Socialistes d’Aubervilliers

samedi 26 juillet 2008

Beaux joueurs, les communistes vous invitent à visiter le site de leurs adversaires politiques. Parce que tout débat mérite d’être entretenu même (et surtout) lorsqu’il est lancé par le camp adverse.

http://ps-auber.typepad.fr/elus/

EDIT : On nous a fait le reproche de ne pas mettre les liens des autres partis d’Aubervilliers (UMP, MODEM, ...). C’est simplement que nous n’avons pas trouvé de sites permanents pour nos autres adversaires politiques (juste des sites de campagne).

14 Messages

  • Socialistes d’Aubervilliers Le 30 juillet 2008 à 21:57, par Julie

    Franchement, beaux joueurs et pas mauvais perdants. Donner cette possibilité à ceux qui, eux, ont été à la fois mauvais perdants au premier tout des élections municipales et mauvais joueurs en refusant la règle du désistement républicain pour le second tour, mérite d’être souligné. Cela étant visiter leur site n’est guère passionnant eu égard à l’absence de réactivité. Visiblement ils souhaitent ne pas être dérangés et rester entre eux.

    • Socialistes d’Aubervilliers Le 31 juillet 2008 à 05:22

      Tout fait d’accord julie sur ton analyse, les socialos et rigolos de la majorité municipale sont des mauvais gagnants, et leur site est vraiment un endroit qu’ils se réservent entre eux.finalement ces drôles d’appotre sont antidémocratiques.

      • Socialistes d’Aubervilliers Le 31 juillet 2008 à 18:19, par Espérance

        On en apprend une bien belle : Le gouvernement (celui de M. Sarkozy) a confié à M. Bernard Brunhes (un consultant) le soin d’esquisser les grandes lignes de la politique sociale que la France entend promouvoir pendant la durée de sa présidence européenne. M. Bernard Brunhes a été conseiller social du premier ministre socialiste Pierre Mauroy sous le gouvernement de la gauche plurielle de 1981 à 1984. L’Europe sociale serait-elle en marche ?

        • Socialistes d’Aubervilliers Le 31 juillet 2008 à 18:29, par Poisson Rouge

          Je ne vois pas là de l’"espérance". Par contre, de la naïveté...

          • Socialistes d’Aubervilliers Le 31 juillet 2008 à 18:55, par Espérance

            Attention, il y a confusion, Espérance c’est mon prénom, d’ailleurs ma fête c’était le 1er août.

          • Socialistes d’Aubervilliers Le 31 juillet 2008 à 20:07, par c

            Que poisson rouge retourne dans son bocal, afin de buller...C’est une "IDE"

        • Socialistes d’Aubervilliers Le 31 juillet 2008 à 18:52, par Freddy

          M. Bernard Brunhes a déclaré que l’Europe devait être perçue :" comme un gage de progrès économique et social". C’est bien, mais aujourd’hui, c’est pas encore tout à fait comme ça.
          En réponse, notre Ministre du "travail", M. Xavier Bertrand a ajouté : "Il n’y a pas de contradiction entre l’espace économique et l’espace social". C’est un point de vue que ne partagent pas forçément toutes celles et ceux qui subissent les suppressions d’emplois, la mondialisation,les délocalisations et la précarité qui s’y rattache. L’équilibre entre l’économique ( le profit) et le social leur apparait comme quelque peu déséquilibré.

  • Socialistes d’Aubervilliers Le 8 novembre 2008 à 18:51, par Bardamu alias V.O. (comme Voyage O bout du site du ps)

    Je reviens du site du ps. Vous pouvez y aller. On n’est plus censurés. Le ps local serait il moins sectaire ? Toujours est-il que j’y ai cherché des réactions au vote des militants du ps en vue de leur congrès et les résultats locaux.

    Aucun résultat et seulement deux commentaires d’internautes un brin méprisants à l’égard de Mélenchon qui se barre avec armes et bagages du ps. Si c’est ça la principale info...

  • Socialistes d’Aubervilliers Le 12 novembre 2008 à 18:37, par Comptable

    La lecture du site de la section d’Aubervilliers du Parti Socialiste nous donne à connaître les résultats du vote des différentes motions présentées dans le cadre du congrès de Reims. Le nombre de votants nous indique que nous sommes assez éloignés d’un enthousiasme délirant pour ce congrès. En effet, sur 230 inscrits, seul 91 militants ont choisi de voter. Ce qui fait que 61,44% des adhérents du PS n’ont pas jugé utile de faire ce geste. On apprend que la motion majoritaire à Aubervilliers est celle présentée par B. Delanoë et F. Hollande. Cette motion, fortement soutenue par Jacques Salvator, a recueilli 60 voix soit 0,26% des inscrits. Visiblement les militants socialistes d’Aubervilliers ne croient plus trop à ce congrès.

