Une décision arbitraire et absurde !

mardi 24 janvier 2012

Comme chaque mois notre groupe se préparait à adresser le texte de sa tribune au journal "Aubermensuel".

On nous refuse la publication de l’intégralité de notre texte du fait du diktat du maire qui a décidé de réduire l’espace d’expression des seuls groupes politiques de l’opposition. Ceci en raison de l’existence d’un nouveau groupe, né des dissensions au sein même de la majorité municipale.

Pourquoi vouloir tenter de remettre en cause la libre et légale expression, à égalité des groupes ? Pourquoi vouloir réduire l’expression des groupes de l’opposition ? Jamais jusqu’à ce jour nous n’avions connu de pareilles tentatives. Les tribunes d’expression des groupes ne se répartissent pas entre la majorité et les oppositions. Il s’agit de l’expression de chaque groupe constitué à l’intérieur du conseil municipal, c’est une question de respect des électeurs.

Pour ce qui concerne notre groupe la solution est simple. Il y a dans notre conseil municipal un groupe de plus, il doit y avoir une tribune d’expression de plus dans le journal "Aubermensuel". Cela peut se faire sans aucune difficulté et sans qu’aucun groupe ne voit son espace d’expression réduit. Ne pas le faire serait porter atteinte à la vie démocratique de notre assemblée. Rien ne justifie une quelconque réduction.

Il n’y a pas une expression de la majorité et une expression de l’opposition. Il y a une nécessité de respect de la pluralité aussi bien dans la majorité, qui ne parle pas toujours d’une seule et même voix, que dans les oppositions qui ne sont pas du tout de même nature.

Le maire reste dans une logique d’affrontement, il rejette tout geste d’apaisement et poursuit sa logique de division et d’exclusion sectaire, bafouant l’expression démocratique légitime des élus, alors qu’il faudrait au contraire travailler à rassembler contre la droite.

Cette décision autoritaire est une atteinte à la libre expression démocratique. Nous refusons de cautionner cette décision absurde et exigeons un traitement égalitaire de tous les groupes politiques du conseil municipal.

Pascal Beaudet
Président du Groupe communiste et citoyen
"Tous ensemble pour Aubervilliers"

49 Messages

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 24 janvier 2012 à 12:32, par Jean-Paul

    Je suis consterné devant cette décision du maire. Si j’ai bien compris, un nouveau groupe est né dans la majorité. La solution proposée par Pascal Beaudet est celle du bon sens. Je ne comprends pas pourquoi les groupes de l’opposition devraient être sanctionnés du fait d’une dissension dans la majorité. Vive la démocratie ?

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 24 janvier 2012 à 15:37

    On s’en fout... ce qui intéresse les gens c’est le chômagee, l’école, le logement... Les tribunes tout le monde s’en fout !

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 24 janvier 2012 à 16:40, par Kollontaï

    Personnellement, je ne me fous pas qu’un maire, censé faire respecter la loi et la devise de la République "Liberté, égalité, fraternité" bafoue ainsi les règles de fonctionnement démocratique.

    Je ne me fous pas que le même fasse adopter par le conseil municipal où il a la majorité la modification du règlement intérieur qui lui donnera une fausse caution démocratique pour réduire l’espace d’expression de l’opposition.

    Ce n’est pas un maire mais un tartuffe !

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 25 janvier 2012 à 16:55, par Passe-pied

    Comment travailler ensemble pour le bien de toutes et tous ?
    L’intérêt de l’Individu prime sur l’intérêt de la Collectivité ! C’est insupportable, quand on sait que le Maire est socialiste . Quelles sont ses valeurs ?
    A

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 25 janvier 2012 à 21:58, par Démocrate

    Voilà une décision très surprenante. Il arrivait de temps en temps à mme Ahmed de donner son opinion aux côtés de ses anciens alliés de la municipalité. Je ne comprends pas comment ce qui était possible avant devienne impossible maintenant. Ce qui était possible du point de vue de la place hier devrait l’être encore aujourd’hui. Personnellement je lis assez peu les points de vue des groupes politiques que je trouve peu intéressant. Mais par principe et par respect de la liberté d’opinion je m’associe à la protestation de M. Beaudet. L’expression libre doit être respectée à égalité pour tous où alors l’espace consacré aux libres opinions doit être proportionnelle aux nombre d’électeurs des élections municipales du premier tour.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 25 janvier 2012 à 22:14, par Noyé dans une flaque d’eau

