Mardi 15 novembre - 17h30- devant le siège de BNP Paribas à Pantin

Halte a la domination des marchés financiers !

Reprenons le pouvoir aux banques !

mercredi 9 novembre 2011

Les récentes décisions politiques des sommets européens et du
G20 sont lourdes de dangers pour les peuples. Les mesures
d’austérité décidées en Europe sont d’une violence sociale inouïe,
imposant baisses de salaires, reculs sociaux et privatisations.
Elles se doublent d’une profonde atteinte à la démocratie comme
en témoignent la remise en cause de la souveraineté budgétaire
des pays et l’abandon du référendum sur le plan d’austérité en
Grèce.

En France, Fillon a annoncé de nouvelles mesures d’austérité
avec l’accélération de la réforme des retraites (départ à 62 ans en
2017 au lieu de 2018), une baisse du budget de l’Etat de 500M ,
une augmentation de la TVA et de l’impôt sur les grandes socié-
tés quelques semaines seulement après le précédent plan de
11 milliards d’euros.

Elles montrent la détermination de la droite sarkozyste à faire
payer la crise aux salarié-es et aux citoyen-nes pour satisfaire les
intérêts des nantis et des marchés financiers.
Cette situation appelle une riposte sans précédent de toutes
les forces politiques, syndicales, associatives et citoyennes
pour exiger le rejet de ces mesures et rassembler notre peu-
ple autour de propositions politiques permettant à la France
de sortir de la crise et de réussir le changement.

Organisé autour de la seule question de la maîtrise des déficits
publics, le débat pré-présidentiel, entre la droite et le PS, conduit
à une course à l’austérité dont l’inefficacité économique est
démontrée par le recul important de la croissance dans tous les
pays européens.

Avec la complaisance des gouvernements européens et du
patronat, les banques continuent leur sale business et mobilisent
l’essentiel des richesses créées vers des activités spéculatives
mortifères !

En France, le chômage est en hausse. La précarité se renforce et
la souffrance au travail est immense dans le secteur public comme
dans le privé.

En Île de France, une vague de licenciements sans précédent est
annoncée dans l’automobile et à la BNP alors que les patrons des
banques ont augmenté leurs revenus de 44,8% en 2010.
Modifier les critères du crédit des banques et les missions de la
BCE, les rendre utiles à l’emploi, aux services publics, au dévelop-
pement durable sont les seuls outils pertinents pour sortir de la
crise.

Ceux qui y renoncent aujourd’hui se rendent coupable de la crise
de demain.

Ensemble prenons les bastilles de la finance !

Mardi 15 novembre
à partir de 17h30 devant le siege de BNP-Parisbas/Securities Services
Grands Moulins - Quai de l’Ourcq - Pantin - Metro Hoche - RER Pantin

12 Messages

  • Halte a la domination des marches financiers ! Le 9 novembre 2011 à 23:03, par Pourquoi cette action devant la BNP à Pantin ?

    Autant on comprenait la manifestation devant le siège de l’agence de notation Moodies qui fait la pluie et le beau temps sur les taux d’intérêts des crédits accordés aux Etats par les banques, autant là, j’essaye de comprendre le caractère symbolique d’une action devant la BNP.

  • Halte a la domination des marches financiers ! Le 10 novembre 2011 à 11:01

    Mais si bien sûr ! Bien qu’en baisse, ses bénéfices sont toujours au rendez-vous pourtant BNP Paris Bas envisage 116 000 licenciements pour réduire ses couts (cf art. dans l’huma d’aujourd’ui page 6).
    Cela n’est par ailleurs pas connu du grand public mais cette banque est un des plus importants employeurs sur notre département.
    Tapons là ou la crise s’organise.
    Pour ma part je suis ravie de cette initiative et j’y serai j’en profite pour appeller le plus grand nombre de personnes à y participer.
    La crise n’est pas la nôtre cela n’est pas à nous de la payer.

  • Halte a la domination des marches financiers ! Le 10 novembre 2011 à 14:35, par banquier dans la farine

    116 000 postes supprimés, ce n’est pas la seule BNP Paribas, mais l’ensemble des banques. Cela ne change rien à l’argumentation : BNP Paribas, en particulier, "BNP Paribas securities-services" pour qui plusieurs milliers de personnes travaillent dans les anciens grands moulins de Pantin, est bien au coeur du système financier.

