Primaires socialistes, « une course de petits chevaux »

jeudi 6 octobre 2011

Plusieurs internautes ont fait part sur ce site de leur position argumentée par rapport aux primaires socialistes. Nous vous livrons sur le sujet le point de vue de Remi Lefebvre, professeur en sciences politiques, qui s’est exprimé pour "Regard.fr", et dont l’interview reflète plutôt bien la position des militants communistes d’Aubervilliers.

Entretien, par Rémi Douat | 9 septembre 2011

Regards.fr : Les primaires ouvertes sont présentées par le PS comme une avancée démocratique. Vous êtes très loin de ce constat. Pourquoi ?

Rémi Lefebvre : Désigner son candidat à l’élection présidentielle par un processus mobilisant au-delà de ses adhérents relève en effet de la fausse évidence démocratique. Cela traduit une certaine immaturité sur ce que pourrait être la démocratie participative. Dans l’état, il s’agit d’une prime à la personnalisation et aux logiques d’opinion à court terme. Cela renforce l’effet course de petits chevaux, où les sondages d’opinion et les petites phrases font la pluie et le beau temps. Bonne nouvelle pour les journalistes, qui adorent ça, mais ce n’est pas ça la démocratie ! Enfin, ajouté au quinquennat et à l’inversion du calendrier présidentiel, les primaires entérinent à l’intérieur même du PS une présidentialisation déjà renforcée par Nicolas Sarkozy.

Regards.fr : Les primaires auraient donc tendance à dépolitiser ?

Rémi Lefebvre : Il n’y a pas de débat d’idées et les catégories populaires sont mises de côté, comme le préconise d’ailleurs explicitement Terra nova, le think tank instigateur de ces primaires. Je ne suis pas sûr que le citoyen ordinaire se sente concerné par ce vote. On peut toujours parler de « mobilisation populaire », ce ne sont pas les habitants des quartiers populaires qui vont voter. Il s’agit d’un événementiel démocratique. J’y vois un triste fatalisme du PS, le même qu’il observe face à l’économie de marché. Il devrait se donner a minima comme objectif de tempérer les logiques à l’oeuvre. Le choix qui est fait est de jouer le jeu de l’acceptation, sur le plan économique comme sur la question de la présidentialisation. Avec ces primaires, le PS renonce à l’idéal du parti militant.

Regards.fr : Un parti de militants à tout prix, n’est-ce pas une vision conservatrice de ce que doit être un parti ?

Rémi Lefebvre : L’analyse que j’en fais est plus pragmatique que conservatrice : les sociologues montrent qu’on ne milite que quand on a une gratification, et cette dernière s’incarne bien souvent dans la capacité à décider. Or, les primaires ouvertes dépossèdent de fait les militants socialistes d’une partie de leur pouvoir et rend le fait de militer moins attractif. Le groupe disparaît alors que l’idée même du parti est de construire ensemble. Je suis convaincu que, au fond, les dirigeants socialistes pensent que le militantisme n’a pas d’avenir puisqu’ils mettent en place une machine à réduire la base militante.

Remi Lefebvre est l’auteur d’un ouvrage : "les primaires socialistes, la fin d’un parti militant"

30 Messages

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 7 octobre 2011 à 09:31, par Adhérent déçu

    Arrêtons de parler de primaire citoyenne, nous sommes tout simplement devant une primaire socialiste. Nous n’avons à choisir qu’entre des candidats désignés par les différentes tendances de l’appareil politique du PS. Contrairement à ce que beaucoup de personnes croient, cette primaire renforcera davantage le poids des appareils politiques et va enfoncer encore plus le clou de la personnalisation de la vie politique et du pouvoir. C’est une tromperie, les électeurs vont voter pour des candidats présélectionnés par les appareils politiques, par les médias et les sondages bidons.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 9 octobre 2011 à 11:53, par socialiste unitaire