    Quand on voit comment cette municipalité perd du temps, s’embourbe et patauge sur des sujets aussi dérisoires, on a le sentiment que Jacques Salvator ne pourrait même pas être capitaine de pédalo.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 26 janvier 2012 à 09:49

    Si vous acceptez d’être soumis, vous pourrez vous exprimer. Avec J. Salvator la liberté d’expression, c’est la liberté surveillée.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 26 janvier 2012 à 16:55, par Albertivilliarien

    Actuellement le règlement intérieur du conseil municipal prévoit un traitement égalitaire dans l’expression des groupes politiques. Le maire devient paranoïaque et se croyant attaqué de tous les côtés il pense solutionner le problème en réduisant l’expression de ses opposants. Le règlement adopté en 2008 ne le permettant pas, il va faire voter par l’assemblée communale un règlement sur mesure, limitant l’expression de ses opposants. C’est honteux, à sa place je ne serais pas très fier.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 26 janvier 2012 à 23:12, par Le petit rapporteur

    Ce soir le conseil municipal a débattu de la modification de son règlement intérieur. L’objectif visé par le maire consistait à faire voter la réduction de l’expression des groupes politiques de l’opposition dans le journal Aubermensuel. Le maire s’est efforcé, sans y parvenir, à justifier sa décision. Après que plusieurs élus soient intervenus, le maire, très en difficulté, n’a pas réussi à défendre sa position avec crédibilté. En fin de discussion, ne supportant plus le débat, il a littéralement pété les plombs. S’écartant du sujet débattu, il s’est mis à hurler, à vociférer, tenant des propos peu compatibles avec la fonction d’un premier magistrat. Présider une assemblée communale suppose que l’on sache garder ses nerfs, maîtriser ses colères et contribuer à maintenir un débat serein. Ce soir, de ce point de vue, Jacques Salvator a montré qu’il avait atteint ses limites. La discussion s’est terminée dans un brouhaha et un désordre indescriptible qui a conduit plusieurs élus à quitter la séance pour marquer leur désapprobation de l’attitude du maire.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 26 janvier 2012 à 23:18, par Bonne santé à tous

    Je crois savoir que le maire était très énervé de ne pas pouvoir participer à l’assemblée du Front de gauche consacré à la santé qui se déroulait au même moment. Une assemblée, elle, très enrichissante sur les questions de l’accès aux soins et de la protection sociale.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 27 janvier 2012 à 08:38

    J’assiste chaque fois que je le peux aux séances du conseil municipal. Hier soir le maire a complètement perdu les pédales.Tout le monde a compris qu’il était mal à l’aise sur cette question de la limitation du droit à l’expression de son opposition. Dans sa réponse à Mme Ahmed il a été incohérent, se montrant favorable à un traitement égalitaire sur le site internet de la ville , et soutenant exactement le contraire pour le journal Aubermensuel. C’est à ne rien y comprendre. Cette manière de conduire les débats me désole. Comment peut-on à ce point perdre son calme et intervenir de façon aussi hystérique sans raison valable ?

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 27 janvier 2012 à 09:40, par kollontai

    Le maire perd les pédales parce qu’il sait que ses décisions sont inacceptables et que les conseillers municipaux ne se laisseront pas faire.

    Il met en cause Jean Jacques Karman dont le journal fournit des éléments de connaissance qu’il préfèrerait taire, comme la protection fonctionnelle qu’il a fait voter pour son épouse et lui-meme.

    Malheureusement pour lui, il y a des garde-fous pour empêcher qu’un maire ne s’installe dans le rôle du potentat...

  • Arbitraire et stupide, surtout Le 27 janvier 2012 à 15:14, par Ludwig Fermtag

    Bon d’accord, c’est un problème. Mais quoi de neuf ? Ce n’est pas la première fois que cet élu perd ses nerfs et termine une intervention par des éructations.
    Vous faites bien d’en parler... quand à s’étendre là-dessus, ça n’intéresse guère.
    C’est une constante chez lui. Ceux qui l’ont connu comme adjoint se souviennent des "numéros de claquettes "qu’il faisait sur la démocratie locale : du vent.

    Les élus du front de gauche ont mieux à faire que de prendre sa température :
    1) une fois les principes de respect de la démocratie affirmés, ne pas entrer dans ces délires qui tournent en boucle
    2) informer la population via ce site des débats et différents politiques de fond au conseil
    3) travailler à une alternative de développement pour notre ville. Car ce maire-là ne laissera d’autres traces que ses pétages de plomb : trop petit mon ami !