    Allons crier sous leurs fenêtres !

  • Mais savez-vous qui travaillent dans ces locaux ??
    C’est à la Chaussée d’Antin ou à La Défense qu’il faut manifester... Aux GMP qui va vous écouter ?
    Les grands patrons ne sont pas dans ces locaux voyons...

  • Halte a la domination des marchés financiers ! Le 14 novembre 2011 à 19:41, par Le rassemblement du 15 s’annonce bien...

    Depuis le début de soirée, on enregistre sur le site une recrudescence de visites via des liens sur la manifestation du 15 novembre devant le siège BNP Paribas à Pantin. Manifestement de nombreux internautes en quête d’informations sont dirigés vers nous par google ! Bienvenue, et surtout revenez nous voir le 24 novembre à 19h00 à l’école Jean Macé pour le débat du front de gauche sur la crise, avec Patrick Le Hyaric et Michel Husson.

    E.P.

  • Mais vous savez qui travaille la bas ?

    Il n’y a quasiment aucun salarié de la bnp la bas ! Il n’y a que des prestataires (travaillant sous ce statut http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9lit_de_marchandage_en_droit_du_travail_fran%C3%A7ais)

  • Halte a la domination des marchés financiers ! Le 14 novembre 2011 à 23:09, par @ l’internaute qui dit qu’il faut aller ailleurs qu’à Pantin

    Le rassemblement a pour objet de dénoncer les pratiques d’un groupe international dont le siège de l’activité sur les marchés financiers mondiaux est à Pantin. D’où l’aspect symbolique de la manifestation sur ce lieu. Il ne s’agit pas d’interpeller des salariés qui font leur boulot et qui plus est, dont certains risquent le licenciement malgré les profits du groupe.

    En espérant vous croiser demain pour discuter de tout ça et pourquoi pas le 24 à l’école Jean Macé...

  • BNP Paribas Securities Services Pantin n’est pas le siège de l’activité de BNP Paribas sur les marchés financiers. Point de traders ou dirigeants la-bas... Juste des salariés dont pas mal de prestataires externes...

  • Halte a la domination des marchés financiers ! Le 15 novembre 2011 à 00:31, par C’est sur le site de BNP Paribas...

    A propos de BNP Paribas Securities Services
    BNP Paribas Securities Services, société leader en matière de services Titres pour les institutions financières mondiales, dispose d’une présence locale sur les principaux marchés européens, aux Etats-Unis et en Australasie. Avec près de 4 550 collaborateurs implantés dans 18 pays, BNP Paribas Securities Services offre ses services à 900 clients, dont 8 des 10 premiers gestionnaires d’actifs mondiaux. BNP Paribas Securities Services détient plus de 3 660 milliards d’euros d’actifs en conservation (mars 2007) à travers son réseau de conservation globale couvrant 91 marchés, et assure l’administration de 747 milliards d’euros d’actifs pour près de 5 753 fonds d’investissement mondiaux. En 2006, BNP Paribas Securities Services a assuré plus de 32 millions de transactions. BNP Paribas Securities Services assure aussi un service de reporting de gestion, d’attribution de performances et de mesure de risque pour 2500 portefeuilles.

    C’est vrai qu’à Pantin il n’y a que 3000 salariés...

  • en gros bp2s sert uniquement à comptabiliser les titres échangés en bourses.
    Ils sont la aprés la bataille, BP2s n’achete ni ne vendent de titres boursiers.
    Ils ne font que les livrer.

    L’activité qui vous intéresse est BNP Arbitrage, voir BNP Corporate Investissement Banking.

    En allant à BP2s, c’est comme si vous etiez écolo et que vous manifestiez contre la fabrique de cadeau total en lieu et place des raffineries !

  • Halte a la domination des marchés financiers ! Le 15 novembre 2011 à 08:06, par Pourquoi donc cet acharnement à trouver cette action inopportune ?

    Manifestement le rassemblement à la BNP Pantin est gênant pour certains... ET pas seulement pour la BNP... Peut-être pour l’image du conseil général socialiste du département lié avec la BNP par un partenariat (lisez sponsoring) des établissements dont il a la charge (collèges). Mais ce n’est qu’une hypothèse...

  • Je pense que vous vous trompez de cible.
    BP2S n’est pas le siège de la BNP.