    Même le rideau de la section socialiste d’Aubervilliers était baissé ce matin. C’est dire à quel point on y croit ! Je suis passé devant six bureaux de vote entre 10h30 et 11h00, je n’ai pas vu un électeur entrer ou sortir de l’un d’entre eux... Une amie qui habite en face d’une école m’a pourtant assuré avoir vu ce spécimen qu’est le primairiste sortir de l’un des bureaux face à sa fenêtre vers 11h00. La météo, le manque de motivation des verts et des communistes qui auraient du présenter Mélenchon à la primaire, ce qui aurait donné lieu à un débat intéressant, y sont sans doute pour quelque chose. Dommage, et même si les choses peuvent encore se redresser dans la journée, c’est mal barré à Aubervilliers.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 9 octobre 2011 à 13:00, par Max bis

    Un message de "Maximilien", copié ce matin sur le net, qui m’a fait réfléchir : il a raison, j’irai pas voter !

    "Ce matin, je suis parti de chez moi pour me rendre à la messe, avec 3 euros dans la poche. A la quête de mon brave curé (polonais, comme mon plombier), j’ai donné 2 euros. Le dernier euro pour voter à la primaire...
    Las, sur le parvis, un pauvre SDF avec son chien... L’œil humide de l’épagneul m’a fait craquer, et le troisième euro est parti dans la casquette du malheureux. C’est ce qu’on appelle avoir une conscience de classe. Je me suis senti finalement plus proche de ce SDF que de Hollande ou Aubry"...

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 9 octobre 2011 à 15:25, par Sarkholand

    François Hollande déclare qu’il augmentera le SMIC d’un montant égal à « la moitié du taux de croissance. Faite le calcul pour voir ce que donne cette formule. En 2010 la croissance a été de 1,60 %. Donc François Hollande aurait augmenté le SMIC de 0,80 % en 2010. Nicolas Sarkozy l’a augmenté de 1,58 % ! Élire François Hollande pour avoir une augmentation de salaire moitié moins qu’avec Sarkozy, à quoi bon ?.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 9 octobre 2011 à 15:39, par Colette

    En 2010 l’inflation était de 1,8%. Hollande augmente le SMIC moins que Nicolas Sarkozy qui, lui, l’augmente moins que l’inflation. On doit pouvoir faire mieux avec le Front de Gauche qui propose un rattrapage et une augmentation du SMIC qui est, rappelons le, à seulement 120 euros du seuil de pauvreté. L’augmentation proposée par le Front de Gauche est de 25%. Les patrons du CAC 40 se sont augmentés de 23% en 2010, ça devrait aussi être possible pour le SMIC.

    Répondre à ce message

  • En seine saint denis cela fait longtemps que le PS a abandonné l’idée de militantisme. Si je me souviens bien d’une "conférence" c’est dans les années 80 qu’il y a un basculement qui amène le PS a mettre en place une structure avec des permanents (dans chaque FD un local et 1 permanent)
    Fin 70, le PS est parti dans l’idée de "professionnalisation" avec des collaborateurs et plus de formation pour leurs permanents.Ils disent que les PC sont formés (les pc sont plus formés : syndicats, parti...)
    (il y avait T. Barboni, M. Popelin et d’autres)

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 10 octobre 2011 à 00:00, par Les petits chevaux refont un tour la semaine prochaine

    Aubervilliers : votants 1277 (soit 5% du corps électoral)

    Francois Hollande : 450 (40,65%)
    Martine Aubry : 385 (34,78%)
    Ségolene Royal : 136 (12,28%)
    Arnaud Montebourg : 98 (8,8%)
    Manuel Valls : 38 (3,4%)
    Jean-Michel Bayllet : 7 (0,63%)

    Répondre à ce message

  • Si mes infos sont exactes il y a eu à Aubervilliers :

    au 1er tour en 2007- 7606 électeurs qui ont voté pour Ségolène Royal.
    Ce dimanche 1277 électeurs se sont déplacés.