    Au passage, à propos de pétage de plomb, le journal de Karman est pas mal non plus. Chez lui, l’admirable c’est la constance dans l’hystérie historiciste. C’est vrai que son journal est le sien, pas celui de la collectivité locale

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 27 janvier 2012 à 18:35, par Il y a des colères saines !

    J’ai moi aussi assisté comme assez souvent au conseil municipal.
    Effectivement , l’idée qu’on pourrait se faire de la démocratie, ce serait le même traitement pour la majorité et l’opposition.

    C’était d’ailleurs la proposition du maire. Une page pour la majorité et une page pour l"opposition. Allons voir chez nos voisins si ce principe est respecté...

    L’idée qu’on pourrait se faire de la démocratie, ce serait de donner à chaque conseiller municipal : majorité ou opposition une indemnité. C’est ce qui se fait ici contrairement à bien d’autres villes de même taille. Le maire l’a rappelé d’ailleurs. Là aussi, allez voir ailleurs qui pratique ce système. Je sais que Gérard Del Monte y est pour quelque chose, mais le maire aurait pu choisir l’autre solution qui aurait été de n’indemniser aucun conseiller. Il a choisi et je pense qu’il a bien fait, d’indemniser tous les conseillers.

    L’idée qu’on pourrait se faire de la démocratie, ce serait que tous les élus y compris de l’opposition assistent jusqu’au bout du conseil pour assurer leur rôle d’élu même de l’opposition. Ce ne fut pas le cas hier soir, suite au pétage de plomb nous dit-on, mais il semble que cela devienne une habitude car ce fut le cas dans les précédents conseils sans que le maire y soit pour quelque chose. Il a même fallu le sens des responsabilités de Madame Descamps, qui était elle aussi sur le départ, pour que le quorum soit respecté pour finir ce conseil et ne pas retarder le vote de délibérations qui sont importantes pour nos concitoyens qui sont certainement à cent lieues de vos petites querelles.

    L’idée qu’on pourrait se faire d’une démocratie c’est que le président d’un groupe se désolidarise complètement, et le fasse savoir publiquement, d’un des membres de son groupe qui se permet de faire paraître un fascicule qui, aussi bien dans sa forme et dans le fond, n’a rien à envier à la presse de caniveau la plus populiste et ragoûtante qui soit, rappelant curieusement les méthodes journalistiques de l’extrême droite.

    Alors effectivement, il peut y avoir des colères saines.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 27 janvier 2012 à 19:26, par Nez rouge

    Comme à chaque fois qu’il faut voler au secours de Salvator Victor Noir réapparaît. On pourrait envisager de poursuivre le débat avec lui et lui expliquer que l’expression des groupes n’est pas une affaire de majorité ou d’opposition. La majorité est plurielle, elle ne parle pas d’une seule et même voix et a donc plusieurs expressions, quand à l’opposition, il faut l’écrire au pluriel car contrairement à la majorité, ses groupes n’ont rien en commun. On pourrait aussi suivre son conseil et allez voir dans les villes proches comment les oppositions sont traitées : on constaterait facilement qu’à Aubervilliers les oppositions ne nagent ni dans la facilité, ni dans les privilèges. Les groupes de l’oppositions ont été expulsées de la maison commune qu’est la mairie, privés de secrétariat, de collaborateur. Ils sont situés dans une sorte d’impasse non identifiée, sans aucune signalétique et même sans véritable boite aux lettres. Aucun acceuil, aucun moyen de reproduction à l’aide de photocopies etc... Victor Noir devrait suivre son propre conseil et allez visiter d’autres collectivités ça lui éviterait de raconter des âneries. Quand au journal de JJ Karman, depuis qu’il existe tout le monde sait qu’il n’engage que lui. cela a déjà été dit à de multiples reprises. On arrêtera là le propos car les débats avec Victor Noir sont interminablement inutiles.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 27 janvier 2012 à 19:59, par Eva

