rarement les thèmes de la campagne ont été autant en phase avec les préoccupations locales. "Vivre mieux, c’est possible" commencent à penser nombre d’habitants qui nous accueillent lors des porte-à-porte ou que nous croisons sur le marché. Et on commence à voir émerger la nécessité de transformer l’essai de la présidentielle par l’élection à l’assemblée d’un groupe de députés Front de Gauche renforcé. C’est la condition pour faire des lois qui sur le logement, l’emploi, l’école, la santé, l’écologie peuvent enfin améliorer le quotidien. À l’ordre du jour, mais c’est nous qui décidons ce soir...

Prise de la Bastille, J - 5 : Jeter les fondements de la VIème République

Le temps fort de la journée en sera le discours de Mélenchon à 16 heures place de la Bastille, qui sera précédé de la manifestation au départ de Nation à 14 heures. Pourquoi pas rendre visible la mobilisation à Aubervilliers par un départ collectif ? Discutons en ce soir.

De même que la présentation le 16 mars à Pantin de Patrick Le Hyaric et Hélène Estrella comme candidat et suppléante constitue un outil de mobilisation supplémentaire autour de l’événement de ce meeting en plein air.

Les assemblées citoyennes où en est-on ?

Après l’assemblée sur la planification écologique avec Martine Billard et Hervé Bramy, la question du thème à aborder lors de la prochaine assemblée a été posée : question de l’égalité qui se pose avec encore plus de force dans notre ville ou question des traités européens qui avec le MES se sont invités dans la campagne ? Venez avec vos propositions car ces assemblées ont aussi vocation à se poursuivre au delà des élections présidentielle et législative.

Et puis nous avons besoin d’échanger : l’actualité de la ville, du conseil général qui s’apprête à voter jeudi prochain un plan de construction et reconstruction de collèges en partenariat public privé nous invite à interpeller nos conseillers généraux. C’est l’occasion de le faire ce soir.

E.P.