    Nous avons du souci à nous faire pour faire bouger et voter les électeurs.
    Que cela soit de toutes parts à gauche.
    En 2007, si on se souvient des peaux de bananes que les démocrates socialistes avaient distribué devant S. Royal...
    Le PCF, ce n’était pas mieux avec ceux qui ont voté ailleurs car ils n’étaient pas d’accord.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 10 octobre 2011 à 09:40, par Comparons ce qui est comparable

    On va laisser les petits chevaux terminer leur partie. Ensuite, on pourra discuter sérieusement sur la rupture qu’il faut mettre en oeuvre par rapport aux méfaits du système actuel. On espère que la grève de demain sera très suivie, et surtout que ce mécontentement ne se traduise pas par un immobilisme politique mais par des perspectives réelles de transformation. La volonté de virer Sarko à tout prix est légitime. Si elle conduit à construire en France du Papandréou ou du Zapatero, on n’aura pas fait avancer beaucoup le schmilblik et on va vers de nouvelles déceptions. C’est pour ça que le front de gauche doit être à la fois soutenu et mis sous pression pour être l’instrument de la rupture.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 10 octobre 2011 à 13:32, par Le compte est-il bon ?

    Le dépouillement de 1 277 bulletins ne doit pas être chose facile puisque qu’une nouvelle version des résultats d’Aubervilliers est publiée :

    Votants 1277

    HOLLANDE 477 (37.56 %)

    AUBRY 411 (32,36 %)

    MONTEBOURG 182 (14,33 %)

    ROYAL 147 (11,57 %)

    VALLS 46 (3,62 %)

    BAYLET 7 (0.55 %)

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 10 octobre 2011 à 15:19, par Les charlots comptez vous

    Même pas foutus de donner un résultat correct ces socialos à Aubervilliers. On se croirait dans les Bouches du Rhône. Pourtant ils ont payé la peau du cul un stylo filmeur parce que les apparatchiks de Solférino connaissent leurs zozos.

    Et bien sûr, ils changent leurs résultats sur leur blog sans donner d’explication ! Comme leurs communiqués quand ils s’aperçoivent qu’ils ont fait une connerie.

    Alors qui va aller vérifier les 1277 votants maintenant que les listes sont officiellement détruites...

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 10 octobre 2011 à 15:43, par zorbec le gras

    Il parait que Ségolène Royal a introduit un recours... (je plaisante).
    Enfin, Montebourg qui DOUBLE son score entre 2 estimations, ça fait désordre !

    Répondre à ce message

  • Deuxième tour : refuser les tractations et les appels à voter Le 10 octobre 2011 à 17:48, par Albertivilliarien

    Si cette élection a été un succès au niveau de la participation, c’est parce qu’elle répond à une attente des citoyens qui ne veulent plus que les appareils politiques leur dictent ce qu’ils doivent faire. Il faut continuer et respecter les électeurs en refusant toutes tractations, tout arrangement et toutes manœuvres de deuxième tour. Les candidats battus ne doivent pas appeler, comme l’a fait M. Valls, à voter pour qui que ce soit. C’est aux citoyens de décider librement qui sera face à Sarkozy.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes Le 10 octobre 2011 à 18:08, par Georges

    François Fillon n’appelle à voter pour aucun des deux finalistes de la primaire socialiste. c’est logique, mais il a toutefois un jugement de valeur sur leur ligne politique. Il craint que ceux-ci cèdent aux surenchères de leur aile gauche. Il vient de déclarer : "Nous verrons cette semaine si ceux qui se réclament de la sociale-démocratie ont le cran de tenir leur ligne, ou s’ils sont prêts à céder aux surenchères de l’aile gauche". Faut-il en conclure que la ligne Aubry/Hollande" convient à Fillon ?

    Répondre à ce message

  • Primaires : On négocie en coulisse Le 10 octobre 2011 à 18:37, par A couteaux tirés

    Ceux qui comme "@Albertivilliarien" pensent que la primaire ouvre une ère nouvelle pour la démocratie politique risquent d’être déçus. Depuis hier soir l’heure est aux tractations et aux calculs politiciens. Les perdants veulent rester dans l’actualité et être avec le futur gagnant de la finale. Chaque camps tente déjà de négocier sa place dans un éventuel gouvernement de gauche au cas où la victoire serait au rendez vous en 2012. La fin de la tambouille et des combines des appareils politiques, c’est pas encore pour demain.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 10 octobre 2011 à 19:05, par Le site devient le site des primaires socialistes !!!

    Ici, tout le monde se foutait un peu des primaires. socialistes.. On avait quelques visites, mais la fréquentation du site portait plus sur le front de gauche, les gincko bilobas qui puent, le film sur le 17 octobre, la journée de grève de demain.