    Une colère saine ne ressemble jamais à une intervention hystérique. Un maire ne peut pas s’autoriser à parler comme un fou furieux. La discussion sur l’expression des groupes n’a rien à voir avec une petite querelle. C’est une question essentielle de la vie démocratique locale. Que l’on soit de gauche ou de droite on doit pouvoir s’exprimer à égalité dans le journal local qui est édité avec l’argent public de l’ensemble des citoyens de cette ville. Même si je crois que très peu de citoyens s’intéressent aux tribunes de groupes politiques, l’égalité doit être respectée.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 27 janvier 2012 à 21:00, par bravitude intelectuelle

    vraisemblablement, le journal de JJKARMAN appuie sur des arguments qui font mal au maire sinon celui-ci ne serait pas entré dans une telle colère ! le vide des qualificatifs "populiste" et "extrême droite" l’attestent : quand le PS est pris sur sa gauche, alors il n’a d’autre réponse que de manipuler les esprits et agiter le pantin du FN, car idéologiquement c’est la misère !!!
    bravo à jean jacques karman pour cette publication qui a le mérite de tenir informé les citoyens de la petitesse de ceux qui exercent le pouvoir dans botre ville ! enfin, diviser pour mieux régner, on vous l’a déjà dit, c’est fini !

  • Cheval et alouette Le 27 janvier 2012 à 23:06

    @saine colère : vous dites "C’était d’ailleurs la proposition du maire. Une page pour la majorité et une page pour l"opposition..."
    Ben voyons ! Une liste qui a eu un tiers des voix s’arrogerait la moitié des pages d’expression des groupes et les listes qui totalisent les deux-tiers se partageraient le reste...
    Drôle de conception cheval/alouette de la démocratie locale !

    Dans l’ancienne municipalité, CHAQUE GROUPE disposait de la même place. Mois après mois et quelque fussent les différents ou les évolutions.

    Enfin, il est vrai comme le dit plus haut une autre personne qu’un maire doit se chercher à rassembler plutôt qu’à diviser.
    Mais apparemment, dans ce cas, on a affaire à un camp retranché qui se voit contre le reste du monde.
    Une bien curieuse conception des choses qui n’a rien à voir avec l’action politique et doit tout à un comportement caractériel qui ne rassure pas.

  • O rage, ô désespoir Le 27 janvier 2012 à 23:18

    Dans toute cette affaire, Malika Ahmed aura servi de révélateur de ces pratiques pour avoir simplement soutenu un candidat de gauche arrivé en tête aux cantonales, candidat différent de celui du maire.
    Presque shakespearien.

    Privée de bureau, privée de sa délégation, privée de de son mandat à PlaineCo, presque privée de tribune. Elle a payé cher sa volonté d’autonomie mais a permis de dévoiler les ressorts des logiques pas très appétissantes du (petit) pouvoir local. C’est quasi du Racine.

    Ça se termine en OK Corral au conseil municipal. Là, c’est de Funès.

    Moins classe déjà.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 30 janvier 2012 à 19:53, par UMP de service

    C’est quand même très curieux, mais sur le site du ps habituellement prompt à réagir à tout ce qui bouge dans la ville, pas un mot sur cette question de limitation du droit à l’expression de l’opposition dans le journal du maire. Rien non plus sur l’excessif débordement verbal de Jacques Salvator lors du conseil municipal du 26 janvier.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 30 janvier 2012 à 21:11, par Qui est vraiment puni ?

    UMP, communistes, modem : vous me ferez 10 lignes en moins. Voilà
    Hafidi, avec tes 0,8% (dernier score mesuré dans une élection avec madame Khelaf), tu es puni : tu feras dix lignes en plus. C’est vrai qu’avec ce que tu as à dire, 10 lignes, c’est peu.
    A Aubervilliers, c’est à qui perd gagne. De quoi vous plaignez vous les communistes ?

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 31 janvier 2012 à 00:52

    User votre temps à chercher des solutions pour que nos citoyens trouvent des boulots et payer correctement.

    User votre temps à chercher des solutions pour que nos citoyens aient un logement potable.

    User votre temps à chercher des solutions à améliorer AUBERVILLIERS et la sécurité/incivilité.

    La division PC<===>PS déteint trop sur AUBERVILLIERS, il serait temps de penser à votre ville.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 31 janvier 2012 à 17:38, par Arnaud

    A 00h52 un internaute affirme que la division pc/ps déteint trop sur Aubervilliers et qu’il serait temps de penser à la ville. S’il veut dire qu’il se perd trop d’énergie dans des affrontements entre élus, il n’a pas totalement tort. Mais à qui la faute ? La balle est dans le camps des élus de la majorité, c’est à eux de faire des propositions pour apaisser les débats. Il y a chez les élus communistes comme chez quelques élus socialistes des partisants du travail en commun, même si les élus socialistes restent trop silencieux sur le sujet. Mais Jacques Salvator ne fait rien pour leur répondre positivement. A différentes reprises Gérard Del Monte à ouvert des possibilités de discussions mais n’a eu aucun écho en retour. L’attitude et les comportements du maire montrent qu’il reste partisan du conflictuel et de l’affrontement. Depuis qu’il est maire il n’aura fait que d’amplifier les divisions y compris dans son propre camps.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 1er février 2012 à 14:15, par A couteaux tirés

