Il y a cinquante ans, Charonne

dimanche 5 février 2012

Mercredi 8 février 2012 se dérouleront les cérémonies commémoratives du 50e anniversaire du massacre de Charonne.

À Aubervilliers :
- à 11h 30, le Parti communiste rendra hommage à Suzanne Martorell, devant ce qui fut son domicile, cité Robespierre ;
- à 12h, à l’initiative de la municipalité, un hommage sera également rendu 7 boulevard Edouard Vaillant dans la résidence sociale qui porte le nom de Suzanne Martorell

À Paris les initiatives commémoratives organisées par le Comité Vérité et Justice pour Charonne se traduiront par un rassemblement à la station de métro « Charonne » où furent assassinés Anne-Claude Godeau, Fanny Dewerpe, Suzanne Martorell, Daniel Fery, Jean-Pierre Bernard, Edouard Lemarchand, Hyppolite Pina, Maurice Pochard et Raymond Wintgens.

Le rassemblement a lieu 11h 30 et sera suivi d’une manifestation jusqu’au Père Lachaise.

  • Le déroulement de la commémoration est le suivant :
    • 11h30 : prise de parole de la CGT-RATP dans le métro et dépôt de gerbes ;
    • 12h00 : sous la Présidence du Comité Vérité et justice pour Charonne,
  • Interventions de :
    • Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF ;
    • Bernard Thibault, Secrétaire général de la CGT ;
    • Bertrand Delanoë, Maire de Paris.
  • 12h30 départ en manifestation vers le cimetière du Père Lachaise.

4 Messages

  • Il y a cinquante ans, Charonne Le 5 février 2012 à 22:15, par Merci au parti communiste pour son initiative

    C’est une bonne chose qu’un hommage soit rendu à la cité Robespierre, là où a vécu Suzanne Martorell. Il y a peut-être encore des habitants qui l’ont connue, en tout cas, Carmen Caron qui nous a quitté en 2011 et qui vivait dans cette même cité n’aurait sans doute pas compris qu’une gerbe ne soit pas déposée sous la plaque honorant Suzanne Martorell.
    Merci au parti communiste pour son initiative.

  • Honorons la mémoire de Suzanne Martorell de bonne manière Le 6 février 2012 à 08:17, par Léonard

    Habitant le Pont Blanc je n’avais pas jusqu’ici remarqué que le nom de S. Martorell avait été donné à un équipement municipal.

    Il faut dire que ce qui est paraît t-il une "résidence sociale" au 7 boulevard E. Vaillant n’attire guère l’oeil.

    Une grosse grille ferme en bord de rue une cour et sur la façade, si on lève bien la tête on aperçoit l’inscription discrète "Suzanne Martorell", sans autre précision.

    Cela peut être réparé et le maire annoncera sans doute quelque chose mercredi.

    Enfin, on verra bien.

    En tout cas merci aux communistes de continuer l’hommage dans la cité Robespierre.

  • Que faire ? Le 6 février 2012 à 13:26, par Alberto

    Quelle mouche a donc piqué la Mairie de convoquer l’hommage à Suzanne Martorell en même temps que les initiatives parisiennes ? Franchement on aurait pu faire ça en milieu d’après-midi.

  • Il y a cinquante ans, Charonne Le 6 février 2012 à 14:16, par L’Histoire ne déteint pas.

    C’est pour avoir moins de communistes dans l’assistance. C’est tout et ça rentre dans la campagne de "rosissage" de l’histoire d’Aubervilliers.
    Mais attention, les rouges par chez nous sont "grand teint"