    C’était sans compter sur nos amis socialistes qui balancent les résultats des primaires d’Aubervilliers sur leur site suivi d’un communiqué victorieux du comité Hollande qu’ils agrémentent de pastilles rouge, jaunes vertes sur un fond de carte d’Aubervilliers. C’est très joli sauf que le lendemain PATATRAS !!!

    Le PS s’aperçoit que les chiffres publiés la veille ne sont pas les bons et les change comme si de rien était. Vous me direz, ça vaut peut-être mieux que des explications foireuses de ses dirigeants.

    Sauf qu’une âme bien intentionnée était venue balancer les premiers résultats sur notre site. Bien évidemment le même internaute ou d’autres ont posté la deuxième version, en attendant la troisième ? Celle qui révélerait qu’il y a plus d’élus radicaux à Aubervilliers que de voix pour Baylet ?

    Toujours est-il que le communiqué victorieux du comité Hollande sur le site du PS prend un sacré coup dans l’aile avec la remontée fulgurante des Aubry et surtout Montebourg dans la deuxième version.

    Dans l’attente du bidouillage du communiqué du dit comité, nos amis savent faire, c’est le sauve qui peut. Un internaute vient donner ses consignes de vote chez nous pour le second tour.

    "Il ne faut surtout pas que Montebourg et Royal donnent de consignes de vote au second tour" affirme-t-il. Et oui, leur électorat pourrait se reporter sur Aubry. Hollande et Salvator qui le soutient pourraient se retrouver cocus comme Grosjean.

    Pourquoi l’intéressé ne s’exprime pas sur le site de son parti ? Parce que nous très franchement dans ce genre de truc, on n’est pas bons. On avait même été très mauvais quand le modem avait déroulé tout son programme sur le site au moment des cantonales. On avait vu le résultat pour sa candidate...

    Alors un petit conseil, camarade, tu es censuré sur le site du PS ? Y’en a que pour Hollande ? Nous, on t’accueille volontiers, mais tu sais, ça sert à rien.

    Alors bon courage... Et si tu veux faire un peu de politique, viens vendredi à la réunion du front de gauche !

    Répondre à ce message

  • Scoop du jour : le vainqueur des primaires sera socialiste Le 10 octobre 2011 à 19:47, par Réveillons nous

    Le premier tour, c’est fini. Maintenant soyons sérieux, le second tour c’est plus le problème des citoyens, le débat est entre le PS et le PS.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 10 octobre 2011 à 20:33, par c’est pas fini, on attend la version 4

    Nous le présentions, il y allait y avoir une troisième version des résultats. Et bien, elle est arrivée. Ce qui change, c’est le nombre total de votants : 1521 au lieu de 1277 comme écrit dans les versions 1 et 2.

    Chiffre intéressant, car à l’heure où les listes, conformément aux directives de la CNIL, sont théoriquement détruites, toute vérification est rendue impossible. Cela fait quand même 256 votants de plus que lors des versions un et deux. 256 votants dont on ne saura jamais s’ils ont existé.

    A qui profitent ces 256 voix ? A priori un peu à Aubry et surtout à Montebourg si on compare les versions 1 et 2. Mais ces deux candidats n’auraient-ils pas été spoliés dans le comptage de la version 1 et réintégrés ensuite (les bulletins existent toujours et peuvent être recomptés ; contrairement à la liste d’émargement qui à l’heure qu’il est peut dire ce qu’elle veut).

    Une certitude toutefois, le score de Baylet (7 voix) reste inchangé entre les versions 1,2 et 3 ce qui confirme l’implantation des radicaux de gauche à Aubervilliers.