    Comment voulez vous que Salvator se révèle capable de réunir la gauche dans sa diversité alors que les élus de son équipe municipale passent leur temps à s’engueuler.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 1er février 2012 à 18:31, par Kollontai

    Qui a dit : "Ma réponse, elle est toute simple : moi je me désiste toujours pour le candidat de gauche le mieux placé face à la droite ?

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 1er février 2012 à 19:47, par Cécile

    Quand je vois l’attitude méprisante de Salvator, je n’ai pas vraiment envie de voter pour le ps.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 2 février 2012 à 09:31

    Celine ne vous privez pas de voter dès le premier tour pour Jean-Luc Mélenchon candidat Front de Gauche.
    Donnons de la force à une gauche plus combative. Sa baisse de représentativité toutes ces dernières années a contribué à plomber le pays et à ne pas donner de relai politique au mouvement social à la hauteur des enjeux.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 2 février 2012 à 09:32

    Cécile et non Céline. Excusez !

  • A bravitude Le 2 février 2012 à 18:45, par Ecoeuré

    bravo à jean jacques karman pour cette publication qui a le mérite de tenir informé les citoyens de la petitesse de ceux qui exercent le pouvoir dans botre ville ! enfin, diviser pour mieux régner, on vous l’a déjà dit, c’est fini !
    Je me demande si bravitude intellectuele a vraiment eu le journal de JJK en mains.
    Informer la population, ce serait donc laisser entendre que le maire est responsable des matelas qui finissent sur le troitoir, responsable des braquages et vandalisation des distributeurs de billets.
    Informer la population, c’est mettre sur le même plan Marine Le Pen, Sarkozy et François Hollande pour qui la gauche appellera peut-être à voter au deuxième tour. Bravo l’abstention.
    Informer la population, c’est laisser croire que le maire et son équipe ont augmenté les impots locaux de 21.5%.
    Informer la population, c’est laisser croire que le Conseil Général peut annuler sa dette : il suffit de le demander.
    Si c’est pas de la démagogie populiste, qu’est-ce que c’est ?

    Par contre se faire payer son canard par la publicité des entreprises c’est sans problèmes.

    J’espère qu’il y a d’autres sons de cloche parmi les internautes.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 2 février 2012 à 20:28, par pcfaubervilliersphile

    Que "écoeuré" soit rassuré, beaucoup de fidèles internautes de ce site ne partagent absolument pas ce qui est écrit dans le journal de J.J. Karman, et sont même choqués du rapprochement photographique entre Sarkozy, Le Pen et François Hollande

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 2 février 2012 à 22:32

    Ecoeuré doit essayer de comprendre qu’on peut à la fois contester et s’opposer catégoriquement à certaines décisions prises par le maire et en même temps ne pas être du tout d’accord avec le contenu de certains articles du journal de JJ Karman. Je fais partie de ceux qui n’approuvent pas JJ Karman et cela ne m’empêche pas de trouver inadmissible la décision prise par J Salvator de réduire les tribunes d’expression des groupes politiques de l’opposition. De toute façon tout le monde a compris que J Salvator utilise Karman pour justifier son refus de rapprochement avec les élus du groupe communiste qui pour certains souhaitent que s’instaure un climat plus serein qui pourrait permettre un travail en commun sur certains dossiers municipaux.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 2 février 2012 à 23:36, par quand l’écoeurement est à son comble, on en oublie l’essentiel

    Ecoeuré doit l’être aussi de voir le maire se faire payer un avocat par la ville pour une affaire qui ne concerne pas les affaires municipales mais une élection cantonale : il s’est fait voter en effet une protection fonctionnelle par le conseil municipal ; mais écoeuré est sans doute tellemenet écoeuré qu’il n’a pas eu la place d’en parler

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 3 février 2012 à 11:45, par comtesse de ségur

    une décision arbitraire et absurde ,est celle d’avoir supprimer la subvention au Secours Populaire Français ,par PASCAL BEAUDET et qui maintenant veux donner des leçons de démocratie à ceux qui s’ocupe de l’aide sociale au moment ou notre pays est en crise ,le "torchon " de son complice jjk n’en a pas parlé ,bizare ? vous avez dit "bizare " ? j’en parlerai à mon cheval !!