  • Motions/Congrès : les chiffres d’Auber Le 15 novembre 2008 à 17:54, par Léna

    Comptable donne quelques chiffres sur le vote des socialistes d’Aubervilliers sur les motions du Congrès.

    Cher Comptable, je crois qu’il vaut mieux disposer d’une comptabilité complète.

    Voici donc les résultats :

    Inscrits : 230

    Votants : 91 (35,56%)

    Motion A (Delanoë/Hollande) : 60 voix (65,93%)

    Motion B (Pôle écolo) : 0 voix (0%)

    Motion C(Hamon/Emanuelli) : 9 voix (9,89%)

    Motion D (Aubry/Fabius) : 5 voix (5,49%)

    Motion E (Royal) : 15 voix (16,48%)

    Motion F (Utopia) : 2 voix (2,20%)

    La motion A était soutenue par les straus-kahniens (Salvator/Yonnet...) qui se situent à la droite du PS.

    La motion la plus à gauche (Motion C) ne recueille que 9 voix.

    Ce n’est pas une bonne nouvelle pour les gens sincèrement à gauche d’Aubervilliers.

  • Chiffres d’Auber (2) Le 23 novembre 2008 à 16:58, par Léna

    Le deuxième tour de l’élection pour le premier secrétaire du PS a donné les résultats suivants :

    Inscrits : 230
    Votants 107 (+16)
    Exprimés 106
    Aubry :61 voix (57,54%)
    Hamon : 14 voix (12,20%)
    Royal : 32 voix (30,19%)

    Nota : Aubry retrouve à peine les voix de Delanoë (soutenu par Salvator/Yonnet...). Royal double ses voix.

  • Chiffres d’Auber (3) Le 23 novembre 2008 à 17:05, par Léna

    Voici un petit rajout sur le troisième tour :

    Inscrits : 230

    Exprimés : 100

    Aubry : 65 (65%)

    Royal : 35 (35%)

    Nota : Aubry stagne, Royal monte.
    La confusion s’est installée. La crise politique est bien là. Une crise morale s’y ajoute. Ce ne sont pas de bonnes nouvelles pour tous ceux qui souhaitent une gauche de gauche.

  • Socialistes d’Aubervilliers Le 23 novembre 2008 à 18:34, par Bardamu alias V.O. (comme Voyage O bout du site du ps)

    Et surtout, avec un résultat aussi serré, les électeurs n’ont pu être informés du positionnement de la députée suppléante, Mme Ba Coulibaly qui aurait pu déplacer quelques voix avec les conséquences qui auraient pu en résulter pour l’avenir de la gauche. Seule info, les internautes du site du ps ont eu droit à un bonjour d’en BA d’un certain Jaco. Cela se voulait sans doute être de l’humour, mais convenons que si tel était le cas, celui-ci est particulièrement douteux.

  • Si on se consacrait à notre congrès ? Le 23 novembre 2008 à 19:23, par Je suis sur le site du parti communiste

    La messe est dite au PS. Difficile d’émettre une analyse tant la question de l’image est prégnante chez nos camarades du PS et empêche un véritable débat de fond. La candidate des aparatchiks l’a emporté de justesse sur la candidate à deux balles ( portée par les adhérents du PS qui avaient adhéré par internet pour 20 euros -ne donnant pas droit à déduction fiscale-).

    Le Tout sauf Ségolène avait prévalu chez les socialistes d’Aubervilliers avec un soutien d’abord à Delanoé, puis quand il s’est mis hors course, à Aubry. Et pourtant une forte minorité de militants s’est affirmée en faveur de la candidate des jeunes des banlieues telle que la considère à tour de bras, l’ex futur premier secrétaire délégué du PS, Vincent Peillon.

    Et le projet politique dans tout ça ? Comment sortir de la crise ? Les réponses plus qu’ambigües des responsables du ps, par l’abstention de leurs députés sur les 360 millions offerts aux banques, ne laisse rien présager de bon !

    Alors camarades, même si les temps sont durs, saisissons l’occasion pour débattre et construire une alternative avec ceux qui refusent un aménagement du capitalisme à la marge. Ils existent, y compris au PS comme l’a montré Mélanchon, et surtout, dans la nature... C’est l’enjeu de notre congrès que de concilier des valeurs (le communisme), une organisation (le parti) et des forces plus ou moins organisées, dont nous sommes proches de par leurs aspirations. Ce triptique fait débat dans chacune de ses composantes. N’hésitons pas à le mener.