    Répondre à ce message

  • Primaires UMP Le 10 octobre 2011 à 21:51, par Yves

    Pour ce qui concerne les un peu moins de 6% de Manuel Valls, il ne semble pas y avoir eu de manip. Cela doit correspondre aux électeurs de l’UMP qui se sont reconnus dans sa candidature et qui sont venus voter à la primaire socialiste juste pour rigoler un bon coup.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 10 octobre 2011 à 22:28, par si chaque jour on gagne 256 votants, dans 100 jours on a 100% de vaotants aux primaires

    Première version
    Aubervilliers : Résultat des primaires socialistes sur ...
    ps-auber.typepad.fr/.../résultat-des-primaires-socialistes-sur-aubervilli...
    il y a 22 heures – Votants 1277 Francois Hollande : 450 (40,65%) Martine Aubry : 385 (34,78%) Ségolene Royale : 136 (12,28%) Arnaud Montebourg : 98 (8,8%) ...
    Vous avez consulté cette page le 10/10/11.09 octobre 2011

    Troisième version

    Résultat des primaires socialistes sur Aubervilliers.
    Votants : 1521
    F. HOLLANDE 573 (37.67 %)
    M. AUBRY 492 (32,34 %)
    A. MONTEBOURG 220 (14,46 %)
    S. ROYAL 171 (11,17 %)
    M. VALLS 56 (3,68 %)
    J-M BAYLET 9 (0.6 %)

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 10 octobre 2011 à 23:09, par une belle leçon de démocratie

    Les militants ont muri et la démocratie dans le parti socialiste est une réalité quotidienne à Aubervilliers. Il suffit de voir le site du PS local pour s’en convaincre. L’électeur qui voudrait se déterminer pour le second tout a le choix entre Hollande, François, Hollande François et François Hollande. Le site ouvre sur une carte montrant le score de François Hollande, puis des articles ou affiches de Hollande François se succèdent jusqu’à ce qu’un peu plus bas, on retrouve d’autres sujets soit sur les primaires, soit sur d’autres sujets...

    Même le colleur fou qui ne jurait que par Royal, empêchant les autres de faire campagne avait fini par accepter un peu de pluralisme... Il a eu du mal, mais il y est un peu arrivé..

    Allez les gars, encore un effort... Après le candidat unique, le parti unique ?

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 11 octobre 2011 à 07:06, par Cinq siècles après Notre Dame des vertus, on attend le troisième miracle en une semaine

    Enfin, le site du PS a bidouillé son communiqué de victoire de Hollande pour faire passer les 1277 votants aux primaires a plus de 1500. Deux millénaires après la multiplication des pains c’est la multiplication des voix. Mais le SAV du miracle n’est pas totalement assuré puisque Hollande reste à 40% des suffrages dans le communiqué. Encore un effort camarades...

    Autre miracle sur ce même site, le miracle démocratique : on y lit un communiqué du comité Martine Aubry en page d’ouverture alors qu’il n’y en avait que pour Hollande jusque là. Très consensuel, ce communiqué ne fâche personne, flatte les Montebourg, Royal et même les radicaux. Il annonce que Baylet réalise à Aubervilliers son score national pour éviter de dire que ses électeurs tenaient dans une cabine téléphonique (ils étaient 9 NDLR). Quelle élégance !

    Et vus les reports de voix prévisibles en faveur d’Aubry (on voit mal les électeurs de Montebourg et de Royal ne pas se reporter sur Aubry), on attend avec impatience le troisième miracle qui placera Hollande en tête à Aubervilliers. Ce sera dimanche prochain.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 12 octobre 2011 à 16:29, par Et si 256* n’était pas le chiffre du jour ?

    "ça va être dur d’avoir autant de votants au second tour si on est surveillé par le clan Aubry Montebourg" explique un Hollandiste ce matin près de la mairie... Et pourtant, il faudrait, parce que le premier tour, personne n a trop cru aux résultats des primaires sur Aubervilliers ! Quasiment le meilleur taux de participation du département alors qu’à n’importe quelle élection on est généralement dans les derniers !

    *256, c’est le nombre de votants supplémentaires apparus entre la version 1 et 3 du résultat diffusé par le PS local. Il se pourrait qu’en réalité ce chiffre soit nettement sous-évalué...

    Et dire que pour Stakhanov, il a fallu 50 ans pour découvrir le pot aux roses... Là, 5 minutes ont suffit. Il faut dire qu’on était un peu aidés...