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 3 février 2012 à 13:33, par Colette

    Il n’ y a pas que des décisions "arbitraire et absurde" dans "une ville en mouvement".
    J’en veux pour preuve la réflexion menée au sujet du site de feue la documentation française :
    « La mise en vente récente par les services du Premier ministre de cette parcelle de 25 000 m2 a donné priorité à la ville pour l’acquérir. La facilité eut été d’y construire des logements, mais la qualité architecturale du site (la cheminée est protégée au titre des Monuments historiques par arrêté du 7 avril 2005), la cohérence du plan masse et sa relative proximité du métro ont convaincu la majorité municipale de faire de ce bien l’un des hubs du cluster polycentrique de l’industrie de la création et de l’image, dont la tête de réseau est Pleyel. »

    Ceci est un extrait de la tribune du Groupe socialiste et républicain, intitulée : "Un symbole politique" parue dans Aubermensuel de février.

    Ce qui confirme l’adage :
    "Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement".

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 3 février 2012 à 14:26, par la comtesse s’écrit en deux mots

    La comtesse de ségur est une vraie buse, la subvention du secours pop n’a pas été supprimée, le secours pop en sommeil n’en avait pas fait la demande, donc il n’a pas eu sa subvention. C’est arrivé aussi à une autre grande association de la ville qui n’avait pas fait sa demande et qui ne l’a pas eue. Personne n’a été le reprocher à jacques Salvator. Ce qui est vrai, c’est qu’aujourd’hui, la municipalité a bien refusé la subvention que le secours pop a demandé en temps et en heure.
    Tu vois ma comtesse, les infos circulent bien dans la ville, et ça non plus ce n’était pas dans le journal de JJK

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 3 février 2012 à 21:51, par désespérance

    arrêtez tous de faire un plat avec le journal de JJK, on ne sait même pas qu’il y en avait un nouveau de sorti, d’ailleurs le dernier largement avant les vacances d’été j’ai eu un mal fou pour me le procurer pour voir moi même les propos qui y étaient tenus.
    Ce journal n’est que très peu diffusé d’ailleurs je ne l’ai pas. Chers socialistes, arrêter de prendre ce journal comme alibi pour taper sur les cocos. Il y a déjà Salvator qui prend ce prétexte pour creuser le fossé entre coco et socialo. On l’a vu pendant les élections pour justifier le fait qu’il voulait partir en cavalier seul.
    Maintenant la Majorité bat de l’aile, il n’y a pas un BM ou ils ne s’engueulent pas entre eux, pas un Conseil municipal serein, dans le dernier le Maire a pété les boulons et à même couru derrière Me Descamps dans l’escalier de la Mairie pour la retenir pour avoir son quorum pour voter son règlement à la con pour réduire les tribunes réduites d’expression des oppositions. Combien de temps encore nous devrons supporter ce marasme qui mine notre ville, la population, et le personnel communal ?

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 3 février 2012 à 22:03, par comtesse de ségur

    comtesse s’écrit en un seul mot sauf pour les imbéciles et les haineux ,en laissant croire que la ville ne soutient pas le secours populaire la tribune du pcf de janvier 2012 est érronée :avant mars 2008 date mémorable pour les kokos ,le spf était en cessation d’activité depuis plusieurs années suite à des problèmes de locaux que beaudet n’a pas résolues .
    depuis mars 2008 la nouvelle municipalité remis le spf en activité : 17 octobre 2009 journée mondiale du refus de la misère a aubervilliers ,congrès du 93 du spf à auberv. le soutien de la ville a été retablie : un local gratuit (cout a la ville 7133 euros )invitation en chine à shanghai d’ une délégation du spf 24sept.2011 GALA de solidarité ville /ass.auber plaine com. le spf recueille 50% de 16350 euros de ventes diverses ,d’ou une bibliothèque DEYANG salué par LULIEN LAUPRETRE président du spf ,enfin le demande de subvention 2011 et 2012 sera examinée sans cofinancement du C G (voir jjk )
    mauvaises informations ? omissions ,décidément le groupe coco et les militants pc f n’ont pas les vraie informations ou alors ?

