Piscine olympique à Aubervilliers

Pascal BEAUDET écrit au ministre des Sports

mardi 13 mars 2012

Dans le cadre des Jeux Olympiques de 2012, l’État avait prévu la construction d’une piscine olympique à Aubervilliers, dans le quartier du Landy, limitrophe à la ville de Saint-Denis.

Maire à l’époque de ce projet, je l’avais vivement encouragé.

Le Comité international olympique n’a pas retenu la candidature de Paris. Malgré tout, nous avons bataillé ferme afin que la piscine olympique soit construite. A la veille des élections municipales de 2008, et malgré certaines oppositions, cette construction paraissait acquise. Bien entendu, les problèmes de financement n’étaient pas réglés, mais l’État et les collectivités territoriales concernées avaient donné leur accord de principe.

Avec le temps, d’autres villes, notamment Marseille et Nice, se sont positionnées pour obtenir la construction de la piscine olympique.

Je viens d’apprendre qu’il y aura demain une rencontre à votre initiative afin de trancher sur la localisation de cet équipement, très certainement en faveur d’Aubervilliers.

En tant que conseiller général du canton d’Aubervilliers où devrait être construite la piscine, je ne peux qu’approuver cette décision. En effet, la ville d’Aubervilliers, ville dynamique, située dans la première couronne parisienne, est déficitaire en équipements sportifs de qualité. La proximité du Stade de France, l’existence d’équipements permettant d’accueillir des milliers de spectateurs – parkings, hôtels, restauration… – sont autant d’atouts pour une future piscine olympique.

Un tel équipement permettrait à des jeunes de notre département de pratiquer une natation de haut niveau. Par ailleurs, et si le projet reste celui d’une piscine multi-accueil, elle pourrait devenir un endroit attractif pour la population de Seine-Saint-Denis.

En espérant que la piscine olympique verra très prochainement le jour à Aubervilliers, je vous prie d’agréer, Monsieur le ministre, l’expression de ma haute considération.

Le 12 mars 2012

8 Messages

  • Piscine olympique à Aubervilliers Le 13 mars 2012 à 21:17, par Ondine

    Le projet du centre aquatique Aubervilliers / Saint-Denis a été adopté cet après-midi par le comité de pilotage réuni au ministère des sports. Son ouverture est souhaitée pour mars 2016.

  • Piscine olympique à Aubervilliers Le 14 mars 2012 à 00:54

    En mars 2016, un médecin cherchera desesperement une place...on lui proposera un poste de médecin pour les nageuses. On lui a déjà proposé un poste de médecin scolaire qui manque cruellement, il a refusé

  • Bravo Le 14 mars 2012 à 23:51, par Y’a pas écrit la poste

    Merci à Pascal Beaudet.
    C’est sûr que sans ce courrier le ministre aurait hésité !
    De plus, ça prouve que la poste fonctionne bien. Un courrier daté du 12 pris en compte par David Douillet le 13.
    Décidément notre conseiller général fait des miracles.

  • Piscine olympique à Aubervilliers Le 15 mars 2012 à 13:53

    "@Y’ a pas écrit la poste" n’a vraiment pas bien suivi l’actualité de ce dossier. C’est depuis 2005 que Pascal Beaudet s’intéresse au centre nautique. Le 4 avril 2007, il participait à une réunion rassemblant les financeurs qui rendait possible l’espoir de voir cette opération se réaliser. Il est d’ailleurs souvent intervenu pour mèler l’usage sportif avec l’usage public en insistant particulièrement sur l’importance à donner à l’accueil des scolaires pour permettre à la quasi-totalité des enfants d’apprendre à nager. Il n’y a donc aucune raison de s’interroger à propos de ce courrier qui confirme tout simplement un attachement à voir ce centre nautique devenir réalité. Par contre, on peut regretter que le Conseil Général qui, en 2007 faisait partie des financeurs, ait décidé de ne plus honorer ses engagements financiers. Regretter aussi que le président du Conseil Général M. Bartolone juge que cet équipement n’a pas de vraie portée départementale.

  • Piscine olympique à Aubervilliers Le 15 mars 2012 à 19:48, par Bébé bientôt nageur

    "Y’ a pas écrit la poste" mérite la médaille d’or de l’imbécilité. Alors qu’il faudrait plutôt se réjouir de voir les élus locaux défendre le projet du centre nautique, quelle que soit leur appartenance politique, "Y’ a pas écrit la poste" ne pense qu’à jeter son venin pour tenter de discréditer une démarche somme toute positive. Cela résume bien l’ambiance politique de ces dernières années dans cette ville. Non ! le conseiller général ne fait pas de miracle, il s’attache seulement à suivre un dossier qui lui tient à cœur. Moi je dis merci à tous ceux qui se battent pour ce centre nautique et j’espère que mon gamin pourra y apprendre à nager. Que dire d’autre à ce bêta de "Y’ pas écrit la poste" ?

    • Piscine Se réjouir d’être bête Le 16 juillet 2015 à 09:54, par Orwels

      Se réjouir ! De voir une connerie annoncée se réaliser. Les enfants bon prétexte. Ils seront au mieux dans cette piscine une fois par an et dans les écoles crasseuses, des repas servis honteux, des classes pleines de souris, de courants d’air tous les jours !
      A saint-ouen on a construit le complexe de l’île des vannes pour rien (gouffre à pognon), la patinoire immonde pour rien (idem), la piscine neuve (fermée un an). Excellents exemples à suivre.

      Répondre à ce message

  • Les clubs vont s’accaparer tous les créneaux horaires.

    Il va falloir lutter pour que les salariés de ce futur équipement soient bien traités et correctement rémunérés, et pour que l’amplitude horaire d’ouverture au public soit large.

  • Piscine olympique à Aubervilliers Le 15 avril 2012 à 19:33, par Rabcor exagère, y’a que l’intention qui compte !

    D’accord, Clémentine Autain avait eu un empêchement de dernière minute et n’a pu venir au meeting. Mais les propos que lui prête le journaliste du Figaro sont tout à fait plausibles et peut-être même qu’elles les a prononcé en d’autres lieux à un autre moment. Alors pas de procès d’intention au journaliste, y’a que l’intention qui compte, n’est-ce pas ?