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course aux postes ministériels » Le 15 octobre 2011 à 14:19, par Adhérent déçu

    On pouvait penser que Arnaud Montebourg ne céderait pas à la tentation des ralliements et des tractations politiciennes. Erreur ! Fini les "Aubry-Hollande c’est du pareil au même", oublié les "Hollande-Aubry sont parfaitement identiques". Montebourg n’a cessé de claironner que "Aubry-Hollande étaient les deux faces d’une même pièce", "du blanc bonnet et bonnet blanc", et que "leur duel était fictif car ce sont des candidats qui ont été d’accord sur tout pendant vingt ans". Voir Montebourg voler au secours de la victoire et voter Hollande (même à titre personnel), c’est se moquer de ses électeurs. Qu’il ait négocié ou non un éventuel poste ministériel ne change rien, il restera un politicien.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes : à quoi bon revoter ! Le 15 octobre 2011 à 15:55, par Réveillons nous

    Le Monsieur Retraites du PS et soutien de François Hollande, Pascal Terrasse, a affirmé en petit comité que le PS, s’il était élu, ne reviendrait pas sur le report à 62 ans de l’âge légal du départ en retraite. Il a même évoqué la retraite à 65 ans.

    Répondre à ce message

  • La mascarade de Montebourg Le 15 octobre 2011 à 16:24, par Nez rouge

    la prise de position personnelle de Montebourg pour Hollande est une grande mascarade. Ceux qui pensaient qu’il apporterait quelques idées de gauche dans un parti social libéral en sont pour leurs frais. En décidant de soutenir F. Hollande, il choisit de s’accommoder du système libéral que défend Hollande.

    Répondre à ce message

  • Affichage Le 15 octobre 2011 à 23:04, par Rabcor

    Cette après-midi, rue de la Motte, un jeune mec, inconnu a Auber, collait des portraits de Martine Aubry sur ceux de Hollande.

    C’en était d’autant plus grotesque que les deux "impétrants" disaient la même chose sur leurs affiches : ils étaient les mieux placés pour battre Sarkozy... et trahir les aspirations du peuple.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 15 octobre 2011 à 23:17, par Les primaires, campagne marketing de la sociale démocratie

    Arnaud Montebourg, promoteur des primaires "grand débat d’idées", se devait pour que ses primaires soient crédibles porter des idées différentes de celles des deux candidats du deuxième tour. N’étant pas au deuxième tour, c’est tout naturellement qu’il a rejoint l’un des deux restants. Domage pour ceux qui ont cru que Montebourg était plus à gauche que les autres.

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 16 octobre 2011 à 00:13, par A quoi ça sert que Goldberg se décacasse* ?

    C’est ce que je disais à une militante pro Aubry ce matin au marché. "Plutôt que d’essayer de me convaincre de voter Aubry, vous feriez mieux de surveiller vos bureaux de vote..." Parce que délà les 1277 votants ça faisait marrer tout le monde, alors quand c’est passé à 1521, je vous dit pas.... Surtout qu’il y a des habitants en face des écoles et s’ils avaient vu tant de monde que ça, ça se serait su...

    "A quoi ça sert que je vote Aubry, si en face y’a 256 bulletins qui arrivent d’on ne sait où". Des bouches du Rhône peut-être ?

    (256, c’est le nombre de bulletins supplémentaires comptabilisés entre la version 1 et la version 3 des résultats publiés sur le blog du PS)

    * Je sais que tout le monde s’en fout, mais Goldberg est pour Aubry

    Répondre à ce message

  • Primaires socialistes, « une course de petits chevaux » Le 16 octobre 2011 à 21:37, par Bouglione

    Si on en juge aux chiffres du parti socialiste à Aubervilliers, il y aurait eu 1881 votants au second tour des primaires, soit 360 de plus par rapport à la version 3 des résultats du premier tour (et 612 de plus par rapport à la version 1).

    C’est bien connu, on se mobilise toujours plus au second tour qu’au premier à Aubervilliers. On attend donc avec intérêt la version 2 du résultat, même si la barre a été d’emblée été placée très haut. Très certainement un record de participation dans la ville qui habituellement vote le moins !

    Mais restons sérieux, le stylo électronique a tout surveillé.

    Pour l’anecdote, Hollande ferait 55% et Aubry 45%.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article