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 3 février 2012 à 22:14, par comtesse de ségur

    com tesse en 2 mots ,merci de ta con tribution mais prend tes informations auprès de cadichon ,ane baté ,et tu verra que la ville a remplie son contrat envers le SPF ,pas le pcf qui a réussit en 60 ans à nous couvrir de dettes en 2008 : 225 annuitées par habitants !
    un record !! ou est passé notre argent !!!!

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 3 février 2012 à 22:46, par fée carabosse

    à contesse de ségur en 1 mot ou 2,
    il va falloir arrêter de dire que se sont les cocos qui ont fait les dettes. Car les dettes comme vous dites, se ne sont pas des dettes mais des crédits afin de donner à la population, des écoles, des logements, des structures sportives, un conservatoire de musique, un cinéma, un théatre et j’en oubli. Et toutes ces choses ont été décidés avec des municipalités socialo-communiste. Il faut arrêter de faire l’amnésique.
    Le monde n’a pas commencé en 2008, sinon je ne sais où on en serait, car aujourd’hui à part faire des choses en dépit du bon sens et qui coute la peau du c...
    Embauche à répétition de collaborateurs en Mairie qui pataugent dans l’incohérence des décisions qui sont prises mais en fin de compte pas prises !!!
    Embauche d’ami à prix d’or pour sortir à tour de bras de la COM en tout genre.
    Dépense de fonds publics dans des frais d’avocat pour sa convenance personnelle du Maire et son épouse.
    Enfin bref, tout et n’importe quoi

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 4 février 2012 à 11:30, par la comtesse est une buse aristo

    La comtesse ne peut pas connaitre le fonctionnement démocratique des associations. Normal pour un aristo !
    Elle confond le secours pop national, avec le secours pop départemental et le secours pop d’aubervilliers.

    Je lui explique : c’est comme pour le PS . Quand le PS national et le PS départemental disent qu’ils faut se désister au second tour pour le candidat de gauche le mieu placé, le PS d’Aubervilliers décide de se maintenir. T’as compris ?

    C’est tout comme : aider le secours pop national ou départemental, ce n’est pas aider le secours pop d’aubervilliers. Donner un local à une association n’a jamais empêcher la municipalité de donner une subvention. Sauf là.

  • Et oui, chaque livraison du journal de JJK devient un évènement ! Pourtant les camarades communistes ne s’efforcent pas forcément d’en faire la promotion. Mais de ce point de vue, l’union de la gauche fonctionne à merveille, les socialistes (une fois n’est pas coutume) vont au charbon et s’organisent. La méthode est assurée :

    Ca commence par un pétage de plomb du maire en conseil municipal ou en réunion publique. Pour le dernier numéro, ce qui l’ennuie, c’est pas Guigou qui risque de lui tailler des croupières aux municipales, c’est qu’il se soit fait payer un avocat par nos impôts pour une affaire d’élection cantonale. Et ça, ça la fout mal.

    Puis ses cabots partent au charbon en hurlant au loup en se répandant dans la ville (même si tout le monde s’en fout) et sur les blogs politiques (ça amuse la galerie) à propos du montage photo qui place Sarko, Le Pen et Hollande sur le même plan. Pas très heureux effectivement mais on n’a pas beaucoup vu les socialistes réagir au dessin de Plantu mettant dos à dos Le Pen et Mélenchon.

    Enfin, le point d’orgue est un communiqué du PS qui ressasse les mêmes antiennes mais prend enfin acte qu’il n’arrivera pas à diviser le PC. On espère que celui-ci sera tiré en tract et diffusé largement. L’avantage serait immédiat pour la notoriété du journal de JJK. Mais malheureusement, il fait froid en ce moment et la bravitude des socialistes à des limites.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 4 février 2012 à 16:55, par Socialiste unitaire

    JJK est un vrai bonheur pour une partie du ps d’Aubervilliers. Les socialistes savent qu’il est ultra-ultra minoritaire au sein du pc, mais peu importe. Il reste le meilleur allié de ceux qui veulent le rejet des communistes. A chaque sortie du journal de JJK ils se mettent à rêver de la division qui existait avant chez les communistes, et pour cela il leur faut en faire l’événement de la semaine. JJK peut aussi leur dire merci, sans eux, son journal resterait complètement confidentiel. Par contre quand des articles écrits par des communistes abordent les questions du rassemblement de la gauche, les élus socialistes, dans leur ensemble, restent totalement silencieux. On aurait aimé lire leurs réactions suite à un article intitulé : "Aubervilliers : Un héritage d’avenir, qui appelle un devenir en commun". Cet article évoquait le rassemblement des forces progressistes de la gauche de la ville en concluant : " Il y a de ce point de vue un besoin, une réelle attente et un sacré travail à engager. La bataille est loin d’être gagnée, raison de plus pour ne pas perdre de temps". Cet article, publié le 17 mai 2011, est encore visible sur le lien "diversesCités". J’attends avec impatience un commentaire sur le site du ps d’Aubervilliers...

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 5 février 2012 à 13:47, par Votez Front de Gauche

    Qui met Le Pen, Sarko et Hollande sur le même plan ?

    Ecoutez la radio, regardez la télé, et lisez les journaux, il n’y en a que pour ces trois là. Le summum est atteint avec ce dernier sondage qui renvoie dos à dos Sarko et Hollande en cas d’impossibilité impossible que Le Pen ne soit pas présente aux élections. Si ça c’est pas un appel au vote utile, alors c’est quoi ?

    JJK a raison de dire : Le Pen, Sarko, Hollande : Attention à la tromperie. Son article éclaire parfaitement l’exitation médiatique actuelle.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 5 février 2012 à 17:28, par communiste antiprimaire

    Pour socialiste unitaire :

    C’est un scoop : JJK serait ultra minoritaire au sein du PC. Mais alors comment expliquer qu’il n’y a pratiquement que lui qui s’exprime pour le groupe communiste au conseil municipal. A par la derniere fois ou Pascal Beaudet s’est exprimé pour défendre Malika Ahmed.
    Jjk serait utile aux socialistes mais que dire des voix qu’il a apporté aux dernieres cantonales grace a son canard plus que boiteux. Vous pourriez au moins le remercier.

    Et puis s’il était si minoritaire que ça vous pourriez peut-être lui dire deux mots sur son journal que ce soit sur la forme ou le fond. Vous y gagneriez peu-être en sincérité soi-disant unitaire.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 5 février 2012 à 19:48

    La minorité de JJK n’a rien d’un un scoop, c’est une réalité vérifiée par tous les observateurs de la vie poplitique locale depuis belle lurette. Quand à l’échec de la candidate du ps aux élections cantonales le journal de JJK n’y est pour pas grand chose. La raison essentielle tient aux électeurs qui ont voulu marquer leur opposition au non respect du désistement républicain du second tour et à leur opposition à certaines mesures mises en oeuvre par la nouvelle municipalité. Arrêtez de rêver, la division des communistes ne se produira pas.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 5 février 2012 à 21:15, par Aussi inutiles que la prostate, les commentaires sur JJK !

    D’où qu’ils viennent les commentaires sur le journal de JJK, sur le fait qu’il serait minoritaire ou pas, n’ont aucun intérêt si ce n’est comme pour la prostate, faire causer.

    JJK représente une sensibilité au sein du PCF. Le PCF Aubervilliers s’exprime par les moyens qui sont les siens, d’ailleurs, les moyens de son groupe ont été réduits par l’arbitraire du maire dans le journal mensuel. Peut-être qu’il pourrait faire mieux, en tout cas, il est largement aidé par l’incurie municipale, qui en l’état, est le meilleur vecteur de transmission du PCF.

    La municipalité a viré le PCF de ses locaux du 15 République pour y faire la crèche la plus chère d’Europe et finalement il refonctionne au 35 Heurtault et même, se porte plutôt pas mal si on en juge la hargne de ceux qui veulent le descendre.

    Alors très franchement, continuez à nous bassiner sur JJK, ça occupe, comme les discussions au café du commerce sur la prostate.

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 6 février 2012 à 12:28, par Plus, plus, plus

    Je crois même que c’est la crèche la plus chère du monde !

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 7 février 2012 à 18:14, par minoritaire jjk ?

    jjk est si minoritaire et peu lu, qu’il a été largement réelu en 2008, et ce, malgré le maintien au second tour du PS, PRG, Verts réunis contre lui !

  • Une décision arbitraire et absurde ! Le 27 février 2012 à 10:05

    Mais qu’est ce qu’il a bien pu se passer pour que le maire décide de réduire l’expression des groupes politiques qui s’opposent à lui au conseil municipal. Modifier un réglement pour diminuer l’espace d’expression de ses opposants est assez peu fréquent pour des hommes de gauche qui prétendent défendre la liberté d’expression. Au moment où la gauche va devoir se retrouver pour mettre Sarkozy dehors, c’est donner là un bien mauvais signe que de classer le groupe des élus communiste et celui de Malika Ahmed dans la même opposition que l’UMP.